• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Migrants 2

Les commentaires parfois véhéments se font plus rares, et l’on peut maintenant s’attacher à répondre sereinement à ceux que ce texte a dérangés. Sans pour autant prétendre les convaincre :

À ceux qui ont vu dans le texte « Migrants » une invitation à la soumission et une absence de responsabilité vis-à-vis de nos enfants, je les invite à relire ce texte qui, bien au contraire, propose d’explorer une voie qui nous épargnera de léguer à nos enfants l’un ou l’autre des héritages empoisonnés que seraient une soumission qui nous révulse ou une guerre totale et permanente dont nous n’avons même pas les moyens. C’est la mise en œuvre d’un proverbe, dont je ne connais pas l’origine mais qui semble plein de sagesse : « vouloir ce que l’on ne peut empêcher », pour le contrôler.

À ceux qui pensent que la solution pour affronter les migrations invasives est la fermeture des frontières, il faut expliquer qu’une population donnée ne peut pas prospérer dans un milieu confiné. Sans échanges avec l’extérieur elle est condamnée à la dégénérescence. C’est pour cela que la sauvegarde de la biodiversité est un enjeu mondial, même si certaines applications locales faites en son nom sont discutables. Il est par ailleurs faux de dire que c’est une France vierge d’immigrés qui a engendré tant de savants, d’artistes, et de grands intellectuels. Le territoire aujourd’hui défini comme la France métropolitaine a en effet subi au cours de l’histoire plusieurs invasions, les Aryens, les Romains qui inspirent encore notre organisation administrative et juridique, les Asiates, les Germains, les Arabes, ou les Vikings. Tous ces visiteurs d’abord indésirables ont laissé une empreinte durable, et contribué au long des siècles à forger l’identité et le génie propre de la population française pour l’amener à ce qu’elle est aujourd’hui.

À ceux qui pensent que les migrants qui peuvent payer plusieurs milliers d’euros à des passeurs ne seraient pas aussi démunis qu’on le croit, il faut rappeler que c’est souvent une tontine familiale africaine de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes qui a payé de telles sommes, et que celui qui en bénéficie est parfois endetté à vie envers les contributeurs.

À ceux qui soulignent la criminalité qui se développe au sein et autour des regroupements de migrants, rappelons que, de tous temps, les nomades et les précaires ont fait peur aux populations sédentaires. Avant que les migrants ne viennent alimenter cette peur, c’étaient les « gens du voyage », les voleurs de poules, qui étaient les boucs émissaires de toutes les peurs de proximité, exploitées politiquement bien au-delà de la proximité. Ceci étant dit, la criminalité est sans doute plus importante au sein des populations de migrants livrés à la rue et qui s’endurcissent pour y survivre. Et les abcès de fixation tels la jungle de Calais ou la porte de La Chapelle à Paris sont effectivement criminogènes, et anxiogènes pour la population qui les accueille. Cette criminalité toutefois se réduirait avec le contrôle du flux de migration et l’organisation sérieuse d’une capacité d’accueil décente.

À ceux qui pensent que leur culture ou leur religion inciterait les migrants au mépris de celles des pays d’accueil, il faut dire que Culture et Religion sont les derniers repères de ceux qui n’ont plus rien. Mais qu’aucune culture n’incite au mépris de l’hospitalité reçue. C’est donc dans la précarité et non dans la culture qu’il faut chercher les causes de la criminalité. Quant à la religion, la réponse existe et elle ne vaut pas que pour les migrants. Elle s’appelle Laïcité.

À ceux qui pensent qu’il faut en finir avec les culpabilités historiques liées notamment à la colonisation, disons qu’il n’a pas été question dans le propos initial de renier l’histoire, et surtout de se complaire dans des excuses démagogiques, comme certains qui en espèrent un bénéfice politique. L’histoire ne s’excuse pas, elle s’écrit pour former une mémoire collective, et elle s’assume.

Enfin, avec ceux que taraude une déperdition identitaire, on peut craindre que ce soit le faible sentiment que l’on a de sa propre valeur qui pousse à chercher une identité collective agressive.

Et tout cela n’était pas une leçon de morale, mais de réalisme.


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Albert123 22 septembre 10:29

    A ceux qui combattent illusoirement les moulins à vent je leur souhaitent un jour de retrouver le chemin du réel et de laisser les idéologies nauséabondes et nuisibles qui les aliènent et les aveuglent.


    ainsi ils pourront dépasser les idéologies débilitantes qu’ils portent en eux pour enfin affronter le réel dont ils se prétendent les plus fervent défenseurs tout en niant les plus élémentaires principes.

    Et tout cela n’est pas une leçon de morale, cher auteur, mais de réalisme.

    bisous.

    • troletbuse troletbuse 22 septembre 10:42

      Migrants ? Non, envahisseurs payés par Soros et l’Euope, donc nous.


      • troletbuse troletbuse 22 septembre 10:54

        @troletbuse
        Marrant comme l’auteur à la solde des traîtres qui veulent notre déclin surveille son article pour baisser la notation. C’est tout ce que vous avez à foutre ?J’espère que vous avez votre carte LREM


      • foufouille foufouille 22 septembre 10:54
        " Sans échanges avec l’extérieur elle est condamnée à la dégénérescence. « 
        donc tous les pays le sont puisque les frontières existent depuis des milliers d’années.

         »À ceux qui pensent que les migrants qui peuvent payer plusieurs milliers d’euros à des passeurs ne seraient pas aussi démunis qu’on le croit, il faut rappeler que c’est souvent une tontine familiale africaine de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes qui a payé de telles sommes, et que celui qui en bénéficie est parfois endetté à vie envers les contributeurs."

        cette somme équivaut à 30 smic locaux ce que personne n’a famille ou pas chez les pauvres, surtout pour plusieurs personnes. ce sont des des bourgeois comme l’auteur qui n’en veut pas beaucoup chez lui.


        • troletbuse troletbuse 22 septembre 10:57

          @foufouille
          Soros et ses ONG comblent le manque avec un smartphone en prime avec les numéros de téléphone des associations qui vont les aider.


        • troletbuse troletbuse 22 septembre 10:58

          @foufouille
          Plus une explication sur toutes les aides auxquels ils auront droit.


        • Passante Passante 22 septembre 11:39
          pour ceux que ça intéresse :
          j’ai une occaz ds le 93...
          à 200m de la basilique,
          balcon avec vue sur le minaret !
          delivery-chicha 24h/24..
          une madrassa ? tu traverses la rue smiley

          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 septembre 12:17

            @Passante


            Je suis preneur, mais à condition que l’on ait l’appel à la prière cinq fois par jour, autrement je ne vois pas l’intérêt.

            Le miaulement du muezzin, c’est beau comme là-bas, dis !

          • pallas 22 septembre 11:49
            Don Quichotte,
            Bonjour,

            Vous souffrez de quel pathologie mental et physique ?, vous dites penser aux Autres, sans avoir une once de compassion envers les Vôtres et les Nôtres.

            Une dissociation mental, préférant l’étranger que ça propre famille, donnant et offrant de l’amour a un inconnu au lieu de son entourage.

            Oui !!!!!, vous etes schizophrènes avec un penchant sociopathe , cherchant à faire parler de lui, car tel est l’objet.

            prenez du Lithium, sa fera un peut de sevrage, mais n’est ce pas le cas ?.

            Votre tour de passe passe ne fonctionne pas avec moi.

             smiley

            Salut

            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 septembre 12:08
              "À ceux qui pensent que la solution pour affronter les migrations invasives est la fermeture des frontières, il faut expliquer qu’une population donnée ne peut pas prospérer dans un milieu confiné."

              Ii ne s’agit pas de se bunkeriser,, mais de fermer les frontières à des migrants qui ont démontré ne savoir rien faire dans des pays où tout est à faire.

              • Reiki Reiki 22 septembre 12:23

                Vous avez le même discourt que Merkel. Ou du moin le même point de vu. En l écoutant j ai ressenti une grande tristesse, sont visage étais grave elle est serieuse comme si cela fesais parti de ses convictions les plus profonde. De mon point de vu non seulement cela es le Point de rupture mais cette conviction profonde condamne l union europeene et se ne serais que justice. Mais l idée es bonne évidamment pas pour faire de la politique mais quand on souhaite faire du coaching . Cela n est pas de la Peur dont le peuple souffre mais un manque de démocratie.


                • bluerage 22 septembre 13:03
                  Invasion islamique ?

                  Non, merci.

                  • Loatse Loatse 22 septembre 14:51

                    Il faut appeler un chat un chat, le remplacement des populations vieillissantes occidentales n’est pas un fantasme mais bien une réalité planifiée par l’ONU...



                    Contrairement aux migrations de masse antérieures (italie, espagne, pologne), qui se sont assimilées culturellement se fondant dans le grand tout, les dernières modifient, elles durablement, le paysage culturel, religieux de la france, impactent nos modes de vie...

                    Tout ceci n’a été possible que parce qu’il y a un vide... 

                    Nous n’avons plus fait suffisamment d’enfants pour remplacer les anciennes générations.. il suffit pour s"en rendre compte de se rendre dans des petits villages de bretagne ou d’ailleurs ou les personnes agées sont largement majoritaires...

                    Nos églises se vident (là aussi on y trouve majoritairement des personnes agées, y compris dans ma commune de 15 000 habitants).. De plus en plus d’églises sont à vendre ou sont détruites faute d’argent pour les entretenir...

                    En revanche, les mosquées poussent comme des champignons (72 à marseille ai je lu). D’ici quelques décennies voire moinsse, les muezzin feront leur appel à la prière comme les bedeaux jadis sonnaient les cloches, laicité oblige (on ne peut pas interdire à d’autre ce que nous nous permettons)

                    Dans les quartiers populaires (cités) dont celui ou je vis, les modes de vie (séparation hommes/femmes sur les places, cafés ou l’on ne trouve que des hommes, habillement majoritairement très couvrant), mariages religieux à youyous, pratiques culinaires (ca sent le ras el hanout midi et soir dans mon couloir), mouton de l’Aid qui braillait dans les jardinets, font qu’il faut être de mauvaise foi ou aveugle pour oser prétendre que rien n’a changé...

                    Salvini lui fanfaronne, croyant qu’il suffit de claquer des doigts pour que les italiens fassent de nouveau des enfants en nombre... les japonais eux misent sur la robotique (papy et mamie n’ayant plus que R2D2 comme interlocuteur dans quelques décennies : quelle belle perspective d’avenir !)

                    Enfin, ca sert à rien de râler ; on va bien finir par s’intégrer... ;)




                    • pallas 22 septembre 15:00

                      @Loatse


                      Bonjour,

                      Regarder les gamins et gamines, ils sont tous malades, bipolaire et sclérose en plaque, maintenant l’autisme.

                      Il ne s’agit pas d’un manque d’enfants, mais plutot que ceux ci, sont des handicapés mentaux et physiques.

                      C’est la loi de la nature, et nous occidentaux allons disparaitre.

                      Peut importe la richesse et le pouvoir, la Mort ne marchande pas, et cela vous l’apprenez au cœurs meme de vos gènes, qui est votre essence.

                      Un sabre émoussé restera qu’émoussé, peut importe si son fourreau est d’or et d’argenterie.

                      Mon sourire est tout grand.

                      C’est la loi de nature, Dieu n’est pas ici.

                      Salut

                       smiley

                    • zygzornifle zygzornifle 22 septembre 15:16

                      @pallas


                      Dieu est en RTT depuis la création ...

                    • Désintox JPB73 22 septembre 17:58

                      @Loatse

                      C’est faux.

                      La fécondité en France permet le renouvellement des générations, ce qui n’est pas le cas en Europe de l’est

                    • Reiki Reiki 22 septembre 18:21

                      @JPB73
                      Vous étes victimes de désinformation ....


                    • HELIOS HELIOS 23 septembre 15:28

                      @Loatse

                      *****  Tout ceci n’a été possible que parce qu’il y a un vide... *****


                      Non, il n’y avait pas de vide !

                      Notre société, notre culture, notre histoire... n’aime pas la promiscuité, la densité elevée. Le « vide » ce sont ces migrants du sud qui l’apprecient et pas nous.

                      Parce que nous laissons volontairement de la place, ils s’imagine que l’espace est disponible. C’est NON !

                    • zygzornifle zygzornifle 22 septembre 15:12

                      C’est bon la migration, toute cette jeunesse est une chance inestimable pour la vieille Europe décadente, d’ailleurs on ne va pas assez loin , ce sont les pays de l’UE qui devraient aller sur place en Afrique pour chercher les gens et convaincre ceux qui veulent rester chez eux de venir , on devrait accueillir tous ces gens , les naturaliser , les nourrir , les soigner , leur donner un revenu universel équivalent au moins a un SMIC sans bosser avec une retraite a la clé et pour financer le tout saisir grâce a l’impôt a la source la moitié des salaires de tous les européens et si on manque encore de migrants facile on va en Inde , en Asie , on vide le Maghreb et si il en manque encore hé bien on siphonnera aussi l’Amérique Latine , d’ici la on trouvera bien une planète habitée par des réfugiés politique que l’on ira chercher avec la Fuséus l’équivalent spatial de notre Aquarius .....


                      • pallas 22 septembre 15:43
                        @zygzornifle

                        Bonjour,

                        Oui !!!!!, il faut encore plus d’immigration, j’en veux encore plus.

                        J’estime que la France et son peuple de souche, doit avoir encore tout plein de monde, venant de la terre entière.

                        Que le chaos s’installe sur notre sol, que ce lieu devienne les tenebres, ou il ne reste que la peur, la maladie et la violence.

                        Un territoire ou seul le plus fort survie et le plus faible périe, la tricherie, la mesquinerie, le mensonge, vous pouvez oubliez, sa ne fonctionnera pas. 

                         smiley

                        La loi du plus fort, la loi de la nature, basique et simple, un retour au réel.


                        .Mes crocs salives


                        . Salut

                      • HELIOS HELIOS 23 septembre 15:32

                        @zygzornifle

                        ... et en plus il faut leur faciliter la vie, mettre notre territoire en condition, les leurs... 

                        par exemple, transformer en mosquée (comme Ste Sophie, vous savez, là-bas au Bosphore) la cathédrale de Saint Denis ! Quel beau symbole de la qualité de notre accueil....

                      • Areole 22 septembre 15:56

                         « il faut expliquer qu’une population donnée ne peut pas prospérer dans un milieu confiné. Sans échanges avec l’extérieur elle est condamnée à la dégénérescence »

                        C’est bien vrai ça !
                        J’en parlais hier à mes abeilles qui me disaient combien les frelons asiatiques étaient une chance pour la ruche. 

                        • jakem jakem 22 septembre 16:18
                          Cher Monsieur Quichotte, vous défendez votre point de vue avec persévérance et talent : vous savez écrire, ordonner vos arguments et votre style est agréable à lire.
                          Permettez-moi de vous tirer mon chapeau, sans aucune ironie.

                          Je comprends votre raisonnement, devenu une conviction, basé sur le proverbe « vouloir ce qu’on ne peut empêcher » afin d’exercer le contrôle.
                          Et j’approuve cette démarche dans l’absolu ; elle répond au principe de réalité qui consiste à savoir regarder, écouter, analyser, admettre et décider de rester debout.
                          Je comprends que vous espérez ainsi éviter soit la dhimmitude soit la guerre civile inter-communautaire perpétuelle qui compromet l’avenir de tous les gens normaux qui souhaitent vivre et s’épanouir et permettre à leurs enfants de profiter aussi de la vie.

                          Votre argumentaire repose sur plusieurs points :

                          1- la fermeture des frontières serait impossible selon vous, et je pense que vous avez raison. En ce qui me concerne, et je ne peux écrire ici qu’en mon nom personnel, je souhaite une frontière contrôlée efficacement.
                          Vous prolongez cette affirmation en mettant en garde contre le confinement qui serait néfaste pour la population indigène sur ses gardes, et là aussi je pense que vous n’avez pas totalement tort sans avoir tout à fait raison. Pendant des siècles nous avons vécu derrière des frontières en accueillant de temps en temps des réfugiés, des curieux, des voyageurs, des génies, des fous, des renégats, des criminels, de futurs compatriotes ... et je trouve que notre situation n’est pas mauvaise ; elle est même terriblement enviable pour les « migrants ».
                          Et puis, où avez-vous lu un programme politique dont un des objectifs serait de nous confiner au point de nous rendre tous tarés ?
                          Vous faites un parallèle avec nos lointains ancêtres et ça me semble tordu, inapproprié car la situation, la mentalité, les conditions de vie .. n’étaient pas pareilles aux nôtres. Dans quelle mesure les Gaulois ressentaient-ils leur territoire comme leur patrie ? je pense qu’ils y étaient attachés et décidés à le défendre ; mais au-delà de leur territoire tribal et de deux ou trois autres, que représentait « la Gaule » pour eux ?
                          Je suis d’accord avec vous pour considérer que les anciens envahisseurs ont contribué à forger, à définir, à développer notre identité au fil du temps.

                          ........

                          • Laurent 47 7 octobre 17:07
                            @jakem
                            Une petite question toute simple : s’il est impossible de contrôler les frontières d’un pays, à quoi peut bien servir d’avoir une armée, si puissante soit-elle ?
                            Du temps de l’U.R.S.S., la frontière était si bien contrôlée en Allemagne de l’Est, que l’armée tirait sur tous ceux qui se risquaient à la franchir !
                            Et pourtant ils allaient d’Est en Ouest, ce n’étaient donc pas des envahisseurs !
                            Sans aller aussi loin, mettez une clôture électrifiée en 5.000 V. à la frontière entre le Maroc et Ceuta, et vous pourrez voir s’il y a des candidats à la « chaise électrique » !
                            En mettant des panneaux avertisseurs, bien sûr. On n’est pas des sauvages !

                          • jakem jakem 22 septembre 16:27
                            ..... Mais, nous ne sommes pas responsables de l’argent emprunté par les postulants à la migration ; c’est une affaire de famille ou de tribu et de clan.
                            Et une tradition qui accepte qu’un des leurs , richement doté, expose sa vie en tentant l’expatriation au lieu d’améliorer la vie chez lui, auprès des siens et avec eux.
                            Il est très facile de lancer des projectiles sur les gardes de ... l’enclave espagnole au Maroc en sachant qu’on ne risque rien et qu’en cas de blessure on sera soigné, hébergé, nourri, vêtu, considéré quasiment comme un héros.
                            C’est une autre paire de manches de s’attaquer aux politicards pourris et aux vieux et aux chefs des tribus pour faire évoluer les choses.

                            En cas de guerre réelle sur notre territoire, métro et autre, quelle serait l’attitude de ces types ? Ils n’ont pas la France dans les tripes, elle n’est qu’un pays où l’on peut forcer l’accueil et recevoir de quoi envisager un avenir.
                            Et je ne suis pas sûr qu’ils défendraient notre terre pour ce qu’elle est depuis ... mettons 2000 ans, si les agresseurs leur proposaient un modus vivendi accommodant.

                            Je n’ai pas confiance.

                            .....

                            • jakem jakem 22 septembre 16:36
                              Vous parlez de peur autour des regroupements de migrants. 

                              Et vous oubliez la DOULEUR de celles qui ont été violées, torturées, massacrées, kidnappées, utilisées comme des sex toys...

                              Inutile d’insister sur ça. Vous expliquez ces comportements violents, sans les nommer de façon explicite comme je viens de le faire, en présentant une argumentation claire et logique et cohérente et compréhensible.

                              Il est vrai, il est indéniable que dans des groupes, fermés, contraints, essentiellement dominés par des hommes jeunes aux pulsions dus à la testostérone et aux frustrations, à la colère, à l’ennui,..., s’éveillent des envies de vengeance, de baiser ( donc, dans ce cas, de violer ), de voler de la nourriture et autre chose ...

                              Mais il fallait contrôler ces mouvements de populations avant ! Il ne fallait pas autoriser ces regroupements indignes de l’humanité, indignes de notre mentalité, indignes de notre responsabilité envers nous-mêmes.

                              Autoriser la clandestinité c’est l’alimenter, lui permettre de se développer en relativisant notre propre Loi, et parfois au détriment de nos propres habitants.

                              Et ça, c’est intolérable.

                              ...................

                              • Désintox JPB73 22 septembre 18:01

                                @jakem
                                Vous parlez des femmes migrantes, qui subissent des viols à répétition pendant leur voyage ?


                              • Désintox JPB73 22 septembre 21:37
                                @bébert

                                Bizarre ... on vous pose une question et vous répondez par des insultes.

                              • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 08:53

                                @bébert


                                Je vais plusieurs fois par mois en Italie et a Vintimille parmi les centaines de centaines de migrants que j’ai eut l’occasion d’approcher je n’ai vu aucune migrante ni aucun enfants ni viellard ni quadra et quinquas mais que des jeunes hommes en pleine forme , les femmes elles ont trop peur de se faire violer et être obligée de se prostituée , toute cette jeunesse finira par renverser l’équilibre déjà fragile des pays ou ils iront s’installer pour en faire l’équivalent de ce qu’ils ont fuit  ....

                              • jakem jakem 22 septembre 16:55
                                « culture et religion sont les derniers repères de ceux qui n’ont plus rien » écrivez-vous.

                                Oui ! là j’aimerais citer Jaurès, ou était-ce Clémenceau ? à propos de la Patrie qui est le dernier refuge ...

                                Mais dites-moi, pourquoi devrions-nous accepter ces normes culturelles et religieuses qui ne sont pas , en aucun cas, les nôtres ?

                                Nos ancêtres ont connu les maladies, les famines, les guerres, les épreuves de toute sorte, la domination de l’Eglise et celle des possédants ...., ils se sont battus, se sont adaptés, ont travaillé, et nous ont légué un pays attractif où il fait bon vivre.

                                Aux migrants de prendre leur destin en main chez eux. Avec mes plus vifs encouragements !

                                Vous établissez une relation de cause à effet systématique en affirmant que « c’est dans la précarité et non dans la culture qu’il faut chercher les causes de la criminalité » .... et je ne partage pas votre point de vue.
                                Que la précarité conduise l’une ou l’autre fois au vol de nourriture ou de vêtements propres et chauds, d’accord ! c’est compréhensible, c’est un réflexe de survie.

                                Mais le viol naît-il de la précarité ? le vol à l’arraché commis sur des personnes seules, parfois des mamies, est-il suscité par la précarité ?????

                                A la suite de votre premier opus, j’ai écrit que vous êtes fou. J’en suis toujours pleinement convaincu.
                                Vous êtes même un fou dangereux prêt à excuser les crimes et toutes les infractions de la part de ces envahisseurs.

                                Dommage que vous ne soyez pas unE bénévole ( quelque part en Suède par exemple où les « arrivés » ne sont pas à plaindre ) si possible avec un gros cul qui valse à droite et à gauche ; vous pourriez vous faire violer et goûter ainsi « ce qu’on ne peut pas empêcher » .
                                Vous feriez peut-être partie de ces dindes qui se sont fait culbutées et qui n’ont même pas porté plainte par dogmatisme « droit-de-l’hommiste ».

                                Regardez derrière vous !


                                • pallas 22 septembre 17:05

                                  @jakem


                                  C’est ton probleme pas le miens.

                                  Les individus, qu’ils soient hommes ou femmes, sont tous des pourries, et leurs enfants sont malades, surtout ceux issu de la bourgeoisie, le Diabète infantile par exemple.

                                  Cela est touchant, mais m’indiffere réellement.

                                  La France est comme une fleur, elle se fane.

                                  La partie est terminée, vous avez jouer et jouissiez, vos ailes sont coupées dorénavant, maintenant devenu une proie quelconque.

                                  Je ne plaisante pas.

                                  Salut

                                • jakem jakem 22 septembre 17:03
                                  Mince ! j’ai oublié une chose importante, fondamentale à propos du contrôle.

                                  Nous ne contrôlons pas la mentalité de ceux qui veulent s’imposer chez nous.

                                  Et quand ils sont là, ils sont aussi chez eux via leurs smartphones et autres trukapuces. Ils ne perdent pas le contact avec leur tribu et leur famille.

                                  Et maintenant promenade sous la pluie et sans voir le moindre foulard, fût-il pudique, ni la moindre djellabah.



                                  • pallas 22 septembre 17:05

                                    @jakem


                                    Sourire

                                     smiley

                                  • jakem jakem 23 septembre 12:14

                                    @jakem

                                    Encore quelques louchées !

                                    1- à propos de la violence des « arrivants » et de ceux qui sont déjà arrivés il-y-a longtemps : ils n’ont pas du tout la mentalité de la négociation, de l’auto-critique ( aucune racaille ne l’a, quelque soit cette racaille ), de la courtoisie et de la conciliation.
                                    Les tentatives de dialogue sont perçues comme de la faiblesse, et eux se sentent forts et veulent aussi propager cette certitude.

                                    Entre autres livres je recommande ( aux germanophones car c’est pas traduit en français) : « Deutschland im Blaulicht » ( l’Allemagne en état d’urgence ) de Tania Kambouri, policière.

                                    Et simplement de consulter les sites qui informent de tout ce qui est tû ( et moi je mets un accent circonflexe car je trouve qu’il est très bien sur ce - u !)

                                    2- à propos de la mentalité des « arrivants » : on a pu voir des dizaines de camps évacués, et des images des abords de HLM dans certaines cités ... Vachement propre !

                                    Je n’ai jamais lu nulle part que des « migrants » ont aidé à évacuer leurs saletés ( admettons que dans certaines circonstances elles sont inévitables ; mais jusqu’à quel point ???) et à nettoyer les sites.
                                    je n’ai jamais lu nulle part que des « migrants » hébergés dans différentes localités ont proposé de se rendre utiles, en nettoyant les rues et les parcs, les bords de rivière, en entretenant les chemins de promenade, etc ...

                                    Mais j’ai lu un bon nombre d’articles illustrés de photos relatant des révoltes de « migrants » qui ont saccagé les centres d’hébergement.

                                    3- je me demande pourquoi on ne voit que des jeunes gens ( c’est l’immense majorité de cette population migrante ) qui prétendent vouloir s’installer ici et faire souche. Y-a pas de femmes chez eux ?

                                    J’ai vu une image, ou plusieurs, de personnes exilées, des migrants venus de Syrie et d’ailleurs, dont des femmes, certaines pieds nus, portant un deux enfants et en traînant un ou deux par la main. Et autour des jeunes types, vigoureux, avec baskett et anorak, et aucun n’aidait ces femmes ( qui en plus étaient engoncées dans les déguisements d’épouvantail ).

                                    4- Et bien, moi JE NE VEUX PAS DE CES TYPES ici, chez moi, chez nous en France ni ailleurs en Europe. Ce sont des parasites nuisibles à notre société et à notre civilisation.

                                    Et je me fiche royalement des leçons d’Histoire qui doivent nous rendre dociles et précipiter notre suicide collectif.

                                    Miam miam couscous et nouvelle promenade sous la pluie, toujours sans aucune offense pour mes yeux.

                                  • jakem jakem 23 septembre 12:16

                                    @jakem

                                    Encore un oubli !
                                     Déclaration de Merkel du 18 juin 2011 : " Deutsche müssen Gewalt der Ausländer akzeptieren ( les Allemands doivent accepter la violence des étrangers)

                                    à voir @youtube, avec ce titre.

                                    Pacifiquement !

                                  • jakem jakem 23 septembre 16:32

                                    @jakem

                                    Violences ? mais enfin, non ! c’est un aspect culturel !

                                    @libé, le 22-01-2016 : suède, de l’angélisme au racisme

                                    Moi je n’appelle pas ça du racisme mais la défense légitime de l’intégrité individuelle, sociétale et territoriale.

                                  • osiris 22 septembre 19:54

                                    Mr L’auteur vous vous répétez et vous répétez ce que disent BFM,CNews,TF1,France2,3,4,5,7,0,M6,C8,,T9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,1 9,20,21,22,23,24,......

                                    mais j’ai l’impression que dans cet article part2 votre voix semble être fatiguée ,désabusée, vous semblez ne plus croire même à ce que vous dites ,ne serait-ce pas parce que dans l’article part 1 vous avez reçu une grande volée de bois de verts .

                                     reposez vous ,vous perdez votre temps et votre énergie, vous ne convaincrez personne ici sauf ceux qui sont déjà convaincus.


                                    • Areole 23 septembre 00:37

                                      @osiris
                                      Hum !...Je doute que « Don Quichotte » ne veuille convaincre quiconque. Je penserais plutôt qu’il ne peut refréner ses bouffées de narcissisme épistolaires. Défaut d’autant plus excusable qu’il est amplement partagé sur ce fil. 

                                      Et puis c’est un peu la fonction sociale d’Agoravox que d’être à la fois l’antichambre de la maison de retraite et un substitut au Viagra.

                                    • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 08:56

                                      @osiris


                                      Mr l’auteur on croirait du Bourdin ....

                                    • microf 22 septembre 23:55
                                      L´auteur a entièrement raison, si on pense que c´est fermant les frontières que ce problème sera règlé, on se met le doigt dans l´oeil.
                                      Les frontières sont déja fermées depuis longtemps, mais cela n´empêche pas que les migrants arrivent chaque jour. Alors, il faut trouver une autre solution, et la solution pour stopper ce phénomène, c´est d´aller á la source du problème, á savoir, pourquoi les migrants quittent leurs pays pour l´Europe, après l´identification du problème, trouver une solution pour que les migrants restent chez eux, tant que cela ne sera pas fait...

                                      L´ESPOIR fait vivre. Le candidat á l´immigration sait que s´il ne quitte pas son pays, il est mort. Mais l´ESPOIR de trouver une « vie meilleure » que dans son pays, fait á ce qu´une aucune barrière qui pourra l´arrêter. C´est comme un soldat qui va á la guerre, il sait qu´il peut soit mourrir, soit vivre, alors, il s´y lance. S´il meurt pendant son trajet avant d´arriver á sa destination tant pis, s´il réussit, tant mieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Don Quichotte


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès