• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 9/11 : Credo quia absurdum

9/11 : Credo quia absurdum

Je crois parce que c’est absurde. C’est ce que qu’aurait répondu Saint Augustin quand on lui avait demandé pourquoi il croyait en Dieu. Certains attribuent cette citation à Tertullien. Qu’importe ! le fait demeure qu’il est dans l’essence des gens de « croire » et que toute croyance est absurde. La croyance se distingue de la connaissance dans le fait que cette dernière s’appuie sur un phénomène de réflexion et de déduction alors que la première répond juste à un besoin de confort psychologique. La croyance c’est comme les baffes chez Obélix, qui frappait d’abord les Romains pour ensuite leur poser des questions ; les gens se font des films de certains événements, et essaient ensuite, maladroitement, de raisonner rétrospectivement et trouver des idées qui viendraient appuyer leurs opinions préalablement formées. Mais celles-ci sont de l’ordre de la génération spontanée dont la seule essence est d’exister. Sans aucun contact avec le réel. Nous avons assassiné le réel, comme aurait dit Baudrillard, et l’avons remplacé par du simulacre. Les assassins du réel, de la vérité, ces « aletheicides », ont érigé un temple où des dieux invisibles sont adorés, qui portent les doux noms de « démocratie », « droits de l’homme », « liberté » ou encore « laïcité », dieux qui a comme prophète Platon et comme grand-prêtre Saint Paul, et où tous ceux qui pensent différemment sont des « barbares ». Nous sommes ainsi revenus à l’époque romaine, le panache en moins.

 Dix ans déjà que deux avions de ligne sont venus s’écraser dans des gratte-ciels new-yorkais. Tous ceux qui surfent sur internet faisant croire qu’ils font des recherches professionnelles alors que la majeure partie du temps ils le passent sur Facebook, sur des sites pornographiques ou des jeux en ligne ont, à un moment ou un autre, rencontré ce que l’on qualifie couramment de « théories du complot ». D’aucuns prétendent en effet que les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par les États-Unis même. Bien d’autres théories conspirationnistes gravitent autour de cet événement, mais pour les besoins de cette démonstration nous nous cantonnerons à celle qui vient d’être énoncée. Mon avis personnel (en fait il n’était pas nécessaire d’ajouter « personnel » puisque tous les avis le sont, surtout quand ils sont précédés d’un pronom possessif) c’est que les attentats ont été perpétrés par Al-Qaïda, sans que les États-Unis y soient pour quelque chose. Je pense cependant que l’Amérique en a bien profité, tout comme Israël a profité du nazisme sans quoi l’État hébreu n’aurait pas pu voir le jour en Palestine, et je pense surtout que je peux avoir tort ; que si les États-Unis n’y sont pour rien, ils auraient pu, étant donné leurs antécédents, manigancé tout ça eux-mêmes. Après tout, ils ont bien menti pour pouvoir envahir l’Irak ! Je demeure donc ouvert sur la question, et je conçois que certaines personnes puissent penser différemment de moi, et le jour où l’on m’apportera la preuve que j’ai tort, je serais enclin à changer d’avis.

 Cependant, pour que cette preuve soit apportée, encore faut-il pouvoir débattre librement de la question. Certains sujets sont « black-listés » médiatiquement. On ne peut pas dire par exemple que le réchauffement climatique n’existe pas ou même, s’il existe bien, qu’il ne soit pas le fait de l’homme. Et surtout, on ne peut pas dire ouvertement : « Non ! je ne crois pas à la version officielle sur les attentats du World Trade Center ». Il est vrai qu’il existe un fort faisceau de présomptions allant dans le sens de la version officielle, et qu’il n’existe aucune preuve flagrante qui viendrait appuyer les dires des « conspirationnistes » ; mais comme on le sait, l’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence, et certaines zones d’ombre planent encore. Mais surtout, comme il a été souligné plus haut, il n’existe aucune raison de croire un État, ou une personne en générale. Comme savent tous ceux qui ont déjà regardé la série américaine Dr. House  : tout le monde ment. Mais comme j’ai peur que de prendre comme référence un médecin imaginaire, misanthrope et cynique ne soit pas considéré comme très sérieux pour ce qui concerne une analyse d’attentats « terroristes » (tout comme le barbare c’est toujours l’autre, le terroriste aussi ne peut être que l’autre. De même, on est toujours le con de quelqu’un ou le terroriste de quelqu’un), je convoquerai Foucault à la discussion.

 L’auteur de L’archéologie du savoir et de L’Histoire de la sexualité nous parle de la « Paresia ». Sans entrer dans de doctes commentaires, il suffit de dire que pour Foucault, mais c’est là simplifier je le concède, c’est le courage de se mettre en danger par la parole. Ainsi, un étudiant qui aurait triché à ses examens et qui l’avouerait serait dans une telle situation, ou encore un conjoint infidèle qui confesserait son adultère à son époux sachant que celui-ci peut le quitter. Ce n’est que dans ce genre de situation que l’on peut prendre pour argent comptant la parole de quelqu’un : uniquement si cette parole peut vous nuire. Mais si un politicien vient dire au peuple, par exemple : « Je n’ai rien à voir avec des emplois fictifs » ou « Nous ne sommes pour rien dans ces attentats, les responsables, c’est ‘eux’ », quelle raison a-t-on de les croire, car, eurent-ils été responsables, l’auraient-ils admis ? La réponse est bien entendu non ; il est donc normal, voire logique, de douter de la parole de quiconque qui dirait quoi que soit qui jouerait en sa faveur.

 Mais le plus aberrant reste à venir. Les mêmes personnes qui refusent la parole aux conspirationnistes donnent souvent une libre antenne à des gens qui professent une chose encore plus improbable que celle qui veut que les États-Unis soient à l’origine de ces attentats. En effet, alors qu’on ostracise celui qui osera dire « Tiens ! c’est bizarre que de telles tours s’effondrent uniquement parce que des avions les auront percutées » on laisse s’exprimer quelqu’un qui dira : « God bless America », alors qu’il y a davantage de chance pour qu’il y ait effectivement un complot autour du 11 septembre que de probabilités pour que Dieu existe. Toute la pensée occidentale des deux derniers siècles est orientée vers une sortie de la religion, et la philosophie des 2500 dernières années devrait nous encourager à raisonner plutôt qu’à « croire » ; toutefois, retransmettre des messes à la télévision où l’on parle d’un gars qui aurait changé l’eau en vin est acceptable, mais daignez mettre en doute la version officielle fournie par un État colonisateur, amoral et qui a déjà menti au monde entier comme à son propre peuple, et vous êtes un paria, un idiot, un danger pour la démocratie !

 Ground Zero est devenu, comme dirait Mircea Eliade, un Axis Mundi, un lieu hiérophanique par excellence ou le « sacré se manifeste » ; cette irruption du sacré créé un point fixe où gravite toutes les valeurs. De même qu’on pensait que le soleil tournait autour de la terre, on pense aujourd’hui que la morale tourne autour de Ground Zero. En somme, nous sommes revenus à avant Galilée. La vérité est que les images des avions s’écrasant dans les tours jumelles ont été le prétexte à une guerre que non seulement les néo-conservateurs désiraient (pendant la présidence de Clinton, Perle avait envoyait une lettre à ce dernier l’enjoignant de renverser Saddam Hussein et d’envahir l’Irak) mais dont l’Amérique, en tant qu’entité, avait besoin. Déjà, le citoyen Hearst pratiquait le Storytelling ! Et cette pratique est plus que jamais de mise après le 11 septembre, Bush demandant à Fox News : Dessine-moi une guerre !

 Après ces attentats, une vision eschatologique et théologique se dessine, mais qui était déjà en germe depuis la guerre froide, sous la forme du discours de G. W. Bush lors de son « State of Union address » en 2002 ; en effet, ce jour-là, il parle de « l’axe du mal ». Cette expression que l’on doit au néo-conservateur David Frum devait d’abord être « axe de la haine » mais Bush l’a changé en « axe du mal » afin de faire écho aux « puissances de l’axe » que constituaient l’Allemagne, l’Italie, et le Japon pendant la guerre 39-45 (les anciens égyptiens expliquaient les mythes par des jeux de mots- aujourd’hui, les jeux de mots servent à expliquer les guerres, à les bricoler. Plus que jamais, Barthes a raison : la langue est fasciste)… Déjà, Truman désignait l’Union Soviétique de puissance du mal ; on peut ainsi constater un fort référent historique et religieux dans une telle expression !

 Mais l’énonciation « Axe du mal » est une phrase performative. Elle donne aux pays qu’elle désigne un statut nouveau, à la fois aux yeux de ladite communauté internationale, mais aussi pour eux-mêmes, qui se posent de facto en opposition à celui qui les a rangés dans cette catégorie.

 Bush déclare au Congrès le 20 septembre 2001 : ceux qui ne sont pas avec les Américains sont contre EUX ; mais il ne faut pas tomber ici dans le piège inverse, et adopter une vision manichéenne, en faisant des Américains, les méchants, voulant être le loup dans le poulailler moyen-oriental ; mais c’est presque une raison déterministe qui fera que ce sera ainsi ! Un vide tend toujours à se combler ; et comme le dit Hérodote, jamais aucun État qui a eu en sa possession les pleins pouvoirs n’a pas utilisé pleinement ces pouvoirs ! Une puissance est tout le temps utilisée de manière maximale, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien, ce qui permet dès lors la chute d’anciens empires et la naissance de nouveaux.

 On se plait à croire que les motivations de Bin Laden étaient religieuses et non pas politiques, alors qu’il se trouvait juste, accidentellement si on peut dire, être musulman (on ne vas pas discuter de ce que c’est qu’être un bon musulman, sans quoi ce serait essentialiser la religion et pire, la légitimer) ; George Bush évoquait bien Dieu dans ses discours, on ne va cependant pas mettre l’invasion de l’Irak sur le dos du petit Jésus. On se complait à penser que le « terroriste islamiste », ce croque-mitaine post-moderne, est différent du terroriste de l’IRA ou de l’ETA et on s’interroge alors sur ce qui peut bien se passer dans son cerveau, tandis qu’on trouve normal que des jeunes de dix-huit ans rejoignent les Marines et aillent combattre dans un pays qu’ils n’arrivent même pas à situer sur une carte, et tuer des gens dont ils ne savent rien. On fulmine contre le racisme, on trouve qu’il n’y a rien de plus détestable, on abhorre un créateur de mode qui a tenu des propos antisémites, mais on pleure toutes les larmes de son corps sur les victimes américaines de ces attentats et on fait gentiment abstraction des victimes des Américains en Afghanistan et en Irak. On ne connait que ce que l’on re-connait ! Enfin, on a beau condamner la peine de mort, mais l’assassinat, c’est-à-dire l’homicide avec préméditation, de Bin Laden n’est pas pour choquer grand monde. De même que les drones qui assassinent les Talibans alors qu’on crierait au fascisme si la police nationale tirait à la lance-roquette sur une maison qui abriterait des braqueurs de banques ou même de supposés meurtriers. Ce qui est immoral chez nous l’est moins sous d’autres cieux. Wagner débutait son Parsifal par : « Allons dormeurs, réveillez-vous ! »

 À l’heure où l’on se contente de comprendre Hegel à travers l’analyse de Kojève qu’en font un Fukuyama ou un Huntington, lui-même disciple de Leo Strauss (détracteur de Nietzsche et grand pourfendeur du relativisme culturel), et qui nous a rebattu les oreilles d’un prétendu « Choc des civilisations », il serait bienvenu de relire, ou de lire pour la plupart, John Stuart Mill et son magnifique et ô combien moderne essai On Liberty, où l’utilitariste britannique, bien avant la Cour Suprême américaine, chante les louanges de la liberté d’expression, la seule qui différencie le civilisé du barbare. Il y a la « liberté », celle que les gens croient posséder parce qu’ils ont la possibilité de voter et de se faire asservir, cette sensuelle « servitude volontaire » dans les bras de laquelle nous aimons nous abandonner, et puis, il y a ce que Rimbaud appelait la « liberté libre », cette liberté si dangereuse car elle nous fait côtoyer « l’autre ». Mais comme le rappelle Hölderlin : là où est le danger est aussi ce qui sauve.

M. K. Sabir


Moyenne des avis sur cet article :  2.32/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • SamAgora95 SamAgora95 10 septembre 2011 17:49
    Alors d’après vous les Américains (je ne parle pas du peuple évidement) sont des naïfs qui ont tout simplement profité d’un évènement fortuit ?

    Pourquoi balayer d’un revers de mains les incohérences de la V.O. qui excluent que ces attentats soient le résultat d’une opération d’al-qaida et du fait pointe du doigt l’administration Bush au pouvoir au moment des évènements.

    L’effondrement de la tour 7 par exemple, implique une préparation complexe et un accès total à la tour, al-qaida en avait-il la charge ?

    La première phase consiste à donner la réponse aux questions fondamentales, ce qui nous permettra ensuite d’identifier les vraies coupables.

    SVP, ne grillez pas les étapes.



    • Xtf17 xtf17 10 septembre 2011 18:14

      L’auteur ne fait pas référence à la VO comme vous dites, mais bien à l’une des variantes des « théories complotistes » dite LIH (Let It Happen), ou théorie du Laisser-Faire, par opposition à celle MIH (Make It Happen). Il expose ensuite les arguments qui le font pencher dans ce sens.
      Aujourd’hui encore les versions LIH, MIH et bien d’autres ne sont tranchées.
      Alors vous, pour que le débat soit constructif, ne grillez pas les étapes de lecture de quelqu’un qui a pris de son temps pour écrire.


    • SamAgora95 SamAgora95 10 septembre 2011 18:43

      La LIH ne remet par en question le déroulement de l’opération et ses conséquence tels qu’ils sont décrit par la VO (détournement d’avions par des terroristes d’al-qaida, écroulement des tours suite à l’impacte) 

      Elle donne une explication possible de ce qui ce serait passé avant l’attaque (la décision de laisser faire).


    • xray 11 septembre 2011 18:46


      Sur un sujet précis, la pensée nécessite les moyens de la réflexion du sujet.  Inversement, croire évite de réfléchir sur tout sujet. (Y a qu’à répéter.) 

      Le 9/11, un grand mensonge journalistique. 

      Le 9/11
      Une opération menée par l’armée américaine
      http://mondehypocrite501.hautetfort.com/ 



    • mathias cohen mathias cohen 10 septembre 2011 18:03

      Je suis si las en ces temps commémoratifs... Il y a malheureusement encore beaucoup plus de cons que de conspirationnistes en ce monde...

      Les lignes n’ont pas bougé d’un iota depuis dix ans... Nous sommes une menace pour la démocratie (Joffrin) et nous nous intéressons plus au 11 septembre qu’aux sans papiers, et tout ça par pur esprit de contradiction, c’est tout dire ! Nous ne voulons pas voir la réalité en face, à savoir qu’il est tout à fait crédible que l’on fasse disparaître 3 gratte-ciel avec 2 avions de ligne (et quelques cutters, pour commencer...).
      Nous avons tous les médias à dos, même les plus à gauche. Les anars nous conchient, les trotskistes nous conchient, les socs nous conchient, les stals nous conchient... Si tout va bien, nous serons 200 à la manif de demain...
      Conspi blues...

      • chapoutier 10 septembre 2011 18:11

        je ne sais pas de quels trotskistes vous parlez, mais ceux que j’ai entendu sur la question n’ont jamais eu le moindre doute et ce, depuis le jour même des attentats. le complexe militaro-industriel.


      • Thucydide Thucydide 10 septembre 2011 18:27

        il est tout à fait crédible que l’on fasse disparaître 3 gratte-ciel avec 2 avions de ligne

        deux gratte-ciel, pour deux avions, c’est amplement suffisant.
        Le troisième n’était absolument pas dans la zone d’impact, ou alors c’est que Dieu lui-même était du côté des pilotes... ce qui serait bien ennuyeux mais n’a aucune chance d’être, Dieu merci smiley))

        Et c’est qui ce « nous » universellement conchiés par les media ?

        De quoi parlez-vous exactement ?

        Cet article est courageusement et sincèrement bien écrit, il appelle plus à la réflexion et au débat qu’à la polémique.
        Et je trouve intéressant de voir que l’anti-conspirationnisme peut être sagement et calmement présenté.

        Ne foutez pas tout en l’air avec vos humeurs manifestement très mal réprimées.


      • Xtf17 xtf17 10 septembre 2011 18:04

        Article de qualité qui illustre bien, ce qui reste rare même sur Agoravox, comment exercer sereinement sa propre liberté d’opinion au sein d’un débat argumenté sur un sujet grave et sensible.


        • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 10 septembre 2011 18:13

          Ouf, dans ce délire d’experts à la mord moi le noeud, une parole sensée et qui relativise des points de vue outranciers et définitifs de « spécialistes » des attentats.

          Merci.

          • Sat is Fay 10 septembre 2011 22:21

            Parce que t’as besoin d’experts ? c’est des loucaves qu’il te faut, ou alors t’enlève la merde que t’as devant les yeux.
            Monde d’idiots, c’est sans espoir effectivement, quand on ne sait plus discerner la réalité du mensonge, on a plus qu’à tendre le bras et faire « zieg ».
            Continuez ô gentils youhaissai à tuer à tour de bras vous allez le blanc seeing de l’opinion publique merdiatique !


          • moumou moumou 11 septembre 2011 10:26

            Si c’est un « inside-job » alors ces gens sont aussi fous que Brievik qui assassine ses semblables par « souci de bien-faire ». Ca doit être la même psychologie.


          • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:19

            Tous ceux qui surfent sur internet faisant croire qu’ils font des recherches professionnelles alors que la majeure partie du temps ils le passent sur Facebook, sur des sites pornographiques ou des jeux en ligne

            Vous parlez de vous ?
             
            Savez-vous qu’il y a aussi des gens qui vont dans bibliothèques rien que pour regarder des livres cochons et jouer au pendu ?


            • civis1 civis1 10 septembre 2011 18:24

              @ariane

               smiley


            • Xtf17 xtf17 10 septembre 2011 18:29

              @ Ariane
              On ne se connait pas, mais à chaque fois que je vous lis je vous adore smiley


            • MK Sabir MK Sabir 10 septembre 2011 23:13

              Je suis démasqué !!! smiley


            • le poulpe entartré 11 septembre 2011 02:25

              un branleur s’exprime : résultat ? Une bouse en forme de carte de France.


            • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 04:37

              Continuez !


            • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 04:38

              sabir, je vous avais vu l’autre jour à la bibliothèque avec vos photos dans le Platon ! On ne me l’a fait pas !


            • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 04:40

              « continuez », c’est pour xf17, la belle galaxie.


            • civis1 civis1 10 septembre 2011 18:19

              « Sans aucun contact avec le réel. Nous avons assassiné le réel, comme aurait dit Baudrillard, et l’avons remplacé par du simulacre. Les assassins du réel, de la vérité, ces « aletheicides », ont érigé un temple où des dieux invisibles sont adorés, qui portent les doux noms de « démocratie », « droits de l’homme », « liberté » ou encore « laïcité »,

              dieux qui a comme prophète Platon et comme grand-prêtre Saint Paul, 
              et où tous ceux qui pensent différemment sont des « barbares ». Nous sommes ainsi revenus à l’époque romaine, le panache en moins. »

              Alors là ! Panache en moins ou en plus, peu importe je n’en reviens encore pas ! 
              Saint-Paul grand prêtre de la laïcité ? Est-ce que j’aurai mal compris ou mal digéré le galimatias ? 
              Au fait juste une petite correction orthographique au passage « dieux qui a » ? ou dieux qui ont ? 
              et le mot dieux comment se prononce-t-il ? dilleux , dieucx ? 
              Voilà un article qu’il est bien beau et qui mérite d’être à la place où il se trouve sur l’édito de ce jour !
               





              • MK Sabir MK Sabir 10 septembre 2011 23:39

                Je bats ma coulpe en ce qui concerne la faute d’orthographe !

                Pour ce qui est de Saint Paul, c’est à lui que l’on doit notre « version » du christianisme, et la France se plait à se désigner comme fille ainée de l’église, elle si laïque ! La « laïcité » et la « République » sont des concepts platoniciens. Le devoir de mémoire est lui aussi un résidu platonicien, et donc chrétien qui établit l’existence et la prédominance d’un alter-monde (les chrétiens diront « arrière-monde ») sur le monde actuel, matériel et CONTEMPORAIN… toujours regarder en arrière éclipse la vision d’un avenir – on vit dans le passé par peur d’affronter le présent ; le passé devient la demeure de la peur, l’ultime refuge pour tous les ressentiments et toutes les frustrations. La laïcité n’est qu’un substitut sémantique. On a posé la notion de laïcité comme concept inébranlable qui préexisterait à nous, et qui serait le bien immuable : le mot s’est fait Dieu. On a pensé que Dieu nous avait créé, alors que c’est nous qui l’avons inventé, et là, nous pensons que le mot donne un sens à notre vie, alors, que c’est nous qui donnons un sens à la vie du mot. En somme, nous sommes redevenus des idolâtres ; nous créons de toute pièce une divinité, et ensuite, nous l’adorons ; la laïcité est notre « veau d’or » à nous. Le platonisme conçoit des concepts qui existeraient indépendamment des mots qui permettent de les désigner… c’est cet « idéalisme » dont a hérité la Christianisme et par la suite la chrétienté… Dieu est peut-être mort… mais cet idéalisme survit… plus dangereusement, plus pernicieusement, car libéré du carcan de la religion, il s’est dilué dans les valeurs mêmes des sociétés occidentales… ses enfants portent les noms de « droits de l’homme », « humanisme », et « universalisme », sachant que « Catholicisme » signifie à peu près « universel » en grec !


              • bingofuel 11 septembre 2011 09:54

                @MK Sabir
                Je comprends que l’abus des lectures de Nietzsches vous ait amené au nihilisme le plus épuré (Nietzsches = Nichts = Rien en allemand ;->).
                De ce fait, l’assimilation entre Platon, le christianisme et le 11 septembre devient un essai intellectuel qui vous parait propre à l’esthétisme transcendant toute morale dont vous êtes adepte.
                Pauvre de vous, pauvres nihilistes qui ne ressentent pas que chaque respiration et chaque pensée s’inscrivent dans une consistance universelle qui EST ce qu’elle EST. Nier son existence est réduire sa pauvre existence à son propre égo mental incapable de se mesurer à l’œuvre qui lui a donné naissance.
                Incapable de l’acte d’humilité primordial, jugé comme faiblesse biologique, votre ego vous pousse vers la destruction suicidaire à l’image des Nazis qui n’avaient d’autre solution de sortie à leur supériorité, qui fut érigée en culte digne des religions les plus sectaires.
                En conclusion, le rejet du rationalisme de Platon est fondamentalement une impasse intellectuelle qui ouvre la porte à la déstructuration mentale et au suicide.
                Je vous souhaite de connaitre et de comprendre rapidement ces contradictions (par la souffrance, car souffrance il y aura indubitablement, que je vous souhaite la moins pénible possible) afin de pouvoir vous reconstruire sur les assises vitales dont vous a doté votre patrimoine culturel.
                 


              • Guit'z Guit’z 11 septembre 2011 12:18

                Puisque tu en étais à l’orthographe, le « saint » de saint Paul ne prend pas de majuscule.

                Sinon, gars, tu veux lâcher tes niaiseries d’ados nietzschéen qui se la pète... franchement tes amphigouris prétentieux de sous-poète du Grand Midi par ailleurs dénué de toute érudition conceptuelle rigoureuse, sont particulièrement ridicules.

                Les foutaises de Nietzsche épatent fort les jeunes esprits, lesquels passent ainsi à côté du peu qu’il y aurait à retenir de lui... (Je sais de quoi je parle : c’est à peu près quand j’avais ton âge que j’ai compris, après 10 ans de touchante pieuserie, et sans rien abjurer des rares mérites du solitaire de Sils, que Marx était quand même un penseur un peu plus sérieux et surtout plus utile à notre époque...)

                Allez, bosse sur le 11/9, et écris-nous un vrai papier sur la question, sans nous gaver avec Augstin, Tertulline, saint Paul, Platon et tous les Ba Ta Clan des types donttu as vaguement entendu parler et qui font joli selon toi.


              • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 12:25

                Pour rester dans le contexte, le petit Jésus souhaitait également les attentats du 11/9


              • Thucydide Thucydide 12 septembre 2011 09:27

                MK Sabir, vous vous laissez entraîner dans je ne sais trop quel rêve...

                Dieu ? En Occident ?
                Il y a longtemps qu’il n’est plus qu’un masque, un cache-misère.

                Le seul vrai Dieu qui anime nos sociétés s’appelle Fric.
                C’est en son Nom que les guerres d’occupations ont été lancées par les USA.
                Liberté, Laïcité, Démocratie... ne sont que de commodes invectives, de rentables prétextes.

                Et le 911, ne serait-ce que par son utilisation obscène, un formidable spectacle


              • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 18:22

                 À l’heure où l’on se contente de comprendre Hegel à travers l’analyse de Kojève qu’en font un Fukuyama ou un Huntington, lui-même disciple de Leo Strauss (détracteur de Nietzsche et grand pourfendeur du relativisme culturel), et qui nous a rebattu les oreilles d’un prétendu « Choc des civilisations », il serait bienvenu de relire, ou de lire pour la plupart, John Stuart Mill et son magnifique et ô combien moderne essai On Liberty, où l’utilitariste britannique, bien avant la Cour Suprême américaine, chante les louanges de la liberté d’expression, la seule qui différencie le civilisé du barbare. Il y a la « liberté », celle que les gens croient posséder parce qu’ils ont la possibilité de voter et de se faire asservir, cette sensuelle « servitude volontaire » dans les bras de laquelle nous aimons nous abandonner, et puis, il y a ce que Rimbaud appelait la « liberté libre », cette liberté si dangereuse car elle nous fait côtoyer « l’autre ». Mais comme le rappelle Hölderlin : là où est le danger est aussi ce qui sauve.

                C’est du sabir....


                • civis1 civis1 10 septembre 2011 18:28

                  @ ariane 

                   du sabir pseudo-psycho-philosophique smiley

                • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 10 septembre 2011 18:32

                  Pour une dame qui s’offusque des attaques personnelles en voilà un bel exemple, petit et mesquin, mais ça...



                • Ariane Walter Ariane Walter 10 septembre 2011 19:29

                  Je reconnais.


                • MK Sabir MK Sabir 10 septembre 2011 23:18

                  @ Ariane : Ça c’est méchant… mais, je le confesse, marrant !


                • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 04:36

                  sabir,

                  pardon, pardon, je savais que c’était vilain mais je n’ai pas pu m’en empêcher.
                  Quand j’ai commencé à écrire, il y a bien longtemps ,un jour qq’un m’a dit que j’avais un style pompier et ça m’a marquée comme un fer rouge mais cela m’a appris à aller vers plus de simplicité.
                  J’aiamis être impitoyablement taquine avec mes élèves. Prenez-le ainsi !


                • Guit'z Guit’z 11 septembre 2011 12:35

                  Ah oui, ça : pompier, notre jeune auteur l’est en diable...

                  Sabir ! Sous ta plume engoncée, qu’est devenu le jarret ailé de Mercure ?

                  N’oublie pas, ô Dionysos irradiant, que la bride d’or de Pégase fut donnée à Bellerophon par Athéna, déesse de la raison... et que le enthousiasme débridé accouche d’inexorables chimères. Allez j’arrête, moi aussi je deviens relou...

                  PS : vous Ariane, vous êtes toujours aussi agréable à lire et, je le pressens, foncièrement sympathique, je vous salue donc bien cordialement... 


                • wesson wesson 11 septembre 2011 14:35

                  Bonjour Ariane,

                  « C’est du sabir »

                  jamais en manque d’une bassesse, le bon mot aurait pu être de moi, si toutefois je n’avais pas été ravi à mon très cher internet pendant ces derniers jours.

                  Mais puisque le copyright a été posé, je me contenterai d’un « c’est chiantique ! »


                • joelim joelim 10 septembre 2011 18:47

                  La croyance c’est comme les baffes chez Obélix, qui frappait d’abord les Romains pour ensuite leur poser des questions ; les gens se font des films de certains événements, et essaient ensuite, maladroitement, de raisonner rétrospectivement et trouver des idées qui viendraient appuyer leurs opinions préalablement formées.

                  Oui, c’est ce qui s’est passé dans la formation de la croyance en la VO. 

                  Le film « c’est la faute à BL et à lui seul » a très bien marché. Il faut signaler qu’il bénéficia d’une promotion intense et prolongée dans les agences de communication que sont devenus les médias dominants. 

                  Ah bon, l’auteur ne parlait pas de la VO ?... smiley 

                  Au vu de la grande campagne de communication qui fût initiée aux lendemains du 12 septembre, les nombreuses adhésions à une version officielle parfaitement incohérente ne sont guère étonnantes. Mais les gens encore récemment avaient encore rarement entendu parler du WTC7 ou des exercices programmés le jour même. 

                  Exercices qui semblent avoir été prévus entre autres dans l’objectif de réduire drastiquement les capacités de la sécurité aérienne ce jour-là. En effet, comment croire qu’ils ne l’ont pas fait sciemment ? On ne peut pas être aussi incompétent que ça : convoquer les maîtres-nageurs à un exercice sans en laisser un ou deux pour surveiller les bassins !...

                  • joelim joelim 10 septembre 2011 18:48

                    aux lendemains du 11 septembre


                  • Hijack Hijack 10 septembre 2011 18:50

                    Qu’est-ce que c’est que cet article ... que je n’ai pu lire en entier ... en effet, dès que j’entends le mot « complotiste » ... je ne peux prendre au sérieux celui qui le dit !!!

                    Mais à tout hasard ...

                    Conspiration, complot

                    Sauf si être conspirationniste/complotiste est de tout accepter ... du moment que cela vient d’une puissance ... mentalité très collaborationniste je dirai  !

                    Wikipedia  : « Une conspiration est une entente secrète entre plusieurs personnes, en vue de renverser un pouvoir établi, ou une organisation en vue d’attenter à la vie d’une personne d’autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l’objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue. »

                    conclusion d’après la définition Wiki : Il n’y a aucune entente entre ceux qui se posent des questions !!! ... mais si nos idées se rencontrent ... posez-vous aussi des questions !

                    Le fait de se poser des questions, le fait de réfléchir, le fait de sortir des sentiers battus/balisés ... n’est en rien une conspiration !
                    _________________________________

                    DANS LE CAS PRÉSENT ... C’EST QUOI DE TRAITER L’AUTRE DE CONSPI ... ???

                    - Tenter de pallier à un manque certain de l’accusateur ...

                     - Donner l’illusion d’accuser autrui de ce que l’on ne sait pas …

                     - Tenter de déstabiliser l’argumentaire sensé ... sans argument …

                     - Accuser négativement d’emblée et sans argument ... celui qui se pose des questions ou dérange.

                    Mais aussi :

                    CONSPIRATION =

                    Le terme conspirationniste est issu de la nov-langue. Il est suffisamment ambigu pour faire passer pour de vilains comploteurs, auprès des benêts béats, les gens qui cherchent réellement à savoir ce qui se passe dans notre monde.

                    Inversion syntaxique pour dissuader les esprits libres de creuser la question.

                    C’est un terme que l’on veut insultant, pour tenter de déstabiliser l’autre ... il a été créé pour cela.

                    Il y a quatre sortes de catégories : (et bien sûr d’autres sous catégories)

                    1/ Ceux qui font les sales coups,quitte à tuer même des leurs... les USA (leurs gouvernements et pas le peuple), l’histoire ne manque pas d’exemples.

                    2/ Ceux qui les subissent : les victimes directes mortes sur place ...et indirectes (ceux visés en premier lieu et ...qui en paient le prix de manière longue et récurrente, les arabo/musulmans pour ce coup ci).

                    3/ les intuitifs ... qui réfutent au nom de la liberté d’expression, ceux qui réfléchissent, ceux qui travaillent et font des recherches. Dans la grande majorité des truthers, ont trouve soit un de ces points, soit tous les points à la fois.

                    4/ les béotiens, les béats, les angéliques qui gobent tout et n’importe quoi... pour le côté sympa, mais il y a les cas de mauvaise foi, ceux pour qui ... tout est bon pour prouver que les arabo/musulmans sont le mal et les autres le bien, il y a enfin, les peureux (de prerdre leur job, leurs avantages, se faire engueuler, se faire remarquer, être désigné du mauvais côté etc ...) et les incompétents ...Ceux qui ont peur de l’autre, ceux qui ont peur que celui qu’ils prenaient pour leur « maitre » soit à ce point défaillant (hé wé ... ça arrive) ... peur d’avoir à accepter la réalité ...

                    De tous temps. L’histoire du monde est jalonnée de gros mensonges d’État dans toutes les civilisations. C’est ainsi que le pouvoir survit.

                    Enfin ...le plus grand tort n’incombe pas à ceux qui réalisent ces coups tordus ... mais contre ceux qui les laissent faire, ne se posent aucune question, trouvent plus aisé de croire ce qu’on leur dit... sans eux, rien ne fut possible ... et ils les remercient en se foutant de leurs gueules !

                    Les réalisateurs de la version artificielle, -dégoulinante de mensonges, d’erreurs flagrantes, de foutaises etc, que même une école d’enfants attardés ne croirait pas- ... se sont pour la plupart désistés, disant qu’on les avait trompés, qu’on leur avait fourni de faux doc, de fausses infos (de mémoire) ... mais malgré ça, il y en a qui font du zèle ... !!! et perpétuent donc la supercherie ... A ces derniers, je leur souhaite une chose ... qu’ils soient conscients (pour X raisons que je ne m’explique pas) qu’ils sont de mauvaise foi, obligés de dire n’importe quoi pour se justifier face à eux mêmes ... mais volontairement ... et si par hasard, c’était naturel, à l’insu de leur plein gré ... smiley bein ... on les plaint !

                    ___________

                    Conspiration

                    Wikipedia ...même s’il y a mieux ...

                    Une conspiration est une entente secrète entre plusieurs personnes, en vue de renverser un pouvoir établi, ou une organisation en vue d’attenter à la vie d’une personne d’autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l’objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue.

                    Les objectifs d’une conspiration sont variés, ainsi que ses moyens. Le faux témoignage et la rumeur1, l’enlèvement2, l’attentat3, l’assassinat4, et le coup d’État5 sont parmi les méthodes les plus visibles et les plus utilisées des conspirations connues. Si un coup d’État nécessite généralement le secret des putschistes, tous les assassinats et tous les attentats ne s’inscrivent pas dans le cadre d’une telle union secrète, et certains peuvent même être individuels.

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conspi...

                    Même si on dit la même chose ... que la version miraculeuse n’est pas valable ... Nous n’avons aucune entente secrète entre nous !!!

                    Et ...

                    conspirateur, conspiratrice :
                     - Personne qui conspire ; comploteur, conjuré. smiley

                    conspirer :
                     - S’entendre à plusieurs pour renverser un régime, une personnalité ; comploter : Conspirer contre l’État.
                     - S’entendre pour faire quelque chose : Tout le monde a conspiré pour lui faire une surprise.
                     - Contribuer à un résultat, en parlant de quelque chose : Tout conspire à faire échouer ce projet.

                    ____________

                    Comme vous le voyez tous ... on ne s’entend pas entre nous, on ne veut renverser personne ...(mais sûrement faire juger les criminels et les responsables des manipulations des masses), on ne veut faire échouer aucun projet ... sauf les projets de guerres inutiles et meurtrières que nous n’avons pu arrêter !

                    __________
                    La théorie de la « théorie du complot »
                    13 mai, 2011 by GeantVert

                    L’invraisemblance des versions officielles américaines successives de la mort de Ben Laden semble proportionnelle à l’énergie déployée actuellement par les grands médias pour discréditer à priori toute remise en cause et tout esprit critique sur la réalité des faits eux-mêmes. Il faut absolument placarder ces sceptiques, et quoi de mieux que ce vocabulaire péjoratif et définitif, à base de « complotistes », « conspirationnistes », « théoriciens du complot » qui a pour effet de stopper tout débat, d’arrêter toute réflexion, et surtout d’alimenter la propagande de la peur et de cette « Guerre au terrorisme » née il y a près de 10 ans maintenant ? Voici un billet d’Emrah KAYNAK paru sur Le Grand Soir qui résume bien cette situation.

                     
                    La théorie de la « théorie du complot »

                    par Emrah KAYNAK, sur Le grand Soir, le 13 mai 2011

                    Une grande part des débats relatifs à l’annonce de la mort de Ben Laden est consacrée à disqualifier la réflexion critique en l’assimilant à des délires paranoïaques. Celui qui fait état de suspicion envers les diverses versions officielles est aussitôt affublé du terme peu élogieux de conspirationniste. Les médias institutionnels se rangent de façon acritique du côté du pouvoir et tentent avec acharnement de rendre cohérent l’incohérent.

                    Une grande part des débats relatifs à l’annonce de la mort de Ben Laden est consacrée à disqualifier la réflexion critique en l’assimilant à des délires paranoïaques. Celui qui fait état de suspicion envers les diverses versions officielles est aussitôt affublé du terme peu élogieux de conspirationniste. Les médias institutionnels se rangent de façon acritique du côté du pouvoir et tentent avec acharnement de rendre cohérent l’incohérent.

                    Le concept « théorie du complot » est utilisé de façon abusive et systématique pour discréditer la moindre interrogation rationnelle. Les contours indéfinis de cette notion-cadre permettent d’englober sans distinction toute une série de réflexions. Le procédé est simple. Il s’agit de mettre sur un pied d’égalité diverses théories dont les plus faibles remettent en question les doutes légitimes. Les questions pertinentes se voient étouffées sous un fatras d’hypothèses immotivées.

                    La défiance envers les discours officiels n’est que la résultante logique de diverses tentatives de machination confirmées. Le pouvoir étasunien est accoutumé à l’intoxication comme le démontre le cas emblématique de l’assassinat de Kennedy. En dépit de ses nombreuses aberrations, la thèse bancale du tireur isolé n’a toujours pas été révisée.

                    On se souvient encore mieux de la propagande grossière qui a mené à la guerre et l’occupation de l’Irak. Des dirigeants politiques de haut rang, des experts et des journalistes soi-disant réfléchis nous rabâchaient sans cesse avec les « armes de destruction massive » qu’ils ne trouveront jamais.

                    On nous a présenté ensuite des plans détaillés de centres de commandements hypersophistiqués d’Al-Qaida dans les grottes de Tora Bora qui se sont révélées parfaitement imaginaires. On n’a pas oublié non plus l’opération de sauvetage en Irak de Jessica Lynch totalement mise en scène sans parler de l’affaire des couveuses au Koweït destinée à émouvoir le peuple étasunien et justifier leur entrée en guerre.

                    Ce sont ces mêmes journalistes et experts, candides ou complices, qui raillent aujourd’hui les observateurs qui font preuve de prudence méthodologique envers des sources confondues à de nombreuses reprises pour manipulations caractérisées.

                    Récuser a priori l’existence d’interventions concertées et clandestines à visée géostratégique revient à nier l’existence même de services secrets. Une agence de renseignement n’est pas une agence de presse et la CIA ne peut donc être traitée comme une source impartiale. Faute de preuves tangibles des circonstances de la mort de Ben Laden, nous sommes priés de nous en remettre à la bonne foi du directeur de la CIA ou du président des Etats-Unis. Or vérité, politique et guerre n’ont jamais fait bon ménage.

                    Que sait-on à propos d’Oussama Ben Laden si ce n’est ce que les autorités étasuniennes nous en disent ? Il est admis par tous qu’Al-Qaida est une filiale de combattants arabes formés par les services secrets étasuniens, pakistanais et saoudiens pour lutter contre l’influence communiste et panarabiste.

                    Cette mouvance occulte n’a jamais autant servi les intérêts des Etats-Unis qu’aujourd’hui. Qui parle à perte de vue d’Al-Qaida ? La labellisation Al-Qaida suffit à disqualifier ipso facto des mouvements insurrectionnels populaires dans des pays occupés. Ces incantations martelées et répétées acquièrent valeur de démonstration.

                    Aussitôt la mort de Ben Laden annoncée, on nous prévient déjà que la lutte contre le terrorisme n’a pas pris fin et qu’il faut se méfier encore davantage de la vindicte islamiste. Al-Qaida aurait promis de venger la mort de son fondateur. Cet ennemi est si commode qu’il procure l’argument nécessaire au maintien de troupes étrangères en Afghanistan.

                    La peur est un appui de première main pour les propagandistes. Un public qui a peur est enclin à se soumettre à l’autorité et à exalter son identité nationale. Il suffit de dire que les islamistes haïssent le monde occidental et qu’ils veulent le détruire pour s’assurer le soutien inconditionnel à la politique impérialiste des Etats-Unis.

                    Les théoriciens du complot ne seraient-ils pas ceux qui soutiennent la thèse d’un complot international djihadiste, ceux qui voient des conspirateurs à la moindre expression d’une critique, ceux qui propagent une vision schématique du monde divisé entre le bien et le mal, la liberté et l’obscurantisme pour justifier leurs interventions militaires ?


                    • Robert GIL ROBERT GIL 10 septembre 2011 19:01

                      11 septembre 2001, USA, 3000 victimes.
                      11 septembre 1973 , Chili, 60 000 victimes.

                      C’est vrai qu’apres le 11 septembre 2001, les represailles americaines ont nettement fait remonter le nombres de victimes....et ce n’est pas fini !


                      • docdory docdory 10 septembre 2011 19:41

                        @MKSabir

                        Lire cet excellent article de l’observatoire zététique concernant les théories du complot .

                        • SamAgora95 SamAgora95 10 septembre 2011 19:57

                          C’est exactement ce que nous disons, puisque la version officiel (qui n’est qu’une théorie du complot) rentre exactement dans ce que décrit votre lien. 


                          Il faut simplement déterminer quelle théorie du complot est la bonne :
                          1 - Des terroristes (AL-QAIDA) on complotés pour commettre un attentat aux USA
                          2 - Des terroristes (ADMINISTRATION BUSH) on complotés pour faire croire à un attentat d’al-qaida)

                          Seule une enquête impartiale et surtout pas menée par (Al-Qaida ou l’administration US) pourra déterminer la vérité.

                          Vos deux clowns se retrouvent dans la situation de l’arroseur arrosé.



                        • docdory docdory 10 septembre 2011 21:15

                          @ Sam Agora

                          La version officielle n’est pas une théorie du complot . Elle est corroborée par tous les faits observés.

                        • SamAgora95 SamAgora95 10 septembre 2011 21:41

                          @docdory


                          Pouvez vous nous faire part de ces faits ?

                          -Le passeport d’un terroriste découvert dans les décombres des tours ? (Intacts)

                          -Des aveux extorqués sous la torture ? (Alors que Ben laden a toujours nié être responsable des attentats)

                          -Des terroristes kamikazes ? (encore vivants pour la plus part)

                          Voici les seuls faits vérifiables dans cette affaire :
                          - 3 Tours effondrées sur elles même.
                          - Un trous de souris dans le pentagone
                          - Des milliers de morts

                          Puis l’invasion de l’Irak et de l’Afghanistan.
                          ---------------------------------------------------------

                          Conclusion la version officiel est belle et bien une théorie du complot.

                          Voici un petit extrait de ce que dit David Ray Griffin à ce sujet :

                          Pourquoi les adeptes de la théorie officielle du complot devraient porter un nouveau regard sur le 11/9. J’utilise le terme « adeptes de la théorie officielle du complot » à dessein. Bien souvent, les gens qui croient en la théorie officielle sur le 11/9 surnomment dédaigneusement les membres du Mouvement pour la Vérité des « adeptes de la théorie du complot ». Mais cela n’est pas rationnel. On parle de complot dès lors que plusieurs personnes conspirent en secret en vue de commettre un acte illégal, tel un braquage de banque ou une escroquerie quelconque. Croire en une théorie du complot, au sujet d’un événement, signifie simplement croire que celui-ci est le fruit d’une conspiration. Selon l’interprétation du 11/9 par le tandem Bush-Cheney, qui devint la version officielle, les attentats furent le fruit d’une conspiration entre Oussama ben Laden et 19 membres d’al-Qaïda. Cette version officielle est, par conséquent, une théorie de complot.




                        • kalon 11 septembre 2011 18:12

                          Il est plus exact de dire que tout les faits avérés ne correspondent justement pas à la version officielle, et c’est là que se trouve le probléme !


                        • Hijack Hijack 10 septembre 2011 20:28

                          Le fait de croire que 19 terroristounets à cutters, mais attention ... cutters magiques, ont pu mettre en place et réaliser ce carnage est en soit un complot !!! Et qu’en même temps l’espace aérien est violé impunément sans réaction durant 75 longues mn par 4 gros porteurs ... et cerise sur le gâteau, les lois de la phsique, de l’architecture et de l’ingéniérie ont fait faillite ... Ce jour J, à l’intant T ... et à l’endroit idéal pour frapper les consciences, émouvoir ... le WTC ...

                          Croire à ça, c’est quoi ??? si c’est pas un complot ... un complot à l’intelligence !!!


                          • oncle archibald 11 septembre 2011 10:22

                            A 10h28, la tour nord, la deuxième tour des Twin towers s’effondre peu après sa jumelle, la tour sud. Des débris endommagent un troisième bâtiment, la tour 7, située à 107 mètres des tours jumelles. Ils provoquent des départs de feux. Les incendies sont incontrôlables entre les étages 7 à 9 et 11 à 13.

                            Les pompiers se sont concentrés sur l’évacuation du bâtiment, terminée juste avant l’effondrement de la première tour. Ils ont ensuite abandonné la tour 7 aux flammes pour porter secours aux blessés des tours jumelles.

                            A 17h20, soit après sept heures d’incendie, la tour 7 s’effondre. La tour 7 était une structure faite exclusivement d’acier. A 500°C, l’acier perd 70% de sa rigidité, à 780°C, 90%. « À 1 000°C, il a la consistance du chewing-gum. Les protections incendies (des diffuseurs d’eau, les « sprinklers ») du WTC 7 n’ont pas pu fonctionner normalement car  l’effondrement des tours jumelles a provoqué une coupure d’eau dans tout le complexe du World Trade Center.

                             Après l’évacuation totale de la tour 7, et au regard de la force de l’incendie, les pompiers se sont résignés à quitter l’immeuble, laissant l’incendie se propager.

                            Est-ce un complot contre l’intelligence ?


                          • oncle archibald 11 septembre 2011 10:53

                            Il n’est pas exact de dire que  "l’espace aérien est violé impunément sans réaction durant 75 longues mn par 4 gros porteurs"

                            Chronologie des attentats :

                            à 8h46 le vol 11 frappe la tour Nord du WTC

                            à 9h03 le vol 175 frappe la tour Sud

                            à 9h37 le vol 77 s’écrase sur le pentagone

                            à 10h03 le le vol 93 s’écrase près de Pitssburg

                             

                            . Le détournement du vol 11 est signalé à 8h24’. Des détournements il y en a déjà eu, en général ils se terminent par un atterrissage et des revendications une fois au sol. Les deux premiers avions étaient pendant plus de 80% de leur vol sur leur trajet normal et donc on peut admettre qu’il n’était pas possible avant les premiers chocs de détecter une anomalie grave susceptible de mettre en jeu les intérêts vitaux des USA. A 9h 17, après  le choc du deuxième avion dans la tour Sud, les autorités fédérales ordonnent la fermeture des aéroports de NY.  A 9h42 la fédéral aviation autority donne l’ordre de faire cesser , pour la première fois dans l’histoire des états unis, tout trafic aérien.Le trafic est très dense et  ce n’est qu’à 12h16 que le dernier avion en vol au dessus des USA se pose à l’aeroport de Newark.

                            A votre avis quel délai fallait-il pour prendre la décision de faire décoller la chasse et sur quelle cible fallait-il la lancer  sachant que déjà trois des quatre avions détournés avaient été chrashés sur des bâtiments.. Quand au 4eme, certains disent qu’effectivement il a été abattu, ce qui n’est pas invraisemblable même si la VO est différente.


                          • oncle archibald 11 septembre 2011 10:58

                            « L’intelligence ce n’est pas les bisounours »

                            La physique, la statique et la résistance des matériaux non plus !

                          • kalon 11 septembre 2011 18:06

                            Surtout que de ces 19 térroristes, on en a retrouvé 5 bien en vie en Arabie Saoudite !


                          • logan 10 septembre 2011 21:50

                            Je suis d’accord avec Hijack, il ne faut pas tolérer de se laisser désigner comme « adeptes de la théorie du complot » ou « conspirationnistes », car ces désignations visent très clairement à nous décrédibiliser et à empécher tout débat.

                            Il faut bien se rendre compte que les premiers à être « adeptes d’une théorie du complot » ou « conspirationistes » ce sont ceux qui défendent la version officielle, c’est à dire la version comme quoi des islamistes intégristes auraient conspiré / comploté et ensuite détourné des avions pour leur faire percuter les deux tours.

                            Cette façon de faire me rappelle la campagne du référendum de 2005, où toute objection à la propagande ouiiste vous valait de vous faire traiter d’anti-européen voir pire.

                            Il ne faut pas nous laisser faire. Nous avons légitimement le droit de récuser les explications que l’on nous donne à propos du 11 septembre, il est même en notre honneur de ne pas être crédules au point d’avaler sans broncher la totalité des explications fournies par le rapport officiel.
                            Peut être qu’on se trompe, peut être pas. Mais en tout cas on a tout à fait le droit de demander l’ouverture d’une nouvelle enquête indépendante, justement si on pense que l’enquête a pu être manipulée par des gens qui sont en situation de conflits d’intérêts.


                            • Jean Eymard-Descons 10 septembre 2011 21:55

                              Name dropping ad nauseam...


                              • Pyrathome Pyrathome 10 septembre 2011 22:24

                                ringard.... ! smiley

                                répète après moi << le 11 septembre est un inside job>>....
                                Mais je me demande comment réagiraient les Américains si ils savaient que le mossad a trempé là-dedans ?...entre-autres avec la bande à busherie...hein, tonton ? ils seraient drôlement en pétard, tu crois pas ?...
                                C’est malheureusement....ou plutôt heureusement ce qui va se passer, vont être très furax.....ça va saigner, même...


                              • MK Sabir MK Sabir 10 septembre 2011 23:15

                                Intéressantes accusations de pédanterie provenant de quelqu’un qui utilise des termes en anglais et en latin. Avoir de la culture est devenue aujourd’hui une tare. Certes, vous pourriez m’opposer que certaines références étaient inutiles, je considère que pour la démonstration, elles l’étaient. Et aussi, je l’avoue, pour la beauté de la phrase. Et pour enfoncer le clou dans le « name dropping », c’est mon petit côté masochiste, victime sans doute que je suis de mes lectures licencieuses, je m’en vais vous citer Sartre : on ne débat bien qu’avec quelqu’un avec qui on est d’accord. Par d’accord, je ne veux pas dire sur toute la ligne, mais uniquement posséder la même structure mentale ; l’éducation ou la culture n’a que peu d’impact sur nos opinions ou notre façon de concevoir le monde, sans quoi, tous ceux qui seraient allés à la même fac ou qui auraient lu les mêmes bouquins seraient de gauche, athées, pro-israéliens ou je ne sais quoi encore.


                              • Jean Eymard-Descons 10 septembre 2011 23:37

                                Bonsoir,

                                Etre cultivé n’est pas une tare !

                                En revanche, tartiner son propos de références comme vous le faites peut constituer un certain handicap à la clarté de votre exposé...

                                Le scientifique tartine pour être crédible dans sa communauté, l’esthète tartine pour se faire plaisir, l’intellectuel tartine pour justifier son statut d’intellectuel, le « parvenu » tartine pour montrer qu’il est parvenu...

                                Dans tous les cas, le name dropping n’a finalement pas vocation à transmettre de l’information, mais bien davantage à flatter celui qui s’y livre avec plus ou moins de virtuosité.

                                Je ne vous conteste pas cette virtuosité. En revanche, vous devriez savoir en user, sans en abuser... s’il s’agit bien pour vous de convaincre autrui du fond de votre pensée.

                                Au plaisir de vous relire,


                              • Hijack Hijack 11 septembre 2011 00:51

                                Démolition contrôlée

                                Que penseriez-vous si la police, après une explosion suspecte qui aurait fait écrouler une maison en tuant les gens qui y habitaient, avant toute chose enlevait et détruisait tout ce qui reste ? C’est ce qu’ont fait, il y a dix ans, les autorités étasuniennes : elles ordonnèrent d’enlever immédiatement les structures en acier des tours écroulées le 11 septembre à New York.

                                Suite et Source.


                                • François François 11 septembre 2011 01:20

                                  La réfutation du sondage bidon de ReOpen911

                                  11-Septembre : non, 58% des Français ne croient pas à la théorie du complot

                                  http://leplus.nouvelobs.com/contribution/191255 ;non-58-des-francais-ne-doutent-pas-de-la-version-officielle-du-11-septembre.html


                                  • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2011 04:55

                                    je vous fait un copier-coller de ce que je vous ai répondu, à ce même post, sur mon fil

                                    D’un côté, « sondage bidon » , expression que vous ne devriez pas vous permettre , elle est inutilement méprisante. fausse par dessus le marché.
                                    de l’autre un journal « le nouvel obs » qui nous a donné régulièrement des nouvelles de la guerre en Libye et de sa merveilleuse coalition tellement aimée du peuple. Le journal des partisans fanatiques de DSK et de M. Joffrin qui s’est fait remonter les bretelles pour deux articles contre les complotistes.

                                    C’est un journal pro US à fond. Ses journalistes sont payés pour suivre cette ligne éditoriale. Vous avez donc bien choisi vos sources !!!!


                                  • nemosophie 11 septembre 2011 05:03

                                    @ François :

                                    « Réfutation du sondage bidon » (peu importe qui l’a commandé) d’après un article du Nouvel Observateur, propriété d’un certain Claude PERDRIEL, celui-là même qui participait à une petite réunion de « famille » organisée par Alain MINC le lundi 27 juin au musée Albert KHAN à BOULOGNE-BILLANCOURT ??? (Voir à 1’25")
                                    http://www.dailymotion.com/video/xjmr7z_une-fete-entre-amis-de-l-oligarchie-sarkoziste_news?start=39#from=embediframe

                                    Par ailleurs cette réfutation, bien qu’intelligemment argumentée, recèle des mêmes techniques manipulatoires qu’elle prétend dénoncer : c’est typique chez tout les manipulateurs qui se croient toujours plus intelligents que tout le monde jusqu’à ce qu’ils soient mis à jour.

                                    Succinctement et en quelques exemples pour ne pas tout décortiquer :

                                    Extrait 1 :

                                    "Complot ?
                                     
                                    Mais en matière de manipulation par les sondages, l’instrument le plus efficace consiste à inclure des questions inutiles et peu informatives ayant pour seul but de faire dire quelque chose au sondé. C’est que le sondé veut être cohérent. Aussi, si on réussit à lui faire exprimer une opinion, toutes les questions suivantes seront influencées par cette prise de position initiale."

                                    Dans l’article du Nouvel Obs, tout ce qui précède le passage ci-dessus n’est que purement spéculatif. Les affirmations qu’il contient ne peuvent être ni confirmées ni infirmées et n’a pas d’autre but que de « conditionner » le lecteur à une remise en question. Cela consiste à semer le doute afin de préparer le terrain aux arguments qui vont suivre : c’est une forme très insidieuse « d’ancrage » telle que décrite dans cet article. A noter que ce procédé est terriblement déstabilisant et prodigieusement rusé car il consiste à accuser autrui des pires maux dont on se rend coupable.

                                    En révélant la technique, il est « impensable » que le locuteur puisse en faire usage puisque cela reviendrait à se dénoncer soi-même (implicitement : « il n’est pas maso tout de même !!! »). Mais c’est justement parce que c’est « impensable » que la technique est « géniale » et parfaitement réalisée dans ce cas précis.

                                    Après avoir semer le doute, le terrain est alors propice pour un matraquage en règle. Les questions sont passées les unes après les autres non sans un certain amalgame et des contradictions subtiles.

                                    Ainsi la phrase : "La première question du sondage de 9/11 est totalement inutile du point de vue informatif (nous savons tous que les médias parlent encore du 11-Septembre, et nous pouvons donc répondre oui)« , vient contredire l’allégation du début de texte qui explique que :  »La formulation des questions est d’abord essentielle. Une question mal posée, et le sondage ne vaut plus rien… Pour que les résultats puissent être interprétés, les questions doivent d’abord être claires, afin que les sondés aient tous, à peu près, la même interprétation de celle-ci". La première question d’un sondage doit être la plus neutre possible (dans le sens de « banale ») mais doit indiquer au sondé le sujet du questionnaire qui vont lui être soumis (surtout dans le cadre d’un sondage par téléphone comme ce fut le cas). Il faut être de bien mauvaise foi pour prétendre que la première question des étudiants d’HEC n’a pas tenté de répondre à cette entrée en matière.

                                    La suite n’est qu’une litanie pseudo-démonstrative qui ne sert qu’à appuyer les présupposés du départ, à savoir que ce sondage est "nul est à chier", mais, faut-il le souligner, en prenant soigneusement soin de ne pas citer l’organisme dont il émane : HEC PARIS Junior Conseil (seul le vocable Junior Conseil est évoqué dans ce pamphlet). Car bien évidement, il ne faudrait pas évoquer un argument d’autorité (se référer à HEC, ce n’est pas rien tout de même et cela pourrait remettre en cause la crédibilité de l’article) qui viendrait mettre le doute sur l’argumentation proposé (il faut à tout prix empêcher le lecteur de réfléchir).

                                    Cependant, l’auteur de l’article se fourvoie et traduit ses intentions malveillantes en positionnant son commentaire sur la question 4 ( « Combien de tours se sont effondrées à New-York le 11 septembre 2001 ? » [question ouverte]) tout à la fin de son billet. En étant, de plus, terriblement imprécis sur ce détail là au contraire des autres questions abordées (la question n’était pas « ouverte » mais proposait quatre choix : 3 tours/sans opinion/autres réponses/2 tours), il nous indique une « gène » qu’il n’arrive pas et n’est pas arrivé à surmonter.

                                    Extrait 2 :

                                    "Interprétation

                                    Enfin, bien entendu, l’interprétation des résultats d’un sondage est toujours une affaire délicate – même quand le sondage est bien fait. La quatrième question (combien de tours ont chu) semble un peu déplacée dans ce sondage, mais on comprend son but en lisant l’interprétation des résultats qu’en fait le site Reopen911 : constatant que ceux qui savent qu’il y a eu trois effondrements sont, plus que les autres, sensibles aux thèses conspirationnistes, ils suggèrent que c’est par l’étude de l’histoire du 11-Septembre qu’on arrive à douter de la « version officielle »… c’est oublier un peu vite l’hypothèse inverse, tout à fait réaliste également : c’est en flirtant avec le conspirationnisme que beaucoup apprennent peut-être l’existence de la troisième tour…"

                                    C’est ce qui s’appelle une belle « pirouette ». Non content d’inverser les rôles (c’est une inversion de la charge de la preuve, technique très utilisée dans les palais de justice lorsque un avocat n’a aucun élément à apporter venant contredire un fait gênant), l’auteur de l’article cache un fait essentiel à la compréhension de la problématique : selon les réponses à cette question, 86 % des français ignorent que trois tours ont été abattues le 11 septembre 2001 et 72 % pensent même qu’il n’y en a eu que deux.

                                    Or, si ce fait était connu, il y aurait fort à parier que bon nombre de ces « ignorants » regarderait d’un tout autre œil la façon dont les évènements se sont déroulés ce jour là.

                                    Pour conclure, je me permets de citer l’une des personnes qui a le plus activement lutté contre le totalitarisme au travers de ces écrits et tout au long du XXe siècle : "La liberté d’expression est un leurre si l’information sur les faits n’est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l’objet du débat«  (Hanna ARENDT,  »La crise de la culture").


                                  • Christoff_M Christoff_M 11 septembre 2011 01:54

                                    N’oublions pas que Massoud qui était en train de conquérir le pouvoir fut assassiné quelques jours avant laissant la voie ouverte aux américains avec leur homme de paille Karzai...

                                    Et pendant ce temps la le clan Bush attisait la guerre au niveau Golfe cherchait à neutraliser des pays comme l’Irak et ça chauffait au niveau des frontières de Chavez... le lobby militaro industriel et les pétroliers derrière Bush fils n’attendaient qu’un prétexte pour déclencher un nouveau conflit et aller dépenser leur budget militaire immense (d’où le gouffre maintenant)...

                                    Mais maintenant les Russes et les Chinois commencent à taper du poing sur la table et notre bon Obama annonce le retrait pas pour le bien du peuple local mais parce que les créanciers commencent à armer des mercenaires en face, ceux qui fait que les américains se retrouvent face à des tribus et des clans très armés et organisés, pris à force de jouer avec le feu...

                                    Eux qui avaient armés les premiers clans dans la région avec la Cia et le Mossad au moment ou il fallait casser du communiste sous Bush père... entrainant par la suite des clans des mercenaires et des talibans des chefs de guerre comme Massoud et Ben Laden et de nombreux chefs de clans locaux dans la guerre et la propageant dans la région...

                                    On voit le résultat dans le coin, régimes corrompus et islamistes non modérés se rapprochant du pouvoir en Irak, au Liban, en Afghanistan, des pays plus pauvres, plus corrompus et ou tous les trafics et les corruptions prospèrent...

                                    il y a encore des naïfs pour croire au révolution du peuple en 2011... Sarkozy et sa clique d’avocats affairistes et affaireux se sont déjà attribués 35% des réserves de pétrole et autres en échange de leur participation à une guerre du mensonge Khadafi n’étant pas pret à donner son pétrole en échange de valises de billets, idem pour Hussein peu de temps avant...
                                    On verra la tête du futur fantoche mis en place par les « élites » occidentales, surement pas par le choix du peuple !!!

                                    demandez aux irakiens ce qu’ils en pensent eux qui avaient eau courante, électricité hopitaux et écoles modernes laïques... ils sont revenus cinquante ans en arrière avec comme par hasard des barbus qui reviennent au pouvoir mais surtout des américains qui pillent les réserves avec des gardes privés style Black Water et Halliburton sur place pour garder les lieux industriels et les zones de forage et de raffinages reprises en main par des sociétés occidentales mais surtout américaines qui ne donnent plus qu’une disette au pays alors que Saddam comme Khadafi les faisaient payer et pas un prix d’« ami »....

                                    Demandez aux irakiens ce qu’ils pensent de la modernisation du progrès et du développement du pays depuis que des occidentaux et américains aux comportements de colons d’un autre age se sont emparé de force de leur pays !!!


                                    • sparte sparte 11 septembre 2011 02:42

                                      Tous ceux qui surfent sur internet faisant croire qu’ils font des recherches professionnelles alors que la majeure partie du temps ils le passent sur Facebook, sur des sites pornographiques ou des jeux en ligne ont, à un moment ou un autre, rencontré ce que l’on qualifie couramment de « théories du complot »
                                      __________________

                                      vous devriez lire la Charte d’ A.Vox :

                                      • EXTRAITS : " Toute insulte ou attaque personnelle est proscrite ;
                                      • Aucun règlement de compte ou provocation n’est toléré ;
                                      • L’acharnement flagrant contre un auteur ou un commentateur, même en absence d’insulte, est interdit.
                                      Tout commentaire qui déroge à ces règles pourra être supprimé ; inutile donc d’y répondre, car votre réponse sera également supprimée. En cas de récidives répétées, le compte pourra également être supprimé. « 

                                      • Lisiblement il s’agit d’une attaque personnelle contre tous les observateurs au sens large d’une théorie dite du  »complot « , dont la dénomination formatée par les media vise à les discréditer  ;
                                      • elle constitue une provocation faite d’emblée, dès le début de votre article ;
                                      • l’assimilation de ces citoyens respectables à des pornographes et assujettis à des addictons de jeux ( même pourtant exercés par la Loi Rex Publicaine ) en font des insultes notoires.
                                      Je vous invite à demander par vous même la modération de vos propos.
                                      Ainsi vous pourriez espérer une condamnation moindre voire avec sursis.

                                      Par contre j’ai une très mauvaise nouvelle : les membres de ma cité ont jugé A L’UNANIMITE que votre papier a obtenu le prix de la carpette du 9-11 ;



                                      absent, je n’ai rien pu faire pour les en dissuader ;
                                      pour ma part je pense qu’il s’agit d’un canular de votre part
                                      d’ailleurs ils ont bien rien quand je leur ai dit mais le jugement était rendu et il n’y a pas d’appel, st Dominique n’ayant pas encore pu inventer cette procédure.

                                      Vous pouvez quérir votre prix : il s’agit d’une serpillière numérotée et reproduisant des armes des M.D.M : » phynance & UR appauvri «  qui vous accompagnera pour l’éternité lors de vos déplacements dans les Agora.

                                      Le port de cette serpillière a pour effet de mouiller vos textes qui deviennent dès lors illisibles aux yeux des citoyens visés par vos propos.

                                      Ce jugement dont vous appréciez le caractère pacifique, bénéficie à tout citoyen sur le seul fait d’en exercer la volonté, mentalement, et à titre personnel et même confidentiel.

                                      Elle est quérable en Grèce ... chez les » ploucs " ; votre agence de S & Poors vous donnera l’adresse ( ils ont travaillé leurs comptes pour le bonheur de l’empire ) et vous pouvez vous télétransporter par web.

                                      Signé : avéré complotiste, chargé de vous signifier le jugement de la Cité

                                      .

                                      • Le tocard 11 septembre 2011 03:22

                                        C est ICI


                                        • Aldous Aldous 11 septembre 2011 10:08

                                          Je viens de proposer un article scoop à la rédaction sur la publication d’un article intitulé A NE PAS PUBLIER : 11 septembre bienvenu dans l’ère du soupçon sur le site du Monde.

                                          Merci aux webmestres de considérer sa publication rapide.


                                          • JL JL 11 septembre 2011 10:33

                                            En écoutant les médias parler du 11/9, je me dis que le discours est désormais au point, et qu’ils parlent tous à l’unisson, de la même façon qu’ils parlent de la « conquête » de la lune : les mêmes éléments de langage, les mêmes montages caricaturaux ; seuls les mots sont différents puisque les choses sont différentes.

                                            Le storytellings est rodé, blindé : une nouvelle bible, une de plus. C’est ainsi que s’écrit l’histoire.

                                            Quand je pense que les mêmes qui écrivent ainsi l’histoire sont les premiers à invoquer, que dis-je, exiger le « devoir de mémoire », ça me fait mal !


                                            • wesson wesson 11 septembre 2011 17:10

                                              bonjour barre_de_rire

                                              « Pas de sionisme, pas d’Hitler. »

                                              Faux ! Dans Mein Kampf, il est question des juifs, mais aussi (et surtout) des communistes.

                                              Et ce qui a provoqué la seconde guerre mondiale, c’est surtout le fait que l’oligarchie industrielle européenne qui avait fort à faire avec le communisme et les revendications sociales, a cru pouvoir s’en débarrasser en donnant à Hitler les moyens de ses ambitions.

                                              Ensuite, l’outil s’est retourné contre la main qui l’as fabriqué ..



                                            • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 11 septembre 2011 11:01

                                              Ces attentats sont entourés d’un mystère qui ne fait qu’embrouiller la situation.

                                              L’empressement des autorités à faire disparaître les preuves est pour le moins étonnant.

                                              S’il s’était agi d’un simple incendie accidentel, l’accès aux décombres aurait été possible à toute une foule d’experts, nous aurions accès à des rapports complets, à des contre-expertises, à des analyses complètes des matériaux à l’origine de l’effondrement.
                                              Surtout pour le WT7, qui n’a pas été touché directement par les avions et qui s’est « miraculeusement » effondré alors que d’autres bâtiments plus proches des tours jumelles sont restés intacts et sans dommages...

                                              Suite à la destruction méthodique des preuves, des doutes légitimes sont tout à fait fondés. Et la « version officielle », par sa partialité et ses nombreuses carences ne fait que conforter les défenseurs de la « théorie du complot ».

                                              J’avoue ne pas avoir d’idée tranchée sur le sujet, mais tous les points obscurs de la version officielle me mettent dans un profond malaise, surtout quand on pense aux nombreuses victimes.

                                              Ensuite, l’instrumentalisation de ce désastre par les autorités Américaines et les ultra-conservateurs afin de « raboter » les libertés individuelles et de justifier de nombreuses guerres coloniales sous de faux prétextes sont écœurantes.

                                              Véritable attentat non prévu ? « Laisser faire » pour saisir l’occasion ? « Commandité » par la CIA qui contrôlait Al-Qaïda (créée par la CIA lors de la guerre URSS-Afghanistan, ne l’oublions pas) ? Organisé sous « faux pavillon » pour tromper le monde ?

                                              Toujours est-il que ce crime a bien profité à l’oligarchie Américaine.
                                              Si nous regardons dans le passé, cette oligarchie n’est pas à quelques mensonges et à quelques milliers (voire quelques millions) de morts près pour atteindre ses objectifs.

                                              Rappelez-vous du « laisser-faire » lors de la montée en puissance de l’Allemagne Nazie, quand Rockfeller continuait à fournir de l’acier à l’industrie militaire Allemande pendant que la Anglais étaient sous le feu des bombes...
                                              Ils ont bien attendu que les pays envahis par l’Allemagne soient à terre pour intervenir et complètement anéantir l’Allemagne.
                                              Et si Staline n’avait pas fait preuve de tendances expansionnistes, ils n’auraient pas créé le plan Marshall et nous auraient laissé crever.
                                              La seconde guerre mondiale a été l’opportunité pour les États-unis de devenir la première puissance mondiale, ne l’oubliez pas.

                                              Je ne sais pas si nous connaîtrons un jour toute la vérité sur les événements du 11 septembre 2001, mais j’en doute.
                                              Par contre, son instrumentalisation est une chose avérée, et nous ne sommes pas prêts d’en voir la fin.

                                              N’oubliez pas le « patriot Act », le « Military Commissoning Act », qui ont placé le peuple Américain sous le joug d’une dictature masquée.

                                              Et les guerres (coloniales) en Afghanistan, en Irak, en Libye, bientôt en Syrie puis à plus ou moins brève échéance en Iran...
                                              C’est étrange, la Birmanie et la Corée du nord ne risquent pas d’être « libérés » de leurs dictatures. A moins qu’on n’y découvre entre temps des ressources naturelles intéressantes à exploiter.

                                              A qui profite le crime ?


                                              • realTMX 11 septembre 2011 11:18

                                                J’imagine que l’auteur de ce ramassis de bêtises croît toujours au père noël.

                                                S’il avale les couleuvres que les médias main stream lui donnent avec autant de facilité, c’est vraiment déconcertant.

                                                Pourtant, il y a des faits qui ne trompent personne. La preuve est que 58% des Français ne croit pas à la thèse « officielle ». Le pire, c’est qu’ils ont absolument raison de douter de cette thèse tant elle est orientée et mensongère.

                                                Il y a déjà le fait qu’à aucun moment la thèse « officielle » ne mentionne l’effondrement de la tour WTC7 alors qu’il ne fait aucun doute qu’elle s’est bel et bien effondrée. Le plus drôle si l’on peut dire c’est le fait que les journalistes américains aient fait mention d’un possible effondrement alors que cette tour n’était pas encore effondrée. Sur un reportage diffusé en direct, on la voit derrière. Etrange, non ?

                                                Toujours, à propos de cette tour, comment expliquer qu’elle se soit effondrée alors qu’elle n’a été touchée par aucun avion mais tout juste quelques fragments des tours jumelles situées à environ 90 mètres. C’est le feu ! Ben voyons. Depuis quand un feu arrive t’il à faire s’effondrer une tour sur elle même en quelques secondes et en dégageant un nuage pyroclastique digne d’un volcan entré en éruption. Je ne savais pas qu’un tel volcan existait sous New York. A noter que les tours voisines n’ont été qu’abimées et non effondrées. Rappelons aussi que cette tour abritait des bureaux de la CIA et du fisc et que des dossiers hautement sensibles furent détruit lors de l’effondrement de la tour, notamment le dossier ENRON.

                                                En ce qui concerne les tours jumelles, le raisonnement tient aussi. A moins d’une très forte explosion, il est scientifiquement impossible que des tours puissent s’effondrer aussi rapidement. De plus, des témoignages de pompiers font état de nombreuses explosions avant l’effondrement, témoignages qui ont comme par hasard disparus. Sur les images de la vidéo, on voit d’ailleurs s’échapper sur les côtés des trainées grises relatives à ces explosions ainsi qu’un très épais nuage pyroclastique.

                                                Concernant le Pentagone, les faits sont là aussi troublant. Alors que l’on peut sans problème voir l’effondrement des trois tours, il est en revanche impossible de voir l’avoir s’approcher et le percuter. Lorsque l’on sait que le Pentagone est l’un des bâtiments si ce n’est le bâtiment, le plus surveillé au Monde (86 caméras), on est en droit de se demander comment il se fait qu’aucune vidéo n’est permis de lever le moindre doute. L’absence de preuve est déjà une preuve en soit, preuve qu’il a eu mensonge. Ne parlons pas de la taille de l’impact ni du fait que le terroriste était incapable de diriger un avion et encore moins à 9 mètres du sol.

                                                Enfin, et c’est là surement le point le plus crucial. Comment expliquer que le territoire américain qui est pourtant celui qui est le plus surveillé au Monde n’a t’il pu envoyer des chasseurs pour intercepter les avions piratés ? J’ai quand même du mal à croire que ce ne puisse être le cas. Comme par un « heureux » hasard, la majorité des chasseurs étaient en exercice à ce moment. Cela rappelle furieusement un certain 22/11/1963 à Dallas lorsque Kennedy fût assassiné. Peu avant, ses gardes du corps avaient reçu l’ordre de s’en aller.

                                                Toutes ces zones d’ombres laissent suffisamment de doutes pour qu’une nouvelle enquête voit le jour. Espérons qu’un jour les véritables coupables seront appréhendés et mis hors d’état de nuire une bonne fois pour toute.


                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 septembre 2011 11:31

                                                  Non je ne crois pas à « la version officielle » du 11 septembre ; et d’abord il n’y en a pas ! La France et les USA n’ont rien dit à ce jour !

                                                  J’ai en plus une grande aversion pour le mensonge et pour la désinformation occidentale qui se perpétue depuis le Calvaire de Jérusalem à aujourd’hui ...en passant par le partage insolite de la Palestine qui ne sera jamais accépté ni par les Juifs ni par les faux arabes, par la réecriture de l’histoire de la grande guerre européenne en l’enrobant notamment et maladroitement de la question juive qui date depuis 22 siécles, par le plus grand complot qui croyait atteindre la religion par la bassesse humaine en collant le terrorisme à l’islam, par la destruction des pays dit « arabes » au nom de la démocratruc et en faisant enfin aujourd’hui un Grand Zéro comme date et lieu de la renaissance du « Nouveau Monde Occidental » (Europe+USA) ensemble contre le Monde !

                                                  Un Grand Zéro en hommage aux « arabes » ignorants, (qui n’ont jamais inventé le vrai zéro comme l’a toujours cru l’Europe ignorante), qui acceptent d’endosser les plus grandes accusations et la plus grande culpabilité !

                                                  On se demande comment l’Huamnité a t-ele précipité son destin dans le plus profond puit d’un potentiel d’idiotie qui ne permet plus la libération ! Où va l’orgueil occidental qui refuse d’admettre les monstrueuses erreurs qui nous conduisent vers la déchéance humaine et vers l’apocalypse !

                                                  En s’obstinant ainsi l’Occident s’enfonce de plus en plus et s’oxyde de plus en plus, il deviendra rouille puis poussière puis rien du tout ...

                                                  A cause seulement des derniers agissements de l’Occident et de l’absence de réaction des autres peuples et des autres continents, les prévisions du calendrier Maya se trouvent amplement justifiées !

                                                  Plus d’info Mohammed MADJOUR www.elwatan.com et www.Facebook.com  

                                                  Mohammed MADJOUR.


                                                  • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 12:04

                                                    Donc, au sens madjourien, le progrès, c’est la décadence, c’est bien cela ?


                                                  • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 12:12

                                                    Qui a donc inventé le zéro ?

                                                    Car j’ai inventé la division par zéro, nan, c’est vrai

                                                  • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 11:33

                                                    Excellent article, on apprend pleinsde notions philosophiques. Cela tombe bien, l’on s’en tape de savoir qui de la poule ou de l’ oeuf ont perpétré le premier crime de télé-réalité, tellement la version dite conspirationniste est devenu un empire virtuel et nostalgique.


                                                    C’est de tradition : l’histoire américaine s’écrit avec une para-histoire forte (Kennedy, 9/11), car plus l’histoire est courte, plus forte la tentation est d’en rajouter.

                                                    • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 11:41

                                                      Les attentats du 11/9 en musique par mes soins :


                                                      • moumou moumou 11 septembre 2011 14:28

                                                        En musique ?
                                                        ....Ah oui ok c’est ça le progrès !.
                                                        Faudra bien s’y faire... smiley MDR


                                                      • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 21:51

                                                        suffit de pondre la version musicale et « conspirationniste » du 9/11


                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 septembre 2011 12:17

                                                        @Claude Simon (xxx.xxx.xxx.36) 11 septembre 11:41

                                                        Ajoutez votre fanfare, le public entrera plus rapidement en transe et acceptera plus facilement ...

                                                        Qui parle de « progrès » ou de « décadence » Claudius ? Nous en sommes aux conclusions !

                                                        Mohammed MADJOUR.


                                                        • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 2011 13:13

                                                          Où L’occident merde, c’est que l’idée d’accepter une acculturation arabo-musulmane qui dérouille et la dérouillerait ne fonctionne pas. Pourquoi ce négativisme, Mohammed ?


                                                        • velosolex velosolex 11 septembre 2011 12:27

                                                          L’auteur gache la qualité de sa pensée à force de références abscons,
                                                          " À l’heure où l’on se contente de comprendre Hegel à travers l’analyse de Kojève qu’en font un Fukuyama ou un Huntington, lui-même disciple de Leo Strauss"...
                                                          .Ne serait-il pas plus sage de pratiquer la pèche avec une canne moins sophistiquée, revenir à des fondamentaux de pensée.
                                                          Bref :
                                                           N’est ce pas simplement Mandred Von Richthofen, dit le baron rouge qui a détruit ses tours ?


                                                          • dom y loulou dom y loulou 11 septembre 2011 14:18

                                                            il n’es pas possible d’avoir des croyances quand on aligne les infos et les témoignages


                                                            monsieur Piecenik a été très clair

                                                            il a même livré les noms de ces affabulateurs de la maison blanche qui ont d’après lui INVENTE de totues pièces al quaeda et le personnage de ben Laden en tant que grand ennemi islamiste

                                                            condolezza Rice, Rumsfeld, Cheney, Wolfowitz, le gvt Bush junior et consorts de la commission trilatérale

                                                            ont INVENTE toute cette affaire et organisé les attentats pour faire entrer hollywood dans les medias et mixer la réalité avec leurs voeux sordides pour l’humanité, a banue mondiale règnant sans partage sous les couleurs de l’empire britanique déchu.

                                                            ya pas besoin d’être un génie pour voir que cette horreur fut concoctée comme disait même madame Clinton « parce que les USA avaient un petit problème de leadership »

                                                            ...

                                                            mais même les européens ne semblent pas vouloir se souvenir de quel autre leadership il s’agissait de détourner l’attention 

                                                            l’europe citoyenne

                                                            enterrée par les français qui auront attendu en s’amusant que le damné écrive un torchon au lieu d’amener un plan B promis lors de leur vote

                                                            les droits de l’homme ont été enterrés vifs, par les suisses de l’UDC en grand premiers.

                                                            bonne chance 

                                                            • chuppa 11 septembre 2011 15:49

                                                              Viiiiiite mes antidépresseurs...


                                                              • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 11 septembre 2011 16:41

                                                                11.09.2001 : dis-en plus ! Dis, mens encore !


                                                                En cette journée des dix ans du Onze, je persiste dans la position minoritaire et m’obstine dans la version du bon sens et de la logique. Le Science & Vie du mois devrait être lu par les 54 % d’humains qui sont convaincus que les attaques n’ont pas été menées par Al Qaida (sondage international de 2008). La théorie du complot se nourrit d’arguments-tonneaux donnant l’impression d’avancer vers la réalité qu’on nous cacherait.

                                                                Le Faurisson de cette tragédie, Thierry Meyssan, initie le mouvement en mars 2002. Depuis, la toile colporte toutes sortes de démonstrations pseudo scientifiques exactement comme le faisaient les Annales d’histoire révisionniste sur la Solution finale. Sereinement, le magazine de référence les démonte une à une.


                                                                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 septembre 2011 17:12

                                                                  Thierry Meyssan, en 2002, a trouvé où fixer sa nouvelle lubie, qui allait se révéler juteuse. Il faut savoir que, généralement, les théories conspirationnistes émanent de l’extrême-droite. Souvenez-vous du Maccarthysme. Aux USA, la liberté d’expression est totale, en conséquence de quoi des sites d’extrême-droite ont pignon sur rue, et pour ce qui concerne le complot du 11/9 c’est là que tout a commencé : sur le site de l’American Free Press animé par Willis Carto. Les « révélations » inédites de ce site ont été reprises par Loose Change, qui a inspiré notre compatriote journaliste très sérieux et de gauche extrême Thierry Meyssan. A savoir, Carto a été filmé en compagnie de Faurisson et de membres du Ku Klux Klan lors d’un congrès négationniste. Reopen a embrayé, surfant sur les vagues de délire de toute une population certaine d’avoir déjoué le complot du siècle et revendiquant sa lucidité humaniste sans se soucier des origines, des racines et des thématiques de cette propagande.


                                                                • SamAgora95 SamAgora95 12 septembre 2011 13:18

                                                                  @Cosmic Dancer


                                                                  Le droit de la population à l’expression va avec le devoir des ses responsables de l’écouter.

                                                                  Si une opinion représentant une partie significativement de la population alors le pouvoir doit en tenir compte, sinon votre droit à l’expression ne vaut rien.
                                                                  Combien de pétitions comptabilisant des dizaines de millier de signatures, demandant la réouverture d’une enquête sur les attentats du 11 septembre ont été purrement et simplement ignorées ?

                                                                  Votre droit à l’expression à l’Américaines se définirait plutôt par les expressions comme : « parle à mon cul ma tête est malade », « le chien aboie, la caravane passe ».
                                                                  Cette forme de droit à l’expression ne va pas sans le fameux « Trop d’information tue l’information ».

                                                                  C’est une nouvelle forme de censure, plus vicieuse, plus sournoise et surtout plus difficile à combattre.
                                                                  Je me demande même pourquoi les dictateurs Russes et Chinois ne l’ont pas encore adopté, il n’ont sans doute pas encore franchit la limite du mépris total de leur population.


                                                                • Bobby Bobby 11 septembre 2011 20:49

                                                                  Les « comploteurs » sont fort probablement ceux qui accusent ! ( technique éprouvée ).

                                                                  Ils sont les seuls a détenir le pouvoir de confisquer toutes les preuves n’allant pas dans le sens de leurs mythes !

                                                                  Ils « travaillent » pour l’intérêt du peuple ! ( c’est en tout cas ce qu’ils affirment ).

                                                                  Ils les seuls à détenir les moyens d’action et l’infrastructure propre a leur politique .

                                                                  Ceux qui croient encore à la V.O. doivent avoir une sacrée foi !


                                                                  • lloreen 11 septembre 2011 21:25

                                                                    Cette vidéo a été censurée
                                                                    Sauvegardez-la svp pour la postérité.

                                                                    http://www.dailymotion.com/video/x3trak_demolition-du-11-septembre-2001_tech#from=embed

                                                                    L’expert hollandais Danny Jowenko est mort dans un accident de voiture...
                                                                    Ayons une pensée spéciale pour lui,en ce jour de commémoration ainsi que pour les millions de victimes de la perversité démoniaques de criminels en liberté.


                                                                    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 11 septembre 2011 21:56


                                                                      La théorie gouvernementale sur le 11 septembre est une théorie conspirationniste. Cette théorie conspirationniste attribue la paternités de ces attentats à des Afghans habitant dans des grottes, ce qui est parfaitement ridicule.

                                                                      S’agissant d’un crime, une enquête pénale aurait due être ouverte, au terme de laquelle un procès aurait pu établir la vérité. Mais il n’y a pas eu d’enquête pénale, seulement une pseudo enquête gouvernementale, que certains s’obstinent à appeler officielle, ce qu’elle n’est pas car l’exécutif est incompétent en matière d’enquêtes criminelles.

                                                                      Il est patent que les 3 tours, WT1, WT2 et WT7 ont été dynamitées. Il est patent qu’aucun avion n’a percuté le Pentagone avant de se volatiliser par miracle. Il est patent qu’aucun avion ne s’est écrasé et volatilisé par miracle. Affirmer le contraire est une farce grotesque.

                                                                      Eh l’auteur : soit on se renseigne et on a des choses à dire, soit on la boucle. Sauf à passer pour un charlot. Ou, pire, pour un fasciste étasunien.

                                                                      Un jour la vérité éclatera, et on demandera des comptes, même aux complices... à bon entendeur.


                                                                      • Rousquille Rousquille 12 septembre 2011 02:22

                                                                        Credo quia absurdum est une locution latine signifiant « je [le] crois parce que c’est absurde ».

                                                                        Souvent attribuée à Tertullien, elle est une citation apocryphe, la véritable phrase étant :

                                                                        « Et mortuus est Dei Filius : CREDIBILE EST QUIA INEPTUM EST ; et sepultus resurrexit ; certum est quia impossibile est.[1] »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès