• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Arditi et la tirade d’anti net

Arditi et la tirade d’anti net

Les Médias traditionnels sont-ils contaminés par internet ?

Je plaide coupable. Alors que je suis sur le chemin d’un sommeil réparateur, tenté par un tweet que Guy Birenbaum envoie depuis les coulisses vers 22 heures, je me fade l’énième débat du genre vendredi soir sur France2.

Et pas de raison que je garde ça pour moi.

Dans la série c’est pas parce que j’ai rien à dire sur internet que je vais fermer ma gueule à la télé, le dernier numéro de "vous aurez le dernier mot" (le premier et tous les autres aussi) de Franz-Olivier Giesbert a frappé un grand coup (dans le vide).

Invité d’honneur (de leçons) : Le comédien Pierre Arditi.

L’acteur en connaît un rayon dans la casso-technologie. Au sujet d’internet, il a déjà fait parlé de lui pour avoir participé à la lettre des artistes de gôche envoyée au PS en mai dernier. La pompeuse missive reprochait à l’opposition de retarder le vote de la loi "Création et Internet".

C’est vrai quoi... flûte enfin ! Avec un gouvernement, une assemblée et un sénat à droite, que de temps perdu avec ces procédures démocratiques !

23h30. Tous les éléments sont réunis pour que l’acteur, piégé dans le paradoxe de Seguela[1], se lâche sur la bête immonde.

1 / L’ÉMISSION :
Alibi culturel à forme de talk-show bordéleux, tiraillé entre la variétoche à clappements compulsifs et l’émission de fond, ratant haut la main l’un et l’autre.
 
2 / LE REPORTAGE INTRODUISANT LE DÉBAT :
Un résumé des dernières polémiques dites du net  : L’auvergnat de Brice, Rachida qui fait la maligne et le bon goût mulsumano-vestimentaire de Nadine. Le journaliste en charge de la traditionnelle propagande anti-réseau oublie de préciser que les séquences incriminées proviennent pour la plupart de la télé. Dans le cas de la casquette et du verlan, l’intéressée s’est justifiée en publiant, sur internet, la séquence dans son intégralité.

3 / LES INVITES (configuration souricière standard) :

- Les "têtes dans le mur" :
Laurent Joffrin dit barbichu et Élizabeth Levy aka tort moi jamais jouant une partie pas facile : casser du net tout en casant de la pub pour leurs sites respectifs. Internet c’est caca sauf causeur et libé.

- Le penseur qui la joue plus fine que finkie :
Guy Sorman, éditeur et essayiste, recentrera un débat qu’il qualifie d’entre deux mondes pour en appuyer l’ineptie.

- Le sacrifié  :
Guy Birenbaum dit mister buzz du lip dub. Éditeur, journaliste et blogueur. Suspect de s’intéresser d’un peu trop près à ce nouveau monde de l’information. Sélectionné pour en prendre plein la tête.
Détail (mode théorie du complot on, crédibilité 8/20) : Le volume de son micro est moins fort que les autres.
 
- Le sage (c’est ainsi qu’il est présenté) :
Ils sont une poignée en France à se laisser ouvrir aussi longuement les portes du direct. Avec le sage, la 2 joue sur du velours : Aisance du discours, provocation policée, ce qu’il faut de culture, un poil d’indignation sans risquer de niquer la promotion ni de compromettre les multiples productions et tournages à venir impliquant les deux parties.
Arditi n’y connaît rien au net et avoue avoir envoyé son premier courriel le matin même ! Pas grave, c’est de la télé, on s’en fout de la crédibilité, ce qui compte c’est la notoriété ! Bernard Tapie vient bien de nous expliquer pendant une heure le métier d’acteur.
 
4 / L’ANIMATEUR :
Franz-Olivier Giesbert dit FOG le brumeux. Ex-directeur du Figaro désormais au Point. Et pourquoi pas Serge Dassault pour un animer un débat sur la revalorisation du Smic ?

Le débat va donc bon train : Internet, machinerie du diable pour adolescents trépanés générant de la fausse information.

Elizabeth Lévy nous gratifie d’un audacieux : « - Les gens ne sortiraient pas toutes ces vidéos, si ils savaient qu’elles ne seraient pas publiées. ».

FOG ramène le débat sur les appels au meurtre contre Berlusconi observés sur facebook. Bah oui, pas con : pas d’internet, pas d’assassinat politique. Kennedy, Yitzhak Rabin et Léon Trotsky votent pour.

La dame de causeur revient dans les cordes enchaînant un direct sur la polémique Polanski, tout en faisant bien de préciser qu’elle « ne veut pas rentrer sur le fond » pour fustiger les blogueurs qui auraient influencé la volte-face des soutiens pipaule au réalisateur emprisonné. Ces salopiauds ne respectent rien ! Faudrait les enfermer dans un chalet à Gstaad tiens !

Guy Sorman oppose l’exemple de Copenhague : les louanges unanimes accompagnant le sommet dans les médias autorisés contrastant avec les analyses moins optimistes exposées sur les blogs.

FOG s’insurge  :
" - Mais enfin, Claude Allègre est invité permanent sur toutes les chaines !"

Et de nous fournir ainsi un bel exemple de l’obsolescence télévisuelle version 2009, le rapport démocratique s’y établissant de la sorte :
- Internet et le débat : c’est la multiplication des opinions.

- La télé et le débat : c’est la réduction de l’opposition à une tête, si possible toujours la même.


Au tour du sage.


D’entrée, Arditi use du principe qui dans la tête des savants est censé calmer les cons : Sortir une citation. Le locuteur aligne ainsi implicitement son discours à venir à la hauteur de la référence célèbre qu’il vient d’exposer :

PIERRE ARDITI
"- Vous parlez de l’ancien monde et du nouveau monde. J’ai envie de reprendre une phrase de Paul Valéry qui dit « la nouveauté d’une chose, n’est pas forcément une qualité intrinsèque de cette chose. »

La classe.

Applaudissements du public. C’est bon les gueux ? Vous avez pris votre torgnole de culture ? Vous emballez pas trop, la suite est pas vraiment du même niveau.

PIERRE ARDITI la voix mêlant suavité et arrogance[2]
" - ...je ne suis pas sur qu’il faille abandonner des choses auxquelles je tiens. L’éthique journalistique j’y tiens. Je ne suis pas un client du net. [...]. Ça n’est pas forcement un monde auquel j’adhère....

GUY BIRENBAUM discrète tentative
"- Bah...vous le connaissez pas.’

PIERRE ARDITI
" - je le connais un peu parce que je vois ce qui vient de là.
"
[Aucun exemple donné]
"- ...Y a quand même quelque chose là dedans bien que je ne le pratique pas vraiment, qui est assez étonnant. Déjà y a cette histoire d’anonymat et ensuite c’est formidable que les gens s’expriment… après tout pourquoi pas... "
[Sympa man, les gens te remercient.]
"- ...Mais y a là dedans de nouveau quelque chose qui rejoint ce que Guy Debord appelle « la société du spectacle... »
[Dis donc : t’as pas un peu oublié qui tu es et d’où tu parles ?]
"- ...Y a quelque chose là dedans qui moi me dérange...."
[Comment dire.... t’es juste inexistant sur le net.]
"...On est face à des commentaires qui n’en sont pas, à des idées si petites ou si raccourcies qu’elles réduisent le propos à néant..."
[Alors que ton propos formidablement étayé, fruit d’une grande connaissance, lui, me bluffe par sa pertinence.]
"...Et aujourd’hui on finit par prendre Stéphane Guillon pour Jacques Julliard ou Luc Ferry..."
[Nous rappelons à notre aimable clientèle que Stéphane Guillon officie à la radio.]

"...Et ça, ça me pose un problème parce qu’un jour on finira par prendre un spot publicitaire pour une tragédie de Racine..."
[J’imagine que c’est une dédicace à l’ami Séguela, autre pourfendeur du net, qui nous vendait déjà à longueur d’émissions TV dans les années 80, la publicité comme un art qui allait supplanter tous les autres.]
"...donc ce monde là ne me concerne pas encore."

La dernière phrase est recouverte par des applaudissements encouragés par la chauffeuse de salle.

FOG flatteur over généreux
"- Le sage fait un tabac, il retourne la salle."

PIERRE ARDITI galvanisé par l’ambiance électrique du meeting anti-net.
"- Je ne suis pas contre. Je préfère lire Le monde, Libé, Le Figaro..."
[On voit ce que ça donne.]

 
Objection de Sorman qui, comparé au festival de portenawak en cours de projection, passe maintenant pour un ardent progressiste.

PIERRE ARDITI
" - le web...Je peux ne pas être en accord avec une partie de ce qui s’y passe."
[Laquelle ? Parce que là on a toujours aucun biscuit factuel à se mettre sous la dent.]


Objection d’Elizabeth Levy sentant qu’avec un Arditi à la culture, causeur finira par faire partie de la purge.

ELIZABETH LEVY
"- On ne peut pas dire ça. Ça ne veut rien dire internet ceci, internet cela…internet c’est d’abord des tuyaux..."

PIERRE ARDITI
- "Ça c’est vous qui le dites ! Y a des gens qui prennent ça pas seulement pour des tuyaux. Ils prennent ça aussi pour une forme de pensée..."
[A cet instant, je comprends tout. Arditi ne parle pas d’internet mais de lui.]
"...Y a des moments où cette forme de pensée m’inquiète."
[Consulte. Faut pas prendre ses dégoûts pour une réalité.]

FOG trop gentil, passe le plat, enfin la pelle, à Pierre :
"- Je voudrais prolonger ce que vient de dire Pierre Arditi sur internet, c’est à dire "réceptacle des ragots, du cul, du sensationnalisme..."
[Merci Franz-O. On saisissait encore mal le point de vue de Pierrot le flou.]

FOG nous cite maintenant la phrase incontournable de toute conversation télévisée au sujet du net qui se respecte, le célèbre "tout à l’égout de la démocratie" de Denis Olivennes, résumant à elle seule la fracture fondamentale séparant les anciens des modernes.

GUY BIRENBAUM mode dégoûté de la vie, stade 4
"- Pfff...Ce sont des raccourcis tellement faciles…."

LAURENT JOFFRIN sort du coma pour la promo
" - Y a un effet pervers sur internet. On met sur le même plan des informations ou des éléments de savoir qui sont produits avec des règles, avec d’autres qui sont des informations sauvages produites sans aucunes règles et ça c’est dangereux."

GUY SORMAN confiant
" - Ça va bouger…"

LAURENT JOFFRIN bougon
" - Oui peut être mais ça bouge surtout dans le mauvais sens. [...] Une image chipée par un téléphone portable ça n’est pas la même chose qu’un reportage qui a été fait par quelqu’un de compétent par un journaliste qui a vérifié, qui met les choses en contexte, qui applique des règles de bons sens pour donner une honnêteté intellectuelle à ce qu’il fait... "
[FOG l’épaule dans sa démonstration.]
"... Quand on balance des images sans décrypter, c’est pas sérieux, ça alimente la rumeur."
[Bien dit et c’est l’objet de ce billet[3] : décrypter des clichés basés sur une connaissance limitée du sujet, sans exemples ni vérification, et balancés en toute décontraction à un demi million de téléspectateurs .]

ELIZABETH LEVY
" - Ce qu’il y a avec internet, c’est une volonté de contrôle de la société par elle-même."
[Elizabeth comprend très bien ce qui se passe. C’est juste que la concurrence : Ça l’énerve.]

" - ... on rentre dans un monde où tout ce qu’on pourra dire pour être retenu contre nous. Si bien qu’a la fin plus personne ne dira rien."
[Elizabeth pourrait peut-être faire confiance à ses auditeurs et à ses lecteurs pour multiplier les sources et faire le tri, non ?]
"- Et ça vient de la société, c’est pas la technologie qui crée ça."

Birenbaum en appelle à la collaboration et à la bonne entente entre les professionnels de l’information, les blogueurs et les internautes.

GUY BIRENBAUM
"- C’est dans le participatif que l’on va trouver une voie médiane qui va nous permettre de travailler les uns avec les autres. Mais certainement pas en étant front contre front… Il faut arrêter de caricaturer. [...] Moi des rumeurs et des ragots, j’en entends ailleurs que sur internet…"

LAURENT JOFFRIN
" - Y a une idée fausse selon laquelle …"

FOG trépigne et le coupe tout joyeux, fier d’avoir bon
" - Tout le monde est journaliste !"

LAURENT JOFFRIN imperturbable
" - Non, non... c’est l’idée selon laquelle sur internet on serait libre alors que dans les médias dit traditionnels on ne le serait pas . C’est totalement faux. Si vous regardez les informations qui ont vraiment gêné les pouvoirs, elles sont pratiquement toutes sorties dans la presse traditionnelle..."

Ce que confirme la une du Parisien le lendemain :


Laurent Joffrin n’a pas tort. Pour bien informer, il faut enquêter : Il faut du temps donc de l’argent. Les blogueurs, eux font de l’analyse, souvent à chaud, ce qui demande d’autres qualités. D’autant qu’eux ne touchent pas 600 millions d’euros de l’état pour boucler les laborieuses fins de mois en kiosque.

Sorman tente de raisonner le plateau des mille vacheries, établissant un parallèle avec l’apparition de la presse au XVIIe siècle qui obtiendra progressivement sa légitimité par le seul choix du public.

GUY SORMAN
"- On va vivre ensemble. "

Arditi fulmine, Joffrin veut une loi.

Mais... mince c’est déjà la fin du débat qui s’achève là où il a commencé : sur vos applaudissements.

Emportons-nous et imaginons une conclusion à la Sorman :

L’ancien monde
de l’information pyramidale est terrorisé par le mode de communication en réseau.

L’ancien monde
sait que sa survie et sa notoriété dépendent en grande partie de son adaptation à ce nouveau fonctionnement.

Ceux peinant à s’adapter multiplient donc leur présence dans les débats sur le sujet, non pour disséquer les raisons de leur extinction mais pour justifier aux autres et SE justifier à eux le flicage et autres législations punitives engagées pour tenter de la retarder.

Quelle connerie la guerre !


Vous trouverez le débat
sur ce lien.


[1] Paradoxe de Seguela  : Consiste à aller à la télé dire des énormités, et buzzer sur le net histoire que la télé vous invite à nouveau pour dire du mal du web.

[2] Ce n’est pas pour rien que notre homme a doublé la voix de Superman dans la VF (version 1978)

[3] Autre que de générer du
Google ranking à Arditi.

Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 23 décembre 2009 09:58

    @Seb Musset,

    Je suis un lecteur régulier de votre site que j’aime beaucoup ; sans doute sommes nos proches par nos parcours, ceci expliquant cela. Et bien que votre article « Ariditi est un con » (je résume méchamment) soit parfaitement pertinent, pourquoi ne pas publier des articles de la trempe de celui-ci :
    http://sebmusset.blogspot.com/2009/12/la-guerre-du-travail-sans-travail-sans.html
    Article que j’ai personnellement trouvé magnifique.
    Dénoncer la décadence du système est bien entendu utile, mais alors que vous êtes une des rares voix à proposer une réflexion intelligente concernant la construction d’une alternative plus humaine au cul de sac ou nous nous trouvons, pourquoi ne pas l’exposer ici ?

    Avec tout mon respect.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 décembre 2009 13:51

      20 minutes que je me bats avec ce site pour essayer de publier un post. Tant mieux ai le texte finit par apparaître. Sinon, voici le lien



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 décembre 2009 15:13

      @ Le Gus


      Bien d’accord avec vous. Arditi monte à l’assaut de la presse citoyenne. Un autre... 

      Seb Musset lui répond. Il le fait bien... Ce petit texte est ma façon de « plusser » l’auteur.

      Ceci est un petit billet doux que j’avais écrit pour Amar, Fottorino, Aphatie et assimilés. L’an dernier. Je suis heureux aujourd’hui d’ajouter Arditi.

      Je serais heureux qu’on le leur fasse parvenir. Encore plus qu’ils me répondent. Ils peuvent me rejoindre ici. J’y suis. Ils peuvent aussi me donner rendez-vous dans les fossés, dans leurs propres journaux. J’autorise la publication dans leurs pages de cette opinion d’un de leur non-lecteurs. Nous serons de plus en plus nombreux.

      Nous n’irons plus au Bois ...

      Le journalisme traditionnel a profité de deux phénomènes : l’émergence d’une multitude de citoyens à qui l’on a montré à lire sans leur montrer à penser et la mise en place d’une démocratie boiteuse, dont les fondements sont devenus la manipulation et la corruption.

      C’est dans ce climat que se sont développés des médias qui ont occupé l’espace de l’information, ont embauché des mercenaires à plume pour en louer les services aux plus offrant, puis ont prétendu à un droit de cuissage sur toute nouvelle, la déformant sous prétexte de lui donner forme.

      C’est ainsi que des journalistes sont nés qui se sont arrogé le droit de simplifier un monde complexe, pour qu’il passe par le canal étroit de leurs directives de leurs idiosyncrasies et de leurs états d’âme et en sorte moulé aux exigences de la pensée correcte.

      C’est ainsi qu’on nous bâtit une réalité conforme à ce que le pouvoir voudrait qu’elle soit, incluant sa part de contestation et de contradiction... mais selon les règles. C’est une construction qui est certes un travail de professionnels, car on ne sent pas souvent qu’il y a eu amour ou plaisir à s’en acquitter.

      J’aime trop la vérité pour me plaindre de ceux qui se gagnent la vie à nous en offrir, ne serait-ce qu’un ersatz, mais je suis ravi qu’on puisse maintenant la trouver ailleurs que dans ces maisons closes de l’information que sont le Figaro, le Monde et autres dispensateurs d’opinions cousues machine.

      Les médias citoyens sont apparus et le monde a changé, puisqu’on en voit maintenant toutes les facettes et non plus seulement celles à la mode, sous éclairage avantageux et avec les miroirs indécents, mais convenables. On y perd en techniques journalistiques,bien sûr, mais ce sont ces astuces rabâchées qui nous menaient à l’impuissance. Elles ne nous manqueront pas.

      Vous, les Médias de Grande Réputation, laissez-nous jouir de la transparence. Nous n’avons que faire de votre ambigüité programmée et de la virtuosité apprise de vos scribouilleurs de service. Fermez.

      Bien sûr, il y a du talent chez vous, du génie, même... mais les grandes plumes s’en sortiront sans vous. Elles auront leur blog et tiendront salon chez elles. Il y aura toujours une demande, pour les grandes cocottes et pour les grandes âmes inspirées. Mais le temps des bordels est fini.

      Les lauriers sont coupés. Cette presse citoyenne que voila va tous les emporter.

      Pierre JC Allard

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/12/23/nous-nirons-plus-au-bois/

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2006/11/14/regie-autonome-de-linformation/







    • LeGus LeGus 29 décembre 2009 09:44

      @Seb Musset,

      Félicitation votre Article « La guerre du travail » est en top du Rezo (http://rezo.net/) le 28/12/09...

      Bientôt sur avox ?

      Avec tout mon respect.


    • jako jako 23 décembre 2009 09:59

      Excellent, très bien fait merci, ce qu’il y a d’inquiétant dans cela c’est que de plus en plus ce vieux monde d’anciens qui restent accrochés à leur rocher comme des moules c’est qu’ils sont de plus en plus déconnectés du vrai monde, le monde2.
      Comme je suis heureux d’avoir balancé mon aquarium...
      Le niveau me rapelle celui de mon grand père face à un minitel


      • Philou017 Philou017 23 décembre 2009 10:04

        Formidables moments de bêtise et d’auto-suffisance. Arditi traverse le mur du çon sans frémir.

        Parmi toutes les perles, je retiens ce passage d’Elisabeth Levy :

        «  - Ce qu’il y a avec internet, c’est une volonté de contrôle de la société par elle-même. »
        Oui, et alors ? Les citoyens ne seraient plus contrôlés par des élites qui se sucrent sans gêne aucune tout en favorisant les intérêts des puissances financières ? Un drame pour E Levy....

        " - ... on rentre dans un monde où tout ce qu’on pourra dire pour être retenu contre nous. Si bien qu’a la fin plus personne ne dira rien."

        Là il faut rajouter la suite, ca vaut le détour :
        « A la fin des fins cet espionnage permanent et volontaire que les gens sont prêts à subir et s’infligent volontairement est terrible »
        Et vient la conclusion :
        « - Et ça vient de la société, c’est pas la technologie qui crée ça. »

        Donc c’est les gens qui s’infligent cet espionnage volontaire et permanent. Pourtant la majorité des buzz vient des vidéos des médias et concerne les personnalités (politiques ou people) et ne concerne guère les gens.
        Donc, E Levy regrette que les conneries des politiques soient trop souvent révélées par Internet, mais accuse les gens d’être masochistes, c’est de leur faute.
        Si il y a quelqu’un ici (hors vedétaillone des médias) qui se sent espionné par Internet, qu’il le dise !! Il faut qu’on sache !

        D’ailleurs, à propos, qui est vraiment espionné dans notre monde ? Hein ? Vous dites les personnalités et les people, par les paparazzis, cad par la presse, avec des méthodes lamentables et aucun respect pour les personnes ?

        Pour ce qui est de plus rien dire, on peut dire que le Net favorise la parole et l’expression plus que tout autre média à l’heure actuelle. Quand aux petites phrases des politiques, tout le monde les oublieraient si ces mêmes politiques avaient un véritable projet à proposer à la société.
        La légèreté des buzz les concernant.est le produit direct de l’insignifiance de leur discours.

        Décidément Internet a bon dos et E Levy une langue bien pendue à défaut d’honnêteté et de cervelle....

        Levy - Arditi, le couple le plus tocard de l’anti-net ?

        Pourtant, il y a de la concurrence....

        LES MEDIAS SONT DANGEREUX POUR LA LIBERTE DE PENSER.


        • Philou017 Philou017 23 décembre 2009 10:13

          Trouvé dans les commentaires de la vidéo de l’émission :

          A propos d’Arditi :

          Je me souviens d’une émission (que j’aimerais bien retrouver) dans laquelle il était invité en sa qualité de ’sage’. Il commentait et jugeait de tout.

          Voulant faire le malin comme a son habitude, il dépose sa montre sur la table qui se trouve en face de lui et déclare avec l’air de celui a qui on ne la fait pas :

          ’si dieu existe, je lui donne 1 minute pour venir me tordre le nez’

          Et là, une personne se lève, traverse la salle, arrive devant Arditi, lui tord le nez, et dit : ’c’est dieu qui m’envoie’.

          La personne en question est une femme, une actrice de théâtre dont je m’en veux de ne pas avoir retenu le nom, mais que je remercie car elle m’a offert l’un des plus beaux moments de la télévision.


          Succulent.


        • zelectron zelectron 23 décembre 2009 19:08

          "Arditi voulant faire le malin comme a son habitude, il dépose sa montre sur la table qui se trouve en face de lui et déclare avec l’air de celui a qui on ne la fait pas :

          ’si dieu existe, je lui donne 1 minute pour venir me tordre le nez’

          Et là, une personne se lève, traverse la salle, arrive devant Arditi, lui tord le nez, et dit : ’c’est dieu qui m’envoie’.« 

          Quel dommage de ne plus vous souvenir du nom de cette personne, c’est elle qui mérite une »standing ovation"


        • Philou017 Philou017 23 décembre 2009 20:39

          @Zélectron : ce commentaire n’est pas de moi. Je l’ai repiqué sur les commentaires de la vidéo.

          A propos d’Arditi, une nouvelle occupation pour ce « pro » des médias :

          «  »Le comédien Pierre Arditi participera à partir de janvier 2010 “de façon irrégulière” à l’émission “Politique matin” sur LCP-Assemblée nationale, a annoncé Pierre Sled, le présentateur de cette émission.

          Nous nous sommes vus samedi soir et il m’a dit qu’il regardait tous les matins mon émission. Je lui ai proposé d’y participer à partir de janvier”, a expliqué Pierre Sled, ajoutant que cette collaboration ne serait pas régulière.

          “Politique Matin” est programmé du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur La Chaîne Parlementaire. Denis Jeambar, Clémentine Autain, Gérard Leclerc, Yves Thréard, Patrick Poivre d’Arvor y commentent l’actualité politique.«  »

          http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/ils-font-la-tele/articles/pierre-arditi-commentera-la-politique-sur-lcp-an?force=true

          On se demande de quelle compétence P Arditi peut se targuer pour commenter l’actualité politique. Ah oui , il lit Le Monde , Le figaro et je ne sais plus quoi...

          Hein, Cooptation entre copains ? non, je ne peux pas y croire...


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 décembre 2009 04:09

          Il faut retrouver le nom de cette actrice ! Un grand moment de la lutte éternelle contre la prétention et la bêtise.


          PJCA

        • pierrot123 23 décembre 2009 10:42

          Je me doutais bien que ce mec, Arditi, il était « pas Net »...


          • Valparaiso JJSS1979 23 décembre 2009 10:51

            Merci Seb pour cet article que j’ai lu sur ton blog.
            Que dire de plus à part qu’ils sont prévisibles et pathétiques. Que Joffrin et FOG sont des hypocrites de première. Des Bildenberg qui nous disent qu’ils sont eux des journalistes indépendants et objectifs, là où le net serait une poubelle.
            Il faut que ce soit le très libéral Guy Sorman qui en vienne a défendre la liberté d’expression de la dissidence. C’est le monde à l’envers !


            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 décembre 2009 17:56

              non, c est un discours coherent avec l ’idee liberale, et coherent avec ce qu il a toujours ecrit.


            • Thierry LEITZ 23 décembre 2009 10:56

              Excellent net-reportage de Seb avec citations et commentaires. Très vivant et impertinent au sens traditionnel du mot...
              Un acteur possédant le talent et l’aura de Pierre Arditi peut être ébloui de sa propre gloire au point de juger de sa hauteur le monde et tout ce qui s’y trouve. Point n’est besoin pour lui de s’abaisser à connaître le détail des choses : il les ressent et nous fait l’honneur de nous éclairer de son opinion.

              Alors, soyons reconnaissants,
              Et disons-lui merci,
              Car nous autres petits
              N’avons pas son talent.


              • pierrot123 23 décembre 2009 11:14

                En fait, la vraie menace du Net, c’est qu’il risque de déposséder notre « élite » (tous secteurs confondus), en la ridiculisant.
                Toutes les petites magouilles sont dévoilées instantanément, presque en temps réel, les tricheries et les mensonges ne passent plus, et ça les dérange fortement...(« Non, mais, de quoi se mêlent-ils, ces manants ? »...)
                D’où ce tir de barrage « anti-Net » auquel on assiste de plus en plus, de la part des élites en question.

                Il devient vital pour nos élites d’encadrer efficacement le Net.

                Il faut « surveiller et punir »...

                Nos élites sont en train de s’y employer, et elles y arriveront facilement...Il n’y a qu’à envoyer une mission d’étude en Chine pour voir comment ils ont fait...
                Là-bas, en Chine, le Net, c’est comme chez nous le « Minitel » d’autrefois : ça moufte pas...ça ferme sa gueule...
                Et tout le monde est content (dans l’ élite, bien sûr...Mais, enfin....« existe-t-il autre chose, très chère ? »)


                • wesson wesson 23 décembre 2009 11:17

                  bonjour l’auteur,

                  « D’autant qu’eux ne touchent pas 600 millions d’euros de l’état pour boucler les laborieuses fins de mois en kiosque. »

                  vous retardez mon ami : les députés viennent de voter dans le budget 2010 une plantureuse aide pour la presse et les médias. 419 millions d’€ au lieu des 283 millions « habituels », et je vous le donne en mille, pas un journal pour s’en féliciter !

                  Autre petite information passée quasiment inaperçu : la taxe sur la pub des télés privées vient d’être fortement allégée, suites aux gérémiades des télés privés « durement touché par la crise du marché publicitaire ». On a quand même un peu de mal à écraser une larme ! Bref, le service public télé-radio qui devait être financé en partie par cette taxe va devoir faire ceinture !

                  en tout cas, merci pour votre article.


                  • paul 23 décembre 2009 16:45

                    @wesson
                    ils ne mordent pas la main qui les nourrit, normal ...


                  • Cug Cug 23 décembre 2009 11:24

                     Cool l’article.
                     Je ne comprend pas en quoi internet les dérange ?!
                     Certes sur le net vous trouvez pleins de propos type café des sports ou du commerce mais de là à interdire les bars/cafés pour les propos qui y sont tenus ...

                     Mais grâce au net, les blaireaux que nous sommes disposent aussi d’un accès simple et directe à des connaissances/idées qui sans lui seraient difficilement accessibles, nul doute que cela ennuie Levy qui à priori est gênée par les idées qui se baladent librement sur le net, la liberté d’expression ne connait pas la crise ... avec internet. Levy c’est la haine qui s’exprime.

                     Arditi est crédible, et encore, si il parle cinéma/théatre et de « bouffe » surement mais pour le reste ... ses propos parlent d’eux même smiley

                     Sorman, le libéral de service qui écrivit en 1984 « la solution libérale », en 1985 « l’Etat minimum » etc etc ... mais bon « errare humanum est »

                     Quand à Joffrin, il a beau se cacher derrière une pseudo attitude anti-sarko, comme si c’était difficile ! Qu’elle est la ligne éditoriale de Libé ? Ce journal est t’il encore de gauche, socialiste ?

                    Limite je dirai que cette émission présente un condensé de réactionnaires que le système engraisse et ils le lui rende bien.


                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 décembre 2009 17:58

                      le pote de Sarkozuy, Edouard de Rothschild, qui gere aussi Paris Turf, met son argent perso dans Libe, donc ...


                    • PhilVite PhilVite 23 décembre 2009 11:26

                      J’ai assisté à ce grand moment de TV.

                      Le message d’Arditi : Je ne connais rien à internet (j’ai appris à passer mon premier email aujourd’hui..), mais ce que je peux vous dire, c’est que c’est une grosse merde dangereuse !!

                      Ces guignols du siècle dernier - artistes, journalistes, hommes politiques - qui s’accrochent désespérément aux débris de leur monde qui chavire, sont consternants.
                      Ces boulets sont à balancer par dessus bord au plus vite !


                      • zelectron zelectron 23 décembre 2009 16:45

                        Arditi n’existerait même pas si un certain nombre d’acteurs/trices de 1er plan ne nous avait pas quittés trop tôt.
                        Figurant muet : peut-être , ...par pitié... et cela tant qu’il ne prendra pas des cours de modestie.


                      • Flo Flo 23 décembre 2009 11:31

                        Arditi passe son temps à pousser des coups de gueule contre la nouveauté en général (nouveauté pour lui, s’entend, parce que le net n’est bien sûr pas né d’hier).

                        Je me souviens d’une gueulante à l’encontre de toy story, à la glorieuse époque de NPA (l’émission, pas le parti). Il accusait l’animation 3D d’être l’arrêt de mort programmé de l’actoriat.
                        Sans comprendre que l’anim 3D n’apporte finalement rien de nouveau par rapport au dessin animé « classique »... juste un progrès technique, pas une révolution...

                        Ce type est le roi des ringards et des réacs. Faudrait pas vieillir... à moins qu’un QI de moule ne soit en cause.


                        • Cug Cug 23 décembre 2009 11:54

                           De toute façon, l’intelligence et la connaissance ne sont pas l’apanage des comédiens/acteurs.

                           Qu’ils apprennent par cœur leur texte, qu’ils soient un peu schyzo pour se mettre dans la peau des personnages, Arditi lui n’est pas schyzo il fait du arditi quelle que soit le rôle, le film ou la pièce, qu’ils aient une bonne santé pour jouer, souvent une belle gueule de préférence.... voilà les qualités qui sont exigés d’eux, jamais qu’ils possèdent des connaissances en économie, finance, communication, histoire, etc etc ...

                           Donc Arditi il est peut être sympa mais surement pas mieux placé qu’un pilier de comptoir pour s’exprimer sur ci ou ça.


                        • Massaliote 23 décembre 2009 12:03

                          Internet est l’antidote de la Pensée Unique. Arditi vend du prêt-à-penser.


                          • nightflight nightflight 23 décembre 2009 12:03

                            Révélation en direct :

                            Le chantre de l’hadopi, pourfendeur de la mauvaise utilisation des nouvelles technologies ne savait pas envoyer un mail !

                            Ca fait 1/4 h que je me marre.

                            Je ne connaissais pas Arditi dans le rôle de comique, mais c’est ma foi fort bien réussi.

                            Il faudra qu’il relise « Le principe de Peter » !


                            • jerome 23 décembre 2009 12:08

                              @ LeGus : je vois pas ce qu’il y a de fasciste à relever l’ethnie des participants à une émission ?
                              C’est un fait, constatable par tous, n’est-ce pas ?


                              • LeGus LeGus 23 décembre 2009 12:35

                                Si vous ne voyez pas où est le problème, je n’ai rien à vous.

                                Allez quand même, une petite blague issue du docteur G répond à vos questions de Ph Geluck.

                                -Cher docteur G,
                                On a dernièrement évalué mon QI à 80, je ne comprends qu’on ait pu m’attribuer un score aussi faible.
                                -Réponse :
                                C’est parfaitement normal que vous ne compreniez pas.


                              • Halman Halman 23 décembre 2009 12:08

                                Superbe article.

                                Arditti et son QI d’artiste bouché.


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 23 décembre 2009 12:16

                                  « Les Médias traditionnels sont-ils contaminés par internet ? »
                                   
                                  Non, ils sont plutôt condamnés par internet !

                                  Le Net est un espace nettement moins pollué par la politique...
                                   
                                  La différence est donc nette entre l’information d’ici et les derniers râlements d’une désinformation d’outretombe ; d’où la séparation des deux Mondes l’un périmé, l’autre naissant dont la qualité intrinséque est cette fois à l’abri de toute manipulation génétique !

                                  Mohammed.


                                  • Le Clem 23 décembre 2009 12:24

                                    FORMIDABLE !

                                    Mon commentaire a disparu !

                                    Donc, il est interdit de dire qu’ils sont tous juifs ... Ils sont quoi alors ? Chinois ?


                                    • Philou017 Philou017 23 décembre 2009 17:02

                                      Le Clem :
                                      J’ai lu votre commentaire et je n’y trouvais rien à redire. Disons qu’il est mal venu de parler de personnalités en tant que juifs, sans prendre de précautions.
                                      Vous auriez du prendre une précaution de langage, genre « personnes d’origine Juive »
                                      Mais on est d’accord qu’un courant pro-Israel domine les médias, et qu’on entend beaucoup de personnes pro-Israeliennes (et pas que Juives) s’exprimer dans les médias.

                                      Maintenant, quand on parle d’Arabes ou de musulmans, je pense que les précautions de langage ne sont pas les mêmes.
                                      Je regrette que Agoravox s’engage dans la voie du politiquement correct de cette façon. Maintenant, vu les débordements qu’on peut voir de la part de certains fanatiques ( dans les 2 sens ) sur ce site et sur d’autres, je peux comprendre qu’on tranche dans le vif.


                                    • Le Clem 23 décembre 2009 19:29

                                      Oulala ! Le camarade commissaire politique Sampiero a détécté un possible crime de la pensée. Comme malheureusement on ne peut pas encore envoyer quelqu’un au Goulag pour ca, il me demande d’avouer mes crimes.

                                      Avouer quoi ? Est-ce que ca me dérange un plateau TV ou il n’y a que des juifs ? La réponse est oui. 1 % de la population n’a pas a être surrepresenté dans les médias. 

                                      Allez, j’attends la reductio ad hitlerum.


                                    • Le Clem 24 décembre 2009 12:49

                                      « faudra leur tatouer sur le bras la religion ou l’origine auxquels ils appartiennent pour les trier à l’entrée des plateaux ? »

                                      Oulala vous avez raison c’est immonde. Faut tout de suite que vous alliez dire a Sos Racisme, la Halde, le CSA et compagnie qu’ils doivent arreter de vouloir mettre de la diversité ( TM ) dans les médias.

                                      Allez, essayez de raisonner et de me dire clairement le problême. C’est parce que c’est des juifs qu’il ne faut pas compter ? Les autres on peut mais pas eux ? C’est a cause des heures les plus sombres de notre histoire ( TM ) ?


                                    • Yvance77 23 décembre 2009 12:26

                                      Salut,

                                      Ils commencent à me les briser ces donneurs de leçon version Arditi, Yar et consorts parlant comme des livres ouverts sur des sujets qu’ils ignorent TOTALEMENT

                                      Cela suffit maintenant, va falloir sortir la boite à gifles pour ces cons sous peu.

                                      A peluche


                                      • COLRE COLRE 23 décembre 2009 12:47

                                        Ils commencent à me les briser ces donneurs de leçon version Arditi, Yar et consorts parlant comme des livres ouverts sur des sujets qu’ils ignorent TOTALEMENT

                                        C’est vrai que ce n’est pas sur AV que ça arriverait !!.... smiley


                                      • finael finael 23 décembre 2009 13:30

                                        @ COLRE

                                         smiley  smiley  smiley


                                      • tvargentine.com lerma 23 décembre 2009 12:46

                                        Il est clair que l’outil interactif internet permet de bypassed tout ces bouffons qui signent des contrats en or dans les journaux (principalement subventionnés par l’Etat) et dans des radios aussi subventionnés

                                        Ils n’acceptent pas de savoir que nous ne pensons pas comme eux et que nous n’acceptons de nous voir imposer des « candidats » ou « candidates » aux élections par copinages mais sur un bilan et que l’esprit de contradiction et de poser les vrais questions et non de cirer les chaussures de leurs invités dans des émissions de publi-reportages

                                        Oui,ils ne pourront pas contrôler la liberté d’expression et nous n’aurons pas à acheter leurs journaux-torchons de donneurs de leçons en morale du catholicisme social et de compassion

                                        http://www.tvargentine.com


                                        • jako jako 23 décembre 2009 13:03

                                          Hum !!!! Lerma c’est bien vous ?


                                        • Yvance77 23 décembre 2009 13:04

                                          Help, on nous a changé notre lerna que je cite : "Ils n’acceptent pas de savoir que nous ne pensons pas comme eux et que nous n’acceptons de nous voir imposer des « candidats » ou « candidates » aux élections par copinages"

                                          Lerna tu as viré ta cutie ou quoi ? Car s’il y en a un qui pensait bien comme la bande de tanches au pouvoir à commencer par le premier d’entre eux (un certain Pipole 1er) ... c’est bien toi !!!!

                                          Ou alors tu as enfin ouvert les z’oeils ? Mais j’en doute !?

                                          A peluche


                                        • Flo Flo 23 décembre 2009 14:40

                                          Quelqu’un lui a piraté son compte pour le « discréditer », c’est pas possible autrement.


                                        • Reinette Reinette 23 décembre 2009 13:28


                                          Le comédien Pierre Arditi va commenter, en Candide, l’actualité politique à partir de janvier prochain en participant à l’émission « Politique Matin » sur La Chaîne Parlementaire pour apporter sa « sensibilité et peut-être un coup de gueule par-ci par-là ».
                                          « Je ne vais évidemment pas changer de métier, je vais participer à l’émission de temps en temps, selon le contexte », explique-t-il dans une interview à l’AFP

                                          http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/pierre-arditi-s-invite-en-candide-dans-politique-matin-sur-la-chaine-parlementaire-17-12-2009-748266.php


                                          • finael finael 23 décembre 2009 13:32

                                            Personnellement je parodierai Esope :

                                            « Internet est la meilleure et la pire des choses »


                                            • PhilVite PhilVite 23 décembre 2009 14:18

                                              Certes, mais une chose bien trop importante pour la laisser entre les mains d’une caste dominante qui a fait son beurre sur notre dos dans le système politico-médiatico-artistique que nous récusons, justement grâce à internet !


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 23 décembre 2009 14:14

                                              Finael,
                                              Souvent, je me suis demandé comment j’aurais été et quelle serait ma manière de pensée, si je n’avais pas fait partie du « milieu » de l’informatique.
                                              Là, où, depuis très longtemps, les télécommunications, l’Internet ont pris une avance sur les autres.
                                              Arditi, mon ainé de 3 ans, n’a fait que du théâtre, donc dans le domaine artistique et cela depuis ses parents. Internet et ses début, qui y croyaient vraiment ?
                                              On se demandait qu’est-ce qu’on allait en faire du PC qu’un riche donateur vous avait fait en cadeau dans les années 80.
                                              Des livres ont été écrit sur le sujet.
                                              Si nous informaticiens, nous avons eu une évolution, pour eux dans les années 2000, ce fut une révolution.
                                              Les écoles du 3èmes âges essayent vainement combler le déficit.


                                              • finael finael 23 décembre 2009 14:56

                                                Personnellement je connais pas mal de gens - dont des jeunes - « fâchés » avec l’informatique, et, ou, avec Internet.

                                                C’est leur droit. Il existe bel et bien une « fracture numérique ».

                                                Maintenant imaginons une panne générale d’électricité .....


                                              • L'enfoiré L’enfoiré 23 décembre 2009 15:47

                                                Finael,

                                                « imaginons une panne générale d’électricité »
                                                Absolument. Et il ne faut pas aller jusque là. Il suffit d’avoir une coupure des connexions et c’est le chômage technique assurés dans les Pertes et Profits.

                                                « des jeunes - »fâchés« avec l’informatique, et, ou, avec Internet. »
                                                Je dirais que c’est une réaction normale et profitable.
                                                C’est une question très personnelle et qui remonte à la psychologie.
                                                L’analogique contre le numérique ?
                                                Je me suis amusé à en faire le combat jusque dans ... l’écriture.
                                                 


                                              • finael finael 23 décembre 2009 16:49

                                                @ L’enfoiré

                                                Pour ma part je ne fais pas de différence entre l’écriture « classique » et l’écriture mécanique ou informatique.

                                                J’écris très mal, résultat d’un apprentissage chaotique, et je suis passé très tôt à la machine à écrire, qu’il ne faut pas oublier.

                                                Mais je te reprends (dans ton texte en lien) pour la scansion en poésie. La versification a pour objet de rythmer, « mettre en musique » le texte. Un poème est une forme orale de communication en ce sens qu’il doit être dit ou chanté pour en saisir la « substantifique moëlle ».

                                                J’en ai écris, ils sont sur mon site.


                                              • L'enfoiré L’enfoiré 23 décembre 2009 18:36

                                                Finael,
                                                 Tes articles, sur ton site, j’y suis retourné sans trouver la poésie que tu annonçais.
                                                 Quelques articles de lecture qui n’arrivait qu’à un « Not found » aussi.
                                                 Faudra que tu me remettes sur les rails.
                                                 Quand le fil d’Ariane casse, c’est la sortie que je ne trouve plus.


                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 décembre 2009 14:20

                                                Ben sur que ces suffisants ont les boules contre le web, cette invention diabolique qui permet de montrer au grand jour toutes les turpitudes et les nombreuses contradictions qu’ont ces éternels donneurs de leçons.


                                                La seule est unique solution ...les ignorer ( théâtres cinés et téloches )


                                                @+P@py


                                                • Jean-Marc Schmidt 23 décembre 2009 14:47

                                                  Finalement tout ceci est bien stérile. Nous qui sommes habituels de la « toile ».
                                                  Nous les demeurés d’ « internet », il est évident que nos sources d’informations proviennent de l’imaginaire. Dans la forme journalistique tant défendue par des médias conformes à la déontologie usuelle. Il est force de constater, son essoufflement de pensée et d’opinion, sa pertinence. Quant au contenu des informant, je parle ici de l’intelligence, de la conscience des journalistes des réseaux ordinaires. Ils ne sont plus que les convoyeurs des dictats du pouvoir.
                                                  La démocratie, c’est ici et maintenant. La liberté c’est ici et maintenant. Quant à la vérité, on s’arrangera bien avec elle plus tard.


                                                  • herodote herodote 23 décembre 2009 15:03

                                                    On se calme.

                                                    Sans prendre la défense des donneurs de leçon en général, prenons garde de ne pas nous laisser manipuler, ne nous détournons pas des vrais problèmes, cette émission de télévision sur d’autres émissions de télévision qui ont traitées d’émission de télévision et cela à l’infini....

                                                    Moi je regarde peu la télévision et dans tous les cas pas ce genre qui procède du même mécanisme que la finance (de l’argent qui génère de l’argent qui génère de l’argent...). 

                                                    En complément du net, il ne faut pas oublier les millions de pages écrites sur tous les problèmes qui se posent à nous aujourd’hui, et cela comprend bien sûr toute la littérature romanesque, c’est frappant le nombre de réponses que l’on trouve dans « Notre Dame de Paris » ou dans « L’enquête »

                                                    Voilà modestement, ma défense du net, le gôut d’aller plus loin pour mieux comprendre


                                                    • minidou 23 décembre 2009 15:04

                                                      Merci pour cet article, j’ai totalement adhéré et en prime je me suis bien marré !


                                                      • distance critique 23 décembre 2009 15:06

                                                        Excellent article .

                                                        Il ne faut pas qualifier d’élites les nantis qui sont payés par l’oligarchie en échange de la promotion d’un système .

                                                        Les media officiels mentent en caricaturant comme peur la votation suisse, expression du refus rationaliste de la colonisation religieuse .

                                                        Ce sont ces pseudo-élites qui ont peur .

                                                        Jamais ces pseudo-élites n’inviteraient un rédacteur d’AgoraVox !


                                                        • Thorgal 23 décembre 2009 15:14

                                                          Franchement, ce temps de TV completement inutile montre selon moi une difference fondamentale entre Internet et TV :

                                                          a la TV, les cons/reacs peuvent briller de toute leur connerie sans qu’on leur fasse de l’ombre. Sur Internet, c’est plus difficile parce que les blaireaux comme vous et moi peuvent leur faire de l’ombre en masse. Ca leur fout les boules a ces gros reacs de la TV : ils n’ont plus le privilege de leur connerie, sans que la masse puisse lui faire de l’ombre. Ca les remet a leur place qui n’est fondamentalement ni meilleure ni pire que la notre, et ca, ils ont pas l’habitude apres des annees d’exclusivite. Probleme d’ego surdimensionne.

                                                          Arditi et consor, faut vous faire soigner le bulbe. Trop de suffisance imbecile nuit a la sante. Vous pouvez avoir les opinions que vous voulez. Mais elles n’ont aucune espece de valeure speciale face aux notres. De quel droit les etalez-vous de maniere exclusive ? Internet nous permet de vous fermer le clapet, c’est notre droit pareil.

                                                          Internet, c’est le « Droit de Reponse » moderne, et ca, ca vous la coupe.


                                                          • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 23 décembre 2009 15:15

                                                            Je ne regarde plus les émissions de FOG (mon masochisme a quand même des limites) je ne lis pas non plus son torche culs de journal (le point)...Il reçoit dans ses émissions tout ce que Paris compte de connards « bien pensant » de droite et de gauche, pseudos journalistes, membres du showbiz, hommes politiques mafieux...On y pratique la désinformation, le mensonge institutionnel, la brosse à reluire des puissants...Rien d’étonnant à ce que ce petit monde interlope (et incestueux) fustige le net et ses soi-disant dérives, forcément ils s’y font joyeusement et justement étriller...Personne ne leur a dit qu’à force de prendre les gens pour des cons ça finissait par se savoir, et comme ils ont de moins en moins de pouvoir ça les rend furieux...Il faut continuer à dénoncer ces tartuffes.


                                                            D’ailleurs je ne comprend pas pourquoi FOG a toujours une émission « réservée » sur les chaines nationales, sous tout les régimes, détiendrait il des secrets honteux sur les dessous déjà bien cradingues de la République ?... 

                                                            • Axior 23 décembre 2009 15:38

                                                              « ...Et ça, ça me pose un problème parce qu’un jour on finira par prendre un spot publicitaire pour une tragédie de Racine... »

                                                              Heureusement que les médias traditionnels tiennent bon. Grâce à TF1 je connais par cœur toutes les tragédies de Racine : Pampers, Kinder Surprise, Emméma, Ajax vitres ... et bien d’autres.

                                                              Euh, ... quoique ... Emméma ce ne serait pas plutôt de Corneille ?

                                                              « ... je le connais un peu parce que je vois ce qui vient de là. »

                                                              « Je préfère lire Le monde, Libé, Le Figaro... »
                                                              C’est tellement plus simple de juger Marie par ce qu’en dit Joseph ...

                                                               

                                                              « ... un journaliste qui a vérifié, qui met les choses en contexte, qui applique des règles de bons sens pour donner une honnêteté intellectuelle à ce qu’il fait... » 

                                                              ...et les exemples ne manquent pas ! Je me souviens d’un reportage poignant, traité par les journalistes de tous les médias traditionnels dans le plus pur respect des règles de bon sens et d’honnêteté intellectuelle, et qui relatait la misère d’un pauvre octogénaire qui venait de se faire agresser et brûler sa maison. C’était à la veille des élections présidentielles qui ont vu Le Pen accéder au second tour.


                                                              • jerome 23 décembre 2009 16:49

                                                                @LeClem : ben oui, il semble que cela doit défendu !
                                                                @LeGus : je sais, j’suis complètement con, mais je comprend toujours pas ou est le problème ?
                                                                Quand je vais au salon, je vois un tas de Citroen, puis un tas de Peugeot, et encore un tas
                                                                de Ford.Si je comprend bien , ça vous gêne ?? LeClem ne fait que relever un fait, qui lui semble
                                                                curieux ; y’a pas de quoi fouetter un raciste, si ?
                                                                Ah ? Bon ...


                                                                • Voris 23 décembre 2009 16:54

                                                                  Il retarde Arditi,
                                                                  Il prend le net pour de l’art d’ET.
                                                                  Il retarde, Arditi :
                                                                  Il est resté à l’heure d’été.




                                                                  • Mougeon Mougeon 23 décembre 2009 17:09

                                                                    Ce que tous ces attardés de l’Internet ne se rendent pas compte, c’est qu’en France il y aujourd’hui plus de 43 millions d’internautes. soit environ les 3/4 de la population Française.

                                                                    Ils vont finir par se sentir bien seuls dans très peu de temps tous ces cancres de l’Internet , s’ils continuent à se comporter comme ils le font aujourd’hui...


                                                                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 décembre 2009 18:01

                                                                      surtout que les ventes journaux continuent a plonger !


                                                                    • nexus 23 décembre 2009 18:02

                                                                      Merci à l’auteur pour l’article... très bien.
                                                                      Je devenais fou en découvrant l’extrait vidéo de l’émission postée quelques jours plus tôt...

                                                                      J’ai décidé de boycotter complètement ce pauvre type. C’est con, il était pas mauvais dans son domaine mais là vraiment, autant de bêtise cumulée, ça mérite sanction. Le sujet est trop important.


                                                                      • Shaytan666 Shaytan666 23 décembre 2009 18:07

                                                                        Allez ! Je vais en remettre une couche  smiley Arditi est un fan de DSK (entendu la semaine passée sur FR2)


                                                                        • Philou017 Philou017 23 décembre 2009 18:37

                                                                          C’est normal, il lit pieusement Le Monde et Libération....


                                                                        • Shaytan666 Shaytan666 23 décembre 2009 18:32

                                                                          Et moi je suis un vieux bouc, plus jeune qu’Arditi quand même, mais je sais ce que c’est Internet.
                                                                          J’ai un copain, 75 balais, il y a trois qu’il s’est mis à l’internet et il se débrouille comme un chef, c’est juste une question de vouloir apprendre.


                                                                        • finael finael 23 décembre 2009 19:10

                                                                          Un peu simpliste : mon père (83 ans) est sur Internet, il y écrit des articles entre autres ; et d’un autre côté, comme je l’ai déjà signalé, je connais des gens entre 20 et 50 ans qui n’en veulent pas !


                                                                        • S_ANDREAU 23 décembre 2009 20:15

                                                                          C’est vraiment une truffe cet Arditi.
                                                                          Le problème avec ces gens là, c’est qu’ils arrivent à persuader des gens encore plus débile qu’eux.
                                                                          Hélas , notre société dérive manisfestement vers un regime disont dans une certaine mesure« fasciste ».
                                                                          Je n’avais jamais compris comment des dictateurs avait reussis à enroler autant de gens dans des concepts dangereux, liberticites et destructeurs.
                                                                          Maintenant j’ai l’impression de vivre cela de l’interieur.
                                                                          J’ai encore vu ce jour un député UMP voulant proposer un projet de loi pour la nationalisation d’internet sur le modèle chinois. Après Hadopi, il manquait plus que cela ....
                                                                          Si encore on pouvait changer cela avec nos buletins de vote, il y aurait un peu d’espoir.
                                                                          Mais ils sont tous aussi dangereux les uns comme les autres.
                                                                          En regardant un peu dans le rétroviseur de l’histoire : 1929 : crise économique, puis exasberation de l’indentité nationale et rejet de l’autre, puis monté du fascime, puis supression de l’opposition, puis guerre en 1939.
                                                                          On y va encore une fois et droit devant.



                                                                          • Larez 23 décembre 2009 21:11

                                                                            Arditi est un « people », certainement catalogué « bon pour l’audimat », qui est là pour les caresser dans le sens du poil avec son « talent » d’orateur... C’est ce qu’ils recherchent avant tout et peu importe son incompétence sur le sujet qu’il avoue lui-même. Si le même Arditi avait émis le moindre doute sur le 11/09, ce sont les mêmes qui l’auraient lynché en mettant en avant son évidente incompétence sur le sujet, puisqu’acteur ...
                                                                            Bien heureux de ne plus regarder la TV.


                                                                            • Surveyor SURVEYOR 23 décembre 2009 21:35

                                                                              Arditi et son goitre de satisfaction, qui nous balance dés que l’occasion se présente une citation d’un « génie » de préférence du siècle dernier, me fatigue profondément.....
                                                                              Un réac parmi tant d’autre.....


                                                                              • therasse therasse 23 décembre 2009 21:44

                                                                                Vu C dans l’Air ce soir : j’ai appris qu’en Pologne où on n’a pas vacciné contre le virus AH1N1, il semble qu’il y ait moins de décès qu’ailleurs.


                                                                                J’avais déjà plusieurs fois fourni le lien relatif à la ministre de la santé polonaise qui argumentait contre le vaccin devant un aréopage de médecins. 


                                                                                Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres de l’intérêt du net : la possibilité d’aller voir à l’étranger ce qui se dit sur un sujet déterminé. Et ne pas se faire contaminer...par les discours bizarroïdes de certaines personnalités politiques françaises :


                                                                                Un autre exemple : le Japon, après avoir contesté de manière argumentée, à la diète (Parlement japonais) la version officielle du 11 septembre, le parti de Monsieur Fujita procédera incessamment, en janvier, à un désengagement militaire, ce qui irrite considérablement l’administration Obama. 


                                                                                Si Arditi, en est à apprendre à envoyer un mail, on comprend aisément la futilité de ses prises de position :
                                                                                A l’avenir, Monsieur Arditi, avant de prendre position sur des sujets aussi importants et de jouer le sage de service, allez donc surfer sur internet ; renseignez-vous.

                                                                                S’agissant des médias traditionnels et en particulier de la télévision, je vous invite à examiner les deux liens suivants : il s’agit d’un homme de télé, Pierre Carles, qui a eu le malheur d’enquêter sur les travers de ses confrères, grandes vedettes de l’info (notamment Guillaume durand, Anne Saint Clair, et une dizaine d’autres..) et de leur éventuelle connivence avec les politiques (1er lien). Le second lien concerne plus particulièrement une charge assez sévère contre Daniel Schleiderman.


                                                                                Regardez ces deux vidéos. Vous comprendrez comment fonctionne la télé en France ; et accessoirement vous vous amuserez beaucoup, car les moyens utilisés par Pierre Carles dans la 1ère vidéo donnent in fine une image pour le moins désolante de la télévision et ce en pratiquant comme les autres journalistes. Pierre Carles arrose les arroseurs.

                                                                                La deuxième vidéo analyse le travail de pseudo-décryptage de Daniel Schleiderman avec la complicité du sociologue Pierre Bourdieu et d’un psychanaliste hilarant. Ne ratez surtout pas la dernière demi-heure de la seconde vidéo.

                                                                                Cette présentation ultra-réaliste du comportement versatile et manipulateur des vedettes de l’info génère une conclusion incontournable : la télé officielle c’est « La voix de leurs maîtres ». Vous comprendrez ce qu’ils veulent dire quand ils parlent d’« auto-censure ».

                                                                                 Un tel degré de connivence ne permet pas de faire ce job en toute indépendance. En tous cas, je ne le crois pas.

                                                                                • Maldoror Maldoror 23 décembre 2009 21:57

                                                                                  D’après ce que je lis, Arditi n’a juste pas l’air d’avoir saisi «  ce que Guy Debord appelle « la société du spectacle... » c’est à dire ce stade avancé du capitalisme où la réalité d’un mode de production qui aliène est remplacé par une contemplation de la marchandise dépossédée au moyen de représentations spectaculaires ...
                                                                                  Mais le spectacle dont tu parles, mon vieux Pierre, il est plus du côté du plateau TV d’où tu nous donnes tes avis, là où les intellos médiatiques nous gratifient de pseudos-débats, avec applaudissements à la demande s’il vous plait.


                                                                                  Concernant Pierre Arditi d’ailleurs, ce type a un sacré abonnement dans les grands médias, mais vraiment je crois que tout le monde s’en fiche de lui ; on va jusqu’à lui demander son avis sur la politique, c’est dire à quel point le mensonge est généralisé, jusqu’au grotesque.
                                                                                  Cette misérable TV n’est plus bonne que pour rigoler un coup sur « l’internet » en fait.

                                                                                  Maldoror. 


                                                                                  • Gavroche Gavroche 23 décembre 2009 22:18

                                                                                    Merci à l’auteur de remettre les pendules à l’heure.
                                                                                    Arditi oublie ou ne sait pas que :
                                                                                    C’est le NET qui a piloté l’immense contestation contre l’ignominie de la vaccination et qui a sûrement permis à des millions de gens d’éviter cet empoisonnement.

                                                                                    C’est encore le NET qui dénonce l’immense imposture du 9/11

                                                                                    C’est encore lui, le NET, qui dénoncera cette farce de Copenhague (faudrait-il se contenter de la version téloche de Borlot).

                                                                                    C’est toujours lui, le NET, qui dénonce les atrocités de GAZA en pointant le doigt vers qui vous savez (il ne faut plus dire le nom).

                                                                                    Et j’en passe..............

                                                                                    Alors ARDITI, tais toi, tu es trop plein de suffisance et d’ignorance. 


                                                                                    • joseW 23 décembre 2009 22:20

                                                                                      Excellent papier, parfaitement dans le ton passablement méprisant de cette gôche caviar et de cette droïte caviar que rien ne sépare finalement...

                                                                                      Comme disait le regretté Pierre Bourdieu à propos d’une pas regrettée candidate aux élections : il fallait choisir une écurie, certains ont choisi la droite, mais d’autres ont vu que la place était pleine à craquer, et ont alors opté pour la gauche pour faire carrière...

                                                                                      Cela semble également valable pour ces affichages politiques niaiseux.

                                                                                      Acteurs, certes, journalistes sans doute, mais citoyen(ne)s indépendant(e)s, sûrement pas.

                                                                                      Vite, ouvrons la fenêtre et fermons la télé...


                                                                                      • Yohan Yohan 24 décembre 2009 01:03

                                                                                        A en croire le gros du fil tout va bien au pays du net, aucun doute apparemment, et si l’artiste a quelque chose à y redire, y va se faire foutre évidemment. Moi je vois ce que je vois, et je vois surtout que l’internet est devenu le repaire de l’intégrisme de la pensée et du complotisme débile. En plus, tous ces va de la gueule suffisants et sectaires qui sévissent ici me donnent plutôt envie de gerber.
                                                                                        Messieurs les censeurs, je ne vous salue pas.... 


                                                                                        • AniKoreh AniKoreh 24 décembre 2009 01:24

                                                                                          Visiblement, Yohan, il semble que vous vous soyez « égaré » sur Agoravox.. Mais que faites-vous du net, à part ça ?  


                                                                                          • Yohan Yohan 24 décembre 2009 01:33

                                                                                            Je ne reste que pour les quelques amis que j’ai ici. mais je pense que pour moi c’est pas loin d’être terminé...en tout cas comme rédacteur....Quant au net, il y a à boire et à manger, du bon et du moins bon. Je n’aime pas voir cet intégrisme anti presse, anti média, anti tout, venant de gens qui ne sont guère mieux et qui en lieu et place de toute déontologie projettent leurs certitudes et leurs délires à la face des gens. Si c’est ça la presse citoyenne, pour moi c’est stop...


                                                                                            • L'enfoiré L’enfoiré 24 décembre 2009 08:35

                                                                                              Yohan,
                                                                                               Je reconnais votre courage à aller à contre courant. Je l’ai déjà fait, comme un enfoiré.
                                                                                               Un extrait d’un de mes derniers articles :

                                                                                              "Tout dépend de ce que chacun des bords se charge de traiter dans l’information. Seul l’originalité aura le dernier mot. La complémentarité, voilà la solution à rechercher. Copier l’objectivité vraie ou fausse ou rendre l’information à l’échelle de la population avec plus de la subjectivité. En un mot, « humaniser » l’information. Les journalistes ont du soucis à se faire., était-il dit. Les internautes, tout autant. Les lecteurs sont tellement volatiles dans leur besoin vu l’étendu de l’offre. La fidélité des consommateurs d’informations est tellement peu sûre. Tous pourraient se retrouver perdants. L’information, elle, ne demande pas mieux d’être diffusée à sa juste valeur. Elle ne sera que ce que ses diffuseurs en font. Par une volonté d’intéresser, comme point d’honneur. Par l’intermédiaire de buts moins avouables, cela laisse toujours des vaincus dans leurs rangs. Les gâche-métier, ce serait eux."


                                                                                            • Yohan Yohan 24 décembre 2009 12:05

                                                                                              L’enfoiré
                                                                                              D’accord avec vous. Pour moi, les antagonismes n’ont pas de sens. L’intérêt du net, c’est de pousser au cul des journalistes, qui eux peuvent ête muselés par leurs rédactions. Mais je ne m’adonnerai pas au sport qui consiste à casser du journaliste comme s’il était le diable. Imaginons qu’il n’y ait plus que la presse du net pour informer demain. Le web seul aux manettes de l’information serait pire que tout


                                                                                            • PhilVite PhilVite 24 décembre 2009 13:58

                                                                                              « la presse citoyenne » ? Ce concept me paraît totalement creux.

                                                                                              Et je ne pense pas qu’Agoravox soit, sauf exception rare, une source d’information (dans le sens de « sortir » l’info). C’est un forum où on vient réagir à l’info, dire ce qu’on pense, plus ou moins habilement, et même si on pense de travers ! Il n’y a pas de recherche de consensus, ni de ligne éditoriale. C’est donc une sorte de reflet des idées qui courent la société. Ca peut être moche, voire nauséabond, c’est comme ça. C’est notre monde.
                                                                                              En ce sens c’est un bel outil d’études sociologiques.
                                                                                              Il y a des fous ici, ça ne fait aucun doute, mais eux aussi font le charme et l’intérêt de ce site. On attend pas d’eux qu’ils nous donne de l’information, juste qu’ils nous disent qu’ils existent. A l’image d’internet, sur AV il y a le pire et le meilleur. Sachant que "le pire et le meilleur« pour vous n’est pas »le pire et le meilleur" pour moi.
                                                                                              Pour être informé, il faut donc multiplier et croiser les sources d’information sur le net et sur les autres média, comme à une époque (largement révolue) on croyait le faire en partant avec Libé, le Monde et L’Humanité sous le bras. En fait, internet a juste mis en évidence la subjectivité de toute source d’information et qu’il faut donc, pour être réellement informé, fournir soi-même un gros boulot.
                                                                                              Par ailleurs, il doit y avoir quelques milliers de journalistes en France, encore plus d’artistes, et ceux qu’on fustige ne sont guère qu’une grosse poignée dont les accointances évidentes avec le pouvoir, ou plus largement avec la classe dirigeante, pose problème.
                                                                                              Quant au cas d’Arditi, parler en public et avec assurance, de ce qu’on ne connaît pas, mérite bien une petite volée de bois vert. C’est un minimum. Du goudron et des plumes, c’eût été mieux !  smiley


                                                                                            • curieux curieux 24 décembre 2009 13:42

                                                                                              Ces obscurantistes de droite com:me de qauche (soi-disant) s’accrochent à leurs acquis. Sur Internet, je choisis mon information. Démarche totalement opposée à la télé qui impose son information et sa propagande, idem pour la presse. Naturellemnt, ça ne les arrange pas.


                                                                                              • marie 27 décembre 2009 14:07

                                                                                                ces gens, lumières de nos société avancées, sont d’une prétention insondable ! jécris aussi bien si ce n’est mieux que certains d’entre eux, mais voilà, je nai pas été adoubée, aussi ne serais-je jamais calculée par ces tristes idiots qui montrent leur vrai visage ! et je ne suis pas la seule bien sur dans ce cas, nous sommes nombreux à avoir tel ou tel talent sans en faire le fromage que EUX ! en font, concernant le leur ! seb musset, Rémi gaillard etc..etc..).
                                                                                                espérons que ces sombres crétins ne finissent pas par stérilser le web en le réduisant à sa seule fonction commerciale ! achetze le dvd de arditi, le livre de x, la nouvelle de z...etc..

                                                                                                leur prétention est grave ! et vous imaginez quelle idée ils ont de nous ? et vous imaginez quel mal ce genre de personnes peut faire en cas de guerre ou autre vrai problème sérieux ! ya qu’à voir déjà avec le chômage ! il s’en tapent .


                                                                                                • Wazix23 27 décembre 2009 16:58

                                                                                                  Fort dommage que ce vieux guignol d’Arditi conteste internet et la manipulation de l’ordinateur, il saurait en lisant Agoravox, ce que pensent de lui les manants de téléspectateurs
                                                                                                  Ayant signé le manifeste contre les députés socialistes qui avaient contrarié le premier vote de la loi hadopi, un jeune responsable de ce parti, très connu dans les médias avait sorti ( citation de mémoire) :« on n’en rien à faire de ces vieux septuagénaires ». tout est dit dans cette phrase.


                                                                                                  • Deneb Deneb 27 décembre 2009 17:25

                                                                                                    Je trouve cet article interessant, même s’il est ouvertement partisan, mais comme c’est pour la bonne cause ...

                                                                                                    A part ça, Arditi je ne l’ai jamais blairé. J’attribuais ce sentiment à une méconaissance d’une subtilité culturelle à cause de mon origine non française, je me disais que j’avais raté un coche dans mon intégration. Je constate qu’il faille toujours se fier à son intuition - quitte à passer pour un grincheux.


                                                                                                    • floyd floyd 27 décembre 2009 23:03

                                                                                                      Je trouve incroyable que les représentants des médias traditionnels nous parlent d’éthique, alors qu’ils font tous de plus en plus dans le catastrophisme, le sensationnel et la pensée unique. 

                                                                                                      C’est pour cela que depuis pas mal d’années je ne regarde pratiquement plus la télévision et que je n’achète plus de journaux. Les journaux ne sont plus la pour nous informer, mais pour faire passer ’leur message’. Or ce que je recherche dans un article, c’est qu’on essaie de faire la part des choses, qu’on nous incite à la réflexion. Voila pourquoi j’adore internet, qui est le seul média ou nous avons accès à toutes les versions de l’information. Et ceux qui le critiquent parce qu’on peut y trouver le pire, je dirais qu’on peut aussi y trouver le meilleur, contrairement aux médias ’traditionnels’.

                                                                                                      • FritzTheCat FritzTheCat 28 décembre 2009 10:36

                                                                                                        Bonjour,

                                                                                                        Arditi n’a fait qu’exposer un avis, son avis, et personne ne peut lui reprocher d’aimer le contact du papier, au contact plus froid et peut être plus aride du Net. Non, pour moi c’est le principe même de cette émission, de FOG le brumeux, qui est à remettre en cause. Car finalement le fond du débat était bien de faire entrer dans la tête de la populace que le Net c’est le mal, le diable, un endroit de remugles et de puanteur. Il suffit d’écouter tous ces donneurs de leçons que sont les Joffrin, Val (tiens ce con n’était pas présent chez FOG) et cie... tous ces éditocrates (voir à ce titre l’excellent article d’Olivier Bailly sur « Les éditocrates : les éditorialistes qui font la pensée unique » http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agora/article/les-editocrates-les-editorialistes-67185) pour se dire que l’on prépare la populace doucement mais surement à une mise d’Internet en coupe réglée.

                                                                                                        En fait de conclusion, il me semble plus exact de dire que le Net sera tôt ou tard normalisé (d’ailleurs ce terme est utilisé par un des participants de cette caricature d’émission culturelle) comme à la bonne époque du sovietisme où l’on normalisait les pays satellites trop remuants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès