• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Proposition de Loi visant à LUTTER contre les CONTENUS HAINEUX sur INTERNET (...)

Proposition de Loi visant à LUTTER contre les CONTENUS HAINEUX sur INTERNET ...

 

Je ne parle pas ici des discours haineux dirigés contre des jeunes, qui devraient être protégés en priorité. Ni des éructations racistes, sexistes, etc etc. Tout cela étant en bonne partie facilement détectable automatiquement, et, si on le veut, l'identité de la plupart des auteurs serait facilement accessible pour la Justice, seule compétente pour traiter sereinement et équitablement le sujet. Pour peu qu'on lui consacre les moyens pour ce faire...

 

Cela éviterait que l'on transfère ce job important au CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel), qui s'empressera de le déléguer/ abandonner à des structures étrangères.

 

Car ces structures principalement étrangères, sont aussi (directement ou indirectement) utilisées pour ''nous aider'' à former nos opinions personnelles ... Le fait qu'on ne le ressente pas toujours ne rend la chose que plus inquiétante.

Ainsi, les thèmes et les acteurs que ces structures favorisent peuvent se nourrir de la lutte contre les discours haineux pour faire avancer leurs propres pions.

C'est cet aspect-là que j'aimerais pouvoir dénoncer.

JPEG

Lorsqu'une opinion, une idéologie ou une croyance (chaque chose étant souvent intriquée avec les autres) s'est suffisamment infiltrée dans les esprits des réseaux sociaux, médias, administrations, parlements, gouvernements, … alors, progressivement, elle « prend le pouvoir » dans son domaine d'influence.

Pour plus d'efficacité, les activistes dudit domaine vont aussi s'organiser tant pour promouvoir leurs thèses que pour étouffer les voix discordantes. Voir un exemple de succès activiste remarquable aux USA, dans un domaine spécifique (un cas d'école transposable dans bien des domaines), qui est d'ailleurs en cours d'exportation dynamique (2).

…...................

La manipulation de l'opinion se pratique finalement assez peu par les Fake News, dont on parle pourtant beaucoup. Par contre, l'absence d'information (totale ou partielle/tronquée) est un excellent moyen d'influencer l'opinion : efficace, sans risque, et qui ne laisse pas de traces ...

Mais voilà, il y aura toujours des intervenants qui vont la ramener pour combler les ''trous'' dans l'information. Et qui vont aussi s'aventurer à dénoncer des thèmes, des acteurs, et leurs intentions sous-jacentes supposées...

Ces intervenants, la proposition de loi permettra de leur clouer le bec !

C'est ainsi que nos Parlementaires se sont embarqués sur la piste liberticide de l'intimidation et de la censure... tout cela bien sûr sous couvert des intentions les plus pures !

…...................

On l'a dit, la proposition de loi vise à permettre au CSA, de bypasser notre Justice. En plus des pouvoirs 'récupérés ' pour les Fake News, le CSA hériterait aussi de pouvoirs extraordinaires : faire des recommandations et donner des lignes directrices aux opérateurs internet pour les 'contenus haineux', obtenir le blocage d'un site, et même de sanctionner les plate-formes...

Et la Justice là-dedans ? Mise de côté ? elle qui est indépendante ! Peut-être est-ce là son problème ? Car la la suppression des contenus haineux serait plus un thème de Politique que de Justice ? Mis en place en prévision de temps plus chaotiques ?

….................

Il me semble profondément choquant qu'un genre d'Administration, le CSA, aille demander à des structures étrangères de supprimer des contenus pour notre compte. Et en leur enjoignant de suivre scrupuleusement ses ''recommandations'' !

On croit rêver ! Les intervenants US bloqueront ce qu'il leur chantera sur internet ... Voudra-t-on taper sur la table et risquer d'être étiquetés de « défenseurs des discours haineux » ? Ou bien choisirons-nous librement de nous coucher ? Sans haine.

Ne pourrait-on pas lancer dès à présent un ''Internet Européen'' qui nous sorte de cette position d'influence/ dépendance ? La Chine et la Russie se sont engagés dans cette voie ! Ou bien, pour commencer, mettons le paquet sur les moyens de notre Justice afin qu'elle mettre les malfaisant sur internet hors d'état de nuire ! Au moins pour ceux que notre Justice peut atteindre.

…................

Avec cette loi, le citoyen moyen qui aura vu ses contenus abusivement supprimés sera illico signalé publiquement comme contrevenant, et devra activer une procédure lourde et lente et coûteuse pour espérer obtenir un bout de papier qui lui donne raison, qu'il pourra mettre dans un tiroir.

Non ! Toute la procédure de réclamation doit être gratuite, rendue par la Justice Républicaine, et dans des délais aussi réactifs que pour les suppressions de contenus. Avec possibilité pour le citoyen d'argumenter sa position devant la Justice Française. Et avec des indemnités substantielles pour le citoyen injustement censuré/ intimidé.

…...........

L'Objet déclaré du Texte de Loi (1) parle d'un chiffre de 8000 contenus haineux en 2018. Ce monstre légal et Administratif, cette usine à gaz que l'on est en train de fabriquer a-t-il vraiment pour objectif ces 8000 « contenus haineux » ? Que notre Justice pourrait traiter elle-même (et la Justice pourrait nous protéger, elle).

Ou bien tout cela est-il un moyen transnational de réduire la pluralité des canaux d'expression des opinions ? Et de réduire au silence quiconque aurait la tête qui dépasse de l'un ou l'autre standard ? Standard qui ne sera pas nécessairement celui que dirait la Justice !

…..........

Parfois, la Haine Silencieuse broie des gens sans que l'on n'en entende jamais parler.

Et la dénoncer deviendra plus compliqué avec cette loi qui se pare des plumes de la vertu.

 

JPCiron

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

.. (1) - Objet déclaré du Texte de Loi proposé

(source = http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl18-645.html )

<<

En France, sur les quelques 160 000 signalements adressés à la plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupements et d'orientation des signalements (PHAROS) en 2018, près de 14 000 relevaient de la haine en ligne ou de discriminations et concernaient 8 000 contenus.

Cette proposition de loi entend lutter contre ce phénomène de propagation des discours de haine sur internet, en impliquant les plateformes, les internautes et les fournisseurs d'accès à internet.

Elle reprend les principales recommandations émises par Laetitia Avia, députée, Karim Amellal, écrivain, et Gil Taieb, vice-président du CRIF, dans le cadre d'une mission que leur avait confiée le Gouvernement en mars 2018.

Le texte transmis au Sénat comporte 18 articles répartis en 7 chapitres :


- chapitre Ier "Obligation renforcée de retrait des contenus haineux en ligne" ;

- chapitre II "Devoir de coopération des opérateurs de plateforme dans la lutte contre les contenus haineux en ligne" ;

- chapitre III "Rôle du Conseil supérieur de l'audiovisuel dans la lutte contre les contenus haineux en ligne ;

- chapitre IV "Amélioration de la lutte contre la diffusion de contenus haineux en ligne" ;

- chapitre IV bis "Renforcement de l'efficacité de la réponse pénale à l'égard des auteurs de contenus haineux en ligne" ;

- chapitre IV ter "Prévention de la diffusion de contenus haineux en ligne" ;

- chapitre V "Dispositions finales".

>>

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

.. (2) – Article « Lobbyisme pro-Israël et Démocratie : jusqu'où sont-ils compatibles ? La ligne jaune a-t-elle déjà été franchie ? En Europe ? En France ? »

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/lobbyisme-pro-israel-et-democratie-212702

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • L'Astronome L’Astronome 17 janvier 17:47

     

    « Il me semble profondément choquant qu’un genre d’Administration, le CSA, aille demander à des structures étrangères de supprimer des contenus pour notre compte. »

     

    Demandons à ces mêmes « structures étrangères » de supprimer le C.S.A.

     


    • JPCiron JPCiron 17 janvier 21:52

      @L’Astronome

      En fait, j’ai le sentiment qu’une Administration type CSA (qui répond d’une manière ou d’une autre au monde politique) convient parfaitement à ces « structures étrangères ». 

      Car le monde Politique est malléable et la Justice (du moins de ce côté-ci de l’Atlantique) ne l’est guère. Quand tel ou tel Leader de telle ou telle faction étrangère fronce les sourcils, le Politique d’ici ou bien de là sait s’ajuster instantanément.

      En outre, le CSA ne gênera guère pour « modérer » comme ils l’entendent. 

      .

      .


    • L'Astronome L’Astronome 17 janvier 22:23

       
      @JPCiron
       
      Comment s’appelle le directeur du C.S.A. ? Ce n’est pas quelqu’un nommé par Emmanuel Goldstein ?
       


    • JPCiron JPCiron 17 janvier 22:46

      @L’Astronome

      Comment s’appelle le directeur du C.S.A. ? Ce n’est pas quelqu’un nommé par Emmanuel Goldstein ? >

      Je n’en sais fichtre rien !
      Mais le nom n’a aucune importance.
      Le job est crucial, de quelque manière qu’on le regarde...

      Au contenu extraordinaire donné à ce job correspondent des objectifs ambitieux.
      Et le titulaire aura été choisi pour ses aptitudes présumées à les réaliser.

      .


    • L'Astronome L’Astronome 17 janvier 23:19

       
      @JPCiron
       
      Ce n’était qu’une allusion à 1984.
       


    • JPCiron JPCiron 18 janvier 09:24

      @L’Astrono

      Ce n’était qu’une allusion à 1984.
       https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Goldstein >

      intéressante allusion !

      je suis passé complètement à côté !
      Désolé.
      .


    • Analis 20 janvier 11:54

      @JPCiron

      En fait, j’ai le sentiment qu’une Administration type CSA (qui répond d’une manière ou d’une autre au monde politique) convient parfaitement à ces « structures étrangères ».

      Car le monde Politique est malléable et la Justice (du moins de ce côté-ci de l’Atlantique) ne l’est guère.


      Dans d’autres pays de ce côté de l’Atlantique, peut-être. Disons surtout en Italie, à un certain degré en Espagne. Mais en France, la justice est en réalité très malléable (traduire : servile). Elle a déjà su démontrer sa grande capacité à servir les intérêts de l’État lorsque nécessaire (entre les affaires Saint-Aubin, 18 octobre 1961, Boulin, Bérégovoy, de Grossouvre, AZF, Concorde, Borrel, Bugaled Breizh etc... etc...), et on le voit encore maintenant avec le peu d’empressement à poursuivre et condamner les violences policières, et au contraire son empressement à leur trouver toutes les excuses possibles aussi minables soient-elles, empressement aussi à condamner les manifestants. Il peut arriver que dans des affaires vraiment mineures elle déjuge l’exécutif, ce qui lui permet de se donner une pseudo-image d’indépendance un peu faccile, qu’on peut qualifier d’à bon marché. Il y a certes eu les pressions imposées par la Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg, qui a lui imposé une jrisprudence plus favorable aux droits humains, mais il ne faut pas se faire d’illusion à ce sujet, elle n’attendrait qu’un relâchement de cette institution.

      Si le CSA est sans doute un peu plus malléable, et plus prévisible, cette faible différence ne suffirait pas à justifier d’étendre ses pouvoirs. Alors pourquoi le faire ? Sans doute parce qu’il est plus souple d’intervention, c’est-à-dire beaucoup plus rapide, et qu’il peut s’auto-saisir. Il serait plus simple d’obtenir une jurisprudence prévisible avec une procédure allégée et pouvant être répandue plus rapidement. Quant à la juridiction suprême en charge des recours contre ses décisions, ce serait certainement l’administrative, autrement dit le Conseil d’État. Comme c’est déjà le cas au sujet de toutes les sanctions qu’il prend en matière d’audio-visuel, lesquelles peuvent être très étendues. Il s’agit clairement d’un grave empiètement sur les compétences judiciaires naturelles, mais le Conseil Constitutionnel est là-dessus très laxiste. Le Conseil d’État, déjà compétent en matière de contrôle d’internet par le biais de la CNIL, est peu favorable tant à la liberté d’expression qu’aux droits de la défense, on comprend plus facilement pourquoi le gouvernement préfère étendre les pouvoirs du CSA, c’est-à-dire en réalité du Conseil d’État.


    • JPCiron JPCiron 20 janvier 13:39

      @Analis

      Bonjour Analis,

      Et merci pour votre contribution.Comme je l’ai indiqué dans un de mes articles, je me méfie davantage du côté JAF (Juge aux Affaires Familiales) que des autres « spécialités ».
      En fait, les JAF ont une très large ’’autonomie d’opinion’’ et de décision, même en présence de témoignages ou de rapports d’experts que le JAF a lui même appelé. Et les textes lui permettent de faire ce qui lui semble, dit-il, « dans l’intérêt de l’enfant’’.

      Par contre, sur les autres »métiers« , les Juges s’expriment essentiellement à l’intérieur des limites que leur imposent les textes. Et là, les textes, ce n’est pas leur job. C’est celui de nos élus.... que l’on laisse faire comme ils entendent,la plupart du temps.
      Me vient en tête le problème des décharges sauvages organisées sur des terrains privés (mais qui souillent les eaux souterraines) : les peines réellement encourues par les malfrats sont ridicules. Elles rentrent dans leurs faux-frais.

      Il n’empêche que les grosses affaires que vous évoquez me sont aussi restées complètement en travers de la gorge, et m’ont fait perdre mon innocente crédulité.

      Au final, pour cette histoire de »Haine", on sait quels lobbies sont à la manoeuvre. Et la Justice serait la voie la plus adaptée (parmi les options disponibles).

      Si on se dirige vers une autre solution, ce n’est pas à mon sens pour rendre une meilleure Justice. Ni une meilleure efficacité. Mais pour satisfaire les différents lobbies qui font pression sur les différents sujets dont chacun s’occupe..

      La finalité est de faire taire les propos discordants. Et non de s’attaquer (=job du politique) aux raisons pour lesquelles toujours plus de gens laissent exploser leur exaspération d’une manière que l’un ou l’autre voudra interpréter comme de la Haine.

      A la longue, tout cela risque de finir mal : pour le citoyen moyen et aussi pour les gens que ces différents lobbies prétendent vouloir défendre. Je me demande si certains Lobbies ont réellement pour objectif de défendre les gens, ou bien un objectif de déstabilisation de pays-cible, afin de poursuivre d’autre buts.

      Ce qui m’attriste est que nos élus se laissent volontiers manipuler. Alors qu’ils ont une cervelle.

      .


    • Analis 25 janvier 17:36

      @JPCiron

      Si on se dirige vers une autre solution, ce n’est pas à mon sens pour rendre une meilleure Justice. Ni une meilleure efficacité. Mais pour satisfaire les différents lobbies qui font pression sur les différents sujets dont chacun s’occupe..

      La finalité est de faire taire les propos discordants. Et non de s’attaquer (=job du politique) aux raisons pour lesquelles toujours plus de gens laissent exploser leur exaspération d’une manière que l’un ou l’autre voudra interpréter comme de la Haine.

      Ce que je veux dire quand je parle « d’efficacité », en fait de prévisibilité, c’est bien sûr une jurisprudence qui soit plus en accord avec les vœux de certains dirigeants. Cela peut être rendu plus facile par le fait de la confier à une seule instance. Car si les dirigeants disposent de nombreux moyens de contrôler la justice, il reste que cela nécessite des moyens et une attention considérables. Car avec les tribunaux judiciaires, on a affaire à une multitude de juridictions. On peut très souvent trouver des moyens de faire pression sur un juge peu complaisant, et si on n’y arrive pas, on peut l’écarter de l’affaire qui dérange. Mais vu le nombre de tribunaux qui existent, tous les surveiller est très difficile, et le gouvernement est souvent obligé de s’en tenir à des affaires plus sensibles que les autres. Alors qu’avec le CSA, instance unique, ce travail de surveillance serait évidemment considérablement plus facile. C’est une des considérations qui guident les choix des gouvernants en la matière.


    • JPCiron JPCiron 25 janvier 18:19

      @Analis Bonjour, et merci pour votre contribution.

      En fait, les magistrats de la Justice sont largement indépendants et pas très contrôlables par le pouvoir pour les milliers d’affaires courantes. Pour les rares affaires « sensibles », il y a matière à discussion. Le CSA semble être une structure bien « politique » et plus efficace car plus « malléable » que les Juges. En plus, il va être contraint de deléguer-abandonner les opérations de suppression-censure des contenus à des structures essentiellement étrangères qui ont, elles, déjà leur idée sur ce qu’il convient de faire. Ces structures sont connues pour pouvoir influencer les opinions à une grande échelle. Ils l’ont déjà fait, et on ne le découvre que quand un lanceur d’alerte met leur trafic au jour.

      Ce qui va se passer, c’est que Facebook, Google, etc etc vont censurer ce qui leur chante. Le CSA la fermera, car ils ne prendront pas le risque d’être accusés dans les médias Grand Public de défendre les antisémites (par exemple). Cela fonctionne déjà comme cela en UK et aux USA. Ils savent faire. La France aura abandonné sa souveraineté. . Mais il y a des lois en France qui permettent de demander justice. Ce sont les Juges qui s’en occupent. Ce serait très long, coûteux, très éprouvant. Si vous avez déjà eu affaire à l’administration, même pour un PV de stationnement injustement infligé, vous savez de quoi je parle. . Le système par le CSA est donc un moyen de museler toute critique, et d’en abandonner la mise en oeuvre à des opérateurs étrangers. .


    • quijote 17 janvier 18:49

      Et qui est habilité à dire ce qu’est « un contenu haineux », et, donc, aussi ce qui n’est pas « un contenu haineux » ?

      Laetitia Avia, Karim Amellal, et Gil Taieb

      Il est pas beau, le garenne ? On aurait demandé directement à Soros, ç’aurait été plus simple et plus rapide...


      • JPCiron JPCiron 17 janvier 22:10

        @quijote

        Oui, chacun a sa propre idée de ce qu’est la haine.
        Voyez la quantité de mots considérés comme synonymes de ’’haine’’.
        L’antipathie, le mépris, l’aversion, sont-ils haineux ?

        En fait, peu importe, car il y a des combats qui se passent de raison.
        Un slogan accrocheur influe sur l’opinion, même s’il est insensé.

        Par exemple,
        les experts en communication ont convaincu nos élus que  :

        Bien que A soit différent de B,
        anti-A égale quand même anti-B

        .


      • Jonas Jonas 18 janvier 02:01

        « Proposition de Loi visant à LUTTER contre les CONTENUS HAINEUX sur INTERNET »

        C’est complètement stupide.
        Un contenu « haineux » ne peut pas donner lieu à une proposition de loi, car c’est un concept relatif.
        Ce qui est haineux pour certains, peut paraître drôle et sympathique pour d’autres.

        « Jésus est pédé », c’est drôle pour les animateurs de France Inter, mais peut être considéré comme un propos haineux par la communauté chrétienne.

        « Le Prophète Mohamed est un pédophile », est une injure haineuse pour France Inter et la communauté musulmane, mais peut être considéré comme une affirmation argumentée pour d’autres.


        • Le contraire de la haine est le recul et l’objectivité. Les contenus provocateurs et sans argumentations devraient être encadrés. Les réseaux sociaux ne sont pas des « chiottes ».


          • vesjem vesjem 18 janvier 11:36

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            les chiottes sont bien plus importantes en dehors du net


          • @vesjem, vous avez en dessous l’exemple type du message « polluant »,... A l’auteur de gérer son article et ses commentaires.


          • quijote 18 janvier 11:51

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Qui dit ce qu’est « le recul » et « l’objectivité » ? Mon recul et mon objectivité personnels me font penser et dire que je ne veux plus de nouveaux migrants sur le sol français. Et encore moins si ce sont des migrants musulmans.
            Vais-je être condamné pour « contenu haineux » par la loi ?


          • @quijote

            Vous pouvez toujours argumenter. Exemple, en citant Michel Rocard : on ne peut accueillir toute la misère du monde. Tout est dans la manière de le dire. Par contre, quand connait l’influence des réseaux sociaux sur les élections (Cf Trump). Ceux-ci devraient être simplement interdits.


          • quijote 18 janvier 12:19

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Mon recul et mon objectivité me font détester les adeptes de « la diversité jusqu’à ce que mort s’ensuive ».
            Prétendre interdire de haïr est aussi purement con que de prétendre interdire d’aimer. Prétendre interdire l’expression de la haine, c’est s’exposer inéluctablement, et exposer la société avec soi, à transformer cette expression de haine en acte de haine. Et là, deux canaux possibles. l’un est l’agression contre soi-même, réaction de nature plutôt féminine. L’autre sera l’agression contre la société qui opprime l’expression naturelle de ma haine. Beaucoup d’hommes vont réagir comme ça.

            Du terrorisme provoqué par une loi contre l’expression de la haine ?

            Exactement !

            Ils seraient pas si cons... Si ! Bien sûr que si ! Et même largement plus ! Ils ont de la marge, tous ces connards de Avia, Taleb et Amellal, qui ne sont que les exécuteurs testamentaires de la « démocratie ». Les vrais patrons ne sont pas ces minables représentants des « minorités opprimées ». Je t’en foutrais, des minorités opprimées...

            Le Bien à l’oeuvre !


          • Zozo canal histrionique 18 janvier 12:21

            @quijote

            Allez zou Sancho Panini, I go to 1/2-63 !

            Pour trouver le Rt... d’Al/ine

            @+

            ♾☝️


          • Zozo canal histrionique 18 janvier 12:25

            @#U3/LVMH

            Sale raclure de ranta, dans ton U, une passante lambda me remercie pas quand je la laisse passer au passage piéton ????????????????????

            Ça va chier pour ton Clouzot, l’âni !

            &#129324;&#128573;&#128571;


          • Zozo canal histrionique 18 janvier 12:58

            @Cyclope

            Mme Indestructible t’a grillé sur le catcheye, fais-moi &#129308; de lui mettre la misère sur le Rattlesnake !

            La bise à &#128104;‍&#128295;&#129503;‍♂️&#128372;&#127997;


          • quijote 18 janvier 13:23

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Qui dit « la manière de dire » correcte ? Vous ne vous en sortirez pas. Cette loi est une merde au service des minorités qui est destinée à opprimer la majorité.


          • quijote 18 janvier 13:24

            @quijote

            une merde au service des minorités qui est destinée à opprimer la majorité = le « Bien »


          • Zozo canal histrionique 18 janvier 13:25

            @quijote

            Ç’que vous allez prendre par MY Amazon !!!! J’en &#128573;de ♻️ !


          • JPCiron JPCiron 18 janvier 17:25

            @quijote

            « la diversité jusqu’à ce que mort s’ensuive ». 

            C’est un peu ce que je pensais il y a fort longtemps.
            Avant d’être résident, successivement, dans différents pays.
            L’élément ’temps’ change doucement la donne.

            La première chose que l’on remarque (outre les gens) est qu’ailleurs, les logements sont agencés/ organisés différemment. C’est irritant au début. Puis notre tête change pour se sentir bientôt à l’aise dedans.

            Quand on réside longtemps dans une culture différente, on finit par commencer à comprendre le mode de pensés des gens, qui nous semblaient initialement étrange. Avec le temps, on finit pas se sentir chez soi. Là aussi, on a changé dans sa tète.

            Je pense parfois à mes ancêtres, venus de loin, de plusieurs endroits du globe. Je sais qu’ils étaient bien différents de moi en termes de langues, cultures, croyances. Qui étaient essentielles pour eux (comme ça l’est aujourd’hui pour nous, qui sommes bien différents d’eux).
            Pourtant, nul n’a trahi personne. Tous ont été sincères et fidèles. Mais tous ont changé. D’une génération à l’autre, une lignée change vite !

            .


          • JPCiron JPCiron 18 janvier 17:44

            @quijote

            Prétendre interdire l’expression de la haine, c’est s’exposer inéluctablement, et exposer la société avec soi, à transformer cette expression de haine en acte de haine.>

            L’expression de l’irritation, de l’exaspération, du dégoût, ... que l’autre peut prendre pour de la haine n’est pas à mon sens le problème fondamental.

            Ce qui est important est de comprendre pourquoi naît ce sentiment d’exaspération, d’irritation, etc. Réprimer les excès de langage (et a fortiori les actes) est une chose que la Justice doit faire, en tenant compte des circonstance dans un souci d’équité. C’est son job, et elle sait le faire. Les raisons derrière l’exaspération, etc sont à analyser par le Politique, afin d’arriver à éliminer les éléments qui concourent à favoriser l’exaspération, etc...

            Ici, on court-circuite la Justice en supprimant l’expression de l’exaspération, etc Il est clair que l’on va faire monter la pression dans la cocotte-minute ! Et on risque d’arriver à la catastrophe : la fragmentation agressive de la communauté nationale.

            En outre, un petit groupe de gens d’une « administration » s’arrogeront le droit de prétendre faire réprimer des délits d’opinion par des « modérateurs » étrangers. C’est le meilleur moyen pour que la population se désolidarise de ses « élites » et s’occupe de régler elle-même ce qu’ils considèrent comme des problèmes. L’anarchie ?

            .


          • JPCiron JPCiron 18 janvier 17:56

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            l’influence des réseaux sociaux sur les élections >

            Il n’y a pas que les réseaux sociaux qui formatent les opinions.
            Et pas seulement à l’occasion des élections....

            En fait, il y a énormément d’argent qui est consacré à « modeler » l’opinion des gens. J’avais, sous la note (2) donné un lien qui décortique les différentes méthodes utilisées. C’est très bien organisé, depuis les populations ciblées (universités : décideurs de demain) les médias Grand Public, le circuit de l’Ecole, .... et même des actions choc pour contraindre des individus au silence.

            Le résultat de tout cela, s’exprimant dans un système en apparence démocratique, fait qu’un groupe minoritaire actif peur « prendre le pouvoir » de manière soft.

            ........................

            Interdire les réseaux sociaux ? Je n’y suis guère favorable.
            Caron resterait avec les Gros Médias Grand Public, qui font déjà (sans se concerter, je pense) passer à peu près les mêmes informations. Et surtout, certaines autres catégories d’informations sont absentes ou tronquées.

            ...........................

            Je ne sais comment, mais tout cela finira mal...

            .


          • quijote 18 janvier 18:52

            @JPCiron

            Je suis fils d’un immigré en son temps encarté au PS et franc-mac. 

            Plus un migrant d’origine extra-européenne, et surtout pas musulman, sur ce continent qu’ils veulent détruire avec la complicité de nos élites pourries sur la base de l’escroquerie idéologique « diversité über alles ».


          • JPCiron JPCiron 18 janvier 20:55

            @quijote

            encarté au PS et franc-mac >

            .
            Ne vous excusez pas !
            Nul n’est parfait ...
            .
             smiley)


          • vesjem vesjem 20 janvier 21:58

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            merdias mainstreams Vs réseaux sociaux : lequel dit la vérité ; vaste question
            serais-tu pour une immigration musulmane de masse...dans ton quartier ; alors prends en chez toi ; donne le bon exemple


          • Je constate avec plaisir qu’il y a nettement moins de trolls sur Agora. Je ne sais ce qui les a fait fuir, mais c’est une excellente chose.


            • JPCiron JPCiron 18 janvier 17:58

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Je constate avec plaisir qu’il y a nettement moins de trolls sur Agora. Je ne sais ce qui les a fait fuir, mais c’est une excellente chose.>

              Peut-être que même les plus patients et tolérants finissent par en bloquer quelques uns ?
              .


            • @JPCiron. C’est la différence avec les médias sociaux. Il n’y a pas d’interlocuteur qui peut faire barrage comme sur Agora. Oui,, le risque est que cela finissent mal.


            • Zozo canal histrionique 18 janvier 18:09

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Où ça, la grève à ex-BxIV ? Voui !!!!!

              Du Gode en Bois, revieeeeeens, on a les mêmes à la maison ! smiley smiley


            • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 21 janvier 04:50

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Je constate avec plaisir qu’il y a nettement moins de trolls sur Agora. Je ne sais ce qui les a fait fuir, mais c’est une excellente chose.

              Grossière erreur, on était repus du nouvel an et de Noël. Mais maintenant on revient en force car on s’ennuie à mourir dans nos boulots stupides qui ne servent qu’à engraisser des porcs, qui eux, laissent entrer des gens par millions qui n’en mangent pas.

              Adolf était un rigolo comparé au prochain qui arrive.


            • Contrairement à Agora.vox, les réseaux sociaux (voir dernier Charlie Hebdo) sont des océans de merditude. Vouloir censurer c’est comme d’essayer de dépolluer la mer. Bon courage,... Le mieux est encore de les éviter. Ici, celui qui poste un article a la possibilité de « bloquer ». Je le fus et ne regrette pas. C’est que les auteurs et moi n’avions rien en commun.


              • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 21 janvier 04:57

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Contrairement à Agora.vox, les réseaux sociaux (voir dernier Charlie Hebdo) sont des océans de merditude.

                Ah bon, parce qu’Agoravox le site soit disant alternatif qui censure et promeut les mêmes idées que les médias dominants n’est pas un océan de merditude ? 

                Vous en avez plein les yeux alors !



              • Esprit Critique 18 janvier 17:04

                Il est bien plus urgent d’abolir toutes les lois mémorielles et autres mise n place par Mitterrand et Chirac. Dissoudre le Cran (Statut ouvertement raciste) , le MRAP (exigence Hallal), SOS Racisme (Détournement massif d’argent public) et le reste.

                Un élu ,en tant que tel , N’a rien a foutre au gueuleton du CRIF ou du Ramadan.

                Vive la liberté et la Laicité !


                • JPCiron JPCiron 18 janvier 18:04

                  @Esprit Critique

                  Oui, ils n’ont rien à y faire... mais ils le font !
                  .

                  Qui tient qui par la barbichette ?
                  Peut-être pas ceux qui ont les plus gros galons !

                  .


                • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 21 janvier 04:58

                  @Esprit Critique
                  Bien entendu, vous avez raison.

                  Le simple fait qu’il faille une loi pour nous dire la vérité et que cette loi protège un mensonge.

                  La vérité n’a pas besoin de lois.


                • njama njama 19 janvier 11:45

                  La haine se rapporte toujours à une personne, voire à une communauté...

                  En évitant les attaques ad hominem et en se limitant à manifester le désaccord sur des faits on ne voit pas bien comment cette loi pourrait s’appliquer. Cette loi ne pourrait porter que sur le temps présent, sur des propos récents, pas sur l’histoire, ni sur la littérature. On n’imagine pas une condamnation de Louis-Ferdinand Destouches pour propos haineux, ou une condamnation pour cause de révisionnisme car seul le négationnisme du génocide est pénalement répréhensible depuis cette fumeuse loi Gayssot.

                  Si cette loi est votée, sa seule utilité sera d’être une sorte de bâton du père Fouettard juste pour impressionner les nigauds.

                  On peut dire tout ce que l’on veut mais poliment, c’est tout l’art de la diplomatie et de la rhétorique. Un art qui se perd un peu...


                  • JPCiron JPCiron 19 janvier 13:50

                    @njama

                    < ... on ne voit pas bien comment cette loi pourrait s’appliquer. >

                    Bonjour njama,

                    Merci pour votre contribution.

                    En effet, sans définition précise (et au sens de langue française) des « contenus haineux », sur laquelle le CSA pourrait s’appuyer, cette Loi ne pourrait guère s’appliquer !

                    Alors, n’est-il pas légitime de se demander pourquoi un groupe de Parlementaires a-t-il pu arriver à être convaincu de la nécessité de mise en oeuvre de l’usine à gaz qu’ils sont en train de monter ?

                    Car, au final, lesdits « contenus haineux » qui les intéressent vraiment seront exprimés essentiellement en Français par des Français. La plupart des « coupables » potentiels peuvent être facilement identifiés, si on voulait le faire. Et les livrer à la Justice serait un jeu d’enfant.

                    Car la Justice Française dispose de tout un arsenal de Textes de Loi qui permettent de punir tout ce qui serait juridiquement condamnable. C’est son métier ! Et si les textes existants ne s’avéraient pas suffisants, nos bons parlementaires (dont c’est le boulot) pourraient y remédier immédiatement.

                    Il s’agit donc d’objectifs autres et prioritaires : faire taire les critiques et opinions qui apparaîtront haineuses sur des bases d’interprétations non basées sur des textes de lois. Tout en se parant des plumes de la vertu.
                    Pour cela, il faut faire intervenir des ’’mercenaires’’ expérimentés opérant essentiellement depuis l’étranger, et leur donner priorité (suppression immédiate des contenus) sur les droits de la République. Si le citoyen moyen s’engage néanmoins dans la lourde procédure « administrative », il peut théoriquement obtenir gain de cause, sil a les nerfs et les moyens de protester (= subir l’intimidation du Système). 

                    Ces ’’mercenaires’’ sont déjà en opérations aux USA, par exemple, mais pas seulement.

                    Et on sait comment va fonctionner cette usine à gaz : Les ’’mercenaires’’ recevront des ’’recommandations’’ vagues du CSA. Les ’’modérateurs’’ se baseront donc non pas sur le Droit Français mais sur quelque définition de la Haine sur tel ou tel sujet que leur fournira tel ou tel lobby.
                    Sur un sujet particulier, on connaît la définition donnée par exemple par le lobby IHRA, repris par le lobby CRIF. Cette définition est vague et semble raisonnable : on voit mal comment on pourrait raisonnablement la contester. Comme elle est vague, il y a tout un tas d’exemples, eux aussi ’’légalement vagues’’, annexés à ladite définition, à partir desquels on peut censurer tout ce qu’on veut, en toute tranquillité. 

                    En résumé, on crée un système en parallèle à la Justice Française, afin de pouvoir réduire rapidement des opinions au silence, sans se préoccuper de la légalité de l’opération en termes de Justice Française.

                    En outre, le CSA relevant probablement de l’Administration, ce serait probablement la Justice Administrative qui devrait être saisie. (?) Qui sera Juge et Partie ?

                    .


                  • Olivier 20 janvier 10:40

                    « Propos haineux » dit-on ? Mais la haine est un sentiment tout aussi légitime que l’amour et fait partie de la liberté personnelle de chacun. On est en droit d’aimer ou de ne pas aimer ceci ou cela. De plus une haine peut être justifiée en fonction des cas. Ai-je droit de haïr les terroristes ? Quelle débat politique est-il encore possible si ceux que je critique peuvent porter plainte contre moi pour « propos haineux » ?

                    A la limite tout argument peut être interprété de la sorte par un juge complaisant (et Dieu sait s’il n’en manque pas !)

                    On voit bien que cette loi est une forme de censure idéologique, et d’autant plus grave qu’elle s’exerce de façon extra-judiciaire, au profit d’associations et de groupements influents et non élus.

                    Et je pense que cette loi n’est que le premier pas pour réduire à rien la liberté d’expression. Le plus inquiétant est l’absence de réaction de la part des milieux intellectuels ou juridiques qui auraient dû s’y opposer.

                    Cela fait longtemps il est vrai que nous ne vivons plus que dans une caricature de démocratie.


                    • JPCiron JPCiron 20 janvier 13:49

                      @Olivier

                      On voit bien que cette loi est une forme de censure idéologique, et d’autant plus grave qu’elle s’exerce de façon extra-judiciaire, au profit d’associations et de groupements influents et non élus.>

                      Voilà un beau résumé de la situation ! Merci

                      C’est une situation qui devrait révulser nos élus !!!
                      Eh non ! Ils se sont laissé convaincre par le premier bonimenteur venu ! Peut-être étaient-ils déjà de cette opinion quand ils se sont présentés au suffrage du peuple.
                      En tout cas, il faudra penser à les virer à la première occasion.

                      Vous avez raison : pourquoi nos intellectuels & juridiques sont-ils muets ?
                      Mais les médias leur ont-il demandé leur avis ? Il est vrai que, dans les émissions TV, les invités sont semble-t-il triés pour ronronner comme il convient...

                      .

                      .

                      .


                    • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 21 janvier 04:44

                      Ah la liberté d’expression ! D’accord mais si les gens pensent comme moi ! Sinon, panpan culcul.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès