• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A l’attention des partisans de la censure : Quelques remarques (...)

A l’attention des partisans de la censure : Quelques remarques générales sur la liberté d’expression

Ce dimanche matin à Bruxelles, la tenue du « Congrès de la dissidence » se voyait interdire pour « risques de troubles à l’ordre public ». Cette interdiction, confirmée plus tard dans la journée par le Conseil d’Etat, n’est pas une pratique neuve. En effet, le motif de « troubles à l’ordre public » est régulièrement invoqué, par exemple, lors de l’interdiction de spectacles de Dieudonné. Dès lors, il convient d’éviter les faux débats du type « Pour ou contre Laurent Louis ». Il me semble plus judicieux de rappeler quelques principes de base concernant la liberté d’expression en général (et donc également d’application dans ce cas particulier).

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais commencer par m’adresser à ceux qui croient au bien-fondé du motif de « troubles à l’ordre public ». Tout d’abord, peuvent-ils citer une représentation de Dieudonné, pour prendre cet exemple, dans lequel des spectateurs auraient créé des troubles à l’ordre public en s’en prenant, disons, à des manifestants anti-Dieudonné ? Il n’y en a aucune. Ensuite, même si l’on supposait que ces troubles soient réels, il faudrait remarquer plusieurs choses. Premièrement, lorsqu’on interdit la tenue d’une réunion quelques heures avant le début de celle-ci, des spectateurs sont déjà présents sur place. Dès lors, l’interdiction n’enlève en aucun cas les risques d’affrontements réels ou supposés. Ensuite, ce motif est utilisé de manière sélective et a donc une dimension politique et subjective. Ainsi, pour prendre un exemple théorique, on ne verrait jamais une manifestation contre l’antisémitisme interdite parce que des antisémites menaceraient d’y effectuer une action violente. Sans pratiquer le deux poids deux mesures, il semble donc plus intelligent d’assurer la sécurité des manifestants (dans les deux cas) plutôt que de céder à des menaces. En effet, le fait de généraliser l’interdiction à tout événement sujet à des menaces de troubles mènerait inévitablement à interdire toutes formes de revendications qui font polémique (par exemple, manifestations pour le mariage pour tous, l’immigration etc.)

Par conséquent, cette utilisation sélective de la menace de « troubles à l’ordre public » cache en réalité un déni de liberté d’expression, à propos de laquelle voici quelques remarques.

1. Bien qu’ils ne soient pas les seuls à se montrer favorables à la censure, le raisonnement des gens avec une sensibilité de gauche est particulièrement représentatif d’une certaine bien-pensance. En effet, un argument que l’on rencontre souvent consiste à dire : « je défends la liberté d’expression de tout le monde MAIS dans ce cas-ci, les idées du personnage sont tellement immondes que je ne vois pas pourquoi il faudrait le défendre. » Le problème de ce type de raisonnement réside dans un mot : « MAIS » (et également dans le mot « le défendre », cf. point 2). En effet, ce mot pose la question des limites qu’on va fixer à l’expression d’idées abstraites. Celles-ci seront nécessairement arbitraires et subjectives : qui sera chargé de fixer les idées acceptables ou non ? Il est fort à parier que c’est l’idéologie dominante qui fixera ces limites, et dès lors, qu’on tombera dans la « pente glissante » du politiquement correct. A terme, toute opinion déviant de l’idéologie dominante sera considérée comme non-acceptable. Pour cette raison, prétendre que l’on défend la liberté d’expression de ceux pour qui elle n’est pas menacée et appeler à l’interdiction de ceux pour qui elle est menacée revient à adopter une posture intellectuelle confortable d’autosatisfaction. Ainsi, par exemple, défendre la liberté d’expression de BHL n’aurait pas beaucoup de sens. Comme l’explique d’ailleurs l’intellectuel d’extrême droite (sic) Noam Chomsky, « Goebbels était en faveur de la liberté d’expression pour les opinions qu’il aimait. Même chose pour Staline. Si vous êtes en faveur de la liberté d’expression, cela veut dire que vous êtes pour la liberté d’expression précisément pour les opinions que vous méprisez. »[1]

2. Chose plus inquiétante, dans l’idéologie dominante, la distinction entre le fait de défendre le droit d’une personne à s’exprimer et le fait de défendre les idées de cette personne semble avoir disparu. Si l’on s’en réfère à la citation précédente de Noam Chomsky, ce raisonnement semble absurde. Il a cependant des conséquences : les gens qui défendent la liberté d’expression à contre-courant, c’est-à-dire là où elle est menacée, sont immédiatement taxés de fascistes, d’extrême droite etc. Avec un raisonnement de la sorte, par exemple, toute personne s’opposant à la Loi Gayssot serait un négationniste et par association un antisémite[2]. A l’inverse, par un tour de passe-passe, les partisans de la censure deviennent les défenseurs des droits de l’homme, de la démocratie etc. Les adeptes de ce raisonnement devraient peut-être méditer cette parole, faussement attribuée à Voltaire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. »

3. Ce à quoi les partisans de ces interdictions devraient également réfléchir, c’est que, si pour l’instant, la censure s’applique à leurs ennemis, elle pourrait demain s’appliquer à eux. C’est là le problème du raisonnement qui veut, en forçant un peu le trait, que tous les coups soient permis contre l’adversaire. Imaginons maintenant que demain, le pouvoir (au sens de l’idéologie dominante) change de mains. Il est fort à parier que ce pouvoir utiliserait les mêmes méthodes contre les personnes qui, aujourd’hui appellent à la censure ! En effet, à long terme, la censure n’est bonne pour personne, quelles que soient nos convictions politiques. Elle fait des victimes à gauche comme à droite, et en se propageant, elle englobe de plus en plus d’idées non-conventionnelles. Dans ce sens, la censure d’idées « nauséabondes » n’est pas meilleure que la censure d’idée « acceptables ».

4. Ensuite, admettons que l’on veuille lutter (comme le prétendent les adeptes de la censure) contre les idées que l’on considère comme nauséabondes. La première des remarques est que le fait d’interdire à quelqu’un de s’exprimer va généralement le renforcer dans ses idées. Prenons un exemple théorique : on fait interdire une salle à une personne qui cultive une haine des Congolais. Il est fort probable que le raisonnement de cette personne va se radicaliser, prétendant par exemple que les Congolais ont tous les droits, dont celui de me faire interdire, donc ils contrôlent la politique etc. Ceux qui pensent que cette personne va, au contraire, déménager au Congo feraient mieux de réviser leurs leçons de logique. Le pire, selon la technique de la censure, est que cette opinion radicalisée ne pourra pas être sujette à un débat contradictoire, puisque celui-ci est de facto empêché par l’interdiction de s’exprimer. Il s’agit donc d’imposer une opinion à quelqu’un qui ne la partage pas tout en l’empêchant de se défendre, méthode somme toute assez peu pédagogique.

5. Concernant les références constantes à la Seconde Guerre Mondiale faites pour justifier la censure, je ferai remarquer plusieurs choses. D’abord comparer Dieudonné ou Soral à Hitler relève purement et simplement de la malhonnêteté intellectuelle (voire, pourrait-on dire, du négationnisme si l’on se voulait taquin !). Ensuite, comme le fait remarquer Jean Bricmont, « l’accusation d’antisémitisme ne marche que parce qu’on vit dans un monde qui n’est pas antisémite ».[3] En effet, des personnages dont l’antisémitisme ne fait aucun doute tels qu’Hitler, Drumont etc. n’ont jamais caché leur antisémitisme, et celui-ci dérangeait somme toute assez peu. Au contraire, aujourd’hui, l’antisémitisme n’est plus toléré dans la société, à en juger par exemple par les accusations d’antisémitisme, par ailleurs abusives, qui foisonnent concernant des gens comme Siné, Mermet etc. Quoi que l’on pense de lui, il semble donc peu probable que, dans la conjoncture actuelle, Laurent Louis rétablisse le Parti unique et la solution finale…

6. Mais c’est pourtant bien le fait que Laurent Louis ou Dieudonné auraient comme agenda caché le fascisme, qui légitime l’interdiction a priori, selon laquelle « mieux vaut prévenir que guérir ». Le problème de ce type d’interdictions, en plus d’être purement arbitraires, est de rétablir le délit d’opinion. Prenons par exemple le « Congrès de la Dissidence ». Selon ses organisateurs, il n’avait pas pour sujet « l’antisémitisme » (comme cela fut matraqué par les médias mainstream), mais bien la « liberté d’expression ». Dès lors, l’argument des partisans de la censure consiste à dire qu’« il y aurait sans doute eu des débordements antisémites etc. ». Mais comment peut-on savoir ce qui se serait dit à ce fameux Congrès, alors que celui-ci n’a pas eu lieu ? Même chose pour Dieudonné : en 2012, son spectacle à Bruxelles fut interrompu par la police, et ce avant qu’il n’y ait eu enquête sur son contenu. L’enquête, qui eut lieu par la suite, détermina que le spectacle n’était pas condamnable, alors que l’interdiction, elle, avait déjà eu lieu.[4] Par conséquent, en censurant quelqu’un avant qu’il n’ait pu s’exprimer, on censure son opinion. Les antifascistes prônant cette option devraient s’interroger sur le degré de « démocratie » des régimes qui utilisent de telles méthodes contre leurs opposants…

Pour conclure, je voudrais donner un conseil aux partisans de la censure : pourquoi ne demandez-vous pas directement à mettre en prison tous les gens qui n’ont pas des opinions acceptables ? Au moins, le doute serait levé : plutôt que d’appeler hypocritement aux « troubles à l’ordre public » on saurait qu’aujourd’hui, en France ou en Belgique, le seul fait d’avoir une opinion intolérable pour l’idéologie dominante est un délit.


[2] Il serait intéressant de le faire remarquer aux signataires juifs des pétitions contre la Loi Gayssot.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Massada Massada 6 mai 2014 11:10

    Bravo aux autorités Belges que je félicite pour leur détermination à faire appliquer la loi.


    La démocratie l’a emporté face à la haine !

    Ce revers s’apparente à une véritable douche froide au sens propre et au sens figuré pour les Laurent Louis, Dieudonné, Alain Soral, Joe Le Corbeau, Hervé Ruyssen, Kemi Seba, etc…

    • philoxera philoxera 6 mai 2014 11:17
      Démocratie=dictature, liberté=censure

      La novlangue a retourné le cerveau de tout le monde...

      PS : J’ai « moinssé » l’article par erreur ! surement un coup des retourneurs de cerveau



    • Hermes Hermes 6 mai 2014 11:21

      Bonjour,
      La détermination à faire appliquer la loi n’a jamais été un gage d’humanité, cerains peuples en ont assez souffert par le passé en Europe, n’est-ce pas ?
      Je ne sais pas si la liberté d’expression est une valeur à défendre « absolument », mais si on ne la pose pas comme un objectif à tenir, il y a peu de chances que les hommes apprennent a dialoguer. Quand il n’y a pas de dialogue, il n’y a que la violence pour s’exprimer, et les points de vue n’évoluent pas.
      Cdt.


    • Louis Maréchal Louis Maréchal 6 mai 2014 12:10

      Une douche froide ? Vous n’avez manifestement pas entendu la détermination des manifestants qui criaient « Debout les Belges » après l’intervention de la police... Si vous pensez réellement que ce genre de censure fera baisser l’antisémitisme, je ne peux rien pour vous.. smiley


    • Massada Massada 6 mai 2014 13:19

      - Ils n’ont pas pu organiser leur réunion de merde


      - la Ligue Belge Contre l’Antisémitisme (LBCA) à porté plainte à l’encontre de la librairie Xsime à Uccle ainsi que contre des particuliers non identifiés, le parquet de Bruxelles a décidé d’ouvrir une information judiciaire

      -La gérante de l’établissement a été entendue par la Police judiciaire fédérale et cinq livres ont été saisis.

      - les pigeons qui ont payé pour le congrès ne seront pas rembourser

      - Le député Laurent Louis, visé par une plainte en justice du Centre pour l’égalité des chances pour incitation à la haine à l’encontre de plusieurs communautés 

      - La LBCA a déjà déposé une plainte auprès du parquet de Bruxelles à la suite des propos récemment tenus par le député Laurent Louis

      - Le député Laurent Louis avait à plusieurs reprises traité Elio Di Rupo, hors l’enceinte parlementaire dans laquelle il bénéficie d’une immunité de parole, de « pédophile ». Le parquet général a demandé à la Chambre de lever son immunité parlementaire afin qu’il puisse être jugé, non seulement pour ces outrages mais aussi pour des faits de calomnie et le recel de pièces issues du dossier Dutroux, dont les photos de l’autopsie de Julie et Melissa qu’il s’était proposé de mettre en ligne sur son site internet.

      Que des points positifs
      Ce dossier est très bien géré et pris en main de manière claire, collective et cohérente par les autorités belges, bien mieux qu’en France.


    • Croa Croa 6 mai 2014 14:17

      « La démocratie l’a emporté face à la haine ! »

      Nous n’avons pas vu le même évènement !

       D’évidence la haine (les tarés qui veulent censurer tout ce qui les gênent) l’a emporté sur la démocratie (des citoyens qui rêvent de liberté et de partage.)


    • Nums Nums 6 mai 2014 14:25

      Massada,


      J’aime bien ton nouvel avatar inversé ! smiley

    • Massada Massada 6 mai 2014 14:43

      Il reflète notre optimisme et moral à tout épreuve !



    • asterix asterix 6 mai 2014 15:01

      Bonjour à tous,

      Je ne partage pas l’avis de ceux qui estiment nécessaire de refuser le droit de s’exprimer à des imbéciles nuls à chier du genre Laurent Louis, Soral, Dieudonné et toute leur clique. Empêcher, de par la loi encore bien, la possibilité de critiquer le message ( vide ) de fond victimise ses propagandistes.
      Debout les Belges ou coucouche panier les bouffeurs de frites ?
      Réponse légale : interdit d’en débattre, on pense pour vous...
      Comment s’opposer en petit lutin à ce qu’on ne permet pas ? Pourquoi ne pas avoir laissé le flop faire par lui-même son effet ? Sont-ce vraiment 300 imbéciles réunis dans la même profession de foi stupide qui mettent la démocratie en danger ? Mais ce serait leur faire trop d’honneur ! Qui fait encore confiance en ceux qui, sous prétexte d’avoir été élus, obligent le troisième pouvoir à différencier ce qui est recevable de ce qui ne l’est pas, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit ? Position complémentaire : n’y a t’il vraiment que l’infâme Laurent Louis que la société dite de libre expression est en devoir de baillonner ? Pire encore : de quelle manière répondre de berger à la bergère à tous les frustrés qui vous rétorquent : et pourquoi ne prive t’on pas du droit à leur position publique les exégèses du sionisme à outrance par exemple puisqu’on prohibe l’inverse ? N’est-ce pas prendre fait et cause pour tout ce qui est « anti » entendu que l’anti est de plus en plus le seul message recevable dans une société qui n’a plus de repères ?
      Le clan des victimes a encore fait quelques adeptes de plus...
      Et personne ne s’est intéressé à l’inanité vomitive du soi-disant message de fond puisqu’il n’a pas eu le droit d’être émis. Sauf et c’est un comble face aux autopompes.
      Débattre, donc critiquer ne nous est plus permis au nom de la bienpensance, une bienpensance qu’il ne nous est plus permis de discuter. Allons même plus loin, une bienpensance qui réduit la notion de génocide à un seul.

      Quel méli-mélo !
      En fait, c’est nous prendre tous pour des demeurés incapables d’avoir une pensée propre, d’évoluer, de tirer par nous-mêmes les leçons du passé. pas si lointain. La liberté n’a rien de dirigiste. Si on n’y prend garde, c’est vers l’inverse qu’on tend.
      Au nom de quoi, je vous prie ?


    • L'enfoiré L’enfoiré 6 mai 2014 16:54

      « Au nom de quoi, je vous prie ? »

      Bonne question.
      Il faut se rappeler que la démocratie a en elle les germes de sa propre destruction.
      Nous sommes à l’ère du partage, mais, absolument pas, de la sécurité.
      Nous avons eu la parti du VB qui n’a pas changé de signe mais de valeur des mots.
      Le « cordon sanitaire » s’est constitué.
      La « sonnette d’alarme » a été une manière de temporiser les décisions quand les minorités étaient prises en dindons de la farce.
      Beaucoup de protections sont nécessaires pour rester à flot. 

    • asterix asterix 6 mai 2014 18:42

      La Belgique devient en effet le pays de l’anti-démocratie.
      Dans la partie francophone ET SOCIALISTE du pays, on s’attaque à la liberté d’expression
      Dans la partie flamande et ULTRA-NATIONALISTE du pays, on s’attaque à qui n’est pas flamand d’abord.
      Le 24 mai, elle va voter aux élections européennes ET législatives ET régionales. Dès le lendemain, elle deviendra de facto ingouvernable.
      C’est un paradoxe, seule son équipe de foot peut encore la sauver.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 6 mai 2014 19:20

      @ Massada.

      Pas mal le job, pas mal... Il ne reste qu’à savoir pour quel côté exactement : Mêmes les plus excités des lobotomisés du Mossad n’oseraient pas vos inepties qui au contraire, semblent taillées pour au final, les discréditer. Je devrais m’en réjouir, vu que la politique d’Israël me fait gerber moi aussi, mais il y a d’autres moyens que cette provoc infantile.


    • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 6 mai 2014 21:00

      Bonjour Hermes.

      La détermination à faire appliquer la loi n’a jamais été un gage d’humanité, certains peuples en ont assez souffert par le passé en Europe, n’est-ce pas ?
      Je ne sais pas si la liberté d’expression est une valeur à défendre « absolument », mais si on ne la pose pas comme un objectif à tenir, il y a peu de chances que les hommes apprennent a dialoguer. Quand il n’y a pas de dialogue, il n’y a que la violence pour s’exprimer, et les points de vue n’évoluent pas.

      Je suis tout à fait d’accord avec vous.

      Même si une personne défend des idées qui me donnent la nausée, je
      suis certain que la réciproque est AUSSI vraie.
      Mes pensées ne plaisent pas à tout le monde, et c’est normal. Le fait que je croie (sinon je penserais autre chose) que mes pensées sont justes ne me donne pas le droit de les imposer aux autres.

      C’est aussi ça le respect de l’autre.

      Il faut impérativement entrer dans ses propres pensées le concept « je n’aime pas MAIS je n’ai pas le droit d’interdire... Je DOIS dialoguer, je DOIS expliquer pourquoi je suis opposé, c’est une OBLIGATION, un DEVOIR ».

      Si on refuse obstinément de communiquer avec des personnes qui ne pensent pas comme nous, autant directement supprimer leurs pensées, voire supprimer physiquement tous ceux avec lesquels nous avons des divergences.
      Bref, c’est le retour du fascisme pur et dur.
      Voici ce que les humains DOIVENT penser, et ceux qui s’en écartent doivent être irrémédiablement détruits.

      Le plus interpellant, quand je regarde aujourd’hui qui sont les plus liberticides, est de constater avec effarement que ce sont justement ceux qui combattent ouvertement tous ceux qui ne pensent pas comme eux, à savoir :
      - Les « Antifa » qui sont devenus experts en ratonnades expéditives (trouvez l’erreur). Un véritable antifasciste devrait convaincre, pas « exterminer ».
      - Les « Défenseurs des Droits de l’Homme » qui vomissent tous ceux qui mettent en doute leur « sacro-sainte intégrité ». Très belle démonstration du grand-écart assumé de certains.
      - Les « Défenseurs des Minorités Opprimées » qui jettent des fatwas sur ceux qui dénoncent leurs excès et qui leur font simplement remarquer qu’ils font justement aux autres minorités ce qu’ils reprochent qu’on leur fait ou qu’on leur a fait dans le passé. Ils devraient mener une réflexion sur ce qui leur est reproché et corriger leurs actes pour être en cohérence avec leurs positions affichées.
      - Tous les autres dont une liste à la Prévert ne tiendrait pas sur toutes les feuilles de papier produites et à produire.

      Ils ont amélioré le célèbre dicton « Je ne parle pas aux cons, ça les instruit » pour qu’il devienne « Je ne parle pas aux cons, je les détruits »...

      Ensuite, ils viennent jouer les pleureuses en annonçant que « la peste brune est de retour !!! ».
      Ce sont bien eux, par leur refus de débattre, par leur « Immaculée Sainteté », par leur censure « constructive » qui favorisent la montée des intransigeances.

      Par contre, ils se garderont bien de nous informer que cette montée des « troubles à l’ordre public » a été volontairement organisée par leurs soins afin de brouiller les cartes, de faire monter un ressentiment extrême de la part de ceux qu’ils dénigrent, et surtout pour nous prendre en otages de leurs manigances pour nous forcer, contre notre volonté, à être obligés de les « suivre » dans leur « grande œuvre humaniste », et d’approuver des « lois » liberticides qui ne servent que leurs propres intérêts.

      Bande de faux-culs, vous me donnez envie de vomir !!

      Pour rappel, je tiens encore à rappeler que je ne suis pas du tout favorable à certains propos ni à certaines théories nauséabondes.

      Je pense que seuls l’éducation objective (en dehors de tout embrigadement dogmatique), l’explication et le débat contradictoire peuvent permettre d’éveiller une conscience suffisante permettant de rejeter certains concepts dans le néant.

      Le seul problème qui pourrait résulter de l’usage de ces « remèdes de bonne-femme » serait la remise en cause de certains « dogmes » qui précipiterait leurs défenseurs dans les poubelles de l’histoire.

      D’où leur résistance à un usage illimité de la réflexion au lieu de la censure.


    • Petrus Amritam Romanus Petrus Romanus 6 mai 2014 22:34

      Toute cratie est une dictature :

      Quelque soit X, Xcratie est la dictature du fait de X.

      De même, tout système de lois est un système de censure puisque les lois du système ne font qu’interdire ce qui, de droit divin, est autorisé...

      Il n’y a donc rien de nouveau...


    • kalon 7 mai 2014 13:38

      Il y avait un Juif parmi les orateurs prévus : Jacob Cohen

      Ainsi, empêcher les Juifs de s’exprimer devient de la défense contre l’antisémitisme !

      N’importe quoi, plutôt qu’empécher les Juifs de s’exprimer librement, notre ministre de l’intérieur ferait mieux de surveiller ses mômes, cà lui éviterait de devoir insulter anonymement une mineure de « détraquée sexuelle »


    • izarn izarn 7 mai 2014 15:26

      La ou je ne suis pas d’accord, c’est votre envie de vomir, sur Soral, Faurrisson, etc...Pour les plus connus médiatiquement. Et ensuite : Je suis démocrate dont je me force à vomir au nom d’une Trés Haute Idée de l’Humanité. Amen.
      Je vous retourne le gag de Dieudonné :
      « -Il parait que le dernier spectacle de Dieudonné scandalise Valls, Hollande, la Licra et le Pape.
      -Tiens, si on allait le voir ?
       »
      En fait intellectuellement rien ne fait « vomir ». Au contraire, plus c’est délirant, plus on est curieux. Comme le cadavre de l’accidenté au bord de la route, voyez ?
      Franchement, vous n’avez pas envie de lire Mein Kampf ? Rien que par curiosité intellectuelle ? Vous preferez mourir idiot ?


    • Bluezy Bluezy 8 mai 2014 22:50

      Arf !! la LOI ???
      la douche froide peut aussi changer de camp !! (hé non ce n’est pas une allusion à certaines douches de certains camps) :

      http://www.youtube.com/watch?v=b6r7zz9H55M

      Quel bonheur de voir la tête déconfite de ces « représentants de la loi selon Massada »

      On dirait que le peuple prend enfin conscience de beaucoup de choses, n’en déplaise à Massada et ses complices smiley


    • lautrecote 6 mai 2014 11:32

      Massada, 

      faire appliquer la loi n’est pas, n’a jamais été une garantie de démocratie.
      D’autre part, si le peuple veut manifester, si le peuple veut se soulever (et dans le cas présent, il ne s’agit même pas de ça), c’est justement contre une loi.
      Mais visiblement vous êtes partisan de la loi du plus fort, comme le prouve l’attitude de vos copains à la tête d’Israël. Sauf que la loi du plus fort finit toujours par se retrouver contre celui qui se croit le plus fort, ce que l’histoire vous (re)prouvera un jour.

      • cathy30 cathy30 6 mai 2014 12:46

        lautrecoté

        avez-vous essayé d’alterner vos lectures entre le coran et mein kampf ?

      • lautrecote 6 mai 2014 13:02

        Cathy30

        le rapport ?

      • cathy30 cathy30 6 mai 2014 13:03

        Et Israël, le rapport ?


      • lautrecote 6 mai 2014 13:11

        La rapport c’est Massada et la démocratie



      • lautrecote 6 mai 2014 13:13

        Et le rapport entre faire appliquer la loi, et la démocratie ?


      • lautrecote 6 mai 2014 13:13

        et le rapport entre le coran et mein kampf ?


      • cathy30 cathy30 6 mai 2014 13:23

        C’est la même chose. La haine du juif. 


      • lautrecote 6 mai 2014 13:27

        Si vous le dîtes...

        Personnellement, je ne déteste pas les juifs.
        Je ne déteste pas les gens.
        Je déteste simplement certains comportements.
        Et, en l’occurrence, certains amalgames, comme par exemple l"assimilation du respect de la loi avec la démocratie.
        Mais visiblement, vous êtes prête à confondre les deux, et à vous battre pour cela.

      • lautrecote 6 mai 2014 13:30

        Et pour que ce soit clair, je n’ai pas, moi, parlé des juifs, j’ai juste parlé des copains de Massada, ceux qui sont à la tête de l’état d’Israël.


        Je ne confonds pas l’état d’Israël et les juifs.

      • cathy30 cathy30 6 mai 2014 14:22

        Le problème lautrecoté c’est qu’il semblerait que l’on vous manipule :


      • Croa Croa 6 mai 2014 14:25

        Tout à fait la loi n’est que l’expression du droit, généralement celui du plus fort ou du plus malin mais le peuple peut être fort lorsqu’il a conscience de l’être.

        La loi peut organiser la répression comme elle peut garantir les libertés : Cela dépend qui écrit la loi !


      • lautrecote 6 mai 2014 15:48

        Je ne vois toujours pas le rapport.

        Qui parle des juifs ici ?


      • lautrecote 6 mai 2014 16:35

        ma réponse était pour Cathy30



      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 6 mai 2014 19:21

        Comme Massada ?


      • izarn izarn 7 mai 2014 15:15

        Non, il n’y a pas de haine du juif dans le Coran, une critique religieuse, oui.


      • scylax 6 mai 2014 12:02

        Je suis effectivement pour la liberté d’expression totale, y compris les appels au meurtre envers l’auteur de cet article. Je suis sûr qu’il est d’accord avec cela.


        • Louis Maréchal Louis Maréchal 6 mai 2014 12:07

          L’appel au meurtre n’est pas une idée abstraite, dès lors il n’est pas couvert par la liberté d’expression. (Je vous ferais d’ailleurs remarquer que, malgré tous leurs défauts, les gens qu’on censure n’ont jamais appelé au meurtre)


        • scylax 6 mai 2014 13:23

          Votre réponse s’apparente à une pirouette, Louis.


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 mai 2014 17:28

          Non, Louis répond d’une manière claire à votre remarque qui, elle, est un sophisme. Appelez à un meurtre ne relève pas de l’expression d’une idée, pas plus que de se mettre à hurler pendant un concert de musique de chambre ou dans un avion, juste pour faire chier le monde. 


        • scylax 6 mai 2014 21:00

          La liberté d’expression, ce n’est pas QUE l’expression des idées. Renseignez vous. C’est aussi d’émettre des jugements et des préconisations sur des choses ou des êtres.


        • Petrus Amritam Romanus Petrus Romanus 6 mai 2014 23:15

          N’importe quel mot (symbole) placé sur n’importe quelle perception (objet) n’est-il pas un jugement... définitif ?


        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 mai 2014 05:42

          « La liberté d’expression, ce n’est pas QUE l’expression des idées. »


          Nous ne parlons ici que de la liberté d’expression des idées. Sans quoi vous pourrez aussi dire qu’on peut s’exprimer avec les mains et donc que donner une claque relève de la liberté d’expression, voire que donner un coup de couteau est aussi une manière de s’exprimer, d’exprimer sa violence, sa haine, sa colère, etc. 

          Les partisans de la liberté d’expression ont bien conscience qu’il existe des formes d’expression que l’on nomme « performatives », qui sont en réalité des actes et non une simple manière de communiquer ce qu’on pense et croit juste. Exemple : tuer un cardiaque en hurlant dans son oreille pendant qu’il dort, personne ne croira que ça relève de la liberté d’expression sous prétexte que « ça sort de la bouche comme une parole. »

          Il ne s’agit donc pas tant de limiter la liberté d’expression que de bien délimiter ce qui relève de « l’expression » ... Nous parlons bien d’expression des idées, et de rien d’autre !! 

        • izarn izarn 7 mai 2014 14:26

          L’appel au meurte : La bonne blague !
          Meme Hitler n’appelait pas au meurtre...
          Ils ont d’autre mots, comme :
          « Assad ne mérite pas de vivre » Laurent Fabius.


        • izarn izarn 7 mai 2014 15:13

          Oui en général une porte (Objet) a deux états : Ouverte ou fermée.


        • cathy30 cathy30 6 mai 2014 12:42

          Il semblerait que Laurent Louis abuse du Macdo avec son pote LLP, est-ce que cela aurait une incidence sur le cerveau ?


          • kane85 kane85 6 mai 2014 13:08

            J’ai eu un père qui nous demandait de la fermer dès que l’on avait une opinion qui ne lui plaisait pas ! Qu’il ait eu raison ou tord, n’a rien changé à ma façon de voir les choses ! Au contraire ! J’ai fermé ma gueule et continué à penser ce que je voulais !!

            Par contre, très hypocritement, j’ai fini par devenir officiellement d’accord avec toutes ses opinions ! Ceci uniquement pour éviter les engueulades qui accompagnaient la demande de se la fermer...

            Que s’est-il passé par la suite ? Une fois hors de la maison parentale, j’ai vécu comme je l’entendais et, surtout, comme je le concevais depuis des années.

            Je peux vous dire qu’aujourd’hui je défend mes idées bec et ongles et c’est toujours (pour la grosse majorité) celles que j’avais étant adolescente !!

            Vous pouvez faire se taire un opposant, vous ne pourrez jamais l’empêcher de penser... Par contre, vous allez le faire passer dans une sorte de clandestinité qui vous fera croire que vous avez éradiqué sa façon de penser... Jusqu’à ce qu’il y ait un changement quelconque et hop ! ça revient au grand galop et plus fort que jamais !

            Censurer est le meilleurs moyen de ne plus savoir quelle est la quantité de personnes qui sont d’accord avec les opinions que l’on a fait taire... mais n’a en rien éliminé les dites opinions !!!

            Les censeurs pensent-ils vraiment que ceux qu’on a empêché d’assister à ce fameux congrès de la dissidence ont perdu, par miracle, leur façon de penser le monde et vont s’intégrer tout de suite à des partis du type UMP ou le PS ?? Ils rêvent debout ! Ils n’ont fait que les radicaliser !


            • Bergegoviers Bergegoviers 6 mai 2014 19:08

              Ils font exprès de les radicaliser, afin de les enfermer encore plus dans cette opposition contrôlée qui leur est si utile qu’ils ne manquent pas une occasion de leur faire de la publicité.


            • izarn izarn 7 mai 2014 14:29

              Ce con de Soral ne voit meme pas qu’il est manipulé...


            • L'enfoiré L’enfoiré 6 mai 2014 14:35

              Bonjour Louis,


               Nous avons, en effet, notre Dieudonné. 
               Bien, faut que je vous dise que j’ai écrit d’abord « Tabou, casse-toi » et ensuite sur la censure, ceci.
               Autant, je n’avais aucun problème avec Dieudonné, avec cet autre Louis, j’ai un problème.
               Quand on est un amuseur et qu’on tire à gauche, à droite, en haut et en bas, pas de gros problème.
               Quand on ne cherche qu’à être présent et d’avoir des toutous qui suivent 
               Quand on ne le fait pas juste avant les élections avant que l’on postule soi-même, là on commence à « trop bien faire ».
               Quand en plus on se fait virer partout où l’on va, c’est qu’il y a un problème, un gros problème.
               Qu’il se présente seul sans chercher à avoir des ouailles.
               On verra après... smiley 

              • Croa Croa 6 mai 2014 15:03

                Ce qui caractérise un régime c’est, dans la manière d’exercer le pouvoir, la forme (sa violence par exemple) et non pas le fond.

                Toutes les propagandes critiquant en termes diabolisants le fond, c’est à dire les idées, sont suspectes. Peu importe hier si Hitler n’aimait pas les juifs car son crime c’est d’avoir voulu tous les tuer ! (on peut détester son voisin sans pour autant vouloir sa mort.) Peu importe aujourd’hui à l’inverse que certains n’aiment pas ceux qui n’aiment pas les juifs, d’ailleurs pour un juif c’est normal sauf lorsque ça tourne au délire (ceux qui voient de l’antisémitisme partout.) La censure ce n’est pas encore le crime mais c’est déjà du totalitarisme.

                Les propagandes qui diabolisent des gens (peu importe qui et pourquoi  : C’est la forme qui importe, et là j’insiste !) sont aussi très dangereuses surtout issues de milieu de pouvoir. 

                Inversement, en terme de forme également, la liberté d’expression est une vertu.


                • L'enfoiré L’enfoiré 6 mai 2014 15:46

                  Je dirais qu’on peut critiquer tous les systèmes, mais qu’il faut faire beaucoup plus attention d’entreprendre une attaque ad hominem.

                  Les retombées sont plus aléatoires.
                  On ne peut plus s’y embarquer sans biscuits, ni chocolats smiley
                  Le Louis en question n’a pas compris la nuance.


                • izarn izarn 7 mai 2014 15:08

                  Ceci dit critiquer le Systeme, sans remarquer les hommes qui sont aux manettes, c’est légèrement du foutage de tronche...


                • izarn izarn 7 mai 2014 15:09

                  C’est la méthode d’une autre belge : Jorion...


                • maQiavel machiavel1983 6 mai 2014 15:16

                  « La liberté , c’ est toujours la liberté de celui qui pense autrement ».Rosa Luxembourg.

                  « Si l’ on ne crois pas à la liberté d’ expression pour les gens que l’ on méprise , on y crois pas du tout ». Noam Chomsky


                  • maQiavel machiavel1983 6 mai 2014 15:35

                    Superbe article , c’ est une véritable ode à la liberté d’ expression ...


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 mai 2014 15:35

                      Oui, c’est exactement ça.
                      Toutes mes félicitations à l’auteur pour cette très belle synthèse.


                    • Jean Valjean Jean Valjean 6 mai 2014 17:06

                      Toujours aussi grotesque ces gens qui admirent les théocraties, le régimes forts et les véritables dictatures et qui viennent rêgulièrement pleurnicher ici pour leur manque de liberté d’expression, alors que dans leurs pays de rêve ils seraient torturés, fusillés...
                      La pleurniche victimaire c’est leur refrain favori, et la liberté d’expression ils ne la veulent que pour eux.
                      Des gros tartuffes ces clowns de « la dissidence »...


                      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 6 mai 2014 17:31

                        « La pleurniche victimaire c’est leur refrain favori, et la liberté d’expression ils ne la veulent que pour eux. »

                        Dire ça, c’est antisémite !  smiley

                      • maQiavel machiavel1983 6 mai 2014 18:11

                        Mais val Jean, sais tu qu’il y’ a des gens qui les déteste au moins autant que toi mais qui sont néanmoins scandalisés par ces mesures liberticides ? 


                      • Michel Brasparts 23 mai 2014 14:00

                        Vous êtes sûrement un adepte des feuilletons télévisés et des « comédies dramatiques » dont le cinéma français semble ne plus être capable de grand chose d’autre, avec ces héros « libres » qui jurent, qui insultent et bafouent ceux qui leur sont proches, bref qui « vivent leur colère » sans se poser de question, un peu comme vous, qui dites en substance : « je hais ces gens, et tant mieux si la loi leur passe dessus, je n’ai pas à me demander si cette loi est juste ».

                        Vous ne feriez pas tache en haut d’un mirador, mitraillette à la main gauche.


                      • France Républicaine et Souverainiste Fulbert de Chartres 6 mai 2014 18:34

                        Sentez-vous ce parfum de communisme culturel qui règne sur l’Europe de l’ouest ?


                        • Bergegoviers Bergegoviers 6 mai 2014 19:13

                          Sentez-vous ce parfum de marxisme culturel qui règne sur l’Occident ?


                        • G.L. Geoffroy Laville 6 mai 2014 23:47

                          Effectivement, je n’osais pas le dire mais ca pue terriblement ! C’est une odeur de faucille et marteau rouillés avec une nuance de rose pourrie dont il est difficile de se débarrasser en France et ce depuis et malgré la chute de l’URSS...


                        • Diablo Diablo 6 mai 2014 21:07

                          L’interdiction d’une manifestation pour risque de troubles à l’ordre public est une notion fort variable et plutôt hypocrite. Le monde politique sait depuis au moins cinquante ans que les manifs des métallos, des agriculteurs ou des étudiants finissent invariablement en heurts assez violents. Pourtant personne ne songerait à les interdire.

                          Ce n’est donc pas le trouble à l’ordre public qui pose problème mais le contenu du message délivré.


                          • franc tireur 6 mai 2014 21:35

                            Valss prépare une loi revenant sur un droit issu de la declaration des droits de l homme : la liberté de réunion , en y excluant ceux pronant « le racisme, l antisémitisme ».
                            il avait deja ouvert la boite de pandorre avec cle decret a priori dur dieudonné
                            c est inoui, la dictature molle, subtile, a visage démocratique
                            je preferais un type avec un uniforme militaire qui présente les infos a la télé, ce serait plus honnete


                            • cathy30 cathy30 6 mai 2014 22:35

                              Oh le délire total.


                            • Benoit 6 mai 2014 22:18

                              Mais c’est quoi une opinion acceptable ?


                              • philouie 6 mai 2014 22:23

                                sur la question du trouble à l’ordre public il y a eu une rupture sémantique, je crois chez Valls : alors que l’expression désignait des violences qui pouvaient avoir lieu dans les lieux publics, elle a désigné le fait que le public pouvait être troublé par les propos tenus.

                                ce qui n’est évidement pas la même chose.



                                  • Zobi Zobi 6 mai 2014 23:24

                                    Ah oui, j’aime bien cette série.
                                    J’ai vu l’épisode les nazis et les machines à perforer IBM, un peu technique mais intéressant. J’ai vu aussi les nazis à la conquête de la lune, limite fake le truc.

                                    Et le dernier épisode que j’ai vu c’est les nazis et l’accord de transfert Haavara, pas mal mais un peu hardcore.

                                  • G.L. Geoffroy Laville 6 mai 2014 23:43

                                    Je n’ai pas lu les commentaires précédents car la liberté d’expression c’est aussi la liberté de ne pas écouter et prêter attention.

                                    Nous devrions juger la liberté d’expression comme l’un des droits naturels de l’individu ayant pour seul limite de ne pas porter atteinte justement aux droits naturels d’autrui.

                                    Vous avez cité avec pertinence Voltaire « Je ne suis pas d’accord avec vous mais je me battrais pour que vous ayez le droit de le dire ».

                                    A l’occurrence je suis fondamentalement d’accord avec vous et je me battrais pour que nous ayons droit de le dire.

                                    Très bon article, très bien développé et argumenté. Vous avez exposé les principaux sophismes employés par ces biens pensants persuadés que leurs droits sont le bon droit.


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 2014 00:01

                                      La censure c’est comme la chaussure ;t’auras beau imposer du 42 à un mec qui chausse du 44 ,il finira par t’envoyer les pompes dans la gueule ...
                                      Un mec qui chausse du 38 ,ben t’as qu’a lui filer un peu de coton pour compenser et y ferme sa gueule .


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mai 2014 13:04

                                        Bonjour Furtif ,heureux d’occuper tes insomnies .
                                        Ca fait du bien de savoir que l’on sert au moins à quelque chose .


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2014 01:42

                                        Bonjour Louis,

                                        A force d’abuser de la censure voire de la non information, le 4ème pouvoir, un pouvoir qui est depuis plusieurs décennies en dérive fasciste, perd de plus en plus de confiance auprès de la population française, ce qui est alarment.

                                        En ce qui concerne les partis politiques, seulement 8% des personnes interrogées ont « tout à fait » ou « plutôt confiance » en l’UMP, le PS ou encore le FN. Deuxième sujet de défiance, les médias : seuls 23% des Français font confiance à la télévision, la radio et la presse écrite. Ils sont donc 77% à ne pas avoir confiance, un chiffre qui confirme le baromètre annuel du quotidien « La Croix ».
                                        source

                                        En ce qui concerne la France ont constaté une dérivé « aiguë » dans la désinformation par les grands médias qui sont contrôlé par la communauté neo-sioniste et en politique c’est la même chose !

                                        Voici un exemple sur le mensonge de la guerre en Syrie, mensonge de Laurent Fabius.

                                        De plus en plus des gens se tournent désormais vers les médias libres, non financée par l’oligarchie.

                                        Pour rester au pouvoir l’oligarchie soutiens la dérivé fasciste de notre société, voire de notre monde ! Un fascisme financier et politique avec en perspective l’approche du grand marché transatlantique !

                                        Voici un « beau exemple de censure », un flagrant délit de déni de la démocratie.
                                        Le déni d’avouer l’existence d’un nouveau partie politique démocratique, qui se présente aux élections européennes et qui vas atteindre dans quelques jours le nombre de 5000 adhérents !

                                        Le fait que les grands médias n’exercent plus leur métier déontologiquement, conduit de plus en plus des citoyens, j’en fait partie, de participer à luter contre cette désinformation voire contre la non information, en créant des articles par soit même ou en créant des sites web, comme mon dernier site. En plus à cause de la dérive du système je me suis engage politiquement, en passent par le PCF puis par l’LCR pour arriver au bon port à l’Union Populaire Républicaine, un partie qui fait peur à l’oligarchie, tellement peur qu’ils niant (cachent) son existence.

                                        Une vidéo, à regarder, qui en dit long sur l’agence AFP ...

                                        Si le système n’étais pas autant en dérivée je ne m’aurais jamais investie ni en politique ni à écrire des commentaires voire des articles !!!

                                        Les grands médias reçoivent environ 80% des informations en provenance de l’AFP. Ils reprennent des informations sans y faire eux mêmes des réelles investigations sur le terrain. L’AFP est une agence partisane, qui censure sciemment ce qui ne convient pas à sa ligne, et qui met en avant ce qui va dans son sens, tant en politique intérieure qu’à l’international.


                                        • morice morice 7 mai 2014 12:04

                                          « louis maréchal » qui a oublié de dire quelle était sa casquette :



                                          partisan de Bachar el Assad :

                                          Il y a par exemple énormément de gens qui sont démocrates et soutiennent Bachar El-Assad plutôt que d’autres membres du parti Baas parce qu’ils estiment qu’ Assad est moins corrompu que les autres.


                                          ah ah ah il faut l’écrire celle-là !!! « moins corrompu » !!!

                                          Maréchal, infiltrateur du site d’extrême gauche 

                                          ce n’est pas la première fois que le site se fait bouffer par l’extrême droite....


                                          Cependant, depuis trois ou quatre ans, ce site altermondialiste de gauche a fait évoluer ces choix éditoriaux historiques en ouvrant ses colonnes àl’extrême-droite et au conspirationnisme. Des dérives (signalées à de multiples reprises, ces derniers mois, sur divers forums) s’incarnant dans la publication, de plus en plus fréquente et sous couvert de défense de la liberté d’expression, d’auteurs ou de textes ouvertement fascisants et d’extrême-droite.

                                          bref, c’est bien la même veine que Dieudonné et compagnie : des gens présentés comme étant de gauche au départ et qui tiennent des propos de fascisants, à berner les sites qui accueillent leurs délires....

                                          on notera le « sous couvert de », ce que vient faire ici de la même façon Maréchal....

                                          Outre cette liste d’auteurs, il reste un dernier indice de l’orientation politique problématique du Grand Soir : la page des liens du site. On y trouve bien en évidence des sites clairement douteux, conspirationistes ou d’extrême-droite, comme DazibaouebInfoWars (site du grand gourou américain des conspirationistes Alex Jones), Internationalnews (un autre site du même tonneau), Libertés & Internet (fourre tout confusionniste), l’inévitable Michel Collon, le site Mondialisation.caReOpen911.info, le site de la Radio Vraiment Libre(pseudo radio alternative lancée par Paul-Eric Blanrue [erratum du 17 avril : Blanrue n’est en fait pas fondateur de la Radio Vraiment Libre. C’est son successeur à la tête du cercle Zététique, Patrick Berger, qui s’en est chargé.13] ), le site Tlaxcala.es (crée par Fausto Guidice et Marcel Charbonnier, deux proches de Ginette Skandrani) et bien sûrVoltaire.net, du très pesant Thierry Meyssan.

                                          Le fait que, par ailleurs, Le Grand Soir publie des auteurs progressistes, et met aussi en lien des sites clairement de gauche comme Acrimed, Greenpeace, les journaux Fakir et CQFD, la Criirad, l’UJFP ou la Fondation Copernic, ne change rien au problème. Mais confirme, en revanche, que ce site joue bien sur un confusionnisme malsain, donnant une caution de « gauche » ou « progressiste » aux fascistes et antisémites qu’il accepte de publier. Il est à ce titre problématique – voire navrant - de constater que Rezo.net, portail d’informations alternatives qui fait référence au sein de la « gauche de gauche », continue de référencer certaines publications du Grand Soir, donnant ainsi à ce site une visibilité qu’il ne mérite pas.


                                          • rocla+ rocla+ 7 mai 2014 13:05

                                            Oui mais Morice est reconnu sur Agoravox comme un immense penseur contemporain .


                                            Philosophe , Sousmarinier , Astronome , Connaissances en chanson 
                                            de Carlos inoubliable chanteur Doudou dis-donc .

                                            On se l’ arrache dans le monde entier . 

                                            Déjà deux de ses talentueux articles ont donné naissance à des films
                                            vus par des millions de spectateurs , et les lecteurs attendent
                                            médusés et la langue dehors  de lire les prochains épisodes .

                                            Alors c ’est facile de critiquer …. smiley

                                          • rocla+ rocla+ 7 mai 2014 13:17

                                            Joli votre site , Lavigue . 


                                            Au moins là ce connard ne peut effacer .

                                          • rocla+ rocla+ 7 mai 2014 13:39

                                            En effet Lavigue , 


                                            Dans un monde on va dire normal les agissements de cet 
                                            énergumène sont nuls et non avenus . 

                                            Sur Agoravox  , que je considère comme un passe-temps
                                            on a pas du tout le reflet de l’ opinion publique en général .


                                            L’ édition des articles est truquée . 

                                            Les moinssages se font au faciès et non à la pertinence . 

                                            Et ce sinistre individu , si le site était tenu d’ une façon 
                                            éthique et la charte vraiment respectée , ce sinistre individu 
                                            serait depuis longtemps dans les oubliettes des articles 
                                            prétentieux , sans intérêt et qui plus est sans rien .

                                          • Garance 7 mai 2014 13:55

                                            La Vigue

                                            Les menées souterraines de Morice n’étonnent personne

                                            Tout le monde sait de quoi est capable l’individu

                                            Morice et le Comité qui l’emploie auraient fait florès à la Stasie dont ils regrettent la disparition

                                            C’est vrai que votre site est super : il est dans mes favoris


                                          • morice morice 7 mai 2014 12:13

                                            l’invasion belge visible ici :


                                            extrait :
                                            Avec ce nouveau matériel, E.I. Anass a déjà pu réaliser plusieurs interviews, dont une qui sera très prochainement publiée (il s’agit d’un entretien M. Schmiel Borreman, juif ultra-orthodoxe qui a fait parti du PAS, le Parti Anti-Sioniste)

                                            ah tiens revoilà Dieudonné !!!

                                            le mec :

                                            faisant la publicité au rassemblement de Louis !!

                                            l’article du jour en ce cas n’est autre qu’un...PUBLI-REPORTAGE du député Louis, puisque celui qui en parle a fait la pub pour son rassemblement : et ça vient nous causer « liberté d’expression » en MANIPULANT ainsi les sites !!

                                            c’est à mourir de rire de bêtise, ce genre d’INTRUSION.

                                            le même prône Kemi Seba, qui, comme chacun sait est un grand respectueux de la démocratie et de la liberté de parole !!!

                                            Plusieurs fois condamné par la justice française pour incitation à la haine raciale, Kémi Séba est le fondateur ou porte-parole de plusieurs organisations, notamment « Tribu Ka » et « Génération Kémi Séba », toutes deux dissoutes par décret. Résidant désormais auSénégal, il est un membre francophone de Nation of Islam6. Il travaille par ailleurs à la télévision sénégalaise 2sTV, où il officie en tant que chroniqueur politique au sein du talk-show Le Grand Rendez-vous depuis 20137.

                                            Selon le politologue Stéphane François, la posture politique de Kémi Séba serait celle d’un« racialiste intégral qui a renversé la pyramide raciale élaborée au xixe siècle : le peuple civilisateur n’est plus celui des Aryens, mais l’Africain noir8.


                                            et c’est ça la « liberté de parole » ???

                                            franchement c’est à GERBER....


                                            • cathy30 cathy30 7 mai 2014 13:28

                                              Merci Morice pour ces infos très intéressantes.


                                            • izarn izarn 7 mai 2014 14:10

                                              Assimiler Dieudonné à Soral, c’est de la propagande.
                                              Ne le faisons pas. Dieudonné est franc, Soral lui ne l’est pas.
                                              Soral controle son blog idéologiquement à sa propre gloire. Soral a fait du mal à Dieudonné en reprenant sa quenelle.
                                              Soral a décidé de remettre à l’ordre du jour l’Action Française. J’ai vu quelques vidéos de cette organisation ; « Cercle Proudhon » . Le cercle Proudhon, n’a rien à voir avec Proudhon. C’est un cercle qui était lié à l’Action Française de Mauras. Il suffit de s’informer sur Wikipedia.
                                              Mauras ? Raciste, anti-démocrate, anti républicain, monarchiste, anti-sémite. Selon Mauras, le Christ avait le désavantage d’etre juif !
                                              Sans commentaires. Mauras=Dieudonné, franchement on hallucine !
                                              BHL avait stigmatisé le Cercle Proudhon en le qualifiant de pré-nazi. Sur ce point, BHL avait raison.
                                              C’est une tentative de recupérer le prolétaire vers une extreme droite patriotique, dans le style du NSDAP allemand ou parti NAZI. Bien sur on prétends à un « syndicalisme révolutionnaire » qui finalement n’a rien à voir avec Marx, ni Lénine.
                                              J’ai fait la remarque : Conclusion mon pseudo est black listé automatiquement.
                                              CQFD.
                                              Soral utilise des vidéos anti-système pour récuperer des mécontents. Il est soi-disant pro-russe, ce qui est totalement inepte, si on compare avec Sloboda, le parti néo-nazi d’Ukraine. Il croit voir en Poutine un monarchiste nostalgique de Catherine II ?
                                              Un ancien du KGB ?
                                              J’avais fait aussi la remarque que cet abruti de Faurrisson montrait Auschwitz, minuscule camp de travail, puis de génocide, a coté du complexe chimique industriel d’IG Farber.
                                              Grosso modo, le nazisme, c’est le capitalisme mondial « Le travail rends libre » : Une phrase que ce cher Soral pourrait faire sienne...
                                              Soral s’est mis a critiquer Annie Lacroix-Riz, alors qu’elle a parfaitement raison, au vu des archives. Soral, lui ne presente aucune preuve, autre que la vieille propagande des années 30...Coup classique des conspirationistes de droite.
                                              La trahison de la France, par les banquiers et gros capitalistes français en 1940, Soral n’en parle jamais.
                                              Il n’indique jamais que c’est bien Staline qui a battu Hitler à 90%. Il persiste à faire croire que les USA ont aidé la pauvre Armée Rouge pour battre les nazis. C’est completement idiot. Le char T34 soviétique était meilleur que le Sherman US, équivalent au Panzer IV...A la fin de la guerre le JS 2 était supérieur aux Panters et aux Tigres. A la fin de la guerre, l’armée US ne pouvait strictement rien faire contre l’Armée Rouge. C’est pourquoi Staline a gardé l’Est de l’Allemagne.


                                              • Abdu Abdu 8 mai 2014 03:06

                                                Je ne m’aventurerais pas à dire si dans les cas cités en exemple la censure était ou non nécessaire.

                                                Mais d’une façon générale, il ne faut pas se voiler la face. La manipulation de l’information est constante et demande d’autant plus de compétence que le pays où elle s’applique est démocratique. En effet, dans les pays dont le système permet un renouvellement des dirigeant par des élection, l’information tient un rôle capital dans la stabilité et l’avenir. Or, aucun pays ne voudrait prendre tous les risques imaginables quand à son avenir.

                                                Vous me direz alors, pourquoi les dictatures aussi pratiquent-elles la censure et la propagande ?
                                                C’est simple, c’est nécessaire si le rapport de force entre dictateur et population n’est pas suffisant pour imposer la volonté du dictateur. La propagande et la censure servent d’ailleurs surtout dans ce cas à fausser la perception de ce rapport de force (le pouvoir est tout-puissant et les contestataires sont isolés et peu nombreux).

                                                Et pourtant, dans les deux cas, censure et propagandes ne sont pas forcément la pire des choses. Du moins transitoirement. Car nous ne disposons pas du système idéal qui va bien partout pour tout le monde. Il faudrait le construire. Ce qui demande une certaine stabilité. Ce qui s’obtient rarement sans passer par la case mensonges.

                                                Le fond du problème est que l’objectif des potentats, dictateurs ou démocrates, n’est jamais de donner au peuples le temps, la connaissance et les moyens de construire un système meilleur…

                                                La censure, la propagande, le mensonge même ne sont que des outils.
                                                Tous les utilisent...


                                                • Deneb Deneb 8 mai 2014 08:19

                                                  Interdire Dieudonné ou Soral ce serait la meilleurs publicité que l’on puisse leur faire. Ils en rêvent, à l’instar des islamistes.


                                                  • mortelune mortelune 9 mai 2014 02:54

                                                    Deneb toujours à coté de la plaque... Vous êtes tordant.


                                                  • Ruut Ruut 8 mai 2014 16:16

                                                    Triste époque où même discuter est interdit voir condamné.
                                                    Après l’obscurantisme Religieux, nous vivons l’obscurantisme Politique.
                                                    Cela confirme bien le fait que nous vivons au sein d’une Dictature déguisée en Démocratie.
                                                    Car si le peuple ne peut plus discuter, comment peut il être souverain ?
                                                    Si ces idées sont si mauvaises, faites des Débats TV et confrontez les.
                                                    Si elles sont vraiment mauvaises elles ne tiendrons jamais les contres arguments.
                                                    Interdire c’est reconnaître leurs légitimités.

                                                    Pour les interdire systématiquement, vous avez peur de quoi ? De remettre en questions toutes vos décisions qui ont conduit a la faillite sociale de l’Europe ?


                                                    • Hijack Hijack 8 mai 2014 18:14

                                                      Rien d’autre à dire sur ce sujet, que très bon courage et réussite à Laurent Louis, le brave...
                                                      .
                                                      Tout a été dit, ici !

                                                      .
                                                      Et surtout, ici !


                                                      • Graffias Graffias 8 mai 2014 22:18

                                                        Bonjour


                                                        « La libre expression de la volonté populaire ébranlerait les fondements de la société démocratique » (Nikolai Bobkin)

                                                        Il faut savoir que si Vladimir Poutine se présentait candidat aux prochaines elections présidentielle de n’importe quel pays occidental il remporterait dès le premier tour. Les gens ici qui vomissent leur haine envers laurent Louis sont très minoritaire et l’interdire de s’exprimer les isolent encore plus.




                                                        • mortelune mortelune 9 mai 2014 03:34

                                                          C’est un peu comme une femme qui verrait son mari dans le lit d’une autre sans qu’elle puisse le lui reprocher parce qu’elle mettrait en danger la cohésion de la famille. 

                                                          Interdire l’expression sous couvert de ’troubles possibles’ octroie un très grand pouvoir et une très grande liberté à celui qui impose les règles. Cela lui renvoie une image qui nourrit son narcissisme « je suis le plus fort, je suis le plus beau, je suis le meilleur ». Les individus qui se sentent capables de diriger une nation ont une grande image d’eux même, surtout quand ils sont légitimés par le peuple. Il faut beaucoup d’humilité pour résister à la tentation de domination.
                                                          Rêvons d’un temps où le peuple sera capable de contrôler ceux qui écrivent les règles.

                                                          • Pere Plexe Pere Plexe 9 mai 2014 09:26

                                                            Il est comique de constater que ceux qui crient à la censure s’expriment librement sur ce forum.

                                                            De le même manière qu’ils savent que leurs « victimes » peuvent le faire.
                                                            Dieudonné en particulier est habile à communiquer via le net.
                                                            Se sont les mêmes qui protesteront (avec raison) qu’un imam
                                                            fasse l’éloge du djihad ou qu’un post soixante-huitard banalise la pédophilie, reconnaissant implicitement que la liberté de parole à ces limites.

                                                            Si je déplore les tracasseries faite à Dieudonné pour ces spectacles je suis aussi pour que les propos contrevenants à la loi soient punis.La liberté implique la responsabilité.

                                                            • Pépé le Moco 9 mai 2014 19:21

                                                              Je cite l’auteur :
                                                              « Comme l’explique d’ailleurs l’intellectuel d’extrême droite (sic) Noam Chomsky,... »
                                                              Un tel niveau d’inculture discrédite malheureusement le contenu de l’article.
                                                              Il ne faut pas citer lorsque l’on connait pas.


                                                              • Mortargent 12 mai 2014 01:56

                                                                Juste une simple question. Supposons que ce Mr Louis, ou ses amis ( que ce soient Soral, Dieudonné peu importe ) arrive au pouvoir, croyez vous qu’il autoriserait à ses adversaires le quart de la moitié du dizième de ce qui lui est autorisé aujourd’hui ? J’ose espérer que oui, mais j’en doute. Ceci dit, l’avenir nous le dira sans doute.


                                                                • Michel Brasparts 23 mai 2014 13:40

                                                                  Bravo. Du début à la fin de ma lecture, je rêvais que j’étais le co-auteur de cet article.

                                                                  Il s’en est fallu de peu, en effet, que je n’en écrive un quasiment identique , et mes propres contributions ne visent qu’à agir dans le même sens que vous, à savoir implorer nos contemporains de reprendre leurs esprits, car la simple existence de nos lois d’opinion montre bien que la conscience de ce qu’est vraiment la démocratie a été plongée dans une sorte de transe hypnotique par quelque sorcier vaudou, peut-être un consortium secret d’intellectuels parisiens manipulant des statuettes de cire dans un obscur salon de l’avenue Foch...

                                                                  J’ajoute donc ce lien pour abonder sur votre témoignage :

                                                                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-5e-republique-et-les-lois-d-152227

                                                                  Merci encore.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Louis Maréchal

Louis Maréchal
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès