• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Après l’émission politique avec Mélenchon

Après l’émission politique avec Mélenchon

La participation du leader de la France Insoumise à l’Emission Politique du 30 novembre a, comme souvent, fait des étincelles. Mais derrière les vifs échanges de l’émission, que penser de sa prestation, en prenant un mois de recul, sachant que, paradoxalement, il pourrait représenter, même pour des gaullistes, la meilleure figure d’opposition à la politique oligo-libérale de Macron ?

 

Trop de colères et pas assez de dialogue
 
Début 2017, bien que gaulliste, et totalement opposé à la proposition d’une Sixième République, je m’étais sérieusement demandé s’il ne fallait pas voter Mélenchon. Après avoir lu son programme et l’avoir écouté lors de l’Emission Politique d’alors, je n’avais pas été convaincu. Il y a un mois, le script de l’émission, défendant la globalisation oligo-libérale, et le biais bien plus marqué que celui des récentes émissions auxquelles ont participé Edouard Philippe et Emmanuel Macron, lui créaient un contexte favorable. Je devrais pencher sans hésiter du côté du leader de la France Insoumise après le visionnage de l’émission du 30 novembre, et la lecture de sa note de suite sur son blog
 
Bien sûr, le Premier ministre s’était vu « opposé » un Thierry Breton pas si opposé et Laurent Delahousse a battu des records de complaisance en interviewant Macron à l’Elysée. Mais, pour toutes les figures de l’opposition, le principe d’une telle émission est d’apporter la contradiction et en général, les participants se voient opposés de véritables contradicteurs. Le traitement réservé à Jean-Luc Mélenchon, s’il n’était pas le plus indulgent, n’était pas radicalement différent des autres opposants. Invoquer comme il le fait sur son blog le manque de temps pour répondre est effarant sachant que l’émission a duré plus de deux heures et qu’il n’a souvent pas hésité à prendre du temps pour répondre.
 
Mélenchon a su être bon à certains moments : face à la chef d’entreprise, il a été assez pédagogue, calme et posé, et face à un Castaner ultra-caricatural il s’est mis en valeur par sa calme densité intellectuelle. Mais l’impression globale reste très mitigée pour moi. Pourquoi tant de patience et de pédagogie pour les uns, et tant de fureur et de refus du dialogue pour les autres ? On en vient à se demander s’il accepte véritablement la contradiction, tant il peut se montrer fermé et agressif dans certaines circonstances. Les questions de Lenglet sur les hausses d’impôt ou sur le financement de la dette publique étaient légitimes et Mélenchon n’y répondait guère, son manque de choix sur l’euro ne l’aidant pas.
 
L’échange avec Philippe Val ne lui a pas réussi. L’ancien patron de Charlie Hebdo lui a posé des questions légitimes, de manière posée et particulièrement humble. Il s’est attiré des saillies effarantes. Quand Mélenchon a évoqué une « laïcité instrumentalisée pour faire la guerre aux musulmans  », Val a eu raison de lui demander quels sont les faits qui permettent de dire cela. Renvoyer à Valls, malgré ses excès, est tout de même abusif. Même s’il n’est pas illégitime de s’interroger sur la place accordée aux polémiques sur Danièle Obono, il est aussi légitime de l’interroger sur certaines de ses prises de position et malheureusement, il entretient le procès de complaisance avec l’islamisme.
 
Sur le Vénézuela, s’il y a de la mauvaise foi de la part de ses opposants, son refus de toute critique peut faire penser à un aveuglement inquiétant à l’égard des limites économiques et démocratiques du régime au pouvoir. Sa connaissance du dossier devrait lui permettre un discours plus équilibré. En fait, il semble s’enfermer dans le piège de ses détracteurs en tenant une position sans nuance. Et son agressivité verbale à l’égard de la fille de Régis Debray empirait encore les choses, alors que s’il avait calmement accepté certaines limites du chavisme, alors le reste de son discours, sur ses aspects positifs, et le rôle délétère des Etats-Unis, auraient alors été beaucoup plus audible.
 
 
Au global, outre des désaccords de forme et de fond, notamment sur la République, et cet incompréhensible priorité exprimée aux dangers de la laïcité plutôt que ceux de l’islamisme, Mélenchon n’a même pas su être convaincant sur les sujets économiques, voir européens. Encore une fois, il a terriblement manqué de pédagogie, et s’est montré trop fermé à tout dialogue.

Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    



    • bob14 bob14 10 janvier 09:50

      Mélenchon ne fait pas de politique..il se regarde et s’écoute devant son miroir..tout les simplets font la même chose...


      • diogène diogène 10 janvier 10:09

        « Il pourrait représenter, même pour des gaullistes, la meilleure figure d’opposition à la politique oligo-libérale de Macron ? »


        Vous n’êtes pas fatigué de ces alliances contre nature qui ont coûté la vie à la quatrième république ?

        A force de voter des lois et des motions contraires à leurs convictions pour conserver un portefeuille de ministre ou un siège de député les partis et les mouvements politiques des années 50 se sont tellement discrédités qu’ils ont fait un boulevard à votre idole pour lui donner accès à l’Elysée. Et aujourd’hui, vous préconisez le retour à la « chienlit » ?

        Quelque chose m’échappe. 

        • ASTERIX 12 janvier 10:02

          @diogène

          LA CHIENLIT  : les élus non formés et incompétents 

          POUR RESUMER tous des caricatures de FILLON  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! surtout au SENAT.....................

          QUAND A L ASSEMBLEE UNE GRANDE ECOLE MATERNELLE ET SON GRAND TIMONIER MACRON  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • covadonga*722 covadonga*722 10 janvier 10:11

          Le révolutionnaire bolivarien , ayant réussi a être millionnaire en ayant fait une carrière intégralement sous les ors républicain.Député , ministre , sénateur , parlementaire européen , apparatchik du ps .

          Le type qui hait les français de souches trop blancs et de surcroît alcooliques.Le mauvais perdant mettant 48 h a admettre sa défaite , le sponsor de Obono et de tout ce qui est anti français 
          Je suis bien de votre avis c’est le meilleur opposant a trouver au banquier Macron pour que celui ci nous fassent deux quinquennat voir plus ........

          • Blé 10 janvier 12:47

            Monsieur Mélenchon a autre chose à faire et à penser que de cogiter sur ce qui plait ou déplait à ces interlocuteurs. Salomé et Lenglet, journaleux posent des questions qui n’ont rien à voir avec le programme de la France Insoumise, discuter sur le drapeau de Cuba ou d’ailleurs est-ce vraiment cela que les français attendent dans un débat ?

            Tout un article sur la personne de Mélenchon pas un mot sur son programme, il faut croire que les priorité de l’auteur de cet article se situe ailleurs comme beaucoup de média dominants.


            • jmdest62 jmdest62 10 janvier 13:58

              @Blé
              Salut
              « Tout un article sur la personne de Mélenchon pas un mot sur son programme »
              SI si ! il l’a lu et n’a pas été convaincu....point.
              Que voulez vous de plus ?  smiley
              Vous avez cru qu’il s’agissait d’un article de fond et ben non c’est raté !
              Mélenchon crie , Mélenchon n’écoute pas , Mélenchon s’emporte , Mélenchon il est pas gentil avec les journalistes .....j’en oublie certainement : Voilà l’info qui passionne les foules !
              °
              jIl existe l’expression « pute à clics » pour qualifier des articles dont le titre et l’entame laisse penser que l’on pourrait apprendre qqchose de nouveau sur un sujet et qui , en fait , ne font que ressasser ce qui a déjà été maintes fois développé dans tous les médias.
              Cet article fait clairement partie ce cette catégorie « pute à clics » .
              Je me suis laissé prendre ...mais ce sera la dernière fois en ce qui concerne cet auteur que je m’abstiendrai de lire dorénavant.
              @+


            • Sparker Sparker 10 janvier 13:59

              @Blé

              +1


            • Sparker Sparker 10 janvier 14:00

              @jmdest62

              +1


            • covadonga*722 covadonga*722 10 janvier 14:03

              @jmdest62
              .j’en oublie certainement 


              au moins deux
              Mélenchon pratique le népotisme en casant fifille dans la fonction territoriale
              Mélenchon a acheté sa permanence électorale avec des fonds publics


              alors , je sais d’autre l’on fait mais lui joue les chevaliers blancs hé hé ....

            • Le421 Le421 10 janvier 20:24

              @covadonga*722
              Si on fait la liste des VERITABLES malversations et détournements de fonds publics de l’extrême droite, le nombre de CONDAMNATIONS, de mises en examen et de procès, il va falloir un annuaire téléphonique, à minima.
              Rien de plus.
              Combien d’enquêtes judiciaires actuellement sur JLM ?
              J’attends.


            • Ar zen Ar zen 10 janvier 20:28

              @Blé


              Pourquoi parler du programme de la FI puisqu’il n’est plus applicable dans la France de l’Union européenne ? 

              Il vous a sans doute échappé que le droit européen est supérieur au droit national et que le Conseil constitutionnel veille à ce que l’application des lois européennes soient observée en France. 

              Le programme de Mélenchon n’est pas compatible avec les traités européens, et aucune loi allant contre ces traités ne pourrait être prise pour un quelconque gouvernement puisqu’une telle loi serait contraire à la Constitution. 

              Alors, pourquoi parler d’un programme inapplicable ? Autant parler du sexe des anges, du Vénézuéla ou de Cuba.


            • papijef papijef 11 janvier 06:39

              @Sparker
              Léa Salamé a dit « Bannissez Mélenchon », et là, j’approuve. Je ne suis pas de ceux qui révèrent son élection, et je ne crois pas qu’il soit prêt pour la conquête.
              Par contre pas d’accord du tout avec le Mélenchon-Bruni que veut organiser la première dame.


            • zygzornifle zygzornifle 11 janvier 09:14

              @Le421


              Si on fait la liste des VERITABLES malversations et détournements de fonds publics de l’extrême droite......
              Pourquoi que l’extrême droite ? la gauche et la droite aussi ainsi que notre président qui doit en avoir des bonnes a son actif , on a pas été un légo dans l’édifice Rothschild en ayant une auréole de sainteté .... 
              On devrait passer tous les politiques au Penthotal (pas Le Pen total) le sérum de vérité devant huissier et les caméras en direct et ensuite paf le juge et case prison , on sait bien dans notre charmant pays envoyer en prison un sans dents pour vol a l’étalage .....

            • Blé 11 janvier 13:34

              @Ar zen

              1° La France insoumise a bien conscience des problèmes que vous soulevez mais en laissant faire on devient complice. Il n’a jamais été dit que ce serait facile mais il faut essayer.

              2° Vous acceptez que la France ne soit plus sous un régime démocratique. Si effectivement, il n’y a plus rien à faire parce que l’Union européenne interdit toute alternative alors pourquoi organiser des élections et voter ?

              3°Ce n’est pas le programme de la France Insoumise (Mélenchon n’est que le porte parole du mouvement) qui est inapplicable, ce sont les rapports de force entre la classe dominante française qui détient les pouvoirs et les média qui l’interdisent.

              4° Au Portugal il y a comme un début d’alternative à la politique d’austérité, que je sache, le gouvernement portugais n’est pas sanctionné par l’union européenne.


            • Ar zen Ar zen 11 janvier 14:59

              @Blé

              Pourquoi voter ? Pour sortir de l’Union européenne afin que les Français décident de leur destin. A travers toutes les collaborations internationales s’ils le souhaitent, mais en appliquant les règles qui leur conviennent. 

              Si je suis présent sur Agoravox c’est parce que je n’accepte pas que la France ne soit plus sous régime « démocratique ». Notre pays a été sous le régime démocratique « représentatif ». J’aspire à ce que la France se tourne vers un régime démocratique « semi direct », dans une première étape en tous les cas. 

              Pourquoi parlez vous de « rapports de force » ? En France, le Conseil constitutionnel est tout puissant pour décider si une loi est, ou pas, contraire à la Constitution. Il ne peut y avoir de « rapport de force » avec le Conseil constitutionnel. C’est inscrit dans la Constitution à l’article 62.

              Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61 ne peut être promulguée ni mise en application. 

              Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61-1 est abrogée à compter de la publication de la décision du Conseil constitutionnel ou d’une date ultérieure fixée par cette décision. Le Conseil constitutionnel détermine les conditions et limites dans lesquelles les effets que la disposition a produits sont susceptibles d’être remis en cause. 

              Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.


              Vous pouvez oublier le « rapport de force ». Il n’a aucun sens dans le cadre constitutionnel. Comme indiqué les décisions du Conseil constitutionnel s’imposent à tous !

              Je vous signale que le Portugal est passé sous le chiffre de 3% en ce qui concerne le déficit.

              Ceci veut dire que le Portugal peut se dispenser d’appliquer les GOPE. Rien d’étonnant à ce que des mesures préconisées par l’UE, allant dans le sens de la diminution du déficit, n’ont pas été poursuivies au Portugal parce que les Portugais en avaient le droit. Mais ceci ne concerne que et uniquement que les mesures pour réduire le déficit. Les traités et les directives continuent de s’appliquer. 

            • papijef papijef 11 janvier 18:41

              @Sparker
              Mélenchon ment debout.


            • capobianco 12 janvier 09:06

              @papijef
              « Par contre pas d’accord du tout avec le Mélenchon-Bruni que veut organiser la première dame. »

              Voila une info d’importance ! Vous n’êtes pas d’accord ? Ah çà alors !


            • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 13:18

              Trop de colères et pas assez de dialogue...


              pour les autres c’est l’inverse trop de dialogues et pas assez de colères .....

              • Tom France Tom France 10 janvier 16:14

                mélanchon est un franc maçon mis en place pour faire barrage au fn (que je ne soutiens d’ailleurs pas vu qu’il s’agit en fait aussi d’une arnaque). Bref, mélanchon et sa critique sociale refuse de sortir de l’ue/euro et schengen alors qu’il sait très bien que les traités l’empêcherais de mener 1/10 ème de la politique qu’il revendique ! Pour sa critique géopolitique, c’est la même chose vu qu’il refuse de sortir de l’OTAN. Enfin pour ce qui est de l’islamisme, il ne s’agit que de considérations éléctoralistes vu que ce bourgeois se prenant pour un critique populaire ne vit que dans les beaux quartiers et se fiche donc bien des conséquences de l’invasion migratoire de grand remplacement qu’il soutient.


                • Le421 Le421 10 janvier 20:27

                  @Tom France
                  C’est possible.
                  C’est qui, au fait, ce mélanchon ?

                  Moi, je connais Jean-Luc Mélenchon.
                  Quand à ce que ce soit un judéo-maçonique, doublé d’un islamo-gauchiste...
                  Se faire traiter d’imbécile par un con fini, ce n’est pas vraiment dégradant.
                  Voire même un compliment. Si on réfléchis...  smiley


                • papijef papijef 11 janvier 07:00

                  @Le421
                  ah oui, tu réfléchis toi ?


                • Tom France Tom France 15 janvier 12:34

                  @Le421
                  oui, et je le prend comme un compliment !


                • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 17:03

                  mélanchon est un franc maçon mis en place pour faire barrage au fn (que je ne soutiens d’ailleurs pas vu qu’il s’agit en fait aussi d’une arnaque)


                  Le problème alors c’est qu’ils sont tous des arnaques .....

                  • Le421 Le421 10 janvier 20:28

                    @zygzornifle
                    Merci de votre réflexion.
                    A mon avis, vous perdez votre temps sur Agoravox.


                  • zygzornifle zygzornifle 11 janvier 09:16

                    @Le421


                     en tant que retraité sans dentier au seuil de pauvreté j’ai du temps a perdre camarade .....

                  • Tom France Tom France 15 janvier 12:36

                    @zygzornifle
                    Oh que oui, dans ce système ou l’argent et la bourse dictent leur loi, le politique n’étant plus que l’instrument de tout cela, ils sont tous des arnaques jouant le jeu démocratique pour aveugler les masses au profit de l’oligarchie cosmopolite !


                  • petit gibus 10 janvier 21:46
                    @ Blé

                    « Pourquoi parler du programme de la FI puisqu’il n’est plus applicable dans la France de l’Union européenne ? »

                    Notre ami Arzen avec sa moulinette à rabâcher
                    semble avoir quelques lacunes historiques

                    Il y a quelques années nous étions sous une monarchie
                    qui tenait sa légitimité de DROIT divin ! ! !

                    Un beau jour un peuple de bouseux insoumis
                     ignorant le DROIT
                    a coupé la tête du roi

                    La tête du peuple ou la tête du DROIT ?
                    mais c’est bien sur 
                    un conseil constitutionnel issue du roi qui tranchera smiley


                    • Ar zen Ar zen 11 janvier 00:48

                      @petit gibus

                      Au lieu d’aligner des théories ésotériques dites nous « comment » un gouvernement pourrait contourner le Conseil constitutionnel ?

                      Si vous avez la réponse, je l’accueillerai avec plaisir et je vous ferai mes excuses, je vous adresserai mes plus plates excuses. 

                      Dans l’immédiat,et sans argument contraire à ceux que j’ai présentés dans mon sujet, « Mélenchon désavoué par le Conseil constitutionnel, je ne peux que considérer vos propos sans aucune portée. Ils ne veulent rien dire, ce sont des récitations de cours d’école, de celui qui a le plus grande. 

                       »Comment« allez vous vous défaire du Conseil constitutionnel ? 

                      Le programme de Jean-Luc Mélenchon est une curiosité. Il fourmille d’excellentes idées pouvant être mises en œuvre dès maintenant tout en restant dans le système néolibéral. Mais il accumule aussi des formules volontairement ambiguës pour noyer le poisson. Surtout sur les grandes questions stratégiques desquelles tout dépend pour l’avenir de notre pays. Il refuse l’obstacle et la rupture avec le système euro-libéral. C’est pourquoi les nombreuses bonnes idées qu’il présente ne verront jamais le jour, car elles sont incompatibles avec le maintien de la France dans l’euro et l’Union européenne. Système, quoiqu’il en dise, dont il ne veut pas sortir. En tout cas, même s’il le voulait, il ne le pourrait pas tant sa vision du sujet est confuse.
                      En cultivant volontairement le flou, Mélenchon vise un double objectif. D’une part, il veut rassurer le »système", qui sait lire ce genre de prose, afin de lui montrer qu’il est compatible avec le système. D’autre part, en jouant sur les émotions, il veut donner l’impression qu’il prend en compte la souffrance du peuple

                      Ainsi donc, petit gibus, Mélenchon joue avec vos émotions ?

                      Pour convoquer une assemblée constituante et changer de république, comme le souhaite Monsieur Mélenchon, il faut être dans un pays souverain. Or la France est dépendante de l’Union européenne par le traité de Lisbonne qui, rendu constitutionnel, soumet le droit interne (français) au droit communautaire. Jean-Luc Mélenchon propose encore une solution inefficace et n’expose pas la vraie raison de ce qu’il dénonce : la mondialisation néolibérale.

                      L’assemblée constituante fondatrice de la VIe République prend un très mauvais départ avec Jean-Luc Mélenchon. En effet, comment imaginer changer de République dans un pays qui n’est pas souverain et dont les leviers essentiels de décision (budget, monnaie, frontière, commerce intérieur et international…) échappent au pouvoir politique ? La première chose à faire, avant toutes les autres, est de regagner notre souveraineté. Et cela passe par une révision immédiate de la Constitution de la Ve République, avant de mettre en place une constituante.

                      « Notre programme n’est pas compatible avec les règles des traités européens qui imposent l’austérité budgétaire, le libre-échange et la destruction des services publics. Pour appliquer notre programme, il nous faudra donc désobéir aux traités dès notre arrivée au pouvoir, par des mesures de sauvegarde de la souveraineté du peuple français ». Quel est l’intérêt de « désobéir » aux traités (dont Monsieur Mélenchon veut par ailleurs « sortir ») tout en restant dans l’Union européenne ? Quel est l’intérêt de placer le problème sur le terrain juridique, provoquant une confusion inextricable ?

                      « S’exonérer du pacte de stabilité et des règles européennes encadrant les déficits et dénoncer le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) ratifié à l’initiative de François Hollande en violation de ses engagements de campagne ». Le mot « s’exonérer » ne veut rien dire, pas plus que le mot « dénoncer ». Tout cela est du bla-bla politicien pour faire croire à l’électorat anti-euro de Jean-Luc Mélenchon que ce dernier veut rompre avec l’Union européenne, et pour faire croire l’inverse à la partie de son électorat pro-euro.

                      Mélenchon écrit : « Cesser d’appliquer unilatéralement la directive sur le détachement de travailleurs en France : la législation nationale doit s’appliquer totalement, y compris concernant les cotisations sociales et salariales ». Cette proposition – juste – ne s’applique qu’à la condition de rester dans l’Union européenne. Si Jean-Luc Mélenchon voulait sortir de l’Union européenne, la non-application de cette directive serait automatique. C’est bien une preuve supplémentaire que Jean-Luc Mélenchon veut rester dans l’Union européenne !

                      La méthode de Jean-Luc Mélenchon est forcément perdante et nous promet une gigantesque confusion politique, économique, sociale, juridique. Ce serait le retour de l’impasse de 1981-1982 avec François Mitterrand, celle de la fausse rupture alors qu’une majorité du peuple a cru l’inverse.


                    • papijef papijef 11 janvier 06:57

                      @Ar zen
                      personnellement je ne gaspillerais pas mes mots : ce personnage n’est qu’un plaisantin et ses sectateurs de dangereux fascisants.
                      Avec Léa Salamé crions tous bien fort « Bannissez Mélenchon ! ».


                    • Ar zen Ar zen 11 janvier 08:37

                      @papijef


                      Elevons le débat au delà de « Léa Salamé » qui n’est qu’un agent des puissances de l’argent. 

                      Je voudrais mettre à disposition des lecteurs quelques éléments d’information d’ordre constitutionnel. Ce n’est pas toujours facile à décrypter. 

                      Guy Carcassonne, juriste et spécialiste du droit constitutionnel :
                      Guy Carcassonne : La jurisprudence française, comme celle des autres Etats de l’Union, est limpide : il y a une supériorité du droit de l’Union sur le droit national. Cette supériorité est assurée par l’ensemble des cours et tribunaux, Conseil d’Etat et Cour de Cassation compris bien entendu. Cela ne pose pas de problème.

                      Touteleurope : Cette question de la primauté du droit communautaire est-elle rhétorique alors que ce dernier est de toute façon déjà validé par le Conseil des Ministres de l’Union européenne et par les représentants des peuples au Parlement européen ?

                      Guy Carcassonne : Ce n’est pas rhétorique parce que, dans la hiérarchie des normes, cela aboutit à ce que des lois votées par le Parlement français peuvent être déclarées inapplicables, y compris par des juges français, si elles sont incompatibles avec le droit communautaire. Ce qui est bien la démonstration que d’une part le droit communautaire prime et d’autre part que cette primauté est sanctionnée.



                    • Ar zen Ar zen 11 janvier 11:25

                      @papijef

                      Il n’est, évidemment pas interdit de mettre un seule étoile à un commentaire. 

                      En revanche, cette étoile n’a strictement aucun sens sans contre argumentation. Cela ressemble davantage à un geste désespéré qu’à autre chose. 

                      Et si le « poseur d’étoile » donnait son sentiment à travers un écrit et sa vision des choses, simplement pour faire avancer le débat ? Il a bien le droit de ne pas être d’accord, mais qu’il dise « pourquoi ». 

                    • papijef papijef 11 janvier 11:27

                      @Ar zen
                      pas d’accord avec toi ! quand Léa Salamé dit « Voulez-vous voir Mélenchon banni ? », il n’y a pas besoin d’en dire plus... sinon répondre « Oui ! »
                      Tu t’es fendu d’une longue analyse, et merci. Cependant ça t’oblige à rester dans le rationnel, la rhétorique et des machins comme ça, que bon ...
                      Moi, un des trucs que je trouve très significatif de l’esbroufe et de l’inculture de ce monsieur, c’est quand il veut nous faire croire qu’on le voit en hologramme, alors que ce n’est qu’un vulgaire fantôme de Pepper (voir Wikipedia), c’est à dire un truc de foire.
                      Ses partisans prennent les vessies pour des lanternes.


                    • Ar zen Ar zen 11 janvier 12:10

                      @papijef

                      La pluralité d’opinions fait partie de mes valeurs. Dans une société ou les règles sont indispensables au vivre ensemble, il faudrait que celles ci soient l’expression de la majorité, ce n’est pas le cas. 

                      C’est ainsi que je n’ai rien contre les interventions de Mélenchon dans les médias. J’écoute, je me fais mon idée. Mais, pour que l’information des Français soit complète, il faudrait entendre d’autres sons de cloche. 

                      Article 4 de la Constitution française : « La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation. »

                      Ce n’est plus le cas aujourd’hui en France. Les expressions pluralistes des opinions ne sont plus garanties. 

                    • papijef papijef 11 janvier 12:11

                      @Ar zen
                      non, je n’ai pas mis d’étoile à ton commentaire.

                      mais voilà que tu parles de contre-argumentation, rejoignant ce que je dis un peu plus loin sur le « rationnel » et ce en quoi la philosophie « des Lumières » nous enferme. Les « Lumières » dont ce monsieur essaie de se parer, par exemple dans son discours de Marseille, pour se faire passer pour un philosophe, ce qu’il n’est pas.

                      Tu sembles aimer les choses rationnelles et faire avancer le débat, mais je ne me laisserai pas prendre à ce piège ! Pour te faire comprendre (?) ce que je veux dire : il va te falloir combien de temps pour démonter tous les arguments de Baluchon dans : tous ses discours, son programme, le chiffrement de son programme, toutes ses vidéos sur Youtube ? et, méfie-toi, je les ai toutes visionnées ...
                       smiley


                    • Ar zen Ar zen 11 janvier 12:44

                      @papijef

                      Je suis d’accord avec le fait qu’il faille beaucoup de temps et d’énergie pour déconstruire une vision ou un programme dont les médias dominants parlent fréquemment sans, le plus souvent, apporter de contradictions rationnelles à cette vision ou ce programme. 

                      Il est impossible d’éviter la loi de Brandolini qui s’énonce ainsi :  « La quantité d’énergie nécessaire pour réfuter du baratin est beaucoup plus importante que celle qui a permis de le créer ».

                      Pour rendre compte de cette quantité énergétique colossale nécessaire au « dégonflage » des baratins et racontards, on peut repérer plusieurs points relevant directement de l’asymétrie de Brandolini :

                      Asymétrie de l’impact : la diffusion assure au baratin un impact bien plus élevé que tous les désamorçages qui suivent. 

                      - Asymétrie de la rétention mnésique : la trace laissée dans la mémoire par le baratin est bien plus profonde que toutes informations qui viendront ensuite le démentir

                      - Asymétrie de l’onction  : celui qui propage du baratin est oint d’une aura avantageuse, tandis que celui qui tente de ramener à la raison, est un rabat-joie, un pisse-froid, ou un tâcheron laborieux qui ne comprend rien à la gloriole de l’info.


                    • papijef papijef 11 janvier 12:55

                      @Ar zen
                      bien d’accord avec toi : les interventions de Mélenchon sont un son de cloche : il est complètement digne d’un don.

                      J’avais essayé un article très critique sur ce monsieur, il y a quelques mois. Jamais passé. Alors, je profite des commentaires. hahaha. Mais, à mon sens c’est un peu (beaucoup) perdre son temps que de parler de lui et de la FI.
                      Sinon, à propos de rhétorique, rationnel et choses du genre, je te conseille de lire De !’Etre au Vivre de François Jullien. et ici


                    • Ar zen Ar zen 11 janvier 14:28

                      @papijef

                      Merci pour ce conseil de lecture. Je ne connais pas François Julien. Je vais regarder. 

                    • petit gibus 10 janvier 23:18
                      @ l’auteur

                      Faire un n’article smiley
                      sur la ménopause ou l’andropause de Mélenchon
                      face à la belle Salamé

                      c’est marrant
                       ça me fait faire clic clic avant d’aller faire pisou
                      et d’aller au dodo 
                      Bonne nuit
                      faut pas que je rate le marchand de sable
                      qui va passer smiley

                      • chantecler chantecler 11 janvier 08:24

                        Le souci avec JL . Mélenchon c’est que d’emblée il se met dans l’impossibilité de conquérir le pouvoir .
                        En 2012 , il adoptait un slogan : « qu’ils dégagent tous » !
                        En 2017 ,« la France insoumise » .
                        En dehors d’un programme par ailleurs discutable ,(révolution écologique) , tout ceci n’est pas rassembleur .
                        Franchement , peut on imaginer qu’il pourrait y avoir dans notre pays , à froid , une majorité auto proclamée « d’insoumis » ?
                        ... ;
                        En ce qui me concerne , je considère bien évidemment ces élections dépassées : elles appartiennent à l’histoire ...
                        Ce qui ne veut pas dire que je me réjouisse du présent .
                        Non, bigrement inquiet .
                        Absence de contre pouvoir .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires