• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Cette guerre que l’on prétend grande !

Cette guerre que l’on prétend grande !

Ils furent tous de la revue ...

JPEG Ne plus se retrancher derrière la légende.

Gloire à nos glorieux poilus, héros malgré eux d'une affreuse boucherie, d'une barbarie absurde et inhumaine. Les roulements de tambour, les discours martiaux ou lyriques vont nous faire croire, l'espace d'un centenaire qui ne va pas finir, qu'il y avait de la noblesse et de la beauté dans ce charnier. Une fois encore, les drames individuels, la souffrance des hommes au front, le désespoir des femmes et des enfants à l'arrière, passeront au second plan derrière la rigueur martiale.

J'entends encore malgré moi Monsieur Antoine Prost, responsable des commémorations du centenaire, se rengorger en déclarant de manière bien péremptoire : « On a gagné la guerre … ! » Version des plus discutables et usage totalement déplacé de ce « On » qui ne nous appartient pas.

La seule certitude dans ce carnage des carnages, c'est qu'ils furent nombreux à avoir perdu la vie ou la raison, la santé et l' intégrité physique, leur jeunesse et leurs espoirs, leurs nuits et leurs rêves. Ceux qui en sont revenus vécurent des cauchemars sans nom mais gardèrent par leur silence, les images effroyables qui hantèrent leurs nuits.

Non, messieurs les politiques, toujours prompts à exploiter la fibre nationale, à magnifier les exploits et à vendre l'invendable, cette guerre ne fut pas grande. Jamais l'humanité ne s'était vautrée dans autant de bassesse et de boue, de peur et de merde, de sang et de folie. Il faut appeler un chat un chat, messieurs les enjoliveurs de l'effroi : cette guerre est une parfaite abjection et lorsque l'armistice résonna, l'ennemi était encore sur le territoire français : la belle victoire que voilà !

La grande victoire qu'une paysannerie décimée. Les campagnes françaises sacrifiées, ces enfants envoyés à la mort pour le plaisir et la gloire de quelques généraux dont certains hériteraient du grade de maréchaux sur des torrents de sang et de larmes. Les bouseux envoyés dans les tranchées, terrés comme de bêtes, suivirent docilement , nous dit-on, des instituteurs programmés pour la revanche de 1870.

C'est insupportable de bêtise et de d'horreur ! Jamais je ne passe dans un petit village sans aller lire la longue et interminable liste des sacrifiés. Des familles détruites, des vies fauchées pour un combat absurde qui dépassaient ces pauvres gars saoulés de vin et d'alcool au moment du sacrifice suprême.

Comment ne se sont-ils pas révoltés davantage ? Comment ont-ils accepté leur fin si certaine ? Ce sont là les vraies questions que les cérémonies ne poseront jamais. Si ce centenaire était enfin l'occasion de réhabiliter les courageux, les rebelles, les visionnaires qui avaient décidé de s'opposer à ce massacre, il ne serait pas, pour une fois, vain.

La seule grandeur qui soit est de déclarer son refus de la Guerre, de cesser de parader avec le drapeau en tête et cette Marseillaise si belliqueuse qu'elle m'en donne la nausée. Comment être une nation prétendument civilisée avec un hymne national aussi primaire, aussi sanguinaire ? La grandeur une fois encore serait d'en changer les paroles pour enfin devenir vraiment la patrie des droits de l'homme et du citoyen.

Les défilés iront dans un tout autre sens. La gloire posthume des sacrifiés est un bien piètre réconfort. Il n'y eut aucune grandeur dans cette guerre mais simplement des hommes qui se sont conduits admirablement pour sauver un camarade, pour porter secours à un blessé, pour porter le ravitaillement sous un feu imbécile et imprécis.

La grandeur était dans ces hommes et non dans une armée dépassée, monstrueuse, délirante et c'est encore cette armée qui va, sabre au clair et au pas cadencé, célébrer la plus abjecte séquence de notre histoire. C'est à vomir ! Gloire aux sacrifiés et mort à toute Guerre !

Pacifiquement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 11 novembre 2014 11:15

    Bonjour, C’est Nabum.

    Entièrement d’accord sur les dénonciations de ce qu’a été ce conflit et ses terribles conséquences sur les troupes et les populations.

    Pour autant, il ne faut pas tomber dans l’erreur d’interprétation. Cette guerre n’a pas été qualifiée de « Grande » pour une supposée noblesse des combats, mais bien pour souligner l’horreur d’un conflit ayant mobilisé plus de soldats, concerné plus de nations, et surtout engendré plus de pertes et de destructions qu’aucun autre avant dans l’Histoire.

    A toutes fins utiles, je me permets de mettre en lien deux articles qui ont souligné l’horreur de ce qu’a été cette 1ère guerre mondiale, pendant le conflit et après :

    Ces villages de Lorraine « Morts pour la France »

    Grande guerre : le scandale des exhumations militaires


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 novembre 2014 11:48

      Fergus


      Je vous remercie pour ses lines indispensables

      Bien sûr que l’adjectif était porteur d’autres idées, mais qu’il est sujet à interprétation !

    • mmbbb 11 novembre 2014 12:43

      Cette guerre devait etre la Der des Der elle fut qualifie ainsi et devait ne durer qu’in temps puisque les soldats devaient etre rentres a Noel Mais ce fut vraiment la premiere guerre moderne et comme le dit Ernt Junger qui la qualifia « Orage d’acier » C’etait la guerre qui employa toutes les avancees technologiques du XiX siecle en l’occurence la chimie dont le celebre chimiste allemand Frizt Haber qui reussit a meme au point la synthese du chlore Il mit en 1925 au point le fameux Xyklon B Ce chercheur d’origine juive recu le nobel de chimie et son Xyklon B servit dans les chambres a gaz Le genie malin peut servir a des fins funestes et d’eradications massives alors qu’il fut un patriote zele Quant a l’armement ce fut l’avenement de l aviiation des tanks et des obus des bombes dont la synthese de l’ammoniac fut maitrise L’apport de l’avition ne fut pas reconnu par les generaux francais et c’est par protestation qu’un aviateur zele passa sous la Tour Eiffel Le positistime cher a Auguste Comte ou le progres devait apporter a l’humanite les bienfaits de la science, vola en eclat ou cette guerre prouva que toute avancee scientifique est duale depuis la nuit des temps et que l’homme met a profit son genie createur pour s’eventrer echarppir cogner saigner demolir devaster Je crains qu’il en soit ainsi jusqu’a la fin des temps


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 novembre 2014 16:51

      mmbbb


      La sagesse n’est pas la qualité première de l’humain

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 novembre 2014 19:31

      A Londres, ils ont planté de milliers de coquelicots, chacun représentant un mort.
      Regardez les photos, c’est encore pire que les commémorations en France, on dirait des fleuves de sang...


    • Croa Croa 11 novembre 2014 22:39

      Pour ma part j’ai toujours cru comprendre qu’elle était « grande » parce qu’elle était mondiale (la suivante qui est arrivée après ne pouvait pas être une autre « grande guerre » parce qu’on ne peut pas donner deux fois le même nom.)

      Il existe bien une connotation dans la dureté des combats qui va bien avec la propagande de l’époque. La qualifier de terrible voire d’affreuse n’aurait pas passé la censure alors que cette vérité est aujourd’hui admise mais « grande » ça va !


    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 14:16

      Quand les peuples stupides comprendront-ils que la guerre n’arrange que les banquiers et les complexes militaro-industriels, et que ce sont eux qui les provoquent, par le biais des media qui nous poussent à les désirer, media qu’ils possèdent en quasi totalité ?
      Pourquoi ne nous sommes-nous pas opposés violemment, en temps que peuple, aux guerres en Afghanistan, en Libye, au Mali et en Syrie ?
      Toute guerre devrait passer par un referendum.
      Et dans ce cas, il n’y aurait plus aucune guerre.
      Chirac, Sarkozy et Hollande sont en fait trois criminels de guerre.
      Ne parlons pas de tous les présidents américains, pour qui c’est une coutume depuis 70 ans.
      Et rappelons que toutes les guerres actuelles ne sont faites que pour obéir à leurs injonctions, par président larbin interposé, et sans qu’il soit besoin de consulter ni le peuple ni nos élus.
      La prochaine fois, sachons dire NON.
      Bientôt,je le dis en passant, le parlement Français va devoir se prononcer pour ou contre la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État. Outre qu’on se demande pourquoi ce n’est pas fait depuis des lustres, ça va être le moment de voir l’impact du lobby sioniste, par Crif interposé, sur notre politique.
      Je crains le pire avec un premier ministre complètement inféodé à Israël.
      De belles guerres en perspective, et pour l’éternité, donc.
      Tant que des Fabius, des BHL, des Valls, des Juppé décideront à notre place et sans nous consulter, il n’y a aucun espoir de paix.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 novembre 2014 07:37

      Doctorix,
      Les USA, « la Nation Indispensable », ne sont pas en guerre depuis 70 ans, mais depuis 1846.


    • Fergus Fergus 11 novembre 2014 11:23

      @ C’est Nabum.

      « Jamais je ne passe dans un petit village sans aller lire la longue et interminable liste des sacrifiés. Des familles détruites, des vies fauchées pour un combat absurde qui dépassaient ces pauvres gars saoulés de vin et d’alcool au moment du sacrifice suprême. »

      Pareil pour moi lorsque je passe dans ces petits villages d’Auvergne où les morts de 14-18 se comptent par dizaines quand ceux de 39-45 peuvent être comptés sur les doigts d’une main. De Je suis d’autant plus sensible à ce massacre que j’appartiens à une famille de paysans. Par chance pour lui, mon grand-père maternel a été l’un des rescapés du Fort de Vaux où il a vécu les combats de Verdun, et je garde aujourd’hui encore en mémoire, avec beaucoup d’émotion, les récits qu’il m’a faits de cette terrible bataille. 


      • C'est Nabum C’est Nabum 11 novembre 2014 16:52

        Fergus


        Et chaque fois j’ai honte de lire autant de nom et plus encore quand ils sont rangés par grades
        Il n’y a pas de distinction dans la mort



      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 novembre 2014 19:41

        Nabum ,
        Vous vous trompez à propos de la Marseillaise.
        « Le sang impur », c’est celui du peuple, par opposition à la Noblesse, qui se disait « de sang pur », de « sang noble ». C’est un contre sens fréquemment commis.


      • calem 11 novembre 2014 20:33

         Fifi Brind_acier

        Retification

        Le Chant de guerre pour l’armée du Rhin devient la Marche des Marseillois, puis La Marseillaise.



      • Croa Croa 11 novembre 2014 22:47

        Ces monument censés honorés les « hérauts » morts pour la France furent érigés pour que les français survivants avalent cette pilule amère qu’étaient ces disparitions. Maintenant ils auraient plutôt l’effet inverse. 


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 17 novembre 2014 07:49

        Pareil pour moi avec papé Jean à Verdun et papé Jan chez les Autrichiens dans les Balkans. 


      • oncle archibald 11 novembre 2014 11:26

        Vas y Georges, dis leur ce que tu en penses :


        Depuis que l’homme écrit l’Histoire,
        Depuis qu’il bataille à coeur joie
        Entre mille et une guerr’s notoires,
        Si j’étais t’nu de faire un choix,
        A l’encontre du vieil Homère,
        Je déclarerais tout de suit’ :
        « Moi, mon colon, cell’ que j’préfère,
        C’est la guerr’ de quatorz’-dix-huit ! »
        Est-ce à dire que je méprise
        Les nobles guerres de jadis,
        Que je m’ souci’ comm’ d’un’ cerise
        De celle de soixante-dix ?
        Au contrair’, je la révère
        Et lui donne un satisfecit,
        Mais, mon colon, cell’ que j’préfère,
        C’est la guerr’ de quatorz’-dix-huit !
        Je sais que les guerriers de Sparte
        Plantaient pas leurs epé’s dans l’eau,
        Que les grognards de Bonaparte
        Tiraient pas leur poudre aux moineaux...
        Leurs faits d’armes sont légendaires,
        Au garde-à-vous, j’les félicit’,
        Mais, mon colon, cell’ que j’préfère,
        C’est la guerr’ de quatorz’-dix-huit !

        Bien sûr, celle de l’an quarante
        Ne m’a pas tout à fait déçu,
        Elle fut longue et massacrante
        Et je ne crache pas dessus,
        Mais à mon sens, ell’ ne vaut guère,
        Guèr’ plus qu’un premier accessit,
        Moi, mon colon, cell’ que j’préfère,
        C’est la guerr’ de quatorz’-dix-huit !
        Mon but n’est pas de chercher noise
        Aux guerrillas, non, fichtre ! non,
        Guerres saintes, guerres sournoises
        Qui n’osent pas dire leur nom,
        Chacune a quelque chos’ pour plaire,
        Chacune a son petit mérit’,
        Mais, mon colon, cell’ que j’préfère,
        C’est la guerr’ de quatorz’-dix-huit !
        Du fond de son sac à malices,
        Mars va sans doute, à l’occasion,
        En sortir une - un vrai délice ! -
        Qui me fera grosse impression...
        En attendant, je persévère
        A dir’ que ma guerr’ favorit’
        Cell’, mon colon, que j’voudrais faire,
        C’est la guerr’ de quatorz’-dix-huit !


        • oncle archibald 11 novembre 2014 18:57

          Nabum, Georges Brassens c’est le contraire d’Irène dans le Schpountz : il n’est mauvais à rien, il est très bon à tout.


          Et il est encore meilleur quand il parle de la guerre, des idéaux sacrosaints, des grands soirs, des juges, des gorilles, des gaillardes, des gendarmes, et même des curés dans la messe aux pendu.

        • oncle archibald 11 novembre 2014 18:59

          d’Irénée scusi … et tant que j’y suis la messe au pendu. Singulier pluriel employé mal à propos. Scusi deux fois.


        • ZEN ZEN 11 novembre 2014 12:11

          L’anneau de ND de Lorette et les discours de circonstances bla bla... ne feront pas oublier l’horreur


          • oncle archibald 11 novembre 2014 12:14

            @ Fergus : Par malchance pour lui, mon grand-père maternel est « au palmarès » de la « grande guerre », gazé à Verdun, il est mort faute de pouvoir respirer, son nom est gravé dans le marbre. 


            Un oncle de ma mère, hussard qui a d’abord guerroyé à cheval sabre au clair comme au moyen âge ou peu s’en faut a été très vite gravement blessé aux jambes. En 14 on ne réformait personne et on a prétendu le coller dans un bureau. Ce gentil macho, baroudeur comme pas deux, boxeur amateur, cavalier émérite, séducteur invétéré au grand dam de son épouse, a fait valoir que dans un avion on était assis et qu’il souhaitait plutôt qu’être affecté dans un bureau apprendre à piloter un avion. 

            Ce qui fut fait. Il a vécu longtemps et je l’ai connu. Enfants mon frère et moi étions complètement scotchés lorsque l’oncle Jean racontait comment au commandes d’un Voisin biplace il partait avec son « bombardier » porter des obus munis d’ailettes sur les lignes allemandes : « c’était un très bon avion, s’il ne prenait pas feu au décollage tu étais tranquille … » on bavait par terre … Et s’il prenait feu tonton ? « On s’arrêtait au bord de la piste et on avait le temps de sauter, c’était un bon avion je te dis » … 

            En revenant de mission il croisait parfois l’avion allemand qui venait de faire la même chose sur les lignes françaises et au début ils se tiraient des coups de fusil d’un avion à l’autre. Les mitrailleuses qui tirent à travers l’hélice sans la casser ont été inventées très vite … mais lui aussi est arrivé à passer à travers les balles. Ca n’était pas son destin de mourir à la guerre.

            • Fergus Fergus 11 novembre 2014 13:01

              Bonjour, Oncle Archibald.

              L’écrasante majorité des familles de France a eu des combattants durant ce terrible conflit. Et trop nombreuses sont celles qui n’ont pas revenu tel ou tel membre, tué au combat dans ce qui a trop souvent pris la forme d’une boucherie.

              Des boucheries qui n’ont pas seulement touché notre territoire. Dans un article intitulé « Waltzing Matilda » ou l’enfer des Dardanelles, j’évoquais l’effroyable bataille de Gallipoli, mise en musique de si émouvante manière par Eric Bogle. Je ne peux écouter cette chanson sans une grande émotion, là aussi.


            • doctorix doctorix 12 novembre 2014 14:28

              Votre admiration béate est consternante.
              D’un assassin heureux de trouver un prétexte pour tuer, l’Histoire telle que vous vous la remémorez a fait un héros.
              Le vrai courage eut été de dire : non, je ne tuerai pas, pour tout l’or du monde.
              C’est ainsi qu’on amène les peuples crétins à vouloir les guerres, alors qu’ils sont faits pour s’aimer.
              Si votre oncle avait eu un vrai courage, c’est aux fauteurs de guerre qu’il s’en serait pris. Et peut-être qu’alors votre grand-père n’aurait pas eu à mourir d’une façon aussi atroce et stupide.
              Tant que vous admirerez ce genre d’exploit, les guerres ont de beaux jours devant elles.


            • njama njama 11 novembre 2014 12:33

              La guerre 14-18 serait à elle seule une raison suffisante pour dissoudre toutes les armées du monde.
              La der des der qu’ils disaient, mais depuis un siècle cette trahison politique continue, et même pus pour la seule défense du territoire national.
              Le seul réel hommage que l’on puisse rendre à soldats pris en otages c’est de devenir pacifiste

              La guerre est un mal qui déshonore le genre humain. (Fénelon, Dialogue des morts)


              • njama njama 11 novembre 2014 12:35

                « La façon la plus rapide de mettre fin à une guerre est de la perdre. » (George Orwell)
                ...
                donc, autant déposer les armes de suite ... ça évitera des rivières de sang


                • oncle archibald 11 novembre 2014 12:59

                  « autant déposer les armes de suite ... ça évitera des rivières de sang »


                  En êtes vous si sûr ?

                • njama njama 11 novembre 2014 13:58

                  réfléchissez un peu oncle archibald
                  ...
                  si Gandhi avait pris les armes, les anglais n’auraient pas demandé mieux, ils auraient tiré dans le tas, bombardé etc., et les morts se seraient comptés par dizaine ou centaines de milliers.
                  ...
                  autre cas de figure la guerre d’Algérie (je vous signale au passage que je suis ravi aux anges que les français soient rentrés la queue entre les jambes, ce qui me paraît être la moindre des justices après 132 ans de colonisation), militairement l’armée contrôlait tout ou presque, la victoire militaire compte pour peu, la France s’est obstinée à la prolonger cette guerre alors que dès le début politiquement elle était perdue d’avance ... donc combien de morts pour rien ?
                  ...
                  vous sous-estimez clairement la force du « pacifisme » ...


                • oncle archibald 11 novembre 2014 15:55

                  Njama réfléchissez un peu à votre tour 


                  Lorsqu’un pays est envahi par un colonisateur agressif, exemples la Pologne, la Belgique, la France, envahies par l’Allemagne Hitlerienne en 1939, serait-il raisonnable que pour éviter un bain de sang les populations de ces pays se mettent en rangs avec un bouquet de fleurs à la main pour souhaiter la bienvenue aux envahisseurs ? 

                  D’ailleurs vous célébrez la victoire des algériens qui ont su bouter le colonisateur Français hors de leur pays …. pacifiquement ?? Ne dites pas cela aux familles qui ont eu un fils tué en Algérie, ils ne vous croiront pas. La guerre est toujours dégueulasse, mais elle est parfois nécessaire, point final. 

                • njama njama 11 novembre 2014 18:32

                  pour ce qui concerne l’Algérie, cela ne m’étouffe pas de ne pas être patriote
                  si nos hommes politiques avaient voulu éviter cette légitime guerre d’indépendance, c’était simple, il suffisait de supprimer le code l’indigénat, et de donner les mêmes droits aux algériens
                  A qui la faute donc cette guerre, et ses morts ?
                  on a parfaitement le droit de ne pas aimé la république quand elle pue, c’est même un devoir de lui montrer qu’on se bouche le nez
                  condoléances aux familles qui ont perdu un proche dans cette sale histoire de colonisation qui a mal fini


                • oncle archibald 11 novembre 2014 18:47

                  La question que vous posiez n’est pas traitée par votre post. A ma connaissance il n’y a pas eu de Gandhi arabe ou berbère pour faire partir les Français d’Algérie sans carnage … C’est tout ce que je voulais vous faire remarquer.


                • heliogabale heliogabale 11 novembre 2014 21:02

                  La séparation de l’Inde et du Pakistan en 1947, c’est tout de même un million de morts...

                  Et puis l’Inde avait l’atout du nombre... le mouvement indépendantiste indien n’avait pas besoin d’armes pour se faire entendre...

                  Et dernier point, bien plus que la guerre d’Algérie, c’est la conquête de l’Algérie qui fut extrêmement violente (réduction d’un tiers de la population algérienne entre 1830 et 1870)... On peut dire que la fin violente de la colonisation de l’Algérie était prévisible...


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 novembre 2014 07:32

                  njma,
                  Ya ka, faut kon...
                  Revoyez l’histoire de la IVe République, avec 22 gouvernements en 12 ans.
                  Ils n’ont été capables de régler ni l’indépendance de l’ Indochine, ni celle de l’ Algérie.


                • juluch juluch 11 novembre 2014 12:48

                  Honneurs aux Anciens quelques soit leurs origines, ne les oublions pas.


                  • Croa Croa 11 novembre 2014 22:53

                    Il auraient sûrement préférés vivre tranquilles.

                    Les honneurs ne nourrissent personne, et encore moins ceux qui sont morts.


                  • juluch juluch 12 novembre 2014 00:12

                    Surement, mais il ne faut pas les oublier se sont nos parents....


                  • soi même 17 novembre 2014 00:58

                    En tous cela devrais vous intéresser :

                    La borne de la Terre sacrée, l’une des six dans le monde, renferme les terres des différents fronts de la Grande Guerre. Un hommage poignant aux poilus corses a été rendu hier matin devant le monument.Jean-Pierre Belzi

                    http://www.corsematin.com/article/ajaccio/cent-ans-apres-souvenirs-dune-saignee-dhommes-a-ajaccio.1590088.html



                  • Allexandre 11 novembre 2014 13:20

                    La Guerre de 14-18 est une horreur suprême. Depuis que je suis enfant, j’entends répéter à l’envi que ces jeunes hommes sont morts pour la France. Mais de qui se moque-t-on ? Ils sont morts dans des circonstances désastreuses par dizaines de milliers sans savoir pourquoi. Ils ont été victimes du bourrage de crâne de l’école de la République, comme nous mêmes l’avons été. La guerre a tué plus d’un million cinq cent mille hommes, mais a aussi endeuillé et traumatisé des millions de familles. Quelques uns pourtant ont tiré des bénéfices de cette guerre, comme de toutes les guerres d’ailleurs. Ce sont les industries d’armement. Plus la guerre est longue et plus l’argent rentre. Il ne faut pas oublier les banquiers qui ont financé tous les camps et qui ont édifié des empires industrialo-financiers. Mais de cela on ne parle jamais. On évoque les héros. Mais qu’est-ce qu’un héros ? Et voilà ce que l’on commémore aujourd’hui. Un mensonge de plus. Sait-on jamais, il faut préparer les esprits à une éventuelle prochaine guerre. Auquel cas, comme nos aïeux, il nous faudrait aller défendre la patrie. Foutaise !!!


                    • lsga lsga 11 novembre 2014 14:25

                      Bon Gauche Normal, maintenant que tu as compris ça, tu vas devenir progressiste révolutionnaire et arrêter de soutenir la racaille nationaliste qui défend la rente et le patrimoine (cad : le Capital).


                    • njama njama 11 novembre 2014 14:28

                      la mobilisation générale
                      ...
                      elle n’aurait dû être comprise que pour la stricte défense du territoire, et pas au-delà :« Tout Français est soldat et se doit à la défense de sa patrie » ( loi Jourdan-Delbrel -post- révolutionnaire 1793) , mais hélas, elle a offert à Napoléon l’occasion de satisfaire ses ambitions impériales, et d’aller foutre l’Europe à feu et à sang . ... Aussi, maintenant que la France est noyée dans l’Europe, autant dire que la mobilisation générale est une vieille lune du temps des poilus, de la propagande de la revanche ...


                    • lsga lsga 11 novembre 2014 15:31

                      en fait, je suis pas trop sur pour toi. Tu te situes où sur l’échiquier politique de ton propre point de vue ? 

                       
                      Pour rappel, de mon point de vue, « ni de gauche, ni de droite » est strictement synonyme à Extrême-Droite. 

                    • lsga lsga 11 novembre 2014 15:37

                      j’ai lu pas mal de tes commentaires. Je ne suis pas sûr à 100%. Clarifie. Il n’y a pas à raconter sa vie. Ex : je suis progressiste révolutionnaire d’inspiration marxienne.


                    • JL JL 11 novembre 2014 15:48

                      ’’de mon point de vue, « ni de gauche, ni de droite » est strictement synonyme à Extrême-Droite.

                      typiquement un péripate qui se mord la queue, vu que pour lui, gauche = extrême droite !

                       smiley


                    • lsga lsga 11 novembre 2014 15:57

                      faux. J’ai voté Hollande, j’ai voté Mélenchon, j’ai appelé à voter Hollande, j’ai appelé à voter Mélenchon, j’appellerais à voter Hollande, j’appellerais à voter Mélenchon. 

                       
                      Je fais très clairement la différence entre la Gauche et la Droite. 
                       
                      Mais bon, la vrai division qui m’intéresse c’est :


                      - Progressiste : « en route vers le futur ! »
                      - Conservateur : « on sait ce qu’on a, on sait pas ce qu’on perd.... »
                      - Réactionnaire : « C’était mieux avant, et »avant« c’est ni de gauche ni de droite... »
                       


                    • lsga lsga 11 novembre 2014 16:34

                      moi, rien que pour le plaisir de voir les huissiers manifester et faire grève.


                    • lsga lsga 11 novembre 2014 16:44

                      ah pour mes camarades immigrés clandestins, il y a eu une vraie différence entre Sarkozy et Hollande. C’est parce que tu fais partie de la classe moyenne, réactionnaire, que tu ne vois pas la différence.


                    • Xenozoid 11 novembre 2014 16:45

                      voter ? sert a keketchose ?,bonne nouvelle


                    • c’est pas grave 11 novembre 2014 16:45

                      moi aussi , car Hollande c’pas Sarkozy , c’mieux
                      même que


                    • Xenozoid 11 novembre 2014 16:47

                      on devrais tous vote pour nous mêmes.


                    • lsga lsga 11 novembre 2014 17:15

                      non je n’oublis rien du tout. Mais moi, contrairement à vous, je compte des clandestins parmi mes amis, et eux connaissent la réforme que Hollande a fait sur l’obtention des visa & co ; et eux savent qu’il y a une grosse différence.

                       
                      Toi, tu fais partie de la classe moyenne, donc tu es réactionnaire, donc tu ne fais pas la différence entre la gauche et la droite, donc tu penses que c’était mieux avant. 

                    • lsga lsga 11 novembre 2014 17:36

                      tu ne fréquentes pas de clandestins, donc tu ne sais pas la différence qu’il y a entre Hollande et Sarkozy sur ce point. Tu es de la classe moyenne, tu ne fréquente que des personnes de ton milieu, et les petits privilégiés comme toi ne voient pas ce que la Droite ou la Gauche leur apporte. Retourne voter pour les nationalistes, tu n’es bon qu’à ça.


                    • marmor 11 novembre 2014 18:52

                      Don’t feed the troll isga


                    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 11 novembre 2014 19:12

                      Isga vote ?

                      Pour ces petits bourgeois « réactionnaires », ces bureaucrates européistes ? Tiens, tiens, comme c’est interessant...


                    • Spartacus Spartacus 11 novembre 2014 19:26

                      Non en fait le capitalisme mis fin à la guerre et au totalitarisme.

                      Sans Reagan le mur de Berlin ne serait jamais tombé.....
                      Sans le capitalisme on mourrait encore de faim en Chine, en Asie, en Afrique.

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 novembre 2014 20:04

                      isga
                      Vous avez fini de ficher les gens ?


                    • Spartacus Spartacus 12 novembre 2014 08:48

                      Les mutinationales ne déclarent pas les guerres, elle n’ont pas force de loi.

                      C’est l’interventionnisme d’état qui les déclare.......

                      Reagan, c’est lui qui a fait tomber le mur par sa politique de guerre des étoile et a démontré que l’URSS ne faisait pas le poids face à l’innovation et l’émancipation.

                      Il a prouvé à des communistes que et le cumul des biens individuels qui font plus pour le bien commun et l’économie de marché, que ceux qui l’imposent et ne comprennent ps que l’intervention cache le malheur commun. 

                    • doctorix doctorix 12 novembre 2014 14:45

                      « Les mutinationales ne déclarent pas les guerres, elle n’ont pas force de loi. »
                      Les multinationales possèdent les media, et les media formatent les opinions dans le sens exigé par leurs patrons.
                      Ce sont les media qui poussent les peuples à,la guerre, comme ils pourraient tout aussi bien les pousser à se révolter contre les guerres.
                      Puisque ce n’est pas le cas, il faut comprendre que ce sont bien les multinationales qui fabriquent les guerres par le formatage de l’opinion.
                      Il n’y a pas de guerre sans propagande guerrière.
                      Les guerres, ce sont de pauvres couillons qui vont défendre les intérêts des banquiers et des multinationales en étant persuadés que c’est le leur qu’ils défendent. Mais les banquiers ne versent pas leur sang, ni le leur ni celui de leur progéniture. Pas si bêtes.


                    • julius 1ER 12 novembre 2014 20:39

                      toujours aussi con Spartacus, même le 11 novembre tu racontes des conneries plus grosses que toi

                      tes ricains font tomber un mur pour en construire pleins d’autres, que ce soit au Mexique, en Palestine etc.......
                       et là tu ne les vois même pas, à mon avis ils ne doivent pas être ni assez gros et grands ni assez long !!!!!!!!!!!!!!!!!
                      ton logiciel est vraiment périmé il en est resté à la France de Pétain et son combat contre le bolchévisme ....... pov Spartacus, finalement tu es plus à plaindre qu’à blâmer............. ;

                    • njama njama 11 novembre 2014 14:39

                      Ah la guerre de 14, ... , la « Grande » ...
                      la République se fera moins glorieuse de rappeler qu’elle en fût l’incendiaire
                       !
                      Le revanchisme entretenu par les institutions
                      ...
                      Elle fut organisée par les autorités publiques puisque l’esprit revanchard faisait partie des programmes pédagogiques ... chansonnettes xénophobes apprises par les écoliers allemands et anglais, autant de préludes programmés à ce qui devint un massacre de masse.

                      ...
                      Outre l’école, la République française entretient également ce revanchisme à travers les 900 monuments aux morts, nés d’initiatives privées, qui apparaissent entre 1870 et 1914, leur inauguration étant l’occasion de fêtes civiques (remise de médailles aux vétérans, banquets de régiments) qui deviennent de véritables « fêtes de la Revanche » suite la défaite de 1870. Ces fêtes mémorielles sont rapidement républicanisées avec la loi du 4 avril 1873 sur la « conservation des tombes des militaires morts pendant la guerre de 1870-1871 » qui permet à l’État d’acheter les parcelles de cimetières ou d’exproprier les terrains où se trouvent ces tombes.


                      • oncle archibald 11 novembre 2014 16:07

                        Votre vision est extrêmement simplificatrice … Il n’y a pas une cause mais des causes au déclenchement de ce conflit et la France seule ne se serait jamais lancée dans l’aventure, même si l’envie de revanche était bien présente dans la plupart des esprits. En fait c’est l’hégémonie de « l’entente tripartite » ou de « l’empire austrau-hongrois »sur l’Europe centrale et sur les colonies d’Afrique qui était en jeu dès le début du siècle et chaque coalition s’armait à qui mieux mieux pour en découdre.



                      • C'est Nabum C’est Nabum 11 novembre 2014 16:53

                        ZEN


                        Les discours de circonstances deshonorent ceux qui s’y livrent

                        • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 11 novembre 2014 19:02

                          Le Chant de Craonne : (chant des mutins) qui résume si bien la guerre de 14/18, le désespoir des soldats et les intérêts des industriels de l’époque.

                          Quand au bout d’huit jours le r’pos terminé
                          On va reprendre les tranchées,
                          Notre place est si utile
                          Que sans nous on prend la pile
                          Mais c’est bien fini, on en a assez
                          Personne ne veut plus marcher
                          Et le cœur bien gros, comm’ dans un sanglot
                          On dit adieu aux civ’lots
                          Même sans tambours, même sans trompettes
                          On s’en va là-haut en baissant la tête

                          - Refrain :
                          Adieu la vie, adieu l’amour,
                          Adieu toutes les femmes
                          C’est bien fini, c’est pour toujours
                          De cette guerre infâme
                          C’est à Craonne sur le plateau
                          Qu’on doit laisser sa peau
                          Car nous sommes tous condamnés
                          Nous sommes les sacrifiés

                          Huit jours de tranchée, huit jours de souffrance
                          Pourtant on a l’espérance
                          Que ce soir viendra la r’lève
                          Que nous attendons sans trêve
                          Soudain dans la nuit et dans le silence
                          On voit quelqu’un qui s’avance
                          C’est un officier de chasseurs à pied
                          Qui vient pour nous remplacer
                          Doucement dans l’ombre sous la pluie qui tombe
                          Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes

                          - Refrain

                          C’est malheureux d’voir sur les grands boulevards
                          Tous ces gros qui font la foire
                          Si pour eux la vie est rose
                          Pour nous c’est pas la même chose
                          Au lieu d’se cacher tous ces embusqués
                          F’raient mieux d’monter aux tranchées
                          Pour défendre leur bien, car nous n’avons rien
                          Nous autres les pauv’ purotins
                          Tous les camarades sont enterrés là
                          Pour défendr’ les biens de ces messieurs là

                          - Refrain :
                          Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront
                          Car c’est pour eux qu’on crève
                          Mais c’est fini, car les trouffions
                          Vont tous se mettre en grève
                          Ce s’ra votre tour, messieurs les gros
                          De monter sur le plateau
                          Car si vous voulez faire la guerre
                          Payez-la de votre peau


                          • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 07:39

                            icole CHEVERNEY


                            C’est à vous tirer les larmes des yeux

                            Merci

                          • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 12 novembre 2014 10:17

                            @ C’est Nabum,

                            Le problème, c’est que les soldats grévistes (des milliers) et la quasi totalité des compagnies, régiments, (1917, chemin des Dames), ont arrêté le mouvement, alors qu’ils étaient en passe de réussir.

                            Résultat ? Pétain a fait fusiller 47 mutins, et la guerre a continué un an de plus. (Sans compter les nombreux soldats fusillés pour l’exemple, depuis 1914.

                            C’est une tragédie, dans la tragédie.

                            Cordialement.


                          • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 11 novembre 2014 19:24
                            « Les causes de la Première Guerre mondiale ? Le partage du monde et la peur du mouvement social » in :




                                • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 11 novembre 2014 19:40

                                  @ Herlock,

                                  D’accord avec vous, les causes du déclenchement de la guerre, la peur des grands mouvements sociaux, de part et d’autre du Rhin et le partage des colonies entre les grandes puissances européennes.

                                  D’ailleurs les Allemands auraient sans doute gagné cette « maudite guerre », si des mouvements sociaux de grande ampleur en Allemagne, n’avaient éclaté en 1918, (les premiers à Kiel), et n’avaient contraints le Kaïser et son fils le Kronprinz à abdiquer, et les voir avec leur famille, fuir l’Allemagne et se réfugier à l’étranger. Ce qui amena directement à la capitulation allemande où la population dans tout le pays, refusait désormais de continuer la guerre.

                                  Cette épisode historique très important est très peu mentionné dans les livres d’histoire.

                                  Cordialement.


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 novembre 2014 20:20

                                  Nicole,
                                  Et l’engrenage du jeu des alliances...

                                  Le service militaire durait 3 ans, puis la guerre.
                                  La très belle chanson de Maxime Le Forestier : « Les lettres » .


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 novembre 2014 11:35

                                  Merci Fifi pour cette merveilleuse chanson, que je ne connaissais pas


                                • julius 1ER 12 novembre 2014 20:47

                                  Cette épisode historique très important est très peu mentionné dans les livres d’histoire

                                  @nicole cheverney,
                                  mais si Nicole, Hitler s’en est beaucoup servi de ces arguments pour justifier son militarisme, il a toujours prétendu que c’est l’arrière donc la population qui avait trahi l’armée, que l’Allemagne avait gagné militairement, mais qu’elle avait été victime de la lâcheté de ceux-ci ............

                                • doctorix doctorix 12 novembre 2014 22:48

                                  Oui, merci Fifi, et que maudites soient les guerres, et maudits les banquiers et marchands d’armes qui gâchent tant de belles vies.
                                  Saurions-nous dire non, cette fois ?
                                  J’ai peur que non.


                                • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 13 novembre 2014 06:07

                                  @ Julius 1er

                                  Le Traité de Versailles, l’occupation de la Rhur, la lourde dette de guerre infligée aux Allemands, la république de Weimar, corrompue, plus la montée du communisme en Allemagne avec le « spartakisme », le chômage, la misère du prolétariat citadin, seront exploités par Hitler, pour sa propagande agressive, et comme vous le soulignez si bien, autant d’arguments pour remilitariser l’Allemagne.

                                  Le Traité de Versailles, suivi en 1925 par le traité de Locarno furent deux aberrations, responsables indirectement de la montée du nazisme en Allemagne. Depuis le début du xxe siècle, l’Europe n’a été gouvernée que par des imbéciles et des incompétents !

                                  Cordialement.


                                • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 11 novembre 2014 19:36

                                  « A nos camarades morts pour le capitalisme mondial ».



                                  • L'enfoiré L’enfoiré 11 novembre 2014 19:43

                                    Bonsoir Nabum,


                                     Il y a un an, j’écrivais « Dans la tourmente », dans lequel je reprenais cette mémoire douloureuse.
                                     La guerre, plus jamais ça. 

                                    • C'est Nabum C’est Nabum 11 novembre 2014 20:24

                                      L’enfoiré


                                      La guerre ?

                                      Elle est désormais partout
                                      Dans la rue, dans les consciences, dans les croyances

                                      La guerre est une valeur sûre qu’on exporte et qu’on importe comme n produit de grande consommation

                                      • L'enfoiré L’enfoiré 12 novembre 2014 10:16

                                        Tout à fait.

                                        Et dans les moments de repos à regarder la télé.
                                        Les films de guerre, les livres, un sujet à exploiter sans fin.
                                        Brad Pitt est sur tous les écrans.
                                        Des remakes de guerres à fragmentations.

                                      • heliogabale heliogabale 11 novembre 2014 21:40

                                        La trahison de la social-démocratie (en particulier la social-démocratie allemande) est l’une des causes de cette guerre, trahison facilitée par l’assassinat de Jaurès...

                                        Trahison qui a hélas ouvert la voie aux totalitarismes...


                                        • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 07:40

                                          heliogabale


                                          Pensons d’abord aux conséquences !
                                          et aux sacrifiés

                                        • brieli67 11 novembre 2014 23:35

                                          à lire 

                                          à Sarreguemines au lazaret le médecin chef « DOEBLIN » connu pour ses correspondances.

                                          sorti récemment en poche en Allemagne et traduite en français
                                          • November 1918. Eine deutsche Revolution (publication intégrale 1949-1950)
                                            • 1939 - t. 1 : Bürger und Soldaten
                                              • Bourgeois et soldats, trad. Yasmin Hoffmann & Maryvonne Litaize, Marseille, Agone, 2009
                                            • t. 2 : Verratenes Volk
                                              • Peuple trahi, trad. Yasmin Hoffmann & Maryvonne Litaize, Marseille, Agone, 2009
                                            • t. 3 : Heimkehr der Fronttruppen
                                              • Retour du front, trad. Yasmin Hoffmann & Maryvonne Litaize, Marseille, Agone, 2009
                                            • t. 4 : Karl und Rosa
                                              • Karl & Rosa, trad. Yasmin Hoffmann & Maryvonne Litaize, Marseille, Agone, 2008


                                          • brieli67 11 novembre 2014 23:47
                                            de découverte récente amitié STEINER / SCHWEITZER

                                            à lire absolument !! 
                                            horrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrible :
                                             les deux vivent une époque formidable après WW I 
                                            stop du déclin culturel 
                                            et retour à l’ Eglise et autres « sciences de l’ âme »

                                            • brieli67 12 novembre 2014 00:07

                                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_Banking_Corporation


                                              vous connaissez ?
                                              les ouvriers hongrois en grève
                                              FAILLITE

                                              devint banquier et grand argentier d’AH avec des $$$$ bien américains.




                                              • Ruut Ruut 12 novembre 2014 08:45

                                                La guerre est le résultat de dirigeants défaillants.

                                                Seul un vrais leadeur fait un règne sans guerre.


                                                • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 13:06

                                                  Ruut


                                                  Dans ce cas, nous allons tout droit au conflit armé avec le dirigeant actuel


                                                • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 13:07

                                                  Hervépasgrav


                                                  Déplorable mascarade du côté des dirigeants
                                                  L’article ne change rien hélas à la farce du moment

                                                • njama njama 12 novembre 2014 09:40

                                                  les Britanniques, maître d’oeuvre de la guerre de 1914
                                                  .
                                                  cause de la guerre, la construction du Transsibérien qui allait bouleverser les échanges commerciaux, l’Empire britannique ne pouvait pas laisser faire, fallait taper dans la fourmilière, pour détruire ces projets d’alliances
                                                  ...

                                                  Comment l’Empire britannique orchestra la Première Guerre mondiale
                                                  Pour le roi britannique Edouard VII (à droite), la coopération continentale eurasiatique nouée par le chancelier allemand Bismarck, le ministre français des Affaires étrangères Gabriel Hanotaux et le ministre russe des Finances Serge de Witte (à gauche) était un casus belli . En effet, elle menaçait l’hégémonie de l’Empire britannique fondée sur sa domination des océans.
                                                  [...]
                                                  Le comte Witte [ministre russe des Finances de 1892 à 1903] disait en 1892 :
                                                  .
                                                  Personne ne peut plus nier la signification globale de la Route sibérienne. Elle est reconnue dans le pays et à l’étranger. Reliant l’Europe et l’Asie par une liaison ferroviaire ininterrompue, cette route devient un moyen de transit uniformisé par où devront passer les échanges de biens entre l’Ouest et l’Est. La Chine, le Japon et la Corée ont un demi-milliard d’habitants. Et déjà, avec un commerce international s’élevant à plus de 600 milliards de roubles et ce grand système de circulation continentale à vapeur, permettant un transport plus rapide et meilleur marché d’hommes et de marchandises, nous pouvons entrer en relations plus étroites avec l’Europe, un marché ayant une culture manufacturière développée, et y créer par là même une plus grande demande pour les matières premières de l’Est. Grâce à la Route sibérienne, il y aura aussi une demande plus importante d’usines européennes et de savoir-faire européen, et le capital trouvera un nouveau domaine d’investissement dans l’exploration et le développement des richesses naturelles des nations orientales. Le chemin de fer sibérien peut être d’une grande aide pour l’industrie chinoise du thé, car il pourrait y jouer un rôle dominant. Si les Etats européens persistent dans la voie actuelle, ils risquent un grand malheur.
                                                  [...]
                                                  http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/histoire/article/comment-l-empire-britannique.html

                                                  indirectement, cette guerre aura permis la révolution de 1917 et la chute du tsar


                                                  • alberto alberto 12 novembre 2014 10:02

                                                    Salut Nabum,

                                                    Trop occupé hier 11/11 à goûter les vins bio au salon Marjolaine pour ajouter un commentaire à ton article que je partage !

                                                    Une remarque, cependant (je n’ai pas lu tous les commentaires) : des millions de morts, de blessés, et pas un seul responsable de cette hécatombe n’a été pendu ?

                                                    Y aurait pourtant de quoi...

                                                    Bien à toi.


                                                    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 12 novembre 2014 10:26

                                                      @ Alberto

                                                      Non seulement ni jugés, ni pendus, mais dans chaque ville, village de France, on honore ces tortionnaires en donnant leur nom à des rues, des places, des avenues.

                                                      Ne serait-il pas temps de débaptiser les rues de ces noms qui non seulement sont responsables du massacre de centaines de milliers de Français, ont détruit la paysannerie française et une partie du prolétariat, villes et campagnes ? Et au passage, ont largement collaboré à l’enrichissement des Industriels français et allemands, fabricants d’armes lourdes, acier, charbon, forges, etc...

                                                      Alors les singeries des présidents de la républiques qui se sont succédés depuis 1919, à honorer les morts pour la France, et le dernier en date, pas plus tard qu’hier, sont le signe d’une vaste et insupportable escroquerie morale et humaine.

                                                      Cordialement.


                                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 novembre 2014 10:46


                                                      Que maudite soit la guerre ! est un beau slogan

                                                      Que maudites soient les causes de la guerre ! serait beaucoup mieux.

                                                       

                                                      100 ans après l’engagement dans le grand carnage évitable, les causes de la nouvelle guerre mondiale à éviter me semblent faciles à voir :

                                                       

                                                      - la soumission des gouvernants à l’économisme contre l’humanisme

                                                      - la soumission des gouvernants à l’islamisme contre la désacralisation des théologies criminogènes.



                                                      • alberto alberto 12 novembre 2014 10:56

                                                        Ho oui, Nicole !

                                                        D’autant que les « héros » allaient à guerre encadrés par les gendarmes avec l’enthousiasme que l’on devine, et gare aux récalcitrants : quelques fusillés pour l’exemple...

                                                        Pendant ce temps, les fortunes prospéraient : Schneider, Wendel, chez nous, Krupp, Thyssen en face, plus quelques banques pour le financement.

                                                        Je me demande si je ne vais pas aller de ce pas badigeonner la plaque de la rue du « Maréchal Joffre »
                                                        avec un peu de peinture rouge pour rappeler avec cette couleur le sang qu’il aimait tant...enfin celui des autres !

                                                        Bien à toi.


                                                        • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 12 novembre 2014 12:36

                                                          @ Alberto,

                                                          Et on oublie un peu trop Clémenceau qui ne fut pas un tendre, non plus...
                                                          Des soldats lui cueillirent un bouquet de coqueliquots et lui offrirent. Rouge... bien sûr, couleur du sang.

                                                          Le drame c’est que comme le dit la chanson de Craonne, ce sont les « purotins » de misère (ceux qui sont dans la purée) qui ont donné leur sang pour des intérêts aux antipodes des leurs. Mon grand-père en fut, c’était un paysan beaujolais, « patriote » comme l’on était à l’époque, c’est à dire abreuvé depuis le berceau de propagande républicaine anti-allemande, prussienne, devrais-je plutôt dire. Et de l’autre côté du Rhin, c’était itou.

                                                          Cordialement.


                                                        • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 13:08

                                                           alberto


                                                          Il ne vallait pas la corde pour le pendre

                                                          • alberto alberto 12 novembre 2014 14:08

                                                            C’est Nabum :

                                                            Il faut savoir se montrer généreux selon les circonstances ...


                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 14:26

                                                            alberto


                                                            Je m’en étrangle d’indignation

                                                          • izarn izarn 12 novembre 2014 16:04

                                                            Fastoche ! Et les origines de cette guerre, ca vous interesse ?
                                                            Ca veut dire quoi de faire du sentimentalisme ?
                                                            De fait l’horreur de cette guerre provient du fait qu’en 1915, ALORS QUE TOUT LE MONDE SAVAIT QU’IL N’Y AVAIT PAS D’ISSUE !
                                                            ON A DECIDE DE LA CONTINUER !
                                                            Cela a fait gagner des milliards aux industriels de la guerre, cela a fait gagner des milliards aux USA ! Hé oui ! Pendant ce temps on a payé en mark papier et en franc papier le pauvre con de français et d’allemand qui faisait des obus, l’or foutait le camp aux USA ! Parceque eux malins, ne voulaient que de l’or ! Ensuite on dévalue et il te faut un million de mark pour un bout de pain. Les enculés comptez vous !
                                                            Pourquoi aprés la guerre 14-18, les USA font figure déja de première puissance économique ?
                                                            C’est quoi la ruine du mark en 1920 ? Faut arreter de se foutre de la tronche du citoyen des donneurs de leçons anglo-saxons !
                                                            Comme disait Chavez : Obama, au lieu de me critiquer tu ferais mieux de te trorcher le derriere avant de parler !


                                                            • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 16:44

                                                              izarn


                                                              Il se peut que vous ayez raison ce qui devrait vous insiter à l’écrire plus convenablement. La vulgarité dessert un propos même quand celui-ci est judicieux


                                                              • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 19:34

                                                                joyeusetés


                                                                Un texte sans autre ambition que de déplacer le débat et de refuser le discours convenu de nos chers tribuns des commémorations.

                                                                Il fallait écrire ce que beaucoup pensent tous bas et comme il n’est pas possible dans ce beau pays de prendre la parole derrière ces discoureurs insolents, j’ai pris la liberté de publier ici ce petit cri du cœur

                                                              • Dzan 12 novembre 2014 17:17

                                                                Sur 15 communes de Haute Charente+ Haute Vienne : 58 morts le même jour de Septembre 1917.
                                                                Sur le monument aux morts de Gentioux dans la Creuse, la même phrase est gravée.
                                                                Maudite soit la guerre


                                                                • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 19:35

                                                                  Dzan


                                                                  Un jour noir d’entre tous pour cette région.
                                                                  Les paysans étaient de la viande à boucherie pour les génraux

                                                                  Honte à eux

                                                                • Corinne Colas Corinne Colas 12 novembre 2014 19:37
                                                                  C’est un bel article consensuel pour tous ceux qui sont consternés par les « va t’en guerre », d’autant que ces derniers très dangereux, agissent sans aucun garde-fou. 


                                                                  Cependant qui serait contre la possibilité de nous défendre face à une agression sur notre territoire ? 

                                                                  Le problème ne vient pas de l’armée mais de ceux qui l’utilisent à leur gré selon les intérêts privés du moment. Une seule main nourrit les politiques depuis le début de leur carrière jusqu’à leur retraite, les élections ne changent rien à cet état de fait. L’armée étant d’abord méprisée par les gouvernants eux-mêmes qui n’ont aucune considération pour « la chair à canon », nous le « peuple », devons faire attention à ne pas leur emboîter le pas. 

                                                                  Le « 11 novembre » ne sera toujours qu’une vitrine pour la droite, la gauche, le milieu (ou les côtés peut être un jour), il n’en est pas de même pour l’armée apolitique par principe car au service de la nation (une idée qui persiste même si elle n’est plus à la mode).

                                                                  Les jeunes sélectionnés pour le 11 novembre, se sont entraînés (pendant des semaines... et en plus de tout le reste) spécialement pour cette journée afin de faire honneur à tous les morts. Si eux et leurs écoles « célèbrent » quelque chose, c’est bien le refus de l’oubli de ce sacrifice et certainement pas ce que sous-entend l’auteur.

                                                                  Pendant que les journalistes s’attardent sur l’homélie du président du moment, des gamins et gamines gelés dans leur uniforme, restent sans bouger pendant des heures, il n’est pas rare que l’un d’entre eux, ne tombe dans les pommes à cette occasion (personne ne le remarque). Plus tard, tandis que président et ministres partent vers les petits-fours de l’après-cérémonie, ces gosses reprennent leur bus pour un long trajet en direction de leur école, déjà échaudés par le peu de considération dont ils font l’objet. Pour le public, c’est de la figuration, pour eux, c’est une journée éprouvante physiquement mais dont ils sont fiers car elle est à la hauteur de leur engagement. Hé oui, ils ont le malheur de croire encore à tout un tas de « sottises » : pays, sacrifice, honneur etc. 

                                                                  Cela en fait ricaner beaucoup, ils ne se rendent pas compte qu’ils font le jeu de nos dirigeants qui eux, placent leur confiance plutôt dans « EuroGendFor ». 


                                                                  L’armée a mauvaise presse mais on devrait au contraire la défendre tout comme nos hôpitaux publics. Le jour où nous verrons défiler les Blackwater ou autre société militaire privée de plus en plus prisée, ce sera par une lucarne, planqués dans une cave. 

                                                                  Ce sera l’occasion de comparer avec une « armée dépassée, monstrueuse, délirante » ! Après d’autres de par le monde, passer du public au privé dans ce domaine aussi, nous permettra une opinion éclairée... 
                                                                   smiley

                                                                  Conclusion :
                                                                  Bien sûr que la guerre est une abomination... Celle de 14-18 a été une boucherie, la suivante a permis de démontrer qu’on pouvait, avec une logique froide, quasi exterminer de façon industrielle. La litanie des atrocités est trop longue mais plus tard par ex le Rwanda a démontré qu’il était possible de faire mieux en économisant sur les coûts de transport et de structure. 

                                                                  Côté « white » (nouveauté du dictionnaire politique), c’est plus moderne. On nous parle de guerre « propre », de « frappe chirurgicale » et c’est inqualifiable cette façon de décrire l’ignoble... Que dire aussi de toutes les guerres en cours et dans lesquelles, la France est toujours impliquée ? Que dire de l’U.E, du rôle de l’OTAN dans le micmac d’aujourd’hui ? Plus qu’hier, les peuples ne peuvent que subir, l’échappatoire est devenue impossible. 

                                                                  Et silencieuses ou ouvertement déclarées, les guerres se font de toute façon sans notre consentement. 

                                                                  Oui, oui... ça c’est pour le blabla consensuel si doux à nos oreilles !

                                                                  A l’heure des drones, des bombes N, H et autres lettres de l’alphabet, des armes si sophistiquées qu’une seule petite équipe suffit pour tout anéantir sans se salir, on se doit d’être antimilitariste car le marché de la guerre ne connaît pas la crise malheureusement, c’est même son corollaire lorsque les ressources s’épuisent. La tendance est à l’amplification au vu des intérêts géopolitiques des puissances qui s’affrontent pour le dernier bout de gras sur terre.

                                                                  Dernier bout de gras que l’on est d’ailleurs prêt à acheter sans scrupule ! 

                                                                  J’ai très mauvais esprit, j’ai du mal à m’indigner d’un côté tout en acceptant de l’autre les contreparties de ces guerres : pétrole, gaz, bois précieux, minerais, eau, terres spoliées pour la nourriture de notre bétail etc. 

                                                                  Depuis la nuit des temps, tout n’est que guerre pour les ressources et aujourd’hui, nous les occidentaux sommes très doués pour « le grand écart » en matière de compromission et d’indignation. Il est de bon ton par ex de conspuer la politique U.S, mais nous partageons avec l’Amérique du Nord, la même culture, les mêmes désirs. Quels sont les hypocrites ? 

                                                                  Le coupable, c’est toujours l’autre ! L’armée qui « marche à pas cadencé » a bon dos... Nous tous marchons mécaniquement vers le temple de la consommation en foulant aux pieds tous ceux qui doivent crever pour notre « mode de vie non négociable ».

                                                                  • C'est Nabum C’est Nabum 12 novembre 2014 19:41

                                                                    Corinne Colas


                                                                    Vous posez évidemment les bonnes questions
                                                                    Que faire ?

                                                                    Ce n’est pas simple d’y répondre sans se préoccuper du système qui soutend l’ensemble. 
                                                                    Sans changement de paradigme, le risque est grand de recommencer les mêmes erreurs pour que l’économie tourne à plein régime et que les profits s’accumulent tout autant que les cadavres.

                                                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 novembre 2014 21:19


                                                                      Il faut évidemment renoncer à l’économisme et, pour ceux qui croient en Dieu, renoncer à la conception criminogène que les religions demandent d’en avoir.

                                                                      Même si, bien sûr, ça ne garantit pas que les humains n’inventeront pas une autre grande raison de faire la guerre.

                                                                      Il me paraît raisonnable de lutter pacifiquement au moins là où il nous est possible de le faire.

                                                                      Nos petits-enfants et les suivants ne comprendront pas que nous aurons choisi de ne pas le faire quand c’était encore relativement facile.


                                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 06:30

                                                                      Pierre Régnier


                                                                      Il y a du boulot ! 

                                                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 novembre 2014 10:37


                                                                      Oui Nabum y a du boulot. Mais ne pas s’y consacrer c’est une forme de complicité par omission.

                                                                      Beaucoup des commentateurs qui, ici, vous approuvent chaleureusement sont en fait des indignés superficiels, installés dans le néo-conformisme dont Stéphane Hesse a donné la recette avant de mourir. 

                                                                      Ils ne sont nullement des adversaires du système qui sous-tend l’ensemble - l’économisme - mais seulement opposés à sa domination et à sa conduite par les USA.

                                                                      Je prétends que réduire ce système à cette composante - bien réelle et bien révoltante - c’est le déformer, le conforter et l’aggraver. C’est apporter sa petite contribution à la guerre qu’il mène contre l’humanité.

                                                                      Par ailleurs, l’économisme sous direction des USA mène cette guerre avec - et non pas contre comme beaucoup veulent le faire croire - les acteurs de l’islamisation du monde.

                                                                      Considérer comme déplacé, comme on le fait toujours, cette évocation de l’autre grande cause de la guerre en cours, et qui s’amplifie, n’est pas servir la paix.



                                                                    • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 16:28

                                                                      Pierre Régnier


                                                                      ÉCRIRE C’EST S’OPPPOSER

                                                                    • smilodon smilodon 12 novembre 2014 21:36

                                                                      @ bel article !..... Cette « grande guerre » n’aura été qu’une effroyable boucherie !... Point à la ligne !... Et si à l’époque les « gens » étaient plus « maléables », moins informés, plus « durs » qu’aujourd’hui, c’est que « l’époque » n’était pas la même !... Les mots « confort », « prestations sociales », « droit », n’existaient pas encore !... Tu voulais manger, il fallait travailler !.... Une AUTRE « époque » !... ///... J’ai passé 3 ans dans la région de « pontarlier », et j’ai connu un nommé « Hostetler » (désolé pour l’orthographe), un type charmant, qui m’a expliqué un jour comment ce patronyme, d’origine suisse« ,(et tant d’autres), s’était retrouvé de ce côté-là de la »frontière« . Dans ce pays de »sapins« et de »bûcherons« , après la guerre 14/18, il n’y avait tout simplement plus d’hommes valides pour couper le bois. Il n’y avait pour être plus précis, tout simplement plus »d’hommes«  !..... Ils étaient tous (ou pratiquement TOUS), morts à la guerre !.....Dans tous ces petits villages de ce côté de la »frontière suisse« , il ne restait que des vieux, des veuves et des orphelins. Le gouvernement français de cette époque a donc du faire appel à la Suisse (neutre), pour qu’elle daigne envoyer ici ses enfants mâles en âge de travailler. C’est ainsi que son grand-père est arrivé en France, qu’il a par la suite épousé une française, fondé un foyer, et »repeuplé« le »coin« , qui serait devenu désertique, sans lui et ses amis »suisses«  !..........Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai compris la réelle »ampleur« de cette »catastrophe humanitaire« qu’aura été cette »grande guerre«  !..... Par l’origine et le »détail« d’une vie d’homme !...... De la même manière qu’on aura du replanter des arbres pour reconstruire nos forêts, on aura également du replanter des hommes pour repeupler une région, un pays !........ Quelle idée de la »GRANDEUR«  !....... Je pense à tous ces jeunes de 20 à 25 ans (et souvent moins encore), envoyés sur le »Front«  !... 100 ans après, un »jeune« de 25 ans est considéré au mieux comme »post-ado«  !... Bon courage à nos »chefs« pour les convaincre d’aller se faire étriper dans une tranchée ou sur une colline !......Bon courage !......Et bizarrement, bizarrement, quand je vois les »chefs« de cette époque et quand je vois nos »chefs« à nous, maintenant, bizarrement j’ai l’impression qu’ils sont les mêmes !...... Seuls les »peuples« ont changé, évolué !.... Les »chefs" semblent les mêmes, et ils me font très peur...... Eux !......Adishatz.


                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 16:27

                                                                         smilodon


                                                                        Merci pour les victimes et notre colère commune

                                                                      • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 06:31

                                                                        smilodon


                                                                        J’ai le même sentiment

                                                                        Curieusement nos élites ne savent toujours rien de la vraie vie, ils pensent autrement et pour eux, nous ne sommes rien comme le furent en leur époque nos braves poilus, chair à canon tout simplement

                                                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 novembre 2014 08:07

                                                                          Aujourd’hui les menaces de guerre sont les mêmes, et pourtant les citoyens ne disent rien...
                                                                          Soros vient d’expliquer que l’ UE était en guerre contre la Russie


                                                                          « L’Europe doit mobiliser toutes ses ressources pour financer l’effort de guerre, l’ Europe est bel et bien en guerre avec la Russie. »

                                                                          Sortir de l’ OTAN, (ce qui nécessite de sortir de l’ UE, les deux sont liés par le Traité de Maastritch), est une urgence ! Mais les peuples croient toujours que la grêle tombera dans le camp du voisin...

                                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 16:29

                                                                            Fifi Brind_acier


                                                                            IL FAUT SORTIR DES LOGIQUES QUI NOUS CONDUISENT À LA GUERRE

                                                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 novembre 2014 19:50


                                                                            Nabum,
                                                                            Facile à dire...
                                                                            La logique qui conduit à la guerre, c’est que le Traité de Maastritch contient l’ OTAN.
                                                                             « article 42 : les Etats européens sont soumis à l’OTAN en matière de Défense et de Politique étrangère. »


                                                                            C’est la même logique que les Traités d’alliances qui ont précipité les Etats les uns après les autres dans la guerre de 14

                                                                            Et l’ OTAN dans les Traités européens, cela veut dire que pour en sortir, il faut sortir de l’ UE .

                                                                            Vous n’avez qu’à voir sur Agoravox les cris d’orfraie que poussent les europathes, dès qu’on parle de sortir de « ce machin » !!

                                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 20:01

                                                                            Fifi Brind_acier 


                                                                            Le libéralisme conduit forcément à la guerre car c’est l’activité la plus rentable

                                                                            Tout ce qui pousse à cette roue est dangereux

                                                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 novembre 2014 19:52

                                                                            Hervé
                                                                            Refuser les guerres en notre nom, cela veut dire sortir de l’ OTAN.
                                                                            Donc sortir de l’ UE.
                                                                            Mais l’urgence de la sortie n’apparaîtra à certains que quand il sera trop tard.


                                                                          • C'est Nabum C’est Nabum 13 novembre 2014 20:03

                                                                            Nous sommes d’accord tous les trois


                                                                          • Crab2 16 novembre 2014 14:54

                                                                            14 – 18

                                                                            Comme beaucoup de françaises et de français lucides sur leur histoire, ce que je veux retenir de cette guerre : dans ma famille, ils étaient contre, pourtant ils l’ont fait, si l’un ne revenait pas l’autre prenait en charge ses enfants, c’est ce qui s’est passé

                                                                            Suite :

                                                                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/14-18.html

                                                                            ou sur :

                                                                            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/11/12/14-18-5488177.html

                                                                            .

                                                                            https://twitter.com/?lang=fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès