• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Droit dans le mur !

Droit dans le mur !

Retournons-nous pour voir le chemin parcouru et demandons-nous si le progrès qui nous a été vendu ces quarante dernières années a été bénéfique. Regardons maintenant en avant et demandons-nous quand il va falloir payer la facture. Cela ne devrait pas tarder.

La mondialisation heureuse

Certes, nous avons accès au marché mondial et nous pouvons acheter ce que nous voulons sans nous préoccuper du reste, mais nous sommes devenus dépendants de pays producteurs pour nous habiller, nous déplacer ou nous soigner…, toutes choses dont la fabrication est plus rentable à l’étranger pour cause de coûts salariaux, sans nous intéresser plus que cela des conditions sociales et environnementales de production. Nous n’exportons plus nos « valeurs » mais notre CO2 et sommes prêts éventuellement à faire la leçon à ceux qui épuisent les ressources terrestres pour fournir les composants électroniques qui serviront à faire rouler nos automobiles à 30 Km/h en ville.

La désindustrialisation de notre pays est la conséquence de ce système. La balance commerciale nous rappelle chaque jour notre dépendance.

Surtout, ne pas se fâcher avec nos fournisseurs aux régimes autoritaires, ou populistes ! Ne pas se fâcher, non plus avec nos « alliés », ceux pour qui le respect de la parole donnée est une vieille lune ! Le rare secteur dans lequel nous étions performants, celui de l’armement, vient d’en faire les frais, mais il est vrai que lorsque la diplomatie endosse les habits du représentant de commerce dans ce secteur pas très éthique, on se dit que parler de politique étrangère est accessoire.

Les valeurs inscrites aux frontons des Mairies ne sont plus un argument de vente. Il est à craindre que la laïcité soit sacrifiée sur l’autel de nos échanges commerciaux, afin de ne pas froisser nos partenaires…

Quelle est la réalité de notre pays ?

Deux blocs cohabitent : le monde économique et financier, friand de « baisses de charges » qui produit beaucoup de milliardaires d’un côté, et de l’autre un gouvernement inefficace qui pose des rustines et s’endette.

 Tout se passe comme si les premiers étaient devenus des intouchables ou des vaches sacrées qu’il faut préserver « au nom de l’emploi », bien sûr, et surtout en ne critiquant pas le système qui les protège : baisse des charges indifférenciées qui créent des trappes à Smicard et empêchent les revalorisations salariales dès qu’on dépasse le plafond fixé, CICE bienveillant qui n’a pas créé les emplois attendus mais a rempli de joie les actionnaires et dirigeants, baisse de la TVA pour les restaurants avec promesses non tenues à la clé de créations d’emplois, de revalorisations salariales et de baisse des prix, ces mêmes restaurateurs qui se plaignent aujourd’hui de ne plus trouver de personnel. On peut ajouter aussi la baisse de l’impôt sur les sociétés ou celle attendu pour les impôts de production, tout cela, bien entendu, au nom de la « compétitivité », sachant que la majorité des entreprises françaises ne sont pas présentes à l’international…

Côté gouvernement, la doctrine consiste à s’auto congratuler devant l’augmentation du PIB sans dire qu’il s’agit seulement d’une remise à niveau post covid, en évitant de trop parler du déficit budgétaire et de l’augmentation de la dette et en votant un budget pré-électoral. Les rentrées fiscales attendues avec « la reprise » serviront au mieux à boucher quelques trous ou à honorer deux ou trois promesses juste avant que la prochaine bulle financière n’éclate, ce qui ne saurait tarder.

Tous les problèmes semblent trouver miraculeusement des solutions avec ce leitmotiv : ne rien demander aux entreprises. Désormais, c’est l’Etat qui pourvoit aux questions de pouvoir d’achat contrairement aux envolées lyriques du Ministre de l’économie : « le travail doit payer ». Ce revirement s’est opéré en début de mandat avec la baisse des cotisations salariales qui a « redonné du pouvoir d’achat aux salariés ». Cela s’est poursuivi avec la suppression de la Taxe d’habitation qui privera les collectivités locales de ressources à terme avec transfert sans doute sur d’autres impôts ou taxes locales. En ce moment, on reparle de l’augmentation du chèque énergie parce que les moins aisés ne peuvent pas se chauffer ou se déplacer fautes de revenus salariaux suffisants.

Dernière arnaque, la défiscalisation des pourboires des personnels dans la restauration et les cafés (comme s’ils avaient été un jour déclarés aux impôts…) qui tente de mettre à la charge du client l’augmentation des salaires du secteur que les patrons ne veulent pas augmenter malgré les difficultés à recruter et malgré le cadeau fait avec la baisse de la TVA (cf ci-dessus).

Bientôt un chèque « beurre, œufs, fromages » ou un chèque PQ pour éviter de parler des choses qui fâchent avec les producteurs, les intermédiaires et les distributeurs, bref, toutes les entreprises et les actionnaires qui ne veulent plus entendre parler d’augmentations de salaires et profitent d’un Etat qui ne gère plus que les affaires courantes ?

Combien de temps cela va durer ?

Nous sommes au pied du mur. La question est désormais de savoir à quelle sauce nous allons être mangés. Combien de temps encore devrons-nous idolâtrer le PIB en détournant le regard sur les déficits accumulés et la dette.

A moins que tout cela ne soit seulement un jeu de rôle et que la finalité de ce jeu de dupe ne soit la réforme drastique de notre modèle social à court ou moyen terme.

Attendons la prochaine crise, et son « quoi qu’il en coûte » avec remontée des taux d’intérêts, celle qui fera de notre pays endetté la nouvelle Grèce, avec mise sous tutelle du FMI et des créanciers sous le regard bienveillant de nos voisins européens, cette crise qui nous obligera à faire, à chaud, des « réformes », sur les retraites, sur les prestations sociales, sur les salaires en dégraissant bien sûr l’Etat et les collectivités de ces « horribles fonctionnaires qui coûtent si cher », sous les hourras des pseudos économistes et réformateurs de salon….

Si nous laissons le gouvernement actuel pratiquer la politique du chien crevé au fil de l’eau, comme il le fait actuellement en préservant les seuls intérêts économiques et financiers et en faisant n’importe quoi en matière de gestion budgétaire, en appauvrissant l’Etat pour précipiter l’effondrement du pays, nous ne devrions pas attendre bien longtemps….

En attendant, pour éviter les sujets qui fâchent, le terrain se libère pour les bateleurs, les falsificateurs de l’histoire qui nous vendent de la haine et du rejet de l’autre. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 1er octobre 08:25

    "A moins que tout cela ne soit seulement un jeu de rôle et que la finalité de ce jeu de dupe ne soit la réforme drastique de notre modèle social à court ou moyen terme.

    ..."

    Vraiment je me demande où l’auteur va chercher tout ça !...


    • Schrek Docteur Faustroll 1er octobre 08:41

      @chantecler

      c’est de la science fiction


    • chantecler chantecler 1er octobre 09:23

      @chantecler
       smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 09:28

      @chantecler
      Il y a des jours où je m’étonne moi-même smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 09:29

      @Docteur Faustroll
      Dans cinq minutes, un commentateur va vous parler du « Grand reset »...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er octobre 09:56

      @Michel DROUET
       
       Dans cinq minutes, un commentateur va vous parler du « Grand reset »...

       
       C’est déjà fait, non ?
       
      Et vous-même avez parlé du Covid. C’est pas lié ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er octobre 11:08

      @Michel DROUET

       
       ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 18:33

      @Michel DROUET

      La mondialisation heureuse : cf la conférence d’Asselineau : « D’où vient la mondialisation ? »


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 18:48

      @Michel DROUET
      La mondialisation a été décidée en 1994 entre la Commission européenne (représentée par Sir Leon Britain) et les USA, lors des accords de l’Uruguay Round.

      Le but du libre échange a été de supprimer toutes les lois qui protégeaient l’industrie, l’agriculture et les services (ils disent « déréguler », comme ça personne ne comprend !), afin de délocaliser dans les pays à bas salaires : Asie, Moyen orient, Amérique du sud, mais aussi les anciens pays de l’est dont les salaires sont tous en dessous de 500 euros par mois.

      Ces accords ont imposé la libre circulation des capitaux, des marchandises, des hommes et des services. Bien entendu, des pays comme la Chine n’ont rien « dérégulé » du tout ! La Chine protège son économie, ses entreprises et son patrimoine !

      Résultat : les USA se sont massivement désindustrialisés. Et les pays européens de l’Ouest (sauf l’Allemagne) ont pris de plein fouet les délocalisations et la concurrence sauvage avec des pays où la main d’oeuvre est 20 fois moins chère. 

      En France, le patrimoine est vendu à la découpe (il est interdit d’empêcher les capitaux de circuler). Des régions entières ont été dévastées par les fermetures d’usines et l’agriculture familiale agonise.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er octobre 08:37

      Je sais que ce thème circule sur le net. Les Roses Croix sont mondialistes... Ils le sont sur le plan des cultures, certes. Mais pas du tout sur le plan économique...


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er octobre 08:39

        La Grèce est rachetée par les Chinois...


        • Aristide Aristide 1er octobre 09:03

          Ahh, ces retraités de l’administration, ils sont pleins d’idées ... Cela remplit bien le vide


          • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 09:27

            @Aristide
            Ahh, la saillie bien fraîche et bien réac du matin contre les fonctionnaires. Pas besoin de renseigner votre profil, on voit bien d’où vous parlez.
            Je vous ai connu plus pertinent dans vos commentaires, mais c’était avant...


          • Aristide Aristide 1er octobre 10:45

            @Michel DROUET

            Non, rien contre les fonctionnaires, mais aligner les recettes miracles, les condamnations sans limites, ... enfin tout ce fatras assez indigeste désignant sans aucune retenue le bon et le mauvais ...

            Allez un petit exemple, la réindustrialisation,, le nouveau graal !!! Voilà un bien grand mot pur une réalité moins brillante ! Cela fait plaisir à quelques nostalgiques de ces foules de smicards sortant en vélo sous la sirène de l’usine... Mais alors qui va donc travailler dans ces nouvelles usines, qui va donc subir des cadences de production, la saleté, le bruit, des horaires décalés, des salaires modestes, ... Un nouveau prolétariat  ? Je n’ose parler de la pollution de ces industries, des dégâts chez les ouvriers pour des taches répétitives ou dangereuses ... Et si on robotise, alors là, des luttes légitimes pour éviter les suppressions d’emplois, ... C’est cela la réalité pas un simple mot pour faire croire que nous allons remonter le temps et pouvoir nous couper de cette globalisation, mère de tous nos malheurs. 

            L’enfer est pavé de bonne intention, ... et vous participez à ce lavage de cerveau, cette simplification extrême par la désignation de coupables, assez facile à repérer d’ailleurs, en vrac, la méchante finance, les vilaines entreprises, l’Etat inefficace, nos gouvernants pourris ou vendus, ... Vous cochez toutes les cases !!!


          • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 11:52

            @Aristide
            Et ben voilà, j’ai réussi à vous réveiller. Vous devriez attendre un peu avant de publier un premier commentaire indigent, sans avoir trop lu l’article.
            A propos de la pollution, je ne pense pas que vous ayez lu le paragraphe sur l’exportation du CO2 et les conditions sociales de production en Chine par exemple.
            J’ai l’impression que vous proposez que rien ne change : à eux les boulots de merde et la pollution et à nous la consommation du n’importe quoi produit parce qu’on vous a dit à la télé qu’il fallait acheter pour exister.
            Aucune réflexion non plus sur notre niveau de consommation....
            Il ne me semble pas avoir parlé de réindustrialisation, c’est vous qui l’évoquez, et en plus avec de bons vieux clichés...
            Autrement, si vous estimez que le pays fonctionne bien et que tout doit rester en l’état vous vous préparez à un réveil brutal.


          • Aristide Aristide 1er octobre 12:48

            @Michel DROUET

            Autrement, si vous estimez que le pays fonctionne bien et que tout doit rester en l’état vous vous préparez à un réveil brutal.

            Excusez moi de ne pas partager votre opinion sur l’avenir de notre pays. Je sais que pleurer sur notre futur avec tous les déclinistes de tous bords, les écolos qui annoncent la catastrophe, les nationalistes étroits d’une culture en danger, ... est assez jouissif. Mais ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on se complait de prévoir le début de la fin ... 

            J’ose vous rappeler cette phrase d’un autre temps que l’on attribue à de multiples auteurs « La France est au bord du précipice mais elle va faire un grand pas en avant ». Et c’était dans les années 50-60.

            A propos de la pollution, je ne pense pas que vous ayez lu le paragraphe sur l’exportation du CO2 et les conditions sociales de production en Chine par exemple.
            J’ai l’impression que vous proposez que rien ne change : à eux les boulots de merde et la pollution et à nous la consommation du n’importe quoi produit parce qu’on vous a dit à la télé qu’il fallait acheter pour exister.



            Bien sur que non, vous m’apprenez que la Chine est l’usine du monde, que les conditions de travail n’ont rien à envier à celle du XIXème en France, que les ressources sont pillées, ... Je vous ai attendu, bien sûr !!!

            Vous voilà à vous rendre compte que importer les boulots de merde n’est pas la solution. Entre nous, ne le répétez pas, je plains les chinois, les pakistanais, les africains, les indonésiens, et même les russes, les taiwanais, etc. ... mais voilà j’ai la faiblesse de m’intéresser à mon pays avant tout. Après, pouquoi ne pas souhaiter que ces pays en fassent de même pour leurs citoyens s’ils le souhaitent. Sans aucune intention hégémonique ni d’exemplarité ... Il faut avouer qu’exporter nos solutions et notre modèle de société n’ont pas rencontré un vrai succès ces derniers temps ...

            Il ne s’agit pas de contenter du statuquo ... mais j’avoue modestement ne pas avoir la solution toute faite, et ce n’est pas votre discours qui donne la moindre piste à part de condamner la globalisation, la financiarisation de l’économie, ... tous les poncifs assez affligeants et bien pensants ...

            Aucune réflexion non plus sur notre niveau de consommation....

            Notre consommation ? Moi je ne parle que de la mienne, la votre je ne sais pas ! Pour la mienne, je n’ose non plus en faire une généralité ou me poser en exemple. Je voyage assez peu, à ma décharge je vis dans un coin assez privilégié, j’essaie de réparer ce qui ne marche plus et vaut le coup de l’être, j’essaie de ne pas succomber à toutes les modes, et à l’attrait du nouveau, je reconnais avoir un gout pour les bon produits de bouffe, .... Bien modeste comportement qui est le fait d’ailleurs la grande majorité de nos concitoyens. Pour ceux qui en ont les moyens ...

             


          • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 13:47

            @Aristide
            Merci Maître.......
            C’est dur de se justifier sans perdre la face, cela vous conduit à écrire des commentaires aussi longs que des articles, au burin, dans l’espoir que je vous répondrai point par point.
            Vous auriez dû réfléchir avant de poster votre premier commentaire.


          • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 19:06

            @Michel DROUET
            Aristide, c’est feu le PCF, qui trouve très bien que la mondialisation ait réinventé l’esclavage, du moment que c’est dans les pays lointains ! Toujours prêts à battre leur coulpe pour l’esclavage passé, mais celui du présent, ils s’en foutent !

            Du moment qu’ils peuvent acheter au meilleur prix, leurs chaussures, leurs fringues, leurs panneaux solaires et leurs téléphones portables indispensables à la survie de l’espèce...

            L’important pour la Gauche d’aujourd’hui qui me consterne chaque jour davantage, c’est que personne n’ait l’idée saugrenue de créer des usines avec des ouvriers, une horreur, qui viendraient gâcher le paysage dans le coin de verdure où ils ont choisi de vivre...

            Voilà où nous sommes rendus au bout de 40 ans de déclin industriel, de chômage de masse, et de commerce extérieur dans les choux ! Car il faut bien comprendre qu’un pays qui ne crée pas de la valeur ajoutée, et qui importe massivement, est un pays qui perd des devises et qui s’appauvrit.


          • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 19:16

            @Aristide
            Mais alors qui va donc travailler dans ces nouvelles usines, qui va donc subir des cadences de production, la saleté, le bruit, des horaires décalés, des salaires modestes, ... Un nouveau prolétariat ? Je n’ose parler de la pollution de ces industries... 

            Ainsi parlent les bobos de GÔooche qui consomment, mais ne veulent plus produire ! Les conditions de travail dans les usines ou l’agriculture, c’est pire que les personnels soignants dans les hôpitaux sous pression ? Pire que les livreurs Uber ? Pire que les caissières de supermarché ? Ou les chauffeurs de poids lourds qui doivent être à l’heure de la livraison quel que soit la météo ?? Ou les personnels de nettoyage qui travaillent la nuit ?

            Sinon, défendre le droit du travail, et les conditions de travail, ça ne vous traverse pas l’esprit ? Vous avez abandonné les classes populaires pour vous occuper des minorités, mais rassurez-vous, les classes populaires vous ont abandonnés aussi ! Elles ne votent plus, ou bien elles votent pour le FN, une grande victoire de Gauche, non ?


          • JulietFox 2 octobre 10:31

            @Aristide
            Cher Monsieur
            La robotisation a commencé en France avec la fabrication des ailes du Concorde-fraiseuse à commande numérique ou CNC-
            Puis dans toutes les usines de fabrication de pièces automobiles, camions, tracteurs, avions etc... ces CNC se sont répandues de façon exponentielle.
            Avec à la clef de suppressions massives d’emplois, non qualifiés.

            Les voitures sont montées par des robots, peintes par des robots.
            Bien sûr, il faut les programmer, les dépanner, mais là ce sont des emplois hautement qualifiés, pas à la portée de tous.
            Je répète encore, que ce phénomène va s’accélérer, avec les nanotechnologies, et que des centaines des milliers de gens, vont dans les 20,ans se retrouver sur la touche.

            Mais Mr Philippe
            dont le travail n’a pas fait suer son burnous, veut que le retraite soit passée à 67 ans.
            C’est la sécu, qui en prendra un sacré coup.
            Quid des grandes fortunes françaises qui pendant le confinement ont augmenté leur fortune de 30 % ?

            En un an, le patrimoine des ultrariches a explosé. Responsable : la pandémie.

            Presque 1 000 milliards d’euros. La richesse cumulée des 500 plus grandes fortunes françaises (953 milliards d’euros précisément) pèse quasiment autant que le PIB de l’Indonésie. C’est l’un des principaux enseignements de l’édition 2021 du classement de « Challenges ».

            Parmi ces 500 ultrariches, on compte désormais 109 milliardaires. Soit 14 de plus qu’en 2020. Mais les Français riches à milliards ne sont pas seulement plus nombreux qu’un an plus tôt, ils sont aussi immensément plus fortunés. Le capital cumulé du top 5 du palmarès, soit 418 milliards d’euros, a explosé de 43  % sur douze mois. Même « effet XXL » pour Bernard Arnault, numéro un du classement presque sans discontinuer depuis dix ans. La valorisation des actifs du patron de LVMH a progressé de plus de 50 milliards d’euros sur un an pour atteindre 157 milliards (+57 %).

            (Paris Match)


          • Aristide Aristide 2 octobre 11:15

            @Captain Marlo

            Vous êtes affligeante. Remplaçant les arguments par une attaque ad-hominem de ma personne fantasmée par une excitée d’Asselineau.


          • Aristide Aristide 2 octobre 11:19

            @Michel DROUET

            C’est dur de se justifier sans perdre la face,

            Justifier quoi ? Ne pas faire parti des neuneus qui se parent de toutes les vertus comme vous le faites ? Désigner les coupables apparents sans la moindre réflexion sur ce que l’on écrit comme vous le faites ? Ne jamais répondre au moindre argument qui met en doute vos certitudes comme vous le faites ?

            dans l’espoir que je vous répondrai point par point.

            Ayant eu un avant gout de l’inanité de votre discours, loin de moi l’idée que vous puissiez avancer un quelconque argument ...


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er octobre 09:11

            ’’La question est désormais de savoir à quelle sauce nous allons être mangés ’’

             

            « Nous irons vers un nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer » Nicolas Sarkozy, taulard.

             

             Covid est le nom de l’opération d’éradication des masses de gens devenus inutiles pour le Capital.
             
            Great Reset  : «  Démontage du système économique actuel par le biais de l’instauration d’un chaos maximal, et mise en place d’un nouveau système au profit des zélites »

             

             ps. « zélite » désigne ceux qui sont aussi riches en pognon qu’ils sont pauvres en moralité, s’autoproclament « élites », ceci expliquant cela.


            • Fergus Fergus 1er octobre 11:10

              Bonjour, Francis, agnotologue

              « Nicolas Sarkozy, taulard »

              Pas « taulard » mais « délinquant » (officiellement « présumé » smiley )


            • Armelle Armelle 1er octobre 11:39

              @Francis, agnotologue
              Oui et l’I.A vient appuyer cette thèse dans la mesure où on nous a vendu ce formidable outil de « progrès » comme un producteur de temps libre pour l’humain, car exécutant demain les tâches chronophages alors que cet outil est le simple et futur outil « DE REMPLACEMENT ».
              En effet, où serait l’intérêt pour ces « Zélites » de nous garder nous, les fourmis travailleuses qui assurons l’alimentation de la machine, pas dociles tous les jours et extrêmement coûteuses , alors que l’IA/Domotique, assurera le travail sans broncher.
              Nous avons passé un cap cette fois, la lutte des classe version bêta paraît comme une douceur comparée à cette version 2.0 par l’extermination...
              ...Les vaccinés, si vous me lisez...


            • Armelle Armelle 1er octobre 11:42

              @Francis, agnotologue
              Et si un jour Sarkosy a prononcé cette phrase, Macron a lui prononcé celle-ci...
              https://www.youtube.com/watch?v=yZOouqtSJ7o


            • Aristide Aristide 1er octobre 11:56

              @Fergus

              Pas « taulard » mais « délinquant »

              Je sais que vous vous asseyez sur la présomption d’innocence sur votre conception assez exotique de « faits avérés ». Mais même après un jugement de première instance, la présomption d’innocence vaut en terme de loi. 

              Après vous pourrez continuer à traiter quiconque n’est pas définitivement juger de « délinquant », c’est votre habitude assez partisane qui vous fait choisir qui est délinquant ou pas avant d’être jugé.

              Et ne prenez pas ce message pour un soutien à Sarkozy qui doit être jugé et si coupable condamné définitivement sans ni moins de sévérité que celle que l’on appliqué à tous.

              La loi est notre seul garant dans un état où on a vu quelques politiques à gauche, la vraie, genre EELV, se féliciter de cette condamnation qui n’est pas définitive ! Mais c’est vrai que comme vous, il s’assoient sur la loi ...

              PS : Pour être honnête, j’ai trouvé Corbière et Mélenchon d’une ... certaine retenue en évitant les propos insultants comme les vôtres et ceux du porte parole EELV dont je veux ignorer le nom.


            • Armelle Armelle 1er octobre 12:14

              @Aristide
              La loi n’a de valeur uniquement et seulement quand celle-ci est la même pour tout le monde. Par conséquent, en tout cas dans notre pays, la loi n’est pas notre garant, loin s’en faut.
              Par ailleurs, je suis comme vous ni soutien, ni opposant de Sarko, mais une chose est certaine, nous serions vous et moi, visés pour de tels chefs d’accusation, il y a belle lurette que nous serions jugés puis collés en prison !!! 


            • Aristide Aristide 1er octobre 12:58

              @Armelle

              nous serions vous et moi, visés pour de tels chefs d’accusation

              Allons, ne nous mettons pas dans la peau d’un candidat à la présidence de la République. En premier lieu, je crois qu’il faut être très formaté pour pouvoir y parvenir, et surtout être très entouré souvent plus mal que bien, etc ...Contrairement à ce que l’on peut croire le vrai concurrent en politique n’est pas celui d’un autre camp, mais celui sur lequel vous vous appuyez ...Cui bono dirait Lampion ...

              Après, qu’il y ait une justice de classe, ou plus prosaïquement qui tienne compte de la position sociale n’est pas une découverte ... Dans ce cas, je ne sais même pas si au contraire, il s’agissait de se le faire. 

              La loi n’a de valeur uniquement et seulement quand celle-ci est la même pour tout le monde. Par conséquent, en tout cas dans notre pays, la loi n’est pas notre garant, loin s’en faut.

              Malgré tous ses défauts, notre société basée sur l’Etat de droit me semble le meilleur des systèmes, ou si vous préférez le moins mauvais. A l’image de la démocratie représentative ... enfin pour moi !


            • Armelle Armelle 1er octobre 13:45

              @Aristide
              Oui, à chacun ses idées et ses convictions Aristide.
              Pour ma part notre démocratie représentative n’a de démocratique et de représentatif que le nom !!!
              Les 47, 48 ou 49% de Français laissés de côté à chaque 2ème tour d’élection ainsi que les foules mécontentes sur le pavé de façon régulière remettent bel et bien en question la légitimité et la véracité de ce concept !!!
              Et puis, feu notre général ayant tout fait pour donner un maximum de pouvoir au tenant du titre, (et on le voit aujourd’hui), je ne vois pas bien comment cette saucisse et sa poignées d’haricots, tous incapables les uns que les autres seraient alors à même de représenter qui que ce soit du peuple !!!
              Puis ils ne sont pas des dieux, ils sont juste des hommes et des femmes, comme vous et moi, et en cela je ne vois pas par quel subterfuge extraordinaire ou par quel miracle seraient-ils à même de trouver une solution à tous nos mots !!! La gouvernance centralisée est la pire des chose qui pouvait nous arriver, nous le savons, nous le constatons chaque jour qui passe et chaque mandat qui passe, mais qu’à cela ne tienne, nous enfonçons le clou, et...manifestement on aime ça !


            • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:29

              @Francis, agnotologue
              Ben non, je n’ai pas parlé du Covid dans cet article. Maintenant pour reprendre votre thèse d’éradication des masses de gens... vous faites peut-être allusion aux « vertus » mortifères supposés des vaccins ?
              Si je reprends ce raisonnement, en France, environ 80 % de la population est vacciné et va donc mourir à court ou moyen terme. Compte tenu de vieux improductifs qui ne sont pas vaccinés, les non vaccinés vont se retrouver à 10 % pour faire tourner la boutique : comment vont-ils faire ? Une des hypothèses serait en quelque sorte le grand remplacement avant l’heure, théorisé par Zemmour. Donc, les non vaccinés seraient soumis aux règles et religions de peuples venus d’ailleurs. Ça ne va pas être drôle pour ceux qui vont rester, il ne leur restera plus qu’à se faire vacciner.
              J’ai soumis cette hypothèse à Doctorix, grand complotologue devant l’éternel, lui qui avait vu des chars d’assaut sur des wagons plateau de train arriver à Washington le jour de l’investiture de Biden, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il était bien emmerdé pour me répondre.
              Peut-être pouvez-vous m’éclairer ? La grande extinction humaine par la vaccination est -elle reportée à plus tard ?
              Merci de votre réponse...


            • Fergus Fergus 1er octobre 18:57

              Bonsoir, Michel DROUET

               smiley


            • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 19:30

              @Armelle
              Et puis, feu notre général ayant tout fait pour donner un maximum de pouvoir au tenant du titre,

              La 4e République avec la proportionnelle a été un désastre : 24 gouvernements en 12 ans, dont certains duraient un mois. Les Français ont accueilli la Constitution de 1958 massivement et avec soulagement. Je vous conseille la lecture du livre « La IVe République » de Jacques Fauvet, ça vous fera passer l’envie de la proportionnelle...

              Ceci dit, il ne reste pas grand chose de la version d’origine.
              La Constitution de 1958 a été modifiée plus de 20 fois, pour la rendre compatible avec toutes les pertes de souverainetés imposées par les Traités européens.

              Et puis ce que Macron fait du peu qui reste, c’est tout sauf du respect des Institutions ! Remplacer le Parlement par un Conseil de Défense secret auquel participent des militaires, il y aurait beaucoup à dire... .


            • Eric F Eric F 1er octobre 19:31

              @Francis, agnotologue
              « Covid est le nom de l’opération d’éradication des masses de gens devenus inutiles pour le Capital »
              Si c’était l’objectif, c’est raté : le covid tue des personnes âgées et à comorbidité, très rentables pour big pharma.

              « Great Reset : « Démontage du système économique actuel par le biais de l’instauration d’un chaos maximal... »
              Vous n’avez pas lu le bouquin, il préconise au contraire une coordination multilatéraliste pour réguler la mondialisation.


            • troletbuse troletbuse 1er octobre 19:41

              @Eric F
              Grand Reset : Et tu n’as lu que ce qui arrangeait tes croyances. Les mensonges quoi !


            • Captain Marlo Captain Marlo 2 octobre 07:48

              @Michel DROUET
              Doctorix, grand complotologue devant l’éternel, lui qui avait vu des chars d’assaut sur des wagons plateau de train arriver à Washington le jour de l’investiture de Biden,

              Voici les dernières nouvelles des USA, au sujet de l’audit électoral dans l’Etat d’Arizona : " A ce jour, près de 700 000 bulletins de vote dans le comté de Maricopa présentent des problèmes identifiés lors du récent audit et du sondage du comté. Ces problèmes ne s’excluent probablement pas les uns les autres mais donnent une très bonne indication que l’élection de 2020 en Arizona était pleine de centaines de milliers de bulletins invalides.etc.

              Vous devrez patienter encore un peu pour l’invalidation de l’élection de Biden, car plus de 30 Etats demandent aussi un audit des élections...

              Et ça n’est pas rassurant pour l’élection de 2022 en France, Darmanin réfléchit intensément sur la mise en place du vote à distance... Un bon virus variant de printemps + un bon confinement et hop ! les électeurs seront priés de voter par correspondance pour éviter l’horrible contagion !!


            • Captain Marlo Captain Marlo 2 octobre 07:52

              @Eric F
              Vous n’avez pas lu le bouquin, il préconise au contraire une coordination multilatéraliste pour réguler la mondialisation.

              Réguler la mondialisation ? Dans le sens des intérêts de qui ?
              Vous n’avez pas tout lu, voici les extraits les plus gratinés.


            • Michel DROUET Michel DROUET 2 octobre 08:26

              @Captain Marlo
              Si vous lisez la presse vous constaterez que seuls 362 bulletins ont été déclarés litigieux suite aux contrôles effectués par une organisation Trumpiste, qui plus est...
              Fin du complot en Arizona !


            • Michel DROUET Michel DROUET 2 octobre 08:44

              @Captain Marlo
              https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/635262/etats-unis-un-recomptage-republicain-renforce-la-victoire-de-biden-en-arizona
              (261 vois et non 362 comme je l’indiquais dans un précédent post
              Conclusion : pas plus de chars à Washington que de fraude en Arizona. Il va falloir trouver d’autres éléments pour continuer à parler de complot smiley


            • Eric F Eric F 2 octobre 10:19

              @Captain Marlo
              J’ai récupéré le livre en pdf et je l’ai lu largement. Les extraits hors contextes dont vous donnez le lien et qui constituent votre référence, sont notamment des prévisions alarmistes des conséquences de la crise (pour la restauration ou le petit commerce par exemple) et un constat de la tendance générale aux contrôles, ne permettant pas de situer l’idée générale, qui est de passer d’une mondialisation déréglementée et déséquilibrée, à une coordination internationale multilatéraliste plus équitable.
              Alors ce nest évidemment pas par philanthropie, venant d’un courant mondialiste et affairiste, mais pour éviter le repli national ou régional.


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er octobre 11:05

              Vous dites beaucoup de choses censés, mais comme tous les autres, vous ne creusez pas jusqu’au bout. La peur de la chute de ses illusions est plus fort que tout.

              La question est désormais de savoir à quelle sauce nous allons être mangés

              Parce que vous croyez que la potion la plus amère s’arrêta aux réformes sur les retraites et les salaires.

              Il y a des potions bien plus amères et bien plus subtil qui n’ont pas attendu ces réformes et qui sont elles irrémédiables.

              C’est tout le problème des personnes qui entretiennent l’apparence pour masquer leur incapacité à appréhender ce qu’ils ne seraient voir. 


              • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 12:15

                @Florian LeBaroudeur
                Bon, en même temps je ne tiens pas un cabinet de voyance. Mais, je pense que vous seriez à même de nous éclairer, non ?


              • Armelle Armelle 1er octobre 11:15

                ’La question est désormais de savoir à quelle sauce nous allons être mangés ’’

                L’emploi du futur est rassurant, ça nous laisse un peu de répit...

                Sauf que pour moi le repas des anthropophages a déjà commencé...

                Tenez la réponse à la question est peut être là ;

                https://www.wikistrike.com/2021/09/le-gros-mensonge-du-covid-demasque-conference-de-ernst-wolff.html


                • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er octobre 12:10

                  @Armelle

                  J’ai écouté attentivement cette vidéo, mais là aussi je reste sur ma faim.
                  Si Mr Wolff nous explique avec brio l’impasse de la planche à billet et les mesures qui sont déjà adoptés pour passer outre, il ne met pas le doigt sur l’évènement sous-jacent qui est la cause de cette fuite en avant


                • Armelle Armelle 1er octobre 14:00

                  @Florian LeBaroudeur
                  Ha bah moi si...
                  Notre monde « fini », ne sera pas en mesure de supporter plus longtemps une démographie exponentielle, les ressources naturelles n’étant pas inifinies, et l’intelligence artificielle ayant pour futur de remplacer bon nombre de « travailleurs », la question était ; comment fait-on ? Et en ce sens, elle est une vraie question, car en effet elle ne se situe plus dans une éventuelle fiction hollywoodienne, c’est du réel, du factuel. Par conséquent la seule solution est de réduire drastiquement la population en supprimant celle que l’IA est censée remplacer !!!
                  D’où la déclaration de l’ex vice président de Pfizer ;


                  ...Après chacun sa paroisse, libre à chacun de croire ce qu’il veut...
                  Nos dirigeants et élites tenancières du pouvoir ne raisonnent pas comme nous, et des dispositions qui nous paraissent à nous « impensables », ne sont seulement que « stratégiques » pour eux, intégrant de fait une acceptation passive des dommages collatéraux... Les guerres passées étaient sur la même idéologie et nous le savons maintenant !!!

                • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er octobre 15:25

                  @Armelle

                  Les ressources naturelles ne sont pas infinies mais il faut aussi expliquer que les 2 ressources les plus indispensables, l’eau potable et le pétrole ne sont pas remplaçable dans une société thermo-industrielle. Toutes les énergies soit-dissentes alternatives, de l’éolienne à la fusion nucléaire, du solaire à l’antigravité ne peuvent pas remplacer l’or noir, ni purifier l’eau. Elles ne peuvent que servir pour nos besoins en électricité. Or le pétrole en 2021 permet d’assurer tous les besoins sauf l’électricité ou il a déjà été remplacé par le charbon et l’uranium depuis les chocs pétroliers des années 70. 


                • Armelle Armelle 1er octobre 17:58

                  @Florian LeBaroudeur
                  Oui d’ailleurs, la question de réserve du pétrole,(même si l’on nous répète que c’est bientôt la fin alors que la consommation est tjrs aussi forte) n’est négligée par personne, les Saoudiens ayant assis leur richesse infinie ainsi que leur pouvoir dans le monde, commencent déjà à l’intégrer et se concrétise par des investissements massifs dans de nombreux domaines dans le monde et chez eux en termes de développement du secteur privé et la diversification de l’économie, et pour ça, MBS a de la ressource, même s’il ne bénéficie pas de la meilleure image dans le monde pour attirer les investissements étrangers !
                  Toujours est-il qu’il est difficile d’imaginer une continuité sans fin de notre modèle...Ne serait-ce que sur les équilibres économiques, l’équation est impossible ; Rien qu’en France ; 15M de retraités/20M en 2025, 6M de fonctionnaires, 6M de chômeurs, 23M moins de 20 ans. Le total donne 55M en 2025 pour 67M d’habitants, donc 12 Millions pour en faire vivre 55 autres Millions !!! Qui peut avec raison prétendre que la musique continuera comme ça ? Seulement les fous manifestement !


                • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er octobre 18:40

                  @Armelle

                  12 Millions pour en faire vivre 55 autres Millions

                  Sans compter que le travail s’est beaucoup automatisé. Combien de travailleurs sont aujourd’hui capables de travailler efficacement de leurs propres mains si les machines énergivores tombent en rade.
                  Les connaissances de bases se sont considérablement réduit avec les qualifiés qui sont partis à la retraite sans transmettre et le recours à la sous-traitance. 


                • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 19:37

                  @Florian LeBaroudeur
                  les 2 ressources les plus indispensables, l’eau potable et le pétrole ne sont pas remplaçable dans une société thermo-industrielle.

                  On sait fabriquer du pétrole avec de l’eau de mer, du CO2, du soleil et des algues.
                  C’est même un ingénieur français qui l’a inventé.


                • Captain Marlo Captain Marlo 2 octobre 08:04

                  @Armelle
                  12 Millions pour en faire vivre 55 autres Millions !!! Qui peut avec raison prétendre que la musique continuera comme ça ? Seulement les fous manifestement !

                  Cela vous arrive de penser qu’un pays comme la France peut redevenir prospère ? Ou bien vous croyez que le déclin est inéluctable ??
                  La France il y a 40 ans avait une économie prospère et diversifiée, des industries, une agriculture prospère, des chercheurs et le premier pays du monde pour le tourisme. Et le commerce extérieur n’était pas dans les choux !
                  Mais ça, c’était avant que l’UE ne décide de la mondialisation.

                  Il faut donc refaire le chemin à l’envers, sortir de l’ UE & de l’euro, revenir à la monnaie nationale pour pouvoir dévaluer un peu la monnaie afin de favoriser les exportations, remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux, imposer des taxes ou des quotas aux importations dans les secteurs de productions nationales, afin de protéger nos entreprises et nos emplois etc
                  Cf le programme de l’UPR.


                • Fergus Fergus 1er octobre 11:25

                  Bonjour, Michel

                  « Autre arnaque, la défiscalisation des pourboires des personnels dans la restauration et les cafés (comme s’ils avaient été un jour déclarés aux impôts…) qui tente de mettre à la charge du client l’augmentation des salaires du secteur que les patrons ne veulent pas augmenter »


                  Pas si simple !

                  Le fait est que de nombreux consommateurs  notamment les adeptes du porte-monnaie électronique  n’ont plus de monnaie sur eux et, de ce fait, ne laissent plus de pourboire.

                  Quant à la défiscalisation des pourboires intégrés dans les paiements, elle est simplement logique, lesdits pourboires n’étant par nature pas déclarés. Cette mesure vise à prolonger cette pratique.

                  Avantage : le retour de certains pourboires qui ont progressivement disparu.

                  Inconvénient : le fait que le patron a connaissance des sommes perçues et peut effectivement en tenir compte dans sa politique salariale aux dépens des serveurs.


                  Je ne crois pas que cela soit mal accepté par les serveurs. D’autant moins que les patrons ont, depuis l’émergence du Covid et le départ de nombreux employés, du mal à fidéliser leur personnel, voire à en embaucher.


                  • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 12:14

                    @Fergus
                    Oui, mais autant augmenter les salaires lorsqu’on a du mal à recruter et éviter un dispositif à la cornecul qui n’est rien d’autre que de la poudre au yeux pour le bon peuple et qui évite aux patrons du secteurs d’en passer par là.
                    PS : rappelons nous l’exonération de la TVA qui devait avoir des effets sur les salaires et le prix des menus.... Belle arnaque : Macron continue à faire plaisir aux lobbies du secteur, c’est tout... 


                  • Aristide Aristide 1er octobre 13:04

                    @Michel DROUET

                    Juste une précision, par un grand hasard, les métiers ou il y a à la fois un manque criant de main d’oeuvre et des salaires à pleurer sont ceux où l’offre de main d’oeuvre immigrée est la plus forte.

                    Georges MARCHAIS :"Il est inadmissible de laisser entrer de nouveaux travailleurs immigrés en France alors que notre pays compte près de 2 millions de chômeurs, français et immigrés.


                  • Armelle Armelle 1er octobre 14:37

                    @Michel DROUET
                    En parlant des restaurateurs ; « Macron continue à faire plaisir aux lobbies du secteur, c’est tout...  »

                    En ordonnant leur fermeture pdt des mois !!! Vous êtes sérieux là ? ou vous vous foutez du monde ?
                    Comment voulez-vous que vos pensées et propos aient la moindre crédibilité quand on lit de tels âneries !!!


                  • Fergus Fergus 1er octobre 14:47

                    Bonjour, Armelle

                    « En ordonnant leur fermeture pdt des mois !!! Vous êtes sérieux là ? ou vous vous foutez du monde ? »

                    Il faut relativiser : les restaurateurs ont été largement indemnisés. Et certains d’entre eux reconnaissent même qu’ils ont plus gagné avec les indemnités qu’avec leurs marges d’exploitation durant les périodes de fermetures.


                  • Fergus Fergus 1er octobre 14:51

                    @ Michel DROUET

                    Désolé, mais on ne peut pas comparer cette mesure de défiscalisation, de fait plutôt profitable aux serveurs, avec la baisse de la TVA qui a, en effet, été une arnaque, les serveurs et les clients ayant peu profité de mesure contrairement aux patrons qui ont mis éhontément la plus grosse partie de la différence des prix dans leur poche. 


                  • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 17:58

                    @Armelle
                    Dites moi, l’info vous aurait échappée ? Et les aides du « quoi qu’il en coûte » ?
                    Vous faites preuve d’une sacré dose de mauvaise foi !


                  • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:02

                    @Fergus
                    Désolé de ne pas être d’accord, cette mesure de défiscalisation censée profiter aux serveurs, se substituera de fait (pas partout) aux augmentations de salaires dans la profession qui manque par ailleurs de bras. Bientôt une nouvelle mesure annoncée par Macron pour les nouveaux embauchés ?


                  • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 19:51

                    @Aristide
                    par un grand hasard, les métiers ou il y a à la fois un manque criant de main d’oeuvre et des salaires à pleurer sont ceux où l’offre de main d’oeuvre immigrée est la plus forte.

                    Et qui soutient l’UE, sa politique migratoire et refuse d’en sortir ? Toute la Gauche ! La Droite aussi, mais la Droite est au service du patronat, qui aime beaucoup les sans papiers ! Pourquoi se priverait-il, alors que les syndicats et la Gauche ne défendent plus les classes populaires !?

                    Et puis, évitez de citer Marchais. C’était le PCF d’avant les années 80, qui depuis 1947 combattait la construction européenne.

                    Et cadeau, voici ce que disait la CGT de l’Europe et du Marché Commun, l’ancêtre de l’UE, dans les années 50/60. Comparez avec la tisane syndicale d’aujourd’hui...

                    "(...) - La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

                    - La libre circulation des capitaux, le danger d’évasion des capitaux, de dévaluation et même de remplacer la monnaie nationale par une monnaie commune. (...)"

                    L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté. Ce super-État sera dominé par le pôle d’activité économique le plus puissant : la Ruhr ; par la puissance la plus énergique et la plus dynamique : l’Allemagne de l’Ouest. [...] Pour la France, la réalisation du Marché commun c’est l’acceptation de l’hégémonie allemande. Son industrie ne pouvant lutter contre la concurrence d’outre-Rhin tombera sous la coupe des konzerns de la Ruhr.etc


                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 11:32

                    @Michel Drouet,

                     Bravo de la part d’un autre retraité et qui a eu aussi un rôle de management dans un domaine très spécifique de ce qu’on appelle aujourd’hui « numérique » .

                     Tout est dit ou presque auquel j’ajoute :

                     1. La recherche du prix minimum du consommateur.

                     2. L’obligation d’exporter parce que la consommation local ne pourrait pas absorber les surplus de production.

                     3. La recherche de la rentabilité maximum ;

                     4. Les machines et les robots qui ont remplacé la main d’œuvre (d’où le point 2).

                     5. Les pourboires (les dessous de tables, l’argent défiscalisés et le blanchiment d’argent). Exact. Pour y remédier le remplacement de la monnaie et des billets par l’utilisation de cartes bancaires et du transactionnel dans tous les échanges pour laisser des traces.

                     6. La vie moderne, la vie facilité par tout ce qui est disponible, tout simplement

                     7. Dernièrement, quelqu’un parlait de dévaluation. Oui, pour relation la machine qui s’enraie. Cela sous entend augmenter les échanges internationaux pour être plus complétif. Mais cela engage évidemment des conséquences sur le pouvoir d’achat. 

                     8. Faire tout localement. Réinstaurer des entreprises qui cherchent ce qu’ils ont besoin pour produire. Mais en combien de temps, serait ce possible.

                     9 Un changement de paradigme ne se fait pas aussi facilement. Les Etats ont des dimensions totalement différentes et des potentiels tout autant. 

                     10. L’éducation n’est pas une norme constante à travers le monde.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 12:05

                      @Réflexions du Miroir
                      Merci
                      Faire tout localement relèverait de l’utopie, du moins tant que nous n’aurions pas modifié nos comportements de consommateurs, ce qui prendrait du temps.
                      Je ne suis pas non plus adepte du retour à la bougie, mais il y a effectivement beaucoup à faire en matière de relocalisation si nous voulons retrouver une certaine indépendance.


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 20:00

                      @Michel DROUET
                      beaucoup à faire en matière de relocalisation si nous voulons retrouver une certaine indépendance.

                      Les Traités européens, article 45, interdisent le protectionnisme et la préférence nationale.
                      Sans sortie de l’UE, vous ne relocaliserez que des petits secteurs de niche, comme Montebourg avec son miel.

                      Pour tout le reste, aucune entreprise ne peut survivre en concurrence avec des salaires à moins de 500 euros dans les pays de l’est, (le paradis des sous traitants de l’industrie allemande). Ou bien avec les salaires de l’ Éthiopie à 20 euros par mois....


                    • Armelle Armelle 1er octobre 11:59

                      « qui tente de mettre à la charge du client l’augmentation des salaires du secteur que les patrons ne veulent pas augmenter »

                      Les augmentations font partie des salaires, les salaires font partie des charges d’entreprise, les charges d’entreprises font partie du prix de revient et ce dernier devient prix de vente avec la marge appliquée :

                      Donc, c’est toujours le client qui paie les salaires !!! Qui voulez-vous que ce soit sinon le client ?



                      • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 12:09

                        @Armelle
                        Vous n’avez pas bien compris le système proposé par Macron qui consiste à faire porter par le consommateur au travers de la défiscalisation des pourboires une « augmentation » de revenus défiscalisés qui devrait être prise en charge par les patrons (qui sont au passage exonérés de charges) : c’est ça l’astuce, sauf que dans le cas présent le consommateur n’est pas obligé de laisser un pourboire...
                        Donc, mesure tape à l’oeil inefficace qui séduit tout de même les gogos...


                      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 12:30

                        @Armelle,
                          Bien sûr que ce sont les clients appelés pour l’occasion « consommateurs » qui paient l’adition en finale.
                          Il y a trois sortes de « fonctions » : le créateur (ou inventeur), le vendeur et le client.
                          Vous oubliez la charge patronale, les taxes d’Etat et le prix de la monnaie qui suit son cours par rapport aux autres monnaies qui font aussi partie du prix de revient dans une balance comptable.
                          La comptabilité met en balance les crédits et les débits pour établir un bilan de société. En principe, pour établir des bénéfices et donc du cashflow, il faut (en dehors de périodes de mise en route et de croissance) un résultat positif. 
                          On accuse l’obligation de croissance de tous les maux.
                          N’oubliez surtout pas que plus nous sommes nombreux sur Terre, plus la croissance obligatoirement adaptée au nombre... (sacré croissance).
                          La Chine est revenue de l’enfant unique à plus de souplesse. Pourquoi ?
                          Parce les hommes ont été préférés aux femmes. 
                          « Elle a fait un bébé toute seule » n’est encore qu’une chanson. 


                      • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 1er octobre 12:57

                        @Armelle
                        La peur terrifiante qui choque celui qui attend tout des taxes sur les autres, c’est que certains soient exonérés. Qu’importe le raisonnement !

                        Les bave du jaloux n’a jamais fait un article sur les pires privilèges, ceux des statutaires.  smiley

                        Il est tellement gauchiste qu’il ne réalise pas que c’est pitoyable.

                        Il ne comprend même pas qu’un salaire ou un pourboire, c’est toujours le client qui le paye. Que l’employeur ne paye pas le charges, mais qu’il n’est que le percepteur de celles ci.


                      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 13:21

                        @Spartacus Lequidam bonjour,
                         Tout à fait. Le prix performance est altéré par des charges de taxes.
                         Il y a une grande différence de méthode si on travaille dans le privé ou dans le secteur public.
                         L’employeur est un intermédiaire entre la production et la consommation.
                         S’il n’y a pas de consommateurs, l’employeur peut très facilement tombé en faillite.
                         Nous avons vécu cette situation avec el Covid en 2020.
                         Certaines entreprises souvent multinationales en ont profité comme dans le transport Amazon, par exemple.
                         Si la situation actuelle est revenu au stade de 2019 en Bourse, ce n’est pas pour rien. La consommation a repris du tonus après le sevrage. 
                         Les petites entreprises locales ont elles beaucoup plus souffert de cette crise.
                         Ces petites « locales » ne se retrouvent pas cotée en Bourse.
                         C’est ça qui scinde les deux types d’entreprises.
                         J’ai travaillé pour une grande multinationale et une petite startup local.
                          J’ai souvent dit que si on prenait les mêmes dépenses d’argent dans une petite entreprise qu’on le faisait dans une multinationale, la petit aurait déjà fait faillite plusieurs fois.
                          Le cashflow et l’investissement les deux mamelles d’une entreprise moderne.
                         Quand cela n’allait pas dans une des subsidiaires d’une multinationale, elle était renflouée par un transfert d’argent à partir d’une autre qui faisait des bénéfices taxables localement simplement par un transaction financière qui est tout à fait légale.
                          C’est là tout le bénéfice d’être une multinationale : ne pas avoir de frontières d’Etat.
                          Ce n’est pas uniquement un problème de pays moins de taxes.
                          Parler des relocalisations après les délocalisations du passé mérite encore toute une autre analyse et un chapitre supplémentaire.   


                      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 13:27

                        Dans mon ancien secteur d’activité, il y avait deux types de clients séparés : les entreprises privées et le secteur public en parastatale.
                        Ce dernier jouissait de règles de payement des factures bien plus large.
                        Cela allait jusqu’à des mois en plus, avant d’avoir à payer les factures.
                        Fallait-il aller en justice pour les impayés dans les temps ?
                        Quelle entreprise aurait osé le faire ?
                        C’est un client très particulier. Il payera toujours.
                        Si les caisses sont vides, il y aura finalement une augmentation des taxes si nécessaire.
                        Une entreprise privées n’a que des actions ou des obligations en Bourse pour renflouer ses pertes.
                        Et comme toujours, la balance entre les risques et les profits vont de pair.


                      • Armelle Armelle 1er octobre 13:29

                        @Réflexions du Miroir
                        « Vous oubliez la charge patronale, les taxes d’Etat et le prix de la monnaie qui suit son cours par rapport aux autres monnaies qui font aussi partie du prix de revient dans une balance comptable »
                        Je ne l’oublie pas, je l’occulte dans CE cas précis, car ça n’a rien à voir !!!

                        @Michel DROUET
                        Décidément vous avez tous ici des mécaniques intellectuelles qui questionnent !
                        Vous ne voyez en fait qu’à travers la « micro-économie », moi pas !
                        Votre vision est un peu comme celle de tous ces gens qui plébiscitent la victoire du front populaire en son temps à travers cette bizarre chose que sont dans son appellation « les congés payés ». 
                        Les congés payés n’ont jamais existé, ils sont tout simplement financés par les consommateurs à travers le prix d’un bien qui en amont a été alourdi de la charge de ces « fameux congés » dans son prix de revient !!! (les riches, donc gros consommateurs financent majoritairement les CP des classes moyennes et pauvres), Et oui !....
                        Dans notre cas précis, votre histoire de défiscalisation des pourboires ne soustrait en rien le patron à procéder à des augmentations et ne le réduit pas forcément à considérer qu’une providentielle défiscalisation en constituerait une !!! Vous êtes grave vous !!!!
                        Ce mépris généralisé à l’égard des employeurs commence à devenir insupportable, lourd et lassant Nos gouvernants de pacotille, menteurs, incapables et malhonnêtes nous trouvent des subterfuges tout aussi vicelards les uns que les autres mais qu’à cela ne tienne, il faut tjrs que les gauchistes jaloux en profitent pour taper sur la tête des entrepreneurs !!! 
                        I have a dream... que tous les employeurs un jour jettent l’éponge, nous verrions de quoi seraient capables toute cette populace, incapables de construire quoi que ce soit par eux même et pourtant ne pouvant se passer de ces gens qui ont pris des risques, et qui cependant, à l’aise dans leurs basquettes et sûrs d’eux en plus, ne cessent de les critiquer à tout bout de champ, tout en mélangeant les bons et les escrocs !!! 
                        Mr Drouet, je vous conseillerai de prendre qqes cours d’économie d’entreprise avant de vous lancer dans de tels sujets !!!


                      • tonimarus45 1er octobre 16:30

                        @Michel DROUET-«  »«  »« Donc, mesure tape à l’oeil inefficace qui séduit tout de même les gogos... »«  »« dites vous----- c’est pas bien de parler ainsi de »fergugus" qui trouve des qualites a cette mesure ???????


                      • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 17:50

                        @Armelle
                        "Dans notre cas précis, votre histoire de défiscalisation des pourboires ne soustrait en rien le patron à procéder à des augmentations et ne le réduit pas forcément à considérer qu’une providentielle défiscalisation en constituerait une !!! Vous êtes grave vous !!!!"

                        Je ne dis pas ça et je ne généralise surtout pas mais avouez tout de même que le signal donné par Macron ne va pas en inciter certains à le faire.
                        Quant à moi, je vous conseillerai de prendre quelques cours de décodage politique, matière qui semble vous faire cruellement défaut.
                        J’aime bien le terme « populace » : il en dit beaucoup sur la considération que vous portez aux employés...


                      • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:07

                        @tonimarus45
                        Chacun son analyse, ce qui me m’empêche pas d’être d’accord avec Fergus sur d’autres sujets. C’est ça le débat !


                      • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 1er octobre 12:15

                        Il est facile de mépriser l’argent des autres quand on vit du contribuable captif et qu’on a pas à s’en faire pour demain.

                        Le sulfureux gauchiste fonctionnaire toute sa vie gavé aux taxes qui n’a jamais cotisé a rien, n’a eu sur sa feuille de paye que des cotisations fictives.

                        L’état se met une ligne, qu’ils se paye a lui même pour que le fonctionnaire croit qu’il participe a quelque chose, vient hurler que le garçon de café reçoive des pourboires exonérés, alors que sa caste de privilégiés de la gamelle se l’état ont toujours été exonéré de taxes sur ses primes..

                        Fonctionnaire fait devenir, jaloux en envieux. 

                        Il n’y a pas plus cupide et envieux que ceux qui vivent sur des clientèles de contribuables.


                        • Mellipheme Mellipheme 1er octobre 12:51

                          @Spartacus Lequidam
                          Vous avez raison : les fonctionnaires sont des parasites gavés de taxes, faut tous les supprimer, vive l’anarchie intégrale. Et faut d’urgence privatiser les flics, les juges, les douaniers, les profs, j’en oublie ?
                          T’as une Kalach dans le placard au cas ou ?

                          Rarement vu un commentaire aussi stupidement agressif que le vôtre.


                        • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 1er octobre 13:10

                          @Mellipheme

                          C’est vrai qu’a l’inverse, dans ta tour d’ivoire construite par des fonds publics, contempler avec mépris les travailleurs productifs  et la mise en carricature du secteur marchand ou financier a longueur d’article de gauchistes statutaires qui ne risquent jamais leur peau a rien ne t’a pas stupidement jamais choqué.

                          Les fonctionnaires pourraient être des salariés comme les autres.
                          C’est digue que ça ne te soi jamais venu à l’esprit ?

                          Les fonctionnaires n’existent pas en Suisse, Danemark, Suède.
                          En Hongrie, même système de retraite ou de santé.

                          Mais élevé en castes statutaires ils en deviennent cons a ne penser qu’a préserver des privilèges de caste au lieu de se remettre en cause et jouer les vierges effarouchées quand on leur met le miroir de leur paradoxe en face.


                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 13:42

                          @Mellipheme,
                           Ce n’est pas ainsi qu’il faut réfléchir.
                           Ce ne sont pas des parasites, cela s’appelle parfois le secteur « non rentable ».
                           L’administration et la santé en font partie.
                           L’administration doit-elle être aussi lourde ? Une question très judicieuse.
                           L’informatique a réglé une partie des problèmes et parfois a permis de rendre les choses plus complexes que par le passé.
                           En justice, c’est encore fort peu en fonction.
                           Sans l’administration, la justice, le ramassage des ordures, les routes et autres services, cela serait en effet l’anarchie. 
                            On peut vivre sans maintient des routes. Bien entendu.
                            Cela existe encore dans pas mal de pays non occidentaux.
                            C’est nécessaire pour son confort personnel et celui de ses sa progéniture.
                            Tout se paye. Rien de gratuit. Même ce site se fait payer par la pub, puisque vous ne le payez pas de vous-même.
                            Vous citez les douaniers... En voyez-vous encore beaucoup dans Schengen ?
                            Un film sur le sujet pourrait vous amuser : « Rien à déclarer ».
                            Ce n’est pas pour garder les douaniers en fonction.
                            Les frontières essentielles qui créent les ségrégations, ce sont les langues différentes. 
                            


                        • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 13:43

                          @Spartacus Lequidam
                          J’adore vos commentaires : toujours dans la nuance !


                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 15:13

                          @Michel DROUET,
                            Quand on a choisi un camp sur cette antenne, c’est l’habitude de ne plus jamais se mettre dans la peau de l’autre et de démolir ses idées.
                            C’est désolant. Mais c’est comme ça.
                            En France, j’ai déjà remarqué l’énorme ravin qui existe entre l’esprit de gauche et celui de droite.
                            Vos représentants politiques sont rarement centristes au milieu du gué.
                            Au sujet des réseaux sociaux que je connais relativement bien, On en parlait encore ce matin à la radio avec un invité. Ecoutez ceci
                            C’est très bien dit et analysé.


                        • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 17:53

                          @Réflexions du Miroir
                          Je préfère que l’on parle du secteur « non marchand ». Par exemple les contrôleurs du fisc ou de l’URSSAF ont des activités parfois très rentables...


                        • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:05

                          @Réflexions du Miroir
                          C’est vrai que chacun court dans son couloir sans chercher le dialogue mais le bon mot ou la phrase assassine qui fera le buzz.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 20:08

                          @Spartacus Lequidam
                          Le sulfureux gauchiste fonctionnaire toute sa vie gavé aux taxes qui n’a jamais cotisé a rien, n’a eu sur sa feuille de paye que des cotisations fictives.

                          1/ Il y a 18% d’emplois précaires dans la fonction publique en France.

                          2/ Les Français sont très attachés au modèle social mis en place à la Libération.
                          Si cela ne vous convient pas, vous pouvez allez vivre aux USA.
                          Une visite aux urgences pour un pansement vous coûtera 600 $.


                        • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 2 octobre 13:09

                          @Captain Marlo

                          1-Le fonctionnaire se prend toujours pour un intouchable. Faudrai pas regarder les faits.
                          2-Si les Fonctionnaires étaient très attachés au « modèle social » , ils cotiseraient à la CPAM, et n’auraient pas de régimes spéciaux.
                          Pourquoi ne pleure tu pas pour y cotiser. Crétin. Quand le fonctionnaire a goutté aux privilège il ne peut s’en passer apparemment.

                          3-Le fonctionnaire gauchiste est un whataboutiste, il n’aime pas argumenter sur le sujet qui le concerne telle ils sait intrinsèquement que son statut est un enculage de ceux qui le font bouffer.
                          4-Répond donc sur le principe nauséabond et puant d’un régime de favoritisme de ta caste. Le principe de discrimination de caste est un sujet tabou.

                          Branquignol.

                           


                        • tashrin 1er octobre 13:19

                          Désormais, c’est l’Etat qui pourvoit aux questions de pouvoir d’achat contrairement aux envolées lyriques du Ministre de l’économie : « le travail doit payer »

                          Et le pire c’est que c’est présenté comme une solution, et que ca marche

                          C’est l’exemple de la prime d’activité, qui fausse l’équilibrage du marché du travail en remplacant un ajustement à la hausse rendu nécessaire par un impot socialisé (puisque l’etat comble ce que les employeurs ne versent pas). Autrement dit dans ce monde là, on est tous un peu les employeurs et les employés de tout le monde...

                          J’ai entendu Bertrand au JT de France 2 hier soir, il proposait une sorte de prime exactement dans la même veine mais encore plus exacerbé. De la folie


                          • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 13:52

                            @tashrin
                            L’Etat ne régule plus rien, il se contente de payer quand « le marché » du travail le lui demande.


                          • pipiou2 1er octobre 13:22

                            Le PIB c’est quand même ce qui permet d’avoir des rentrées fiscales, alors sans l’idolatrer il ne faut peut-être pas le mettre à la poubelle.


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 13:47

                              @pipiou2,
                               C’est en effet, le PIB (encore mieux par personne) qui permet d’avoir une idée sur la situation d’un pays. C’est sa comptabilité d’évaluation par rapport à un autre.
                               Cela ne veut absolument rien dire du Bonheur National Brut d’un pays.
                               Les chiffres sont des outils d’exactitude en science exacte
                               L’analogique est une manière de voir de l’entité « homme » et rien n’est exact.  


                            • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 13:54

                              @pipiou2
                              Des rentrées fiscales qui ressortent aussitôt pour payer des primes et des aides diverses et variées quand le Medef le demande (en sus des exonérations d’impôts)


                            • pipiou2 1er octobre 17:37

                              @Michel DROUET
                              C’est sûr les rentrées fiscales ne payent pas les services publics hein.

                              A vous écouter moins on produit et plus on est riches !


                            • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:14

                              @pipiou2
                              Si, également, c’est même dans la constitution, à l’origine.


                            • Yaurrick Yaurrick 3 octobre 12:56

                              @Michel DROUET
                              Faux. Pour 1000 euros de dépenses publiques, 575 euros sont alloués à la protection sociale dont 270 pour les retraites et 115 en allocations diverses. La part de l’assurance maladie est de 190 euros.
                              Les services et administrations publiques, éducation et recherche représentes 24.5% du montant total.
                              La charge de la dette quant à elle est de 3.7%.
                              Le reste (14.3%) sont des dépenses sectorielles dont 5.3% en subventions,aides, crédits d’impôts.
                              Tout est détaillé ici.


                            • Old Dan Old Dan 1er octobre 14:11

                              A l’auteur :

                              La question est désormais de savoir à quelle sauce nous allons être mangés....

                              Ne nous y trompons pas : La génération (active) qui vient est plus informée et moins conditionnée que l’actuelle. Elle se bouge sans regarder ds le rétro, ni nostalgie... (avec ses erreurs et ses réussites)...

                              .

                              [Une seule inquiétude pour elle : N’est-ce pas trop tard ?... ]


                              • Ecureuil66 1er octobre 15:56

                                @Old Dan

                                théoriquement ce que vous dites devrait refléter la réalité, mais je suis sceptique 
                                car juste avant la mise en route annoncée par Macron du pass sanitaire quasiment tous les jeunes autour de moi se sont précipités sur les vaccins de peur d’être privés de resto, ciné etc...et surtout d’être pris pour des moutons noirs....autre exemple négatif peu après un attentat un sondage a montré qu’une très grande majorité de jeunes étaient prêts à aller faire la guerre (sans réfléchir une seconde que nous avons fait partie de ceux qui sont allés jeter des bombes à l’autre bout de la terre sur des gens qui ne nous avaient rien fait !) 
                                En fait peut-être que lorsque ces jeunes auront eux mêmes des enfants se poseront ils les bonnes questions ?


                              • Old Dan Old Dan 1er octobre 17:07

                                @Ecureuil66
                                Bien sûr, ceux-là existent, et p’têt majoritaires...
                                ... mais bcp d’autres sont silencieux, inventifs, efficaces, en réseaux organisés... Ils pensent hors-circuit et au-delà de notre « crépuscule » actuel...
                                .
                                [... et sont prudemment vaccinés car bcp sont instruits à haut niveau scientifique comme d’autres sont compagnons charpentiers. ]


                              • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 17:56

                                @Old Dan
                                Plus informée, peut être, si on considère le nombre de médias, mais mieux informée, j’ai des doutes.
                                Moins conditionnée, certainement pas, compte tenu justement de l’abondance de médias qui servent toujours la même soupe entrecoupée de pub.
                                Trop tard ??? Je ne sais pas, mais il y a du boulot à faire.


                              • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 1er octobre 18:14

                                @Old Dan

                                Il est tend de comprendre que les jeunes ne restent pas jeunes, ils grandissent.
                                En Occident, ça fait 50 ans qu’on attend beaucoup des jeunes, où sont passés tous nos espoirs ? 
                                 


                              • Old Dan Old Dan 1er octobre 21:46

                                @Michel DROUET
                                Les « jeunes » dont je parle ne passent au JT de 20 h. Ils sont partout en Europe et aux USA (et ailleurs) sur des sites ou en réseaux...
                                (C’est pas l’endroit pour développer...)
                                .
                                [ D’autres et moi leur doivent probablement la vie lors des incendies de Sydney en 2019, qd les services officiels étaient complètement out... ]


                              • pallas 1er octobre 16:02

                                Bonjour,

                                Droit dans le mur ?, oui vous y etes et cela depuis longtemps

                                Par exemple ce tueur en série dit le grélé, avec portrait robot, policier ou gendarme, et rien n’a été fait

                                La force de protection de ce pays est il gangréné que de ce genre d’individu ?

                                Et encore je me retiens

                                Voila vos valeurs et vérités

                                Ne vous plaigniez pas, car nul ne vous pleura, tel des êtres qui ce sont maudits eux meme

                                Seul vous l’êtes, détester aussi

                                Votre devenir est le néant

                                Salut


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 17:36

                                  @pallas bonjour,

                                   Merci. Je vous dis « merci » parce que vous m’avez fait rigoler.
                                   Il vaut parfois être seul que mal accompagné, mon cher.
                                   Etre détester quand on ne suit pas le flux habituel à contre-courant en étant mécréant, qui ne se laisse pas influencer, c’est exactement ce que j’apprécie le mieux chez un individu. Je n’aime pas les bravos idiots sans donner de suivis pour dire les raisons de ces bravos.
                                   Le néant est tellement beau pour celui qui s’y complait. 
                                   Maintenant, vous n’avez pas remarqué, Fifi brin d’acier ne vient plus sur ce forum. Absent depuis fin mai. Il voulait se faire une plume comme il le disait.
                                   Si vous saviez à quel point il m’amusait, vous ne me croiriez pas. smiley


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 17:47

                                  J’oubliais d’ajouter que mon site « Réflexions du Miroir » n’est pas un blog, mais un journal personnel qui existe depuis presque 17 ans.
                                  Il est là pour évaluer avec le temps, les progrès ou les déchéances d’une époque par rapport à une autre.
                                  Mon site n’influence personne par des commentaires ou autres techniques apparentées.
                                  C’est moi-même qui y apporte des suites aux articles qui les précèdent.
                                  C’est dire qu’un billet n’est jamais totalement terminé selon mon principe.
                                  Ce n’est malheureusement pas le cas sur cette antenne-ci. 
                                  Aucune suite, aucune correction dans le temps. 


                                • pallas 1er octobre 17:47

                                  @Réflexions du Miroir .

                                  .
                                  Sale déchet

                                  Une blate digne de mes bottes

                                  L’avenir est miens, en cela tu sera mon jouet

                                  Ma vision de Vérité, auquel tu sera spectateur

                                  Dieu n’est pas ici

                                  Moi oui

                                   smiley


                                • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:13

                                  @Réflexions du Miroir
                                  Fifi brin d’acier est devenue Captain Marlo...


                                • HΞŁŁБФUЛÐ ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 1er octobre 18:24

                                  @Michel DROUET

                                  il le sait , mais parfois il oublie un peut smiley


                                • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 20:23

                                  @Réflexions du Miroir
                                  , Fifi brin d’acier ne vient plus sur ce forum. Si vous saviez à quel point il m’amusait, vous ne me croiriez pas

                                  Vous avez raison, c’est sûrement amusant de découvrir les Traités européens et comment les Français se font rouler dans la farine depuis Maastricht...

                                  Quelle rigolade quand même que tous ces chômeurs, ces entreprises fermées, ces services publics disparus, la province abandonnée, les ponts qui s’effondrent faute de financement, les lits d’hôpitaux massivement supprimés.. Il n’y a que les Français que ça ne fait pas rigoler.

                                  PS : D’abord je suis une femme, et j’ai changé de pseudo pour Captain Marlo, une emmerdeuse XXL et de Gauche !


                                • Durand Durand 2 octobre 12:09

                                  @Captain Marlo

                                  « PS : D’abord je suis une femme, et j’ai changé de pseudo pour Captain Marlo, une emmerdeuse XXL et de Gauche ! »

                                  Je crois que @Reflexion du Mirroir doit confondre Fifi brin d’acier avec Richie queue de béton, allias Richard Allan...

                                  ..


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 2 octobre 13:19

                                  @Durand & Captain Marlo,

                                    Je n’écris plus souvent sur cette antenne, mais ce n’est pas pour rien que j’y ai écrit « Un terrible sentiment que tout se déglingue » surtout chez les plus âgés qui ont connu une époque moins olé olé...
                                    Fifi brin d’acier pour info, c’est celui-ci.
                                    Nous nous sommes un mêlés les pinceaux sur cette antenne... smiley
                                   


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 2 octobre 13:20

                                  @Michel DROUET
                                  Non, Michel, je viens de donner son identification.


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 2 octobre 13:25

                                  @pallas
                                   Désolé, mon gars,
                                   Si tu réfléchis bien la vérité n’existe pas
                                   Toutes les vérités sont des traductions, des interprétations personnelles des réalités.


                                • mursili mursili 2 octobre 14:51

                                  @Réflexions du Miroir

                                  Vous ne vous êtes pas aperçu que Fifi brin d’acier avait seulement changé de nom ?
                                  Sérieux ?


                                • mursili mursili 2 octobre 15:33

                                  @mursili

                                  Ah, d’accord, c’est à une autre personne que vous faisiez allusion.


                                • mursili mursili 2 octobre 18:35

                                  @Shawford

                                  J’aime pas Apple.
                                  J’aime bien Rebecca et Megan
                                  https://www.youtube.com/watch?v=I-PDliZYV_c


                                • Nicolas_M Nicolas_M 1er octobre 16:45

                                  C’est qui ce « nous » qui va si mal ?

                                  L’état français ? Bof, au pire ça sera un état en faillite, rien à battre, les grecs ne sont pas plus malheureux aujourd’hui qu’avant leur crise.

                                  Le peuple français ? Il est riche, ignominieusement riche, même si demain tous les salaires étaient divisés par 2 et qu’on doublait notre chômage on serait encore dans le top des pays les plus riches du monde, pas de quoi flipper.

                                  Ce « nous » que vous rabâchez au long de votre diatribe est sale et vil : il associe un gouvernement temporaire avec une certaine situation politico-financière, au humains qui vivent sous ce gouvernement. Ce sont pourtant deux notions tout à fait décorrélées. Il suffit de voir l’exemple belge, avec près d’un an sans gouvernement, les citoyens ont continué de vivre tranquillement sans même s’en soucier réellement.

                                  Oui, l’état français est potentiellement dans la panade (et encore, c’est sujet à débat). A part 0,000001% des français qui sont dans la politique ou quelques gros industriels, ça n’impacte pas grand monde.


                                  • pallas 1er octobre 17:12

                                    @Nicolas_M

                                    Que ces cassos pédophiles aillent pourrir dans le tartare.

                                    Qu’ils maudissent mon nom.

                                    Ces blattes ne méritent que d’être piétiné

                                    Salut


                                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 17:52

                                    @Nicolas_M,
                                     Celui qui s’adapte à toutes les circonstances sera toujours gagnant par rapport à celui qui s’en lamente et qui râle en permanence.
                                     En France, on râle très souvent de son statut. C’est connu dans les pays avoisinants.
                                     En Belgique, on rigole de nous-mêmes avec l’autodérision comme artifice. 
                                     L’autodérision n’est-elle pas une des qualités essentielles pour enrailler la morosité ? 
                                     


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:10

                                    @Nicolas_M
                                    Le peuple français n’est pas riche mais il y a des riches, voire des très riches, des gens aisés et d’autres qui tirent la langue à parti du 15 du mois : C’est ça le peuple français !


                                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 18:50

                                    @Michel DROUET,
                                     Je pense que ce n’est pas qu’en France.
                                     La richesse n’est pas uniquement là où on la pense.
                                     Nous avons actuellement une situation scandaleuse dans le foot.
                                     Il y a bien sûr les transferts qui se font à des prix hors concurrence. 
                                     Qui sont les patrons de ce genre d’exercice de haute voltige ?
                                      Les fans... Nous, vous...
                                     Mais il y a cette nouvelle découverte : des montres de 100.000 à 200.000 euros qui circulent en « remerciements ».
                                     Oui, oui, frapper sur une balle, cela rapporte aussi.... 
                                     Peut-on appeler cela de la corruption ?
                                     Pas d’autre commentaire pour le moment. Bonne soirée... smiley


                                  • malhorne malhorne 1er octobre 17:35

                                    la remontée des taux d’intérêt va être dramatique


                                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er octobre 18:01

                                      @malhorne,
                                       C’est vrai l’inflation a repris.
                                       Comme d’habitude, cela a commencé aux Etats Unis.
                                       Les taux zéros ou à ras-les-pâquerettes favorisent les situations des subprimes 

                                      La crise de 2008 a débuté avec les difficultés rencontrées par les ménages américains à faible revenu pour rembourser les crédits qui leur avaient été consentis pour l’achat de leur logement. Ces crédits étaient destinés à des emprunteurs qui ne présentaient pas les garanties suffisantes pour bénéficier des taux d’intérêt préférentiels, mais seulement à des taux moins préférentiels (« subprime »).

                                      Cela fonctionne quand la conjoncture va relativement bien. Mais quand cela descend la pente, là...

                                      C’est en Chine que le phénomène réapparait aujourd’hui avec Evergrande. 

                                      La différence, c’est que derrière Evergrande, c’est l’Etat chinois entier qui va reprendre les rênes.


                                    • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 18:11

                                      @malhorne
                                      Déjà l’inflation touche beaucoup de secteurs de l’économie.


                                    • chantecler chantecler 2 octobre 08:02

                                      @Michel DROUET
                                      S’il n’y avait que la remontée des taux d’intérêts ....
                                      Ne ratez pas ça :
                                      https://covidemence.com/2021/09/30/passe-nazitaire-confirme-jusqua-lete-2022/
                                      cdt.


                                    • Michel DROUET Michel DROUET 2 octobre 08:30

                                      @chantecler
                                      Franchement, c’est le genre de lien un peu minable, non ? Qui préfère dénigrer les gens pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils font...
                                      « Pass Nazitaire » : lorsqu’on est rendu à ce niveau de récupération de l’histoire, il n’y a plus grand chose à espérer


                                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 octobre 08:46

                                      @chantecler
                                       
                                       je note «  les Cubains, qui décérébrés par des décennies de pseudo lutte contre l’impérialisme… se précipitent pour vacciner leurs enfants… dès 2 ans !

                                       »
                                       
                                      C’est le prix à payer pour la reddition à l’empire et pour toutes ces années de résistance castriste.
                                       
                                      Comme ça les Américains seront définitivement débarrassés de la population cubaine dans trois générations.


                                    • chantecler chantecler 2 octobre 08:56

                                      @Michel DROUET
                                      Désolé , mais je pense qu’il y a malentendu...
                                      Je te donne le lien d’un site : covi démence , qui de mon point de vue offre un tas d’articles et analyses intéressants et qui tiennent la route .
                                      Certes il y a des critiques évidentes à émettre.
                                      Mais d’emblée tu élimines par un « ce qui compte c’est le fond et pas la forme », ni le messager ....
                                      (Messager qui , avec la macronie , a subi une critique à l’acide , par un acteur engagé , connaissant les tenants et aboutissants du pouvoir , et aujourd’hui disparu des radars, comme un malpropre .)
                                      Ce qui fait que je n’adhère pas à 100 %....
                                      Mais peut être n’ai je pas tous les éléments pour juger .
                                      De là à exclure a priori .
                                      Comme je n’ai aucun intérêt dans la boutique , je n’insiste pas .


                                    • chantecler chantecler 2 octobre 11:26

                                      @Francis, agnotologue
                                      Je suis d’accord et ça ne m’a pas échappé .
                                      Mais voilà : il me semble que certains articles , certaines analyses concernant le covid sont pertinentes malgré quelques réflexions assez répugnantes dont celle que tu pointes .
                                      Mais nous ne sommes pas obligés d’adhérer ...
                                      Le terme covidémence me semble bien trouvé .
                                      Quant à la perversité au sommet de l’état , je crains qu’elle ne soit plus à démontrer .
                                      Bref ....


                                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 octobre 11:33

                                      @chantecler
                                       
                                       l’agnotologie est une pratique qui demande beaucoup de travail et de rigueur.
                                       
                                       C’est la seule chose susceptible de nous sauver contre les mensonges du pouvoir capitalistes, le Talon de fer comme l’appelait Jack London.


                                    • Du répit pour nos amis Australiens qui manifestent quasiment tous les jours, le despote Gladys Berejiklian accessoirement Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud a le « regret » d’annoncer qu’elle DÉMISSIONNE de tous ses mandats après des soupçons de corruption.

                                      https://t.me/strategieduchoc/697


                                      • Eric F Eric F 1er octobre 19:47

                                        Dès lors qu’il y a de moins en moins d’activité de production de biens marchands, de quoi le PIB est-il fait ? En 2020 et jusqu’ici pour 2021, la gonflette de PIB vient de l’arrosage par le « quoi qu’il en coute » qui creuse la dette, certes à taux infime, et à consommer ce qu’on importe ce qui creuse le déficit commercial. Manifestement Macron veut prolonger ça jusqu’aux élections de 2020, mais ce sont des expédients et des artifices qui ne sont pas tenables.

                                        Je suis donc d’accord avec l’auteur qu’il est nécessaire de relocaliser l’« économie vraie », et les centaines de milliards versés sur le sable de la consommation immédiate auraient du être essentiellement consacrés à des investissements productifs et aux infrastructures (routes, voies ferrées, réseaux) en capilotade, donc la création de vrais emplois pérennes.


                                        • Michel DROUET Michel DROUET 1er octobre 20:50

                                          @Eric F
                                          Le court terme, toujours le court terme...


                                        • zygzornifle zygzornifle 2 octobre 08:16

                                          Droit dans les bottes puis droit dans le mur .....


                                          • Jean Keim Jean Keim 2 octobre 08:53

                                            Il n’y a pas en fait de différence fondamentale entre le monde d’avant et celui de maintenant, il y eu une époque par si lointaine (45 ans environ) où une France industrialisée générait du profit et maintenant le profit est de faire produire nos consommables dans des pays à faibles coûts salariaux, mais c’est toujours le même jeu économique.

                                            Le profit reste un concept si on oublie qu’il y a des escarcelles dans lesquelles ils tombent

                                            Le profit est le mot clef, il raisonne sur le court terme, se fout complètement des besogneux qui sont une variable d’ajustement, comme de même il s’en tamponne le coquillart de l’environnement, à croire que les puissants, une fois leur journée de profit réalisée, monte dans leur vaisseau spatial et retourne sur leur planète-jardin préservée.

                                            De deux choses l’une, soit nous essayons de changer la donne en appliquant les mêmes recettes que celles qui ont court actuellement et nous nous autodétruirons, psychologiquement c’est sûr et concrètement c’est sûr aussi mais ce sera plus long, soit pas un réveil inespéré des consciences, nous créons un mode de penser et un art de vivre fondamentalement différents basés sur la solidarité (collaboration, entraide, partage).

                                            La minorité des puissants a une peur panique d’une prise de conscience de la multitude, c’est pour cela entre autres, sans oublier les laissés pour compte, qu’il y a tant de disparités entre les conditions de vie d’un smicard qui doit s’estimer heureux d’avoir un job et les mirobolants salaires des mieux lotis, les uns comme les autres ne se rendent pas compte qu’en fait ils sont du même bord – voilà quelque chose de difficile à percevoir et à admettre.

                                            La prise de conscience se fera difficilement tant la pseudo pandémie qui ‘tombe miraculeusement à pic’ a fait de la multitude des décérébrés, un vrai travail de sape que ne réalisent plus ou mal les religions officielles ainsi que les autres idéologies (communisme, écologie, scientisme, etc),


                                            • Eric F Eric F 2 octobre 11:59

                                              @Jean Keim
                                              « c’est toujours le même jeu économique »
                                              Le même jeu, mais les équilibres se sont dégradés. La part du « profit » a augmenté, les revenus du plus riche centile ont explosés, et la structure économique n’assure plus les emplois facteur de richesse économique nationale.
                                              Le « fordisme » qui visait à ce que les producteurs soient aussi des consommateurs, n’a plus court. Nous consommons à crédit et par des services virtuels les biens fabriqués dans des pays à bas cout, ce qui n’est pas viable durablement : soit on s’écroulera (comme l’Espagne au 16è siècle) soit on se ressaisira pour rétablir une plus grande autosuffisance de production.


                                            • BA 4 octobre 18:41

                                              Emmanuel Macron : 24 %

                                              Marine Le Pen : 18 %

                                              Xavier Bertrand : 15 %

                                              Eric Zemmour : 12 %

                                              Yannick Jadot : 8 %

                                              Jean-Luc Mélenchon : 7 %

                                              Anne Hidalgo : 5,5 %


                                              https://www.lci.fr/politique/sondage-election-presidentielle-2022-eric-zemmour-entre-12-et-15-des-intentions-de-vote-au-premier-tour-2198007.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité