• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Elections 2007 : régression démocratique

Elections 2007 : régression démocratique

Au cours de l’évolution, la vie survécut aux grandes extinctions en répondant par des explosions de la diversité. Nous ne réglerons pas les crises écologiques, sociales et même spirituelles de l’humanité sans explorer de multiple solutions et variations.

Dans le domaine économique, une explosion régénérative est en cours. Elle est particulièrement visible sur internet. Loin de se concentrer, des centaines d’entreprises se créent chaque jour. On ne fusionne plus, on partage les compétences (lire Merge with care dans Wired). Et les longues traînes apparaissent.

Dans le domaine politique, en France, après le premier tour de la présidentielle 2007, nous en sommes malheureusement revenus à une version hypercapitaliste de la politique. Quatre partis se retrouvent avec une position quasi monopolistique. Ils écrasent les autres voies.

Alors que beaucoup d’observateurs se félicitent des résultats du premier tour de la présidentielle (fort taux de participation, clarté des résultats, mise à l’écart des extrémistes...), je suis beaucoup plus pessimiste. Pour moi, nous venons de vivre une régression démocratique  : nous avons assisté à la mort de la diversité. Nous avons réduit nos chances de trouver des solutions.

Nous pouvions nous y attendre après les discours sur le vote utile. Ils ont merveilleusement réussi malgré les mises en garde. Voter utile revenait à renoncer à la diversité, refuser une longue traîne en politique.

Si on compare le profil de l’élection 2002 et celui de l’élection 2007, les différences crèvent les yeux.

En 2002, nous avons un début de longue traîne, une ouverture aux petites tendances, qui toutes ou presque réussissent à émerger.

En 2007, elles sont écrasées, assommées... sommées de se taire ou de se fondre dans la masse (logique parce que le gouvernemement ou même l’opposition ne leur donnèrent jamais la parole). Or, si certaines de ces voies sons rétrogrades, d’autres, au contraire, préfigurent peut-être l’avenir. Il est alors dangereux de les réduire à si peu. Les Français risquent bientôt de s’en mordre les doigts.

Le profil de 2007 nous ramène plus de trente ans en arrière, en 1974 très exactement. En fait, voilà pourquoi nos politologues sont heureux. Ils sont retombés dans le vieux cadre qu’ils connaissent bien et qu’ils savent décrypter.

Mais attention. Le monde, lui, n’a pas régressé, il va au contraire vers plus de complexité et les réponses du passé ne sauraient lui convenir. Les concentrations, la centralisation, l’élitisme... toutes ces choses faciles à décrire par des courbes linaires ne marchent plus vraiment. Nous entrons dans un temps plus proprice aux lois de puissances, dont les longues traînes sont une expression.

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal vont aller au second tour avec une belle légitimité. Certains doivent être soulagés et se dire que le système représentatif majoritaire est sauf.

Encore une fois, ce serait une conclusion hâtive. Ce système qui ne laisse pas place à la diversité est inapte à se confronter à la complexité. Il est urgent d’adopter un système à la proportionnelle qui donne à toutes les idées la chance de s’exprimer, qui par là même motive leur expression et l’engagement de ceux qui se sentent exclus, notamment, souvent, les plus entreprenants des Français.

Dans le domaine économique, qui voudrait d’un système majoritaire ? Seules quelques grosses entreprises auraient alors le droit de vendre et les entrepreneurs seraient bâillonnés. Ce système, poussé par certains grands groupes, n’a heureusement jamais réussi à s’imposer totalement. Les portes restent toujours ouvertes. Et plus les domaines sont vivants, en croissance et innovants, plus il y a de la place pour les petits.

Comme nous avons besoin, plus que jamais, de politiques innovantes, nous ne pouvons pas nous contenter d’une dictature des puissants. Nous devons en politique tendre vers une gradation d’ordre économique. Nous devons militer pour la longue traîne politique qui seule permettra au cinquième pouvoir d’exister.

Merci les médias d’avoir lobotomisé la tête des Français, de les avoir campés dans les vielles lignes de fracture. Vous êtes aujourd’hui les premiers freins à l’innovation dans notre pays.

Les hommes libres n’ont dorénavant pas d’autres options que se dresser contre votre mainmise d’un autre temps.

Plus nous nous tournerons vers le passé, comme hier vers 1974, plus la crise sera douloureuse. La France doit apprendre à vivre avec son temps.


Moyenne des avis sur cet article :  3.49/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • aztl 23 avril 2007 13:34

    Il faut espérer qu’il y ait plus de diversité aux legislatives. Les règles se pretent plus à cela


    • PasKal 23 avril 2007 14:43

      IL EXISTE UNE FACON DE CONTINUER A ETRE PRESENT AU 2nd TOUR POUR LES ELCTEURS DE FRANCOIS BAYROU SANS SE RENIER ET EN AFFIRMANT PLUS QUE JAMAIS NOTRE PRESENCE !

      L’abstention n’est PAS la solution. Le devoir civique nous impose de voter au 2nd tour.

      Mais RIEN NE NOUS OBLIGE A VOTER POUR LE CANDIDAT DE GAUCHE OU POUR LE CANDIDAT DE DROITE :

      François Bayrou est le SEUL candidat dont le programme pronait la reconnaissance ...du « VOTE BLANC » ou « NUL » !

      Utilisons-le... !

      VOTONS « BLANC » (enveloppe vide) ou VOTONS « NUL » (ex : un papier inséré dans l’enveloppe avec le seul nom de « FRANCOIS BAYROU ») !!!

      Ainsi, nous confirmerons notre refus de la bipolarisation PS/UMP qui a entraîné notre Nation, notre Patrie dans le fossé et là où nous en sommes ; et nous confirmerons par notre vote le mantien de notre position en faveur de la démarche et du projet de François Bayrou, ...sans reniement d’AUCUNE sorte.

      OUI, AINSI, PAR CE VOTE ’POSITIF’ NOUS PARTICIPERONS NEANMOINS ACTIVEMENT A CE 2nd TOUR SANS NOUS RENIER !

      De plus, en VOTANT « BLANC » ou « NUL » nous SERONT EFFECTIVEMENT PRESENTS malgré tout au 2nd tour et les 2 candidats de la bipolarisation de malheur pour notre Pays ne pourront l’ignorer, et NOUS ignorer.

      Imaginez seulement : 5, 6 ,7 ou 8 millions de Bulletins « Blancs » ou « Nuls », comme autant de Bulletins de Voter clamant « NOUS MAINTENONS NOTRE VOTE DU 1ER TOUR EN FAVEUR DE FRANCOIS BAYROU »... La tête des 2 autres candidats et tous ceux qui soutiennent encore cette ’bipolarisation’... Ils en seront pour leur frais !

      En agissant ainsi, de plus, nous continuons de montrer notre force et nous positionnerons clairement et crânment face au PS et à l’UMP comme une 3ème force avec laquelle il faudra compter à l’avenir et lors des prochaines échcéances, que cela leur plaise ou non !!

       smiley

      IL FAUT VOTER AU 2nd TOUR

      IL FAUT VOTER « POUR FRANCOIS BAYROU » A NOUVEAU

      ...EN « VOTANT BLANC » OU EN « VOTANT NUL » !!!

      SOYONS IMAGINATIFS ET REVOLUTIONNONS LA DEMOCRATIE EN FRANCE AFIN DE RENOUVELLER LA REPUBLIQUE, COMME NOUS LE VOULIONS. NOUS EN AVONS LES MOYENS, Y COMPRIS LORS DE CE 2ND TOUR.

      Pour ma part, JE GLISSERAI DANS L’ENVELOPPE POUR CE 2ND TOUR UN BULLETIN PORTANT LE NOM DE « FRANCOIS BAYROU ».

      Plus que jamais : « JE VOTE FRANCOIS BAYROU » AU 2ND TOUR !!!!

      JUSQU’AU BOUT !

      R.E.V.O.L.U.T.I.O.N. C.I.V.I.Q.U.E. !


    • jps jps 23 avril 2007 14:48

      un vote nul ou l’abstention n’est pas un acte politique anodin car c’est favoriser celui qui est en première position http://poly-tics.over-blog.com/


    • Roswell 23 avril 2007 15:01

      As-tu les chiffres des votes blancs au premier tour ?

      non.

      Alors ta manoeuvre est inutile garçon...

      Amicalement


    • PasKal 23 avril 2007 16:41

      Non ! ...c’est EXISTER et MONTRER QUE L’ON EXISTE, tout en se comptant, afin de ’prendre date’ pour les prochaines élections et une façon de prévenir les 2 camps pro-bipolarisations : « NOUS SOMMES LA, IL VA FALLOIR COMPTER AVEC NOUS, VOUS NE POURREZ PAS FAIRE COMME SI NOUS N’EXISTIONS PAS. MEME SI VOUS N’ETES (APPAREMMENT) QUE 2 AU 2nd TOUR, NOUS SOMMES EN REALITE 3, QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON » !

      Je glisserai un bulletin portant le nom de Bayrou lors du 2nd tour.

      OSEZ LA REVOLUTION PACIFIQUE ET CIVIQUE ET MONTREZ QUE VOUS EXISTEZ, ELECTEURS DE FRANCOIS BAYROU !!!


    • arnaud31 23 avril 2007 17:36

      Ne pas voter ou voter blanc revient à jouer à Ponce Pilate. je comprendrai très bien que FB n’appelle pas ses electeurs sur un vote unique mais on ne peut pas penser que chacun ne doit pas se prononcer. cela revient à faire un bras d’honneur à la démocratie au motif qu’on n’est pas au deuxième tour. Pour ma part en 2002, tout en étant socialiste et militant j’ai voté Chirac pour éviter Le Pen Tu peux voter pour l’un ou pour l’autre mais c’est comme pour un referendum, il faut choisir ! Désolé mais la vie c’est aussi celà ou alors tu penses comme le petit père QUEUILLE ( ancien président du conseil de la 4eme) :« il n’existe pas de problème qu’une absence de réponse ne puisse permettre de résoudre ».... belle maxime pour un Bayrouiste de choc ???


    • kata74 23 avril 2007 17:51

      oui tu as voté Chirac pour éviter Le PEN, et Chirac t’as dit j’ai 82% de français avec moi alors je fais ce que je veux. Entre s’abstenir et donner un quitus mieux vaut voter blanc qui est aussi un moyen d’expression.

      En 2002 j’ai mis 2 bulletins déchirés de CHIRAC et LE PEN ce qui était en accord avec ma pensée.

      Si les électeurs de BAYROU veulent faire pareil ça leur appartient.

      Ils représentent un véritable courant dont la plupart des idées sont loin de celles de SARKO.

      RDV pour les législatives


    • PasKal 23 avril 2007 17:51

      ELECTEURS DE BAYROU : MAINTENEZ VOTRE COHERENCE DU 1ER TOUR EN REFUSANT CETTE BIPOLARISATION ET CE CLIVAGE GAUCHE/DROITE QUE LES MEDIAS, SONDEURS ET PARTIS POLITIQUES CONSERVATEURS ET FRILEUX DE GAUCHE ET DE DROITE VEULENT VOUS IMPOSER DE FORCE !

      VOTEZ AU 2nd TOUR POUR « FRANCOIS BAYROU » (rien de plus simple : il suffit d’inscrire son nom : « François Bayrou » sur un papier et de le glisser dans l’enveloppe !)

      Ainsi vous confirmerez votre refus de la bipolarisation, sans vous renier par rapport au 1er tour, et plus nous serons nombeux à le faire, plus ces millions de vote « François Bayrou » (qu’ils soint comptabilisés ’blancs’ ou ’nuls’) pèseront de TOUT leur poid et le vote Bayrou ne pourra pas ainsi être occulté, ni par la classe politique de gauche et de droite (PS, UMP et tous les autres), ni par les médias prostitués et sopumis au ’fric’ et aux ciseaux de censure dans la main !

      OSEZ LE VOTE PACIFIQUE REVOLUTIONNAIRE AU 2ND TOUR !

      OSEZ MONTREZ QUE VOUS EXISTEZ ET PESEZ DANS LA VIE POLITIQUE FRANCAISE, Y COMPRIS LORS DE CE 2ND TOUR !

      OSEZ ETRE FIERS DE VOUS ET DE VOTRE REFUS DU CLIVAGE « DROITE/GAUCHE » !

      OSEZ LORS DE CE 2ND TOUR LE « VOTE CIVIQUE ET SALUTAIRE » en faveur de « FRANCOIS BAYROU » !

      NE VOUS LAISSEZ PAS INTIMIDER ET RESISTEZ AUX PRESSIONS, D’OÙ QU’ELLES VIENNENT !

      PLUS NOUS SERONS A LE FAIRE, MOINS « ILS » POURRONT NOUS OCCULTER ET PLUS « ILS » SERONT CONTRAINTS DE PRENDRE EN COMPTE NOS 8 MILLIONS DE VOIX, QUE CELA « LEUR » PLAISE OU NON !

      JE VOTE « BAYROU » A NOUVEAU LORS DU 2EME TOUR !


    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 23 avril 2007 19:35

      PasKal, j’aurais tendance à vous donner totalement raison... et... vous n’avez pas tort du tout !

      Pour le 2ème tour, j’avais décidé d’aller voter, MAIS DE VOTER BLANC !

      Mais, au sujet de l’Europe, il y a eu deux positions diamétralement opposées :

      - Nicolas Sarkozy veut nous imposer, par la voie parlementaire, le Projet de Loi portant Création d’une Constitution pour l’Europe, que nous avions rejeté par Loi référendaire !

      - Ségolène Royal, qui respecte la décision du référendum populaire veut soumettre à notre approbation le Projet de Loi portant création d’une Constituion pour l’Europe, que nous avions rejeté par loi référendaire !

      Par ailleurs, Ségolène Royal veut une autre Europe, qui ne sera plus basée sur le pouvoir du CAC40 ou de la mondialisation non contrôlée, mais qui le sera sur un libéralisme beaucoup plus social... Ce que ne prévoit pas Nicolas Sarkozy !

      Alors, il convient de faire barrage à Nicolas Sarkozy : malheureusement, ce n’est pas un vote blanc ou nul qui se chargera de faire ce barrage ! Bien au contraire ! Tant que les instituts de sondage ne reconnaîtront pas les votes blancs et nuls, nous en serons toujours là !

      Aussi, l’électeur de François Bayrou que je suis, votera au Second tour des Présidentielles pour Ségolène Royal, mais, votera aux Législatives pour son Candidat UDF !


    • PasKal 24 avril 2007 09:07

      Finalement, APRES REFLEXION, après 1 journée de ressassement de ma déception que François Bayrou ne soit pas en mesure d’apporter dès maintenant LA seule solution possible pour sortir le Pays de là où le bipartisme stérile l’a plongée, après 1 journée de rancoeur, après t’avoir lu, et après (aussi !) avoir entendu Fillon hier soir au journal de France-2, J’AI DECIDE MOI AUSSI FINALEMENT(fusse sans enthousiasme débordant au moins au début ; mais cela viendra peut-être au fil des jours qui nous sépare du 2nd tour !) de ...VOTER ROYAL !

      J’ai bien écouté tes arguments ; ils sont justes et tu as raison !

      J’ai bien écouté aussi FILLON hier soir sur FRANCE-2 : il a fini de me décidé à ne pas voter pour son candidat ; ce, sous AUCUN prétexte !

      Hier soir, F. FILLON a dit devant Pujadas : « L’UDF est la bien venue ...mais le projet de l’UDF ne s’est pas qualifié pour le 2nd tour ; ...ses idées n’ont donc pas à être représentée au 2nd tour ! »(sic)

      En gros cela veut dire que c’est un ’DIKTAT’ : « Vous pouvez vous ralliez à NOS idées mais les votres, vos idées, ce que vous pensez, ce que vous voulez, on s’en contrefout ; on vous chie dessus ! Circulez y’a rien à voir. VOUS (l’UDF) ÊTES TOUT JUSTE BONS A NOUS APPORTER VOS VOIX ET A FERMER VOS SALES GUEULES DE DEMOCRATES ! ».

      Et il a ajouté en plus sa ’menace’ : « Si l’UDF ne se rallie pas, ...ça se paiera aux Législatives ! ».

      En gros : « ZI L’UDF NE ZE RALLIE PAS ZANS CONDITZION AU PRODJECT DE MEIN FUHRER, ACHHHH..., VOUS Z’ALLEZ LE REGRETTER ET LE PAYER, SCHWEINE DEMOKRATEN ! NOUS Z’AVONS LES MOYENS DE VOUS Z’ABATTRE ET DE VOUS Z’ELIMINER ! FERSCHTANDEN SCHWEINE UDF ??!! »

      QUEL MEPRIS POUR LES AUTRES - QUEL ARROGANCE - QUEL CRACHAT ENVERS LES 7 MILLIONS D’ELECTEURS QUI ONT VOTE POUR LE REDRESSEMENT DE LA FRANCE VIA LA CANDIDATURE BAYROU !!!

      MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CES « MENACES DE ’TROUS-DU-CUL’ FASCISANTS » ???!!!

      Fillon préfigurait en fait hier soir ni plus ni moins que ce que serait le pouvoir ’personnel’ du petit merdeux de Vichy-sur-seine s’ils parvenait à ses tristes fins : « Ché né veux voir qu’une seu-le tê-te ! Ché vous z’ordonne de penser comme moi ! Ché n’autorize personne à émet-tre la moin-dre z’autre pensé-e qué la mien-ne ! Vous dévez vous rallier à moi sans condizionne où zinon zé vais vous faire abbat-tre ! ...Schweine Démokrate ! ...Schweine UDF ! ».

      Et bien aux petits « Poutine » et autres « Pinochet » de merde en culotte courte de l’Extrême-Droite (« UMP = Union-pour le retour du régime du Maréchal Pétain » ?), je dis ceci : « ALLEZ VOUS FAIRE FOUTTRE ! JE VOUS FAITS UN BRAS D’HONNEUR ET JE VOUS EMMERDE ! ». Et c’est (de loin) la réponse la plus polie que j’ai à vous dire, sans quoi...

      PLUTÔT ROYAL QUE LA GUERRE CIVILE ET LE POUVOIR PERSONEL sousjaceants que ce ’demeuré’ (Merkel dit : ’cinglé’, elle) de Vichy-sur-seine ne pourrait qu’engendrer en France s’il parvenait à ses fins !

      Sarkosy ?, pour avoir ma voix ? , ...il peut toujours CREVER ! JAMAIS il ne l’aura !!!

      De toute façon, même si le programme de Royal ne me va pas sur un certains nombre de domaines, il est évident qu’il y a plus de points communs ou de rapprochements possibles entre le programme de Royal et le centre-gauche ET même le centre-droit dont je suis, même si à la base je viens du Gaullisme (raison de ma haine pour tous les ’Sarkoso-Pétainistes’ qui rêvent d’un pouvoir personnel ’extrême-droitisant’ et qui menacent la République aujourd’hui et la Démocratie demain).

      Alors, OUI, OK, VA POUR un ’ticket ROYAL/DSK’... !

      Après réflexion, après avoir entendu l’autre ’crétin’ au journal de France2 hier soir :

      JE VOTERAI « POUR ROYAL » de par les points d’accord possibles existants de fait entre le programme de l’UDF et celui du PS et pour son appel à l’OUVERTURE et au RASSEMBLEMENT REPUBLICAIN DE LA NATION.

      JE VOTERAI « POUR ROYAL » car JE RECONNAIS EN ELLE une FEMME REPUBLICAINE et DEMOCRATE qui ne présente pas un danger pour la Démocratie dans notre Pays, mais projette au contraire de respecter les opposants d’où qu’ils viennent et de leur permettre d’accéder à une représentation juste et normale dans toute Démocratie (Parlement et autres instances).

      JE VOTERAI « CONTRE SARKOSY » compte-tenu de son REFUS D’OUVERTURE et SES DIKTATS façon « SOUMETTEZ-VOUS SANS CONDITION A ’MES’ IDEES OU JE VOUS ABATS ! VOS IDEES N’ONT PAS D’IMPORTANCE, JE M’EN CONTREFOUTS, JE ME CONTREFOUTS DE VOUS ET DE CE QUE VOUS VOULEZ OU PENSEZ, JE FERAI CE QUE ’MOI’ JE VEUX, VOUS N’ETES AUTORISES QU’A VOTER POUR ’MA PERSONNE’ ET A FERMER VOS SALES GUEULES ! ».

      JE VOTERAI « CONTRE SARKOSY » car il représente l’archétique du « FOU » qui ne rêve que « D’UN POUVOIR PERSONNEL et AUTOCRATIQUE » sans limite et sans contrôle et parce qu’il est de-facto UN REEL DANGER POUR LA REPUBLIQUE, SON UNITE« et un DANGER PIRE QUE LE-PEN POUR LA »DEMOCRATIE" !

      JE VOETERAI « CONTRE SARKOSY » car JE LUI DENIE LE DROIT DE SE PRETENDRE UN « REPUBLICIAN » et un « DEMOCRATE » !

      CE SALE TYPE EST UN (TROP) GRAND DANGER POUR LA REPUBLIQUE OU LA DEMOCRATIE....

      ROYAL, ELLE AU MOINS, EST UNE REPUBLICAINE ET UNE DEMOCRATE, même si je n’approuve ni n’adhère pas intégralement à une partie de son programme.

      JE VOTERAI EN CONSCIENCE « POUR » ROYAL...

      JE CHOISIT LE CAMP « REPUBLICAIN » et « DEMOCRATIQUE » EN VOTANT FINALEMENT « POUR ROYAL » !

      IL Y A BIEN MOINS DE DISTANCE DESORMAIS ENTRE « ROYAL ET BAYROU » ...QU’ENTRE « SARKOSY ET LE PEN » !


    • Cassandre 23 avril 2007 14:05

      Je n’ai pas l’impression que vous ayiez connu les délices du régime parlementaire de la 4ème République.

      Moi si, ce qui m’a finalement détourné de voter Bayrou, bien que je le trouve plus sympa que les 2 qualifiés.

      Un gouvernement est-il fait pour gouverner ou pour représenter ? Si on met plein de proportionnelle au Parlement, il faut lui retirer le droit de renverser le gouvernement, sinon c’est le bazar garanti et la combinazzione permanente.


      • Pie 3,14 26 avril 2007 22:03

        Le retour à la quatrième République est le chiffon rouge qu’agitent les sarkozistes en permanence afin de refuser toute dose de proportionnelle. Les propositions de Bayrou et de Royal n’ont pourtant rien à voir avec le système de 1946 qui respectait une proportionnelle intégrale. Il s’agirait d’introduire une dose d’environ un tiers qui permetrait d’assurer une représentation des partis jusqu’ici exclus tout en favorisant la constitution de majorités stables. Ce système existe déjà chez de nombreux voisins européens et évite qu’un parti à trente pourcent impose sa loi sans partage aux soixante dix autres . Qui peut s’en plaindre ?


      • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 14:35

        Les medias (Colombani en tête) et les partis croient encore à la bipolarisation, modèle qu’ils pensent indépassable. Moi, je dis que c’est le baroud d’honneur d’un système dépassé, leur chant du cygne. Sarkozy élu bétonnera l’Etat UMP et ce faisant il mènera peu à peu les citoyens à choisir la troisième voie.


        • BuZardinho BuZardinho 23 avril 2007 15:20

          Tu radotes, laissez Sarko régner et Bayrou arrivera. J’ai l’impression de toujours lire la même c...hose.

          Que ce soit Sark ou Sego, ton Bayrou emergera alors s’il vous plaît je vous en prie. Aujourd’hui, on doit réfléchir sérieusement à la France, et ne pas juste voir un hypothétique Bayrou en 2012, il y a une vie entre 2 élections.


        • Emile Red Emile Red 24 avril 2007 12:15

          Oui d’ailleurs on voit bien comment, Sarko régnant, car il règne déjà, la multiplicité des partis a évoluée.

          Je suis sympathisant des verts, et je vois avec effarement le résultat du parti que je soutiens depuis longtemps (plus ou moins également).

          Le missile Hulot nous a détruit, faites que les missiles que Sarko envoie en permanence ne touchent pas leur but, hier Besson/Machiasse, avant hier Robien/Santini. Remarquez aussi qu’il n’a pas agressé une seule fois le FN, pourtant je suis sur qu’il a du en récupérer quelques personalités, preuve de l’enclin qu’il a à détruire tout ce qui ne lui convient pas et à caresser ce qui lui sied.

          Sans illusions, mais avec une conscience démocratique et républicaine, je ne vois pas comment on peut laisser Sarko arriver à ses fins. Le vote blanc ne résoud rien, n’exprime rien, et au contraire favorise le seul candidat qui va dans le sens opposé à l’existence d’un parti de centre.

          Quand l’UMP n’a plus peur de se rapprocher du FN, il y a toutes les raisons à ce que l’UDF se rapproche de la gauche.


        • Prêtresse Prêtresse 23 avril 2007 17:18

          @ Nicolagène...

          Le couteau est planté, sufit de le remuer.

          ___


        • Pie 3,14 26 avril 2007 22:21

          Quel délire... Je suis enseignant et je ne vois même pas de quoi vous parlez. Tant qu’à faire de la propagande faites la bien car dans le cas présent , vous sombrez dans le ridicule absolu.


        • Gugu Gugu 23 avril 2007 15:20

          Certes il y a un recul des petits partis, et de la démocratie en général, vu qu’ils ne sont pas représentés à l’assemblée... ce qu’il faut, c’est une certaine rénovation des institutions, comme le propose Bayrou ou Royal, c’est ce qui me motivera à voter Royal au second tour... Une dose de proportionnelle, certes la proposition de Royal est timide, mais elle a le mérite d’éxister, ce qui est totalement exclu par Sarkozy, je voterai donc Royal, en espérant que ce ne soit pas une promesse en l’air... Mais comme certains le disent, les votes blancs ou nuls étant partagé entre les candidats (ou exclus du vote), celà n’avance à rien de voter comme ça. Et je préfère de loin une dose de proportionnelle à un renforcement du role du chef de l’état, comme préconisé par Sarkozy...


          • arnaud31 23 avril 2007 17:39

            Appuyé par MOntebourg et Peillon, SR souhaite aller vers la 6eme république. ce n’est pas qu’un N° et je peux te dire que le mandat unique qu’elle propose fait sourire jaune beaucoup de nos députés PS. Mais elle tiendra bon et envisage un référendum institutionnel dès l’automne.


          • Christophe Christophe 23 avril 2007 18:20

            @Gugu

            Nous sommes d’accord sur ce point qui me semble essentiel dans la refondation du paysage politique. L’UMP n’a aucune intention de changer nos institutions. Le PS devra le faire, bon gré, mal gré, là n’est pas la question ; mais de toute évidence, le mouvement sera initié, même si il n’atteindra pas le souhait de Bayrou, c’est un premier pas non négligeable (ou alors l’immobilisme prôné par Sarkosy sur ce point).

            J’ai lu plus haut que le parlement avait pour vocation de diriger et non de représenter ; cette vision je ne la partage pas. C’est aux politiques représentifs élus qu’il convient de mener à bien des mesures qui satisfassent une grande majorité de nos concitoyens. C’est à eux de faire un effort de concertation entre différentes tendances pour s’écarter enfin des dogmes. Si ils dirigent et ne représentent plus les idées de leurs mendants, nous ne sommes plus en démocratie.


          • Tristan Valmour 23 avril 2007 15:21

            Dans un monde économique où les règles essentielles sont décidées par les multinationales qui ne connaissent ni frontière ni citoyen, mais qui agissent en puissants lobbys sur les politiques pour étendre davantage leurs droits privés au détriment de nos droits publiques ;

            Dans un monde politique où le principe de la subsidiarité commande de se soumettre aux lois de l’Europe, et fait de notre Parlement une simple chambre d’enregistrement ;

            Dans un monde de la consommation où le consommateur est sans cesse harcelé, au téléphone comme dans sa boîte aux lettres, où on le piège avec des allégations mensongères, où on lui vend des produits sans saveur ni odeur ni qualité ;

            Dans un monde de travail qui voit beaucoup d’entre nous privés du leur sans aucune autre considération que la poursuite du profit, et qui les interdit de retrouver un emploi à leur mesure parce que la concentration et la délocalisation des moyens de production les met hors-jeu ;

            Dans un monde de violence qui cherche à dresser les uns contre les autres en stigmatisant davantage l’individu qui non seulement n’agit de concert avec aucun autre, mais ne porte aucune responsabilité dans l’état lamentable de notre société ;

            Dans un monde où la plupart d’entre nous ne souhaite pas devenir fonctionnaire mais créer son entreprise alors que cette expérience nous est interdite faute de trésorerie suffisante ;

            Dans un monde où les parachutes dorés ne profitent qu’à ceux qui sont déjà bien sanglés ;

            Dans un monde où les libertés individuelles sont chaque jour bafouées par ceux qui entendent régner sur notre peur ;

            Je déclare que le programme et la personnalité de monsieur Sarkozy n’apporteront que misère et haine, et la France Eternelle ne saura plus faire entendre sa voix singulière dans le concert des Nations.

            Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, moi, Tristan Valmour, citoyen travaillant 12 heures par jour, ayant pour valeurs le travail, la performance, l’initiative individuelle, la liberté et le don de soi aux autres (...), affirme que ma main ne tremblera pas lorsque je donnerai ma voix à Ségolène Royal. Parce que la liberté ne s’abdique pas. Jamais !


            • clairette 23 avril 2007 17:36

              Eh bien, Tristan, nous serons au moins deux à préférer la Dame le 6 mai !


            • Emile Red Emile Red 24 avril 2007 12:18

              non pas 2 mais 3


            • Shrub roman 23 avril 2007 15:32

              Si vous voulez une longue traine derrière les plus grands partis, pourquoi avez vous été à l’initiative du débat à 4 qui voulait exclure les petits ?

              En 2002 il y avait une longue traine avec les lepénistes au 2ième tour, énormément d’abstentionnistes, des chasse pêche et nature et traditions, et pleins de petits partis pour lesquels ont voté des personnes qui s’intéressaient peu à la politique.

              Je suis d’accord que plus de proportionnelle serait meilleur, mais le plus important est avant tout que les francais s’intéressent à la politique, sinon c’est le chaos dans la proportionnelle et aucune décision n’est prise (ex le TCE aussi bien pour les oui que les non).

              Ces élections sont une conséquence de plus du 21 avril, mais je suis sur que les francais voteront la prochaine fois davantage comme ils le souhaitent (contrairement à 2007) tout en étant intéressé par la politique (contrairement à 2002). Sauf biensur si le futur élu joue sur la peur comme Bush l’a fait aux USA en affichant le spectre de ben laden pour être réélu.


              • BlueTemplar BlueTemplar 24 avril 2007 11:01

                Il me semble que c’est Le Monde qui voulait un debat à 4...


              • colza 23 avril 2007 15:35

                J’aurais aussi aimé un vote contestataire, par le dépôt d’un bulletin marqué « François Bayrou ».

                Malheureusement et cela s’est bien vu en 2002, lorsque Chirac s’est glorifié sans honte de 82% de votes en sa faveur, seul le résultat compte. Si donc on laisse passer Sarko, on l’aura comme Président, tout simplement !!

                Vous avez aimé « Juppé, le meilleur d’entre nous », vous allez adorer « Sarko, le pire d’entre tous » smiley


                • Jimd Jimd 23 avril 2007 16:00

                  entierement d’accord avec Calmos.

                  et en plus du taux de participation, je pense que 12 candidats ... cela represente une certaine diversite !


                • Roswell 23 avril 2007 16:53

                  Le parti socialiste a monopolisé une partie des voix à l’aide de la menace Le pen qui n’était pas fondé.

                  Il est honteux d’obtenir les voix du peuple Francais par des menaces, afin d’eviter les réels votes de convictions et s’assurer une présence au deuxième tour.

                  Le parti socialiste aurait-il peur de l’extreme gauche ? Apres avoir chassé les terres de la droite, le ps se permet de prôner le vote utile...

                  Tout cela est risible, et c’est cela qui est anti-démocratique. Le ps utilise la methodes la plus basse de la droite et l’extreme droite : La peur du peuple.


                • emmanuel 23 avril 2007 18:58

                  Entierement d’accord. Est-ce la mort de la démocratie si la proportion de votant augmente ? Cela redonne une plus *juste* representation de la population, et ne gonfle pas artificiellement les extremes.

                  Le probleme des media est differents, mais avec une penetration d’internet dans les foyers en hausse par rapport a 2002 et un role clairement accru de la blogosphere dans la campagne, c’est pas un peu paradoxale de parler de manipulation des medias smiley

                  Il ne faut pas confondre etre victime de manipulation et le simple fait d’avoir perdu smiley Un des devoir de la democratie est d’accepter le choix de la majorite (je sais c’est chiant).


                • Thomas Roussot Thomas Roussot 23 avril 2007 16:00

                  Tous les gens épris de justice et d’honnêteté savent qu’ils ont perdu hier soir.


                  • Lysia 23 avril 2007 16:38

                    Je suis entièrement d’accord. Ok, les français ont voté utile, ok, Le Pen n’est pas passé ( en même temps, avec Sarkozy, peut on vraiment dire que l’intolérance à été relégué au banc de touche, je ne suis pas sûre ), toutefois, il faut bien reconnaître que ce qui s’est passé hier n’est pas « normal », le fait qu’une bonne partie des votants ait jugé plus opportun de voter utile au lieu de voter pour le candidat qui leur ressemble le plus démontre que ça n’est plus une vraie démocratie...évidemment personne n’est obligés de voter utile, évidemment chacun fait son choix mais dans l’absolu, je ne suis pas sûre que les votants ont eu réellement le choix à proprement parler et je trouve que c’est dommage, je suis d’accord pour parler d’une régression démocratique.


                  • arnaud31 23 avril 2007 17:46

                    NOn, non je ne suis pas d’accord. La regression démocratique c’est quand il n’y a pas d’alternative. personne n’a empêché quiconque de voter comme il le souhaitait. Beaucoup, electeurs du PS ont souhaité voter utile en votant Bayrou parce qu’ils pensaient qu’il serait meilleur pour le deuxième tour face à Sarko. Beaucoup à la gauche du PS ont voté Ségolène parce qu’ils ont eu peur d’un deuxième 21 avril. Si aucun de ces deux mouvements ne s’était produit, SR aurait quand même fait 25%. Par contre si à la gauche du PS il n’y avait pas eu le vote utile SR n’aurait pas été au 2eme tour . Désormais pour les electeurs de 1er tour de FB il n’existe qu’a confirmer lequel des deux ils rejettent le plus. C’est toujours comme ça : au premier tour on choisit, au deuxième on élimine


                  • 1984 24 avril 2007 08:57

                    Non, la démocratie à pleinement remplie son rôle et dans la manière en plus. Les « petits » partis n’ont receuillis que les voix de leurs électorat et contrairement aux scrutins précédents, n’ont pas bénéficiés des votes de contestation. La société change trés vite, il faut bien avouer que certains « petits » partis n’évoluent pas beaucoup et leurs idées sont d’un autre siècle !!!


                  • Stoïque 23 avril 2007 16:22

                    La régression démocratique peut encore s’accélérer durant les cinq années à venir et bien plus dangereusement que sur la cause des résultats du premier tour, si Sarko est élu.

                    Le vote « utile » n’était pas une vaine chose pour cette élection présidentielle afin de ne pas se retrouver sur un cul-de-sac comme en 2002 et aussi pour tenter d’éliminer les candidats inquiétants pour la Société française. Les petits partis auraient du d’emblée se lier à de plus grands pour cette élection et se réserver pour des élections plus bénéfiques pour leur auréole ; Ils n’auraient pas pris cette baffe et auraient été jugés + responsables. Quel intérêt de faire risquer le pire quand on est sûr de ne pas gagner ?

                    Je vote moi-même parfois pour de petits partis. En 2002, j’allais le faire quand mon jeune fils nouveau votant m’avait fait remarquer que Jospin risquait de ne pas passer si les voix se dispersaient. J’avais suivi son conseil. Il a eu raison hélas... le citoyen lambda n’a pas vraiment eu de bénéfice des 5 dernières années passées...

                    Vouloir le pire pour ce quinquenat pour mieux gagner plus tard est une pensée indigne, vu les difficultés à venir pour nombre de personnes que l’on désirerait « sacrifier » pour mieux faire triompher plus tard des idées ou un parti

                    Bayrou ou Royal étaient les deux candidats dont j’espérais voir passer au moins l’un des deux au deuxième tour. Royal reste en lice. C’est elle pour le citoyen lambda qui est le moins pire ou la meilleure (au choix) des deux candidats restants. Le BUT de cette élection NON ENCORE TERMINEE est de permettre une vie épanouie ou moins difficile à un maximum de français POUR les cinq ans à venir. Il me semble donc que pour une majorité de français, un vote « responsable et civique » en faveur de SR s’impose.

                    Si la candidate ou le parti ne vous plait pas ou vous déçoit ensuite, il sera toujours temps pour le futur de faire avancer vos idées, mais nous n’aurons peut-être pas vécu un « enfer » pour rien.


                    • manu1966 23 avril 2007 16:55

                      « Le BUT de cette élection NON ENCORE TERMINEE est de permettre une vie épanouie ou moins difficile à un maximum de français POUR les cinq ans à venir. » Il est dommage de penser à court terme, 5 ans c’est court. En tout cas la rhétorique diabolisant Sarko a bien fonctionné puisqu’entre le candidat de gauche qui ne propose aucune réforme de notre système et veut sauvegarder les privilèges et le centriste qui s’est engouffré dans la brèche de l’opportunisme, vous êtes maintenant pret à voter Sego pour mieux vivre pendant seulement 5 ans.......


                    • Pinpin 24 avril 2007 09:47

                      Prétendre qu’il n’y aura moins de réformes en remplaçant la majorité en place est un peu excessif à mon goût. J’ai l’impression que beaucoup de monde oublie que Sarkozy est déjà au pouvoir depuis 5 ans, et que notre société n’a pas vraiment prospéré depuis. Les grands patrons n’ont jamais fait autant de profits, et le « petit peuple » a de plus en plus de difficultés à assurer une vie décente, ceci est indéniable. Doit on renforcer cette tendance ?

                      Une mesure que j’aimerais voir appliquer, seuls les métiers payés plus de 10 euros de l’heure sont autorisés à faire des heures supplémentaires. Je n’ai vraiment pas envie de faire un job chiant payé 8 euros de l’heure 50 heures par semaine, donner moi juste de quoi survivre avec mes 35 heures rémunérées. Les heures sup pour tout le monde, c’est l’asservissement des classes populaires sans réelles compensations financières ni intellectuelles. Mais je suis d’accord que des professions intéressantes et qui payent bien puissent être exercées plus longtemps, du moment que l’intégrité psychique est conservée.

                      Pour une meilleure distribution des richesses, dans l’espoir que les politiciens de gauche soient quand même compétents pour traiter des questions économiques et garantir la compétitivité de notre pays, pour conserver un pays où tout le monde peut prétendre avoir la chance d’y vivre, et ne pas se dire, si je vivais dans un pays scandinave, je serais plus heureux, et pour éviter un état policier, je conseillerai aux indécis de bien réfléchir avant de s’abstenir le 6 mai.

                      Moi qui ai voté blanc au 1er tour vais voter Ségo au second tour.


                    • un autre 23 avril 2007 16:24

                      je me considère comme étant « épris de justice et d’honnêteté » et je ne pense pas avoir perdu hier soir. j’aurai perdu le 6/05 si jamais Sarkosy est élu mais certainement pas aujourd’hui. ne prenez pas vos fantasmes pour notre réalité


                      • Thomas Roussot Thomas Roussot 23 avril 2007 17:10

                        Allez dire ça aux familles de certains institeurs suicidés.


                      • Thomas Roussot Thomas Roussot 23 avril 2007 17:11

                        Instituteurs.


                      • IP115 23 avril 2007 16:43

                        Je ne suis pas du tout d’accord avec votre analyse et vos comparaisons entre les systèmes politique et économique n’ont pour moi aucun sens.

                        On vote ici pour élire celui qui va représenter le pouvoir et non pour ceux qui représentent les contre pouvoirs. Les électeurs français sont au contraire très intelligents et votent parmi ceux qui ont une chance d’être élus, ceux en qui ils se sentent les plus proches et/ou contre ceux qu’ils ne veulent pas voir arriver. C’est bien pour cela que les quatre grands candidats obtiennent à eux seuls plus de 86% des voix (S:31.18%, R:25.87%, B:18.57%, et LP : 10,44%) ..

                        Les contre pouvoirs représentés par les « petits candidats » (dont fait maintenant partie le PC) sont généralement « votés » aux législatives et aux municipales où l’électorat est généralement plus éparpillé. Bref je ne vois aucune régression démocratique dans tout cela, bien au contraire je vois un grand élan démocratique dans le très fort taux de participation.


                        • manu1966 23 avril 2007 16:48

                          Si on appelle régression démocratique le fait d’avoir 12 candidats, avec 4 gros et puis en bout de liste 5 partis d’extreme gauche on peut tout de même comprendre que les français se soient rabattus sur les 1er.


                          • todoynada 23 avril 2007 17:17

                            Désolé de devoir dire que c’est article est indigent intellectuellement. Il n’est pas légitime de transposer une théorie économique ou biologique sur le plan politique ; la biologie est une science dure, l’économie une « science » (?) humaine, donc « molle », la politique n’est pas une science du tout.

                            De plus vos deux courbes, contrairement à votre « démonstration » ne sont pas opposées, mais semblables ! 12 candidats, ce n’est pas une forme de longue traîne démocratique ?!

                            Svp, n’enrobez pas vos tribunes libres d’un pseudo scientisme qui cache d’ailleurs mal vos présupposés idéologiques que vous feriez mieux d’assumer, mais peut être n’en êtes vous même pas conscient ?


                            • Luc DUSSART Luc DUSSART 23 avril 2007 23:18

                              Tout à fait ’Tout et rien’ !! Je pense exactement la même chose : la conclusion étant acquise, l’auteur va chercher des termes scientifiques qui impressionnent en guise d’illustration analogique. Mais il n’y a pas de raisonnement rigoureux. Etendre le théorème d’Ashby à la conduite des actions politiques requiert d’abord de théoriser de quel(s) système(s) il s’agit. Parler de complexité et de ’longue traine’ c’est bien : encore faut-il savoir de quoi on parle.


                            • Eric-nicolier Eric-nicolier 24 avril 2007 08:33

                              Je suis sur la même longueur d’onde... J’ai relu deux fois cet article et j’avoue ne pas comprendre le raisonnement de l’auteur. Les rapprochements entre la théorie économique et les résultats des élections n’ont intellectuellement aucun sens.

                              Et puis je trouve le raisonnement insidueux, presque pervers.

                              En quoi le vote vers les extrêmes serait un signe de vitalité démocratique ?

                              En quoi il serait plus dangereux pour la démocratie que les électeurs se tournent massivement vers 3 ou 4 candidats en s’écartant ainsi des autres ?

                              A contrario de l’analyse ici exprimée, la vitalité démocratique se serait au 1er tour 12 candidats avec chacun un score situé entre 7 et 10% des suffrages exprimés ?

                              C’est un peu la tarte à la crème du moment de penser qu’il existerait une sorte de pensée unique, dominante et manipulatrice, qui aurait tort, et à côté des forces invisibles et étouffées, qui auraient raison contre le monde entier.

                              Cela en devient même agaçant de simplisme et de bêtise.

                              Un article qui démontre, une fois de plus, que ce fameux « 5e pouvoir », ici Agoravox, a encore du chemin à faire avant de devenir crédible : toute pensée ne mérite pas d’être exprimée, toute réflexion ne mérite pas d’être publiée.


                            • bernard29 candidat 007 23 avril 2007 17:26

                              Si je comprends bien, Monsieur Crouzet appelle a voter pour Ségolène Royal, puisque c’est la seule des deux candidats en lice à proposer une dose de proportionnelle.

                              Il a raison. les bayrouistes sont obligés de voter ségolène Royal, et même de faire pression pour que l’on s’approche au plus près de la dose de proportionnelle proposée par Monsieur Bayrou dans son programme . Il proposait 50% des députés à la proportionnelle.

                              Si les bayrouistes ne votent pas Ségolène Royal, le centre n’existera jamais, puisque le systéme actuel favorise la bipolarité, et le clivage droite gauche. Sarko veut la glaciation de ce système , ne l’oubliez pas.

                              Alors les bayrouistes doivent être conséquents. Pour espérer que la rénovation démocratique de Bayrou s’enclenche, il faut soutenir Royal.


                              • clairette 23 avril 2007 17:43

                                @ candidat 007,

                                Bien dit et analysé ! Effectivement SR a mis à son programme la proportionnelle, et a confirmé lors de plusieurs débats ! Alors si on veut que ça se fasse, ce choix s’impose !


                              • Nono Nono 23 avril 2007 19:09

                                @ candidat 007 (IP:xxx.x20.117.71) le 23 avril 2007 à 17H26,

                                L’approche de Thierry Crouzet est juste.

                                Tout à fait d’accord avec ton commentaire mais aussi avec ton analyse complète : Au cœur du deuxième tour que je viens de lire sur ton blog.

                                Cordialement,

                                Nono


                              • Comité Cicéron 23 avril 2007 17:43

                                Salut, ouais c’est l’éternel débat entre République et démocratie.

                                La diversité, c’est la démocratie. Le bipartisme et l’unité du commandement, c’est la République.

                                Moi je trouve (et j’espère) que cette élection referme une parenthèse ouverte en 1981 : échecs de la République, accaparement du pouvoir par les groupes d’intérêt, et crise du bipartisme au bénéfice des extrêmes antidémocratiques.

                                En même temps, depuis 30 ans, les associations se sont multipliées, les groupes de pression, les revendications relayées par l’internet ont instauré un véritable débat et une prise en compte des vrais problèmes par les politiques.

                                La démocratie a prospéré, et grâce à elle c’est la République qui renaît maintenant, les deux grands partis ayant enfin réussi à entendre les aspirations populaires.

                                On a les deux : une démocratie dynamique, une République structurée, c’est génial. Ce serait totalement archaïque d’opposer République et Démocratie. Grâce à des médias comme Agoravox les deux peuvent se concilier : fourmillement d’idées et reprise de celles qui sont réalistes par les grands partis...

                                Vive Ségo-Sarko ! Et Vive Bayrou qui arrivera peut-être dans les 5 ans à imposer le centre gauche, dont le PS a tant besoin !!


                                • Comité Cicéron 23 avril 2007 18:11

                                  Mais toute la question est de savoir qui a créé les problèmes : le PS ? l’UMP ? l’UDF ? les cohabitations ? Chirac ? Et n’y a-t-il pas un espoir de changement désormais au sein même de chaque formation politique, maintenant que les cohabitations et Chirac sont terminés ?

                                  Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut du changement. Le verdict du 6 mai nous dira où la majorité pense qu’il est, visiblement les opinions sont partagées à ce sujet.

                                  En tout cas le prochain président aura à faire ses preuves, il ne pourra plus se décharger de ses échecs sur l’idiotie ou l’incomprégension du pauvre peuple français, qui portait jusqu’ici le chapeau. Cela faisait longtemps que ça n’avait pas été le cas, et Bayrou y est pour quelque chose (même s’il n’est pas le seul à qui on doive ce progrès).


                                • tvargentine.com lerma 23 avril 2007 17:46

                                  Vous dites « nous avons assisté à la mort de la diversité. Nous avons réduit nos chances de trouver des solutions »

                                  Ainsi donc,le général De Gaulle aurait réduit les chances de la France quand il était au pouvoir entre 58 et 69 !

                                  Votre théorie n’est qu’une masturbation intellectuelle

                                  Moi aussi je suis informaticien et nous savons que les données en fonction de leur présentation sont interprétables de plusieurs façons.

                                  Je suis de gauche,mais enfin,nous avons un horizon débarassé des partis extèmistes qui n’ont faient que mettre des batons dans les roues de toutes évolutions de notre société et qui sont responsables des blocages d’aujourd’hui (logement,transport et services publics,sécurité clandestins sans papiers et communautarismes,écologie,charges sociales,développement des entreprises,éducation nationale....)

                                  Nous devrions enfin retrouver nos valeurs qu’une minorité agissante,qui,dans les médias et au PS (je parle des troskistes !) n’ont fait que vouloir internationaliser la France pour mieux la dissoudre.

                                  Maintenant,il appartient à Ségolène Royale de présenter un projet de rupture total avec le passé et de ne pas prendre les loosers que les français viennent de rejeter sans se vendre à des « centristes » qui ne sont que des conservateurs de la France profonde

                                  Quoi qu’il advienne,les centristes seront karchérisés par Sarkozy,aux législatives ,afin de ne pas avoir le même Bayrou dans les pattes pendant 5 ans dans une opposition qui ne fera que s’accroitre en approchant de 2012

                                  Espérons que le message sera recu par Ségolene ROYALE,sinon,j’irai en Corse le 6 mai au lieu d’aller voter smiley


                                  • Jean Lasson 23 avril 2007 18:00

                                    Cela a peut-être déjà été écrit ici, mais je ne résiste pas à l’envie de partager cette citation, pour exprimer déception et perplexité face au résultat de dimanche :

                                    « Ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre. »

                                    Albert Einstein


                                    • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 23 avril 2007 18:03

                                      [Tenez je recolle ça ici, que je viens de mettre chez Taverne « Ségolène déclare forfait », c’est plus dans ce sujet finalement, et c’est corrigé. Bises. l’o.s.]

                                      « Cette année au moins on va avoir droit à un débat. »

                                      Combien de fois a-t-on entendu ânonné cette phrase hier soir sur les ondes zéléplateaux ? La démocratie progresse, il y aura un débat cette année... Ben tiens... Non seulement personne ne l’a jamais interdit auparavant, sauf Claude Chirac, Jacques peut-être, cette paire d’heure en direct où les deux sélectionnée se répondent et s’exposent, mais surtout il n’y aura toujours pas de débat vraiment...

                                      Avant le premier tour il n’y a pas eut de débat, de fond, pas même de débat de candidats. Les constatations lepénistes étaient certes au centre du sujet politique, admises, seules différaient les ’attitudes’ des candidats envers elles... Et pour ce deuxième tour c’est bien parti pour le défilé de ’phrases-attitudes’, complètement creuses, et d’ailleurs attendues par tous comme fausses, pures yaourteries... (une promesse ne serait alors qu’une ’figure de style’, et tout le monde l’accepte...).

                                      Et il est fort à propos de voir un Taverne des Poêtes écrire lui aussi, sur une absence de débat... entre la Ségo et les baillrouteux simplement, mais absence de débat encore.... « La démocratie a avancé, il va y avoir un débat cette année, je peux même vous dire la date : le 2 mai 2007. » Ouaih.....

                                      La Ségolène est-elle si idiote qu’elle ne peut pas se voir confier l’Elysée ? Le sarko est-il un facho ? Voilà ce à quoi va consister le ’débat’.

                                      Les Français ont très mal voté.


                                      • Comité Cicéron 23 avril 2007 18:16

                                        En disant cela, vous continuez la ritournelle technocratique selon laquelle le peuple est incapable de faire le bon choix.

                                        C’est ce qu’ont toujours dit les Mitterrand, Rocard, Chirac,... bref tous ces grands cyniques qui se sont fait haïr parce qu’ils n’ont pas su réformer.


                                      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 24 avril 2007 08:56

                                        J’ai écrit que le peuple est capable de faire le mauvais choix : pas du tout ce que vous écrivez.

                                        Continuez à vous frapper la tête de la massue de la bétise, la vérité ne vous attendra pas.

                                        Il se trouve que le 22 avril 2007, le peuple français dans sa grande majorité a très mal voté. Ca arrive.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed 23 avril 2007 18:17

                                        LA DEMOCRATIE EST UNE IDEE VIELLE DE PLUSIEURS DIZAINES DE SIECLES ! L’ESQUISSE DE LA REPUBLIQUE (0) DE PLATON ETOUFFE PAR LE BLA BLA GREC ET PAR TOUTES LES RETICENCES ET TOUTES LES RESISTENCES AFFICHEES A CHAQUE AVENEMENT D’UNE NOUVELLE IDEOLOGIE ; CETTE ESQUISSE REPRISE COURAGEUSEMENT PAR QUELQUES REVEURS FRANCAIS D’UNE EPOQUE DEJA LOINTAINE, CET ACHARNEMENT A VOULOIR DONNER UN SENS A LA VOLONTE POPULAIRE, CETTE REVOLUTION PERMANENTE OU SI L’ON VEUT CETTE TRAGEDIE HUMAINE AUX MULTIPLES ENTR’ACTES GUERRIERS EST ASSUREMENT A SON DERNIER NUMERO. APRES LA CINQUIEME FRANCAISE AVORTEE, IL N’Y AURA AUCUN PROJET DE LIBERATION... LE POUVOIR CONQUIERT TOTALEMENT LES ESPRITS, LES REVOLUTIONS SONT BANNIES ! IL N’Y A PAS REGRESSION, IL Y’A ARRET D’UN LONG PROCESSUS ET RENAISSANCE DE LA PLUS EFFRAYANTE DES IDEOLOGIES QUI FAIT PLEUVOIR DES LARMES DE CROCODILES :

                                        „Nur um der Hoffnungslosen willen ist uns die Hoffnung gegeben » dixit Walter Benjamin.

                                        « C’EST SEULEMENT A CAUSE DE CEUX QUI SONT SANS ESPOIR QUE L’ESPOIR NOUS EST DONNE ! »

                                        C’EST EN EFFET CE QUE L’ON CONSTATE AU NIVEAU DES INSTITUTIONS DITES INTERNATIONALES QUI SE CONTENTENT DE DENONCER SUR DES PAPERASSES LES CRIMES IGNOBLES DE CES INDIVIVIDUS, DE CES ETATS, DE CES COALITIONS D’ETATS...


                                        • Allienor 23 avril 2007 18:23

                                          sachez que segolene et pour la proportionnel et j’espere qu’elle le fera pour notre démocratie. Je voterai pour elle, elle sera représenter notre pays contrairement à Sarkozy. Aujourd’hui un choix s’impose prenons nos responsabilités. La majorité des francais ont choisis pour le second tour nous devons choisir le candidat le plus apte à prendre la présidence. Meme si le systeme est finalement mal fait, il n’y a pas d’autre choix aujourd’hui... alors faisons en sorte de ne pas faire d’erreur !


                                          • frédéric lyon 23 avril 2007 19:13

                                            Cet article est excellent : il faut maintenir en vie les petits candidats....de gauche et instaurer la proportionnelle afin que le pays soit ingouvernable, comme sous la quatrième république.

                                            Mais ce n’est pas ce que les électeurs ont choisi, malheureusement. Car ils ont voté massivement pour une recomposition de la gauche avec un parti ultra-dominant, le PS, sans lui donner toutefois une seule chance de gouverner sans l’appoint d’un centre rescussité.

                                            Par conséquent les électeurs d’extrème gauche auront désormais le choix, au deuxième tour de toutes les futures élections présidentielles, ou législatives, entre :

                                            a) une bonne partie de pêche, s’il fait beau. b) un vote social-démocrate, s’il pleut.

                                            Mais pour celà, il faut d’abord battre Ségolène dans deux semaines.

                                            Moralité : Socio-Démocrates, votez massivement pour Sarkozy dans deux semaines !!


                                            • LUC 23 avril 2007 19:15

                                              La démocratie donne le pouvoir à la majorité. Ce n’est pas la faute des médias si la majorité des gens sont des veaux comme disait le grand Charles. Et ça, l’internet n’y changera rien.

                                              Croire que Bayrou aurait apporté une nouvelle voie, est totalement erroné. Il représente un compromis gauche/droite typiquement centriste, ce qui n’a vraiment rien de révolutionnaire, puisque c’est ce qui se passe de toute façon, une fois que le nouveau pouvoir ( qu’il vienne de gauche ou de droite ) est placé devant toutes les contraintes de la realpolitik.

                                              Le reste n’est qu’exploitation de la fantasmatique « révolutionnaire » du bon peuple. Et ça marche. Tout comme les pubs de poudre à lessiver qui, depuis le temps qu’elles existent, devraient laver maintemant 2582 fois + blanc que blanc smiley


                                              • Censure_moi 23 avril 2007 19:43

                                                A voir impérativement pour ceux qui pensent toujours détenir la vérité, d’autant plus si vous faites partie de ceux ayant voter chirac au deuxième tour en 2002 pour ne pas voter Le Pen :

                                                http://www.marianne2007.info/-Le-vrai-Sarkozy-en-acces-libre- !_a1180.html


                                                • Théophile Kouamouo Théophile Kouamouo 23 avril 2007 20:05

                                                  Je suis Afro-Français, de centre-gauche, chrétien et anti-françafricain. J’ai voté Bayrou pour « punir » l’UMPS, qui avec Mitterrand et Chirac se sont assis sur les revendications des peuples africains et ont utilisé une sordide brutalité néocoloniale. Je voterai Ségolène Royal au deuxième tour parce que je ne veux pas d’un monstre superpuissant qui installera l’Etat-UMP par la terreur. En tant que chrétien et Afro-Français, je refuse de donner ma voix à un homme qui a rendu légitimes et acceptables. les idées eugénistes et racistes de l’extrême-droite. Je m’explique sur mon blog : www.kouamouo.afrikblog.com


                                                  • Alex 23 avril 2007 22:52

                                                    Afro francais ?Ca veut dire quoi ? T’es le genre de gars pour qui n’importe quel debat finira toujours par tourner autour du neo colonialisme

                                                    Si ca c’est pas du communautarisme en boite...

                                                    Moi c’est pas sarkozy qui me fait peur c’est d’entendre des aneries pareilles.


                                                  • moebius 23 avril 2007 21:05

                                                    « Un monstre super puissant » ! ouaf ! ouaf !


                                                    • moebius 23 avril 2007 21:05

                                                      Votez Goldorak !


                                                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 avril 2007 21:49

                                                      Est-ce que j’ai perdu la raison, ou la quasi totalité des commentateurs de cet article scotomisent-ils complètement l’énoncé de départ pour nous expliquer les motifs de leurs préférencess partisanes ?

                                                      Revenant à la régression démocratique, je tends a penser que l’on ne poura vraiment ouvrir la porte aux idées nouvelles que si l’on distingue plus clairement entre d’une part la pensée politique conduisant à la législation - processus qui doit ratisser très large - et, d’autre part, l’exercie de la gouvernance qui, pour être efficace, ne peut pas être soumis à des tractations et obéir à des compromis tactiques, mais ne doit répondre qu’à des critères de départ et des contrôles ex-post. L’hypothèse d’une démocracie « contractuelle » semble faciliter cette distinction. J’invite l’auteur aux pages 620.html et seq. du site Nouvelle Société. http://www.nouvellesociete.org

                                                      Pierre JC Allard


                                                      • Florentin 23 avril 2007 21:52

                                                        Je ne peux qu’être d’accord avec l’auteur de l’article.

                                                        La très haute participation s’avère être une fausse source de satisfaction, et ce pour plusieurs raisons :

                                                        1/Elle a été en tous points orchestrée par les médias, et par la gauche bien-pensante qui cherche à reconquérir le pouvoir.

                                                        2/C’est un signe de la nouvelle crédulité des français, séduits par les clips ultra-propagandistes des deux candidats qualifiés pour le deuxième tour.

                                                        3/Enfin, l’insistance que les médias ont pris à commenter les chiffres de la participation leur a permis d’éviter d’axer leur réfléxion sur l’hécatombe démocratique de cette élection, dont font les frais des partis aux revendications respectables et sérieuses (de l’extrême-gauche à l’extrême-droite).

                                                        Cependant, envers et contre tout, si j’avais l’âge requis, je voterais pour Nicolas Sarkozy au second tour. Bien que sa position dans les affaires internationales soit contestable, il est le seul à avoir une vraie stature, et il défendrait avec opiniâtreté les intérêts de notre pays. Au contraire, Ségolène Royal, si elle applique son programme à la lettre, devra se référer au peuple pour toute décision, aussi importante soit-elle ; ce qui me paraît à la fois dangereux et hasardeux.


                                                        • ZADIG 23 avril 2007 23:23

                                                          Je suis d’accord aussi avec l’auteur de cet article. J’espère que les élections legislatives permettront aux autres partis d’être présent. Il faut aussi regarder du côté de l’indépendance des médias français... A ce propos, je vous conseille de lire un journal sur Internet qui est vraiment indépendant (www.lavise.fr) car réalisé bénévolement par des professionnels. Les sujets traités sont très intéressants. La rédaction aborde de nombreux sujets concernant l’économie sociale et solidaire qui est un secteur en pleine expansion.


                                                          • arbisis 23 avril 2007 23:57

                                                            1 vote blanc Bayrouiste = 1 vote pour Sarkozy. En meme temps les gens de droite se retrouvent. Logique.


                                                            • Dragoncat Dragoncat 24 avril 2007 00:05

                                                              @ l’auteur

                                                              Pour faire simple, vous nous avez sorti de jolis graphiques et une théorie plus que fragile pour quoi ? Pour nous expliquer que vous êtes effondré par la défaite de votre candidat ! smiley

                                                              Ce que vous venez de signer ici, ce n’est pas une analyse mais un constat d’amertume. Désolé pour vous mais les résultats de ce premier tour ne suffisent pas à nous annoncer l’apocalypse.

                                                              Un politique, un des petits candidats, a dit que s’était joué dimanche le troisième tour de 2002. C’est assez bien vu. Beaucoup - notamment à gauche, et notamment moi smiley - avaient voté pour des candidats « petits » ou alternatifs et ont eu une désagréable surprise : la gueule de Le Pen au deuxième tour !! smiley

                                                              Alors cette fois-ci, en effet, j’ai fait comme beaucoup et j’ai visé le résultat et pas l’expression d’un quelconque mécontentement. Ca m’a été assez pénible de devoir voter Chirac alors bon... Pas deux fois le même gag !

                                                              Mais l’échec de Bayrou à parvenir au second tour, malgré un score plus qu’honorable, ne justifie pas vos pseudo-théories. Votre discours rejoint celui du FN sur le thème : « ils vont s’en mordre les doigts ». Lui aussi était plutôt déçu je crois...


                                                              • La mouche du coche La mouche du coche 24 avril 2007 07:04

                                                                Hugh !

                                                                Dragoncat a bien parlé smiley


                                                              • Dragoncat Dragoncat 24 avril 2007 17:11

                                                                Hugh

                                                                Merci Mouche du Coche ! smiley

                                                                Dragoncat


                                                              • Iroquois Iroquois 24 avril 2007 00:25

                                                                En effet, les commentaires sont décevants et ne répondent pas à l’article. On se croirait sur un forum de football, et qui pour le PSG, qui pour l’OM, les arguments ne comptant pas, seulement qui supporte (dans son sens français) les mêmes couleurs que vous.

                                                                Pour en revenir à cet article, parler d’un repli démocratique avec autant de participation est choquant. Je crois que M. Crouzet se trompe d’élection, il ne s’agit pas pour les présidentielles d’avoir un éventail de choix qui correspondrait à des attentes de « niches », mais qui et quel projet directeur pour la France.

                                                                12 candidats, c’est déjà beaucoup, surtout qu’entre les 3 candidats trotskistes et la communiste, quelles différences pouvons nous trouver ? Sans mesure restrictive(signatures des maires) nous aurions eu une multiplication des candidatures représentant les mêmes couleurs : des écolos, des libéraux, des socialistes, des communistes, etc. en veux-tu, en voilà, mais avec simplement des micro-différences, donc une fausse concurrence. Et tout ça aux frais des contribuables. Au moins, là ça pousse chaque camp à essayer de se rassembler, et surtout d’oublier les égo, pour construire un projet viable.


                                                                • LUC 24 avril 2007 02:02

                                                                  D’après Sarkozy, Bayrou a perdu parce que voter droite/gauche est un réflexe d’origine génétique.


                                                                  • moebius 24 avril 2007 02:58

                                                                    iroquois , les graphiques sont trés beaux enfin une alternative qui nous ouvre les portes qui jusqu’a présent nous était closes. On voit trés bien que toutes les courbes descendent vers je ne sais quel horrible abyme décliniste ou certain y trouveront leur compte. Je préconise pour les redresser l’usage de tuteurs en bambou matériaux léger et cependant des plus résistant. Signez ici la pétition pour le redressement des courbes déclinantes


                                                                    • moebius 24 avril 2007 03:03

                                                                      Sans rire ces élections ne sont surtout pas une regression démocratique mais une victoire incontestable de le démocratie


                                                                    • moebius 24 avril 2007 03:05

                                                                      Thierry, n’etes vous pas un tout petit peu bargeot ?


                                                                    • Boileau419 Boileau419 24 avril 2007 04:22

                                                                      Je récuse totalement l’idée que le Front National soit une formation politique de l’Etablissement. S’il y a bien un parti qui détonne dans le ronron de la pensée unique, mélange de libéralisme et de marxisme bien pensants, c’est le mouvement conduit par Jean-Marie Le Pen.


                                                                      • Gilles Gilles 24 avril 2007 08:37

                                                                        Tient donc : Le vote « utile » à droite mais surtout à gauche a fait que beaucoup de gens ont votés pour battre un candidat (Sarko par ex) plus que pour leurs convictions intimes.

                                                                        Il est clair que nous n’avosn pas un « portrait conforme et précis de l’électorat français »

                                                                        Ensuite, uen fois les électeurs déçus, certains reviendront vers leur vote d’origine


                                                                      • anamo 24 avril 2007 07:17

                                                                        Cet article a ceci d’intéressant : il nie la réalité de l’élection présidentielle, de ce qu’elle représente et de sa finalité, à savoir, la désignation d’un seul et unique personnage détenteur du mandat démocratique, à durée limitée, pour représenter la FRANCE.

                                                                        L’election présidentielle est hautement élitiste, situation voulue par la constitution pour contrer les errements du passé.

                                                                        Dans le cadre d’une élection du parlement, cet article trouvera toute sa valeur ...


                                                                        • La mouche du coche La mouche du coche 24 avril 2007 07:56

                                                                          Oui Anamo, cet article pense que l’élection présidentielle est comme l’achat d’un disque : Chacun peut acheter le sien.

                                                                          Or dans une élection nous sommes tous obligé d’acheter le même disque ! smiley

                                                                          Il faut donc s’allier, voter utile, etc. sinon ceux qui se seront regroupés auront leur disque et nous pas le nôtre.

                                                                          Le concept de longue traine ne s’applique pas ici : il est même dangereux car si tous le monde s’éparpille, de petits groupes comme celui de Le Pen passe le 1er tour (voir le commentaire de Dragoncat) smiley

                                                                          Ce principe s’applique également au « 5ème pouvoir » en général. L’éparpillement est pittoresque mais inefficace. Revoir à ce sujet la vidéo de Vinvin qui l’explique parfaitement. smiley


                                                                        • Matthieu BOLLEA Matthieu BOLLEA 24 avril 2007 07:59

                                                                          Avis aux lecteurs d’Agora Vox :

                                                                          Ceci n’est pas un commentaire du présent article, mais une information importante : ARTICLE SENSATIONEL sur SARKOZY sur le site de MARIANNE.

                                                                          26 pages à couper le souffle ! Faites comme moi, lisez-le ! On pourra pas dire que vous ne serez pas prévu...


                                                                          • Internaute Internaute 24 avril 2007 08:18

                                                                            Ces élections m’ont laissé pantois et triste. Non pas parceque mon favori n’est pas dans le tiercé gagnant mais parceque le choix des français s’est décidé sur l’emballage.

                                                                            Je vois une contradiction énorme entre le ressenti des gens dans les discussions que l’ont peut avoir ou dans les compte-rendus des médias et le fait que 75% soient allé voter en masse pour que rien ne change. Comment ce fait-il que 55% des français aient dit non au TCE et que 75% votent en faveur de 3 candidats qui sont tous pour une europe supra-nationale ? Pourtant de Chivardi à Le Pen en passant par Nihous et de Villiers il y avait quand-même le choix entre plusieurs visions d’une europe différente du soviet.

                                                                            On ne peut pas dire que les gens aient été manipulés. Je ne crois pas au syndrome du 21 avril, la presse ayant eu une position trés modérée sur ce thème. Il n’y a pas eu de chiffons rouges agités et de guignols brandis au bout d’un bâton par les « notables ». Tout simplement, les gens ont été éblouis par la présence médiatique des 2 principaux candidats. Oui, la démocratie est morte car les gens se décident sur l’emballage, sur la présentation, et non pas sur le contenu. On en arrive au système politique américain où Ronald Reagan est élu pour ses dents blanches.

                                                                            Les mêmes qui viennent de voter pour la continuité, l’europe soviétique, l’immigration et les délocalisations iront demain manifester dans la rue contre le chômage ou le démantèlement de l’EDF. En plus, ils se sont levés tôt et en masse pour réclamer la continuité sans changement. C’est à désespérer. Ce vote qui balaye les petits partis est la porte ouverte à l’avénement du bi-partisme c’est à dire de l’égémonie de quelques lobbies sur les affaires du pays. Les français viennent de fermer eux-même les dernières petites portes de liberté qu’il leur restait.

                                                                            Au second tour il nous reste le choix entre la France métissée et l’europe soviétique par réfrendum ou la discrimination positive et l’europe soviétique par vote du parlement. Amusez-vous bien, mais sans moi.


                                                                            • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 24 avril 2007 11:59

                                                                              Persévérer dans la résistance.

                                                                              Ne jamais baisser les bras.

                                                                              Ne pas avoir honte d’avoir raison.

                                                                              (Vous pouvez en lire plus, là : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2007/04/24/« -nous-ne-nous-considerons-pas-comme-vaincus- ».html )

                                                                              Bonne journée !



                                                                            • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 24 avril 2007 12:03

                                                                              Bon, le lien vers l’article direct ne veut pas marcher (le « - » dans l’adrese est mal interprété par ce blog), voici donc l’adresse général du blog, l’article en question est en premier en haut de paeg à cette heure :

                                                                              http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

                                                                              euhm.. désolé.


                                                                            • Bill Bill 24 avril 2007 12:07

                                                                              @ Internaute

                                                                              Je suis tout aussi décontenancé que vous, je ne comprends pas...

                                                                              ce petit message de soutien...

                                                                              Bill


                                                                            • Boileau419 Boileau419 24 avril 2007 08:28

                                                                              « Plus nous nous tournerons vers le passé, comme hier vers 1974, plus la crise sera douloureuse. La France doit apprendre à vivre avec son temps. »

                                                                              Je ne vois pas en quoi renier ses racines ouvrirait automatiquement les portes d’un avenir radieux.

                                                                              Que signifie « vivre avec son temps » ? Je me souviens de cette parole très juste de Keynes(l’économiste)qui se demandait si le fait de se focaliser exclusivement sur le présent n’était pas une forme de conservatisme pire encore que l’autre :

                                                                              « I do not know what makes a man more conservative - to know nothing but the present, or nothing but the past. »

                                                                              Votre plaidoyer pour la diversité est séduisant, mais encore une fois le nombre garantit-il la justesse à la fois de l’analyse du présent(qui est toujours l’aboutissement du passé)et des solutions ? Beaucoup d’idées folkloriques et de partis pris idéologiques ne valent pas un seul homme qui voie clair.

                                                                              Mais celui-ci a-t-il seulement une chance d’être entendu ?

                                                                              Compter sur la masse pour diriger, à travers le suffrage universel, la destinée des peuples est un pari qui me semble plutôt hasardeux. Pour qu’il ne mène pas au désastre, aux manipulations, à la démagogie et à tous les maux de la démocratie, il faudrait un corps électoral intelligent et lucide, ce qui suppose une éducation excellente.

                                                                              On est loin de tout cela hélas...

                                                                              Je pense que si vous voulez être conséquent, vous ne pouvez que réclamer l’introduction de la proportionnelle aux législatives et aux autres élections. C’est le seul moyen de briser l’emprise des quatre partis du système (Sarko-Ségo-Bayrou-Buffet) sur le pays.


                                                                              • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 24 avril 2007 09:24

                                                                                Il faut (consever) une représentation locale, et il faut une vraie assemblée NATIONALE, c’est à dire entièrement proportionnelle. C’est l’exécutif qui doit être avec une majorité claire, être une équipe soudée.

                                                                                L’assemblée nationale, elle, siège en sa représentativité nationale. Elle n’a pas à être bidonnée, ’gouvernable’ comme dit l’autre (VGE). Si des partis veulent faire de l’ostracisme, il le paient aux élections, proportionnelles, nationales suivantes. Qu’elle dispose d’une certaine initiative des lois, certes, comme l’executif dispose d’un certain pouvoir de décision direct (administrations...), mais je suis en fait favorable à une séparation assez stricte de rôle. L’exécutif a à peine à être représentatif, (jusqu’au calque !), de l’Assemblée. Pour moi le vote de confiance ne devrait être qu’une option, certes agréable, mais pas une norme.

                                                                                Paradoxalement, ce déni d’automaticité (’confiance’, et ’calque’ de l’exécutif sur la composition de l’Assemblée) de son pouvoir, et la difficulté de devoir dégager des majorités sur chaque vote (surcroit de travail, contrainte de temps par conséquent accrue, dans le cas d’une proportionnelle vraie donc), lui donnerait, à l’Assemblée, plus de pouvoir... Moins d’automaticité (pas de ’calque’ entre exec et légils), plus de travail : plus de pouvoir.

                                                                                Reste la représentation locale. ’Notre’ député ’à Paris’, élu par notre coin à nous, c’est indispensable. Il faudrait une autre chambre... Sénat ? hmf, le Sénat garde sa fonction propre. Troisième chambre ? ’régionale’ ?

                                                                                Au fait, c’était quoi l’idée complète de de Gaulle, son aboutissement ? son ’troisième étage’ ???????


                                                                              • finael finael 25 avril 2007 11:59

                                                                                Désolé mais je voulais réagir à Omnivore Sobriquet, mais le logiciel me renvoie systématiquement ici (? ??)

                                                                                Je ne crois pas que la représentation à la proportionnelle intégrale soient une bonne chose, il suffit (ou il faut) se souvenir de ce qu’ont donné les IIIème et IVème Républiques en France (2 guerres mondiales et une série désastreuse de guerres coloniales), il convient de regarder ce qui se passe là ou ce type de représentation est appliqué, Israel en est un des meilleurs exemples. Imaginez qu’avec des résultats correspondants à ceux du vote de dimanche l’UMP décide de voter telle ou telle loi, avec qui faire alliance ? Quelles concessions faire en échange ?

                                                                                De même, je ne suis pas favorable au rattachement des députés à telle ou telle circonscription : ils ont tendance à faire voter des lois favorisant leurs propres électeurs, souvent quelles qu’en soient les conséquences sur l’ensemble de la nation (le phénomène est très prégnant aux USA).

                                                                                Alors quelle solution ?

                                                                                La non-rééligibilité ! Un seul mandat.

                                                                                Le député sera alors réellement le représentant du peuple au niveau national. Autres avantages : il se consacrera à temps plein à son travail et on ne pourra plus faire de « repésentant du peuple » un métier, ce qui, à mon sens, est totalement scandaleux : ces gens sont totalement coupés du peuple qu’ils prétendent représenter.

                                                                                D’autre part je reste favorable au système présidentiel où l’exécutif est élu indépendammment du législatif et dispose de réels pouvoirs. Toutefois, le rôle du législatif étant de faire les lois, il doit en avoir le pouvoir de l’initiative.

                                                                                J’ajouterai qu’en France, on confond trop « séparation des pouvoirs » et « indépendance des pouvoirs ». Pour que la démocratie soit réelle, à chaque pouvoir doit correspondre un contre-pouvoir. Mais c’est un autre débat.


                                                                              • Gilles Gilles 24 avril 2007 08:32

                                                                                Vraiment ras le bol de ce trollage bayrouesque sur presque tous les articles sans que ça ait un rapport avec l’article.

                                                                                Allez troller ailleurs !!!!!


                                                                                • IP115 24 avril 2007 10:23

                                                                                  Un article à charge écrit par un illustre inconnu qui n’a même pas le courage de signer son papier et qui s’est inscrit juste entre les deux tours pour diffuser ce genre de ragots nauséabonds dignent du bistrot du commerce du coin.

                                                                                  Et quel article, voyez les références, Dominique BARELLA un sydicaliste qui défends sa boutique contre vents et marée et qui bien avant de prendre Sarkozy pour cible a montré à plusieur reprise sa paranoïa vis à vis des élus ! Celui qui contre l’avis de la comission d’enquête pourtant multipartite, et la plupart des responsables de tous bords considère que le juge Burgeau (affaire d’Outreau) à bien fait son travail (un comble). Et quelques coupures de presse rassemblées à la manière d’un corbeau.

                                                                                  Le clan SR serait-il si peu confiant de son projet qu’il en est réduit à se genre de pratiques nauséabondes. A t’il si peur de son adversaire qu’il en est réduit à essayer de la diaboliser. Quelle misère d’en être réduit à faire de la politique politicienne de chiottes publique pour espérer survivre. Eric Besson qui connait bien les « magouilles » politiciennes du PS, nous a prévenu :

                                                                                  « Cette entreprise de diabolisation (...) n’en doutez pas, vous allez la voir à l’oeuvre pendant toute la durée de cet entre-deux-tours », a prédit M. Besson, prêt à dire que « trop c’est trop ».

                                                                                  Quant à la rédaction, faut-il la féliciter d’avoir osé laisser passer de tel torchon entre les deux tours, le tout par un anonyme complet qui n’a même pas eu le courage de le signer. Pathétique !


                                                                                  • IP115 24 avril 2007 11:04

                                                                                    Oops désolé, ce commentaire n’est pas sur le bon article, n’en tenez pas compte ici.

                                                                                    Toutes mes excuses à l’auteur !


                                                                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 avril 2007 11:58

                                                                                    ip 115

                                                                                    ça fait rien tu as raison sur toute la ligne .

                                                                                    Salut et fraternité .


                                                                                  • Matthieu BOLLEA Matthieu BOLLEA 24 avril 2007 10:28

                                                                                    AVIS AUX LECTEURS

                                                                                    Désireux de plus d’informations ? Lisez l’article de Marianne sur Nicolas Sarkozy. Arrêtez France Télévision ou TF1 ! Formez votre opinion ! La mienne est faite : je suis résident français en Belgique, et j’y reste !

                                                                                    Lien pour l’article : http://download.yousendit.com/D50330FB1B42562A


                                                                                    • koz koz 25 avril 2007 14:23

                                                                                      L’article est paru avant le 1er tour. Nombre de français l’ont lu. Sarkozy a fait un score inégalé à droite depuis 30 ans. Serait temps de changer de stratégie. Pourquoi pas en parlant des projets ?

                                                                                      Ce serait d’ailleurs prendre les électeurs pour des citoyens responsables.

                                                                                      Je sais. Ca fait mal au c...


                                                                                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 avril 2007 12:08

                                                                                      BONJOUR A TOUS

                                                                                      En quoi ,la démocratie française devrait elle être différente de toutes les démocraties occidentales qui fonctionnent avec deux grands partis qui sont en gros deux manières d’aborder le capitalisme que certains ont traduit par libéralisme .

                                                                                      Quel est l’avantage d’avoir une nuée de petits partis à l’assemblée qui pourraient faire mumuse comme sous la quatrième république ?

                                                                                      Français vous avez la mémoire courte

                                                                                      Le progrés c’est d’avoir deux grands partis avec en leur sein des courants entre lesquels la discussion doit être ouverte .

                                                                                      Nous avons surtout besoin d’un parti socialiste qui ait fait son bad godersberg et abandonné ses vieilles lunes .

                                                                                      Vive la république quand même .


                                                                                      • Emile Red Emile Red 24 avril 2007 16:23

                                                                                        En quoi ,la démocratie française devrait elle être identique à toutes les démocraties occidentales ?

                                                                                        Nous avons surtout besoin d’un parti UMP qui ait fait son mea culpa sur les deux dernieres présidences et abandonné ses déséquilibrés satrapes médiatiques.


                                                                                      • Pie 3,14 26 avril 2007 22:16

                                                                                        Certes la plupart des démocraties sont bipolaires mais vous oubliez que beaucoup acceptent des coalitions (Allemagne , Italie), ou offrent à l’opposition des possibilités de contrôle et de vérification( USA, Grande-Bretagne) totalement absentes de notre système. En France , celui qui gouverne n’a de comptes à rendre à personne et c’est bien là le drame.

                                                                                        De plus , je ne vois pas pourquoi au nom du bipolarisme on devrait interdire aux petits partis d’exister à l’assemblée.


                                                                                      • finael finael 24 avril 2007 12:45

                                                                                        Après maints commentaires plus ou moins en rapport avec le sujet de départ je vais ajouter quelques réflexions personnelles de quelqu’un qui a voté « à gauche de la gauche ».

                                                                                        Tout d’abord la comparaison entre l’économique et le politique : A mons sens elle n’est pas dénuée de fondements en ce sens que ce sont deux domaines qui sont étroitement liés, n’en déplaise à ceux qui prétendent le contraire. Mais l’utiiser est hasardeux et encore faudrait-il que les hypothèses de départ soient solides, ce qui n’est pas le cas : En économie, contrairement à ce qu’en dit l’article, on assiste à une concentration sans précédent historique et à des situations quasi-monopolistiques ou, à défaut, de formation de cartels. Ce qui renvoie la théorie « libérale » aux oubliettes de l’aveu même de ses principaux théoriciens (je ne parle pas ici des pseudo « spécialistes » dont nous gratifient les médias).

                                                                                        De l’autre côté, si « régression démocratique » il y a, ses causes n’ont rien à voir, à mon avis, avec l’appel au « vote utile » : c’était de bonne guerre. Dire que les défaites sont dues à l’adversaire relève de la tautologie.

                                                                                        Par contre l’incapacité à créer une dynamique « anti-libérale » unitaire, à analyser correctement et cristalliser le refus du Projet de Constitution Européenne me semble la cause la plus sérieuse. Lutte des égos, amalgame de revendications partielles au lieu de l’indispensable unification : absence de « colonne vertébrale » idéologique, incapacité à prendre en compte les données comme la possession des médias (lire « la fabrique de l’opinion publique » de Noam Chomsky) et d’inventer ou d’utiliser de nouveaux moyens d’expression et de lutte, de saisir les occasions (pourquoi ont-ils tué Jaurès une deuxième fois ?), voilà, me semble-t-il les véritables raisons de la défaite de ce que l’on appelle l’extrême gauche.

                                                                                        Et pour finir avec une comparaison économique : comment lutter avec un petit atelier contre une multinationale sans faire appel à l’imagination ?


                                                                                        • vigie 24 avril 2007 13:16

                                                                                          Salut Cambronne,

                                                                                          Le problème des gros appareils qui ont une base électorale sure depuis des lustres, c’est un risque de politique autiste, on se complet dans l’autosatisfaction, on se coupe de certaines réalités de terrain, on considère comme vérité biblique toutes décisions de l’appareil, il y a un risque de remise en question, de priorité décisionnelle, on se plie à la ligne éditoriale du parti au risque d’être marginalisé, les électrons libres avec des idées en marge sont rarement bien vus. être à l’écoute avoir l’esprit d’analyse et de synthèse n’est pas donnée a tout un chacun, de plus les luttes d’influences et d’ego sont nombreuses, tu me diras ça vaut pour tous les partis, ok ! Mais sans contre pouvoir autre qu’une politique systématique d’obstruction, il existe peut être pour certains problèmes une voie médiane qui permette dans certaines situations de tirer la réflexion par le haut. Bien sur, il ne faut pas tomber dans l’exé et que ça soi la cacophonie ambiante, mais l’illusion entretenue qu’il n’y a que deux réponses a une question oui ou non me semble dangereux pour la démocratie, le monde ne peut se définir de façon si manichéenne, certaines démocratie fonctionnent très bien ainsi, et l’exemple de la démocratie américaine avec le duopole conservateur républicain, ne me semble pas le mieux adapté a notre histoire européenne.

                                                                                          Et pour faire plaisir a cambronne, salut et fraternité nationale. smiley


                                                                                          • Jean-Philippe Immarigeon Jean-Philippe Immarigeon 25 avril 2007 00:59

                                                                                            Mon cher Thierry (et co-auteur Bourin),

                                                                                            Faut arrêter de fumer, là ! 85 % de votants avec près de 4 millions de nouveaux inscrits, c’est une régression démocratique ? Le Pen qui va peut-être enfin fermer sa grande gueule et ne plus pourrir les scrutins, c’est une régression démocratique ? Une alternance droite-gauche comme il en existe dans toutes les démocraties réglées depuis près de deux siècles, c’est une régression démocratique ?

                                                                                            Comprends pas. L’urne, c’est pas Internet, et réciproquement. La seule démocratie c’est celle du vote un dimanche, et pas celle des grands défoulements dont AgoraVox s’est fait une spécialité et qui va lui falloir prochainement un premier procès en diffamation. Même les machines électroniques à voter vont être retirées au train où vont les choses, alors le vote par Internet n’est pas pour demain. La politique, ce n’est pas exprimer son mal-être, c’est élire des représentants pour qu’il prennent des décisions, et une décision, c’est, face à un problème particulier : « Oui » ou « Non ».

                                                                                            Internet n’a pas fait le premier tour de l’élection de 2007, et c’est tant mieux. Vous êtes vexé comme beaucoup d’autres, tant pis. Pour vous, mais tant mieux pour la démocratie. Ceci dit il vous reste encore une chance, que la toile massacre Sarko et le fasse perdre. Et encore, quelle part aura-t-elle à sa défaite désormais annoncée ?

                                                                                            Faites attention à ce piège identifié il y a bien longtemps par Galilée, qui consiste à raisonner de travers ou à faire des paralogismes, pour tenter de « sauver les phénomènes ». Ou, comme ajoutait Diderot, à accuser les astres d’être déréglés parce que l’observation ne correspond pas aux calculs théoriques.


                                                                                            • koz koz 25 avril 2007 14:20

                                                                                              « Regression démocratique », « Panurgisme »... On ne s’en prend pas les électeurs parce qu’ils vos donnent tort !

                                                                                              Il faudrait peut être envisager l’idée que les électeurs aient voté en leur âme et conscience. Que, peut-être, ils l’aient voulu, ce résultat !

                                                                                              S’en prendre aux électeurs n’est pas très correct. Et incriminer les medias, c’est le réflexe des perdants. Ainsi de Jean-Marie Le Pen.

                                                                                              Je croyais que, naturellement, tes théories de “cinquième pouvoir” devaient te porter à un peu plus de respect des citoyens. Mais non, une certaine élite, finalement, a compris les choses : les petits doivent être représentés. Parce que... parce que... parce que... Parce que c’est ainsi. Mais sur quoi reposent donc ce postulat ? La diversité pour la diversité ?

                                                                                              Et si les électeurs n’accordent pas leurs voix aux “petits”, alors il faut changer le système pour que les électeurs cessent de se tromper ?

                                                                                              Il n’y a pas si longtemps, on célébrait ici et ailleurs la lucidité des électeurs, des citoyens etc.

                                                                                              C’était le temps jadis ?

                                                                                              Avec 85% de participation et plus de 55% des voix qui se sont portés vers Sarkozy et Royal, les électeurs ont invalidé bien des théories. Ce ne sont pas forcément eux qui se trompent.


                                                                                              • Mohammed MADJOUR Mohammed 25 avril 2007 20:04

                                                                                                @ Iroquois (IP:xxx.x0.180.155) le 24 avril 2007 à 00H25

                                                                                                En effet, les commentaires sont décevants et ne répondent pas à l’article. On se croirait sur un forum de football, et qui pour le PSG, qui pour l’OM, les arguments ne comptant pas, seulement qui supporte (dans son sens français) les mêmes couleurs que vous.

                                                                                                @ prgrokrouk (IP:xxx.x7.106.164) le 24 avril 2007 à 20H28

                                                                                                Ah ! Vous refaites surface, professeur Grokrouk ! Gardez donc vos convictions, je ne vous aurais pas ainsi à ma charge ! Vous dites :« Pour ma part j’avais fait le choix du terrain d’entente dans mon vote, avec les gens qui sont mes proches, travail, amours et amis, contre tout ce qui leur rend la vie plus difficile, incivilités comprises. »

                                                                                                Mais mon cher professeur, travail, amour, amis et tout ce qui donne un peu de joie dans la vie sans être sur le qui-vive 24/24 n’est possible qu’au sein d’une Nation saine et votre vote refuse précisément cela ; vous avez voté pour Mr BAYROU je crois comprendre et non pour Mr LE PEN ! Les choses sont plus difficiles à saisir lorsqu’on aborde le concept de la Démocratie. Le dictionnaire n’est d’aucun secours ! Pour se rendre compte de la supercherie ou si vous voulez du leurre démocratique qui entraîne on ne sait où le genre humain, il importe de nager à contre sens pour s’apercevoir que le Monde est comme dit le dicton populaire, à l’envers ! Cela fait déjà des années que j’ai lancé un appel tout azimut en écrivant aux politiciens, aux scientifiques, aux journaux de tous les pays, aux Institutions internationales... leur demandant de rédiger puis promulguer « LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L’HOMME » qui remplacera « LA CHARITE DES DROITS DE L’HOMME » ! Cette énorme supercherie ! Tant que les hommes s’agenouillent pour quémander leurs droits aux responsables politiques qui accordent des quotas selon leurs préférences, la dictature fleurira sur cette planète ! La Démocratie, déformée déjà à l’origine par le foisonnement du bla bla grec, a conduit le Monde dans une impasse ! La Vraie Démocratie signifie une Société d’hommes libres gérée par des Responsables qui connaissent parfaitement leurs Devoirs et leurs prérogatives, une société où chaque citoyen a le droit de regard sur la gestion du patrimoine national ; on est donc loin de cette Religion ! Liberté, Egalité...on y croit pas ! La Vraie Démocratie ne donne aucun pouvoir politique aux hommes, le meilleur d’entre eux est donc celui qui est choisi pour respecter et faire respecter les Lois connues de tous ! Au retour, le pays lui accorde le seul privilège qui consiste à servir plus son pays et non à dilapider les richesses nationales ! Je vois que cette haute fonction ne vous intéresse pas professeur, mais tant que le candidat que je viens de définir n’existe pas, le travail, l’amour...les amis, vos espoirs en somme ne seront pas pour le six Mai ! Au plaisir de vous entendre !


                                                                                                • Foudebassan Foudebassan 26 avril 2007 09:07

                                                                                                  @auteur,

                                                                                                  Agoravox est l’exemple flagrant de cette absence de diversité et représentativité de la population française.

                                                                                                  Ici, pratiquement aucun militant des « petits » partis : pas de rêve, aucune utopie, aucune innovation, mais uniquement des intervenants formatés par les grands partis et finalement très conservateurs.

                                                                                                  Pour un media qui se veut citoyen, y’a du boulot

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès