• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Cette catastrophe que prépare le « pas d’amalgame »

Cette catastrophe que prépare le « pas d’amalgame »

Face à la violence au nom de l'islam, le commandement du "pas d'amalgame", tout pétri de bons sentiments, ne sert ni la société, ni les musulmans en particuliers. Au contraire, il prépare le terrain à la surenchère terroriste et à une opposition croissante entre croyants et non-croyants.

Pas d'amalgame !

Terrorisme, jihadisme, la question de la violence au nom de l’islam se fait hélas de plus en plus présente au cœur de l’actualité et des préoccupations. Face à elle, media, politiques et faiseurs d’opinion renvoient systématiquement la même réponse : pas d’amalgame !

Pas d’amalgame : l’islam est une religion d’amour et de paix, rien ne saurait la relier à la violence commise en son nom. Les terroristes, les jihadistes seraient donc tous des fous, des déséquilibrés, ils n’auraient pas compris l’islam, ils en auraient la mauvaise interprétation.

Pas d’amalgame : les musulmans, comme tout le monde, sont de bonnes personnes. Ce seraient les « extrémistes » et seulement eux qu’il faudrait mettre en cause – et d’ailleurs, ce serait toujours « l’extrémisme » qui serait la cause de la violence, dans toutes les religions et dans tous les systèmes.

Mais que peut valoir l’injonction du « pas d’amalgame » lorsque le simple bon sens permet déjà de mettre en cause son bien fondé ? Le bon peuple, qui n’en manque pas, s’en rend bien compte malgré la pression formidable qu’exercent les tenants du pouvoir pour l’imposer.

 

Effectivement, chacun se fait déjà la remarque en son for intérieur que l’actualité ne présente pas particulièrement de violences commises au nom du christianisme, du bouddhisme, du judaïsme, ou encore de la libre pensée, au regard de l’effarante accumulation des violences au nom de l’islam. Et malgré toute la savante explication convoquée sur les plateaux de télévision pour interdire de voir ce qui se donne à voir, pour imposer le dogme de la religion d’amour et de paix, il semble d’autant moins possible de conjurer l’adage « pas de fumée sans feu » qu’il y a vraiment de plus en plus de fumée. Cette savante explication, fondée sur la mauvaise interprétation par des « extrémistes » d’une religion bonne par nature, ne peut en effet tenir devant une telle quantité de violence : imaginons un fabriquant de machines à laver proposant son dernier modèle, avec un mode d’emploi très détaillé et très compliqué. Chaque fois qu’un acheteur lirait de travers ce mode d’emploi, il ferait exploser sa machine, et avec elle sa maison et tout son quartier. Et ainsi, alors que l’on assisterait à une multiplication d’explosions meurtrières de machines à laver, le fabriquant et les autorités en accuseraient les acheteurs et uniquement eux d’avoir mal lu le mode d’emploi ? Non vraiment, c’est prendre tout un chacun pour un imbécile que de s’efforcer de maintenir le mythe de la religion d’amour et de paix lorsque la « botte souveraine de la réalité » se fait sentir aussi douloureusement.

Cette contradiction n’empêche cependant pas qu’on redouble d’efforts dans le sens du « pas d’amalgame », malgré le malaise diffus et indicible qu’il répand dans les consciences. Mais il y a plus grave encore que ce malaise dans l’opinion : l’imposition forcée du « pas d’amalgame » va entraîner à terme de terribles catastrophes, du fait même de la fondation de ce discours sur un mensonge éhonté.

Que pensent en effet ces violents, les terroristes fauteurs de ces violences ? Si l’on mettait en œuvre les moyens pour les arrêter et les juger plutôt que de les liquider froidement, on réaliserait combien ils agissent au nom de l’islam, trouvant dans ses textes, son histoire et ses traditions les motivations et les commandements à commettre ces atrocités. Les frères Kouachi ont bel et bien tué « pour venger le prophète Mahomet », l’Etat Islamique est bel et bien ... islamique ! Ces violents revendiquent avec force l’islamité de leurs violences, la cohérence de leurs actes avec les textes religieux. Non, ils ne sont pas fous, non ils ne sont pas déséquilibrés ! En refusant de reconnaitre cette islamité, on ne peut que les pousser à en commettre de pires, pour qu’on cesse de dénier aux violents la fidélité à leur religion, à ces commandements. Pour qu’enfin les « mécréants » attestent de leur « mécréance » par leur opposition assumée aux commandements de l’islam, comme le stipule le discours musulman lui-même. Le « pas d’amalgame » fait le jeu de la surenchère terroriste. Il prépare le terrain pour de nouveaux attentats, de plus en plus meurtriers.

Par ailleurs, s’il faut, selon le discours dominant, entièrement dédouaner l’islam de la violence commise en son nom, qui donc en porte alors la responsabilité ? Ceux qui la commettent, dit-on, et on vient de voir qu’il va se révéler de plus en plus difficile de leur contester la qualité de musulmans. De fait, la suspicion va donc se généraliser à l’égard des personnes musulmanes à mesure que se répéteront les violences « au nom de l’islam ». Et plus on leur demandera de se désolidariser de cette violence, plus on leur demandera de renier leurs propres textes sacrés, plus on leur renverra ce message subliminal et ulcérant : elles sont perçues a priori comme approuvant implicitement cette violence. L’antagonisme musulmans / non-musulmans ne s’en exacerbera que davantage. Voilà où mène le « pas d’amalgame ». C’est exactement ce que cherchent les violents.

Bref, l’injonction du « pas d’amalgame » enferme inéluctablement la société dans l’impasse de la violence généralisée. Un enfermement d’autant plus dangereux qu’il procède d’une posture morale estimée supérieure, qui mettrait la société occidentale dans le « camp du bien », au nom de la « tolérance », du « respect » et du refus de la « stigmatisation ». Cette supériorité morale sera de plus en plus invoquée pour justifier la propre violence du « camp du bien », tout en aveuglant ses tenants sur le mal qu’ils causent et qu’ils amplifient.

On pourrait cependant désamorcer cette catastrophe qui s’annonce, qui a commencé : il faudrait pour cela oser mettre les pieds dans le plat et mettre en cause l’islam lui-même, comme doctrine mortifère et violente. En effet, pour l’immense majorité d’entre eux, les musulmans ne sont pas réductibles à cette doctrine : la plupart ne l’ont pas choisie, n’assument pas les commandements de haine et de violence, et sont persuadés d’appartenir à une religion d’amour et paix, puisque le « pas d’amalgame » le claironne du matin au soir. Mettre en cause l’islam, c’est offrir une porte de sortie à ces musulmans que l’islam rend schizophrènes en les obligeant à considérer comme bons les commandements de violence puisque faisant partie de leur « bonne » religion, révélée, sacrée, inaltérable. Quant à ceux qui choisissent l’islam et sa violence en toute connaissance de cause, ils pourront alors être enfin considérés et combattus pour ce qu’ils sont.

Cette mise en cause indispensable de l’islam bénéficie depuis peu d’un formidable outil : la recherche scientifique et historique s’est en effet prononcée de manière irrémédiable depuis une quinzaine d’années contre la légitimité de l’islam comme religion (on pourra le lire dans la synthèse parue à l’automne 2014, Le Grand Secret de l’Islam). Aux musulmans de s’en emparer, car la contestation ou la réforme efficaces de leur religion leur revient à eux seuls.

Cette mise en cause ne pourra par ailleurs se faire en Occident qu’à la condition qu’on revienne sur ce présupposé relativiste de l’équivalence des religions et des conceptions philosophiques, que pervertiraient les seuls « extrémistes ». C’est sans doute un chantier plus colossal encore que celui de la réforme de l’islam, et il faudra que l’Occident aille puiser au plus profond de ses racines le courage qui lui fait défaut depuis si longtemps pour cela.


Moyenne des avis sur cet article :  3.03/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • lsga lsga 21 mars 2015 13:27

    Moi, je suis pour l’amalgame : toute les religions monothéistes sont un poison. Il faut les interdire. 

     
    Dans nos écoles, il faut enseigner que ni Moïse ni Salomon n’ont existé, que Jésus est le fils d’une prostituée et d’un légionnaire romain, que ses « miracles » sont des tours de prestidigitations connus et extrêmement courant à l’époque, qu’il y a eu différentes versions du Coran.
     
    Judaïsme, Christianisme, Islam : un seul et unique ennemi.
     
    vous préférez ça au « pas d’amalgame » ? 

    • gerard5567 21 mars 2015 21:36

      @lsgaOui. Je suis d’accord. Les curés, les rabbins et les imams dans des charters à destination du Proche-Orient. Retour à la case départ.


    • bnosec bnosec 23 mars 2015 13:10

      @lsga

      Attention Isga à ne pas faire d’amalgame entre cette religion qui pourrit la vie sur terre qu’est l’islam et les autres religions monothéiste.


    • lsga lsga 23 mars 2015 13:12

      @bnosec

       
      si si, c’est le sujet de l’article : faire de l’amalgame. Vous en voulez ? on va vous en donner !

    • lsga lsga 23 mars 2015 17:48

      Comment les chrétiens ont-ils pu justifier les atrocités qu’ils ont comises pendant des siècles ? 
      Pour quoi le bûcher ? Pourquoi la haine des femmes ?
      Explication.
       

      Mathieu 13:41-42 : un crime mérite d’être puni de torture
      Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité : et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.…
       
      le Dieu de Jésus est un Dieu violent, tout aussi violent que le Dieu juif (celui qui vous cassera les dents si vous n’avez pas assez peur de lui)
       
      Mathieu 18-34,35 : Dieu est un bourreau qui vous tortura si vous ne pardonnez pas
      « Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il eût payé tout ce qu’il devait. C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur. »
       

      Mathieu 13 : Que fait Dieu des « mauvaises herbes », des mauvais garçons ? Il les brûle.
      , parabole de l’ivraie :
      « Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. 30Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler »
      Et voilà pourquoi l’inquisition chrétienne recours au bûché de préférence.
       

      Luc 22-35 : Jesus vous dit de vous armer
      «  Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne et que celui qui a un sac le prenne également, que celui qui n’a point d’épée vende son vêtement et achète une épée.Car, je vous le dis, il faut que cette parole qui est écrite s’accomplisse en moi : Il a été mis au nombre des malfaiteurs. Et ce qui me concerne est sur le point d’arriver. »
      (ndlsga : on dirait du Marx smiley )
       
      Luc 12:51-53 : Pour semer la discorde dans la famille
      « Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois ; le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. » 
       
      Mathieu 10-34 : toujours Jésus
      « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère… »
       
      Mais surtout, le plus important de tout, Mathieu 5-17 :
      Le christianisme reconait les lois de l’ancien testament, et les applique :« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour les accomplir. » Et alors là... L’ancien testament n’a strictement rien à envier au Coran. Voilà cela qui a permis aux chrétiens d’appliquer leur Charia inquisitoire durant des siècles.
       

      Bref, d’accord avec l’auteur, faisons de l’amalgame : les 3 religions monothéistes sont un seul et unique même mal à éradiquer.


    • Olaf Olaf 23 mars 2015 18:20

      @lsga
      Mais de quoi parlez vous enfin ? Quels bûchers ? Quelles atrocités ? Qu’est ce que c’est que ce délire ? Et en quoi les paraboles de Matthieu que vous citez justifieraient-elles le meurtre ou la violence ? C’est même exactement le contraire à propos de celle du bon grain et de l’ivraie ... Instruisez vous donc au sujet de ces fameux bûchers que vous mettez sur le dos du christianisme


      Et par ailleurs, où est-ce que vous avez vu des chrétiens polygames et qui circoncisaient leurs fils façon peuple hébreu de l’ancien testament ?

      Vous êtes vraiment d’une mauvaise foi perverse et manipulatoire. A voir l’image de votre avatar, le sans-culotte instrument de la révolution qui a mis l’argent et les bourgeois au pouvoir par la violence et la terreur, il n’y a rien d’étonnant.

    • Olaf Olaf 23 mars 2015 18:27

      @lgsa
      La parabole du bon grain et de l’ivraie dans l’évangile de Matthieu 13,24 :


       « Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. »

      La leçon qui saute aux yeux est justement le refus d’arracher la mauvaise herbe : il ne revient pas aux hommes d’extirper le mal du monde, il ne leur revient pas de condamner les personnes. Ce sera fait à la fin des temps. Tout le contraire des sans-culottes et de leurs meurtres innombrables que vous portez en étendard, « lgsa », le semeur de zizanie.

    • lsga lsga 23 mars 2015 20:01

      j’ai cité abondamment les textes, dans leur traduction officielle la moins polémique. 

       
      Le fait est que le Dieu du christianisme est un dieu ultra-violent, comme celui de l’ancien testament ; que le Christ appelle à prendre les armes et à détruire la famille, et qu’il commande de respecter et d’appliquer l’ensemble des lois de l’ancien Testament.
       
      Vous avez lu l’ancien testament ? Personnellement, je le trouve encore pire que le Coran. 

    • lsga lsga 23 mars 2015 20:06

      @lsga
      la parabole du bon grain et de l’ivraie, est une parabole qui appelle à brûler les mauvaises herbes. C’est en s’appuyant sur ce texte que l’Église va justifier le recours abondant au bûché pour punir les sorcières (les filles un peu trop jolies dans les villages qui refusaient de devenir bonne soeur). 


    • Olaf Olaf 23 mars 2015 23:28

      @lsga

      Vous ne lisez pas les textes, vous y plaquez ce que votre idéologie commande. Votre fourberie et votre perversion manipulatrice dépassent l’entendement ... Au point de faire dire le contraire de ce qu’un texte stipule explicitement. Et ça se prétend « éclairé » ou « raisonnable ». Je préfère encore les musulmans sincères qui défendent les commandements de violence du coran au nom de l’intégrité de l’islam. Au moins, ils sont honnêtes et cohérents. 

      Je vais arrêter de me fatiguer sur votre cas.

      Pour les lecteurs de ce commentaire, je vous recommande absolument cette conférence de Marion Sigaut sur ces calomnies répandues sur l’Eglise à propos d’inquisition, de bûchers et de sorcières. : https://www.youtube.com/watch?v=FNe51rSjK3I et pour ceux qui ont le temps, procurez vous son livre « La chasse aux sorcières et l’inquisition ».

    • lsga lsga 23 mars 2015 23:38

      mais si j’ai lu les textes mon grand. Je ne me prétends pas éclairé, et encore moins raisonnable. Je suis un extrémiste, de ceux qui font de l’amalgame, et qui va t’amalgamer toi et tes copains islamistes. 

       
      Les lecteurs de mon commentaires auront pu comprendre comment les chrétiens ont pu justifier leurs exactions, leurs bûchers, sur la base des évangiles.
       
      Les citations que j’ai faite sont écrit dans tes textes sacrés : tu ne peux rien y changer. D’ailleurs, c’est l’argument principal de ton article je crois ?
       


    • Olaf Olaf 23 mars 2015 23:41

      @lsga


      Quel pathos ...

    • lsga lsga 23 mars 2015 23:47

      @Olaf
      Tu crois dans une religion qui décrète qu’un zombie juif est son propre père et qu’il peut t’offrir la vie éternelle si tu manges symboliquement sa chaire et que tu lui dis par télépathie que tu l’acceptes comme ton maître, de manière à ce qu’il puisse retirer les forces maléfique de ton âme qui sont présentes dans l’humanité à cause d’une femme issue d’une côte qui a été convaincue par un serpent qui parle de manger une pomme d’un arbre magique... PATHÉTIQUE. 

       
      Toi et tes copains avez torturé pendant des siècles ceux qui ne croyaient pas à ces sornettes.
       
      Vous êtes pathétiques, vous et vos torchons sacrés. 

    • Olaf Olaf 23 mars 2015 23:49

      @lsga


      Mon pauvre enfant ... Vous avez été violé par un curé pédophile ? 

    • lsga lsga 23 mars 2015 23:51

      et vous, par un Imam pédophile ?

       


    • Olaf Olaf 23 mars 2015 23:54

      @lsga

      Tût tût !
      Oubliez toute haine et pardonnez, mon fils.

    • lsga lsga 23 mars 2015 23:55

      Mathieu 13:41-42 : 
      Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité : et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.…

       
      J’ai pas compris : vous pardonnez à l’Islam ou pas ? 

    • bnosec bnosec 24 mars 2015 12:47

      @lsga

      A quand date le dernier attentat ou meurtre de masse commis au nom du catholicisme ?


    • 1871-paris 1871-paris 19 janvier 2017 12:03

      @bnosec

      ab juste en passant, 

      Anders Behring Breivik

      etait pas un Maoiste bolchevik ?

    • Séraphin Lampion P-Troll 21 mars 2015 13:28

      « Cette mise en cause ne pourra par ailleurs se faire en Occident qu’à la condition qu’on revienne sur ce présupposé relativiste de l’équivalence des religions et des conceptions philosophiques, que pervertiraient les seuls « extrémistes ». »


      Voilà les limites de la notion floue de laïcité introduite par les franc-maçons au moment de la séparation de l’église et de l’état.

      Que les religions soient équivalents, sans doute !
      Elles ont toujours été utilisées comme outils de manipulation pour obtenir de la partie soumise de la population (90%) le comportement que les puissants 10% voulaient lui voir adopter. Et ça continue.

      Rien à voir avec les conceptions philosophiques, en effet.
      La question n’est pas celle de la tolérance de telle ou telle conviction, mais de l’éradication des croyances sectaires que toutes les religions propagent.

      • lsga lsga 21 mars 2015 13:47

        la Laïcité est en effet le produit de la collaboration entre Franc-Maçons et Catholiques qui ont fait front face à la vrai réforme souhaité par le peuple français : l’athéisme d’État, le matérialisme scientifique, la lutte contre l’esprit religieux à l’école publique.

         
        Ce n’est que partie remise. La religion : les gens n’en peuvent plus. Les bureaucrates veulent financer la construction des mosquées ? Ce qu’ils obtiendront, comme au Québec, c’est la privatisation des églises et leur transformation en salles de concert pour les jeunes alcoolisés. Comme au Québec : on baisera dans leur confessionnal, on couvrira de foutre leurs lieux sacrés.
         
        La lutte contre le monothéisme est une lutte à mort. On ne peut pas admettre que des gens se prétendent musulmans « modérés » ou catholiques « modérés » ou juifs « modérés ». Leurs textes sont extrémistes, soient ils sont des extrémistes religieux, soient ils ne sont pas religieux. 

      • Olaf Olaf 21 mars 2015 15:01

        @P-Troll
        Étonnant comme certains ne peuvent supporter la critique de l’islam sans y englober celle des « autres religions ». Entre l’islam, qui est un messianisme électif global, le judaïsme actuel, un messianisme électif tronqué, le bouddhisme, une philosophie de l’atrophie du désir, et le christianisme, une sorte de voie de salut personnel et collectif en dehors du monde, il n’y a quasiment rien de commun, hormis le qualificatif extérieur de religion.


        On parle des trois monothéismes ? Les conceptions de Dieu et ses rapports avec les hommes y diffèrent totalement.

        On parle de culte ? Judaïsme et islam sont des orthopraxies, l’islam y ajoutant une très forte dimension de pression collective, et ces deux religions excluent tout lien à Dieu dans leurs cultes. Le bouddhisme est une ascèse personnelle, et le christianisme revendique un lien direct à Dieu par le sacrifice fait à la messe.

        Et que dire de leurs empreintes dans l’histoire de l’humanité ? Elles diffèrent du tout au tout ! Comme je le laisse entendre dans l’article, le rapport à la violence n’est doctrinalement pas le même. Et il en va de même des visions du monde ...

        Non, vraiment, les mettre toutes dans le même sac, c’est faire preuve d’une vue très courte - et ce d’autant plus qu’alors, on n’y associe jamais les autres « religions », ou systèmes philosophiques qui prétendent elles aussi combler le besoin d’absolu de l’homme : Lumières, maçonnerie et culte de la République , athéisme militant, religion du progrès, consumérisme, constructions politiques du type « européisme », « Amérique Monde », socialisme ou « Nouvel Ordre Mondial » ...

        Je suis persuadé que la volonté d’accuser toutes « les religions » des maux qu’on ne reproche au final qu’à une seule (l’islam), sans englober dans l’accusation ces systèmes philosophiques, procède en fait de la volonté de justifier ces systèmes philosophiques et d’abattre plus particulièrement le christianisme. Les commentaires à venir l’illustreront très bien.

      • lsga lsga 21 mars 2015 15:37

        Olaf, ou la catastrophe du « pas d’amalgame » entre les trois religions.

         
        Les trois religions ne sont qu’une seule religion. Vous voulez de l’amalgame ? On va vous en donner. 

      • gerard5567 21 mars 2015 21:27

        @P-TrollLa religion chrétienne n’a jamais été une religion de paix et d’amour. Elle s’est livrée à nombre d’atrocités. Elle ne vaut pas mieux que la religion musulmane ou que la religion juive.


      • gerard5567 21 mars 2015 21:37

        @Olaf
        La religion chrétienne n’a jamais été une religion de paix et d’amour. Elle s’est livrée à nombre d’atrocités. Elle ne vaut pas mieux que la religion musulmane ou que la religion juive.


      • gerard5567 21 mars 2015 21:43

        @Olaf
        Ce ne serait pas un mal que d’abattre le christianisme, tout de même. Cette religion a été aussi sanglante que les autres.


      • Olaf Olaf 21 mars 2015 21:55

        @gerard5567
        Ah bon ? Des atrocité commandées par Jésus et les évangiles du style « tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens » ? Où ça ?


        Le seul sang que le christianisme a fait couler est celui de ses martyrs qui ont préféré mourir que de renier leur foi. Et encore aujourd’hui. Et bien souvent hélas de la main de musulmans, qui eux trouvent toutes les justifications et encouragements à leurs actes dans le coran.

      • Aldous Aldous 21 mars 2015 22:00

        @gerard5567
        Vous régirgitez très bien votre endoctrinnement.


        Le christianisme a mis un terme à la seule loi qui prévalait dans l’antiquité : la loi du plus fort.

        La civilisation occidentale a replongé dans les massacres de masse avec le recul du christianisme.

        La réalité est que depuis qu’il y a des régimes athées, il y a des génocides. Robespierre, Kémal, Lénine, Trotsky, Staline, Hitler, Mao, Pol Pol échappaient tous à la modération exercée par l’Eglise.



      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 22 mars 2015 09:50

        @Aldous
        N’exagérons pas. Si la base doctrinale du christianisme est l’amour du prochain, on ne peut exonérer certains chrétiens des atrocités qu’ils ont commises au cours de l’histoire. La différence avec l’Islam, c’est que la violence est rarement prônée dans les évangiles canoniques alors que ce serait souvent le cas dans le Coran. Mais les noyeurs de sorcières, les brûleurs d’hérétiques, les étripailleurs de papapaillots ou les trucideurs de papistes ont bien existé !


      • Séraphin Lampion P-Troll 22 mars 2015 09:50

        @Aldous


         « Massacrez-les, car le seigneur connaît les siens »

        Arnaud Amaury
        croisade contre les Albigeaois


      • Olaf Olaf 22 mars 2015 10:03

        @Jean J. MOUROT
        Ou est-ce que la violence est-elle prônée dans les évangiles ?


      • philouie 22 mars 2015 10:14

        @Olaf
        la violence est prônée par l’église dès ses commencements.


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 22 mars 2015 10:43

        @Olaf
        Je ne les ai pas en mémoire mais on a signalé sur Agoravox quelques phrases « musclées » des évangiles ou des épitres de Paul...
        Cela dit, c’était pour moi une précaution oratoire que de le signaler car je pense comme vous que le corpus théorique du christianisme n’a jamais pu justifier les horreurs imputable à ses églises.


      • lsga lsga 23 mars 2015 17:41

        @Jean J. MOUROT

        pas de problème, je poste les citations musclés dans mon thread, au dessus


      • Arleen Arleen 21 mars 2015 14:24

        PADAMALGAM®, la seule pilule vous guérissant du racisme, exclusivité des laboratoires ManSantoé®


        PADAMALGAM®, à prendre tous les jours, à vie, matin, midi et soir.


        PADAMALGAM®, en vente dans toutes les permanences du Parti, sur place ou par Internet, gratuit pour les membres du Parti et leur famille.


        PADAMALGAM® à faire prendre par tous, de force s’il le faut


        • Jason Jason 22 mars 2015 09:37

          @Arleen

          Existe aussi sous forme de suppositoire. Mais seulement pour les estomacs délicats.


        • HELIOS HELIOS 21 mars 2015 15:00

          Amalgame, amalgame, est-ce que j’ai une tête d’amalgame... pourrait-on dire...

          Helas, l’Islam n’est pas (qu’) une religion, c’est ce qui fait toute la difference.

          Lorsque l’islam se limitera a la simple spiritualité religieuse, n’en deplaise a Isga, plus haut, on ne fera plus aucun amalgame. 
          En attendant la culture islamique, dans ce qu’elle a de pire, ne permet pas de differencier les musulmans ouverts qui gardent leur spiritualité dans leur intimité de ceux qui defendent l’expansion de leur culture mortifere.

          désolé, jusqu’a ce jour et surement pour lontemps encore, je ne serai pas « tunisien »... je l’ai déja exprimé, j’aurai pu approuver cette demarche si, par exemple, les femmes du parlement tunisien avaient fait preuve d’une vrai independance culturelle en decretant une greve du voile pendant 3 jours, ces vendredi, samedi et dimanche !

          • lsga lsga 21 mars 2015 15:46

            @HELIOS
            la religion est politique par Nature. C’est particulièrement vrai pour le Christianisme, dont la société des apôtres vise à faire descendre sur Terre la Jérusalem Céleste. 


          • Antenor Antenor 21 mars 2015 16:54

            @lsga

            C’était vrai pour le Christianisme jusqu’à il y a 4 siècles. Précisément les 4 siècles d’évolution culturelle qui séparent le nord et le sud de la Méditerranée.


          • lsga lsga 21 mars 2015 17:42

            comprends pas : vous avez changé les textes fondateurs ? 

            Non, ce sont des textes sacrés, vous ne pouvez pas les changer. 
            C’est le coeur même de l’argumentation de cet article. 

          • Aldous Aldous 21 mars 2015 22:16

            @lsga
            Vous n’y comprenez strictement rien.


            Le christ enseigne que la puissance et la gloire des royaumes de la Terre appartiennent au Diable et il les donne à qui il veux.

            Autrement dit, il n’y a pas de roi de droit divin. Le sacre des rois a été réintroduit lors du pacte entre Pépin le bref et le pape Etienne II en échange des Etats pontificaux.

            C’est un double reniement du christ : 1) le christ a supprimé l’onction des anciens rois d’Israel pour faire de tous les chrétiens des oints (des seigneurs). C’est pourquoi nous nous appelons monsieur (mon seigneur). L’onction de Pépin (la destitution des mérovingiens) n’est pas divine.
            2) le christ a séparé le politique du sacré (Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu) le Pape n’a pas à devenir chef d’état. Cette ineptie finira par créer le grand schisme d’Orient quand l’Etat pontifical se constituera en chancellerie et exigera la soumission de tous les chrétiens (3e reniement du christ qui avait dit « les rois des nations les soumettent et se font appeler bienfaiteurs. Qu’il n’en soit pas de même parmi vous »

            L’Eglise du christ, celle des origines qui a gardé ses commandements est l’Eglise orthodoxe.

            L’Eglise romaine a été préfigurée par la vie de Saint Pierre. Trois reniements avant le chant du coq. 
            Par trois fois le christ demande à Saint Pierre « m’aimes-tu ? » Trois fois ils confirmera. En dépit de ses 3 reniements le christ le gardera à cause de son amour.

          • Aldous Aldous 21 mars 2015 23:24

            @sampiero

            Dame est le féminin de Seigneur. (Despina en grec féminin de Despotas = maitre de maison) 
            Notre Dame est l’Homme le plus saint de toute l’humanité. smiley
            Tous les chrétiens recevaient la chrismation (l’onction au saint chrême) pour devenir des « pierres vivantes » de l’Eglise.

          • Antenor Antenor 22 mars 2015 16:00

            @isga

            Dans le Christianisme l’Esprit du texte prime sur la Lettre. Cela peut entraîner de fâcheuses dérives mais cela a l’avantage de laisser des possibilités d’évolutions considérables. L’Islam est justement apparu à un moment où le Christianisme partait dans tous les sens au Proche-Orient. Les fondateurs de l’Islam ont voulu encadrer un peu mieux la doctrine. Cela a très bien fonctionner durant des siècles tant que le monde ne changeait pas trop. Mais le cadre a fini par devenir carcan.


          • colere48 colere48 21 mars 2015 15:22

            Amalgame ou pas , dérisoire alternative.....
            L’ampleur du problème est la suivante au dire de

            Salim Mansour professeur de science politique à l’Université Western, Canada

            Salim Mansour : « Nous musulmans, sommes la source de notre propre misère »

            « Nous avons hérité d’une culture du déni, du refus trop fréquent de reconnaître notre propre responsabilité dans le malaise généralisé qui laisse la plupart des pays arabo-musulmans dans un état de délabrement économique, politique et social.

            Les rapports sur les pays arabes sont un triste catalogue de tyrannies bien ancrées, d’économies en déroute, de richesses dilapidées, d’oppression des femmes, de persécution des minorités et de violence endémique.

            Au lieu de reconnaître la réalité du monde arabo-musulman comme une civilisation brisée, nous les musulmans avons tendance à nous complaire à blâmer les autres pour nos maux, faisant dévier nos responsabilités pour les échecs qui sont devenus des lieux de reproduction de la violence et du terrorisme.

            Beaucoup de nos intellectuels dans la vie publique et de nos dirigeants religieux dans les mosquées sont des adeptes du double langage, ils disent des choses en anglais ou en français, puis le contraire en arabe, en ourdou ou en farsi.

            Nous avons fait de l’hypocrisie un art, et avons tissé un écran de mensonges pour nous-mêmes qui nous rend aveugles à la réalité du monde qui nous entoure.

            Nous bouillons de colère et de ressentiment contre l’Occident, alors même que nous avons prospéré dans la liberté et la sécurité des démocraties occidentales.

            Nous avons inculqué à nos enfants une fausse fierté, et leur avons donné un sens de l’histoire qui s’écroule sous l’œil de la critique minutieuse. Nous leur avons transmis le fardeau de loyautés conflictuelles – et maintenant certains d’entre eux sont devenus nos cauchemars.

            Nous prêchons la tolérance, mais nous sommes intolérants. Nous exigeons l’inclusion, mais nous pratiquons la ségrégation des sexes, l’exclusion des minorités et de ceux avec lesquels nous sommes en désaccord. »

            Alors OUI le problème est à traiter par les musulmans eux mêmes
            Il y a urgence !


            • Aldous Aldous 21 mars 2015 22:27

              @colere48
              L’islam est la religion de la soumission au plus fort.


              Islam signifie « les soumis ».

              Il vient effacer l’oeuvre du christianisme en inversant la préférence de Dieu : au lieu de sanctifier l’humble et le misérable, la victime et le faible, l’islam valorise le dominant, le violent et le conquérant.

              Rien ne différencie le Diable et Allah sinon que ce dernier est le plus puissant. Allah et ses adeptes usent de coercition, de violence, d’oppression fiscale, d’humiliations, et de cruauté pour convertir les incroyants.

              Un Jésus fouetté, humilié et exécuté n’est pas concevable pour le musulman. Ca ne cadre pas avec son système de valeur où c’est le plus fort qui a raison.

              Si on n’a pas compris ça, on n’a rien compris.

            • colere48 colere48 22 mars 2015 10:28

              @Aldous

              Du calme monseigneur !
              Il est hors de question de comparer et d’opposer l’islam et la chrétienté , inutile !
              le problème est interne à cette religion et c’est à eux de le régler
              cessons de nous en mêler !
              Pour l’instant le sang impur coule abondamment dans leurs sillons...


            • Passante Passante 21 mars 2015 15:31

              vous m’en mettrez deux au p’tit-daëj...
              y’a des belles phrases, par ici.

              « chacun sait en son for intérieur que l’actualité »

              « lorsque la « botte souveraine de la réalité » se fait sentir aussi douloureusement. »

              merci.


              • njama njama 21 mars 2015 15:46

                La construction de la menace « islamiste »
                Par Guillaume Borel le 19 janvier 2015
                Ingénierie de l’islamophobie
                Le discours dominant dans les médias concernant la population de confession musulmane, procède bien souvent de la stigmatisation. Il s’agit d’abord d’une stigmatisation religieuse, attachée à l’Islam.
                [................]
                La peur du « remplacement »

                Pourquoi, au vu des éléments ci-dessus, continuer alors à parler « d’Islam radical » alors que le takfirisme présente toutes les caractéristiques d’une secte et s’attaque principalement aux musulmans, comme le montrent les exactions de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak ? Pourquoi ne pas le nommer au lieu de lui associer l’Islam qu’il prétend par ailleurs combattre ? Il s’agit tout d’abord d’une approximation intellectuelle qui découle de l’inculture religieuse des journalistes, mais aussi de la classe politique et des sociétés occidentales dans leur ensemble.

                Cependant, on ne peut pas ignorer le fait que cet amalgame, qui par l’évocation de l’ « Islam radical », permet d’associer la religion musulmane au terrorisme, trouve aussi une certaine complaisance médiatique en ce qu’il évoque et réveille la peur de l’autre, la menace, et le racisme latent d’une partie des sociétés occidentales à l’égard de leur population immigrée de confession musulmane. Ce racisme latent trouve dans les contraintes du modèle économique des médias et leurs impératifs d’audience, dont dépendent leurs revenus publicitaires, un terrain fertile.

                La peur fait vendre, et les audiences assurées par les sujets anxiogènes liés à la « menace islamiste » sont ainsi devenus omniprésents comme le montrent ces « unes » de la presse hexagonale
                Ce que traduisent ces « unes » compilées par le site ACRIMED entre 2008 et 2012, c’est une « peur » de l’Islam qui prend appui sur un mécanisme d’essentialisation de la religion, selon le sociologue Saïd Bouamama. Cette essentialisation consiste à homogénéiser une réalité plurielle et à la dé-historiciser. Ce processus repose également sur les intérêts économiques bien compris qui s’imposent aujourd’hui comme l’enjeu central de production du discours médiatique. L’Islam et les musulmans sont ainsi perçus par une partie de la population occidentale comme une « menace » aux contours indéfinis, qui fut en France d’abord rendue publique et verbalisée par le discours du Front National.

                Cette « peur » se fonde sur une caractéristique essentielle attribuée à l’Islam mais développée par le mouvement wahhabite : l’essence « conquérante » de la religion.
                [..........]
                Le discours médiatique procède ainsi à la construction d’un double amalgame, tout d’abord entre l’Islam et le terrorisme salafiste. Cet amalgame repose sur l’emploi de termes inadéquates associant l’Islam au salafisme notamment à travers l’usage largement répandu de l’expression « Islam radical » pour désigner ce mouvement sectaire.

                L’équation qui en ressort est simple : Islam = terrorisme.

                Le deuxième amalgame, complémentaire du premier, procède de l’attribution à l’Islam des caractéristiques politiques du salafisme, et principalement, sa doctrine d’expansion, à la fois par la conquête armée et la propagande idéologique.

                L’Islam se trouve ainsi chargé des principaux attributs du totalitarisme attachés au mouvement salafiste, violence armée et idéologique, censure et restriction de la liberté de pensée, contrôle de la population par une police politico-religieuse, poursuite et exécution des opposants, et expansion conquérante…

                Ces amalgames trouvent un terrain fertile dans une certaine partie de la population, notamment en France, tiraillée par la crainte d’un « remplacement » par les immigrés et par la perte de ses repères identitaires, et servent de support essentiel au développement de l’islamophobie.

                Cet amalgame médiatique n’est cependant pas un phénomène « sui generis ». Il procède d’une théorie civilisationnelle plus globale, plus particulièrement dans les élites politico-médiatiques, développée par le courant néoconservateur américain à travers la doctrine du « choc des civilisations ».

                La théorie du « choc des civilisations », vecteur géopolitique
                [..............]
                Les néoconservateurs vont ainsi articuler le concept de choc des civilisations à leur entreprise impérialiste de remodelage du moyen-orient, en évacuant de leur base idéologique le volet complémentaire qu’avait implémenté Huntington sur la condamnation de l’impérialisme et sa prétention à l’universalité, destiné justement à prévenir l’émergence de guerres civilisationnelles.

                La rhétorique religieuse fondamentaliste de G W Bush et la « guerre au terrorisme »
                [...............]
                La construction de l’amalgame entre l’Islam et le terrorisme takfiriste poursuit ainsi des buts performatifs basés sur une vision idéologique d’un choc des civilisations opposant un occident doté de valeurs morales et civilisationnelles supérieures, mais également la peur anthropologique d’un « grand remplacement » au profit des populations immigrées. Cette vision est alimentée par la politique étrangère et l’interventionnisme américano-occidental qui procèdent de la même idéologie et qui poursuivent une stratégie du pompier pyromane dans laquelle la mouvance takfiriste est armée et utilisée afin de légitimer à posteriori et de faire advenir ses présupposés et ses postures idéologiques symboliques au service d’un impérialisme prédateur. Déconstruire cet amalgame et en analyser les ressorts idéologiques comme géostratégiques constitue donc aujourd’hui une tâche essentielle pour ceux qui refusent de se laisser enfermer dans une logique d’affrontement manipulatoire dont les conséquences pour les populations arabes sont la stigmatisation, la généralisation du chaos et du totalitarisme religieux et qui pourrait également déboucher, comme le montrent la montée de l’islamophobie en France suite aux attaques terroristes du 7 janvier, sur l’importation en occident du choc civilisationnel qu’une partie des élites politico-médiatiques tentent avec obstination de faire advenir…

                Guillaume Borel | 19 janvier 2015
                http://arretsurinfo.ch/la-construction-de-la-menace-islamiste/


                • njama njama 21 mars 2015 16:13

                  l’essentialisation : c’est, en gros, généraliser une opinion en imputant ce qu’on pense d’eux à la nature des personnes que l’on dénonce.
                  C’est réduire un individu, une entité, à une seule de ses dimensions.

                    « Les idéologues du choc des civilisations, qui essentialisent les identités, les cultures et les religions, n’ont que faire des incertitudes et des précautions d’une pensée complexe de cette crise multiforme, où les sursauts démocratiques côtoient des précipices sanglants. » — (Edwy Plenel, Pour les musulmans, La Découverte, Paris, 2014, p. 105.)

                  l’ouvrage de l’@uteur Olaf participe à cette essentialisation de l’islam. D’autre part, il ne précise pas explicitement dans son article que son opinion résumée dans son ouvrage Le Grand Secret de L’Islam est basée sur une thèse de doctorat en théologie et histoire des religions soutenu à l’Université catholique de Strasbourg en 2004 par E-M Gallez un ecclésiastique membre de la Congrégation de Saint Jean.


                • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 16:30

                  @njama
                  +1


                  De plus notons que le danger du terrorisme islamique apparaît comme par hasard juste après la chute de l’URSS, avant ça, tous le monde s’en fichait de l’islam.

                  L’impérialisme US a besoin d’ennemis pour faire valoir sa doctrine impérialiste et si certains ennemis ne sont pas, ils les créent :


                  Et le reportage basé sur l’enquête d’Human Right Watch démontrant comment des agents du FBI ont manipulé des musulmans innocent pour en faire des terroristes afin de justifier une politique sécuritaire liberticide :




                • Olaf Olaf 21 mars 2015 17:03

                  @njama


                  Ce bon njama, toujours à l’affut, pour éviter que ne soient dites les vérités qu’il ne faut pas dire à propos de l’islam ! Ravi de vous retrouver !Avant de vous répondre, sachez :

                  1) que je ne fais pas mystère d’avoir écrit Le Grand Secret de l’Islam, c’est ce que stipule le petit mot en haut à gauche « Auteur de l’article »

                  2) qu’Edouard Marie Gallez a soutenu sa thèse à l’université Strasbourg II, et non dans une université catholique

                  3) que sa thèse procède pour beaucoup de la reprise et de l’articulation de travaux très divers, de chercheurs de toutes sortes et de toutes confessions : Patricia Crone, Yehuda Nevo, Robert Hoyland, Antoine Moussali, Christoph Luxenberg, A-L de Prémare, et beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres.

                  4) que si vous souhaitez réfuter sa thèse, libre à vous. Vous serez le premier à y parvenir en 10 ans (et par pitié, ne ramenez pas Michel Orcel dans le débat).

                  5) que sa qualité d’ecclésiastique ne le rend pas moins légitime pour soutenir une thèse



                  Maintenant, sur le fonds de votre argumentation, que j’estime déloyale :

                  - Vous remarquerez que je me refuse justement à essentialiser les musulmans, et à les ramener à l’islam

                  - La violence islamique ne provient pas des salafistes eux-mêmes, elle est consubstantielle aux textes musulmans, particulièrement dans le coran. Je crois même que les salafistes comptant parmi les plus littéralistes des musulmans, ils ne représentent hélas que trop bien ce qu’est l’islam quand il se déploie dans toutes ses dimensions.

                  - Ré-historicisons, puisque le très neutre Saïd Bouamama estime que l’on dé-historicise : la violence a accompagné toute l’histoire de l’islam, depuis les premières conquêtes des successeurs de Mahomet. L’Occident se souvient tout particulièrement de l’invasion de l’Espagne, des incursions en France, du sac de Rome, des « Barbaresques » qui sillonnaient la Méditerranée, du sort fait aux chrétiens d’Orient et aux pèlerins chrétiens au 10e siècle (qui a motivé les croisades), de la prise de Constantinople, du déferlement des Ottomans sur l’Europe, de la conquête par eux des Balkans et de la Grèce, des terribles batailles contre les Ottomans (Lépante en 1571, siège de Vienne en 1529) qui y ont mis un terme ... L’histoire, dans son temps long, nous rappelle que l’islam fait la guerre, que l’islam est violent, et qu’il n’aime pas l’Occident.

                  - Je ne m’inscris cependant absolument pas dans le choc des civilisations, je dénonce toutes les idéologies. Ce choc ne serait d’ailleurs pas si facilement provoqué et manipulé si les musulmans n’étaient pas aussi facilement manipulables, s’il n’était pas aussi aisé de les envoyer faire les guerres des Américains par procuration, au nom de l’islam. La juste question serait celle de savoir pourquoi la vision du monde en islam favorise-t-elle à ce point ce type de manipulations. 

                • chafy 21 mars 2015 18:26

                  @njama

                  + à l’infini...

                  "Le Coran compte quelque 6300 versets au total, dont 300 contiennent des mots tels que « combattre » ou « tuer ». Cinq versets, en tout, sont une injonction à tuer. La question est de savoir comment lire le texte.
                  Dans certains passages du livre du Deutéronome, Dieu invite à tuer. Pour la majorité des juifs et des chrétiens, il est clair que ces injonctions se réfèrent à une situation historique et ne sont pas valables au pied de la lettre.
                  Il en est de même pour la majorité des musulmans vis-à-vis du Coran. Si le texte devait déterminer les actes des croyants, nous connaîtrions un bain de sang depuis 1300 ans. Les fondamentalistes, eux, opèrent une relecture du Coran très éloignée de la tradition islamique."

                  Reinhard Schulze, professeur à l’Institut des études islamiques de l’Université de Berne.


                • Olaf Olaf 21 mars 2015 19:04

                  @chafy
                  Et bingo, chafy met les pieds dans le plat : « Nous connaitrions un bain de sang depuis 1300 ans »C’est exactement ce qui s’est passé, ce qui se passe, et ce qui continuera de se passer tant que les musulmans se voileront la face et ne se prendront pas eux mêmes en main pour réformer définitivement leurs textes violents.


                  Et pour l’illustrer, quelques témoignages en vrac de l’histoire réelle, de ces violences commises au nom de l’islam, et qui trouvent leur justification dans les textes musulmans :

                  80 millions d’hindous tués en 500 ans
                  - La traite arabo-africaine, génocidaire par essence puisque les esclaves étaient castrés (on parle de 17 millions de victimes)
                  - La conquête des Omeyyades, des Abbassides et des Ottomans
                  - L’anéantissement de l’empire Byzantin, et sa colonisation/appropriation par les Ottomans (après que les Arabes l’aient bien entamé)
                  - Le génocide arménien par les Turcs
                  - Génocide contre les Assyriens de Turquie
                  - Génocide contre les Grecs Pontiques
                  - Génocide contre les Chinois communistes en Indonésie
                  - Génocide contre les Papous
                  - Génocide contre les Bengalis au Bangladesh en 1971
                  - 1975 à 1999, indépendance en 2002 : Génocide contre les Timorais
                  - Génocide kurde par Saddam Hussein
                  - 1983 à aujourd’hui : génocide des peuples noirs et non-musulmans au Soudan
                  - Les massacres avant et après la partition de 1947 entre l’Inde et le Pakistan

                  Ensuite (et même principalement), considérons les innombrables victimes musulmanes elles-même des guerres incessantes au sein de l’islam, depuis la première, la seconde, la troisième, la quatrième (...) fitna, les massacres des Mongols et des Ottomans, les guerres incessantes entre chiites et sunnites (Iran-Irak par exemple), la guerre civile en Algérie ...

                  Et avec tout cela, nous n’avons même pas évoqué le terrorisme ...

                  Vous parliez de bain de sang, chafy ??

                • chafy 21 mars 2015 19:55

                  @Olaf

                  contrairement à vous je n’affectionne pas la pleurniche victimo-accusatoire.
                  car quoi qu’il arrive je sais pertinemment que le crime est un acte humain, charge au criminel de lui trouver l’excuse qu’il veut.


                • OMAR 21 mars 2015 21:19

                  Omar21

                  Et bingo, Olaf met les pieds dans le plat..

                  La plus importante et barbare haine a été créée par les chrétiens et a pour nom ; ANTISEMITISME.
                  http://pharisienlibere.free.fr/SourcesAnti.html

                  Et si on reproche aux musulmans de connaitre un bain de sang depuis 1300 ans, que dire de ceux qui parlent et agissent au nom du christianisme de puis plus de 2000 ans :
                  http://www.atheeshumanistes.be/dieunexistepas/d-lapage.html

                  https://www.youtube.com/watch?v=kWJjRkJsXbk

                  Juste quelques illustres rappels :

                  Le bucher de Jeanne d’Arc.
                  La Sainte Barthélémy
                  Le génocide des civilisations précolombiennes.
                  Le génocide des aborigènes et peuples de l’Océanie.
                  L’ile de Gorée et l’esclavagisme.
                  La Reconquista et.... Torquemada
                  La Shoah
                  Les bombes atomiques sur le Japon

                  Quant au terrorisme, vous avez créé celui qui ne risque rien : le terrorisme d’état :
                  Regardez comment vous avez rendu la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, la Somalie, etc...


                • gerard5567 21 mars 2015 21:42

                  @njama
                  Les trois religions monothéistes ont été ou sont des religions sanglantes.


                • Olaf Olaf 21 mars 2015 21:51

                  @OMAR
                  Cf. ma réponse à Abou Antoun.


                  1) Apprenez votre histoire correctement.
                  2) Aucun de vos illustres rappels, si tant est qu’ils aient été commis par des chrétiens, ne peut être justifié par le christianisme et les évangiles, contrairement à la violence islamique (et c’est là tout le sens de mon article)
                  3) Quand on ne sait pas, on apprend et on se tait. Alors apprenez maintenant, vous en avez bien besoin, vous qui mettez les crimes des nazis, de Bush et de Sarkozy sur le dos du christianisme. Cela vous évitera de commettre ce genre de commentaires pathétiques qui vous disqualifient comme interlocuteur sérieux.


                • Aldous Aldous 21 mars 2015 22:38

                  @Olaf
                  Le véritable christianisme est orthodoxe.


                  Il n’a pratiqué ni le colonialisme, ni l’inquisition.

                  Par contre Jean Paleologue, empereur byzantin du XIIe siecle a abolit la peine de mort et les chatiements corporels.
                  Par contre, les Russes ont établit du XIIe au XVe siècle une république orthodoxe : la Republique de Novgorod, dont Saint Alexandre Nevski est le héros principal.

                  Enfin, concernant les Juifs, la bible condamne l’anisémitisme alors que le Coran nous raconte que les pierres nous dirons « un juif se cache derriere moi, vient le tuer » (sic)

                  La bible dit « Mais si quelques-unes des branches (juives) ont été retranchées, et si toi (Grec), qui était un olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et rendu participant de la racine (juive) et de la graisse de l’olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.  »

                  C’est la racine juive qui porte le christianisme et nous ne nous glorifions pas aux dépends d’elle.

                • OMAR 22 mars 2015 00:02

                  Omar21

                  Oui Olaf, il n’y a de vérité que la votre même si elle fait marrer un singe ou le diable.

                  Juste quelques liens pour faire baisser votre grotesque superbe :

                  - ;Croisade des Albigeois (1208-1249) 
                  _La colonisation des Amériques par les puissances européennes et les Franciscains,
                  -Extermination des Béothuks, les indigènes de l’île de Terre-Neuve
                  -Massacres en Inde à la suite de la Révolte des cipayes
                  -Le génocide des Hereros80 par les Allemands en 1904.

                  Et je ne parle pas des guerres de religion inter-chrétiennes entre autres (Protestants, Huguenots, etc..)..

                  Et puis, vous êtes rigolo, car, justement Bush justifiait par exemple la destruction de l’Irak et le génocide des irakiens pour’ propager la Justice Divine sur Terre dans l’imminence de la fin des temps".

                  Enfin, une de vos technique éculée, vous parlez de culture judéo-chrétienne pour l’Occident, affirmation qui disparait quand ce même Occident commet l’innommable.

                  Peut-être que les Panzers et les Stukas allemands portaient comme effigie un croissant et non pas la croix...


                • Wladimir Wladimir 22 mars 2015 00:13

                  « @Olaf
                  Ce bon njama, toujours à l’affut, pour éviter que ne soient dites les vérités qu’il ne faut pas dire à propos de l’islam !

                  Pardonnez-moi de venir mettre mon grain de sel dans ce sujet nauséabond...
                  D’abord pour vous dire cher Olaf que vous me faites penser à ces crétins qui pensent peu mais qui parlent fort.

                  Votre description de l’Islam est tellement malhonnête qu’évidemment on devine vos arrière-pensées.

                  Alors quand vous osez dire »pour éviter que ne soient dites les vérités« on a envie de vous répondre : mais de quelles vérités parlez-vous ? Qui êtes-vous pour prétendre nous asséner vos »vérités« islamophobes ?

                  Vous agissez comme ces politiciens véreux et corrompus qui font d’un simple fait divers une généralité pour mieux diaboliser toute une population et la vouer aux gémonies. Et surtout pour éviter de vous confronter à vos propres responsabilités et à vos propres fautes : ségrégation raciale, sociale et économique, délit de faciès, intolérance religieuse, extrémisme laïcard.

                  Avec des »penseurs« comme vous, notre peuple va tout droit vers la guerre civile.

                  Et en plus, vous osez faire la leçon à ceux qui ne pensent pas comme vous, avec l’arrogance de ceux qui prétendent tout savoir et tout comprendre alors que vous ne comprenez rien.

                  Je n’ai aucune envie de débattre ou même d’émettre un avis contraire au votre car on ne peut pas convaincre les imbéciles qui utilisent la propagande islamophobe médiatique pour donner corps à ce qu’ils présentent comme leur »point de vue« .

                  Vous ignorez tout de ce dont vous prétendez parler.

                  La seule chose que vous essayez de faire ici c’est de prolonger ce que les merdias menteurs s’acharnent à vomir à longueur d’année : l’Islam ne serait donc pas une religion de paix mais une idéologie qui par nature conduirait au terrorisme.

                  Cette simple affirmation démontre que vous ne connaissez rien de l’Islam. Vous reprenez les clichés et les lieux communs dont nous abreuvent les sionistes à longueur de temps.

                  Votre texte pue la malhonnêteté intellectuelle et j’admire l’ami Aldous qui avec toute l’intelligence qui le caractérise, - prend le temps de vous répondre. Pour ma part, vous ne m’inspirez que dégoût.

                  Dans chacune de vos phrases on devine votre ignorance. Dans chacun de vos mots on devine votre intolérance. Dans chacun de vos arguments on devine le racisme névrotique et l’islamophobie maladive qui vous rongent.

                  Je ne sais pas ce qui vous pousse à nous dresser contre nos compatriotes musulmans et contre l’Islam - (ou plutôt si, je ne le comprends que trop bien) - mais votre texte est l’un des plus méprisables que j’ai pu lire sur Agoravox depuis des années.

                  Vous n’êtes qu’un simple petit fouteur de merde.

                  Heureux de ne pas vous connaître »cher" Olaf...


                • Olaf Olaf 22 mars 2015 00:42

                  @Wladimir

                  Eh bien, que de ressentiment pour quelqu’un qui demande d’entrée de jeu à être pardonné...

                  « Qui êtes-vous pour prétendre nous asséner vos »vérités« islamophobes ? »
                  Pas de mystère, la réponse est depuis toujours dans le cartouche « Auteur de l’article », en haut, à droite : j’ai travaillé deux ans avec un chercheur à vulgariser les dernières recherches historiques sur les origines de l’islam. Le fait est qu’elles jettent une lumière nouvelle sur cette religion. Libre à vous de me coudre une étoile jaune d’islamophobe pour cela - mais le fait est que je sais de quoi je parle.

                  « les clichés et les lieux communs » , « la propagande islamophobe médiatique », « ce que les merdias menteurs s’acharnent à vomir à longueur d’année »
                  Ce que sortent les media depuis des années, c’est justement l’incantation du « pas d’amalgame ». Ce que j’expose dans cette tribune, c’est le danger pour la société et en particulier pour les musulmans de ce slogan qui va paradoxalement les amalgamer de plus en plus à la violence commise au nom de l’islam. Si vous pensez que ça fait de moi le salopard que vous décrivez, au point qu’il ne vous reste plus que l’insulte, vous faites vraiment preuve d’un bien piètre jugement. Ce genre de tribune représente pourtant l’occasion de confronter des points de vue, de discuter, de rencontrer des arguments nouveaux. Refusez donc d’échanger, nous ne nous porterons que mieux.

                • OMAR 22 mars 2015 10:41

                  Omar21

                  Pauvre Olaf

                  Tout un torchon ressassé et creux juste pour se faire valoir anti-islam...


                • Wladimir Wladimir 22 mars 2015 11:35

                  @njama
                  Cet amalgame médiatique n’est cependant pas un phénomène « sui generis ». Il procède d’une théorie civilisationnelle plus globale, plus particulièrement dans les élites politico-médiatiques, développée par le courant néoconservateur américain à travers la doctrine du « choc des civilisations ».

                  Merci Njama.
                  Voilà l’essentiel expliqué en quelques lignes.
                  Nous sommes donc dans cette phase là.
                  Diaboliser toute une population, salir sa religion pour justifier les crimes commis au nom de la « civilisation ».
                  Olaf fait sa part de boulot... et permet aux esprits tordus et tortueux de justifier sans honte bue, leur islamophobie maladive.


                • Prisma Prisma 21 mars 2015 16:20

                  Il n’y a pas de bons ni de mauvais musulmans. Le « loup solitaire », le « not in my name », orchestrés par nos dirigeants ne peuvent en aucun cas servir de refuge aux défenseurs de la religion musulmane pétrie de « paix, amour et tolerance ». 


                  Quand on embrasse une religion, on ne peut séparer le grain de l’ivraie. Nous, les Chrétiens ne sommes pas tout blancs non plus, vous viendrait-il à l’esprit de crier « not in my name » ? pour chacun des méfaits commis par des chrétiens ? il faut régler le problème, se rebeller contre les erreurs du Christianisme et non se déresponsabiliser, se voiler la face, comme le font la multitude de Musulmans qui nient, en apparence, leur part de responsabilite et sont dans le deni de la réalite. Facile, comme s’ils étaient spontanément devenus boudhistes ou shintoîstes, alors que leur communaute multiplie les violences aveugles envers ceux qu’ils considèrent comme des mécréants.

                  Si vous avez 2 fils, dont 1 ne correspond pas à vos aspirations, vous en jetez un et gardez l’autre ?

                  Excellent article en tous cas. Bien vu.

                  • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 16:43

                    @Prisma


                    Les musulman innocent n’ont pas à s’excuser ou s’expliquer de crimes qu’il n’ont pas commis. Les criminels ne représente qu’eux même, et ce n’est pas en faisant vos amalgames que vous allez solutionné le problème ou apaiser les tensions, il est nécessaire de garder sont sang froid et de faire la part des choses, vous dite par exemple : 

                    « Si vous avez 2 fils, dont 1 ne correspond pas à vos aspirations, vous en jetez un et gardez l’autre ? »

                    Je vous réponds : Non mais on ne va pas faire tenir le premier fils comme responsable des fautes du deuxième...



                  • njama njama 21 mars 2015 16:23

                    « qu’à la condition qu’on revienne sur ce présupposé relativiste de l’équivalence des religions »
                    de deux choses, l’une, soit on suppose que Dieu se contredit au fil des révélations successives dont les prophètes sont Ses Messagers (Dessein de Dieu ?), soit ce sont les interprétations humaines qui se contredisent ?
                    J’opte sans difficulté pour la seconde hypothèse. Car si l’erreur est humaine, pourrait-elle être divine ?


                    • Antenor Antenor 21 mars 2015 16:57

                      @njama
                       Comment fait-on pour savoir qu’elle est la bonne interprétation si on n’est pas soi-même prophète ?


                    • Olaf Olaf 21 mars 2015 17:07

                      @njama
                      en gros, soit on partage la vision musulmane, soit on a rien compris ...


                    • chafy 21 mars 2015 18:30

                      @Olaf

                      vous avez très bien compris mais vous ne partagez pas, car vous la considérez comme une hérésie !


                    • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 18:41

                      @Antenor
                      Je vais vous donnez un exemple prenons le verset 89 de la sourate 4 :


                      « Sourate 4 verset 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur, »

                      Ce verset stipule qu’il faut tuer les non musulman.

                      « Sourate 4 verset 90. excepte ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le coeur serré d’avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l’audace contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. S’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu’ils vous offrent la paix, alors, Allah ne vous donne pas de chemin contre eux. »

                      Ici le verset précise toutefois que les non musulmans qui ne veulent pas la guerre doivent être épargner et respecter. 

                      Voyez vous les islamophobes et les islamistes ont la même réaction face à ces deux versets :

                      Ils comprennent très bien le premier verset qui dit de tuer les non musulman, mais pas le second stipulant qu’il faut épargner les non musulmans voulant la paix prétextant qu’il est « floue » ou « ambiguë »...alors qu’il est tous aussi claire que le premier et le nuance par ailleurs.

                      C’est là qu’on s’aperçoit que beaucoup ne lise du Coran que ce qu’ils ont envie de lire selon leur idée de départ et ce servent de l’interprétation comme excuse pour justifier les entorses qu’ils font au texte.





                    • chafy 21 mars 2015 18:47

                      @Gogonda

                      en résumé le point commun entre les G’i hadistes et les islamophobes c’est qu’ils sont interchangeables à souhait.


                    • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 18:56

                      @chafy
                      en résumé le point commun entre les G’i hadistes et les islamophobes c’est qu’ils sont interchangeables à souhait.


                      C’est ça, les premiers veulent croire que Dieu les soutient dans leur folie les seconds se nourrisse des premiers pour généraliser cela sur tous le reste de la communauté.



                    • Aldous Aldous 21 mars 2015 23:30

                      @Gogonda
                      Que de complications. C’est tout de même plus clair quand le christ dit :


                      « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. »

                    • njama njama 22 mars 2015 00:05

                      @Olaf
                      Je ne dis pas que la vison musulmane est juste. Pas plus qu’on ne peut affirmer que la vision chrétienne l’est.
                      Je pencherai que les distorsions sont depuis longtemps des deux côtés.
                      Qui sait ce qu’ aurait pu donner des débats sereins sur des questions théologique entre chrétiens et musulmans. Le monde d’aujourd’hui ne serait pas ce qu’il est
                      Toujours est-il que l’islam par les nombreux versets du Coran consacrés aux Gens du Livre a su harmoniser une coexistence paisible la vie entre musulmans, chrétiens et juifs. Tout l’Orient l’atteste, encore aujourd’hui. J’étais en Syrie en 2009.
                      Epargnez-moi le concept récent de la dhimmitude pondue par Bat Ye’or, une agent du mossad, disciple de Jacques Ellul, islamophobe notoire qui dénonçait en termes hostiles une incompatibilité entre le judéo-christianisme et l’islam et le danger que constituerait ce dernier pour l’Occident.
                      Le judéo-christianisme, ah, quelle est donc cette religion nouvelle ? L’antisémitique n’est pas de l’occident chrétien ?

                      Au lieu de cela, la religion des mahométans que les chrétiens ne pouvaient ignorer tant son expansion fut fulgurante, comme par leurs relations avec les chrétiens d’orient, a toujours été perçue comme sinon ennemie par l’Église, au moins un danger. Celle-ci pouvait se sentir en péril sur des questions dogmatiques ? au point que depuis le XII° siècle environ, l’histoire est émaillée de contributions savantes pour discréditer le Coran, et faire de Mahomet une sorte de moine hérétique. Votre œuvre partagée avec n’en est qu’un nième épisode, et toutes ces hypothèses n’ont en rien changé.
                      Mais plus grave, si le Coran était une Parole Révélée ..., la chrétienté ne devrait-elle pas considérer de plus près ce que dit ce Verbe


                    • Wladimir Wladimir 22 mars 2015 00:24

                      @Antenor
                      Comment fait-on pour savoir qu’elle est la bonne interprétation si on n’est pas soi-même prophète ?

                      Au cas où vous ne le sauriez pas, chaque être humain est doué de l’épée de l’esprit, ce qui nous permet de faire la différence entre le Bien et le Mal, entre la vérité et le mensonge, entre la sincérité et la tromperie.

                      On appelle ça : LA CONSCIENCE !

                      Bien évidemment, les laïcards, les athées et tout ceux qui ne comprennent rien à la dimension spirituelle des êtres humains, ne peuvent pas comprendre cela et visiblement ne savent même pas qu’ils ont une conscience...

                      Vous êtes donc un bon client pour la secte d’Olaf.


                    • Olaf Olaf 22 mars 2015 01:06

                      @njama


                      Bat Ye’Or n’est pas ma tasse de thé. J’essaie, avec d’autres, de discerner dans ce théâtre d’ombres qu’est notre monde, de ne pas entrer dans les jeux de manipulation, choc des civilisations et autres. Je n’ai du reste pas besoin de Bat Ye’Or pour lire dans les textes musulmans quel est le traitement réservé aux Juifs et aux chrétiens, humiliation et capitation, et quel est le témoignage de l’histoire sur la cohabitation plus ou moins tranquille entre musulmans, chrétiens et Juifs. La condamnation du judaïsme et du christianisme est assumée dans le coran, ce qui semble normal au sens « spirituel », du point de vue de ce qui se veut être une « troisième révélation ». Ce qui ne peut être accepté en revanche c’est la condamnation sans équivoque des Juifs et des chrétiens (et de tous les autres non musulmans) en tant que personnes, ainsi que le projet guerrier consubstantiel à l’islam. Si les musulmans ne comprennent pas que la mise en oeuvre de ce projet dans l’histoire (conquêtes, esclavage, razzia, etc) et que le traitement infligé aux populations conquises (soumission, humiliation, conversion à sens unique, etc.) ne sont pas perçus comme des faits de gloire chez les occidentaux, mais comme une menace, il va être difficile de vivre en paix.

                    • Gogonda Gogonda 22 mars 2015 08:10

                      @Aldous
                      Vous trouvez qu’un verset qui dit de ne pas s’en prendre au non musulman qui veulent la paix c’est compliquez ? hé ben...


                    • Antenor Antenor 22 mars 2015 15:38

                      @Gogonda

                      S’il y a déjà une querelle d’interprétation au bout de deux sourates...

                      @wladimir
                      Combien de carnages ont été commis au nom du bien ?
                      Il y a plein de chrétiens et de musulmans « laïcards »
                      Et les agnostiques vous les mettez dans quelle catégorie ?


                    • colere48 colere48 21 mars 2015 17:00

                      De drôles d’opinions circulent par ici....

                      C’est surement la faute des états-unis l’attentat de Tunis...
                      Encore plus fort, le Yemen  : 142 morts , tous en train de prier dans des mosquées le même Dieu...

                      Il est très frustrant de lire certains posts où la dialectique habile de propagandistes pinaillent sans fin des détails insignifiants par rapport à l’océan de sang et de larmes qui submerge le monde musulman !

                      En bon français on appel cela « enculer les mouches » et je pense que cela n’est pas hallal !



                      • colere48 colere48 21 mars 2015 18:47

                        @chafy

                        False Flag ....

                        Pathétique... les sunnites et les chiites se masacrent alègrement depuis 14 siècles

                        C’est surement de la faute de ma sœur qui avait la main dans.... mais ça c’est un false flag smiley


                      • chafy 21 mars 2015 18:52

                        @colere48

                        je ne sais pas si vous avez une sœur, mais surement un cœur obscurci par tant d’ignorance !


                      • colere48 colere48 21 mars 2015 19:04

                        @chafy

                        Voilà le jugement inique... prompt a apparaitre dès que « touché »  smiley
                        Malheureusement je crois que c’est votre cerveau qui est obscurci... et ça c’est plus grave pour vous !

                        « Nous bouillons de colère et de ressentiment contre l’Occident, alors même que nous avons prospéré dans la liberté et la sécurité des démocraties occidentales. » Salim Mansour
                        (surement plus érudit que vous et vos collègues sur AV)


                      • chafy 21 mars 2015 19:29

                        @colere48

                        il y a plus érudit que nous trois :

                        "Que ne voyagent-ils sur la terre afin d’avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre ? Car ce ne sont certes pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s’aveuglent."
                        S22 / V46


                      • Wladimir Wladimir 22 mars 2015 00:30

                        @colere48
                        nous avons prospéré dans la liberté et la sécurité des démocraties occidentales.

                        Liberté et sécurité des démocraties occidentales ?
                        Celui qui a dit ça ignore tout de ce qu’est la vraie liberté et la vraie sécurité car à voir le nombre de suicides en Occident, le nombre de citoyens sous anti-dépresseurs et autres tranquillisants, le nombre d’individus en état de survie économique, le nombre de chômeurs, le nombre de sans abris, cette sécurité et liberté occidentale n’est qu’un leurre pour imbéciles.


                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 22 mars 2015 10:01

                        @Wladimir
                        C’est vrai qu’on vit mieux et plus pacifiquement...au Yemen, par exemple. Là, on ne fait pas d’amalgame entre sunnites et chiites. On lance des bombe... et Allah reconnait les siens !


                      • Antenor Antenor 21 mars 2015 17:07

                        Croix chrétienne sur le drapeau nazi :

                        http://www.canstockphoto.fr/nazi-drapeau-18821284.html

                        Pas d’amalgame ?


                        • colere48 colere48 21 mars 2015 17:54

                          @Antenor

                          En héraldique, elle a été utilisée par les Chevaliers Teutoniques (leur emblème était une croix pattée noire sur fond blanc) et plus tard, elle fut associée à la Prusse ainsi qu’à l’empire allemand de 1871 à 1918 bien qu’elle fût encore en usage après 1918 par les militaires allemands. Une version est employée par l’armée allemande (Bundeswehr) comme symbole et peinte sur les véhicules, les avions, etc.

                          Hors le fait que cette croix c’est trouvée impliquée dans un drame de plusieurs dizaines millions de victimes, elle n’a plus aujourd’hui de signification religieuse.

                          Alors je ne sais ce que vous vouliez montrer avec votre lien, mais il démontre simplement que les hommes sur cette pauvre terre sont bien cons de tuer et se faire tuer pour un « dieu »

                          En faisant sans cesse « kalimero » les musulmans obsédés par l’amalgame , ne grandissent en rien leur cause, bien au contraire.

                          ---------------

                          PS : drôle de pseudo...Anténor ne fut-il pas accusé d’avoir trahi sa patrie Troie ??


                        • Antenor Antenor 21 mars 2015 19:12

                          @colere48

                          On pourrait dire la même chose du drapeau de l’Etat Islamique. Si le nazisme n’avait rien à voir avec le Christianisme, il ne s’en serait pas pris aux Juifs en priorité. Je n’excuse pas les Musulmans. Je dis que les Chrétiens sont très mal placés pour donner des leçons.

                          Pour mon pseudo, différentes raisons : historique, le lien entre Troie et l’Occident et philosophique, il pose la question de la fidélité à son milieu d’origine quand celui-ci est constitué de débiles.


                        • colere48 colere48 21 mars 2015 19:28

                          @Antenor

                          Je ne pense pas que les « chrétiens » donnent quelques leçons que soit à qui que ce soit
                          La plus répandu des opinions est que c’est d’abord une affaire interne à l’islam !
                          Le monde chrétien c’est entretués pendant des siècles, et va peut-être continuer à le faire (us,Ukraine,Russie)
                          Mon point de vu est que l’attitude« kalimero » et le déni ne mènent à rien.


                        • Aldous Aldous 21 mars 2015 22:56

                          @Antenor


                          Les chrétiens orthodoxes, vu le nombre de morts qu’ils ont eu dans leur lutte sans concession contre le nazisme, peuvent donner des leçons à tout le monde.

                          En 1940, dans une Europe vaincue par l’Allemagne nazie, avec qui l’URSS avait pactisé (accord Molotov-Ribentrop) et où la GB croulait sous les bombes, Mussolini a posé un ultimatum aux Grecs.
                          Je pense que si les Grecs n’étaient pas orthodoxes ils auraient pactisé.
                          Mais on ne pactise pas avec le diable. Ils ont battu l’armée Italienne et l’on repoussée en Albanie.

                          Les Serbes orthodoxes furent les seconds plus grands résistants à l’hitlerisme et l’ont payé avec un des taux de pertes les plus élevés.

                          Donc non. On n’a pas le droit de dire que le nazisme est l’enfant du christianisme. D’un certain type de christianisme occidental dévoyé, peut être.

                          Mais l’ennemi le plus farouche du nazisme fut sans conteste l’orthodoxie chretienne.

                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 22 mars 2015 10:06

                          @Antenor
                          On pourrait ajouter le « Got mit us » sur le ceinturon des soldats de la Wermacht. Cela tendrait seulement à prouver que les nazis voulaient se concilier les chrétiens. Tout en réprimant ceux qui ne se voulaient pas nazis !
                          Pour continuer, on pourrait aussi évoquer la complicité avec les autorités de certains évêques dans les pays occupés par l’Allemagne et de certains dignitaires musulmans au Moyen Orient...


                        • Antenor Antenor 22 mars 2015 15:53

                          @ aldous
                          Vous avez oublié le pacte germano-soviétique mais passons.
                          Si on suit votre raisonnement, le communisme soviétique est l’enfant du Christianisme orthodoxe. Est-ce d’ailleurs un hasard si le communisme a eu beaucoup plus de succès chez les Catholiques que chez les Protestants ?

                          Pour mettre les choses au clair : on ne peut pas d’un côté glorifier la civilisation chrétienne pour ses avancées spectaculaires et dire d’un autre côté que les horreurs qu’elle a aussi produites n’ont rien à voir avec elle.

                          @ Jean J. Mourot

                          Il faudrait commencer par se demander pourquoi l’Allemagne a autant souffert de la crise de 1929.


                        • Olaf Olaf 22 mars 2015 21:24

                          @Jean J. MOUROT

                          Après avoir lu l’encyclique « Mit brennender Sorge, du pape Pie XI (rédigée par le future Pie XII), on ne peut certainement pas parler de »volonté de conciliation".


                        • fredleborgne fredleborgne 21 mars 2015 17:30

                          Bonjour !
                          Je vous ai moinssé à cause de ça
                          "l’actualité ne présente pas particulièrement de violences commises au nom du christianisme, du bouddhisme, du judaïsme, ou encore de la libre pensée, au regard de l’effarante accumulation des violences au nom de l’islam« 
                          L’actualité choisit de mettre en avant certains évènements plutôt que d’autres. Mais à quelle religion appartiennent les salauds qui violent les femmes en Inde avant de les assassiner pour ne pas risquer d’être dénoncés ? A quelle religion appartiennent les bombardeurs de Gaza et les colonisateurs ? A quelle religion appartiennent les massacreurs de »pro-russes« en Ukraine ? Ce n’est peut-être pas le goupillon qu’on agite, mais le prétexte pour commettre des violences n’a pas besoin d’être religieux pour être insupportable. Et ce n’est pas parce que la religion n’est pas en cause que le libre penseur ou n’importe quel agenouillé agressif ne représente pas un danger pour notre monde, avec ou sans amalgame. Stigmatiser l’islam est d’ailleurs une méthode pour justifier une violente »anti-violence« et des mesures liberticides sur le petit peuple prises par ceux-là même qui clament leur attachement à la liberté d’expression.
                          Ne nous trompons pas de cible, surtout qu’en insistant sur celle-ci, nous confortons certains musulmans »fragiles" dans l’impression d’être persécutés, et justifions alors (à leurs yeux) leurs réactions.
                          Je ne suis pas naïf. Dans notre monde, il y a deux catégories : les bouchers et la viande. Et les bouchers se foutent bien de savoir si la viande préfère être égorgée ou étourdie avant d’être découpée, mais certains choisissent, mais pas spécialement dans l’intérêt de la viande.


                          • gerard5567 21 mars 2015 21:50

                            @fredleborgne
                            Très bien.


                          • Olaf Olaf 21 mars 2015 22:02

                            @fredleborgne
                            Avec moi, tout le monde en prend pour son grade, les suprématistes juifs et hindous comme les autres.

                            Mais ce que je souligne dans cet article, c’est que les musulmans peuvent trouver dans leurs textes sacrés les encouragements et les justifications de la violence islamique.

                          • blablablietblabla blablablietblabla 21 mars 2015 17:48

                            il faut mettre tous les musulmans au pied du murs , en effet ou on est mlusulamn ou on lès pas .

                            Je comprend et je parle l’arabe , beaucoup aspirent à un retour de la période des 4 califes les bien inspiré (les rachiduns) par conséquent ils sont responsable de la violence coranique qui en découlent .
                            de toute façon ils ne descendront pas dans la rue , en Algérie ya eu deux cent milles morts personne n’est descendu dans la rue.
                            en faite c ’est les femmes qui perpétuent les traditions ya qu’à regarder le nombre de femmes voilées dans les rues c’est allah ambulant , vous etes tous des porcs , et des satyres qu’elles semblent dire aux gens . 
                            Et le pire et le comble c’est que la plupart des femmes voilées sont hideuse , , il faut lès voir à la plage voilà le spectacle , la nana essayer de nager avec son gelbab il manque que les pops corns ha ha ha ha , heureusement que le ridicule ne tue pas parce-que les trois quart des musulmans seraient mort !

                            • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 18:28

                              C’est curieux que les seuls musulman que vous retenez comme représentatif de l’islam c’est ceux qui font violence, les pacifistes et tolérant qui sont encore plus nombreux qu’eux vous préférez les considérer comme des anomalies de l’islam.


                              Il y a donc clairement un parti prit dés le départ qui annule le débat avant même qu’il commence.

                              • chafy 21 mars 2015 18:40

                                @Gogonda

                                pour le parti pris vous n’avez qu’a regarder la juxtaposition des deux photos qui illustrent bien la pensée de l’auteur pour s’en convaincre.


                              • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 18:50

                                @chafy
                                Exacte, j’ai l’impression, sans me risquer a un procès d’intention, que certains devrait avouer leur détestation gratuite de ce qui est musulman plutôt que de ce planquer derrière des analyses dont le but est de donner une pseudo-pertinence à ce rejet.




                              • chafy 21 mars 2015 19:00

                                @Gogonda

                                « nul ne peut donner ce qu’il ne possède pas »
                                proverbe arabe.


                              • Olaf Olaf 21 mars 2015 19:10

                                @Gogonda
                                Vous ne m’avez pas lu, ou alors vous ne m’avez pas compris. Qu’est ce ca veut dire alors pour vous ce passage de mon article ?


                                « En effet, pour l’immense majorité d’entre eux, les musulmans ne sont pas réductibles à cette doctrine : la plupart ne l’ont pas choisie, n’assument pas les commandements de haine et de violence, et sont persuadés d’appartenir à une religion d’amour et paix, puisque le « pas d’amalgame » le claironne du matin au soir. Mettre en cause l’islam, c’est offrir une porte de sortie à ces musulmans que l’islam rend schizophrènes en les obligeant à considérer comme bons les commandements de violence puisque faisant partie de leur « bonne » religion, révélée, sacrée, inaltérable »

                              • Jelena 21 mars 2015 19:23

                                (petite parenthèse)
                                 
                                >> la juxtaposition des deux photos
                                 
                                Sur l’une des photos, les slogans sont écrits en anglais.
                                 
                                Slogans écrits en anglais = ONG.
                                 
                                (fin de la de la parenthèse)


                              • colere48 colere48 21 mars 2015 19:39

                                @chafy

                                On est bien d’accord sur ce point
                                et
                                « Chercher à se justifier quand on n’est pas coupable, c’est s’accuser » Proverbe arabe

                                Vous n’êtes accusé de rien et n’avez donc pas a vous justifier
                                Ceux qui commettent des atrocités se disent « musulmans » , c’est ce qu’ils disent, sommes nous obligé de les croire, seul les musulmans peuvent « Séparer le bon grain de l’ivraie »


                              • Jelena 21 mars 2015 19:50

                                (petite parenthèse)
                                 
                                Vous savez quel est le point commun entre les juifs et les musulmans ? Ils se font toujours passer pour des victimes.
                                 
                                (fin de la... - 1 fois seulement cette fois ^^ - parenthèse)


                              • chafy 21 mars 2015 20:00

                                @colere48

                                vous n’êtes pas obligé de les croire, mais contrairement à vous je sais que le crime est un fait commun aux humains à travers les ages et les peuples, il incombe à moi d’en comprendre la nature et le mobile.


                              • chafy 21 mars 2015 20:02

                                @Jelena

                                sauf qu’il nous vous a pas échappé que les premiers disposent d’un grand pouvoir contrairement aux seconds.


                              • Jelena 21 mars 2015 20:27

                                @chafy Les musulmans n’ont pas de pouvoir ? Vous êtes certain ?... smiley


                              • chafy 21 mars 2015 20:41

                                @Jelena

                                si celui sur l’image avait un pouvoir, les millions de Palestiniens auraient récupéré leur terre !
                                mais il est évident que nous n’avons pas la même conception du pouvoir.


                              • Gogonda Gogonda 21 mars 2015 20:44

                                @Olaf

                                Vous ne m’avez pas lu, ou alors vous ne m’avez pas compris. Qu’est ce ca veut dire alors pour vous ce passage de mon article ?


                                « En effet, pour l’immense majorité d’entre eux, les musulmans ne sont pas réductibles à cette doctrine : la plupart ne l’ont pas choisie, n’assument pas les commandements de haine et de violence, et sont persuadés d’appartenir à une religion d’amour et paix, puisque le « pas d’amalgame » le claironne du matin au soir. Mettre en cause l’islam, c’est offrir une porte de sortie à ces musulmans que l’islam rend schizophrènes en les obligeant à considérer comme bons les commandements de violence puisque faisant partie de leur « bonne » religion, révélée, sacrée, inaltérable »

                                J’en pense que vous devriez arrêter de vous risquez à faire de la psychologie de comptoir pour attribuer aux musulmans des convictions, paradoxe et autres schizophrénie qui relève plus de la rhétorique sophistique qu’autres chose.

                                Les musulmans sont assez grand pour savoir ce à quoi ils croient et n’ont nullement besoin de vous pour être convaincue de leur foi.




                              • Olaf Olaf 21 mars 2015 22:05

                                @Gogonda
                                La question se pose. Je préfère y trouver des réponses pacifiques que violentes, ce qui ne manquera pas d’arriver cependant bientôt si les musulmans ne se prononcent pas sur cette question de la violence de leurs textes.


                              • HELIOS HELIOS 21 mars 2015 23:26

                                @Gogonda
                                ... si j’osais, mais je ne le fais pas, je vous citerais clairement - en faisant un amalgame malvenu et inexact - et en réponse a votre texte :


                                ... qui ne dit mot, consent !...


                              • Gogonda Gogonda 22 mars 2015 07:58

                                @Olaf et @HELIOS
                                J’ai déjà répondu à la question en citant les versets 89 et 90 de la sourate 4 qui démontre que la violence est contextualisé et ne concerne que ceux qui attaque les musulmans.




                              • HELIOS HELIOS 22 mars 2015 17:15

                                @Gogonda


                                sans entamer une autre polemique, vous avez raison, il faut que les non-musulmans acceptent tout, y compris de se convertir ou mourir, pour que les musulmans puissent les tuer dans le respect de ces sourates..

                                .Bien, bien... continuer et ne vous etonnez pas qu’un vent de revolte se leve chaque fois qu’un mécréant parle d’islam !

                                Vous avez quand même beaucoup de chance que la grande majorité des êtres humains ne lisent pas le coran, et pour ceux qui l’ont lu, considèrent que l’islam reste une spiritualité.

                                (89) ... s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ...... allez donc chez eux, les non-musulmans, leur planter un couteau dans le dos...

                                (90) et (91) que vous ne pouvez pas separer : ....s’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu’ils vous offrent la paix, ... et (91) ...qu’on les pousse vers l’Association, (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. 
                                imposez donc votre islam aux autres en exigeant en plus qu’ils vous acceptent et ne se defendent pas.... vous revez !!!


                                Bon dimanche ... ah, c’est vrai, le dimanche n’est pas le vendredi...mille excuses...

                              • chafy 21 mars 2015 19:10

                                nous n’avons commis aucun crime, nous n’allons pas nous justifier d’aucune manière, et nous n’avons surement pas à nous mettre en situation de prévenus au tribunal de l’opinion publique.

                                si nous le faisons, cela sous entendra que nous cautionnons les actes terroristes, nous sommes aucunement responsables des actes d’autrui malgré que cela puisse être commis au nom de l’islam, cela n’engage que les auteurs eux mêmes.

                                le crime est un fait sociétal et non religieux, le mobile n’est que l’habit.

                                que cela soit claire et nette pour tout le monde, y compris l’auteur.


                                • Olaf Olaf 21 mars 2015 19:23

                                  @chafy
                                  Vous aussi chafy, vous ne m’avez pas lu (une fois de plus ...), ou vous ne m’avez pas compris.


                                  Je me doute bien que vous ne cautionnez pas la violence (du moins je l’espère).

                                  Dans ce cas prenez vous en main, prenez l’oumma en main, et REFORMEZ vos textes violents avant qu’il ne soit trop tard. Avant la guerre civile, avant le choc des civilisations, avant la multiplication des false-flags, avant que les manipulateurs américains, saoudiens, qataris et autres n’aient engagé un mouvement irréversible de guerre entre islam et reste du monde, comme il leur plairait tant que ca arrive.

                                  C’est votre responsabilité de musulman. Si vous ne le faites pas, si vous ne faites pas le ménage chez vous en virant les psychopathes et les violents, façon Maréchal Sissi, n’allez pas vous étonner que le monde entier vous emporte avec eux dans la même condamnation.

                                • chafy 21 mars 2015 19:35

                                  @Olaf

                                  « je vous ai bien compris »

                                  la guerre aura lieu avec ou sans réforme, elle est voulue, et nous savons pourquoi et en faveur de qui, et elle se rapproche dangereusement.
                                  quant à son issue, je vous laisse le soin, vous qui êtes si prompte à prophétiser, de deviner.


                                • OMAR 21 mars 2015 20:23

                                  Omar21

                                  Olaf, ’...mettre en cause l’islam lui-même, comme doctrine mortifère et violente. « .

                                  Je ne crois pas une seconde que ce soit le mot »amalgame" qui vous offusque.

                                  C’est plutôt l’Islam qui vous obsède.
                                  Vous êtes libre de honnir cette religion.

                                  Alors pourquoi cet amalgame nauséabond et haineux ?...


                                  • chafy 21 mars 2015 20:51

                                    @OMAR

                                    « La soif de gloire est une épidémie qui dérobe les hommes de leur jugement, séduit leur vanité, trompe leur intérêts et corrompe leur conscience. »
                                    W.G. Sumner.




                                  • Aldous Aldous 21 mars 2015 23:14

                                    @chafy
                                    L’islam est la religion de la soumission. c’est son etymologie.


                                    Il rétablit l’ordre de valeur que le christ avait inversé.

                                    Pour le christ, Les premiers seront les derniers :

                                    Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux. 
                                    Heureux les affligés, car ils seront consolés. 
                                    Heureux les doux, car ils posséderont la terre.
                                    Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés. 
                                    Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. 
                                    Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. 
                                    Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. 
                                    Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. 
                                    Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on vous persécutera, et qu’on dira faussement contre vous toute sorte d’infamie à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c’est bien ainsi qu’on a persécuté les prophètes, vos devanciers.

                                    Or Mahomet prône l’inverse. C’est de nouveau la loi du plus fort, le malheur aux vaincu. Et Allah est à l’image de son « prophète » chef de guerre. Il promet 72 vierges à ses martyrs. Un vrai « lâcher de salopes » dirait Bigard. Pour peur que ledit martyr meurs en tuant un max de kafirs.

                                    Quel contraste avec ce que les chrétiens nomment martyrs. Sainte Blandine n’a tué personne. « Je suis chrétienne et nous ne faisons aucun mal. » était son cri. Pas Allahou akbar. Comme les lions n’ont pas voulu la dévorer, on la fit flageller, griller sur un gril puis on la jeta au taureau dans un filet.
                                    Comme elle y survécu on finit pas l’égorger.

                                    Comme furent égorgés il y a un mois les 21 martyrs coptes tués par nos frères musulmans d’ISIS.

                                  • chafy 22 mars 2015 06:25

                                    @Aldous

                                    le chrétien lui, il peut foutre la merde sans que cela ne lui pose problème puisqu’il lui suffit de confesser ses péchés et hop ! on efface l’ardoise, et Jésus à bon dos n’est ce pas ?

                                    le paradoxe est que Jésus à dit blanc, mais les chrétiens ont fait noir.

                                    ISIS : Israeli Secret Intelligence Service vous avez dit ?


                                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mars 2015 20:46

                                    Effectivement, chacun se fait déjà la remarque en son for intérieur que l’actualité ne présente pas particulièrement de violences commises au nom du christianisme, du bouddhisme, du judaïsme, ou encore de la libre pensée, au regard de l’effarante accumulation des violences au nom de l’islam.
                                    Ça c’est vrai, MAINTENANT ! Cependant le christianisme traine pas mal de casseroles (croisades style razzia, guerres de religion en Europe, inquisition, conquêtes coloniales, etc...) ce qui fait que de mon point de vue, le christianisme, ne me parait pas meilleur que l’islam, il est seulement plus mûr, ayant mené contre les forces de la raison une lutte depuis 5 siècles qu’il a finalement perdue, d’où son recul en Europe actuellement où le niveau d’éducation reste (pour quelques temps encore) élevé. Bref, le christianisme est ’dompté’ et ne représente plus un danger (pour le moment).
                                    L’islam n’a pas atteint cette étape, ses adeptes sont majoritairement (mais pas exclusivement) des foules fanatisées sans véritable contrepoids culturel. c’est tout le problème.
                                    On peut avancer aujourd’hui, malgré son passé dévastateur, que le christianisme est une religion d’amour et de paix, comme on pourra avancer dans quelques décennies ou quelques siècles dans le pire des cas qu’il en est de même pour l’islam.
                                    Le problème avec ces religions c’est que ce sont de vraies auberges espagnoles, chacun trouve dans des livres hermétiques et soit disant sacrés ce qu’il veut y trouver, la raison de crimes de sang ou un motif de pardon. Chacun met sa religion à sa sauce, c’est vrai pour les politiques qui en usent (démocratie chrétienne, partis islamistes, même combat...) et en abusent jusqu’à plonger le monde dans le chaos.
                                    Il est vrai qu’une fois le Monde débarrassé de ces pestes de la pensée que sont les religions monothéistes, les humains inventeront de nouvelles idéologies pour se massacrer tant il est malséant de s’entre-tuer officiellement pour la possession, pour le pouvoir, pour l’appropriation des richesses. Mais bon, quand on se bat pour le bout de gras on peut trouver un terrain d’entente et finir par se partager le gâteau ou ce qu’il en reste. Quand on se bat au nom de Christ ou d’Allah ou que sais-je encore pas moyen de raisonner les foules.


                                    • Olaf Olaf 21 mars 2015 21:42

                                      @Abou Antoun


                                      Apprenez l’histoire, étudiez là, elle recèle les meilleures leçons pour notre présent. Si vous le faites un tant soit peu sérieusement, vous verrez que toutes ces « casseroles » que vous mentionnez n’ont pu être faite au nom du christianisme et du message chrétien. Elles sont toutes le fruit de la collusion d’intérêts politiques qui exploitent le sentiment religieux à leur profit, au mépris du commandement de Jésus instituant la laïcité pour les chrétiens (« Rends à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu »). L’église institutionnelle elle-même a pu tremper dans ces collusions, elle l’a reconnu et demandé pardon.

                                      Au reste, il faut mettre des faits devant les invocations, et ne pas s’arrêter à la surface des choses. Je vais donc vous instruire :
                                      - La croisade a été motivée par la défense des chrétiens d’Orient et des pèlerins attaqués par les Turcs. C’est dans ce sens qu’elle a été prêchée par le pape, certainement pas pour pratiquer le rezzou ou pour mettre Constantinople à sac.
                                      - Les guerres dites « de religion » sont une lutte de pouvoir. Je vous mets au défi d’en trouver les causes dans les évangiles (à la différence de l’islam).
                                      - L’inquisition est un tribunal ecclésiastique chargé de juger les affaires d’hérésie internes à la chrétienté. En particulier, juger de la validité de la conversion des Juifs d’Espagne après la Reconquista, ou encore de celle des ex cathares convertis. Elle avait aussi pour but d’apporter les principes du droit là où le peuple se contentait de lyncher sans autre forme de procès (c’est d’ailleurs l’inquisition qui a inventé le concept d’avocat de la défense). Les tribunaux ecclésiastiques distribuaient des peines « religieuses », principalement des pénitences. Les condamnations à mort étaient rares (600 à 1000 mort dans toute l’Europe sur 4 à 500 ans), confirmées dans ce cas par des tribunaux civils et exécutés par les juridictions civiles. Je vous recommande les travaux de Marion Sigaut là dessus.
                                      - Les conquêtes coloniales ont été décidées par les monarchies, puis (en France) par la gauche franc-maçonne au 19e. L’Eglise s’est opposée au maltraitement des indigènes (voir la controverse de Valladolid, ou le film Mission par exemple). En aucun cas les aspects de conquête, de soumission et d’exploitation de la colonisation ne peuvent se trouver justifiée par le christianisme (à la différence de l’islam).
                                      A vous de vous expliquer. Quel « danger » aurait représenté le christianisme selon vous ? Sur quoi vous fondez vous pour l’amalgamer aux violences de l’islam ?

                                      Par ailleurs, dites vous bien que le monde occidental débarrassé du christianisme y a commis et y commet toujours ses pires crimes :
                                      -génocide vendéen
                                      -massacres de la révolution française et des guerres napoléonniennes
                                      -conquête violente de l’Algérie
                                      -1ere guerre mondiale
                                      -révolution russe, génocide des Ukrainiens, goulag et atrocités
                                      -nazisme, racialisme, camps, exterminations
                                      -2nde guerre mondiale
                                      -guerres néocoloniales d’aujourd’hui (Irak, Afghanistan, Libye), et leurs retombées ...
                                      Voilà les fruits de la « raison triomphante ». On allait mieux du temps de Louis XV !


                                    • gerard5567 21 mars 2015 21:52

                                      @Olaf
                                      Mieux du temps de Louis XV ? N’importe quoi. On y grillait des homosexuels sur les bûchers.


                                    • Abou Antoun Abou Antoun 21 mars 2015 22:01

                                      @Olaf
                                      Apprenez l’histoire, étudiez là, elle recèle les meilleures leçons pour notre présent.
                                      Je n’ai aucune leçon à recevoir de vous et surtout pas en histoire.
                                      Vous tombez d’ailleurs dans le travers que vous dénoncez, en justifiant les méfaits du christianisme comme certains aujourd’hui justifient les crimes commis au nom de l’Islam. Vous prétendez que ces crimes n’ont pas été commis au nom du christianisme comme beaucoup prétendent aujourd’hui que les actes de terreur commis en ce moment ne le sont pas au nom de l’islam.
                                      Alors amalgame pas d’amalgame on fait comme on veut mais on doit être cohérent s’il faut amalgamer aujourd’hui il faut le faire pour hier (le sabre et le goupillon, ça ne vous dit rien ?).
                                      Au fait ’amalgame’ est un nom d’origine arabe.
                                      Cela dit vous me rappelez des massacres qui n’ont pas été commis au nom de Dieu, mais je n’ai jamais dit que la fin des religions signifierait la fin des conflits. La guerre est dans la nature humaine, elle est dans la nature animale, mais chez l’homme avec son organisation elle prend des dimensions dévastatrices.
                                      En fait après la disparition des religions on continuera à se battre mais peut être pour quelque chose, pas pour des conneries !


                                    • Olaf Olaf 21 mars 2015 22:11

                                      @Abou Antoun
                                      Que vous n’ayez pas de leçons à recevoir de moi, grand bien vous fasse et tant pis pour vous, vous y auriez beaucoup gagné, du moins j’ose l’espérer. Que vous ayez encore beaucoup à apprendre, cela reste, malgré toutes vos dénégations une évidence que remarqueront tous les lecteurs de votre commentaire. 


                                      Quand on prétend parler d’histoire et que l’on met les conquêtes coloniales sur le dos du christianisme, c’est que l’on est au mieux un rigolo, au pire un manipulateur.

                                    • Abou Antoun Abou Antoun 21 mars 2015 22:47

                                      @Olaf
                                      Quand on prétend parler d’histoire et que l’on met les conquêtes coloniales sur le dos du christianisme
                                      Le christianisme fournissait le prétexte, nous allions évangéliser, apporter la bonne parole à ces sauvages.
                                      La collusion entre les missions et la force militaire a toujours existé. Les missions constituaient en quelque sorte l’avant garde de la colonisation, les éclaireurs, quand les choses tournaient mal l’armée avait un motif pour intervenir. Chaque puissance coloniale se voyait investie d’une mission civilisatrice, la conversion des indigènes a toujours été partie intégrante du processus.


                                    • Olaf Olaf 21 mars 2015 23:09

                                      @Abou Antoun
                                      http://en.wikipedia.org/wiki/Valladolid_debate

                                      Une première approche de la position chrétienne sur la colonisation (défendue par le dominicain Las Casas, contre les intérêts de Charles Quint et des colons).

                                      Vous pouvez remballer votre catéchisme maçon, l’Eglise a condamné esclavage et exploitation dès les premiers temps de la colonisation.

                                    • njama njama 22 mars 2015 00:43

                                      L’@uteur écrit dans sa conclusion (p.86) :
                                      « Pourtant, même sans cela, le faisceau de preuves et d’indices est assez dense et convergent pour qu’émergent en pleine lumière, et avec suffisamment de certitude, le grand secret de l’islam, son imposture historique et la vérité sur ses origines véritables : le texte coranique et la biographie islamique de Mahomet sont des fabrications progressives des siècles suivant les premières conquêtes des Arabes de Syrie ; les 50 premières années suivant le règne d’Omar ont joué un rôle déterminant pour le premier et les 50 premières années après Abd al Malik pour la seconde.Il n’y a jamais eu de révélation divine donnée à Mahomet l’islam est le fruit d’un processus très long et très complexe de réécriture de l’Histoire, s’enracinant dans une foi judéochrétienne déviante, rendue folle par les espérances messianistes.

                                      Ce processus graduel a accouché d’une religion nouvelle qui a toujours poursuivi les objectifs messianistes de ses fondateurs judéonazaréens. Elle a imposé à la société civile un système de domination politique exploitant le religieux pour assoir une autorité totalitaire. ».
                                      ---------------------------
                                      Vous ne convaincrez pas plus les musulmans d’abandonner leur prophète, que les juifs d’abandonner le leur.
                                      Ce que vous dites peut se tenir, je ne dénie pas une certaine cohérence dans votre démarche, mais vous écartez l’hypothèse que le « divin » se serait invité dans l’affaire, comme ce fut le cas de différentes manières par les prophètes qui précédaient. Au seul prétexte d’un seul faisceau de preuves et d’indices.
                                      Votre démonstration pourrait certainement être reproduite pour tous les prophètes qui précédaient, puisque tout s’inscrit dans une continuité historique culturelle, et en admettant d’avoir sous le coude suffisamment d’éléments historiques à disposition. Ces thèses existent d’ailleurs, comme celle-ci passionnante qui dérangent les rabbins qui contient de surprenantes analogies
                                      Les secrets de l’Exode, l’Origine égyptienne des hébreux
                                      de Messod et Roger Sabbah
                                      une thèse, qui prolonge les intuitions de Champolion et de Freud sur l’origine Egyptienne des hébreux.
                                      Mais comme d’autres, elle écarte l’intervention du « divin » (du Verbe) qui s’invite dans l’histoire de l’homme pour l’inviter à redresser le cap.
                                      Dieu ne s’est pas contredit est mon postulat. L’histoire de Mahomet (Muhammad « Celui qui est loué » en arabe), commence comme celle de Jésus, avec quelques compagnons, et après cela fait boule de neige. On a dit du premier qu’il était caravanier, et du second qu’il était charpentier.
                                      Si vous suivez l’ordre chronologique admis des sourates, les versets « législatifs » sont les plus tardifs, pour la plupart ceux donnés à Médine, en fin de carrière si on peut dire. Son éphémère rôle « politique » est tardif.


                                      • Olaf Olaf 22 mars 2015 01:56

                                        @njama

                                        Comment inclure le divin dans un récit qui se veut historique, même dans un ouvrage de vulgarisation ? Je n’y mentionne l’épisode de la résurrection de Jésus qu’au conditionnel - le véritable événement qui dans ce cas intéresse l’historien, celui sur lequel en tous cas il peut se prononcer, ce sont les « témoins » et l’histoire de la diffusion de leurs témoignages.Il en va de même avec ce travail de synthèse des recherches historiques sur les origines de l’islam. 


                                        Que le divin soit intervenu dans cette histoire, je laisse tout un chacun libre de se faire son idée et sa croyance. Mais le fait est que l’histoire ne lui laisse pas beaucoup de place. Que Mahomet, ses inspirateurs, ses collègues prédicateurs, et tous ceux, scribes et califes, qui après eux ont écrit et réécrit les textes de l’islam aient été inspirés ? Permettez moi d’en douter très fort au vu du « faisceau de preuves et d’indices (...) dense et convergent » que les chercheurs ont exhibé.

                                        Au reste, tous ces travaux sont conduits depuis un siècle ou deux sur le christianisme. En replaçant Jésus dans le contexte religieux réel de son époque, ils laissent d’ailleurs davantage de place à la croyance, c’est certain. Pour ce qui est de l’histoire du peuple hébreu, nous touchons à des temps tellement lointains qu’ils en tutoient le mythe. On va voir ce que les chercheurs nous réservent. On m’a fait part des découvertes de Davidovits par exemple - mais là je dois avouer qu’il est difficile de courir plusieurs lièvres à la fois. Je me concentre pour le moment, et depuis déjà assez longtemps, sur les islamologues. On verra plus tard pour les « hébrologues ».

                                        Enfin, pour ce qui est de la possibilité de l’intervention du divin dans l’islam, je n’avais aucun parti pris lorsque j’ai découvert cette religion, il y a environ 10 ans, et que j’achetais mon premier coran. J’étais certes de culture catholique, toutefois je n’étais alors pas croyant. Mais le peu de culture biblique que j’avais est tout de suite entré en conflit avec ce que je voyais de la révélation coranique : vous dites que Dieu ne se contredit pas, mais c’est ce qui m’a tout de suite sauté au yeux.

                                        Pour simplifier, dans la bible, nous voyons Dieu donner une loi au peuple hébreu - et à lui seulement - , et lui demander de s’y conformer. Ce serait sa première révélation, d’abord à Moïse puis par les prophètes juifs. Puis nous voyons Jésus « accomplir » la loi, libérer les hommes du carcan de la lettre de la loi, de sa pratique aveugle, pour s’attacher plutôt à l’esprit qui commande cette loi, et porter cette « loi du coeur » à toute l’humanité (tout en réalisant les prophéties des textes bibliques). Ce serait alors la seconde révélation. Et ensuite arrive la troisième avec l’islam, nous voyons Dieu revenir sur l’acquis de Jésus pour retourner à une loi façon « peuple hébreu », et à une élection restreinte du peuple choisi pour appliquer cette loi (les Arabes dans un premier temps, puis les musulmans non arabes). Et malgré l’annonce du paraclet par Jésus que les musulmans veulent assimiler à la venue de Mahomet, il n’y a aucune autre prophétie biblique pour annoncer une troisième révélation. 

                                        Bref, si je devais croire le coran, j’y verrais alors justement Dieu se contredire au fil de ses révélations. Et c’est exactement cela qui a titillé ma curiosité, et fait fréquenter les livres et la compagnie des chercheurs et des spécialistes des origines de l’islam. Et voilà en abrégé comment j’en suis arrivé à écrire un livre là dessus.

                                      • njama njama 22 mars 2015 11:23

                                        @Olaf
                                        comprendre en moins de 5 minutes

                                        Comment bâtir une pyramide ?
                                        argile + natron + chaux
                                        une petite équipe de quelques personnes est capable de produire rapidement et facilement des blocs de pierre de pyramide de plusieurs tonnes ! voir la vidéo !

                                        Sur la même page (plus bas), Joseph Davidovits explique également comment analyser les calcaires des pyramides et pourquoi les géologues ne voient rien. Il démontre que la lame mince n’est pas la bonne méthode pour détecter une pierre artificielle. Vidéo en anglais.

                                        Le site de Joseph Davidovits

                                        par ailleurs il faut noter que le Coran rapporte « la cuisson » de l’argile (voir « mortiers antiques » wiki... ici)

                                        « Et Pharaon dit : "Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l’argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterais-je jusqu’au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu’il est du nombre des menteurs".  »(28/38)


                                      • njama njama 22 mars 2015 13:35

                                        @Olaf
                                        Et voilà en abrégé comment j’en suis arrivé à écrire un livre là dessus.
                                        Nous essayons tous de construire une pensée cohérente à partir des données dont nous disposons. Quand d’autres viennent s’y ajouter, elles peuvent infirmer ou corroborer ce que nous savons, suivant qu’elles s’intègrent plus ou moins bien dans « notre récit » (notre cosmogonie personnelle, et culturelle) ... C’est en ce sens que le révisionnisme est une attitude naturelle de l’esprit.
                                        Loin de moi l’idée de minimiser l’honnêteté de vos intentions, et de votre travail de recherche, votre quête aussi j’imagine.


                                      • njama njama 22 mars 2015 14:18

                                        @Olaf
                                        Et malgré l’annonce du paraclet par Jésus que les musulmans veulent assimiler à la venue de Mahomet, il n’y a aucune autre prophétie biblique pour annoncer une troisième révélation.
                                        Les musulmans vous diraient de même. Les Juifs aussi qui n’entrevoient pas dans les Écrits une identification avec Jésus.
                                        Ce n’est pas l’homme qui commande Dieu. A savoir s’il juge nécessaire ou nom d ’annoncer un événement ... excusez-moi, mais je ne suis pas son confident, Dieu fait ce qu’il veut comme on dit !

                                        Paraclet, en théologie c’est le nom donné au Saint-Esprit, troisième personne de la Trinité, signifiant ,,aide, protecteur, intercesseur, consolateur`` (Bible 1912)
                                        Le paraclet n’a jamais voulu dire la venue de quelqu’un ! le CH 14 de Jn est clair :

                                        Jn 14/ 15- 17
                                         Si vous m’aimez, gardez mes commandements.
                                         Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,
                                         l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.

                                        Jésus lui répondit (à Jude) : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. »

                                        garder sa parole, c’est l’accomplir ... accomplir la loi, c’est choisir de se mettre dans le vrai ... etc.

                                        Pour rassurer ses bons élèves face aux difficultés qui les attendent, Jésus leur annonce pour les rassurer un bonus, l’aide d’un paraclet « aide-mémoire », le concours de grâces si besoins :
                                        « Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » (Jn 14/26)

                                        Selon le texte de l’évangile de Jean, Jésus dit que le parakletos ne peut être pas un être humain :

                                        14:16 - « ...il demeure éternellement avec vous » (un être humain ne vit pas éternellement)

                                        14:17 - « ...l’Esprit de vérité » (un être humain est distinct de l’Esprit)

                                        14:17 - « ...le monde ne le voit point » (un être humain est visible)

                                        14:17 - « ...et ne le connaît point » (un être humain est connu des autres)

                                        14:17 - « ...il sera en vous » (un être humain ne peut être à l’intérieur d’un autre)

                                        --------------
                                        maintenant je ne partage pas l’interprétation commune que Mahomet, sceau des prophétes veuille dire le dernier des prophètes comme on le trouve dans certaines traductions ... (sourate 33/40)
                                        A Chouraqui traduit par ’Il est l’Envoyé d’Allah, le sceau des Nabis
                                        ce qui serait d’une certaine manière une formulation équivalente à « Oint » du Seigneur, Mon Messager. Un sceau, comme appliqué sur une lettre .cachetée.
                                        Si des musulmans attendent un paraclet qui ressemblerait à un bonhomme, dites leur qu’ils se trompent ...

                                         smiley


                                      • Olaf Olaf 22 mars 2015 16:08

                                        @njama

                                        Effectivement
                                        « Paraclet » est un mot d’origine grecque, qui signifie dans cette langue « avocat », « consolateur ». « intercesseur »
                                        Il était passé et utilisé tel quel dans la langue courante araméenne au temps de Jésus. Dans la culture de la transmission orale des textes, il avait pris le sens de « souffleur » : le « souffleur » est la personne qui « souffle » au récitant les mots sur lesquels il bute, dont il ne se souvient pas, lorsqu’il proclame un texte sacré, un récit, un témoignage. 
                                        Nous avons désormais accès directement aux textes de l’évangile depuis l’araméen, par les églises d’Orient qui les ont conservées (la Peschitta). Ces textes originaux, très proches au demeurant de leurs traductions en grec, intervenus postérieurement, n’en présentant pas moins quelques différences. Ainsi la traduction de Patrick Calame rend Jean 14,16 par « Et moi je supplierai mon Père de vous donner un autre Paraclet, afin qu’il soit avec vous pour l’éternité ». Paraclet est le mot grec, utilisé tel quel en araméen, non traduit en « consolateur ».
                                         smiley

                                      • Iren-Nao 22 mars 2015 03:56

                                        La folie islamiste, a mon avis n’est pas d’essence religieuse.
                                        J’ai passe plus de 15 ans de ma vie en terre d’Islam, et certains des meilleurs hommes que j’ai connu étaient musulmans.
                                        Il me semble bien plutôt que le monde arabo musulman a toutes les bonnes raison de haïr l’occident :
                                        Massacre délirant en Irak. Guerre Irak Iran téléguide par l’Occident.
                                        Idem en Libye.
                                        Bordel de dingue en Irak
                                        Haine pathologique de l’Iran
                                        Folie en Palestine. Massacres Israéliens.
                                        Guerre en Syrie sur laquelle on remet de l’huile chaque jour.
                                        Et, j’en oublie.
                                        Derrière tout cela la main du monde occidental parfumée au pétrole et a la doxa US.
                                        Si j’étais bicot et/ou musulman, j’aurais une haine folle de l’occident.
                                        Je ne crois vraiment pas que les petits cons qui filent chez Daesh aient une spiritualité quelconque, mais la haine, surement.

                                        Iren-Nao


                                        • colere48 colere48 22 mars 2015 10:45

                                          @Iren-Nao
                                          Si j’étais bicot et/ou musulman, j’aurais une haine folle de l’occident.

                                          Au point d’égorger, de violer, d’éventrer les femmes enceinte, d’éclater les enfants sur les murs ou les enterrer vivant, de transformer une petite fille de 7 ans en bombe !!!

                                          Osez le dire !!
                                          Ras le bol de discours pro daesh et autres barbares, c’est vous qui faites l’amalgame  !!!


                                        • Iren-Nao 22 mars 2015 13:44

                                          @colere48
                                          La colere (meme 48) est rarement bonne conseillère.
                                          En quoi amalgame ? Je dis juste que depuis déjà trop longtemps c’est l’occident qui massacre, etripe etc. Il serait difficile de prétendre le contraire.
                                          Je ne vois pas en quoi mon discours est pro Daesh, je dis que nous récoltons ce que nous avons semé.
                                          Si demain les gazaouiis massacre du Juif inconsidérément y aura t il lieu d’être surpris.
                                          Comme il se disait dans un film dont j’ai oublier le nom, action réaction.
                                          Seriez vous du cote du Bien ?
                                          On vous aurait peins les lunettes.

                                          Iren-Nao


                                        • franc 22 mars 2015 05:42

                                          C’est vrai que tous les médias et tous les partis politiques nous disent « pas d’amalgames !,pas d’amalgames !, pas d’amalgames ! » entre l’islam modéré ,l’islam radical et l’islam tout court

                                          -

                                          sauf que actuellement et depuis le 10è siècle où est proclamée par l’école hanbalite la clôture de l’islam en la fermeture de l’ère de l’Ijtihad ,c’est à dire de l’nterprétation rationnelle du coran.c’est toujours le m^me coran institué par le 2 et 3 è calife Omar et Othman qui gouverne tous les mulsulmans ,qu’ils soient sunnites ou chiites . Les cinq principals écoles islamiques contemporaines sont d’accord avec l’idéologie coraniste hanbalite du coran incréé .

                                          -

                                          la seule école qui aurait pu justifier le « pas d’amalgame » c’est l’école rationaliste moutazilite ,mais ele n’existe plus depuis la fin du 9 è siècle qui a vu leur remplacement par les hanbalites .Les moutazilites sont des musulmans rationalistes qui ont créé le Siècle ’d’Or de Bagdad entre le 8è et le 9 è siècle ,avec les califes philosophes (Al Mamoun,Al Mansour), créant la théologie du coran créé avec une interprétation rationnelle (Ijtihad)de ce livre créé par des mains d’homme et non pas incréé comme le proclame les hanbalites

                                          -

                                          Ainsi les cinq principales écoles islamiques sont d’accord avec la condamnation de l’apostasie. Et s’ils étaient si modérés que ça ,pourquoi ne veulent ils pas faire cette réforme indispensable pour ne pas être considéré à juste titre comme une secte d’abandonner cette condamnation infâme de l’apostasie 

                                          -

                                          Hypocrisie quand tu nous tiens

                                          -

                                          Du reste il ne peut y avoir d’amalgame possible entre une secte et une religion


                                          • rocla+ rocla+ 22 mars 2015 09:06

                                            La Cour de cassation a validé la condamnation pénale d’un homme dont le neveu de trois ans avait été envoyé à l’école avec un t-shirt « je suis une bombe », et « Jihad, né le 11 septembre ».
                                            La mère de l’enfant, scolarisé à Sorgues (Vaucluse), avait été condamnée à un mois de prison avec sursis et 2.000 euros d’amende et l’oncle, qui avait offert le t-shirt à son neveu, à deux mois de prison avec sursis et 4.000 euros d’amende pour apologie de crime, par l


                                            a cour d’appel de Nîmes le 20 septembre 2013. Ils avaient été relaxés en première instance, mais le parquet avait fait appel.
                                            L’oncle de l’enfant avait formé un pourvoi en cassation. La Cour de cassation a validé l’essentiel de l’arrêt, mais a annulé ses seules dispositions civiles, qui avaient accordé 1.000 euros de dommages et intérêts à la mairie de Sorgues et 1.000 euros pour les frais de justice.
                                            La haute juridiction a estimé que le délit d’apologie de crime dont la cour d’appel de Nîmes « a déclaré le prévenu coupable ne pouvait occasionner pour la commune un préjudice personnel et direct né de l’infraction ».

                                            Par AFP Publié le 18 3 2015  Vaucluse matin

                                            pas d’ amalgame svp

                                            • Jason Jason 22 mars 2015 09:45

                                              Eh ben, c’est pas avec tout ce bazar (ci-dessus) qu’on y verra un peu plus clair. Attendons que ça se décante.

                                              En attendant, les armes parlent. Il faut leur répondre. Et il y a mille manières de le faire, ce qui rend la chose difficile.

                                              Les théologiens eux, attendront.


                                              • zygzornifle zygzornifle 22 mars 2015 10:14

                                                Pas d’amalgame ? Alors on fait comment pour soigner cette dent pourrie par 40 ans de droite comme de gauche ??....


                                                • zygzornifle zygzornifle 22 mars 2015 10:17

                                                  Bossuet (1627 – 1704) « Islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »

                                                  Chateaubriand (1768 – 1848) « Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »

                                                   Condorcet (1743 – 1794) « La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, […] Semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire. »

                                                   Arthur Schopenhauer (1788 – 1860) « Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1 200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. […] Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »

                                                   Alexis de Tocqueville (1805 – 1859) « L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille. […] J’ai beaucoup étudié le Coran […] Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman […] je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »

                                                   Alfred de Vigny (1797 – 1863) « Si l’on préfère la vie à la mort, on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent sils ne changent de culte. 

                                                  Mgr Louis Pavy, évêque d’Alger (1805 – 1866) « Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créance, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »

                                                   Joseph Ernest Renan (1823 – 1892) « L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »

                                                   Winston Churchill (1874-1965) « L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles […] Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. […] Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »

                                                  Heinrich Himmler, Reichführer SS (1900 – 1945) « Je n’ai rien contre l’islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille ; bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »

                                                   Hermann Von Keyserling (1880 – 1946) « Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam, et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. »

                                                   Le grand Mufti de Jérusalem (en 1943) « Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. »

                                                  André Malraux (le 3 juin 1956 , paru dans l’hebdomadaire américain Time ) « C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

                                                  Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. À l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile.

                                                  Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’État. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe.

                                                  Quand je dis “musulmane” je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps.

                                                   Actuellement, il est trop tard !

                                                  Les “misérables” ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

                                                  L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »

                                                  Cet entretien est donc paru il y a près de... 60 ans. 


                                                  • Jason Jason 22 mars 2015 12:55

                                                    @zygzornifle

                                                    C’est incroyable ! mais où avez-vous donc trouvé tout ça ?


                                                  • joelim joelim 22 mars 2015 10:17

                                                    Effectivement, chacun se fait déjà la remarque en son for intérieur que l’actualité ne présente pas particulièrement de violences commises au nom du christianisme, du bouddhisme, du judaïsme, ou encore de la libre pensée...


                                                    C’est hallucinant de lire autant de bêtise. On dirai du Franz Olivier Giesbert dans ses éditos toqués du Point, choqué que les musulmans ne participent pas activement au je-suis-Charlie en faveur des extrémistes néocons de gauche.

                                                    Et la Libye, la Syrie, le Donbass, pour ne parler que de l’actualité, c’est des violences dues aux musulmans ? Si vous pensez oui c’est que vous ne savez rien de la relation de cause à effet et la discussion va être difficile.

                                                    Obama, Clinton, Kerry, ont provoqué plus de violence que l’ensemble des musulmans actuels réunis. Si vous ne me croyez pas révisez l’arithmétique.

                                                    Vu la « hauteur » de vue de l’auteur je m’attends à une réponse empreinte de facilité : en tant que contradicteur je serais un musulman (éventuellement sans le savoir) ou alors un dimmi ou encore un naïf. Et non. Je suis un agnostique de culture chrétienne. Il est important de comprendre qu’il est au désavantage de la condition humaine de séparer extrémisme musulman (qui n’a rien de religieux concrètement) et extrémisme juif, chrétien ou athée, lesquels sont aujourd’hui en grande partie la cause du premier. Il suffit d’avoir des yeux pour voir ce qu’ont fait un Bush, un Bibi ou un Sarkollande. Encore faut-il avoir envie de voir la réalité.

                                                    • colere48 colere48 22 mars 2015 11:05

                                                      @joelim

                                                      Obama, Clinton, Kerry, ont provoqué plus de violence que l’ensemble des musulmans actuels réunis. Si vous ne me croyez pas révisez l’arithmétique.


                                                      C’est hallucinant de lire autant de bêtises. L’ont ils fait au nom de la chrétienté ? NON eux c’est pour le pétrole.
                                                      Et cela justifierait-il les atrocités barbares commises au nom de l’islam !


                                                    • colere48 colere48 22 mars 2015 11:00

                                                      Attention, ici les pro-islamistes sont des propagandistes en meutes !!
                                                      Par grappes de 2 à 3, il se relaient 24h/24
                                                      omar, chafy,njama, gogonda, wladimir, &bou-antoun
                                                      points communs : la haine, le racisme, la mauvaise foi, l’amalgame
                                                      et surtout la détestation qu’ils provoquent sciemment ....
                                                      On appel cela de l’huile sur le feu !

                                                      -------------------------------

                                                      « Nous avons fait de l’hypocrisie un art, et avons tissé un écran de mensonges pour nous-mêmes qui nous rend aveugles à la réalité du monde qui nous entoure. » Salim Mansour

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès