• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Créationnisme : arnaque ou réalité ?

Créationnisme : arnaque ou réalité ?

Hier soir, le 8 décembre 2009, et durant près de cinq heures au total, ARTE et la 5 diffusaient des docu-fictions sur la création de l’univers et de l’homme. Dans les débats qui ont suivi, on apprend que pour beaucoup de pays occidentaux, notamment les États-Unis d’Amérique, près de 50 % de la population croit que la Création divine date de quelques 6 000 ans, 10 000 au plus. Cette thèse, à l’encontre de la science, est largement soutenue par ceux qui disent que la Bible est authentique et qu’elle ne peut dire que la vérité, car elle émane de la parole de Dieu. Leur Dieu ! En cela, ils sont soutenus par de nombreux lobbies qui remettent en cause le darwinisme, notamment à travers un courant appelé : le créationnisme.

Arnaque, réalité ? Que disent vraiment les textes religieux ? Essayons d’y voir plus clair afin de former notre propre opinion. C’est ce que je vous propose, en plusieurs articles, versets à l’appui.

 Et Dieu créa la Terre, le ciel, la Lune, le Soleil, les étoiles, les plantes … les animaux et les hommes en six jours. Puis, le 7ème jour, son œuvre achevée, Dieu se reposa.
 
Quelle que soit la croyance des uns et des autres, nous, occidentaux, avons quasiment tous à l’esprit les mots ci-dessus, caractéristiques de la Création divine. Ces mots sont ceux des premières phrases de la Genèse, le premier des cinq récits du Pentateuque.
 
Le Pentateuque, appelé aussi Torah ou Loi, est la première partie de la Bible hébraïque. Cette Bible, qui comprend dans ses deux autres parties les récits des Prophètes et des Ecrits, est le grand Livre originel constitutif de l’Ancien testament. Ancien testament repris dans toutes les Bibles chrétiennes et implicitement, sous une forme différente, dans le Coran.
 
La Loi, livre fondateur du peuple hébreu, aurait été révélée par Dieu à Moïse – d’où son qualificatif de Loi mosaïque – après l’exode d’Egypte vers 1 400-1 300 ans avant Jésus-Christ. Elle est composée de cinq narrations emblématiques : la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. C’est ainsi qu’à travers quelques phrases écrites dans ce Livre fondamental, est relatée toute la Création divine, selon une chronologie en sept jours (Genèse 1-1 à 31) :
 
1er jour : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la Terre …Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour ».
 
2ème jour : « Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux … Dieu appela l’étendue ciel … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour ».
 
3ème jour : « Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, … Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers … Que la Terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers … ayant en eux leur semence selon leur espèce … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour ».
 
4ème jour : « Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, … Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand pour présider au jour, et le plus petit luminaire à la nuit ; il fit aussi les étoiles ... il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le quatrième jour ».
 
5ème jour : « Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent vers l’étendue du ciel … Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour ».
 
6ème jour : « Dieu dit : Que la Terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres … Faisons l’homme à notre image … il créa l’homme et la femme … Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la Terre … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour ».
 
7ème jour : « Ainsi furent achevés les cieux et la Terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son œuvre et il se reposa ».
 
Ces faits et leur chronologie ont eu une importance considérable. Ils ont structuré les trois religions monothéistes, dites aussi abrahamiques, d’abord autour du judaïsme fondateur puis du christianisme et de l’islam. Ces religions sont attribuées aujourd’hui à près de la moitié de la population terrestre qui considère les événements de ces six jours comme seuls explicatifs de la création du Monde et de l’Humanité toute entière.
 
Ces faits ont aussi conduit à faire du premier humain biblique, Adam, l’ancêtre emblématique de Jésus-Christ de Nazareth, fils de Dieu dans la Bible chrétienne. Puis, faire de la naissance de celui-ci, le point de départ de la croyance chrétienne ainsi que le point de référence du calendrier courant, devenu le calendrier grégorien – sous le pape Grégoire XIII (1502-1585). Calendrier utilisé aujourd’hui sur toute la planète. Beaucoup de comportements de notre époque, dits judéo-chrétiens, sont basés sur les premières phrases de la Genèse.
 
Pourtant, et aussi incroyable que cela puisse paraître, depuis la révélation du Pentateuque, ou Loi ou Torah, tout s’est quasiment transmis oralement durant plus de 3 000 ans.
 
Ce n’est qu’avec la démocratisation et la popularisation de l’édition, plusieurs siècles après le procédé d’imprimerie de Gutenberg en 1 440 de notre ère, que la société lettrée a eu véritablement accès de manière tangible à ces fameuses phrases. Non pas à travers la Bible hébraïque, mais essentiellement à travers les Bibles chrétiennes catholiques et protestantes.
 
Les phrases relatives à la Création divine voient, ensuite, leur explication éludée par le fulgurant développement du prosélytisme de deux des grandes croyances planétaires que sont l’islam et le christianisme. Prosélytismes fondés non plus sur la Genèse, fondatrice du monothéisme abrahamique, mais uniquement sur le Coran et sur les Evangiles du Nouveau testament. Démarches porteuses de leurs messages respectifs et paradoxalement sensiblement différentes.
 
Chacun de nous a aussi entendu, en bruit de fond de ces « recrutements » au monothéisme, le quand, le où, le comment, le pourquoi … de la Création divine. Cependant, très peu de personnes ont porté une attention particulière à l’examen minutieux de ce fabuleux phénomène. La foi semble-t-il suffisait et il paraissait peut-être inutile d’aller plus loin, faute de matériel !
 
Si durant des millénaires, l’accès à la description de cette Création n’a pas été aisée, car sa formalisation n’existait quasiment pas et que, quand elle a existé, très peu de personnes savaient lire.
 
Aujourd’hui cela n’est plus du tout le cas. Les Livres saints sont là. Tous là et à la disposition de chacune et de chacun, expert ou non en théologie, en sciences de la Vie et de la Terre et/ou en archéologie des religions.
 
Alors, éclairé par la possibilité de tout lire, voire même de mettre ces livres sur ordinateur pour faciliter telle ou telle recherche, il paraît aujourd’hui absolument nécessaire de regarder en détail les faits relatés dans la Genèse. De le faire d’une manière objective, mais aussi critique et constructive sous l’angle de la simple science, de la rationalité et du bon sens, tel que peut l’appréhender tout humain de base.
 
La Création divine a-t-elle vraiment eu lieu comme le relate si précisément les Saintes écritures du monothéisme ? L’homme a-t-il été créé, tel qu’il est aujourd’hui, le 6ème jour de cette Création et, en même temps que les animaux ? La Lune et les étoiles ont-elles bien été créées deux jours avant l’homme ? Les continents, les mers et le ciel ont-ils bien surgit le 3ème jour de la Création divine. La Terre a-t-elle vraiment été créée en tout premier et le Soleil trois jours après ? Est-ce que les végétaux ont aussi été créés porteurs de leurs propres graines ?
 
Aujourd’hui les outils pour apprécier tout cela existent. Ils sont nombreux, notamment scientifiques, à pouvoir nous aider à vérifier si cela s’est bien passé comme c’est écrit et selon la cinématique évoquée. L’enjeu est donc important, voire immense. Et, il n’est pas trop tard pour mieux éclairer ses tenants et ses aboutissants. Sans pour autant opposer la science à Dieu !
 
Hier, des milliers de personnes ont été victimes de n’avoir pas cru à chronologie des faits générateurs du monothéiste. Aujourd’hui encore, d’autres s’affrontent en disant que cela s’est bien passé comme ça, mais que le fils du Dieu créateur n’est finalement pas le prophète que certaines croyances imposent.
 
D’autres aussi voudraient que l’enseignement des sciences de la Vie et de la Terre soit dispensé à l’aune du récit explicatif de la Genèse.
 
Demain et toujours sur le même texte, certains voudront peut-être avancer que le Dieu cité dans la Genèse et dans tout l’Ancien testament, n’est pas le bon. En effet, Dieu étant Dieu, pourquoi aurait-il eu besoin de justifier son existence avec autant de précision, d’information et de détails à travers des milliers et des milliers de mots ? Pourquoi en faisant ainsi aurait-il pris le risque d’être interprété, d’être mal compris, voire même d’être corrigé ?
 
L’enjeu est véritablement de taille. Il n’est pas trop tard pour mieux le comprendre !
 
Alors, autant que faire se peut, ayons un regard objectif sur cette chronologie et sur ses propres faits. Faisons avancer la réflexion. Nous le pouvons. Sans quasiment aucune crainte, aujourd’hui. Non croyants et libres penseurs, nous supposons être de ceux qui peuvent avoir un tel regard.
 
Ayant lu la Bible chrétienne, le Coran et la Bible hébraïque, nous n’avons sur le monothéisme aucun a priori, d’aucune sorte. Pas non plus sur ses trois composantes fondamentales.
 
A suivre demain.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • Boduacus 9 décembre 2009 12:30

    Le récit de la Genèse, comme beaucoup de passage de l’Ancien Testament, est une création poétique qui n’est pas sans charme, mais qui ne saurait en aucun cas traduire une réalité. Il faut pour croire à la création en 7 jours il y a 6000 ans, être aussi débile intellectuellement que la majorité des Étatsuniens. Il existe même, au Texas je crois, un musée ou est reconstituée une scène représentant une famille des débuts de l’humanité. On y voit des enfants jouer avec des bébés dinosaures !! Et l’administration Bush a fait inscrire dans les programme d’Histoire le récit biblique.

    Cela dit, je suis persuadé que les « créationnistes militants » ne sont en rien différents des sectes les plus dangereuses. Il en ont d’ailleurs les moyens financiers.


    • ZEN ZEN 9 décembre 2009 12:33

      Réponse= arnaque !
      Mais le problème est mal posé...


      • sisyphe sisyphe 10 décembre 2009 02:29

        Comment ça, arnaque ?

        Mais moi-même suis un être entièrement créé : pas de parents, ni d’ascendants quelconques ; Dieu m’a un jour fait surgir du néant (après demande officielle sur formulaire dument avalisé par Lui), où je commençais à m’emmerder avec tous les ringards qui y trainent....

        En échange, il m’ a chargé d’une mission : expliquer l’utilité et le bienfait de la création des morpions, puces, poux, microbes, virus ; et là, je dois dire que je rame..
        Pas grave, j’ai l’éternité devant moi...


      • stephanemot stephanemot 10 décembre 2009 03:05

        Je rejoins ZEN :

        - des le titre, ce papier adresse franchement mal le sujet

        - le creationnisme est plus qu’une arnaque, une tres dangereuse imposture politique.



      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 décembre 2009 09:38
        @ Zen, l’auteur, croyantes et mécréants...

         Ardi m’intéresse. Ce qu’on veut lui faire dire, cependant, me les casse un peu...

        Je ne crois pas en un dieu créateur. L’évolution, d’autre part, pourrait constituer une théorie staisfaisante, mais est pleine de lacunes qui exigent une infinité d’actes de foi. Peut-être dans 100 ans ou mille ans on saura... 

        Pour l’instant il n’y a que le solipsisme qui soit d’une logique sans failles : rien n« existe que les fanfasmes de ma conscience, que rien n’explique, mais dont ma conscience est la preuve qu’ils SONT. Logique, mais pas très motivant... Mais, bah... Il fait soleil et la mer est verte.

         » Les sages d’antan, pensaient peu... "  ( Citation sans doute apocryphe d’un gourou anonyme )


         PJCA


      • kiouty 9 décembre 2009 12:34

        Je ne sais pas si le créationisme supplante le darwinisme, (enfin j’ai une petite idée quand même), mais en tout cas, je peux dire que l’auteur a la science du délayage et du blablatage. Comment ne rien dire avec le maximum de mots possibles. Bravo, belle leçon de pipotage. Amen, comme vous dites chez vous.


        • astus astus 9 décembre 2009 15:07

          La critique est aisée, mais l’art est difficile...surtout pour ceux qui se contentent de lancer leurs flèches en s’abritant derrière leur vide en écriture.


        • kiouty 10 décembre 2009 11:00

          Humpf, avec ce genre d’argument (la critique est facile, l’art difficile), c’est sur que la critique a n’importe quel sujet devient du coup impossible. C’est un peu le truc qui permet de ne pas réfléchir et juste de contredire (maladroitement) ceux avec qui on n’est pas d’accord. Quant au supposé « vide » de ma critique, elle correspond probablement au vide abyssal de l’article.

          Bon, puisqu’on me demande de justifier quelque part, je signale qu’arrivé à la fin de l’article on n’est toujours pas plus avancé qu’au début. L’article est une extension en plein de mots du titre. Il n’y a pas l’ombre de quelque chose qui ait du sens ou d’une construction intellectuelle un peu solide ou d’un chemin ou d’un raisonnement. L’auteur se fait plaisir, ça se sent, il entremêle tous les thèmes qui lui sont probablement chers, il fait une construction personnelle, un peu de branlette de la cervelle quoi. Mais pas l’ombre d’une avancée à la problématique qu’il pose au début.

          A mon avis, c’est tout simplement parce qu’on n’est plus dans le domaine du rationnel mais de la croyance. On ne peut avoir de sens quand on discute de « croyances », il n’y a pas de discussion possible en fait. Sauf a discuter de la validité de sa propre croyance confrontée à celle des autres.


        • dup 9 décembre 2009 12:51

          Créationnisme : arnaque ou réalité ? ARNAQUE !!

          au meme titre que ça http://fr.wikipedia.org/wiki/Xenu

          ce n’est pas entièrement Darwin ,mais c’est le seul qui repose sur des faits ,bien qu’incomplets ils sont les seuls enseignables


          • kitamissa kitamissa 9 décembre 2009 13:36

            donc si j’ai bien compris,c’est Dieu qui a dicté la bible ......

            j’ai plein d’interrogations !....

            et qui c’est qu’a fabriqué le papier dans le ciel,hein ? ....

            Dieu a-t-il utilisé un stylo bille ou à encre pour écrire ?......

            dans l’un ou l’autre des cas,y’a-t-il des papetiers ou des bureaux de tabac dans l’univers pour acheter papier et stylos ?....

            Dieu a-t-il utilisé une sono pour parler à Moise . ?

            pourquoi Dieu quand il a crée l’homme lui a-t-il donné une si petite quéquette ? ( si si ...regardez sur le tableau )

            est ce que Eve portait des porte - jarretelles et bas résille pour séduire Adam ?


            ah oui j’oubliais,dans quelle langue Dieu s’exprimait-il pour écrire et pour parler,et faisait-il des fautes d’orthographe ?

            Dieu a-t-il eu la facture de flotte à payer après avoir rempli les océans ?

            lors de leur premier rapport, Adam et Eve ont -ils-adopté la position du missionnaire ou la levrette ?

            est ce que Adam ,forcément puceau a eu des difficultés d’érection ,et Eve lui a-t-elle dit « c’est pas grave mon Cheri,ça arrive souvent,détends toi,je vais te faire une petite gâterie »

            est ce que les serpent planqué dans l’arbre a maté et filmé la scène avec son portable pour le diffuser sur Youtube ?  smiley smiley


            • robin 9 décembre 2009 13:48

              Je signale pour ceux qui l’ignorait que la bible avant tout autre dit que la terre est ronde ronde (job 37-12) et qu’elle est suspendu dans le vide(job 26-7), ce qui n’est pas une mince intuition pour l’époque.

              Maintenant quand Génèse parle de « terre » faut-il y voir la planète ou « l’élément Terre » c’est à dire la matière solide ?

              De même quand elle parle des « eaux » faut-il y voir H2O ou l’allégorie d’un élément ondulant ?


              • Abû Lahab 9 décembre 2009 14:25

                37 12 C’est ainsi qu’il les fait circuler en tous sens,
                pour qu’ils accomplissent, selon ses intentions,
                out ce qu’il leur a commandé dans l’univers.


                http://www.interbible.org/interBible/ecritures/bu/index.php
                Où est-il dit que la terre est ronde.

                26 7 C’est Dieu qui étend le nord du ciel sur le vide
                et qui suspend la terre au-dessus du néant.

                f Les v. 5-14 traitent du même thème que 25.2-6. C’est pourquoi certains considèrent ce passage comme la suite du discours de Bildad. g de la pleine lune : d’après une interprétation juive ancienne ; certains traduisent de (son) trône. h Voir 7.12 et la note ; comparer 9.13. i Comparer És 27.1.


                concernant job 29-7, là je reconnais qu’il est bien dit que la terre ne repose sur rien, mais le nord du ciel me chiffonne un peu


              • sleeping-zombie 10 décembre 2009 09:08

                Les Grecs savaient que la Terre est une boule quelques 500 ans avant l’ere chrétienne. Et ils se sont pas appuyés sur une révélation divine pour ça.
                Ils avaient même calculé sa circonférence à 10% près, sans jamais en avoir fait le tour.
                Ah, la force de la géométrie....


              • Abû Lahab 9 décembre 2009 13:56

                1er jour : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la Terre …Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour ».

                Rien que cela remet tout le récit de la Genèse en cause.
                Tout le monde sait, du moins je l’espère, que les notions de soir et matin, levé et couché du soleil, se rapporte à un point géographique unique sur le globe terrestre Ce pont bien entendu est en mouvement perpétuel, cela revient à dire qu’à chaque seconde, le soleil se couche où se lève en un point précis de la terre. Cela est valable aussi bien en latitude qu’en longitude.


                • robin 9 décembre 2009 17:28

                  job 37-12, je maintiens : "

                  Et sous sa conduite elles tournoient en tout sens, pour accomplir leur œuvre, tout ce qu’il leur commande sur la face du cercle* de la terre,« 

                  Quant aux »jours" de Dieu, évidemment ce ne sont pas des jours de 24h et encore moins des jours délimités par des soirs et des matins (c’est de la poésie simplement) il esit dit à d’autres endroits (je ne sais plus) que le temps de Dieu n’est pas celui des hommes.

                  Ce ne peut être le jour des hommes puisque les luminaires de délimitation du temps sont réalisés plus tard


                • L'enfoiré L’enfoiré 9 décembre 2009 13:58

                  Si dieu avait existé (conception de l’homme), il serait venu bien avant tout être humain pour préparer le terrain.
                  La nature, c’est ce qu’elle a fait. Le soleil, par exemple.
                  Lui donne de la chaleur. La photosynthèse continue son travail.


                  • non666 non666 9 décembre 2009 14:14

                    Au commencement , il n’y a pas le pentateuque , il y a les écrits de toutes les religions polytheistes , en particulier celles de la Mediterranée.
                    Continuer a prendre le pentateuque comme point originel n’est pas neutre.
                    Cela revient a dire que le judaisme est l’Origine alors qu’il n’est qu’un copieur des mythes et legendes de l’humanité et des religions antérieures.
                    On peut voir et revoir zeitgeist sur ce sujet, entre autre

                    http://video.google.com/videoplay?docid=3767487358149440770#


                    • Abû Lahab 9 décembre 2009 14:28

                      Continuer a prendre le pentateuque comme point originel n’est pas neutre.

                      Bien entendu cela, mais c’est pour les trois grandes religions monothéistes le point de départ et ainsi pouvoir nier tout ce qui a existé avant cela.


                    • Pacalvotan Pacalvotan 9 décembre 2009 16:18

                      Zeitgeist est un gros raté concernant la première partie sur la religion ! De la propagande athéiste. D’innombrables erreurs ou mensonges notamment au sujet d’Horus, Mithra... Le lien avec jésus est des plus ridicule ! Horus n’a jamais été crucifié, et toutes la symbolique sur le chiffre 12 est inventée. Pour ceux qui veulent faire de la théologie, évitez Zeitgeist, et vérifiez vos sources.


                    • Abû Lahab 9 décembre 2009 17:30

                      Il existe de nombreuse ressemblances entre Jésus né d’une vierge et d’autres divinités ayant existé pas nécessairement physiquement bien avant lui.
                      De plus il n’existe aucune preuve tangible de l’existence de Jésus.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 9 décembre 2009 14:50

                      Je ne sais si l’émission d’ARTE mentionnée était celle-ci mais ce n’était pas une docu fiction.


                      • Boris 9 décembre 2009 15:49

                        La Genèse est un livre qui ne se lit pas à la manière d’un livre d’aujourd’hui.
                        Les mots employés n’ont pas toujours la même signification que ceux d’aujourd’hui.

                        La création du monde en 7 jours. Mais qui sont les plus idiots si ce n’est ceux qui critiquent en pensant qu’il est parlé de 7 jours comme les nôtres ?
                        Quand il est parlé de 7 jours, il est parlé de 7 jours pour Dieu.
                        La Bible est loin d’être un livre d’abrutis comme beaucoup d’« idiots » peuvent d’ailleurs le penser.

                        « arnaque ou réalité », ca ne manque vraiment pas d’humilité. Parler ainsi avec tant de légèreté d’un livre qui depuis près de 2000 ans n’a pas cessé de questionner petit et grand.

                        Penser pouvoir juger de la Bible sur la Genèse, comme le font d’ailleurs les musulmans pour dire que la Bible n’est pas de Dieu car le Soleil a été fait avant la Terre, c’est faire preuve d’une profonde incompréhension et défaut de réflexion. La Bible se revendique comme la parole de Dieu et parle de choses divines. Vous pensez alors pouvoir la lire et la comprendre en prenant une position d’homme terrestre et charnel.

                        non666 ton intervention mérité le respect, la modestie n’a pas l’air d’être ton point fort. Affirmer ce que tu dis comme si c’était une verité en t’appuyant sur le film Zeitgeist montre un véritable manque de rigueur et de sérieux. Ce film est loin d’être une référence archéologique, mais il est plutôt l’encyclopédie d’ignorants qui ouvrent un livre que très rarement. Va parler à des archéologues, à un bouddhiste, à un théologien et dit leur ta grande découverte ! Il faut croire qu’ils sont les plus grands abrutis au monde pour n’avoir pas réalisé ce que tu as dit depuis les siècles que leur science existe.

                        Il est déplorable je trouve de penser pouvoir affirmer des choses aussi monumentales, ou penser détenir la vérité par des moyens aussi déplorables.
                        Certains pensent pouvoir conclure et affirmer des vérités tout en étant malhonnêtes, sans rigueur, de mauvaise foi, et incompétent, ils devraient repenser leur manière de faire en y ajoutant un peu plus de modestie.

                        Tout le monde a le droit de dire son opinion, mais de là avec tant de légèreté. De un c’est de la désinformation et de deux ça rend plus idiot qu’autre chose.


                        • Abû Lahab 9 décembre 2009 17:39

                          La création du monde en 7 jours. Mais qui sont les plus idiots si ce n’est ceux qui critiquent en pensant qu’il est parlé de 7 jours comme les nôtres ?
                          Quand il est parlé de 7 jours, il est parlé de 7 jours pour Dieu.
                          La Bible est loin d’être un livre d’abrutis comme beaucoup d’« idiots » peuvent d’ailleurs le penser.

                          Et c’est nous (les évolutionnistes) les idiots ?
                          Il est quand même bien écrit, il y eut un soir, il y eut un matin et ce fut le premier jour ! (ce qui est déjà faux, comme je l’ai écrit)
                          Jusqu’à nouvel ordre la terre a toujours tourné sur elle même en 24 h et autour du soleil en 365 jours environs (on va pas chicaner pour quelques minutes).
                          Donc un jour de dieu a exactement la même longueur que le mien, il faudra trouver autre chose.
                          L’essence même d’un dieu étant d’être partout en même temps, pour lui il ne peut y avoir de jour (calendrier) ni de soir ni de matin mais à ça les inventeur de la bible n’y avait pas pensé.


                        • Png persona-nongrata 9 décembre 2009 15:52

                          @ L’auteur ,


                          Et n’avez vous pas penser à la deuxiéme religion de France avec ses 10 millions d’adeptes ?

                          Leur livre est le Coran et il serait grand temps que vous l’intégriez dans vos recherches ;

                          Un exemple précit : les 7 jours dans le Coran sont des périodes et non des jours terrestres de 24 heures.....

                          Saviez vous qu’un jour sur Uranus dure 17H et 14 minutes ? C’est bien la preuve que tout est relatif et que vous étes enfermé dans votre cadre spatio-temporel .

                          Un article sans grand inéteret .

                          • j-p. bédol 9 décembre 2009 16:36

                            J’en parlerai demain, versets à l’appui.
                             
                            Mais, comme vous le savez, le Coran tire sa base du Livre... comme il le dit dans de nombreuses Sourates.


                          • Png persona-nongrata 9 décembre 2009 16:48


                            En effet il confirme le message précédent des gens du livre ( juifs et chrétiens) mais annule et remplace donc certaines erreurs notament scientifiques.

                            A demain et bravo pour votre initiative ;

                          • Cascabel Cascabel 10 décembre 2009 11:37

                            @ personan non grata

                            Le nombre de musulmans serait donc un argument d’autorité scientifique ?
                            Ou un argument dissuasif ?
                            Je ne comprends pas bien.


                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 décembre 2009 03:48

                            J’ai un article en modération « Pas plus de Musulmans en France ! » ... Vous n’en saurez pas plus si vous ne l’approuvez pas...


                             PJCA

                          • Cascabel Cascabel 11 décembre 2009 15:25

                            C’est entendu.


                          • Krusty Krusty 9 décembre 2009 16:27

                            N’étant pas un expert en Théologie (je serais plutôt genre agnostique dirons nous...) , je me suis malgré tout permis, à mon tour, de decrypter les étapes de la Création et là, franchement, je tombe de haut...

                            Donc, pour résumer :
                            Dieu a travaillé le premier jour...
                            Il a passé son temps a parler (« Dieu dit... »), faire des promesses les 5 jours qui ont suivi...
                            Et pour finir, il a rien branlé le dernier jour...

                            Donc, il ne manquerait plus qu’on apprenne qu’il porte des talonnettes, qu’il est marié avec un ex top-model et qu’il s’est reposé le 7ème jour sur le yacht à Bolloré pour comprendre parfaitement qui est l’incarnation de Dieu sur terre et faire ainsi tomber le plus grand mystère de l’humanité...

                            Du coup ca explique aussi la fin du monde pour 2012 s’il n’est pas réélu...

                            Putain ca craint...


                            • j-p. bédol 9 décembre 2009 16:28

                              Comme je le dis j’ai aussi lu le Coran. Le Coran reprend une grande partie des thèmes du Livre (comme il l’appelle). Il reconnaît la Genèse : la création du monde, Adam et Eve, le Dieu d’Abraham, etc.

                              La grande qualité du Coran est de ne pas citer d’âges de naissance ou de mort.

                              Son autre qualité est aussi de ne jamais dire qu’un tel ou un autre a rencontré tel ou tel chef politique du moment, comme le fait l’Ancien testament avec les 4 ou 5 Pharaons. De ces rencontres naissent forcément des dates... vérifiables.

                              (a suivre demain...)


                              • Gonzague Gonzague 9 décembre 2009 16:49

                                Je n’aurai qu’une réponse à apporter à ce texte, celle-ci.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 9 décembre 2009 20:19

                                  Gonzague,

                                   Duplication de ce que j’ai écrit sur votre site.

                                   « ’être humain est une créature absolument géniale »
                                  Un peu d’humilité. Je dirais dès la cellule, cela devient génial.
                                  La vie est bien plus belle que l’homme.
                                  A l’âge de la Terre réduite sur 24 heures, la vie est arrivée à 5h, les mollusques à 20h, l’homme à 23h55.
                                  Tous les « autres » font partie du buisson des êtres vivants.
                                  L’homme n’est pas un successeur du singe, c’est un singe un peu plus spécial.
                                  L’intelligence n’existe pas uniquement chez l’homme. Elle est seulement plus subtile.
                                  L’ambition n’est pas une preuve de l’intelligence que du contraire.
                                  La propension à bâtir des empires des hommes sur des erreurs ?
                                  L’évolution le fait bien avant lui. Les empires existaient déjà dans la ruche.
                                  « e rôle principal de la merveilleuse aventure humaine sur cette terre qui attend nos cadavres avec envie »
                                  Je ne vous dis pas ce qui viendra bien après cet humain, cela pourrait être bien plus fantastique.
                                  « faire du seul monde que nous connaissons un lieu de villégiature dans lequel, enfin, il fera meilleur vivre. »
                                  Il serait temps que l’homme se prenne un peu plus en main en responsable plutôt que de se tourner vers un dieu hypothétique qui donnerait un pardon illusoire.
                                  L’enfoiré


                                • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 10 décembre 2009 00:22

                                  Vous m’otez les mots de la bouche Monsieur L’enfoiré


                                • L'enfoiré L’enfoiré 10 décembre 2009 14:55

                                  Gonzague,

                                   Comme le message a disparu, je renvoie.

                                   Duplication de ce que j’ai écrit sur votre site.

                                   « ’être humain est une créature absolument géniale »
                                  Un peu d’humilité. Je dirais dès la cellule, cela devient génial.
                                  La vie est bien plus belle que l’homme.
                                  A l’âge de la Terre réduite sur 24 heures, la vie est arrivée à 5h, les mollusques à 20h, l’homme à 23h55.
                                  Tous les « autres » font partie du buisson des êtres vivants.
                                  L’homme n’est pas un successeur du singe, c’est un singe un peu plus spécial.
                                  L’intelligence n’existe pas uniquement chez l’homme. Elle est seulement plus subtile.
                                  L’ambition n’est pas une preuve de l’intelligence que du contraire.
                                  La propension à bâtir des empires des hommes sur des erreurs ?
                                  L’évolution le fait bien avant lui. Les empires existaient déjà dans la ruche.
                                  « e rôle principal de la merveilleuse aventure humaine sur cette terre qui attend nos cadavres avec envie »
                                  Je ne vous dis pas ce qui viendra bien après cet humain, cela pourrait être bien plus fantastique.
                                  « faire du seul monde que nous connaissons un lieu de villégiature dans lequel, enfin, il fera meilleur vivre. »
                                  Il serait temps que l’homme se prenne un peu plus en main en responsable plutôt que de se tourner vers un dieu hypothétique qui donnerait un pardon illusoire.
                                  L’enfoiré


                                • L'enfoiré L’enfoiré 10 décembre 2009 14:56

                                  Autant pour moi. Il n’avait pas disparu.
                                  Sorry pour cette réintroduction.


                                • Eve 9 décembre 2009 16:53

                                  Création poétique (premier intervenant) ?

                                  « ...simple science, de la rationalité et du bon sens » (l’auteur) ?

                                  Et le symbolisme ?
                                  Un point de vue passionnant : Le Symbolisme de la Bible, par Paul Diel.*
                                  On ne pourra après lecture qu’attaquer du même auteur, Le Symbolisme dans la mythologie grecque...

                                  * Quelques extraits (souligné par moi) :

                                  - Ce qu’il importe de démonter, c’est que la sagesse mythique et sa vision unifiante du problème des origines désignent par l’expression « Dieu Créateur » l’insondable mystère de l’existence du monde et de la vie. Le mystère n’est point ce que nous ne savons pas encore, mais ce que l’esprit humain - quels que soient les progrès de la science - ne saisira jamais. (...)
                                  L’image « divinité créatrice » est symbole de l’apparition et de la disparition, symbole du mystère de la vie et de la mort. (...) Aiguillonnée par l’émotion surconsciente, l’imagination mythique dépasse les bornes de l’existence spatio-temporelle, seule réalité donnée. Mais en le faisant, elle ne cherche nullement une explication logique ; elle rêve une réponse illogique mais symboliquement véridique en ce qui concerne l’orientation sensée de l’intentionnalité humaine. (...)

                                  Pour la pré-science symbolique, comprise selon son intention profonde, le terme « Dieu » est un mot, une dénomination inventée pour désigner l’intentionnalité mystérieuse. Ainsi compris, il est aussi absurde de prétendre que « Dieu » (le mystère de l’intentionnalité) n’existe pas que de croire qu’il existe personnellement sous la forme transcendante et quasi humaine que lui prête la façade du mythe. (...)

                                  Ni l’image linguistique ni l’image mythique ne sont explicatives. Le langage est obligé de nommer l’innommable et en le nommant il l’anthropomorphise. (...)
                                  Le mystère des Origines n’exsite pas en soi mais uniquement pour l’esprit humain et sa capacité imitée de compréhension. Il n’existe que par l’homme et pour l’homme.(...)

                                  - La métaphysique symbolique n’est pas explicative, mais significative.
                                  Par contre, les explications post-mythiques touchant l’existence ou la non-existence de Dieu sont de vaines spéculations métaphysiques.

                                  - Théisme et athéisme, spiritualisme et matérialisme, pour opposés qu’ils soient, s’unissent dans la vaine tentative d’expliquer le mystère des Origines.
                                  Pour le théisme, Dieu existe réellement dans un espace hors de l’espace réel, dans un Au-delà métaphysique.
                                  L’athéisme croit saisir dans la matière le principe créateur. Incréée, elle aurait existé depuis l’éternité. A la place de l’espace en dehors de l’espace réel du spiritualisme, le matérialisme introduit un temps en dehors du temps réel, pure supposition métaphysique. L’éternité, elle aussi, n’est que symbole mythique.

                                  - Des problèmes insolubles se posent par suite de l’erreur que prend l’image « Dieu » pour un concept et qui confond le Nom de Dieu, pur concept, avec Dieu vivant, mystère émotivement vécu.

                                  - (...) Le blasphème - ou, comme il est dit, l’abomination est précisément la compréhension à la lettre de la fiction mythique. L’abomination (dont parle Salomon à l’occasion de la consécration du temple de Jérusalem) est dénoncée à travers tous les textes bibliques. Dieu est l’Invisible et l’Innommable. Il est textuellement interdit de faire de lui - en dehors de la pensée symbolique- une représentation concrète, statue ou portait. Il faut pourtant nommer Dieu pour pouvoir en parler. Mais ce dont on parle n’est que « le nom de Dieu ». (...)

                                  - Tout comme l’Ancien Testament, le Nouveau Testament s’oppose à l’idolâtrie métaphysique et à sa conséquente destruction du sens éthique. Le sens du mythe chrétien se trouve condené en une seule et unique formule : « le Ciel est en vous ». Si le Ciel est en nous, son habitant « Dieu » est en nous, tout comme « l’Enfer et Satan ».
                                  Ce qui est en réalité « en nous », ce sont les intentions dishamonisantes, honteusement cachées dans le subconscient, mais aussi les intentions harmonisantes de la surconscience. (...)

                                  - La spéculation métaphysique commence sitôt que le « comme si » symboliquement profond est transformé en explication plate « c’est ainsi » ou « ce n’est pas ainsi ». C’est l’erreur à double face, liant de manière ambivalente le théisme et l’athéisme.
                                  Le théiste affirme : ce n’est pas seulement comme si Dieu avait intentionnellement créé le monde, c’est ainsi.
                                  L’athée affirme, ce n’est pas ainsi, l’aspect intentionnel de la nature - pour manifeste qu’il soit - n’est en réalité que leurre et jeu de hasard. Le théisme et l’athéisme sont confrontés avec l’intentionnalité finaliste de la nature. Mais au lieu d’en reconnaître l’aspect mystérieux, ils s’efforcent soit de l’expliquer en niant toute intentionnalité - même l’intentionnalité humaine - faisant de la nature entière un automatisme et de la vie - la vie humaine incluse - un épiphénomène d’une « Matière » douée d’omnipotence.

                                  Les croyances religieuses sont encore de nos jours bien plus profondément ancrées dans l’image naïve et touchante du « Bon Dieu » et de son amour providentiel que dans le Dieu théorique des théologies. Même chez l’athée, dans les moments de désarroi face aux coups du sort, se réveille l’ancestrale croyance magique en une providence.

                                  Mais la croyance dans la providence, pour profondément enracinée qu’elle soit dans la couche magique et animiste, risque d’étouffer la seule vraie religiosité : l’effroi devant l’insondable profondeur mystérieuse de la vie et de la mort. Qui donc n’aurait pas vécu l’émotion devant le mystère, soit face à l’immensité du ciel étoilé, soit devant la mort d’un être aimé ?

                                  Trop fugace, le réveil de la religiosité s’évanouit rapidement face aux conventions matérielles qui accaparent trop exclusivement l’attention, mais aussi du fait des conventions religieuses qui se font fort d’expliquer l’inexplicable. Un mystère expliqué n’est ni explication, ni mystère. L’effroi sacré ne se réveille que devant le mystère, vécu sous la forme du sentiment de la solitude implacable de l’homme devant son destin. La religiosité s’intensifie à mesure que l’homme se détache, jusque dans l’enracinement magique, de l’idée d’une providence, et commence à entrevoir, à sentir, à savoir, que personne ne s’occupe de lui et surtout pas Dieu.

                                  Dieu est l’image du mystère et l’homme n’est responsable que de ses propres intentions sensées ou insensées ; le mystère n’est pas une chose ou un être existant en dehors de l’existence du monde et de la vie. Le mystère ne commence pas et ne cesse pas ; il est avant la vie, durant la vie et après la mort. La vie humaine n’a de sens et de valeur que dans la mesure où elle repose dans le mystère ; où l’émotion devant le mystère de la vie et de la mort calme l’angoisse métaphysique au lieu de l’exalter spéculativement ; où l’homme aime la vie en dépit de la mort (seul amour qui n’est pas sentimentalisme), sachant que le mystère est partout autour de lui et en lui.

                                  La vie humaine n’a de sens et de valeur que dans la mesure où l’homme se respecte lui-même, autrui, tout ce qui vit et tout ce qui existe, comme mystérieuse apparition destinée à disparaître, tout en sentant ou sachant que malgré la disparition rien ne s’accomplit hors du mystère. Comparée avec cette émotion religieuse, sous-jacente signification de toutes les images mythiques, fabuleuses selon leur façade, la croyance dans les images prises pour réalité et toutes les théologies explicatives ne sont que des émois superficiels, une sorte de convention sociale.

                                  La religiosité n’est pas un sentiment surnaturel et métaphysique. Son fondement véridique et naturel est le sentiment éthique : la certitude de l’auto-responsabilité. L’homme est sa propre providence : de lui seul dépendent son sort essentiel, sa joie ou son angoisse de vivre, expressions de sa valeur ou de sa non-valeur vitale. L’immanence de l’éthos - autant dire : la justice immanente - n’est pas une imagination fabuleuse mais une réalité surconsciente, créatrice de toutes les images métaphysiques, de toutes les divinités (juges de la conduite humaine) créées par l’esprit humain, de l’animisme au monothéisme.


                                  Paul Diel aborde bien évidemment l’explication symbolique de la ’création’ du monde, en fait de l’évolution (mais l’Homme lui-même a besoin d’un point de départ d’où « au commencement ») que je résume (ayant déjà été longue) par : « Chaque jour de la création est le symbole d’une étape évolutive ».

                                  Enfin, concernant « Dieu crée l’homme à son image » est, je cite : L’inversion est d’autre part un procédé fréquent du symbolisme. C’est en vérité l’homme qui crée Dieu à son image, il en fait l’être pensant et volitif qu’il est lui-même. Cela signifie, analogiquement à ce qui vient d’être développé l’apparition la plus évoluée parmi les êtres vivants, l’homme, doué d’intentions conscientes, et l’organisation la plus adéquate pour rendre compte de la mystérieuse capacité organisatrice de la nature, symbolisée par Dieu.


                                  • Eve 9 décembre 2009 16:58

                                    ps : quelques coquilles, sorry, dont « ce qu’il importe de démontRer »
                                    et puis les soulignés ne passent pas, de même que la plupart des italiques pffff


                                    • Philou017 Philou017 9 décembre 2009 17:18

                                      Merci de l’esprit relativement ouvert de cet article (pour l’instant).

                                      Je releve néanmoins des imprécisions :

                                      "En cela, ils sont soutenus par de nombreux lobbies qui remettent en cause le darwinisme, notamment à travers un courant appelé : le créationnisme.« 

                                      Vouloir réduire la pensée créationniste à des lobbys est réducteur et simplificateur, à la sauce débile des médias. Il y a des gens qui croient au créationnisme, point. Apres, quand ils sont nombreux, ils essaient de se faire entendre.
                                      la science n’est-elle pas un lobby elle aussi ?

                                       »Cette thèse, à l’encontre de la science, est largement soutenue par ceux qui disent que la Bible est authentique et qu’elle ne peut dire que la vérité, car elle émane de la parole de Dieu.« 
                                      On peut être créationniste et ne pas s’appuyer sur la bible ou sur une religion. Là aussi, c’est simplificateur, et penche vers une opposition assez artificielle religions-Athéisme. Un coté polémique bien dans la sauce médiatique. Vous regardez trop la télé.

                                       »C’est ainsi qu’à travers quelques phrases écrites dans ce Livre fondamental, est relatée toute la Création divine, selon une chronologie en sept jours (Genèse 1-1 à 31) :« 

                                      Je pense que la bible est s’exprime avant tout symboliquement. Prendre le mot jour au pied de la lettre est une erreur. Comme le dit un intervenant, il s’agirait plutôt de période.
                                      Prendre un texte religieux de façon aussi littérale est mal venu.

                                       »Pourtant, et aussi incroyable que cela puisse paraître, depuis la révélation du Pentateuque, ou Loi ou Torah, tout s’est quasiment transmis oralement durant plus de 3 000 ans.« 
                                      L’homme savait écrire bien avant l’imprimerie. Erreur grossiere qui j’espere ne présage pas de la suite.

                                       »Aujourd’hui les outils pour apprécier tout cela existent. Ils sont nombreux, notamment scientifiques, à pouvoir nous aider à vérifier si cela s’est bien passé comme c’est écrit et selon la cinématique évoquée.« 
                                      Je ne saurais trop vous inviter à la modestie, comme notre ami Zen. Les outils dont vous parlez sont dans des domaines limités et interprétables.
                                      Le mot »vérifier" est rigolo. Alors comme ca, vous allez vérifier la création ?
                                      Je pense que dans ce domaine, on ignore encore plus de choses que l’on a de certitudes.
                                      Il est vrai que la science transforme souvent des hypothèses en dogmes avérés.

                                      Espérons que vous éviterez ce piege.


                                      • ARMINIUS ARMINIUS 9 décembre 2009 17:31

                                        Un sujet analogue était traité sur une chaine concurrente : la genèse a repris les croyances d’une civilisation assyrienne antérieure. La question portait aussi sur le big bang dont le principe ne heurte aucune des trois religions : catholique,islam,juive. Les croyances en un créationnisme vieux de 5 ou 6000 ans sont l’apanage de quelques illuminés de certaines églises évangéliques, dont fait partie l’inénarrable Sarah Palin. Les sept jours peuvent être traduits en sept périodes. Les religions monothéistes ont beaucoup de points commun, elles parlent du même dieu, avec une langue différente (Babel ?) il serait temps qu’ils s’en rendent enfin compte,ça éviterait entre autres de transformer en skudes les minarets !


                                        • aladin aladin 9 décembre 2009 17:35

                                          pour reoindre à la question, il faudra syrtout éviter de referer aux livres religieux, Bible ou Coran,car cela conduit tout de suite à un autre débat qui éloignera de la question posée par l’Article.

                                          Créationnisme ; Arnaque ou réalité ? Si on dit que c’est une arnaque cela voudra juste dire que la théorie de l’Evolution est une réalité. Alors examinons cette théorie de l’évolution.
                                          Elle dit que la vie est apparue par hasard dans l’eau boueuse, par l’apparition d’une cellule qui s’est developée sur des millions d’années pour donner les créature d’aujoud’hui.
                                          D’accord, admettons cela ! Si au cours de ces millions d’années, les formes vivantes nées de ce hasard ont ainsi évolués, elles ont du passer par des phases intermédiaires
                                          car il serait impensable de dire que cette évolution a progressée en sautant des étapes dans sa transformation graduelle.

                                          Alors posons la questions que DARWIN lui -meme a posé dans son libre « l’origine des espèces » SI L’EVOLUTION A EUT LIEU POURQOI NE RETROUVONS-NOUS PAS DES FOSSILES INTERMEDIAIRES DANS LES CROUTES TERRESTRES ?

                                          VOILA 15O ANS QUE DARWIN A POSE CETTE QUESTION, ET ENCORE AUJOURD’HUI, ON NE TROUVE AUCUN FOSSILE INTERMEDIAIRE PARMI LES 1OO MIILIONS DE FOSSILES DECOUVERTS JUSQU’ICI"

                                          BIEN PLUS TOUS LES FOSSILES DECOUVERTS PROUVENT LA CREATION, PARCEQU’ilS SONT IDENTIQUES AUX FORMES DE VIE D’AUJOURD’HUI.
                                           


                                          • ZEN ZEN 9 décembre 2009 17:42

                                            Aladin

                                            La notion de chainon manquant , toujours réchauffé par les créationnistes est un mythe


                                          • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 10 décembre 2009 00:31

                                            Aladin !
                                            Reveillez-vous, il n’y a pas de chainon manquant, l’évolution est une ligne continue et non pas une succession d’espèces.
                                            Même moi qui n’y connais presque rien en la matière ai compris ça.


                                          • robin 9 décembre 2009 17:39

                                            NE PAS OUBLIER QU’ON EMPLOYAIT DES TERMES COMPREHENSIBLES PAR DES BERGERS D’IL Y A 6000 ans POUR DESIGNER DES NOTIONS QUE CONNAISSENT SEULEMENT NOS ASTROHYSICIENS ACTUELS :

                                            On peut interpréter les premiers jours à la lumière de la théorie du Big Bang :

                                            1er jour : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la Terre …Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour ».

                                            Les cieux nous l’appelerions aujourd’hui « l’espace-temps » et la terre les particules/énergie de la prématière. La séparation ténèbres/jour c’est ce que les astrophysicien appellent le découplage photonique, c’est à dire l’instant où les photons ont pu être émis de la soupe initiale
                                            2ème jour : « Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux … Dieu appela l’étendue ciel … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour ».

                                            Les eaux sont à comprendre comme un lieu d’un espace-temps où celui-ci est agité de fluctuations comparable à des vagues

                                            Ici nous avons peut être la description d’une séparation de deux espace-temps : peut être la séparation primordiale de l’espace-temps de la matière et de l’espace-temps de l’antimatière.
                                            3ème jour : « Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, … Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers … Que la Terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers … ayant en eux leur semence selon leur espèce … il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour ».


                                            Ici la matière de notre espace-temps se condense, produit les premieres galaxies, système solaire et les planètes où la vie a commencé a apparaître.

                                             

                                             


                                            • Rough 9 décembre 2009 17:41

                                              @l’auteur la réponse est votre question ! Arnaque assurément !.....

                                              Votre article est bien long mais vous avez recopié de longs extraits de la bible ce qui est du remplissage sans grand interet car ce bouquin est accessible à tous et nous connaissons tous les grandes lignes de génèse....


                                              • j-p. bédol 9 décembre 2009 18:12

                                                le croyez-vous ? J’ai la chance d’avoir lu les 3 livres. Bcp de croyants n’ont jamais fait cet exercice. Il faut faire le calcul. Bcp croient que leur Terre a été créée il y a une éternité sans avoir jamais vérifié.
                                                 
                                                Ils croient... c’est tout !


                                              • resistance 10 décembre 2009 11:54

                                                L’article de JP Bedol me semble plein de confusions : il met sur le même plan des propositions qui ne le sont pas du tout. Première confusion : distinguons problèmes scientifiques et problèmes philosophiques. Les seconds portent sur la cause absolue de tout ce qui est. C’est : pourquoi y-a-t-il de l’être plutôt que du néant ? Indépendamment de toute religion, cette question là est légitime et je ne vois pas comment la science pourrait y répondre. D’où vient l’existence ? La science, elle, peut tenter de répondre à la question du comment, ou si on préfère à la question des transformations. Est-il possible que de la matière inanimée puisse naître une cellule vivante ? Et comment, à partir de la première cellule vivante, est-on parvenu à l’homme ? Deuxième confusion : le rapport à la vérité de la Bible et le rapport à la vérité d’une thèse scientifique. Le texte biblique en effet a un sens symbolique. Les histoires qu’il raconte ne sont pas à prendre au pied de la lettre. C’est leur signification profonde qui vise la vérité, non leur détail. Vous êtes-vous déjà interrogé sur la vérité des fables de La Fontaine ? Cf. « Le corbeau et le renard » ; « Les animaux malades de la peste »... Et pourtant, je vous assure que ces fables sont profondément vraies ! La science, elle, cherche la confrontation de ses hypothèses avec l’expérience ; un texte scientifique n’a pas le même statut qu’un texte religieux. Il existe des savants croyants, parce qu’il n’y a aucune contradiction entre le fait de croire en un Dieu créateur et le fait de soutenir l’évolution des espèces.


                                              • Shaytan666 Shaytan666 9 décembre 2009 17:55

                                                Si j’en crois les créationnistes d’ici, il n’y a eu aucune évolution, dieu nous a créé à son image, alors comment expliquer que nous ne soyons pas tous identiques, blancs, jaunes, noirs...
                                                Ne venez pas me ressortir l’histoire de Noé et de ses trois fils, ni me dire qu’il y a eu adaptation, car ça aussi est une forme d’évolution.


                                                • aladin aladin 9 décembre 2009 17:56

                                                  Les darwinistes qui soutiennent évidemment la théorie évolutionniste et recusent la créationnisme ont toujours utilisé les mêmes moyens ou disons plutot les mêmes échappatoires pour sortir de leur impasse. :les vociférations et la démagogie

                                                  Si leur maitre a penser DARWINS Charles, lui même a fait de chainon manquant la preuve de sa théorie, comment ses disciples lpeuvent la traiter de « notion rechauffé »

                                                  Quand allez vous apporter une réponse simple à une question tout aussi simple ?

                                                  Doit on vous rapeller que pendant 7O ans vous avez menti à la terre entière en cachant des fossiles qui invalidaient vos théories évolutionnistes ?


                                                  • ZEN ZEN 9 décembre 2009 18:02

                                                    Aladin
                                                    Vociférè-je ? smiley
                                                    Moi, j’ai caché des fossiles ? Dans mon jardin ? smiley
                                                    Malgré votre lampe merveilleuse,vous n’avez pas compris
                                                    C’est quoi, votre secte ?


                                                    • aladin aladin 9 décembre 2009 18:24

                                                      @ZEN

                                                      ma secte c’est « feu a volonté sur les demago’ »


                                                      comme l’a dit le défunt paléontologue d’Harvard Stephen Jay Gould, les archives fossiles, et les fossiles cambriens en particulier, furent la plus grande source d’inquiétude de Darwin :

                                                      Les archives fossiles ont causé plus de peine que de joie à Darwin. Rien ne le perturbait autant que l’explosion cambrienne, l’apparence coïncidente de pratiquement toutes les conceptions organiques complexes … [1]

                                                      Ce qui explique pourquoi Walcott, un évolutionniste invétéré, EUT RECOURS A LA DISSIMULATION DES FOSSILES.

                                                      Ces magnifiques fossiles cambriens FURENT CACHES PENDANT 70 ANS.

                                                      Les fossiles du Burgess Shale ne se sont fait connaître qu’en 1985, lorsque les archives du musée furent réexaminées. Le scientifique israélien Gerald Schroeder fait le commentaire suivant sur le sujet :

                                                      Si Walcott l’avait voulu, il aurait pu s’assurer les services d’une armée d’étudiants diplômés à travailler sur les fossiles. Mais il a préféré ne pas basculer le bateau de l’évolution. Aujourd’hui, les représentants des fossiles de l’ère cambrienne ont été trouvés en Chine, en Afrique, aux Iles Britanniques, en Suède et au Groenland. L’explosion était mondiale. Mais avant qu’il ne soit opportun de discuter de la nature extraordinaire de l’explosion, les données n’ont simplement pas été signalées. [2]

                                                      Le fossile de perroquet caché pendant 40 ans


                                                      La dissimulation des fossiles cambriens n’était pas un événement isolé. Cacher des fossiles est une tradition darwiniste. Un fossile de mâchoire de perroquet de 65 millions d’années fut caché des regards pendant plusieurs années parce qu’il révélait que les perroquets sont des fossiles vivants qui sont restés inchangés pendant des millions d’années, ce qui infirme la théorie de l’évolution. Ce fut l’état de la question jusqu’à ce qu’un chercheur diplômé de l’Université de Californie, Berkeley, du nom de Thomas Stidham, décida d’examiner la collection de fossiles du Musée Paléontologique de Berkeley. Une analyse ultérieure du fossile révéla qu’il représentait le plus ancien fossile de perroquet connu à nos jours, et qui était contemporain aux dinosaures. Les balayages de rayons X du fossile de 13 cm montrèrent qu’une marque en forme de « K » sur le fossile (qui constitue un vaisseau sanguin et des chemins veineux) est identique à celle des perroquets de nos jours. Les darwinistes ont CACHE LE FOSSILE PENDANT 40 ANS afin de taire cette vérité.

                                                      • aladin aladin 9 décembre 2009 18:30



                                                        AVIS A TOUS LES DARWINISTES (que les presents transmettent le message aux absents« 


                                                         W A N T E D


                                                        UNE RECOMPENSE DE 7 OOO OOO DE DOLLARS EST OFFERTE A QUICONQUE FOURNIT UN SEUL FOSSILE TRANSITIONNEL PROUVANT L’EVOTUION DES ESPECES »




                                                        PS :ATTACHE AVEC MR ALADIN qui transmettra



                                                        • ZEN ZEN 9 décembre 2009 18:38

                                                          A-LA-DIN

                                                          Celui qui crie a toujours tort.. smiley
                                                          Sources ?
                                                          D’où sort ce perroquet ?
                                                          Oh les vilains smiley
                                                          Ce n’est pas rare que certaines espèces n’évoluent que très peu sur un temps(relativement) long
                                                          Cherchez des exemples...
                                                          Pas compris encore que la notion de chainon manquant est un mythe ! (voir plus haut)


                                                          • aladin aladin 9 décembre 2009 18:45

                                                            @ ZEN
                                                            Pas compris encore que la notion de chainon manquant est un mythe
                                                             !

                                                            Récemment, le darwiniste David Attenborough a resurgi avec l’assertion d’une découverte frappante ! Selon lui, le chaînon manquant dans l’évolution fictive de l’homme ne manquerait plus  ! Cependant, le fossile Ida, annoncé comme une découverte extraordinaire dans des émissions et publications spéciales, appartient à une espèce de lémurien.

                                                            Le fossile Ida fut présenté comme « l’ancêtre de l’homme » avec une propagande vaste dans des sites d’internet variés comme ABC, BBC, Science Daily et the Guardian. Ce fut une propagande tellement subtile que toutes les publications darwinistes étaient du même avis qu’il s’agissait en effet du fossile attendu qu’on n’avait pu acquérir jusqu’à maintenant. Mais la seule chose qu’ils ont obtenue, n’est rien d’autre qu’un fossile de lémurien exceptionnellement bien protégé. Mais alors, comment les darwinistes ont-ils présenté ce fossile de lémurien, découvert en Allemagne et vieux de 47 millions d’années, comme le prétendu ancêtre de l’homme ?

                                                            La seule chose qui a suscité les spéculations des darwinistes sur le fossile est ce qu’ils N’ONT PAS TROUVE sur le fossile ! Le fossile appartient à un lémurien, mais sa dentition et ses griffes sont légèrement différentes des lémurs présents. Par conséquent il représente une espèce éteinte de lémurien, ayant vécu dans le passé. La piaillerie darwiniste a été fondée sur cela…

                                                            Cet animal, conservé naturellement à 95% et dont même les organes internes furent fossilisés, était en effet une forme de vie parfaite. Il n’avait aucune structure demi-développée, déficiente ni superflue. Pour cette raison, il est impossible de le considérer comme une forme de transition. Or les médias darwinistes ont fait beaucoup d’agitation pour proclamer ce fossile parfait tel une forme de transition. Science Daily a décrit ce fossile d’« extraordinaire ». En allant plus loin, Sky news l’a affiché comme « la huitième merveille du monde ». Le darwiniste David Attenborough a dit : « Ce lémurien nous montrera notre lien avec les autres mammifères » et ajouté : « Le chaînon manquant ne manque plus. » Par cette expression, il a accepté en un sens l’invalidité des crânes représentés comme chaînons manquants dans l’évolution fictive de l’homme depuis plusieurs années. Son erreur, cette fois-ci, fut de croire que ce fossile de lémurien était l’ancêtre de l’homme.

                                                            Même certains darwinistes ont regardé d’un œil désapprobateur cette piaillerie. Le rédacteur en chef du magazine Nature, le darwiniste Henry Gee, a déclaré franchement qu’utiliser le terme « chaînon manquant » pour cet animal serait une tromperie. Et cette déclaration a été indiquée dans tous les articles darwinistes qui rapportaient la nouvelle concernant ce fossile.

                                                            Durant tout ce battage à propos du fossile Ida, tout le monde a été conscient d’un fait : LA SITUATION PITOYABLE DES DARWINISTES. Les darwinistes qui se sont rendu compte de leur état désespéré, ont cherché à présenter, en vain, le fossile d’une espèce éteinte de lémurien comme “l’ancêtre de l’homme”.

                                                            NEANMOIS LA VERITE EST COMME SUIT :

                                                            90% des espèces ayant vécu sur la terre sont de nos jours éteintes. QUANT AUX LEMURIENS, ILS ONT 99 ESPECES. ET 16 DE CES 99 ESPECES SONT EGALEMENT ETEINTES. Avec les fossiles découverts récemment, le nombre des espèces éteintes de lémurien augmente encore. Beaucoup d’espèces sont aussi disparues entièrement.

                                                            LE FOSSILE IDA, RECEMMENT DECOUVERT, EST AUSSI L’UNE DES ESPECES ETEINTES DE LEMURIEN QUI SONT DISPARUES. Comme les autres formes éteintes découvertes, CE FOSSILE NON PLUS N’EXPOSE AUCUNE PARTICULARITE DE FORME DE TRANSITION, ET IL EST UN ETRE COMPLET ET PARFAIT. ET C’EST L’UNE DES PLUS GRANDES PREUVES DU FAIT DE LA CREATION.

                                                            Puisque les darwinistes craignent que les vérités concernant ce fossile sur lequel ils ont tant spéculé se révèlent, ils n’ont jamais mentionné Les faits suivants :

                                                            1. 95% du fossile est conservé. C’est pourquoi il a été possible d’examiner tous les détails de l’animal, même ses organes internes. Et à part quelques détails qui peuvent varier selon les espèces, C’EST UNE PARFAITE ESPECE DE LEMURIEN, avec toutes ses particularités.

                                                            2. Les publications darwinistes ont prétendu qu’Ida avait un pouce opposable, et que cette particularité était différente de celle des autres mammifères mais identique avec celle de l’homme. Cependant, les pouces de tous les lémuriens vivant aujourd’hui sont opposables.

                                                            3. De la même façon, les darwinistes essayent de montrer le fait qu’Ida possède des ongles comme une preuve pour leurs assertions. Mais les autres primates aussi possèdent des ongles.

                                                            4. Les darwinistes ont prétendu que l’astragale d’Ida était “identique avec celui de l’homme”. Pourtant la structure de la patte de l’animal est complètement différente de celle du pied de l’homme. Comparer un seul os dans les pieds en ignorant les autres différences, est une méthode connue de la propagande darwiniste.

                                                            5. Les darwinistes ont précisé qu’à l’encontre des lémuriens d’aujourd’hui, il n’y a pas de dents serrés dans la partie antérieure de la mâchoire du fossile et en outre qu’il ne possédait pas de griffe de toilette. Et ils ont essayé d’utiliser cela comme une preuve de leur assertion. Pourtant, les dents de cet animal ressemblent à ceux des singes. L’absence d’une griffe de toilette est une caractéristique particulière de l’espèce. Le fait que ces caractéristiques ne se trouvent pas chez une espèce éteinte de lémurien qui expose des variations particulières n’est aucunement la preuve de l’évolution de cet animal. Ses dents et ses orteils sont parfaits. Il n’expose aucune propriété en voie d’évolution, semi-développée, déficiente ou anormale.

                                                            6. En réalité, le fossile a été découvert en 1983. Et on a attendu 26 années pour faire cette sensation. La raison de cette longue attente est probablement due au fait que le fossile a été destiné à être utilisé par les darwinistes comme un véhicule de spéculation quand ils seraient dans un état complet d’effondrement et de désespoir et qu’ils en auraient le plus grand besoin. Alors que le fossile était considéré pendant toutes ces années comme un fossile de lémurien ordinaire, il est tout d’un coup devenu la plus grande découverte des darwinistes.

                                                            Toutes les spéculations des darwinistes à propos de ce fossile se basent sur une logique non scientifique : « Cette particularité ressemble à celle de l’homme. » Les êtres vivants ressemblent évidemment les uns aux autres. Mais ce n’est pas du tout la preuve de l’évolution fictive. Au lieu de présenter les ressemblances comme une preuve de l’évolution fictive, les darwinistes devraient apporter une forme de transition réelle, montrer des structures déficientes en train d’évoluer, semi-développées et anormales. Mais cela leur est impossible, puisque le lémur, comme tous les autres êtres vivants, a été créé à partir de rien et dans un état parfait par notre Seigneur, Allah. Et les fossiles sont les preuves de cette création.

                                                            Conclusion

                                                            Ida est l’exemple le plus clair qui montre comment un fossile d’animal peut être altéré par les darwinistes et présenté comme « l’ancêtre de l’homme » par des impostures et provocations. En même temps, tout ce battage sur le fossile en question se révèle comme un nouvel exemple des fondements faux de la propagande darwiniste. Les darwinistes croient encore qu’ils peuvent orienter et tromper les gens comme ils veulent. Néanmoins, les gens sont bien conscients des vérités, ils savent très bien comment la propagande darwiniste fonctionne par des méthodes fictives. C’est pourquoi, ils ont aperçu tout de suite que le parfait fossile de lémurien, affiché comme « l’ancêtre de l’homme », fait partie de cette propagande fausse.

                                                            Avec le fossile Ida, nous sommes arrivés à la conclusion que les darwinistes se trouvent dans un état de désespoir. Les scientifiques darwinistes qui ont dû retirer les fossiles qu’ils avaient proclamés comme « fossile de transition » de la littérature puisqu’ils étaient faux, défendent maintenant sans honte une toute nouvelle tromperie. MEME PAS UNE SEULE FORME DE TRANSITION, qui devrait exister en nombre de trillions selon le darwinisme, N’EXISTE. Personne ne croit plus à cette tromperie. Les darwinistes doivent admettre aujourd’hui que cette théorie égarée est morte et doit être enterrée.

                                                             

                                                             

                                                             

                                                            May 30, 2009


                                                            • ddacoudre ddacoudre 9 décembre 2009 18:49

                                                              bonjour JP

                                                              à une époque j’ai lu un ouvrage qui l’intitulé la bible sorti des sables, les chercheurs qui avaient prêté leurs concours se sont évertués à retrouver dans la bible à partir des écritures les faits réels qui avaient pu se produire. c’est ainsi qu’ils ont pu extraire UR des sables retrouver les écuries du roi Salomon, avoir une idée du déluge ou de la mer des roseaux.

                                                              il faut avoir à l’esprit que le mot création dans son acception originelle signifie sortir du néant.
                                                              seul dieu avait ce pouvoir de faire toute chose à partir du néant. il parait donc normal que toutes les observations que l’homme ne pouvait s’attribuer, de cheminement en cheminement il les a attribués au surnaturel faire à mesure que sa compréhension se précisait, et que demeurait des peurs et des interrogations.
                                                              cela ne remet pas en cause le besoin de foi, qui se re formalisera si nécessaire,mais seulement l’initiateur des écritures, donc pas l’histoire de la genèse en elle même et de tout ce qui peut s’en suivre car l’homme ne peut rien créer qu’il n’est vécu. c’est comment il raconte son vécu qui pose un certain nombres de difficultés.

                                                              le travail d’épuration des livres apocryphes, sont bien de la main de l’homme, et il est indéniable que les contradictions que nous y trouvons étayent qu’il s’agit d’un travail de rédaction humain. aujourd’hui nous qui savons que la terre est peuplé de virus et bactéries, nous devons bien admettre que le déluge est une métaphore qu’il faut interpréter, car à mon sens Noé à oublié tous ce vivant là pour ne parler que de cela.

                                                              mais trouver aujourd’hui dans les écritures de plus de 3000 ans la mémoire d’un événement que se sont transmis les hommes avec tous les risques de bruits parasitaires de la communication pour en faire un événement irréfutable, relève de la conviction Pavlovienne, parce que il offre un mythe structurant.

                                                              si l’homme ne peut pas créer (sortir quoi que ce soit du néant) sa crédibilité se fragilise, c’est ce que nous vivons dans les démocraties, pour palier à cela nous avons des constitutions fondatrices.

                                                              la foi ne pose pas de problème, l’attachement au doigt qui montre le chemin de dieu en pose un, et si dans des centaines de pages l’on peut expliquer le monde qui nous entoure, vu sa dimension et sa complexité, c’est qu’on en a oublié une bonne partie, mais c’est nous qui le savons aujourd’hui, et cela démontre, quand nous voyons l’attachement de certains au doigt, la puissance de la force de conviction.

                                                              cordialement.


                                                              • stephanemot stephanemot 10 décembre 2009 03:21

                                                                « Le créationnisme est non-scientifique par essence »

                                                                exact. et toute l’imposture neo-creationniste, demasquee par la diffusion de documents internes devoilant leur strategie de mystification, vise a faire croire que c’est de la science.


                                                              • aladin aladin 9 décembre 2009 19:00

                                                                @Bourre-pif

                                                                parceque la théorie de l’évolution serait scientifique ? Voila encore la preuve que les Darwwinsites sont arrivés par les moyens formidables de leur demagogie a faire a faire ademttre un mensonge à des milliers de scientifiques dans le monde ;

                                                                La vérité est que la théorie de l’évolution n’est pas scientifique. Il est important que nous sachions ce qu’est la science et que nous soyons capables de faire la distinction entre la « science » et ce qui est « appelé à tort la science.« Une définition classique de la science est que c’est une branche d’études concernant l’observation et la classification des faits, avec notamment l’établissement de lois générales vérifiables, principalement par l’induction et l’hypothèse. Webster définit la science comme « connaissances Systematiques dérivées de l’observation, de l’étude et l’expérimentation ... ». Vous pouvez trouver dans divers dictionnaires et obtenir des définitions légèrement différentes, mais les mots clés seront « observation », « expérimentation », « vérifiable » et « reproductible ». En d’autres termes, si elle ne peut être observée, répétée , vérifiée ou soumise à l’expérimentation, alors elle n’est pas scientifique.

                                                                L’évolution n’a jamais été observée, répétée ou vérifiée, et n’a jamais été une expérience réalisée sur elle. Ainsi, l’évolution n’est pas scientifique.


                                                                La théorie de l’évolution en contradiction avec les lois scientifiques connues telles que la loi de labiogenèse, , la loi des genres et la seconde loi de la thermodynamique. Ces lois sont incontestables.


                                                                •  La loi de Biogenesis affirme que la vie ne peut venir que d’une autre vie. La vie ne vient pas de non-vie. C’est ce que nous observons, les différentes formes de vie ont été créés pour se reproduire. Peut-être le problème le plus difficile auquel les évolutionnistes sont confrontés est la question de savoir comment l’autoréplication des systèmes de survie pourraient former des non-vie, la non-replicating systems. Certains évolutionnistes proposent que les dans le tout début les molécules inorganiques telles que l’eau, le méthane, l’ammoniac, sont en quelque sorte par hasard des réactions chimiques, formées d’acides aminés. Ces acides aminés sensément combinés ont formés les protéines, puis, à terme, les cellules vivantes.

                                                                L’idée que les êtres vivants peuvent être produits naturellement, à partir de substances non-vie, est appelé la génération spontanée. Cela n’a jamais été observée, répétée ou vérifié, et donc, cette idée n’est pas scientifique.


                                                                • La loi du Kinds affirme que la vie reprend après sa propre espèce. Cela vaut tant pour l’homme que pour le règne animal. Spécifiquement mentionnés sont des graminées, des herbes, des arbres, des poissons, des oiseaux, des bêtes et des reptiles. Ce que cela signifie, c’est que les arbres produisent des poires et des poires pas des singes, les vaches ont des veaux et les chevaux engendrent des poulains. En d’autres termes, « comme produit le semblable ». La théorie de l’évolution en contradiction avec la loi " de toutes sortes »En disant que l’on sorte de créature évolué vers un autre genre.


                                                                • La seconde loi de la thermodynamique montre que les systèmes de gauche à se rendre dans un état de plus de désordre, de probabilité et de hasard. Les ouragans ne construisent pas de cathédrales. Explosions in junkyards ne construit pas des avions de ligne. Les tremblements de terre ne créent pas les systèmes vivants. Systèmes de passer de l’ordre au désordre. Cela contredit la théorie évolutionniste, ce qui suppose que les particules de troublesont finalement évolué pour former la vie ordonnée.

                                                                La deuxième loi de la thermodynamique également en contradiction avec l’idée que le Big Bang Explosion pourrait avoir produit un univers ordonné. Pour cela il doit y avoir une Ordonnateur et une énérgie. Le caractère ordonné de l’univers et la complexité des organismes vivants confirment le travail d’un créateur divin.

                                                                Notre univers ordonné n’aurais pas été développé à partir du chaos. Il n’y a aucune exception à la seconde loi de la thermodynamique. Les évolutionnistes tentent de souligner que la formation des flocons de neige, les arbres en croissance et des embryons en développement sont des exceptions à la deuxième loi.
                                                                 Flocons de neige et d’autres cristaux se forment en raison de la taille et la forme des atomes, des ions et des molécules qui prédéterminent la forme des cristaux. Par exemple, si vous avez laissé tomber des billes sur un damier chinois, les marbres prendraient le modèle de l’indentation sur le bord. Ce trouble « à ordre » n’est pas ça du tout, mais est plutôt le reflet des marbres de tomber dans un préconçu ordre. De même, l’ordre d’un arbre en croissance ou un embryon en développement a été pré-encodé dans les cellules de ces systèmes.


                                                                La vérité est, à la fois que la création et l’évolution sont des vues religieuses. La question n’est pas la religion contre la science, mais la religion contre religion. Tout concept concernant les origines n’est pas scientifique, que les origines n’étaient pas et ne peuvent pas être observés, répétées ou vérifiées. Les scientifiques ne peuvent que accepeter de présenter des preuves. Le choix de la théorie à accepter devient une question de foi.


                                                                Le Musulman et le Chrétien croient que Dieu a créé l’univers, la vie et l’homme, tandis que l’évolutionniste considère que l’univers, la vie et l’homme ont quelque peu évolués sans direction surnaturelle en substance : « L’évolution ne peut être prouvée ou testée, elle ne peut être crue ».


                                                                Compte tenu de la majesté, la beauté et la complexité de la terre et l’univers, il est relativement facile de croire en la Création. Pourtant, à croire que la matière morte pourrait créer la vie, et cela sans aucune preuve, requiert la foi d’un autre ordre.
                                                                 
                                                                Certains pensent qu’un œuf cosmique de l’énergie a explosé pour former les éléments chimiques, les étoiles, les galaxies et, enfin, les gens. Certains ont même la foi de croire que la vie a été planté sur la terre par une civilisation inconnue de l’espace extra-atmosphérique.


                                                                 Puisque l’évolution ne peut être observée, répétée ou vérifié, elle n’est pas plus « scientifique » et non moins « religieuse » que la Création. Une personne a été questionnée : « Pourquoi n’êtes-vous pas un évolutionniste ?« Sa réponse fut : « Je n’ai pas assez de foi pour croire que les particules aléatoires se sont elles-mêmes disposées dans la vie ordonnée. »


                                                                Le zèle des darwinistes pour endoctriner le monde avec leur théorie le fait apparaître aussi comme une religion. Ils voient l’évolution comme une lumière qui éclaire tous les faits. Pour eux, l’évolution est le dieu qu’ils adorent.

                                                                Extrait d’un article publié par Arlo Moehlenpah


                                                                • ZEN ZEN 9 décembre 2009 19:24

                                                                  Arlo Moehlenpah,

                                                                  Impressionnant !
                                                                  Cest qui ce monsieur ?


                                                                • Radix Radix 9 décembre 2009 20:24

                                                                  Bonsoir Aladin

                                                                  Comme quoi l’évolution produit même des crétins !

                                                                  Ce monsieur en est un bon exemple !

                                                                  Radix


                                                                • Philou017 Philou017 9 décembre 2009 23:41

                                                                  Radix :

                                                                  « Comme quoi l’évolution produit même des crétins !

                                                                  Ce monsieur en est un bon exemple ! »

                                                                  Dommage que vous n’expliquiez pas pourquoi. Cet exposé me parait lumineux, tout simplement.

                                                                  Et de plus scientifiquement argumenté. Ca devrait plaire aux scientistes.


                                                                • docdory docdory 10 décembre 2009 00:09

                                                                  @ Aladin


                                                                  Votre syntaxe est des plus curieuses , et rend de nombreuses phrases peu compréhensibles, par exemple , je vous cite : «  La seconde loi de la thermodynamique montre que les systèmes de gauche à se rendre dans un état de plus de désordre, de probabilité et de hasard »
                                                                  Fichtre,seriez-vous atteint de schizophrénie pour utiliser un langage aussi destructuré ?

                                                                • Philou017 Philou017 10 décembre 2009 00:17

                                                                  Je pense qu’il s’agit d’une traduction un peu trop rapide d’un texte en anglais. Laissons la schizophrénie de coté.....


                                                                • robin 10 décembre 2009 08:27

                                                                  Aladin vous dites :

                                                                  L’idée que les êtres vivants peuvent être produits naturellement, à partir de substances non-vie, est appelé la génération spontanée. Cela n’a jamais été observée, répétée ou vérifié, et donc, cette idée n’est pas scientifique.

                                                                  • La seconde loi de la thermodynamique montre que les systèmes de gauche à se rendre dans un état de plus de désordre, de probabilité et de hasard. Les ouragans ne construisent pas de cathédrales. Explosions in junkyards ne construit pas des avions de ligne"

                                                                  C’est bien pourtant ce que la science essaie de nous vendre depuis de nombreuses décennies, à savoir que des paramètres hasardeux permettraient à des molécules d’acides aminés de devenir des cellules, c’est à peu près comme si en secouant des composants discrets pendant des milliards d’années on obtenait un microprocesseur !



                                                                • z00p z00p 10 décembre 2009 10:13

                                                                  « L’idée que les êtres vivants peuvent être produits naturellement, à partir de substances non-vie, est appelé la génération spontanée. Cela n’a jamais été observée, répétée ou vérifié, et donc, cette idée n’est pas scientifique. »

                                                                  Et l’expérience d’Urey-Miller ? ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Miller-Urey )

                                                                  Et les virus ?

                                                                  Wikipedia :

                                                                  "Sous la forme intracellulaire (à l’intérieur de la cellule hôte), les virus sont des éléments génétiques qui peuvent se répliquer de façon indépendante par rapport au chromosome, mais non indépendamment de la cellule hôte. Sous la forme extracellulaire, les virus sont des objets particulaires, infectieux, constitués au minimum d’un acide nucléique et de protéines. Le débat sur la nature des virus (vivants ou pas) repose sur des notions complexes et reste aujourd’hui ouvert.« 

                                                                  on peut donc dire qu’ils sont à la limite de l’état »non-vivant« (il s’agit de matériel chimique, ni plus ni moins) tout comme de l’état »vivant« (ils existent pour se répliquer, et donc, se reproduire. Les hasards de la réplication entraînant parfois des mutations, oooh, évolution : une mutation positive sera conservée, une mutation négative disparaîtra car non adaptée). Pourtant, il ne s’agit que de chaînes de protéines complexes, dont rien n’empêche l’apparition dans des conditions chimiques favorables. Vous noterez, contrairement aux délires créationnistes, que le débat reste ouvert quant à leur nature réelle. Pour les créationnistes, c’est le dessein intelligent ou rien.

                                                                   » Puisque l’évolution ne peut être observée, répétée ou vérifié« 

                                                                  Et les cafards qui deviennent insensibles aux insecticides, par sélection naturelle des individus possédant les mutations génétiques nécéssaires (ADN, tout ça... ho tiens, encore une grosse protéine...) et ce en quelques générations, c’est le »bon dieu« peut-être ?

                                                                   »
                                                                  La seconde loi de la thermodynamique montre que les systèmes de gauche à se rendre dans un état de plus de désordre, de probabilité et de hasard.« 

                                                                  Mauvaise interprétation de la 2de loi, qui devrait plus se lire comme ceci :
                                                                  L’énergie s’écoule toujours de la haute intensité vers la basse intensité par un transfert d’extensité. En gros, le chaos génère de l’ordre. Cf l’expansion de l’univers (démontrée par Edwin Hubble dans les années 20). De même qu’un ouragan (phénomène chaotique au niveau microscopique mais ordonné au niveau macroscopique) finit par disperser son énergie dans le milieu environnant et disparaître.
                                                                  De plus, c’est aussi jeter aux orties la formule de Boltzmann qui démontre le caractère non déterministe de la nature, ainsi que les travaux de Maxwell.

                                                                   »La vérité est, à la fois que la création et l’évolution sont des vues religieuses. La question n’est pas la religion contre la science, mais la religion contre religion.
                                                                  « 

                                                                  Non, le créationnisme est surtout la réaction des systèmes de pensée religieux à une théorie qui pourrait les invalider : tout comme l’Inquisition a fait brûler l’inventeur des nombres complexes (que vous utilisez d’ailleurs ne serait-ce qu’en tapant votre article sur un appareil électromagnétique : votre ordinateur) sous prétexte que dans le »Livre« la racine carrée d’un nombre négatif ne pouvait exister. Ça s’appelle de l’obscurantisme.

                                                                  Enfin bref, un minimum de recherches et de lecture auraient du vous montrer que si la théorie de l’évolution n’est certe pas parfaite - aucune théorie n’est parfaite -, elle découle d’une logique scientifique, alors que le créationnisme ne démontre r-i-e-n, il demande juste de »croire". Et c’est oublier le message initial de toute religion, qui est un message de tolérance et de paix, message que les intégristes de tout bord préfèrent jeter à la poubelle, en reniant par là même ce en quoi ils croient.


                                                                • Radix Radix 9 décembre 2009 19:01

                                                                  Bonsoir

                                                                  Pour comprendre le pourquoi de la création des religions, plutôt que d’examiner les textes qui les fondent, il vaut mieux prendre du recul et considérer celles-ci de l’extérieur et examiner le contexte historique qui a précédé, sinon on entre dans une logique circulaire qui n’aboutit à rien !

                                                                  Radix


                                                                  • vero87 9 décembre 2009 19:22

                                                                    dans la bible on ne trouve que les connaissances d’un gardien de chèvres d’il y a 2500 ou 3000ans ... comme dans le coran celles d’un gardien de chameaux il y a 1500 ans !
                                                                    c’est vrai qu’on y trouve aussi un peu de poésie et ceux qui y trouve autre chose sont des dogmatiques ; par exemple comment il faut faire pour aller chier dans le désert (de la main gauche toujours ! dieu a de ses préocupations je te jure !
                                                                    quant au calendrier grégorien il n’est grégorien que parce que c’est sous cette papauté qu’on a décidé de rattrapper le retard que l’imbécilité chrétienne avait causé en supprimant les années bissextiles que César avait mis en place en créant son calendrier Julien ! calendrier qui est toujours julien (seules les fêtes y sont chrétiennes !)


                                                                    • Rough 9 décembre 2009 20:08

                                                                      Qui c’est ce débile d’aladin ?...D’où y sort celui-là ?

                                                                      D’ou k’y sort ces lois qui sont à se taper le cul par terre......La loi du Kinds affirme que la vie reprend après sa propre espèce...Sans déconner aladin t’es sur ?

                                                                      Quant à la loi seconde de la thermodynamique..encore plus fort...« • La seconde loi de la thermodynamique montre que les systèmes de gauche à se rendre dans un état de plus de désordre, de probabilité et de hasard.. »....Incompréhensible ! Les système de gauche ? C’est le marxisme peut-être ?

                                                                      C’est la fête à Neu-Neu !!!!


                                                                      • L'enfoiré L’enfoiré 10 décembre 2009 19:29

                                                                        Rough,
                                                                         D’où pourrait bien sortir aladin ?
                                                                         D’une lampe, non ?


                                                                      • curieux curieux 9 décembre 2009 20:16

                                                                        Quand on est con. Non, quand on naît con, on reste con et on meurt con. Donc je ne vois pas de créationnisme ni d’évolutionnisme


                                                                        • Salade75 9 décembre 2009 20:49

                                                                          Il est dramatique qu’en 2009, dans un pays comme le nôtre ou les gens ont un tel accès à la culture et à la science, qu’une telle question puisse encore se poser en dehors du ton de la blague.

                                                                          Comparer, une théorie (connaissance spéculative, donc appelée à ... évoluer) à une religion (ensemble de rites et croyances, basé sur l’affect, par définition non démontrable, non évolutif, et la plupart du temps lié à 100% à la culture familiale) est tout simplement un non sens et un anachronisme.

                                                                          Et quand on voit la haine que se portent les partisans des différentes religions (Cf. les multiples exemples de commentaires sur ce site dès qu’un sujet aborde - ou pas - ce thème), il est quand même plus sympa de faire évoluer la théorie de Darwin !


                                                                          • aladin aladin 9 décembre 2009 20:54


                                                                            leçon 7

                                                                            MOISE un gardien de chèvre et MOHAMED un gardien de chameaux, tu dis ?

                                                                            T’a raison, Moise qui avait sauvé son peuple du Pharaon, en accomplissant pour eux un miracle, a été remercié par un veau d’or quelques semaines plus tard, pendant sa courte absence de 40 jours. A méditez, donc qu’ un athé reste un athé même s’il se trouve dans la cohorte qui fuit derriere un Prophète, et les miracles ne changeront rien à son athéisme. S’il est prouvé que les miracles ne donnent pas la foi, pourquoi veux-tu que les vérités scientifiques la donnent. ? première leçon tirée de l’histoire du gardien de chevre comme tu dis


                                                                            La présence de son frère AARON, n’a pas empeche cette acte hautement subsersif qui a conduit tout le peuple qui le suivait à se deferre de ses bijoux pour le confection de cette idole en or massif. Pourqoi, parce que les théoriciens de ce Dieu en or, avait tout de suite jeté les bases de leur nouvelle religion, « orgie generale, vin a gogo, et danse paiennes, ils avaient transformé le campement en un immense lupanar » ; Il suffit a l’homme d’etre dedouané de sa conscience (par les fondateurs des religions paiennes) pour se lacher, et croire en un religion permissive qui lui autorise tous les exces et lui donne toutes ses libértés, que d’être soumis a une religion stricte qui lui interdit (comme par hasard) tout ce qu’il a l’inclination naturelle de vouloir.

                                                                            Pour Mohammed, je ne veux pas donner en parler pour le moment, car je vais tout de suite etre taxé d’islamiste et cela va polluer le debat qui reste axé sur le créationnisme


                                                                            • docdory docdory 10 décembre 2009 00:26

                                                                              @ Aladin


                                                                              Ne me dites pas que vous croyez à l’existence réelle de personnages mythologiques comme Moïse , Abraham, Noë etc ??? Ils n’ont pas eu plus d’existence que n’en ont eu Ulysse , Hercule ,Gilgamesh et autres héros d’autres mythologies .

                                                                            • vero87 9 décembre 2009 21:21

                                                                              mais c’est qu’ils se déchainent nos petits créationnistes !
                                                                              en tout cas ils n’arrêtent pas d’évoluer !
                                                                              et de réévaluer leurs Livres révélés
                                                                              on se demande quel dessein intelligent a bien pu créer cette bande de cons !
                                                                              Moïse redescend de la montagne avec les tables de la loi
                                                                              et le fameux tu ne tueras pas
                                                                              et la 1° chose qu’il fait c’est de massacrer le peuple qui dansait !
                                                                              mais des danses païennes il y en aura encore
                                                                              parce que le corps est païen ! et a besoin de danser !
                                                                              retournez dans vos déserts de Judée et d’Arabie
                                                                              et laissez nous danser !
                                                                              ET vive le prophète Darwin !
                                                                              jamais dieu n’a soufflé une pensée aussi profonde !


                                                                              • aladin aladin 9 décembre 2009 21:54

                                                                                @vero87

                                                                                AMEN !


                                                                                mais dansez donc et arreter de souffler dans votre ballon de baudruche !
                                                                                le Darwinisme s’est éffondré lamentablement ! L’atheisme lui restera, tout nu, sans caution « pseudo-scientifique »,


                                                                                • Png persona-nongrata 9 décembre 2009 23:16

                                                                                  Salam Aladin ,


                                                                                  Votre démonstration est absolument magistrale !

                                                                                • docdory docdory 10 décembre 2009 00:03

                                                                                  @ Aladin


                                                                                  Ah bon, le darwinisme s’est effondré lamentablement ? Première nouvelle ! 
                                                                                  En tant que médecin , il va donc falloir que je trouve une autre explication que le darwinisme à l’apparition des résistances bactériennes aux antibiotiques que j’observe régulièrement chez mes patients ! Ça risque de ne pas être simple ! 
                                                                                  J’attends avec impatience les théories alternatives que ne manqueront pas de me fournir les « savants créationnistes » ici présents, au sujet de ce phénomène ! Quelque chose me dit que je risque d’attendre longtemps, très longtemps ...

                                                                                  • robin 10 décembre 2009 08:47

                                                                                    Ne confondez pas la micro-évolution qui après tout n’aurait rien d’anti-biblique avec la macro-évolution : passage d’un genre à un autre !


                                                                                  • zorglub zorglub 10 décembre 2009 00:05

                                                                                    Juste une question Talmudique :

                                                                                    Lorsqu’il est dit : « 1er jour : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la Terre... »

                                                                                    Qui est le narrateur ?

                                                                                    Pas Dieu, pas un homme évidemment ... alors qui ?


                                                                                    • robin 10 décembre 2009 08:46

                                                                                      A question idiote réponse idiote :

                                                                                      Lorsqu’on parle des cieux et de la terre êtes-vous sûr que ces vocables désignent ce qu’on a coutume de désigner à notre époque ?


                                                                                    • Markoff 10 décembre 2009 22:31

                                                                                      Excusez, mais c’est votre réponse qui est idiote !

                                                                                      Le problème n’est pas une question de vocables, encore que, si vous voulez faire une Xème retranscription de la bible pour la rendre digeste et la justifier en changeant tous les mots par ceux qui vous arrangent, bon courage !

                                                                                      Non, la question que soulève Zorglub est fondamentale : Qui a été le témoin privilégié de la création pour pouvoir la raconter avec autant de détails, puisqu’il n’y avait RIEN, à part Dieu lui-même ??? C’est lui qui a écrit la bible ? mais où, comment, sous quelle forme, à quelle époque aprés la fumeuse création ? J’aimerais bien avoir une réponse !


                                                                                    • docdory docdory 10 décembre 2009 00:31

                                                                                      Aux créationnistes ici présents


                                                                                      L’écrivain de science-fiction Philip K Dick disait « la réalité , c’est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d’y croire » . 
                                                                                      Vous pouvez cesser de croire au darwinisme , mais des bactéries résistantes aux antibiotiques seront quand même sélectionnées dans votre organisme si vous prenez trop souvent des antibiotiques !

                                                                                      • Cascabel Cascabel 10 décembre 2009 01:23

                                                                                        Le darwinisme explique très bien les évolutions au sein d’une même espèce mais devient vite frustrant en ce qui concerne le basculement d’une espèce à une autre. On a du mal aussi a comprendre comment la toute première forme de vie est apparue et nous ne connaissons pas de formes de vie « simples ».


                                                                                      • stephanemot stephanemot 10 décembre 2009 03:34

                                                                                        @cascabel

                                                                                        Darwin s’interessait a l’origine des especes, et a fait avancer la science dans ce domaine, a son niveau, en partant de variations et d’adaptations. A la fois en bon scientifique et en bon croyant, il s’interessait aussi naturellement a l’origine de la vie mais c’est une autre question. D’autres scientifiques ont depuis apporte des reponses sur l’apparition de la vie, mais ce qui continue a tarauder tout le monde, sur le plan scientifique comme sur le plan metaphysique (qui ne releve pas de la science, et ou se positionnent les religions par exemple), c’est l’origine de l’univers, l’avant big-bang.

                                                                                        Une fois de plus, la religion n’a pas vocation a apporter des reponses scientifiques, ne se positionne pas sur le plan scientifique... sauf dans des cas extremes ou elle derape pour devenir un projet politique, comme dans le cas des creationnistes.


                                                                                      • Grasyop 10 décembre 2009 12:44

                                                                                        Cascabel,

                                                                                        Et le discours religieux, il est pas frustrant peut-être ?

                                                                                        - Monsieur le religieux, pourquoi le monde il est comme ça ?

                                                                                        - Parce que Dieu l’a créé comme ça mon petit.

                                                                                        C’est pas frustrant comme réponse ?


                                                                                      • zorglub zorglub 10 décembre 2009 01:08

                                                                                        Aladin use et abuse de la « théologie des failles ». 
                                                                                        Ce tour de passe-passe bien rodé consiste à pointer systématiquement les failles, inconnues et autres angles morts des recherches et théories scientifiques afin de les invalider en bloc. 
                                                                                        C’est petit bras mais ça leur évite tout débat les disqualifiant d’office.


                                                                                        Dans chaque village un homme tend un flambeau, l’instituteur, et un autre souffle dessus, le curé. Victor Hugo


                                                                                        • robin 10 décembre 2009 08:43

                                                                                          Aladin use et abuse de la « théologie des failles ». 
                                                                                          Ce tour de passe-passe bien rodé consiste à pointer systématiquement les failles, inconnues et autres angles morts des recherches et théories scientifiques afin de les invalider en bloc. 

                                                                                          Sauf que quand les dites failles sont les pièces maîtresse d’une théorie ça fait désordre....du genre les chainons manquants introuvables.....lol !

                                                                                          J’attends toujours aussi qu’un scientifique m’explique comment un paquet d’acide aminés sont passés à la première cellule à partir de paramètres hasardeux


                                                                                        • docdory docdory 10 décembre 2009 23:21

                                                                                          @ Robin


                                                                                          1 °) D’après une estimation , les 500 000 espèces fossiles répertoriées ne représenteraient que 0,0002 % des espèces ayant habité le monde depuis le début du Cambrien. Régulièrement , des arbres phylogénétiques sont précisés par la découverte de nouveaux fossiles. Encore faut-il les chercher, ne comptons pas sur les créationnistes pour chercher et trouver des fossiles qui gêneraient leurs idées !
                                                                                          2°) Croyez-moi , les scientifiques s’activent à essayer de déterminer quel a été le processus évolutif qui a permis aux premiers acides aminés et autre molécules présentes sur la Terre primitive de former des structures biochimiques de plus en plus complexes qui ont fini par aboutir à la vie. Malgré tout , la recherche scientifique est comme Rome , elle ne s’est pas faite en un jour. Patience , vous aurez probablement vos réponses d’ici une vingtaine ou une trentaine d’années. 
                                                                                          Une chose est sure , c’est qu’il ne faut pas compter sur les « savants » créationnistes pour trouver quoi que ce soit dans ce domaine ....


                                                                                        • Blé 10 décembre 2009 07:47

                                                                                          Il y a une histoire passionnante que je recommande pour comprendre les écrits « religieux », c’est l’histoire de l’écriture.

                                                                                          Passer d’une culture orale à une culture de l’écrit, a demandé des dizaines de siècles. Mais il a fallut presque deux millénaires pour « créer » « inventer » « utiliser » l’écriture pour fixer « les histoires » et l’Histoire« . Sans elle, pas de religion du livre.
                                                                                          Trois lieux où l’on peut suivre la naissance de l’écriture : la Chine, la Mésopotamie, L’Egypte.
                                                                                           Ceux qui maîtrisaient l’écriture maîtrisaient le pouvoir. Un point commun aux trois religions du »Livre", les femmes n’avaient pas accès aux textes.

                                                                                           


                                                                                          • lemouton lemouton 10 décembre 2009 08:53

                                                                                            Mais à quoi sert cet article ??? A quoi sert la reflexion de l’auteur ?
                                                                                            je dois d’être d’une ignorance crasse pour ne pas en saisir la subtilité..

                                                                                            Ce que je me permets de penser, c’est que l’idée de créationnisme existe, comme une immense baudruche qui ne doit sa survie qu’à un bla-bla sans fondement, et qui voudrais se donner une réalité en avançant des affirmations .
                                                                                            exemple lu dans l’article, concernant les 7 jours :
                                                                                             « Ces faits et leur chronologie ont eu une importance ...etc, etc.. »
                                                                                            Mais où est la réalité de ces faits ?? qui les a constatés ?? tout leur language est ainsi..

                                                                                            Allez bye.. moi, je vis pour demain, je passe à un autre article, et m’en veux déjà, d’avoir laissé ces quelques lignes ici..


                                                                                            • lemouton lemouton 10 décembre 2009 08:58

                                                                                              Haa !! je viens de comprendre !!!

                                                                                              Créationnisme ==> SUPER TROLL !!!

                                                                                              Me suis fais avoir..  smiley


                                                                                              • vero87 10 décembre 2009 09:32

                                                                                                Aladin ! tu as perdu ta lampe !
                                                                                                l’impression ,désagréable qui ressort de ce forum c’est que face aux créationnistes on a le sentiment de se trouver devant un trou noir ! vous savez cette singularité d’où aucune lumière ne peut plus sortir ! un sorte d’effondrement de la pensée
                                                                                                Ô Saintes Lumières de la Philosophie
                                                                                                y’a encore du boulot
                                                                                                les minarets ont de beaux jours devant eux (nous ?)


                                                                                                • Nestor 10 décembre 2009 10:01

                                                                                                  Bonjour,

                                                                                                  Bonjour l’auteur,

                                                                                                  Et Dieu créa la Terre, le ciel, la Lune, le Soleil, les étoiles, les plantes … les animaux et les hommes en six jours. Puis, le 7ème jour, son œuvre achevée, Dieu se reposa.

                                                                                                  Puti, en 13 ou 15 milliards d’années il n’a bossé que 6 jours, quel fainéant celui là alors !


                                                                                                  • Markoff 10 décembre 2009 22:49

                                                                                                    Nestor, j’en déduis que Dieu était trés en avance sur les 35 heures !


                                                                                                  • paul 10 décembre 2009 10:35

                                                                                                    Comme l’écrit non666, prendre le pentateuque comme l’Origine n’est pas neutre dans l’article .

                                                                                                    L’agnosticisme, religion du doute, est ouvert à toutes les réflexions .Mais on ne peut ignorer les
                                                                                                    récentes découvertes de la science sur nos origines, sauf l’obscurantisme de certaines sectes
                                                                                                    aux E.U. qui refusent que l’évolution des espèces soit enseignée .
                                                                                                    Quand les preuves de vies extraterrestres seront trouvées, surtout si leur évolution est très largement supérieure à la nôtre, il y aura de grandes remises en question....


                                                                                                    • Nautile 10 décembre 2009 10:40

                                                                                                      Il y avait longtemps ....
                                                                                                      longtemps que les emberlificoteurs de première ne s’en étaient pas donnée à cœur joie !

                                                                                                      Alors allez y gaiement, mélangez tout, confondez tout !
                                                                                                      Sonnez trompettes du créationnisme, résonnez farfadets des bondieuseries !

                                                                                                      je n’ai pas des heures à consacrer à une réponse mille fois refaite ! A des âneries mille fois ressassées.

                                                                                                      Je laisserai de coté l’aspect religieux des choses ... cependant vouloir prendre au pied de la lettre des écrits datant d’une époque révolue ...
                                                                                                      Faire le monde en quelques jours alors que ma femme a mis près de 9 mois à chaque fois pour nous faire des enfants ! En plus je ne savais même pas si j’allais avoir un garçon ou une fille ... et nous n’en avions qu’un à la fois !
                                                                                                      Vraiment, chapeau bas messieurs les bon dieux ! Dites y’a un truc non ? allez ....

                                                                                                      Comment voulez vous après cela prendre au sérieux une science qui explique que la vie ne s’est pas faite en un jour, que c’est une succession d’essais et d’erreurs ... qui s’est joué du hasard mieux qu’un joueur de loto (allez expliquer un grattage ou un tirage à une archeobactérie !)
                                                                                                      Que plusieurs fois elle a failli annihiler tout son travail (l’imprudente !) et est repartie presque de zéro ...
                                                                                                      Une science bien incapable de trouver les traces qui sont forcément restées là ou on ne les a pas cherchées ! Bien incapable de trouver les restes d’être vivants qui n’ont pas eu la politesse et la décence de se fossiliser correctement !

                                                                                                      Non vraiment, messieurs les scientifiques .vous n’êtes pas raisonnables !
                                                                                                      Si en plus vous nous cachez des fossiles ! Oh je sais bien, vos détracteurs ne sont jamais allé voir des collections de fossiles, ni la manière dont vous les étudiez !

                                                                                                      Laissez les chiens aboyer ....la caravane continue à avancer

                                                                                                      Allez quand même quelques amuses gueules pour la route ...

                                                                                                      félicitation à Aladin. J’ai failli rire ! avant d’avoir envie de le remettre dans sa lampe ! Sans doute un génie sans bouillir.

                                                                                                      ALADIN : « La théorie de l’évolution en contradiction avec les lois scientifiques connues telles que la loi de labiogenèse, , la loi des genres et la seconde loi de la thermodynamique. Ces lois sont incontestables »
                                                                                                      Merci Aladin de ce grand n’importe quoi !
                                                                                                      Enfin, félicitation d’invoquer la deuxième loi de la thermodynamique. Je n’avais jamais vu l’entropie sous cet angle !

                                                                                                      ALADIN : « SI L’EVOLUTION A EUT LIEU POURQOI NE RETROUVONS-NOUS PAS DES FOSSILES INTERMEDIAIRES DANS LES CROUTES TERRESTRES ? »

                                                                                                      Voilà qui est limpide ! Limpide à plusieurs titre et signe de :
                                                                                                      - l’incompétence grave de quelqu’un qui n’a aucune idée de l’exceptionnel du phénomène de fossilisation !
                                                                                                      - l’ignorance de quelqu’un qui ne peut penser plus loin que le bout de son nez !
                                                                                                      Courage Aladin, avec un peu de chance, vous trouverez sans doute quelques fossiles de neurones dans vos croutes de nez ! Non ? Alors c’est sur, puisqu’il n’y a pas de génération spontanée, c’est forcément qu’il n’y en a pas derrière vos méninges.
                                                                                                      Essayez peut être le premier principe de la thermodynamique ... au moins il vous réchauffera !

                                                                                                      Non Philou 17, son explication n’est pas scientifique, elle est justement scientiste ! Elle émane de quelqu’un qui n’a aucune connaissance de la démarche scientifique, de la réalité de la recherche et qui grappille de ci de là des éléments qui lui permettent d’échaffauder ses révélations invraisemblables. C’est de l’affabulation, mais cela présente bien ... a moins d’aller vérifier la réalité des faits !
                                                                                                      Quelqu’un qui ne connait même pas le sens du mot « théorie » dans la démarche scientifique peut effectivement critiquer une théorie scientifique.

                                                                                                      ROBIN :"C’est bien pourtant ce que la science essaie de nous vendre depuis de nombreuses décennies, à savoir que des paramètres hasardeux permettraient à des molécules d’acides aminés de devenir des cellules, c’est à peu près comme si en secouant des composants discrets pendant des milliards d’années on obtenait un microprocesseur !"

                                                                                                      Ah Robin, si les scientifiques faisaient commerce de leur recherche, ils seraient les rois du pétrole ( affirmation au sens figuré je précise !) Tellement facile de dénigrer par une périphrase des décénies de réflexion et de recherche sur les mécanismes ayant abouti à l’explosion de la vie. Mais je veux bien prendre la pari avec vous : vous secouez votre sac pendant .. allez disons dix mille ans (Je ne veux pas que l’on m’accuse de vous créer des troubles musculo squelettiques !)
                                                                                                      On regarde après .. c’est promis ! S’il y a un microprocesseur, je vous offre le champagne !
                                                                                                      A moins que l’on observe une micro évolution ..quii sait dans mille ans vos neurones auront peut être poussé des axones !

                                                                                                      Enfin, cher auteur, faites une grasse matinée demain matin. Pas la peine de continuer ...
                                                                                                      Un bon petit verre de vin avec votre saint Marcellin et cela ira bien mieux !
                                                                                                      Et ne vous inquiétez pas pour les écris religieux .. il y a des gens qui ont passé leur vie à essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !
                                                                                                      la seule chose qui est sure, c’estqu’ils ont trouvé le moyen de faire que des hommes se sont battus contre d’autres hommes ..et continue encore !
                                                                                                      C’est bien la seule preuve d’absence d’évolution de notre espèce que je pourrais envisager !
                                                                                                      Une espèce qui est loin d’être le centre du monde !



                                                                                                      • robin 10 décembre 2009 14:01

                                                                                                        Vous reconnaissez donc que la science est bien emmerdée de nous expliquer comment un paquet d’acide aminés deviennent une cellule ?


                                                                                                      • robin 10 décembre 2009 14:08

                                                                                                        Vous irez m’expliquer aussi comme les théories évolutionistes peuvent nous expliquer la survenue d’organes opérationnels impliquant la mise au point SIMULTANEE de plusieurs fonctions élémentaires comme l’oeil par exemple (qui nécessite simultanément : une lentille, une rétine, un faisceau nerveux dédié etc.) ?


                                                                                                      • claude claude 10 décembre 2009 15:34

                                                                                                        @ robin,

                                                                                                        la réponse est : je vous invite à parcourir tout le site.
                                                                                                        les démonstrations y son claires et argumentées.

                                                                                                        je remets ici la copie d’un post sur un autre fil :

                                                                                                        juste une question aux créationnistes :

                                                                                                        est-ce que la science en est au même point qu’au xviii siècle ? xix ? xx siècles ?

                                                                                                        contrairement à vos obstinations rétrogrades, proche de l’atrophie cérébrale, les véritables scientifiques savent se remettre en question, au fur et à mesure de l’avancée des recherches.

                                                                                                        les dernières avancées en paléontologie ont permit de refaire l’arbre généalogique des hommes et de leurs cousins, dont néandertal et florès font partie, ainsi que les chimpanzés.
                                                                                                        la classification phylogénétique de l’homme, montre bien quels sont les noeuds à partir desquels, de nouvelles branches sont apparues.

                                                                                                        contrairement, à vos posititions crispées, sur l’immobililisme et le déterminisme divin, les scientifiques discutent, se disputent parfois, ne sont pas d’accord entre eux sur des détails ( par ex : Sahelanthropus tchadensis et Homo floresiensis sont l’objet d’âpres discussions entre les scientifiques pour savoir si oui ou non ils doivent être reconnus comme des espèces à part entière d’hominidés), mais ils sont d’accord sur l’essentiel : en 4 milliards d’années, on est passé des acides aminés à une multitude de formes de vie complexes, capables de vivre dans des conditions extrêmes ( chaleur, froid, obscurité, profondeur), d’interagir entre elles par osmose, complémentarité, « saprophisme », mimétisme...


                                                                                                        la sensation qu’il existait une évolution ne date pas du xix° siècle avec darwin, déjà à partir de l’antiquité, les mathématiciens, les médecins, les biologistes, botanistes, se sont posé cette question en observant le vivant.
                                                                                                        cela s’est accéléré au XVIII, avec lamark, cuvier, linné, buffon,... darwin se s’est inscrit que dans la continuité des travaux antérieurs en y apportant sa pierre.
                                                                                                        grégor mendel a introduit la génétique avec ses petits pois et la découverte de l’adn a fait faire un bond en avant sur l’étude de l’évolution, car on peut quantifier et qualifier celle-ci en repérant des marqueurs sur les chromosomes..

                                                                                                        je serais curieuse de savoir, comment l’on peut réfuter une réalité observable à « l’œil nu », car il suffit de prendre un outil approprié pour constater la réalité physique de cette évolution du vivant.


                                                                                                        la diversité des espèces vivantes, qu’elles soient végétales ou animales montre la richesse de cette évolution. l’homme en sélectionnant les caractéristiques des animaux domestiqués, a créés de multiples « races » de chiens, vaches, pigeons, mais aussi arbres fruitiers, céréales, légumineuses...


                                                                                                        la science est logique, expérimentale, septique par définition, rationnelle et rigoureuse. elle est matérielle. 1+1 font 2, si le résultat n’est pas 2, c’est que l’une des 2 premières proposition est fausse. 

                                                                                                        la foi, elle est une certitude, un sentiment totalement irrationnel basé sur une croyance à qui on fait confiance, car comment croire en un ou des entités que l’on a jamais vu, sans avoir la profonde et confiante conviction qu’il(s) existe(nt). il n’y a pas de place pour le scepticisme, sinon, lorsque la réponse à « dieu(x) existe(nt)-il(s) » est « non » ... on n’est plus croyant. Donc, la réponse ne peut-être que oui !

                                                                                                        lorsqu’on reprend les « études des créationnistes » celles-ci présente de nombreuses entorse à la logique fondamentale : il est impossible de réaliser une expérience scientifique en voulant la faire coller aux dogmes religieux, car on se coupe de la possibilité d’une réponse sincère. que se passet-il lorsque la réponse va à l’encontre du dogme ? dieu(x) peu(ven)t-il(s) se tromper ?

                                                                                                        les créationnistes nient la science, et non le contraire, car les scientifiques pensent que chacun a le droit de croire.. 

                                                                                                        au fait, comment a fait noé, pour faire entrer les dizaines de millions d’espèces vivantes dans son arche ? les arbres, les insectes (80% du vivant), les kangourous, les dodos, les tatous,bref tous les animaux qui étaient inconnus à l’époque de la rédaction de la genèse ?


                                                                                                      • Nautile 10 décembre 2009 16:55

                                                                                                        L’art de déformer les choses pour dire n’importe quoi ...
                                                                                                        Un paquet d’acides aminés ne deviendra jamais une cellule !

                                                                                                        Avez vous vu un paquet de briques devenir une maison entière ?


                                                                                                      • Nautile 10 décembre 2009 17:05


                                                                                                        Mon cher Robin,

                                                                                                        il ne m’appartient pas de faire votre formation de base en sciences de la vie ...
                                                                                                        Vous en auriez pourtant besoin avant d’asséner de telles stupidités !
                                                                                                        L’œil n’est pas une fonction élémentaire.
                                                                                                        Et la phylogénie nous explique très bien son évolution.
                                                                                                        D’ailleurs si vous vous intéressiez à ce seul sujet de l’œil, vous verriez qu’une foultitude de solutions différentes ont été développées par les espèces vivantes ...

                                                                                                        mais bon à quoi bon vous parler d’évolution ? Autant expliquer la dérive des continents à ma tortue !


                                                                                                      • moi moi 10 décembre 2009 10:52

                                                                                                        Tant qu’à croire, pourquoi pas ça...

                                                                                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pastafarisme

                                                                                                        A chacun sa sauce smiley


                                                                                                        • kiouty 10 décembre 2009 11:06

                                                                                                          Ca me fait marrer le « ne pas opposer science et croyance ». Ben d’une part, il n’y a rien a opposer, on n’est plus du tout dans les mêmes schéma intellectuels. L’un est basé sur la rationnalité, l’autre l’irrationalité.
                                                                                                          Je n’ai pas dit que l’irrationnalité n’était pas respectable, elle peut aider : avoir une vie spirituelle est important dans la vie d’un être humain. Mais venir opposer quelquechose d’aussi personnel que les croyances personnelles à la science, c’est leur accorder une validité générale et universelle à ces croyances qu’elles ne possèdent certainement pas.
                                                                                                          Et d’autre part, si on accepte de vouloir confronter la science et les croyances, ce qui est un peu débile mais soit, admettons, on ne peut que constater a quel point les deux sont desespérément antagonistes et ne peuvent réellement se concilier. Enfin, elles ne se concilient que pour les partisans de la croyance dans un débat qui n’intéressent qu’eux. Les scientifiques, eux, se marrent doucement.


                                                                                                          • Png persona-nongrata 10 décembre 2009 11:47

                                                                                                            Je viens passer 15 minutes à lire les réactions d’évolutionistes et toujours aucune preuve factuelle....réactions émotives à la chaine , dénit des personnes qui ne pensent pas comme eux et gérémiades en tous genre....

                                                                                                            Vous étes bien mal barré même votre « empire » intellectuel s’écroule jour aprés jour 

                                                                                                            • Martin D 10 décembre 2009 12:08

                                                                                                              la Torah et la Bible ont été altéré si bien que la Torah originelle et l’Evangile originelle ne sont plus là pour être compris.

                                                                                                              en effet, comment accepter un Dieu qui puisse se reposer ? c’est inpensable, inimaginable et contre toute logique !

                                                                                                              Dieu existe depuis toute éternité, Il ne dort pas, Il ne mange pas, Il ne se fatigue pas, Il ne se trouve pas à un endroit donnée, Il n’a pas de rival et nul n’est égal à Lui...

                                                                                                              Seul le Coran rétablit la vérité sur le monothéisme pur originelle que Dieu avait informé aux humains via ses prophètes et messagers depuis Adam, en passant par Noé, Abraham, Moise, Jésus et Muhammad (paix sur eux) le sceau des prophètes.

                                                                                                              ils ont tous annoncé un seul et unique Dieu, créateur de toutes choses, y compris de l’univers. Aucun mot humain ne peut décrire ce qu’est un Ange ou un Démon, bien que Dieu nous ait dit que l’un a été créé à partir de lumière et l’autre à partir du feu....alors il est impossible de décrire Dieu bien qu’Il nous ai donné des noms pour le comprendre : le Miséricordieux, le Clément, le dur en chatiment, le 1er, le dernier, l’eternel, le bienfaiteur, etc....

                                                                                                              la science moderne ne rentre à aucun moment en conflit avec le Coran bien au contraire, beaucoup de scientifiques se sont convertis à l’Islam suite à la lecture de faits scientifiques ecrit dans le coran

                                                                                                              Et nous avons créé, à partir de l’eau, toute chose vivante. Ne croient-ils donc pas ?
                                                                                                              Sourate 21, Verset 30


                                                                                                              • Jordi Grau J. GRAU 10 décembre 2009 12:18

                                                                                                                Je n’ai pas lu tous les messages en détail, mais je crois que personne n’a fait remarquer un détail intéressant : la Genèse commence par DEUX récits de la création. Le premier est celui cité par l’auteur. D’après ce récit, l’homme aurait été créé en dernier par Dieu. Le second récit, lui, relate l’histoire du paradis terrestre et du péché d’Adam et Eve. Dans ce récit, l’homme est créé AVANT les animaux, qui sont une sorte de cadeau que Dieu fait à l’homme. Enfin est créée la femme à partir du côté d’Adam. Ces deux récits, qui ont sans doute été écrits par deux personnes différentes et à deux époques différentes, se contredisent donc. Conclusion : soit la Bible se trompe, soit il ne faut pas la prendre au pied de la lettre. Voilà qui affaiblit singulièrement la position des créationnistes (chrétiens ou juifs, en tout cas).

                                                                                                                Deuxième remarque : je ne crois pas qu’il faille nécessairement opposer foi et science. La science peut prouver que certains récits religieux sont mythiques mais elle n’a pas, me semble-t-il, à se préoccuper de la question de l’existence de Dieu. Ainsi, il sera toujours possible à un savant évolutionniste de dire que, d’une façon indirecte, tout est l’oeuvre d’un créateur. Mais il ne dira certainement pas que toutes les espèces sont apparues en même temps, et qu’elles sont sorties toutes achevée des mains du divin architecte.


                                                                                                                • Grasyop 10 décembre 2009 12:34

                                                                                                                  La science selon la Bible. Pourquoi pas ?

                                                                                                                  Quand vous en aurez terminé avec la Bible, vous pourrez nous faire la même chose avec Harry Potter, s’il vous plaît ?
                                                                                                                  Ou alors avec les Schtroumpfs, j’aime bien les Schtroumpfs ?


                                                                                                                  • Alain Cocarix Alain Cocarix 10 décembre 2009 13:22
                                                                                                                    Madame, Monsieur,

                                                                                                                    Lisez TdC et le cerveau de toutes les sciences. 
                                                                                                                    L’œuvre est corrélée aux efforts en cours 
                                                                                                                    au LHC du CERN à Genève (la plus grande 
                                                                                                                    machine scientifique de tous les temps 
                                                                                                                    « la machine à expliquer l’Univers »).

                                                                                                                    Il s’agit de 10 mille requêtes sur Google
                                                                                                                    cristallisées en un ouvrage inouï.

                                                                                                                    Une réflexion dans ces champs de la pensée : 

                                                                                                                    1. Renouveau créationniste et trinitaire ; 
                                                                                                                    2. Anthropologie théologique ; 
                                                                                                                    3. Théologie en modernité et postmodernité ;
                                                                                                                    4. La foi et la culture contemporaine ;
                                                                                                                    5. L’intelligence de la foi (science et religion).

                                                                                                                    D’autre part, c’est un raccourci qui 
                                                                                                                    arrive à mettre en une seule page 
                                                                                                                    ce qui demande un volume à d’autres.

                                                                                                                    Avis important
                                                                                                                    Pas recommandée à ceux qui
                                                                                                                    manifestent un Q I « quotient
                                                                                                                    intellectuel » inférieur à « 130 »,
                                                                                                                    pour éviter tout choc culturel.

                                                                                                                    « La lumière se cache derrière le nez ; 
                                                                                                                    l’obscurité devant. » [Alain Cocarix],
                                                                                                                    citation personnelle.

                                                                                                                    Bien cordialement,

                                                                                                                    (l’auteur)
.


                                                                                                                    • sissy972 13 décembre 2009 15:21

                                                                                                                      Bonjour M. Alain Cocarix,
                                                                                                                      Message subliminal ?
                                                                                                                      Réessayez demain car l’auteur nous promet une suite.
                                                                                                                      J’espère que vous en direz vous aussi un peu plus.
                                                                                                                      Bonne journée
                                                                                                                      Sylvia


                                                                                                                    • aladin aladin 10 décembre 2009 16:27



                                                                                                                      @Nautile

                                                                                                                      « je n’avais jamais vu l’entropie sous cet angle »



                                                                                                                      L’entropie et l’ordre
                                                                                                                      Dans le but de comprendre le concept d’ordre dans l’univers, il nous faut d’abord parler de la seconde loi thermodynamique, l’une des lois physiques universelles fondamentales.
                                                                                                                       
                                                                                                                      Selon cette loi, des systèmes organisés, abandonnés à eux-mêmes, deviendraient, avec le temps, de moins en moins stables et organisés. Cette loi est aussi appelée la loi de l’entropie. En physique, l’entropie est le degré de désordre qui existe dans un système. En d’autres termes, la transition d’un système stable à un système instable correspond à une augmentation de son entropie. L’instabilité d’un système est donc directement liée à son entropie.
                                                                                                                       
                                                                                                                      Un bon nombre d’exemples de ce phénomène bien connu peuvent être observés dans notre vie quotidienne. Si vous abandonnez votre voiture dans un coin pendant une année ou si ce n’est même que pendant un ou deux mois, vous ne vous attendrez certainement pas à la retrouver dans l’état dans lequel vous l’avez laissée. Vous trouverez sans doute une voiture aux pneus crevés, aux fenêtres cassées, au moteur et à la carrosserie endommagés, etc. De même, si vous négligez de prendre soin de votre maison pendant quelques jours, la poussière s’accumulera très vite et le désordre augmentera avec le temps. Ces exemples sont des genres d’entropie qui peuvent être contrés en nettoyant, en ramassant vos affaires, et en jetant les poubelles.
                                                                                                                       
                                                                                                                      La seconde loi thermodynamique est en règle générale considérée comme valable et incontournable. Einstein, l’un des scientifiques les plus connus de notre siècle, considère cette loi comme étant « la première loi de toutes les sciences ». Le scientifique américain Jeremy Rifkin fit un commentaire à ce sujet dans Entropy : A New World View :
                                                                                                                      La Loi de l’Entropie régnera comme le paradigme directeur de la période historique à venir. Albert Einstein a dit qu’elle est la première loi de toutes les sciences : Sire Arthur Eddington y réfère en tant que loi métaphysique suprême de l’univers entier.1
                                                                                                                      Il est important de réaliser que la loi de l’entropie rejette d’emblée beaucoup d’arguments matérialistes. En effet, supposons qu’il existe un dessein et un ordre définis dans l’univers ; la loi maintient qu’au fil du temps, ceux-ci seraient annulés par l’univers lui-même. Cette observation nous mène à deux conclusions :
                                                                                                                      1. Abandonné à lui-même, l’univers ne pourrait exister éternellement. Selon la seconde loi, l’entropie serait maximisée à travers l’univers sans une intervention externe quelconque, entraînant un état d’homogénéité total.
                                                                                                                      2. L’affirmation selon laquelle l’ordre qui nous entoure n’est pas le résultat d’une intervention extérieure n’est pas non plus valide. Juste après le Big-Bang, la grande explosion à la suite de laquelle l’univers a vu le jour, l’univers se trouvait précisément dans un état désorganisé identique à une situation dans laquelle l’entropie aurait été maximisée. Pourtant, ceci a changé, comme nous nous en rendons compte en regardant simplement autour de nous. Ce changement a violé l’une des lois fondamentales de la nature, celle de l’entropie. Il n’existe simplement pas d’autre moyen d’expliquer ce changement que de reconnaître une sorte de création surnaturelle.
                                                                                                                      Peut-être qu’un exemple clarifiera-t-il le second point mentionné ci-dessus. Imaginons que l’univers est une énorme cave pleine d’un mélange d’eau, de rochers, et de saleté. Quittons la cave pendant quelques milliards d’années et revenons ensuite pour y jeter un coup d’œil. A notre retour, nous remarquons que la taille de certaines pierres a diminué, alors que d’autres ont disparu, que la quantité de poussière et de boue a augmenté, et ainsi de suite. En général, tout sera bien plus désorganisé, comme il fallait du reste s’y attendre. Par contre, si des milliards d’années plus tard, nous trouvons certaines pierres délicatement sculptées en forme de statue, nous serions forcés d’admettre que cet ordre des choses ne peut plus être expliqué par les lois de la nature. La seule et unique explication sera alors qu’un « esprit conscient » enclenche ces phénomènes.
                                                                                                                       
                                                                                                                      L’ordre qui règne dans cet univers est donc la preuve la plus probante de l’existence d’une conscience supérieure. Le physicien allemand Max Planck, lauréat du Prix Nobel, explique l’ordre dans l’univers :
                                                                                                                      Dans tous les cas, il nous faudrait dire, en résumé, que selon tout ce qui a été enseigné par les sciences exactes à propos de l’immense réalité de la nature dans la quelle notre planète minuscule joue un rôle insignifiant, un certain ordre domine - un ordre qui est indépendant de l’esprit humain. Malgré tout ceci, dans la mesure où nous pouvons nous en assurer avec nos sens, cet ordre peut être formulé en termes d’une activité déterminée. Il existe donc des preuves de l’existence d’un ordre intelligent dans l’univers.2
                                                                                                                      Paul Davies explique de la façon suivante le triomphe de cet équilibre merveilleux et de cette harmonie sur les théories matérialistes :
                                                                                                                      Partout où nous regardons dans l’univers, des galaxies éloignées au plus profond de l’atome, nous trouvons de l’ordre... Le concept de l’information se trouve au cœur de l’idée d’un univers spécial, et en ordre. Un système hautement structuré, qui présente une activité organisée, nécessite l’usage de beaucoup d’information afin d’être décrit. En d’autres mots, nous pouvons sans autre statuer qu’il contient beaucoup d’information.
                                                                                                                       
                                                                                                                      Nous nous trouvons donc face à une étrange situation. Si l’information et l’ordre ont une tendance naturelle à disparaître, d’où provient donc, à la base, toute l’information qui fait du monde un endroit si spécial ? L’univers est comme une horloge qui se dérègle petit à petit. Mais comment donc fut-elle été mise en route en tout premier lieu ? 3
                                                                                                                      Einstein fait référence à cet ordre comme étant un événement inattendu. De plus, il dit que celui-ci devrait être considéré comme un miracle :
                                                                                                                      A priori [en raisonnant de cause à effet], on peut envisager que le monde suit certaines lois [c’est à dire qu’il est soumis à certaines lois et à un certain ordre] mais seulement dans la mesure où nous [les êtres humains] intervenons en utilisant notre capacité d’organisation... [Pourtant, à la place de cela, nous trouvons] dans le monde objectif un haut degré d’ordre auquel nous ne nous y attendions pas. Ceci est un « miracle » qui est, de plus, encore renforcé par le développement de notre connaissance.4
                                                                                                                      En bref, l’ordre qui existe dans l’univers exige une compréhension et une connaissance approfondies et exhaustives. Cet ordre a été conçu, organisé et préservé par Allah.
                                                                                                                       
                                                                                                                      Allah révèle, dans le Coran, que les cieux et la terre sont préservés par une puissance suprême :
                                                                                                                       
                                                                                                                      « Allah a tout pouvoir sur les cieux et la terre, les empêchant de disparaître. Et s’ils venaient à disparaître, personne ne pourrait les maintenir. Il est certainement celui qui Engendre et Celui qui Pardonne. » (Sourate al-Fatr, verset 41)
                                                                                                                       
                                                                                                                      L’ordre divin qui règne dans notre univers démontre la faiblesse des matérialistes qui considèrent l’univers comme étant une simple masse de matière abandonnée à elle-même. Ceci est révélé dans un autre verset du Coran :
                                                                                                                       
                                                                                                                      « Si la vérité était de suivre leurs caprices et leurs désirs, les cieux et la terre ainsi que tout ce qui y vit aurait été conduit à la ruine... » (Sourate al-Muminune, verset 71)
                                                                                                                       
                                                                                                                      Notes
                                                                                                                      1 Jeremy Rifkin, Entropy : A New World View, New York, Viking Press, 1980, p. 6
                                                                                                                      2 Max Planck, Mai 1937, cité dans A. Barth, The Creation (1968), p. 144
                                                                                                                      3 Paul Davies, The Accidental Universe, (1982) Cambridge : Cambridge University Press., préface
                                                                                                                      4 Albert Einstein, Lettres à Maurice Solovine, 1956, p. 114-115

                                                                                                                      PS : que nos amis Chrétiens et juifs ne voient pas dans les citations des versets du Coran autre chose que le desir d’apporter un plus a nos argumentations, je suis certains que de tels exemples se trouvent egalement dans la bible et la thorah.

                                                                                                                      • Nautile 10 décembre 2009 17:28

                                                                                                                        Bien triste Aladin !

                                                                                                                        Les mots dans le domaine scientifique ont un sens qu’ils n’ont pas dans le domaine commun !
                                                                                                                        Ce n’est pas en amalgamant citations extraites de leurs contextes, textes divers et (a)variés que vous ferez avancer les choses.

                                                                                                                        Amusant presque de vouloir condamner une théorie scientifique à l’aide d’une loi extraite d’une autre théorie scientifique !
                                                                                                                        Juste pour votre info, l’entropie n’est pas le degré de désordre d’un système, mais sa mesure !
                                                                                                                        Cette précision me permettra de zapper les paragraphes de vos exemples sans aucun intérêt.

                                                                                                                        Même pas envie de relever les galimatias de la suite ...
                                                                                                                        Enfin, je reconnais quand même que c’est bien présenté : références à des auteurs connus, citations multiples, notes en bas de texte.
                                                                                                                        On croirait du vrai !

                                                                                                                        Que le lecteur ne s’y trompe pas ! Cette accumulation de fausses certitudes (béatitudes) n’est pas innocente. La démarche est connue. Et votre accumulation montre simplement que l’argumentaire est préparé de longue date pour leurrer le passant !
                                                                                                                        Les créationnistes cependant en sont réduits à avaler des couleuvres de plus en plus grosses pour nous faire croire à leur m....
                                                                                                                        Se référer au Big bang pour mettre en avant l’origine divine de l’univers  !
                                                                                                                        C’est quand même fort de café !

                                                                                                                        Allez, couché le génie, retour dans sa lampe !


                                                                                                                      • aladin aladin 10 décembre 2009 18:17





                                                                                                                        @nautile
                                                                                                                        En quoi votre père spirituel, charles Darwins, était scientifique ?ce
                                                                                                                        naturaliste, amateur, et adepte de « Bachus », lui qui, dans l’atmosphère moyennageuse du 19ème siècle, ignorait tout  des sciences de biologie, zoologie, microbiologie, génétique, paléontologie, géologie, biologie moléculaire et de paléoanthropologie, qui a été chassé de tous les écoles qu’il a frequenté, et qui avait, même jeté à la mer, tous les échantillons qu’ils avait récoltés, parcequ’ils avaient déperis, faute de soin, parce que notre vaillant naturaliste a passé le plus clair de sa traversée à se saouler avec les matelots (lisez sa biographie).




                                                                                                                        • aladin aladin 10 décembre 2009 22:56

                                                                                                                          L’idéologie  Darwiniste proposa le mensonge selon lequel la vie est un champ de bataille, qu’il est légitime que les « races inférieures » soient  éradiqués, et qu’à la fin de cette bataille, « le plus fort » survivra tandis que le reste sera éliminé, et que l’humanité « avancera » de cette manière.

                                                                                                                          Selon cette croyance pervertie, il est considéré comme normal que les personnes handicapées ou appartenant a des « races inferieures » soient rassemblées et abandonnées à la mort dans des camps de concentration. Tous les massacres, les génocides, l’oppression et la cruauté sont littéralement considérés comme un énorme succès.

                                                                                                                           

                                                                                                                          . Dans son livre « La descendance de l’homme », Darwin  a tenté de faire plusieurs étranges prophéties racistes. On y trouve que les noirs et les Aborigènes d’Australie étaient considérés au même statut que les gorilles :

                                                                                                                          Dans un futur très proche, pas aussi loin que des siècles, les races civilisées de l’homme extermineront presque certainement, et remplaceront les races sauvages à travers le monde. Au même moment, les singes anthropomorphes… seront sans aucun doute exterminés. L’écart entre l’homme et ses plus proches alliés sera ainsi plus large, car il interviendra entre l’homme dans un état plus civilisé, comme nous l’espérons, que même celui du Caucasien, et certains singes aussi inférieurs que le babouin, au lieu d’intervenir, comme maintenant, entre les nègres ou les Australiens et les gorilles. » (Charles Darwin, The Descent of Man, 2ème édition, New York, A L. Burt Co., 1874, p. 178)

                                                                                                                          L’idée de Darwin que les races africaines étaient arriérées et devaient disparaître lors du soi-disant processus d’évolution, accordait une légitimité supposée sur la colonisation impitoyable de l’Afrique et l’avilissement d’Africains innocents.

                                                                                                                           

                                                                                                                          Lorsque l’on observe l’idéologie nazie en particulier, on peut constater que les Nazis caressaient le rêve de voir émerger une race germanique, qu’ils considéraient comme la race supérieure qui dominerait le monde entier, et c’est dans cet objectif qu’ils ont œuvré à l’éradication des autres races, les Juifs particulièrement.

                                                                                                                           Selon Wilhelm Reich, "la théorie de la race est l’axe théorique du fascisme allemand". 

                                                                                                                          Les fondements de cet axe théorique reposent sur la théorie darwinienne de l’évolution.

                                                                                                                           Le principal élément déclencheur dans le développement du racisme au 19ème siècle en Europe a été le remplacement de la croyance chrétienne selon laquelle "Dieu a créé tous les peuples égaux" par le darwinisme. En suggérant que l’homme est le résultat d’une évolution à partir de créatures plus primitives, et que certaines races ont atteint un stade d’évolution plus avancé que d’autres, cette théorie a présenté un masque scientifique au racisme.

                                                                                                                           

                                                                                                                          En somme, Darwin est le père du racisme. James Jolly, qui fut pendant plusieurs années professeur d’histoire dans des universités telles qu’Oxford, Stanford et Harvard, a expliqué le lien entre le darwinisme et le racisme dans son livre Europe Since 1870 (L’Europe depuis 1870), qui figure toujours au programme des universités :

                                                                                                                          Charles Darwin, naturaliste anglais dont les livres On the Origin of Species (L’origine des espèces), publié en 1859, et The Descent of Man (La filiation de l’homme) publié en 1871, ont suscité des controverses qui ont affecté de nombreux aspects de la pensée européenne […]. Les idées de Darwin et de certains de ses contemporains, tels le philosophe anglais Herbert Spencer, […] furent appliquées à des questions très éloignées des discussions scientifiques initiales [...]. L’élément du darwinisme qui semblait s’appliquer le mieux au développement de la société était l’idée que l’excès de population par rapport aux ressources nécessaires à son maintien donnait lieu à une lutte constante pour la survie, dans laquelle le gagnant était le plus fort ou le mieux « adapté ». A partir de cette idée, il fut facile pour certains sociologues de donner à la notion d’adaptation une apparence morale, afin de légitimer le fait que les espèces ou races qui parvenaient à survivre étaient moralement en droit de le faire.

                                                                                                                           

                                                                                                                          La doctrine de la sélection naturelle pouvait alors être très facilement associée à un autre courant de pensée instigué par un écrivain français, le comte Joseph-Arthur Gobineau, qui publia Essai sur l’inégalité des races humaines en 1853. Gobineau insistait sur le fait que le facteur le plus déterminant dans le développement était la race, et que les races supérieures étaient celles qui conservaient leur pureté. Parmi ces dernières, d’après Gobineau, figurait la race aryenne, qui avait le mieux survécu […]. C’est […] Houston Stewart Chamberlain qui contribua à l’approfondissement de ces idées […]. Hitler lui-même admirait cet auteur (Chamberlain), à tel point qu’il vint le voir sur son lit de mort en 1927

                                                                                                                          Le biologiste évolutionniste allemand Ernst Haeckel est l’un des pères spirituels les plus marquants du nazisme. Haeckel introduisit la théorie de Darwin en Allemagne, et en fit un programme tout prêt pour les Nazis. Hitler adopta un racisme politique inspiré de racistes tels qu’Arthur Gobineau et Houston Stewart Chamberlain, et un racisme biologique influencé par Haeckel.
                                                                                                                           

                                                                                                                          En effet, une forte influence darwiniste peut être décelée chez tous les idéologues nazis. Dans la théorie élaborée par Hitler et Alfred Rosenberg, on peut rencontrer des concepts tels que la « sélection naturelle », « l’accouplement sélectif » et la « lutte interraciale pour la survie », idées récurrentes dans L’origine des espèces de Darwin. Le titre du livre d’Hitler, Mein Kampf (Ma lutte), est inspiré du principe darwinien selon lequel la vie est une lutte constante pour la survie, et ceux qui en ressortent victorieux survivent. Dans ce livre, Hitler parle des races de la manière suivante :

                                                                                                                          « L’histoire culminerait dans un nouvel empire millénaire d’une splendeur incomparable, fondé sur une nouvelle hiérarchie raciale organisée par la nature elle-même. »

                                                                                                                          . L’historien Hickman évoque l’influence déterminante du darwinisme sur Hitler en ces termes :

                                                                                                                          (Hitler) était un partisan convaincu et un prédicateur de l’évolution. Quelles que soient la profondeur, la complexité de sa psychose, il est certain que [le concept de lutte était important parce que] […] son livre, Mein Kampf, a clairement mis en avant une série d’idées évolutionnistes, en particulier celles qui mettent l’accent sur la lutte, la survie du plus adapté et l’extermination des faibles pour améliorer la société.

                                                                                                                          Dans The Mass Psychology of Fascism, Whilhelm Reich décrit la théorie nazie :

                                                                                                                          « La théorie de la race procède de la supposition selon laquelle l’accouplement de chaque animal avec un individu de sa propre espèce exclusivement constitue une loi immuable de la nature. La sélection naturelle s’observe également dans la lutte quotidienne pour la survie, dans laquelle les plus faibles, c’est-à-dire les races inférieures, périssent. Cela concorde avec la « volonté de la nature », car toute amélioration et toute reproduction « de qualité » cesserait si les faibles, qui constituent la majorité, ne laissaient plus la place aux forts, qui sont minoritaires. » 

                                                                                                                          Comme nous pouvons le constater, ce point de vue biologique, à la base de la théorie raciale des nazis, relève du darwinisme à l’état pur. Les idées aberrantes selon lesquelles le but de la nature serait "d’amener les espèces supérieures à évoluer", qu’elle instaure un mécanisme de sélection naturelle à cette fin, et que les faibles sont inévitablement éliminés, ne sont qu’un simple condensé du darwinisme.

                                                                                                                           

                                                                                                                          Ces idées évolutionnistes, qui n’ont aucun fondement scientifique et ne sont que des remaniements de la superstition « d’assigner une conscience à la nature », présente dans les cultures animistes, ont atteint leur summum dans la sauvagerie des nazis


                                                                                                                          Lorsque Hitler a dit, "Si l’on enlevait les Allemands du Nord, il ne resterait rien d’autre que la danse des singes", cette pensée s’appuyait sur l’idée darwiniste que l’homme descend du singe.

                                                                                                                          Ce raisonnement est le catalyseur des horribles massacres perpétrés contre plusieurs races telles que les Gypsies, les Slaves, les Russes, et surtout les Juifs. 


                                                                                                                           

                                                                                                                          Aujourd’hui, beaucoup de mouvements antisémites ou prônant un racisme de la sorte tirent leur inspiration du darwinisme social. Dans le manifeste de l’une des organisations racistes les plus radicales des Etats-Unis, la National Alliance (Alliance Nationale), les fondements de cette doctrine sont exposés clairement.

                                                                                                                          L’organisation fasciste National Alliance insiste sur la différence entre la doctrine qu’elle prône et les "croyances sémitiques" (Islam, Christianisme et Judaïsme), et déclare que ses membres croient uniquement en la nature, qu’ils sont évolutionnistes, tandis que les « croyances sémitiques » sont fondées sur la foi en Dieu. Dans ce manifeste, la logique évolutionniste qui se cache derrière cette idéologie raciste est décrite comme suit :

                                                                                                                          Notre monde est hiérarchiquement organisé. Chacun de nous est un membre de la race aryenne (ou européenne) qui, comme les autres races, a développé des caractéristiques propres au cours des milliers d’années durant lesquelles la sélection naturelle l’a non seulement adaptée à son environnement, mais l’a également fait progresser sur le chemin de l’évolution. Ces races qui ont évolué dans l’environnement nordique, plus hostile, survivaient à des hivers exigeant organisation et autodiscipline, et ont développé plus rapidement des facultés mentales supérieures.

                                                                                                                          La National Alliance Organization est basée aux Etats-Unis, et publie des livres et des magazines en suédois, français, allemand, portugais et en russe. Elle diffuse rapidement son idéologie darwiniste et néo-païenne. Les articles publiés dans le magazine fasciste National Vanguard de cette organisation citent fréquemment les travaux de Darwin et d’autres idéologues du darwinisme social. Des assertions et commentaires darwiniens et une propagande similaires défendant la culture païenne contre les religions divines peuvent être trouvés dans les publications et les sites internet d’autres organisations fascistes.

                                                                                                                           

                                                                                                                          En clair, le racisme fasciste né de la résurgence de la culture païenne et de la théorie de l’évolution naturelle au 19ème siècle continue de gagner de l’ampleur au 21e siècle, avec toujours les mêmes idées maîtresses.

                                                                                                                          Les meurtres eugéniques, encouragés par Ernst Haeckel et commis par les nazis, et les massacres nazis des années de guerre étaient étayés par une philosophie commune : l’idée que les humains sont de simples animaux, et que les races humaines sont en conflit permanent. Les nazis n’hésitèrent pas à assassiner des centaines de millions d’enfants dans la réalisation de leurs idées cruelles.



                                                                                                                          Les valeurs prônées par le Coran sont contre le racisme

                                                                                                                           

                                                                                                                          . Selon l’Islam, la supériorité humaine n’a rien à voir avec la race. Quelle que soit la race des hommes, ce sont toujours des hommes. Chacun d’eux a été créé et placé dans ce monde par Dieu. Le Coran énonce cette vérité en ces mots :

                                                                                                                           

                                                                                                                          O hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, nous vous avons repartis en peuples et en tribus ; Le plus noble d’entre-vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient, en vérité, et bien informé.  (Coran, 49 : 13)

                                                                                                                           

                                                                                                                          Le verset susmentionné est parfaitement clair. Quels que soient les critères de jugement de la supériorité des hommes en ce monde, aux yeux de Dieu, cette « supériorité » consiste à être proche de Lui et à Le craindre.

                                                                                                                           

                                                                                                                          Toute personne ou tout groupe qui considère une race comme « supérieure », ou qui essaie de la faire paraître comme telle, se perd dans des illusions 

                                                                                                                          … Et cela à cause de leur orgueil dont ils s’enflent sur la terre, et de leurs machinations criminelles : mais les machinations criminelles n’enveloppent que ceux qui les mettent en œuvre. Espèrent-ils autre chose que d’être jetés dans la voie des peuples d’autrefois ? Tu ne trouveras point de variations dans les voies de Dieu. N’ont-ils pas voyagé dans ces pays ? N’ont-ils pas vu quel a été le sort de leurs devanciers, qui étaient cependant plus robustes qu’eux ? Rien aux cieux ni sur la terre ne saurait affaiblir Sa puissance. Il est omniscient, omnipotent. (Coran, 35 : 41-43)

                                                                                                                           

                                                                                                                          Car on ne saurait poursuivre que ceux qui oppriment les hommes, agissent avec violence et contre tout justice. Un châtiment douloureux les attend. (Coran, 42 : 40) 


                                                                                                                          • armand armand 10 décembre 2009 23:10

                                                                                                                            aladin,

                                                                                                                            Vous pourriez vous (nous) simplifier la tache en rappelant que l’Islam place la communauté des croyants au-dessus des communautés ethniques, nationales, tribales (watan, qaum, bilad, etc.) Voyez en particulier, chez les penseurs modernes, les textes de Mohammed Iqbal sur le sujet.
                                                                                                                            Cela tombe sous le sens.
                                                                                                                            Mais reste la question de savoir si cette supériorité revendiquée pour la communauté des croyants n’implique pas, ipso facto, la rélégation des autres à un niveau inférieur.


                                                                                                                          • aladin aladin 11 décembre 2009 00:00

                                                                                                                            Si vous étés plus pieux que moi, alors aux yeux de DIEU, vous valez mieux que moi, si je suis plus pieux que vous, alors aux yeux de DIEU, je suis meilleur que vous.

                                                                                                                            C’est simple comme bonjour, tout le reste n’a aucune valeur (race, appartencance communautaire, ethnique, nationale, tribale, couleur de la peau, richesse, science, noblesse, !!!! tout cela aux yeux de DIEU c’est WOUALOU/... RIEN...NADA...


                                                                                                                            • COLRE COLRE 11 décembre 2009 00:11

                                                                                                                              Et si je suis plus pieuse… que vous ? mmh ? je suis supérieure à vous ?… smiley


                                                                                                                            • aladin aladin 11 décembre 2009 00:00

                                                                                                                              Si vous étés plus pieux que moi, alors aux yeux de DIEU, vous valez mieux que moi, si je suis plus pieux que vous, alors aux yeux de DIEU, je suis meilleur que vous.

                                                                                                                              C’est simple comme bonjour, tout le reste n’a aucune valeur (race, appartencance communautaire, ethnique, nationale, tribale, couleur de la peau, richesse, science, noblesse, !!!! tout cela aux yeux de DIEU c’est WOUALOU/... RIEN...NADA...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès