• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Dieu : architecte, computer ou musicien ?

Dieu : architecte, computer ou musicien ?

Au début était le Verbe et le Verbe était avec Dieu… les gens ont écouté la parole de Dieu et les savants ont pensé une nature et un cosmos créés par Dieu puis ce cosmos est devenu un costume trop petit pour l’univers découvert par Newton et c’est ainsi que la théologie naturelle fondée sur la Raison et la science est apparue à la fin du 18ème siècle, avec la croyance en un grand architecte qui dans certains cercles maçonniques, se substituait à l’ancien Dieu. Cette conception s’est avérée pratique. Dieu règle l’univers et la matière, puis il fout la paix à l’homme qui grâce à la raison peut faire progresser le monde matériel. Dans une certaine mesure, l’homme achève la création. Cette formule montre à quel point l’humanisme des Lumières fut présomptueux, pour le meilleur et pour le pire. Au début du 19ème siècle, les savants avaient le choix entre la religion révélée et la religion naturelle. Les tentatives pour concilier les deux n’ont pas manqué mais elles restent anecdotiques, pour ne pas dire pathétiques à l’image de la montre trouvée par un étranger et imaginée par le révérend William Paley.

Au début était le grand architecte… A la fin du 19ème siècle, les deux théologies, naturelle et révélée, ont été balayées par la modernité et la science. Darwin est arrivé et le cosmos s’est doté d’une histoire bien plus longue que celle prévue par les créationnistes. L’homme n’est pas créé par Dieu mais le résultat d’une longue chaîne d’événements naturels. Dieu est mort a dit Nietzsche qui nous a légué cette formule plus énigmatique qu’il n’y paraît.

Au 20ème siècle, les savants ne croient plus en un Dieu cadré par les écritures révélées ou conçu en extrapolant la physique moderne. Quelques braises de théologie naturelles furent allumées, faisant scintiller le grand architecte habillée d’une tunique nouvelle, non plus avec la formule de Newton mais avec les constantes universelles réglées pour que l’univers prenne conscience de lui-même à travers la vie puis l’homme. Le principe anthropique décliné par l’astrophysicien Carter représente une nouvelle formulation au sein de la théologie naturelle mais ne répond pas aux grandes questions existentielles. Si on peut se faire une idée d’où nous venons, l’essentiel est que nous sachions où aller. Et pour nous le dire, la théologie naturelle est impuissante alors que la théologie révélée est de nature à nous égarer car la plupart des théologiens ne savent pas interpréter correctement les Ecritures.

Le 21ème siècle a vu se dessiner quelques tendances nouvelles et une fois de plus, les progrès de la science offrent un accès pour l’élaboration d’une théologie naturelle avec des arguments nouveaux. Le grand architecte n’est plus, après avoir régné pendant l’ère mécaniste de la science. Nous sommes entrés dans l’ère de l’information. L’univers serait régi par un computer quantique peut-on lire chez quelques savants audacieux. Le grand computer, une idée séduisante pour les cercles maçonniques de notre époque ? Je ne répondrai pas à cette question, ne croyant pas à la thèse du computer et n’ayant pas assez d’affinité pour la maçonnerie.

Le dernier stade de la théologie n’est pas encore arrivé. La modernité a séparé les théologies révélées et naturelles. Actuellement, un scientifique qui se respecte ne pensera pas une seconde qu’on puisse réunir les deux théologies. Un théologien sérieux dira la même chose, laissant la science aux scientifiques tout en étant le gardien des dogmes et des écritures. Jacques Arnould pour n’en citer qu’un, a très bien vu le rôle bouche-trou assigné à Dieu pour colmater les brèches ontologiques contenues dans la science.

Le mot de la fin ne sera pas énoncé. Mon opinion est que les scientifiques ne sont pas assez audacieux tout en méconnaissant la théologie et réciproquement, les théologiens restent crispés sur les dogmes irrésolus et ne parviennent pas à élargir le Dieu révélé pour le mettre en résonance gnoséologique avec une science contemporaine qu’ils ignorent du reste et qui n’est pas encore achevée. La gravité quantique nous oriente vers une conception non plus mécaniste mais informationnelle, avec des communications, des résonances, car l’information est toujours dynamique ; elle est associée à l’énergie. Vibrations… et donc, si Dieu est, il est un musicien suprême ! Dieu ne crée pas le monde, il l’accorde !

La jonction entre théologie révélée et théologie naturelle est accessible maintenant. Mais je pense que les hommes n’en veulent pas. Trop d’orgueil et de narcissisme. Les hommes ne cherchent pas la vérité, ils veulent le confort et ils n’auront ni l’une ni l’autre.


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 21 juillet 2016 09:15
    Dieu..créa les hommes pour son plaisir pervers et malsain...Un terroriste avant le « VERBE ».. !

    • Alren Alren 21 juillet 2016 18:02

      @Le p’tit Charles

      Dieu..créa les hommes pour son plaisir pervers et malsain...


      L’homme est le fruit d’une évolution très hasardeuse. « Normalement » il n’aurait pas dû émerger mais comme des milliers d’espèces, comme les dinosaures disparaître ...

      En effet, la bipédie pour un animal sans crocs ni griffes est un handicap normalement insurmontable. Et toutes les différentes formes d’anthropopithèques ont disparu après une grande sécheresse en Afrique où ils ont été victimes des fauves qui les attendaient aux rares points d’eau.

      Toutes  ? Non, à l’image du village gaulois d’Astérix, un infime petit groupe moins de vingt mille individus, la limite pour éviter une fatale consanguinité, a survécu en vivant près de la mer, entre une côte rocheuse percée de grottes et d’où sortaient des sources d’eau douce.

      Il y avait sur la plage des galets de toutes tailles qu’ils ont appris à lancer, dissuadant les fauves de se risquer dans cet environnement non familier où une pluie de pierres pouvait leurs causer des blessures graves.

      Là, ces herbivores ont découvert les fruits de mer et leurs protéines, ce qui leur a permis de développer leur cerveau (doublement de volume).

      Puis un retour à une ère plus humide leur a permis de reconquérir le continent africain, en force.


      Bernard Dugué écrit : Au 20ème siècle, les savants ne croient plus en un Dieu cadré par les écritures révélées ou conçu en extrapolant la physique moderne.


      Qu’est-ce qu’un savant ? Quand est-ce que l’on mérite ce titre ? Le terme est désuet.

      La plupart des universitaires sont athées.

      Dieu  ? Ils n’ont pas besoin de cette hypothèse comme disait je crois Roberval à Buonaparte, le salaud cynique, qui souhaitait grâce au concordat, endormir le peuple avec l’opium du peuple et lui faire oublier les libertés de la Révolution.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 18:48

      @Alren
      Quand même pas Roberval, mais Laplace.


    • Francis29 JL 21 juillet 2016 09:32

      ’’Dieu ne crée pas le monde, il l’accorde !’’

       
       Bravo, vous progressez. Encore quelques efforts, et vous conviendrez que le monde n’a que faire d’un accordeur : il s’accorde très bien lui-même, sans quoi nous ne serions pas là pour le dire.
       
      En inventant un accordeur, vous faites à l’encontre du monde la même faute que les créationnistes ont fait à l’encontre de l’homme, quand ils ont inventé l’âme pour désigner ce qu’il y a d’impalpable en lui.

      • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 15:36

        @JL. Le dieu à dudu, il manque de professionnalisme.
        Comparez avec cet accordeur professionnel :
        http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,429.msg817.html#msg817


      • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 09:37

        Tous les hommes sont des kons, or Dugué est bien au dessus de tout cela, donc Dugué est superlativement suprakon...


        • Taverne Taverne 21 juillet 2016 09:53

          @JC_Lavau

          Qu’il est laid le Lavau, qui vaut pas le lavabo !
          Si je fais ce jeu d’mots c’est pour être à son niveau.


        • rhea 1481971 21 juillet 2016 11:51

          En fait nous appliquons la science des prêtres de l’Égypte antique, notre science est écrite sous une autre forme, tout est dans le symbolisme de la grande pyramide, cette civilisation a disparu , quelle sera notre sort ?


          • cathy cathy 21 juillet 2016 13:51

            @rhea 1481971
            L’interaction des énergies cosmo-telluriques et des énergies vibratoires de l’être humain sont bien des « sciences » de l’ancienne Egypte, mais elles sont de plus en plus présentes en Orient et en Occident. Auparavant elle était réservé aux initiés, comme les derviches, le soufisme, la gnose, prêtres catholiques etc, mais à présent, elle tend à se vulgariser. Où est-ce que Bernard a encore mis les pieds ?


          • rhea 1481971 21 juillet 2016 17:18

            @cathy
            J’en suis au trou noir psychique humain, il me semble que les prêtres de l’Égypte antique savaient ce servir de ça et il y a un peu de sauce de cette science dans l’explosion de la première bombe atomique américaine, qui devait exploser après le solstice d’été à une heure prévu à la minute prés par rapport à ce solstice, il n’ont pas eu de pot il y a eu un orage et ils ont été obligé de retarder le tir. Calculez !


          • cathy cathy 22 juillet 2016 01:08

            @rhea 1481971
            Sans doute, le mot atome vient du dieu Atoum. « Je suis Khépri le matin, Rê à midi, Atoum le soir »


          • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 13:00

            J’attends toujours que l’on exhibe un vendeur de dieux qui ne soit ni imposteur, ni idiot et crédule. Différends mix entre ces deux critères ont depuis longtemps été observés.


            • ZEN ZEN 21 juillet 2016 14:05

              Dieu créa Bernard...et la lumière fut.


              • Taverne Taverne 21 juillet 2016 14:07

                « Ici, l’homme. Les humains parlent aux humains ! »

                D’abord, il n’y a pas de computer géant qui gère nos vies.
                Ensuite, la question n’est plus « en quoi devons-nous croire ? » mais « en quoi devons-nous croître ? »
                Tant que l’esprit humain sera bloqué au stade théologique, il ne pourra croître et se développer dans ses différentes dimensions, notamment dans la quatrième dimension (la dimension transcendante) : la dimension « flottante ». La foi est une dimension qui devrait comporter des limites.


                • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 14:24

                  @Taverne.
                  - C’est bien vrai ? demande maman vache, méfiante.
                  - Foi de veau ! répond le petiot.


                • Taverne Taverne 21 juillet 2016 14:30

                  @JC_Lavau

                  - Foi de Lavau, dit le papa
                  - cela ne vaut rien ! répond la maman. Car Lavau pense pas, c’est un Lavaumatique.


                • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 15:30

                  @Taverne.
                  - Maman, toi tu dis que nous descendons d’un dieu, et papa dit que nous descendons du singe !
                  - Ton papa t’a parlé de sa famille, et moi de la mienne.


                • Jacqueline001 (---.---.202.137) 21 juillet 2016 14:25

                  Dieu n’existe pas. Personne n’a jamais avancé le moindre début de preuve de son existence. C’est un mythe qui a deux rôle : maintenir les hommes dans un cadre bien délimité et leur assurer une forme de soutien/dépendance psychologique.
                  S’en suivent guerres de religions, persécutions, à prioris néfatses et relents de haine...
                  Vous avez dit dieu ?


                  • Taverne Taverne 21 juillet 2016 14:33

                    @Jacqueline001

                    Dieu est le plus souvent une posture pour dominer par la conquête et la haine, l’amour (servilité) ou le mensonge. Mais, d’un point de vue strictement logique, l’absence de preuve ne démontre pas la non existence de dieu. C’est pourquoi, il y en aura toujours qui profiteront de cette faille pour faire leur cuisine...


                  • Taverne Taverne 21 juillet 2016 14:36

                    On a même pas le droit de dire que les histoires de la bible, du coran, de la torah, sont inventées, que les miracles n’existent pas. Et pourtant, du point de vue rationnel, il est évident que l’immaculée conception, la multiplication des pains, etc, sont des idées fausses. Mais nous n’avons pas le droit de le dire en public, c’est dire si c’est pas gagné.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 15:28

                    @Taverne
                    Mais si, mais si !
                    On a le droit de soutenir que le prophète il a coupé la Lune en deux.
                    On a le droit de démontrer que la vitesse de la lumière est déjà écrite avec huit décimales exactes dans le saint Livre des Crimes.
                    http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,527.0.html
                    ...


                  • Neymare Neymare 21 juillet 2016 16:19

                    @Taverne
                    Et il n’y aura jamais de preuve et c’est fait exprès. Sortez de l’image de Dieu que véhiculent les religions, vous n’y croyez pas et vous avez raison. Oubliez jusqu’au concept humain de Dieu.

                    Apprenez à comprendre et à connaitre ce monde et vous memes. Il ne faut pas rester bloqué dans des certitudes qu’elles soient religieuses ou athées, car il existe bien quelque chose par delà ce monde. L’homme connait ce dont je parle depuis des milliers d’années, et cette connaissance est la base des religions, mais les religions ne l’approchent pas. Il faut aller au delà, mais ça ne peut se faire qu’en passant par notre esprit, il n’y a pas de livre pour cela.


                  • Neymare Neymare 21 juillet 2016 16:30

                    @Neymare
                    le message précédent était pour Jacqueline bien sur

                    @Taverne

                    « Et pourtant, du point de vue rationnel, il est évident que l’immaculée conception, la multiplication des pains, etc, sont des idées fausses »

                    Ce sont des vérités sur lesquelles on se fait de fausses idées : par exemple l’immaculée conception, ou la vierge ou la mère est un concept rencontré dans d’autres spiritualités, comme l’indouisme par exemple avec la mère divine.

                    Or, ce personnage ou plutôt archétype existe bel et bien : c’est la personnification de l’univers visible (ou de la nature ce qui est peut etre d’ailleurs la meme chose). Tout dans ce monde possède sa propre individualité et sa conscience propre et personnelle. La terre, le soleil, la voie lactée, l’univers entier ont tous une personnalité propre comme vous et moi (nous sommes dans un univers virtuel qui est fantasmagorique cela n’a donc rien d’étonnant). La personnalité (qui est archétypale) de l’univers est la mère nourricière, c’est comme ça que vous la percevrez quand vous la rencontrerez. Le Christ est donc bien le fils du père (le grand Esprit), et de cette mère divine qui est l’univers physique, et qui enfante le monde et les hommes en restant effectivement pure (si tant est que le sexe soit lié à une quelconque impureté ce qui est une croyance religieuse sans aucune base)


                  • Taverne Taverne 21 juillet 2016 16:42

                    @Neymare

                    Ah  ! revoilà déjà le prosélytisme, vos bonnes dispositions n’auront pas duré plus de cinq minutes.Dommage, votre précédent message était plutôt intéressant. Mais bon, comme on dit « chassez le naturel... »


                  • Pyrathome Pyrathome 21 juillet 2016 15:11

                    Le tout n’étant que vibrations, on pourrait donc conclure que la « matrice » est une musicienne hors pair......


                    • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 15:38

                      @Pyrathome. Mais les cloches, vibrent-elles bien ?


                    • Pyrathome Pyrathome 21 juillet 2016 23:14

                      @JC_Lavau
                      La preuve, elles vibrent à chacun de tes commentaires !


                    • astus astus 21 juillet 2016 15:21

                      « Depuis que les hommes ne croient plus en Dieu, ce n’est pas qu’ils ne croient en rien, c’est qu’ils sont prêts à croire en tout. » Gilbert Keith Chesterton


                      • JC_Lavau JC_Lavau 21 juillet 2016 15:32

                        @astus. Ah c’est tous des kons hein ! Heureusement que Chesterton il est au dessus de tout ça !


                      • geotrouvetou geotrouvetou 21 juillet 2016 20:56

                        Bonsoir,
                        une (re)lvisitation de Teilhard de Chardin concernant « le phénomène humain » aurait un rapport intéressant avec le sujet.
                        Bonne lecture.
                        http://classiques.uqac.ca/classiques/chardin_teilhard_de/phenomene_humain/t dc_pheno.pdf


                        • Jean Keim Jean Keim 21 juillet 2016 21:50

                          @Zip_N
                          C’est une bonne approche, si on ne connaît pas la vérité, bien qu’elle puisse être insaisissable, on peut sûrement dire ce qu’elle n’est pas et il faut toujours une homme (ou plusieurs) pour écrire ce qu’il y a dans les livres n’est-ce pas ?

                          Mais ce n’est peut-être pas ce que vous vouliez signifier smiley

                          Au début était le verbe, etc., l’homme fut créé et il fut chargé de nommer toutes les choses de la création et il se mit à raconter des histoire qui se substituèrent à la réalité et ensuite ces histoires tournèrent en rond dans les esprits en un processus sans fin, car la fin d’une histoire est le début d’une suivante.

                          • Taverne Taverne 21 juillet 2016 21:56

                            @Jean Keim

                            Non ! Au tout début était le nombre, et quand l’humanité ne sera plus, le nombre sera encore là.


                          • soi même 21 juillet 2016 23:38

                            @Zip_N, c’est conique, le nombre de petits dieux humains sur terre...... !

                            L’omnisciente ne les étouffent pas... !
                             smiley


                          • Jean Keim Jean Keim 22 juillet 2016 06:43

                            @Taverne
                            Combien ?  smiley



                          • Jean Keim Jean Keim 22 juillet 2016 06:58

                            @Zip_N
                            Donc vous avez votre propre histoire et comme vous ne le voyez peut être pas, pas encore, vous vous la racontez dans une réflexion sans fin ; les idées dans la boîte rebondissent sur les parois, créant des arabesques dans une suite infinie.

                            L’accélération incessante de ce processus laisse de moins en moins de vide entre chaque pensée, le silence n’a plus d’énergie, le temps-matière devient un horizon.

                          • Neymare Neymare 22 juillet 2016 10:01

                            @Taverne
                            ah ah il semble que vous soyez tenté de vendre votre soupe, c’est pas un peu malheureux pour un poete de tout réduire au nombre ?


                          • Taverne Taverne 22 juillet 2016 10:06

                            @Neymare

                            Le nombre naturel est la source d’une grande part de la philosophie : le simple, la dualité, la ligne de fuite et la trinité. Au-delà de trois, je ne considère pas les nombres comme naturels. Les trois nombres primaires dessinent les dimensions humaines où croît notre être.

                            Laissez la poésie en-dehors de ça. Je suis aussi juriste, est-ce pour autant que j’applique la même démarche dans mes interprétations juridiques ?

                            Le verbe est ce qu’il y a de plus trompeur et de plus manipulateur des foules. Les nombres ne mentent pas, tout comme le corps qui est plus fiable que la pensée religieuse.


                          • Neymare Neymare 22 juillet 2016 10:28

                            @Taverne
                            On peut tout à fait réduire ce monde et son évolution à une probabilité mathématique, ou à un nombre vous avez probablement raison, et votre démarche est interessante, mais je ne suis pas sur qu’on puisse réduire la conscience pure (et l’évolution vers elle) à cela : le nombre (ou le dimensionnement) peut décrire ce monde et son évolution, il peut décrire l’etre humain, mais il n’a plus de place dans la réalité ultime à mon sens

                            Bref, pour faire simple (j’ai lu quelques extraits de votre livre) : meme si j’adhère à la démarche et à votre vision j’ai du mal à saisir en quoi elle permet l’évolution personnelle, là ou par exemple la poésie (ou d’autres méthodes ou arts) seraient peut etre plus efficace (c’était le sens de ma réflexion).


                          • Taverne Taverne 22 juillet 2016 10:39

                            @Neymare

                            Non, je ne réduis pas la conscience au nombre, je fais seulement du nombre simple (les 3 premiers chiffres en tant que dimensions de l’univers) les bases de tout dimensionnement de la croissance de l’être. Ce qu’il y a de bien dans cette démarche, c’est qu’elle ne fait aucun prosélytisme puisqu’elle est indépendante de toute religion.

                            P.S : la version en ligne de mon œuvre ne reflète pas l’état actualisé de mes travaux. Je suis en train de refondre et de compléter ma réflexion qui, dans sa dernière version, est plus intelligible. Rome ne s’est pas faite en un jour. Et, de toute façon, je rédigerai un ou plusieurs articles pour partager mes réflexions nouvelles (donc, je ne « vends pas ma soupe » : je l’offre à qui la veut et je l’expose à toute critique utile).


                          • Neymare Neymare 22 juillet 2016 10:51

                            @Taverne
                            Je serai intéressé de suivre l’évolution de vos travaux, qui effectivement ont l’avantage d’éviter tout prosélytisme (je ne fais pas non plus de prosélytisme n’ayant pas de religion ni de foi à vendre, notez que le terme « vendre votre soupe » ne se référait pas à un aspect commercial), et qui me paraissent originaux

                            Merci d’ indiquer dans votre profil quand cette nouvelle version sera consultable


                          • Taverne Taverne 22 juillet 2016 11:07

                            @Neymare

                            J’en prends note.

                            Pour Molla Sadrâ Shîrâzî (iranien, 1571 - 1636), cité par Bernard Dugué dans son article de ce jour, il faut tenir compte à la fois du principe interne de transformation des choses, appelé « nature », et de l’acte perpétuel de création (chacun est responsable de ce qu’il est en se créant).

                            Cela rejoint ma conception : il y a l’être en devenir et l’être en création (en projet). Dans le premier cas, la causalité est horizontale selon Shîrâzî (dimension agissante + dimension reliante, dans ma terminologie personnelle), dans le second cas elle est verticale (dimension ascendante ou « montante ». Ceux qui critiquent sans réfléchir ma théorie (je ne parle pas de vous) critiquent donc aussi la pensée profonde et lumineuse de ce philosophe iranien fondamental. Bon, après, là où je diverge, c’est que je vois pas les trois composantes primaires comme lui (corps, âme, esprit), puisque je ne crois pas en l’âme (j’appelle cela autrement et je la définis différemment...).


                          • Taverne Taverne 22 juillet 2016 00:18

                            C’est Spinoza qui écrivait dans ses correspondances que si les triangles pouvaient penser, ils se créeraient un dieu triangulaire. Et bien, les barbares sanguinaires modernes se sont créés un dieu à leur image.


                            • tobor tobor 23 juillet 2016 01:43

                              @Taverne : Chic ! une nouvelle citation ! (ce n’est pas de l’ironie !)
                              Dans le genre il y avait aussi, par Albert Einstein :
                              « Quand on a un marteau dans la tête, on voit tous les problèmes en forme de clou ».
                              .
                              L’homme a créé un dieu unique à son image principalement pour pouvoir prétendre avoir été créé à l’image de ce dieu. Cette idée a dû flatter l’ego chez plus d’un adhérent puisque ce dieu était nommé « tout puissant », « éternel », etc.


                            • Christian 22 juillet 2016 06:35

                              Je trouve bien plus intéressant de s’intéresser aux multiples explications athéistes, j’adore.On connaît le hasard et la nécessité, puis il y a maintenant l’information, n’oublions pas le temps qui fait que les molécules, inventées par qui par quoi, se mettent lentement en ordre de vie. Que tout cela est merveilleux. Il y aussi le chaos, enfin plein de mots judicieux. Et le néant ! ah le néant à la base de tout ! Ben oui puisqu’avant le big bang, tiens je l’oubliais celui-là, il y avait le néant, non ?


                              • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 2016 09:33

                                @Christian. « information » ? C’est pas le truc que vend Dugué en prétendant que c’est de la physique ?


                              • Christian 22 juillet 2016 10:14

                                @JC_Lavau
                                De toute façon il faut bel et bien qu’il y ait une « information » quelque part pour créer quelque chose, la question est de savoir si elle est intérieure ou extérieure à la matière, je pense qu’elle est...partout.


                              • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 2016 18:10

                                @Zip_N. Grâce à dieu, je suis athée. Athée tout court ; pas_iste.
                                C’est à dire qu’on a cessé de croire les vendeurs de dieux, dès qu’on les a reconnus comme des imposteurs impénitents.


                              • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 2016 18:18

                                @Christian. 100 % idiot. Seul un animal, opportuniste voire prédateur, peut définir ce qui est « information » pour lui.
                                Que tu écrives le mot « vert » en rouge, est-ce une information pour un chevreuil ? Sa rétine n’a que deux opsines, contrairement à nous singes de l’Ancien Monde qui avons trois opsines, la troisième optimisée pour le rouge, a moins de 40 millions d’années d’âge.
                                En revanche des quantités d’informations olfactives pour un chevreuil ou un loup ne sont jamais perçues par nous, animaux très visuels diurnes, mais quasi anosmiques en comparaison.

                                Dugué n’en finit pas de vous vendre son délire d’« information quantique » ; même si cela te plait parce que c’est infantile et égocentrique, cela demeure un délire de délirant chronique.


                              • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 2016 23:13

                                @Zip_N.
                                Po rouski : Slava bogou, ia afiéï.

                                Ah au fait : Bog, c’était le dieu de la richesse, là bas.
                                Riche : bogatyï.


                              • Schoff (---.---.108.212) 22 juillet 2016 13:49

                                Tout le monde a le droit de croire en ce qu’il veut, quant à Dieu...

                                Dans la Bible il est indiqué que les choses de l’esprit sont une folie pour l’homme.

                                Nous vivons dans un monde physique, nous avons donc tendance à ne croire qu’en ce que nous voyons et expérimentons. Mais qu’en est-il de notre âme ? de ce qui nous anime ?

                                Ce n’est pas quelque chose de physique... Ce n’est ni visible ni quantifiable. Est-ce pour autant que cela n’existe pas ?

                                Si la théorie de l’évolution ne tiens toujours pas debout (chainons manquants) et qu’elle est toujours une théorie... ne faudrait-il pas chercher ailleurs au lieu de s’obstiner dans cette théorie au vu des découvertes de ce siècle dont la formation des couches sédimentaires qui prouve que les races n’ont pas évolué mais que certaines ont tout simplement disparu au profit d’autres espèces ?


                                • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 2016 18:06

                                  @Schoff. Plus c’est ignorant, plus c’est bête, et plus c’est croyant.


                                • tobor tobor 23 juillet 2016 02:42

                                  @Schoff
                                  On dit « âme » car c’est ce qui nous anime.
                                  Cette notion là est indubitable, par-contre, pour ce qui est de la nature et du devenir de ce phénomène, nous n’avons que suppositions ou métaphores subliminales. Tout est possible, rien est possible ...et le plus marrant c’est que ça n’y change que dalle !
                                  .
                                  Pour être sûr de ne pas se tromper, je pense qu’il est préférable de savoir que de croire et pour savoir, il faut chercher, expérimenter et se montrer objectif. Il ne sert à rien de prétendre : on sait ou on ne sait pas, ou on sait un peu, etc. La croyance n’a pas de limite de ce côté, poussée à l’extrême, elle feint le ridicule contrairement à l’omniscience et elle repousse volontiers le savoir au profit de mythes et légendes à entremêler au réel. Why not ? Eh bien, c’est cette certitude qu’amène l’appartenance au groupe « dominant » (soit par le nombre, soit par l’élitisme) qui rend imbu à ressortir des clichés et sophismes qui trouveront écho chez des inconnu/es, le plus petit commun multiple discours en quelque sorte mais qui a réponse à tout sans jamais convaincre ses détracteurs.
                                  .
                                  Réfuter l’évolution selon Darwin n’est pas forcément réfuter l’évolution et ne mène pas forcément au créationnisme. Il existe dans la faune une infinité de chaînons-manquants pour chaque espèce depuis les protozoaires. Je ne vois pas pourquoi ce serait une intelligence avec ou sans calculette qui aurait élaboré l’univers un matin de big-bang alors que tout n’est qu’adaptation à un environnement tout en le modifiant, une sorte de réaction en chaîne qui lâche des morceaux en chemin !
                                  .


                                • JC_Lavau JC_Lavau 23 juillet 2016 11:11

                                  @tobor. Escroquerie : « Il existe dans la faune une infinité de chaînons-manquants ».
                                  Tu n’as jamais étudié la géologie ni la pédologie. Aussi tu te permets de prétendre que tout ce qui vit se fossilise, et que DONC nous retrouvons le fossile. Hénaurme !

                                  Par exemple, durant 70 millions d’années, plus un seul fossile de caelacanthe ne nous est connu. DONC le dieu des trous s’est occupé personnellement de le ressusciter dans l’Océan Indien, voici environ un siècle.


                                • Vipère Vipère 22 juillet 2016 20:17

                                  "Tout est venu à l’existence par le Verbe.


                                  Tout ce qui existe dans l’univers est du Verbe. Toutes les formes matérielles sont du Verbe. Lorsque le Verbe cesse de retentir, les formes cessent d’exister et elles se désagrègent plus ou moins rapidement. Le cosmos retourne au chaos. Le corps physique retourne à la poussièr
                                  e."

                                  .../...

                                  Mais avant le verbe, il y avait quoi et qui a émit le premier mot ? 

                                  JC LAVAU devrait pouvoir répondre à ces questions simplissimes ?  smiley


                                  • Vipère Vipère 22 juillet 2016 20:49

                                    @jc lavau

                                    Dommage que vous soyez moins bavard tout d’un coup !


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 23 juillet 2016 00:57

                                    @Vipère. Se reporter au jugement rendu par Pantagruel suite aux plaidoiries des seigneurs de Humeveine et de Baisecul.


                                  • Christian 23 juillet 2016 10:50

                                    L’idée qui revient tj dans ce genre de débat est que de croire en Dieu est une attitude irrationnelle, style conte de fée, mais l’idée athéiste de ne pas croire en Dieu est mille fois plus irrationnelle puisqu’elle prétend qu’une intelligence, qu’elle qu’elle soit, puisse provenir d’une source sans intelligence style hasard pour ne citer que celle-ci.


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 juillet 2016 11:04

                                      @Christian. Tactique du « strawman », épouvantail de paille.
                                      Tu ne comprends rigoureusement rien à la biologie, que tu n’as jamais étudiée, tu prétends donc qu’elle n’est QUE ce que tes propagandistes disent ce qu’elle DOIT être.

                                      Quant à ton intelligence, tu la surestimes énormément. Toutes les sectes décervellent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès