• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Gautama Siddhârtha : La découverte de l’atome et de la fission (...)

Gautama Siddhârtha : La découverte de l’atome et de la fission nucléaire

Il reste à venir le Bouddha des temps futurs,
Le dernier Bouddha,
Maïtreïa, celui qui aime
Et qui répandra partout « la Bonne Loi. »
 
Il y a 2500 ans le Bouddha a découvert l’atome, non pas intellectuellement, mais en l’expérimentant sur lui-même : ces particules élémentaires il les nommait attha kalàpà(en PALI) : la plus petite particule de matière, indivisible, composée de quatre éléments et de leurs caractéristiques.
 
Il a découvert que ces particules étaient composées des 4 éléments fondamentaux (Mahabhuta) constituant toute matière, et qu’elles avaient la faculté d’apparaître et de disparaître plusieurs milliards de fois par seconde.
Extrait du livre Bouddha l'Eveillé (Gabriele Mandel Khân) :
 
"Il peut paraître extraordinaire que le Bouddha ait parlé d'atome et de scission nucléaire il y a 2 500 ans. Mais ce n'est pas tout. Il a également dit : "II existe un non-né, non-devenu, non-fait, non-composé ; et si cela n'existait pas, il n'y aurait pas de possibilité d'échapper à ce qui est né, devenu, fait, composé. Par la même loi de l'Univers en équilibre, ce qui est dans ce monde correspond à ce qui n'est pas dans un antimonde : le Bouddha est parvenu à pressentir l'existence de l'antimatière, théorie qui n'a été que récemment avancée par la physique occidentale et qui, actuellement en phase de développement, est considérée comme très importante pour les études scientifiques qui en dériveront.
 
Cette théorie, empiriquement religieuse mais scientifique en substance, fut suivie par d'autres, éclairées par la physique d'aujourd'hui bien plus que ne l'ont fait les lourds commentaires des siècles passés : "De même qu'un chariot n'existe pas en lui-même - dit le Bouddha - mais est composé de divers éléments, ainsi rien n'existe en soi et par soi, mais tout est en rapport : l'Univers entier est en corrélation".
 
Cette "théorie de la relativité" embrasse tout. L’âme elle-même est soumise à un changement continuel d'états. Notre connaissance subjective est soumise à ce que, de façon imprécise, perçoivent les sens ; le salut dépend de la voie que chacun de nous peut se tracer seul : "Comme un singe en fuite dans la forêt saisit une branche puis la lâche immédiatement après pour en saisir une autre, et puis en attrape encore une autre, ainsi ce que vous appelez esprit, pensée, connaissance se forme et se dissout continuellement." Et encore : "Celui qui saisit la dépendance causale saisit la vérité... et celui qui a compris, juge le sable et l'or de valeur égale. Le ciel et la paume de sa main sont, à ses yeux, identiques."
 
 
On trouve dans le dharma, un enseignement philosophique qui explique l’univers, le monde matériel une illusion en réalité, l’esprit est la source de cette univers. Dans l’univers, rien n’est solide et tout est impermanent. Tout se transforme l’univers change, et est en constante et perpétuelle mutation. Pour autant ne cherchez pas à traverser un mur, vous vous heurteriez contre, car l’être voit l’illusion comme une terrible réalité et n’a pas la pleine conscience qu’il s’agit d’atomes…
 
Le bouddhisme pourrait-il venir au secours  ? Dans la physique quantique, les « paradoxes » semblent nombreux, « traduction d'un conflit entre une conception étroite de la science et une structure théorique qui l'a implicitement rendue caduque ». Pour Claire Petitmengin et Michel Bitbol, le bouddhisme aurait ici un rôle à jouer. « Non pas en assénant une quelconque vérité, mais en assouplissant les certitudes culturelles, en nous rendant plus disponibles à des lignes de pensées inédites ».
 
Pour Mathieu Ricard, le bouddhisme et la science procèdent tous deux d'une démarche expérimentale. Le bouddhisme qui ne s'appuie pas sur des dogmes est prêt à remettre en question un élément de sa philosophie si un raisonnement étayé et logique démontre son caractère erroné.
 
Je tenais à faire remarquer qu’au 19eme siècle exista une femme incroyable dont les travaux sont ignorés et pourtant Emile Hureau disait :
 
Dans “Le secret de l’univers devant la science officielle”
 
La constitution du monde”, l’œuvre d’un génie colossal méconnu, du XIXe siècle.
“L’hypothèse sensationnelle faite par une Femme de génieClémence Royer : les atomes sont doués de compressibilité, d’extensibilité, d’élasticité. ”Au mot élasticité : “ Mais oui ! Ça y est !! C’est cela !!! Un univers qui fonctionne seul et qui n’arrête pas de fonctionner, c’est un univers élastique !!!! ” fut exclamé.
 
Il y a plus de cent quarante ans, une Jeune Femme, Clémence Royer donc, dît : “Les hommes n’arrivent pas à percer le mystère de ce monde. A nous femmes d’y arriver.”
 
Finalement, après vingt-cinq ans de plus, en 1900, dans l’introduction de son ouvrage “La constitution du monde”, Clémence Royer nous faisait savoir ce qu’était le mystère de cet univers et tentait ensuite d’expliquer différents phénomènes de celui-ci. Un an plus tard, début 1902, sans qu’elle ait été prise en considération, elle mourait. Cette période NikolaTesla devint l'un des inventeurs les plus extraordinaires des temps modernes. Prix Nobel, auteur de plus de 900 brevets traitant de nouvelles méthodes pour aborder la conversion de l'énergie, récipiendaire de quatorze doctorats des universités du monde entier et maîtrisant 12 langues, il mourut triste et oublié le 7 janvier 1943. Il a été l’un de ceux qui était intéressé par l’énergie libre qui est la capture de l'énergie quantique du vide.

Vidéo ici

Schappeller en Allemagne avait mis au point un générateur récupérant l’énergie du vide. Durant les années 1920, Thomas Henry Moray a été l'un des designers les plus talentueux du circuit électronique dans le domaine émergent de la radio. Il a aussi développé une source d'énergie qui a produit 50 000 watts. Au début des années 1930, des dizaines de personnes avaient assisté à des démonstrations de cette technologie étonnante.

Ce qui est intéressant dans le buddhisme c’est que son enseignement spirituel est aussi capable de générer des découvertes dans le domaine des sciences.

Sur ce site on peut lire en conclusion Matthieu Ricard dans son livre « l’infini dans la paume de la main »

Cette physique révolutionne aussi la notion de précision et de déterminisme en laissant place au flou quantique, où la position et la vitesse d’une particule ne peuvent être définies.

Le réel peut donc être perçu de manière similaire, par le chemin intérieur d’un pratiquant bouddhiste, ou par le chemin extérieur du scientifique. Ils peuvent mener à la même vérité.

"la bonne loi"

A lire aussi

Annuler l'antigravité avec l'holodynamique quantique

L'infini dans la paume de la main


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Clojea Clojea 3 septembre 2011 09:35

    Salut Lorelei : J’aime ce genre d’article car il montre la limite de la science mais aussi le champ extraordinaire de la spiritualité.
    A +


    • MILAREPA 3 septembre 2011 09:43

      Vous ergotez beaucoup au sujet du bouddha gautama,arrêtez vos projections fantasmagoriques !Après l’atteinte du nirvana sous l’arbre de la boddhi il enseignat à ses disciples que le but principal de la vie spirituelle était la destruction fixe et inaltérable de l’esprit.Les discussions stériles sur l’âme,l’éternité etc n’apportent rien aux hommes disait il mis à part embrouiller davantage l’esprit déjà fort pollué.


      • amipb amipb 3 septembre 2011 14:06

        Il n’y a aucune destruction de l’esprit dans le bouddhisme, uniquement une destruction de l’ignorance, qui nous voile notre véritable nature.

        D’ailleurs, qu’est-ce que l’esprit ?


      • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:48

        bjr milarepa

        ah j’aime bien voir à quel point les gens sont lucides sur eux mêmes en croyant parler des autres... smiley


      • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:51

        bjr selena

        c’est tres interessant en fait de voir les commentaires des gens, car il revele la personne qui ecrit en realité, les ecrits d’une personne revele toujours ce qu’elle est....


      • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 17:55

        humm selena

        helas jusqu’à present j’ai vu que les articles et les propos des gens en disent tres tres long sur leurs idéologies et pire que tout sur ce qu’ils sont eux mêmes....

        l’ecrit montre plus que la parole le vrai fond des gens...


      • MILAREPA 4 septembre 2011 15:15

        @ lorelei      Quelle agressivité !Lorsque l’on poste sur un site citoyen,on accepte le débat et la controverse...Et parler de bouddha et lire son enseignement sans chercher à mettre en pratique ses découvertes,c’est continuer à rester un/une imbécile.Vous avez du travail à faire sur vous même,BON COURAGE.


      • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 15:33

        interessant cette tendance à n’avoir point d’argument tout en faisant des commentaires qui disent je suis juste là pour être hyper agresssive et si on le fait remarquer c’est de l’agressivité

        vous avez raison vous avez enormement de travail à faire sur vous et comprendre qu’un site participatif ne consiste pas à faire des commentaires qui parlent de vous...et montrent votre propre comportement...


      • MILAREPA 4 septembre 2011 16:27

        Agressivité et très grande susceptibilité pour que le tableau soit complet !!!Où est ce que je parle de moi ???Je n’ai pas besoin d’« écrire » pour donner un sens à ma vie ni d’envie de le faire.Votre rhétorique vole bien bas,PERSEUS a raison vos arguments sont du niveau école maternelle celui ki di ki y ai !Et effectivement vous avez des « cases » en moins.Méditez cela vous calmera.A BON ENTENDEUR,au revoir.


      • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:47

        je vois qu’à part une tirade agressive...il n’y a rien il ne faut pas hurler pour avoir raison, vos propos sont une litanie hyper agressive, un reflet de votre personnalité....certainement que vous tenez à projeter sur ma personne mais ne vous en faites pas, je peux concevoir vos haines, sans me sentir toucher...je fais juste remarquer la teneur emotionnelle de vos propos qui se situe à agressivité


      • MILAREPA 4 septembre 2011 16:55

        Bravo PERSÉUS.Non content de votre part de ne pas être du tout agressif selon moi avec lorelei,vous êtes cultivé et connaissez l’histoire de l’ascète nu vétu de coton,l’illustre grand yogi:Milarépa.


      • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:56

        que disais-je ....enfin le niveau emotionnel est tres bas....aucun argument que des propos d’un niveau qui laisse à désirer sur le niveau mental...


      • amipb amipb 4 septembre 2011 21:49

        Oui, Milarépa, il y a eu d’ailleurs un film en 2 parties, dont seule la première partie a été tournée, relativement bien fait.

        Et que penser de Padmasambhava, Shantideva, Marpa et d’autres noms illustres... ?

        Reste que j’aimerai connaître votre définition de l’esprit, ainsi que la raison pour laquelle vous voyez comme finalité du bouddhisme de le détruire.


      • globulos nilasse 3 septembre 2011 09:55

        l’avantage des écrits religieux en général,c’est qu’on peut y voir ce qu’on veut. cet article en est la preuve.


        • Rensk Rensk 3 septembre 2011 11:02

          Un scientifique alors ? Carlos Kastaneda smiley


        • amipb amipb 4 septembre 2011 21:53

          Non, Nilasse, ce n’est pas aussi simple avec le bouddhisme, à mon avis : un grand nombre de propos attribués au Bouddha parlent clairement et sans détours de l’univers, de l’esprit et de leur fonctionnement. Ses propos prennent d’ailleurs une tournure bien particulière à la lumière des dernières découvertes en physique quantique ou en psychiatrie.

          Un nombre croissant de scientifiques l’ont d’ailleurs bien compris, et l’on ne compte plus les contributions bouddhisme / neurophysiciens / psychologues / astrophysiciens.


        • Gargantua 3 septembre 2011 12:07

          Vous avez une connaissance très occidental du Bouddhisme, et en ce qui concerne Bouddha,

          Maïtreïa vous en dites des platitudes.

          Vôtre profession de fois est une Spiritualité Matérialiste qui ne fait pas plus bon ménage avec une pensé Matérialiste qu’une pensé Spirituelle.

          Vous ergotez un Savoir Mal Digéré qui est le propre des néophytes qui ne comprenne rien.

          Et qui font plus de ravage Spirituelle que de bien.


          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:48

            ah gargantua

            l’occidentale a trouvé tres drôle vos propos...


          • ottomatic 3 septembre 2011 16:07

            Vous manquez sans doute de culture scientifique !

            La physique quantique repose sur de jolis formules vérifiés mais dont l’interprétation par les scientifiques demande de sortir du cadre de la science pour s’acoquiner avec la philosophie et la spiritualité afin d’être comprise... et qui accessoirement casse par son fonctionnement même l’idée de science...
            science = une expérience peut être refaite a  l’infini avec le même résultat qq soit l’expérimentateur
            physique quantique = le résultat de l’expérience dépend de l’expérimentateur


          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:47

            persus

            je vois que vous avez parfaitement résumé votre propre esprit...


          • ffi ffi 3 septembre 2011 17:00

            Il est commun de faire dire beaucoup de chose à la Mécanique quantique, qui effectivement est paradoxale et incompréhensible, y compris pour ses spécialistes.

            Mais peut-être est-ce simplement son paradigme initial qui ne permet pas d’ordonnancer de manière suffisamment claire les données qu’elle livre ?

            Le postulat que « le Quanton » ait un devenir qui ne dépende que de ses qualités propres (propriétés intrinsèques) est-il vraiment fondé ?

            En effet, le Quanton, dont on mesure l’état propre, pourrait bien avoir un destin qui dépend non seulement de son état interne, mais aussi de l’Etat de son environnement, Etat externe qui affecte identiquement toute l’expérience.

            L’on ne pourrait donc qu’accéder à l’Etat interne, par notre mesure, mais pas à l’Etat externe, d’où l’indétermination.

            Ainsi, l’aspect corpusculaire du quanton serait-il lié aux propriétés intrinsèques de l’objet - l’action de l’objet sur le milieu. En revanche, l’aspect ondulatoire de celui-ci serait relié au milieu dans lequel il évolue - la réaction du milieu sur l’objet.

            Ainsi, il est logique de comprendre que toute mesure lors d’une expérimentation produise une influence sur le milieu environnant, laquelle, en retour, influence l’objet mesuré.


          • Professeur Eckhart Von Treelok Professeur Eckhart Von Treelok 3 septembre 2011 18:33

            Cher Professeur Perseus,

            Cher con-lègue, la critique est certes facile, mais la réfutation des apports et avancées en matière de  Karmatronique Brahmienne et de Gautamique des Dharmicules vous sera aisément moins aisée. CAR quiconque est instruit en la matière, et donc a une instruction sur cette matière, saura facilement et donc de facile façon, contredire en vous contredisant chacun de vos arguments.

             

            Moi-même, ai-je, fût un temps et donc pendant un certain temps, étudié ces questions : je suis d’ailleurs le bienheureux autant qu’éveillé titulaire d’une chaire en Métapsychique Karmienne Taorique à l’ Université de Kungfusoja ( au Lamastan) et ai même, fût un temps et donc pendant un certain temps, produit quelques thèses en la matière sur ces matières. Bien que mon approche puisse être conçue comme hyperodoxe.

             

            En effet, je n’ai abordé les taories de la Karmatronique (autant la brahmienne que la krishnaïque ou shivique ) autant que la Gautamique (celle des dharmicules, ainsi que dans un registre plus spécialisée l’hypermantrique appliquée) qu’accidentellement et donc pour faire simple  par accident : j’y suis arrivé en effet à travers mes travaux sur le Déluge où partant de la théoctonique elohique, j’avais abouti à la thèse que le Déluge avait pour cause une métajaculation yahvique , elle-même ayant pour cause et donc pour faire plus simple fût causée par une cosmostimulation théophallique et théosticulaire  d’où l’effet ou le résultat, ou pour faire plus simple encore une fois, la conséquence  : la cataclysmystique  métajaculation yahvique avec les conséquences résultantes diluviennes que cela eut…

             

            Ce qui tout naturellement remis en cause et donc pour faire plus simple me poussa donc à remettre en cause les taories quant au passage de la Mer Rouge : où avec un succés certain, ai-je donc pu réussir avec succés à démontrer de façon irréfutable et donc sans réfutation possible, que Moïse s’adonnait à l’espionnage industriel et que la technologie schizomarine qu’il employa afin de dichotomer la mer en deux donc, avait son origine dans les avancées en matière de succion aquacléaire liées elles-même aux avancées en akhenatonologie atoumique ! Ainsi ai-je pu démontrer, en une démonstrative démonstration, que dans cette expérience expérimentale, il n’y avait eu aucun usage des principes de l’ élohique des fluides, comme on l’avait supposé jusque là.

             

            Ce qui bien entendu naturellement et de façon naturelle, me poussa donc à m’intéreser avec intérêt à la Gautamique des dharmicules (et donc l’ hypermantrique autant que la métamantrique appliquée) autant qu’à la Karmatronique (à nouveau la brahmienne, la krishnaïque, la shivique omcléaire bien entendu…) puisque dés lors et donc de ce moment, les liens m’apparurent évidemment plus qu’évidents que ce soit au plan taorique que brahtique entre ces domaines et l’aquatomie atoumique (que l’approche soit subanubistique ou logosirique),

             

            et donc ai-je commencé en débutant par le début, et ai donc lu toute en lecture le célèbre traité sur la Gautamique Karmocléaire , intitulé en bouddhien classique ,  « Mêlâapa Pâhrla Sâhpâsspa » de l’éminent boddhisticien agarthéen Labrânlapâ Ier , éminent membre (si je puis dire) de la non moins éminente Ecole de Taorie et Sciences Paramantriques et Schizique Dharmiculaire de Ômbridge en République du Budistan Latéral.      

             

            Ainsi donc et aussi donc, je vous défie, cher Professeur Perseus, de réfuter l’irréfutable démonstration de Labrânlapa Ier quant à la nature subdharmiculaire de la parastructure hypermantrique des hypocordes brahmiennes de la subparamétastructure omcléaire omverselle en matière du parallélisme taodivergent des univers mayatiques, autant que quant à l’irréfutabilité des principes taoriques fondementaux  de la dharmodynamique entropicale  !!!

             

            JE VOUS DEFIE MONSIEUR !

             

            Professeur Eckhart von Treelok,

            phD en Métaphysique acrobatique du Tube et Gérontochiatrie rectale, Enseignant-chercheur en Théorie de la Turpitude à l’Université de Barvard ( Etat de Xanadu) 
            Professeur honoris causeur à l’Université Alma Mateur de Shitön-Süshi (district de Makï-Saké),titulaire d’une chaire en physique des condoms à l’Université Populaire et Socialiste de Vodkagrad ( Oblast de Zubrowka)

                     

                   


          • chapoutier 3 septembre 2011 18:56

            je me disais bien que cette prose ne m’était pas inconnue
            lord FF


          • Tarouilan Tarouilan 3 septembre 2011 20:38

            >C’est marrant, comme toutes ces religions, veulent une caution « scientifique » à leur délires religieux........ je me suis évertué dernièrement à réhabiliter les chiens, auprès de religieux musulmans, car les chiens, sont accusés par « des érudits musulmans » de véhiculer des maladies transmissibles à l’homme, tout cela parce que le "prophète préférait les chats, qui eux sont plus susceptibles de contaminer l’homme (risque faible toutefois !)


          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 22:00

            moi je trouve marrant la peur de voir que l’être dépasse le matériel qui n’est qu’atomes et donc une energie...et rien d’autre, une illusion...


          • Tarouilan Tarouilan 3 septembre 2011 22:21

            Sur la réalité du bouddhisme vécu par des occidentaux, il faut absolument considérer la terrible expérience d’une personne très honnête et sincère, Marc Bosche ....... son expérience et réellement passionnante et démystifie le bouddhisme : http://bouddhanar-4.blogspot.com/

             


          • Hadj Ahmed 3 septembre 2011 22:35

            Professeur Von Treelok

            Il me coûte de vous contredire, mais en aucune manière Moïse n’aurait pu dichotomer la mer en deux en s’appuyant sur les travaux de succion aquacléaire (entre autres techniques schizomarines) et ce pour une raison toute simple, les seules avancées enregistrées par cette science auriculaire et index (ou majeure je ne me souviens plus), n’ont jamais été plus loin que la robinettus simplex ou (à l’extrême limite), la pluviosa principalis, bref … l’eau douce (beaucoup moins qu’Irma, je sais).

            Je vous accorde volontiers que le taux de salinité de la mer des roseaux n’est pas celui de la mer morte mais tout de même… Ben alors !

            De plus l’épisode que vous épisodez souffre d’incomplétude incomplète alors laissons la piste de l’élohique des fluides aux gens censés smiley et examinons plutôt ce tout nouveau témoignage d’un témoin qui témoigne et witnessize anonymement sans donner son nom, pas même son patronyme et encore moins son identité, Mémée traya lepisdutoro pour son atome et son mand arôme (mais attendit longtemps la dite fission), pour ne pas la nommer.

            Selon icelle, ce serait en fait Moumousse (Pas Dahleb l’autre) et non pas l’inverse qui aurait surpris Mineptah en plein travaux. Questionné celui-ci réponda et dit (et non pas la stupide contraction répondit) :

            « -Je m’installe une piscine Monsieur, c’est une entreprise scientifique et hygiénique sur laquelle vos propos navrants dérapent comme billevesée sur la patinoire de l’indifférence allez jouez avec les autres circoncis de votre acabit et d’un autre siècle et n’importunez plus les grandes personnes qui vous enquiquinent.

            -Snobisme démentiel, folie hollywoodienne des grandeurs, prétention babylonienne, je-m’as-tu-vusme pharaonique et délire aquatique, ce n’est pas d’une piscine que vous avez besoin Mimine-tahtah mais dune douche si je me fais bien comprendre…

            De plus, vous vous y prenez comme une pantoufle, d’abord l’endroit est mal choisi, vous clapoterez bientôt dans une flaque dérisoire et dans l’hilarité de tout le quartier. Ensuite, pour ce qui est des problèmes aquatiques, c’est de compétences submergeantes que vous auriez besoin, quelqu’un qui maîtrisant parfaitement l’histoire de l’irrigation n’irait jamais se noyer dans des détails comme vous faites.

            Pénible spectacle et vains efforts.

            Vous savez quoi, la prétention vous perdra plongez vous dans un bon bain de simplicité et prenez conseil auprès des gens qui savent et qui ont un bâton spécial… eux.
            Mineptah ayant décliné l’offre, Moumousse conclut en disant :

            -Je vous laisse à vos petites cavités mais ne comptez pas sur moi pour faciliter vos problématiques ablutions. Vos supplications me laisseront ... sec. » 

            Puis tout bien réfléchi et surtout carrément fâché de si peu de considération pour ses compétences hâchedeuzoïques, Moumousse a tenu n’en déplaise à Phareàpaupières, à faire une démonstration historique de ces talents aqueux la suite vous la connaissez.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 4 septembre 2011 11:39

            « A Lorelheil, »



            marwaff perseus ça c’est un coup de griffe !!!!!



            asinus :hi han


          • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 14:23

            persus

             encore une fois vos commentaires refletent parfaitement l’esprit que vous êtes et votre niveau....il n’est nul besoin d’argumenter avec celui qui ne fait montrer que ce qu’il est dans chacune de ses paroles....


          • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:34

            humm encore l’hyper agressivité est encore en marche, maintenant c’est la poutre qui est en ligne...


          • Marco07 13 septembre 2011 23:02

            @Perseùs, j’apprécie vos commentaires et je partage.


            Ayant moi même été issu d’une promotion de CAP Bourlingueur, mais aussi Charcutier-Plâtrier je pense bien maîtriser le sujet et ne peut qu’approuver vos commentaires.

          • Ariane Walter Ariane Walter 3 septembre 2011 13:34

            Les grands philosophes ayant parlé, je me permets, humble créature, de dire que j’ai aimé votre article . Que ce qui importe dans ce genre d’écrit , ce sont les phrases qui touchent et qu’il n’y a pas , dans ces domaines, de vérités établies.
            Car celui qui nomme le tao ignore tout du tao.


            • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:46

              brj ariane

              merci d’avoir aime l’article mais comme moi vous savez que les esprits chagrins trouveront toujours quelque chose à y redire...


            • amipb amipb 3 septembre 2011 14:04

              @L’auteur : cet article aurait pu être intéressant s’il ne mélangeait pas tout. Que Gautama ait eu accès à une connaissance profonde du monde est un fait, avéré par quelques scientifiques dont Matthieu Ricard et Hubert Reeves. Par contre, il y a, me semble-t-il, un fossé avec les théories de Clémence Royer, qui, elle, parle d’atomes.

              Par ailleurs, attention aux conclusions hâtives : personne ne peut juger la justesse de son enseignement sans l’expérimenter, à mon humble avis.

              J’ajouterai que le Bouddha ne parle pas de particules élémentaires car elles-mêmes sont constituées, et ce à l’infini. Rien n’existe en tant que tel, tout n’est que composés.


              • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:43

                bjr amipb

                c’est votre point de vue....mais buddha parle bien de particules...maintenant le langage de l’epoque traduit dans notre langue actuel peut paraitre abscons...


              • amipb amipb 3 septembre 2011 14:06

                Il n’y a aucune destruction de l’esprit dans le bouddhisme, uniquement une destruction de l’ignorance, qui nous voile notre véritable nature.

                D’ailleurs, qu’est-ce que l’esprit ?


                • amipb amipb 3 septembre 2011 14:07

                  Réponse à Milarepa, ci-dessus. Mea culpa.


                • MILAREPA 3 septembre 2011 14:46

                  @ amipb                                                             La première pensée qui va entrainer le développement psychologique d’un enfant est le « je »,l’égo par conséquent.Avant de s’identifier au je,l’égo d’un enfant est virtuel c’est à dire en devenir.L’esprit n’est rien d’autre que cette pensée-je,l’abandon chez un maître spirituel de ce je entraine l’effondrement de tout le château de carte,de toute la personnalité.Après l’apparition de la pensée-je surgit toujours immanquablement l’identification avec le corps.Bouddha l’explique formidablement bien dans la PRAJÑAPARIMITA,la doctrine du vide.


                • amipb amipb 4 septembre 2011 22:02

                  Je ne vous suis pas, Milarépa. Vous pensez donc que l’esprit n’est pas antérieur à la pensée égotique ? Ma vision (et mon intuition) sont plutôt celle d’un esprit « réceptacle » du monde, au travers de nos sensations, et dénué d’égo.

                  L’égo, lui, n’est qu’un ensemble de constructions mentales construites ou apprises depuis le plus jeune âge afin de « construire » une image du monde, à sa portée. Or cette construction, de par sa simplicité, est incomplète et peut entraîner un grand nombre de souffrances lorsque la réalité s’avère bien différente.

                  Le but du Bouddha était, il me semble, de réduire à néant cette construction et d’en découvrir l’architecte. Lorsque celui est découvert, il se dissout d’ailleurs de lui-même.


                • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:44

                  bjr

                  il parle de black propaganda, et de relations humaines, le buddhisme englobe plusieurs domaines mais d’un point de vue spirituel...


                • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:21

                  qu’est ce que je disais l’ignorance fait dire pas mal de choses


                • Catherine Segurane Catherine Segurane 3 septembre 2011 17:46

                  J’aime bien cet article.


                  Certes, au point de vue du vocabulaire, il est un peu anachronique de parler de fission nucléaire et de physique quantique, mais cette audace est aussi génératrice de questionnement.

                  Ce qui est sur, c’est que les philosophes de l’antiquité, tant dans le monde bouddhiste que dans le monde grec (qui avaient de nombreux contacts) s’interrogeaient sur la notion d’atome et sur le degré de matérialité de ceux-ci.



                  • ffi ffi 3 septembre 2011 19:19

                    Sachant l’origine indo-européenne commune de ces deux mondes, il n’est guère étonnant qu’ils en soient parvenus à des hypothèses semblables.

                    Et, en fait, la notion actuelle d’atome ne fut jamais que la reprise de ce paradigme antique pour interpréter certaines expériences.

                    Mais personne n’a jamais observé un atome...


                  • Catherine Segurane Catherine Segurane 3 septembre 2011 19:59

                    Les particules élémentaires sont-elles des corpuscules (si oui la nature ultime de la matière est d’être vraiment solide) ou sont-elles des ondes (si tel est le cas, la matière est immatérielle, elle se résout en énergie).


                    Depuis l’antiquité jusqu’à E = MC2, c’est toujours la même question.



                  • OMAR 3 septembre 2011 21:36

                    Omar 33

                    La Saugrenue : il est un peu anachronique de parler de fission nucléaire et de physique quantique

                    Par contre, vous etes trés à l’aise de pour parler « éléctricité »...

                    Surtout celle produite par une gégène......

                    Comment . Le bosse de la Cie Le Borgne père&fille ne vous l’a pas enseigné ?

                    Mais c’est un scandale cosmique, ma parole !!!!!


                  • bingofuel 3 septembre 2011 18:37

                    Merci pour cet article éclairant dont peu de lecteurs comprendront la portée.
                    j’en suis personnellement très attristé car la physique officielle occidentale est pilotée par une mystique mathématique qui cherche à justifier sa mythologie religieuse au travers de la relativité du temps et de l’espace et du big-bang.

                    La conception Bouddhiste de l’univers est a contrario bien plus pragmatique, car elle est construite sur l’observation et la déduction à la fois rationaliste et empirique.
                     
                    Qui comprend en effet en physique que l’énergie est un concept purement mathématique introduit par Newton et que le postulat de sa conservation est un dogme. L’énergie de fission nucléaire aurait déjà dû remettre en cause un tel dogme, mais les occidentaux ont cette tendance fâcheuse à cultiver les idéologies dogmatiques et à brider leur propre intuition, raisonnement et déduction, voire à nier leurs propres observations quant elles s’opposent au dogme.

                    L’occident réfute ainsi les avancées des Moray, Tesla, Coler, Aspden et autres penseurs et expérimentateurs qui auraient pu nous éviter la catastrophe nucléaire à partir du moment où il était devenu facile et évident de produire de l’énergie à partir des propriétés cachées de la quintessence à l’origine même de l’illusion de la matière.

                    En résumé je mettrai en avant ces deux constats :
                    dans la culture occidentale : le dogme collectif l’emporte sur l’expérience et le raisonnement individuel.
                    dans la culture Bouddhiste : la déduction personnelle l’emporte sur le dogme qui n’a pas prise sur l’individu éclairé et délivré de l’illusion matérialiste.

                    La seconde voie n’étant accessible qu’individuellement, les choses vont structurellement restées ce qu’elles sont.
                     


                    • tuffgong56 tuffgong56 3 septembre 2011 19:12

                      A tout les sceptiques, je vous conseille de pratiquer la méditation, a raison d’une demi heure chaque soir, je vous garantis que vous verrez votre esprit d’une autre manière et surtout de ce qu’il est capable de faire pour ne pas perdre notre magnifique rationalité.

                      There’s a natural mystic blowing through the air ;
                      If you listen carefully now you will hear.

                      Bob Marley.


                      • chapoutier 3 septembre 2011 20:12

                        je me moinsss de -50 d’avance mais franchement nous allons tout droit vers l’age des tenebres


                        • Ganesha Ganesha 3 septembre 2011 20:15

                          Bonjour,
                          Ce qui nous surprend quand nous abordons le Bouddhisme, c’est qu’il n’y a pas de « Livre Officiel », pas de Bible, ni de Coran, tout juste les quelques phrases des « Quatre Nobles Vérités »

                          Mais beaucoup d’entre nous y trouvent leur bonheur, sinon un sens à leur vie…

                          Le Bouddha avait il découvert la Physique Quantique ? Pourquoi pas ?

                          Il me semble aussi que pour de nombreux courants du Bouddhisme, l’Univers n’est qu’une illusion continuellement changeante et vide sens… et si l’on parle de « Lâcher Prise », c’est justement pour se fondre dans un ensemble universel où nous n’avons pas plus d’individualité, d’importance et de permanence qu’une vague sur l’Océan…

                           


                          • OMAR 3 septembre 2011 21:40

                            Omar 33

                            Ganésha  :" l’Univers n’est qu’une illusion continuellement changeante et vide sens…

                            C’est ça...
                            Balancez-vous du sommet d’une falais, et là, c’est sûr, vous sentirerez l’illusion....


                          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 23:32

                            omar le monde est bel et bien une illusion, des atomes de l’’energie c’est tout, mais comme la majorité d’entre nous se pensent être un corps solide et comme nous ne voyons pas le monde comme il est, hé bien il est evident que l’on tombera....

                            n’avez vous jamais eu affaire à une personne qui ne comprenait pas quelque chose et qui pourtant pour vous etait evidente....pour la personne qui ne comprenait pas son probleme etait réel, bien solide et pour car vous compreniez c’etait une illusion...

                            beaucoup confondent buddhisme et new age en realité quand on parle de buddhisme on parle de dharma, c’est le savoir, la compréhension, la connaissance totale....et pas plus ni moins...


                          • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:18

                            Finalement persus, quand je vois votre hyper agressivité je me dis qu’il n’est guere etonnant que vous en soyez à ce stade...


                          • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:36

                            bah chez vous c’est naturel, et je dois m’adapter à votre niveau, comme d’habitude sans dire grand chose..


                          • amipb amipb 4 septembre 2011 22:10

                            SIncèrement, tous les 2, à quel jeu jouez-vous ?

                            On parle ici bouddhisme et médiation et ce ne sont qu’attaques niveau cours de récréation.

                            Je ne parle évidemment pas des anti-religieux de tous poils qui sévissent ici et sont bien incapables de comprendre que l’esprit humain peut parfois sonder la réalité aussi bien que toutes nos machines

                            Essayez au moins de discuter sur ce qui vous rassemble plutôt que sur ce qui vous divise...


                          • OMAR 4 septembre 2011 23:48

                            Omar 33

                            Lorelei :" on parle de bouddhisme...

                            Donc de religion......
                            Et quelles réponses donne cette religion que je respecte, à nos préoccupations, nos questionnement..
                            Bien sûr, les ingrédients de base existent : ne pas tuer, ni voler, etc...
                            Et à part cela ? Du cosmique pour ne pas dire de l’incohérent et souvent de l’hérésie (la réincarnation...).

                            Or malgré certaines divergences, nos trois religions monothéistes sont d’accord sur des points fondamentaux necessaires à la compréhension de notre passage sur terre :
                            L’existence d’un Créateur.
                            Le Code Conduite.
                            La Resurrection.
                            Le Jugement Dernier et son verdict.

                            Et nous trouvons notre bonheur à croire en cela et en appliquant certains gestes et paroles qu’on appelle simplement Humanisme et Humanité.


                          • Lorelei Lorelei 5 septembre 2011 00:27

                            omar les 3 monotheismes sont d’orient comme vous le savez...

                            selon la légende jésus a été en inde et a reçu l’enseignement du dharma et jésus a été l’autre prophete à avoir ce savoir, cependant siddharta n’a jamais dit qu’il y a un dieu, par ailleurs tout dépend de votre conception du mot religion, les monotheismes sont dogmatiques, le dharma c’est du savoir, de la connaissance que vous examiner et expérimenter, et non un chose à croire....c’est tres différent d’une croyance...

                            j’ai fais cet article en expliquant ce qu’est le buddhisme mais aussi j’ai ecris les débuts du christianisme, peu de gens le savent mais jésus enseigna la reincarnation et c’est un concile qui enleva ces paroles, d’ailleurs chez dans le coran on parle aussi de reincarnation et les druzes en parlent fort bien

                            il faut comprendre que l’idée de reincarnation est l’une des idées les plus anciennes dans le monde et elle existe dans toutes les religions ..

                            http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-dalai-lama-declare-je-pourrais-98907
                            extrait

                            Le bouddhisme est une religion philosophique et quantique, non dogmatique et non doctrinale. D’ailleurs le mot « bouddhisme » est un néologisme fort récent : il est apparu dans la première moitié du XIXè siècle, il est plus correcte d’utiliser les termes : « Dharma », « Tradition du Bouddha », « Voie du Bouddha » ou « Enseignement du Bouddha ».

                            C’est une philosophie au sens originel d’amour de la sagesse que lui donnait Pythagore. Socrate avait pour adage « Connais-toi toi-même », autrement dit : « sache ce que tu es et tu connaîtras les dieux et l’univers » ce qui est l’esprit bouddhique. On pourrait dire que le Dharma est une sorte de gnoséologie, dont la démarche est la connaissance et de conscientisation c’est-à-dire une série d’accession à des niveaux de consciences supérieurs permettant d’avoir une approche de soi et du monde bien plus sage où la raison prend toute sa place. La cause de la souffrance ne se trouve pas dans des facteurs où conditions externes mais dans nos propres esprits.

                            Atteindre l’état de conscience Éveillé un état de conscience où on est conscient d’être conscient à l’inverse l’inconscience totale serait la mort. Bien entendu cet état d’Eveil est impossible à atteindre avec la prise de drogues, car elles rendent inconscients, amorphes à un degré où un autre sans pour autant résoudre ses problèmes car aucune drogue ne peut affecter la cause réelle de vos souffrances et angoisses.

                            La voie du Dharma (ou Dhamma) élaboré par Siddhārtha Gautama (sanscrit ; pāli : Siddhattha Gotama) dit Shākyamuni « sage desŚākyas » ou le Bouddha (« l’Éveillé ) assez semblable à une méthode philosophique développée par Husserl et visant à fonder la philosophie comme science rigoureuse échappant à la critique des sciences. 

                            « Elle procède par un retour aux données immédiates de la conscience, permettant de saisir les essences des êtres et les structures transcendantales (pures, hors de toute détermination empirique) de la conscience ».


                          • bingofuel 3 septembre 2011 20:23

                            ou plutôt l’âge de l’illumination.
                            Tant pis pour ceux qui ne comprennent pas, ce sera pour une prochaine aventure terrestre peut être...


                            • bingofuel 3 septembre 2011 21:28

                              une petite explication à @Complottoutestcomplot, loin de moi de vouloir le convaincre, peut importe...

                              Le Bouddhisme est une invitation à l’expérience personnelle et individuelle.

                              Votre pensée existe-t-elle ? Pouvez-vous le prouver ?
                              Et pourtant vous pensez, c’est une expérience individuelle et intime que vous pouvez réaliser facilement.

                              La pensée existe donc et elle se base pour autant sur aucune expérience matérielle ou aucune preuve spécifique. Vous me diriez que l’on peut bien observer une activité cérébrale par les moyens modernes, mais comment faire le lien entre des amas fluorescent dans un système biologique et la pensée ? Comment ces observations expliquent elles la pensée ? Comment les effets peuvent-ils expliquer la cause ?

                              Les 3 religions du livre sont des dogmes auxquels on souscrit collectivement ou bien que l’on rejette.

                              Le Bouddhisme est a contrario une voie de connaissance par l’expérience individuelle, à commencer par l’observation de sa pensée qui est le fil conducteur entre le conscient et les aspects non matérialisés. Si vous ne faites pas l’expérience, vous pourrez vous moquer, rétorquer ou nier, mais vous n’avancerez pas sur le chemin de votre libération et de la connaissance du pur bonheur.

                              Quant à prétendre que Bouddha a ou non inventer la physique quantique, tout Bouddhiste s’en fout royalement, car nous ne sommes pas dans l’argumentation infantile d’un dogme.


                            • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 21:58

                              c’est etonnant de constater que le niveau des commentaires se situe parfois à l’âge de pierre...


                            • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 23:24

                              interessant....en tout cas certains savent parfaitement se décrire dans leurs commentaires...


                            • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:37

                              je vois que votre niveau d’emotion est resté coincé à agressivité pour ne plus bouger...


                            • Lorelei Lorelei 5 septembre 2011 00:30

                              bingofuel

                              je suis enchantée de voir que vous êtes un des interlocuteurs qui a compris ce qu’est le dharma, et comme vous le constatez cette comprehension est tres rare, la majorité des commentaires sont etonnants tant ils sont axés sur l’agressivité qui est une marque de l’ignorance aussi


                            • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 4 septembre 2011 00:39

                              Bouddha Lave plus blanc !  smiley

                              Profitez de la promo, exceptionnel !!! pour l’achat d’un Maitreya, un Bouddha offert ! smiley


                              • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 01:17

                                que disais je le commentaire de certains expriment parfaitement ce qu’ils pensent d’eux mêmes...


                              • tuffgong56 tuffgong56 4 septembre 2011 02:53

                                et là on voit la pensée générale de la société : à savoir que toutes autres modes de pensée et de croyance différents de ceux du le modèle occidental sont rejeté avec mépris et tout ça parce que les gens ont peur de l’inconnu. Mais j’ai de la compassion, ce n’est que de l’ignorance.


                              • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 03:15

                                en realité c’est de l’ignorance, on trouve dans l’histoire du christianisme la même chose, ainsi que dans les philosophies occidentales, mais beaucoup ont l’air de vivre dans un ocean de peur d’à priori et autres attributs qui sont la démonstration de leurs ignorances.


                              • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 4 septembre 2011 04:43

                                Lorelei, un peu d’humour qui reflètera parfairement ce que certains bouddhistes pensent d’eux-même :

                                Combien de bouddhistes faut-il pour changer une ampoule ?

                                I- Ainsi l’ai-je entendu.

                                Une fois, l’Honoré du Monde se trouvait à Rajagriha sur le Pic du Vautour, accompagné d’une grande foule de moines et d’une grande foule de bodhisattvas. Il se faisait tard, et à ce moment, quoique la nuit fût sur le point de tomber, l’Honoré du Monde se trouvait concentré sur cette partie des dharmas appelée Profonde Illumination qui le faisait briller doucement dans la pénombre.

                                II- A ce moment aussi, le noble Seigneur Manjushrì, le Bodhisattva et Mahasattva, dans la pratique de la profonde Perfection de Sagesse jeta un regard ; il vit que les cinq ampoules de 100w dans leur être propre étaient vacuité. Alors, par l’inspiration du Bouddha, le vénérable Bodhideva demanda au noble Seigneur Manjushrì, le Bodhisattva et Mahasattva, « Combien faut-il de fils de bonne famille pour arriver à remplacer une ampoule ? » Et le noble Seigneur Manjushrì, le Bodhisattva et Mahasattva, répondit au vénérable Bodhideva comme suit :
                                « Bodhideva, tout fils ou fille de bonne famille qui souhaite s’engager dans la pratique du changement d’une ampoule devrait concevoir les choses ainsi : il (ou elle) doit voir que les ampoules dans leur être propre, sont vacuité.

                                III- En réalité l’ampoule est dépourvue d’existence inhérente, il n’y a pas de changement de l’ampoule et il n’y a personne pour la changer, et pourtant par l’inaction, rien ne reste non-fait. L’ampoule n’a pas l’intention de briller, et le Changeur de l’Ampoule n’a aucune intention de la changer.
                                Bodhideva, avoir pour but le changement de l’ampoule constitue l’assurance de ce que personne ne le fera jamais. Ce n’est que par la non-intention que le but, qui est un non-but, peut être atteint. Et pourtant, il n’y a absolument rien qui soit accompli ; c’est pourquoi on l’appelle Accomplissement suprême. Il n’est que ceci : dévisser une ampoule et en visser une autre. N’est-ce pas ordinaire ?! N’est-ce point miraculeux ?! L’ampoule ne s’est jamais éteinte. Vous êtes déjà dans un état de lumière, et il ne vous reste qu’à le réaliser—

                                IV- C’est ainsi, Bodhideva, qu’un Bodhisattva et Mahasattva s’entraîne à la profonde Perfection de Sagesses. »
                                Alors, l’Honoré du Monde se leva de sa concentration et projeta sur tous le faisceau de ses asankhya de watts, et, faisant l’éloge du noble seigneur Manjhusrì, le Bodhisattva et Mahasattva dit : « Excellent ! Excellent ! Bien dit, bien dit, ô fils de bonne famille ! C’est vraiment ainsi qu’il faut changer les ampoules ! C’est bien ça, ô fils de bonne famille, c’est bien ça.C’est précisément comme tu l’as enseigné que devrait être changée l’ampoule et tous les Ainsi-Venus s’en réjouiront ».
                                Alors le vénérable Bodhideva, le noble seigneur Manjhusrì, le Bodhisattva et Mahasattva, et toutes les personnes présentes, y compris les dieux, les êtres humains, les titans et les gandharvas furent ravis et applaudirent le discours de l’Honoré du Monde.

                                 smiley

                                Combien faut-il de maîtres Zen faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Deux. Un pour la changer et un pour ne pas la changer.

                                --------

                                Combien de VRAIS maîtres Zen faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Quatre. Un pour la changer, un pour ne pas la changer, un pour la changer et ne pas la changer, et un pour ni la changer ni ne pas la changer.

                                -------

                                Combien de maîtres Zen illuminés faut-il pour changer une ampoule ?

                                - L’ampoule ne peut pas être changée. Elle est ce qu’elle est.

                                -------

                                Combien de maîtres Zen authentiques faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Le joyau est dans le lotus.

                                -------

                                Combien de maîtres Zen parfaits faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Voyez ! Elle est déjà changée !

                                -------

                                Combien de Maîtres Zen faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Aucun. Les Maîtres Zen ont leur propre lumière intérieure.

                                ----------

                                Combien de Maîtres Zen faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Trois. Les deux premiers coupent du bambou, le troisième éclaire le novice.

                                ----------

                                Combien de Maîtres Zen faut-il pour changer une ampoule ?

                                - Aucun. L’univers se charge de l’ampoule - le Maître Zen pratique le non-agir.

                                 smiley


                              • amipb amipb 4 septembre 2011 22:13

                                Merci Pohl pour cette bonne tranche de bonne humeur.


                              • COVADONGA722 COVADONGA722 4 septembre 2011 11:51
                                Oh vous qui suivez l’Étroit Sentier
                                Du brasier de Tophet au Jugement Dernier
                                Soyez bons pour les païens agenouillés

                                kipling 

                                • Ptetmai 4 septembre 2011 20:51

                                  Bien malin et naïf qui peut résumer honnêtement la vie du plus célèbre des bouddhas, comme celle de Jésus et de Mahomet.


                                  Point n’est besoin de ces guides pour révérer la Suprême Source Bienveillante Eternelle de tout et accomplir vie après vie, sur cette planète ou d’autres, ce qu’Il pouvait nous souhaiter de meilleur : être de plus en plus altruiste, ce qui suppose d’être de plus en plus équanime et sage jusqu’au jour où, lors de notre dernière vie, nous serons, pour Son plus grand plaisir, quasi aussi aimant ou compatissant que la Source dans laquelle nous pourrons donc revenir sans faire tâche. 

                                  Ce ne peut être la finalité prêchait par ce bouddha puisqu’il ne s’intéresse pas à qui aurait lancé la flèche de la souffrance ou de l’insatisfaction. 

                                  Pour parvenir à cet altruisme équanime et sage point besoin de révélations, de textes sacrés, de dogmes, de clergé ou de savants, de culte, de prière et de guide principal. « Seulement » d’une volonté soutenue de progresser récompensé par le plaisir collatéral éprouvé quand on fait ne serait-ce que sourire. 

                                  • amipb amipb 4 septembre 2011 22:16

                                    En quoi devenir altruiste et équanime réclame de connaître celui qui a lancé la flèche de l’ignorance ? De plus, Bouddha n’a jamais dit que cela était inutile, mais que l’urgence était de soigner le blessé.

                                    Lors d’un accident comportant des blessés, quel est l’acte le plus urgent ? Soigner les blessés ou connaître la trajectoire du véhicule ?


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 4 septembre 2011 23:58

                                    prenons un état dont le boudhisme etait religion officiel avant que les chinois débarquent.

                                    LE TIBET
                                    les monasteres possédaient la terre le betail et les paysans dessus
                                    heu dite moi votre révérente sagesse
                                    c’est pas ça qu’on appelle une théocratie féodale ?


                                    • Lorelei Lorelei 5 septembre 2011 00:31

                                      vous avez raison il y avait des choses peu en ordre, sauf que le buddhisme n’est pas né au TIBET mais en Inde...


                                    • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 5 septembre 2011 01:46

                                      Tiens, à propos du dénommé Maïtreïa, c’est bien le même que celui dont il est question ici, sur le site de Benjamin Creme, peintre et citoyen britannique, et surtout « prophète officiel » (ou officieux) du sieur Maitreya Trucchose ?

                                      http://partageinternational.org/actualite/actu_etoile.php

                                      Si c’est le cas, je trouve que ça craint, ça pue l’arnaque ce truc... Je dis ça sans agressivité, hein, c’est juste ma réaction devant des tels gratinés balivernes : smiley
                                       
                                      "L’ « étoile » annonciatrice a préparé la voie à Maitreya, l’Instructeur mondial, qui a donné récemment sa première interview télévisée aux Etats-Unis. Des millions de personnes l’ont entendu parler, que ce soit à la télévision ou sur internet."

                                      Selons certains, Maître Yah ne serait autre qu’un activiste portant le doux patronyme de Raj Patel, en qui un certain nombre de musulmans croient voir l’incarnation du Dajjal (un faux messie...). Ne pas confondre avec Raj Patine, qui lui est gérant d’une boutique de quincaillerie-fruits et légumes à Brooklyn. smiley

                                      Sinon, bon, traiter d’ignorants et/ou de sous-humains rescapés de l’âge de pierre tous ceux qui ont le mauvais goût de ne pas applaudir à bâtons rompus le contenu du nartic tout en opinant religieusement et opiniatrement du bonnet, ça doit être gratifiant pour l’égo mais je doute que ça fasse avancer le schmilblick d’un poil, si tant est qu’il doive avancer. smiley


                                      • Login Login 5 septembre 2011 09:36

                                         A propos de la physique quantique et de l’esprit 
                                         


                                          • himmelgien 11 septembre 2011 04:55

                                             Siddharta Gautama, fils prodigue de la tribu des Shakya, auteur de la théorie du Tout ?... Pourquoi pas, chère Lorelei , puisque pratiquement à la même époque, Démocrite décrivait les « atomos » . Et toujours au même moment , mais dans l’opposition au philosophe , le Mahabarata était composé : 15 fois la bible, utilisation d’armes nucléaires et lasers, voyages interstellaires et une bataille entraînant 18 millions de morts pour finir !...

                                             What else ... mais dans « l’agora » , l’esprit du Matin des Magiciens n’est pas encore prêt de souffler : c’est plutôt l’heure du « catéchisme positiviste »  !... Patience ...
                                             


                                            • Daniel D. Daniel D. 20 septembre 2011 14:15
                                              Il reste à venir le Bouddha des temps futurs,
                                              Le dernier Bouddha,
                                              Maïtreïa, celui qui aime
                                              Et qui répandra partout « la Bonne Loi. »

                                              Ainsi donc voila le pourquoi de l’agressivité ambiante envers le boudhisme, il ouvre un espoir par une prophétie qui pourrais se réaliser.

                                              On comprend mieux le nouvel axe des articles de Catherine Segurane avec ceci. Imaginez ça !! un espoir pour certains, inadmissible !!

                                              Pour ce qui est de la compréhension de la physique quantique si tôt dans les ages, je n’ai aucun doute sur leur pertinence et suis même persuadé que nous avons déjà su bien plus sur le monde, et cela sans avoir eu les capacités techniques pour visualiser, calculer.

                                              La matière physique et ses réactions sont immuables, comprendre ses règles et son fonctionnement par l’observation est ce que la science fait aussi. Elle observe et en tire des postulats, puis par le calcul et l’observation elle les affinent et enfin elle en retire les substantifiques moelles sous forme de Lois et de Règles

                                               La technologie ne sert qu’a affiner les choses et les rendre utilisables/chiffrables. Elle ne fait rien en elle même, et n’est pas nécessaire pour comprendre le fonctionnement des choses, elle l’est par contre quand on veut agir sur ces choses.

                                              Merci pour cet article, très intérressant, qui montre encore une fois que la force de l’humanité réside dans sa possibilité de comprendre l’ensemble sans connaitre les détails, caractéristique que l’on cherche a contrer en permanence par la mise sous tutelle des pensées.

                                               Pensez toujours plus par vous même, et non pour vous meme, alors vous avancerez vers la compréhension du Tout.

                                              Cordialement,

                                              Daniel


                                              • Lorelei Lorelei 20 septembre 2011 14:39

                                                bjr

                                                En effet il y a une prophétie qui dit qu’il renaitra en terre d’occident, il parle de là où le soleil se couche je crois et d’une terre toute nouvelle c’est à dire les usa, pour affiner ses recherches sur le mental et qu’il aura des cheveux couleurs soleil, c’est à dire roux blond...

                                                Et je pense que seul une minorité reconnaitra l’exactitude de cette philosophie, non pas que l’humanité est mauvaise, bien au contraire, mais elle subit la propagande des idéologies nefastes, un jour je ferai un article sur l’institut tavistok, d’ailleurs j’ai ecris un article pour parler des différentes forces sur terre basée sur des faits bien et certaines de ses forces ont vraiment le désir de zombifier l’humanité

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès