• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La France, la lapidation et Hani Ramadan

La France, la lapidation et Hani Ramadan

Les partisans de la lapidation s’expriment de plus en plus ouvertement en France, dans des enceintes que ne dédaignent pas des politiques en principe républicains. Aux habituels articles isolés, vient s’ajouter une tournée de conférences de Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan et petit-fils de Hassan El Banna, fondateur des Frères Musulmans.

La lapidation en France, est-elle un tabou absolu ? Moins que ce qu’on pourrait croire.
 
Des articles défendant la lapidation paraissent de temps à autre sous des plumes musulmanes, sans que nulle indignation ne soit perceptible parmi ceux dont la voix porte loin. Récemment, cet article, intitulé C’est à qui jettera la première pierre et signé Daniel Youssof Leclerq, est paru sur le site de l’Union des Associations musulmanes de Seine Saint-Denis (UAM 93), association qui a pignon sur rue et qui reçoit régulièrement des politiques, dernièrement Hervé Morin et Eric Raoult. L’auteur y souligne le caractère dissuasif de la lapidation et souligne que, si celle-ci venait à n’être, de fait, jamais appliquée, ce caractère dissuasif disparaîtrait.
 
Dernièrement, le trésorier et porte-parole d’une mosquée de Roubaix, interviewé par John-Paul Lepers, se réjouissait à l’idée que l’islam puisse devenir un jour majoritaire en France et défendit dans la foulée charia, lapidation et amputations, y compris à terme pour la France. Il présenta ensuite des excuses portant, non sur le fond, mais sur sa mauvaise maîtrise des techniques de communication et sur l’embarras qu’il avait causé par sa maladresse. Il démissionna, mais sans que l’incident affecte plus profondément les relations entre la mosquée concernée et la mairie de Roubaix, qui parait n’avoir guère été émue.
 
Ces deux incidents sont-ils anecdotiques ? Non, nous ne le pensons pas. Le plus grave n’est pas tant dans les débordements verbaux de prédicateurs excités (il y en aura toujours) que dans la passivité des autorités politiques, médiatiques et judiciaire, qui continuent, pour les uns de fréquenter l’UAM 93 ; pour les autres de soutenir les mosquées de Roubaix ; et pour les dernières de s’abstenir de toutes poursuites face à ces apologies du meurtre.
 
On sait également que le prédicateur Tariq Ramadan, des Frères musulmans, est accepté sur tous les plateaux-télé, où il passe pour un modéré en soutenant l’idée d’un moratoire (et non d’une suppression) de la lapidation.
 
On n’avait pas tout vu.
 
L’audace des amis de la lapidation vient de passer à la vitesse supérieure. Maintenant, celui qui se met en vue, c’est Hani Ramadan, frère de Tariq, et lui n’est même pas pour un moratoire sur la lapidation. Ce qui ne l’empêche pas de s’exprimer publiquement et de faire une tournée des mosquées en France.
 
C’est dans le colonnes du quotidien suisse Le Matin que Hani Ramadan fit le procès de Sakineh ( « Cette femme a été condamnée pour adultère et meurtre ».) et soutint lui aussi le caractère dissuasif de la lapidation. Il insista sur l’idée que « la peine de lapidation est très difficile à obtenir, car pour prononcer cette sentence, le juge a besoin de quatre témoins oculaires dignes de foi. Condition quasi impossible à réaliser ». Ce que l’exemple de Sakineh dément, et il y en a d’autres. Hani Ramadan a aussi défendu la lapidation à la télévision suisse face à Marek Helter.
 
Dans un article du Monde intitulé La charia incomprise , Hani Ramadan avait déjà déclaré :
 
" Soyons encore plus explicite, au risque de heurter cette fois la sensibilité des partisans invétérés des Lumières. Dans une tradition authentique, le prophète Mohamed sws annonçait :
 
"La turpitude n’apparaît jamais au sein d’un peuple, pratiquée ouvertement aux yeux de tous, sans que ne se propagent parmi eux les épidémies et les maux qui n’existaient pas chez leurs prédécesseurs."

Qui pourrait nier que les temps modernes, conjuguant le déballage de la débauche sur grand écran et la hantise obsédante d’une contagion mortelle, offrent la parfaite illustration de cette parole ?

En clair, que ceux qui nient qu’un Dieu d’amour ait ordonné ou maintenu la lapidation de l’homme et de la femme adultères se souviennent que le virus du sida n’est pas issu du néant."
 
Le lecteur naïf croit peut-être que Hani Ramadan est tenu à l’écart de toute participation à la vie publique en France. Or, il n’en est rien. Hani Ramadan semble avoir entrepris une tournée de conférences en France : le 3 octobre à Bagnolet  ; le 10 octobre à Hérouville en Normandie ; le 17 à la mosquée de Plaisir . Une brève mention sur le programme de la conférence de Normandie prévoit, à 15 heures 50 : "Parole à un invité (Maire)".
 
A l’heure où les restrictions à la liberté d’expression se font de plus en plus pesantes, celles-ci ne concernent manifestement pas l’expression d’idées favorables à la lapidation.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • toubab 9 octobre 2010 10:15

    A quand l’arrêt de l’Importation de « prostituées de Luxe » de l’Europe de l’Est et d’ailleurs par les Etats pétro-dollar qui financent des « Ramadan » et autres charlatans .
    Ces escrocs n’ont de religion que leur compte bancaire Suisse où ils résident.



    • rocla (haddock) rocla (haddock) 9 octobre 2010 10:17

      Le plus adéquat envers les tenants de la lapidation serait qu’ ils soient lapidés jusqu’ à ce que mort s’ ensuive pour leur donner une petite démonstration entre une idée et son application .


      • morice morice 9 octobre 2010 11:15

        mais elle a bientôt fini ses conneries là la fausse boudhiste admiratrice de la fifille à LePen ? Les Ramadans Brothers sont aussi ridicules que vos écrits....


        « Dernièrement, le trésorier et porte-parole d’une mosquée de Roubaix, interviewé par John-Paul Lepers, se réjouissait à l’idée que l’islam puisse devenir un jour majoritaire en France et défendit dans la foulée charia, lapidation et amputations, y compris à terme pour la France. »

        il a été VIRE depuis.. vous pourriez au moins vous renseigner avant d’écrire.... toute son équipe avait dénoncé ses propos comme irresponsables...

        voilà vos sources

        il y en d’autres :


        les niçoises du bloc identitaire devraient s’abonner aux journaux nordistes...


        • Tall 9 octobre 2010 13:47

          Rien de tel qu’un vrai athée pour défendre l’islam avec bec et ongles 365 jours / an


           smiley smiley

        • Yvance77 9 octobre 2010 14:54

          Du grand momo : « les niçoises du bloc identitaire devraient s’abonner aux journaux nordistes... »

          Sinon tu pourrais aussi de temps en temps venir prendre un 102 (un double 51 - pastaga local) avec nous momo, les soirées sont douces, les épaules dénudées, quelques filles charmantes, la méditerrannée belle avec ses reflets d’argent ...

          Allez la première et pour moi et ; ça va te détendre je sens que t’en a besoin.

          A peluche


        • morice morice 9 octobre 2010 11:18

          Le lecteur naïf croit peut-être que Hani Ramadan est tenu à l’écart de toute participation à la vie publique en France. Or, il n’en est rien. Hani Ramadan semble avoir entrepris une tournée de conférences en France : le 3 octobre à Bagnolet  ; le 10 octobre à Hérouville en Normandie ; le 17 à la mosquée de Plaisir 


          à chaque fois c’est dans une mosquée : vous voulez interdire les concerts dans les églises aussi ?

          Vous essayez un autre amalgame encore : ce serait « public » . Raté.

          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 9 octobre 2010 13:32

            «  à chaque fois c’est dans une mosquée : vous voulez interdire les concerts dans les églises aussi ? »

            Sauf que dans les églises, on n’entend pas les chœurs chantant les louanges et les vertus de la lapidation purificatrice ...


          • Scribouille 9 octobre 2010 20:25

            Sauf que dans les églises, on n’entend pas les chœurs chantant les louanges et les vertus de la lapidation purificatrice ...

            Euh... Sans doute, pour ce qui concerne la lapidation proprement dite, mais dans certaines églises on entend aussi des discours des plus intégristes. Alors... Qui peut jeter la première pierre ?


          • Yohan Yohan 13 octobre 2010 23:47

            Comment se fait-il que la MOmodération ait laissé passer ce torchon laïc ? smiley smiley


          • Captain Zeupa 9 octobre 2010 11:55

            Merci Catherine pour cet article et merci Agoravox pour le liberté d’expression. smiley

            Les medias classiques essaient de faire taire toute critique de l’islam, mais ce n’est pas le cas ici heureusement.


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 9 octobre 2010 12:52

              En effet.


              Tant qu’on attaque des idéologies et non des personnes (on ne va pas reprocher à un né-musulman d’être né dans l’islam !), il n’y a pas de réelle censure sur Agoravox.

              Sinon, bien sur, la meute de chiens se déchaîne, mais je ne déteste pas les laisser se démasquer tous seuls.

              En cas d’insultes, et elles fusent, je ne replie pas et je ne signale pas.



            • OMAR 9 octobre 2010 17:59

              Omar T.

              C. Saugrenue : Malgré votre regrettable appartenance à la Cie Le Borgne, je reconnais que question censure, il n’ya aucun risque de votre part-.

              Mais votre compére A Vatemettre excelle dans cet art, dés qu’un commentaire contrarie ses vils desseins.

              Ah ! il fait partie de la meute ?....


            • dxdiag 12 octobre 2010 12:27

              tout à fait d ’accord : le fait même qu ’on en soit à débattre de ce genre de choses est épouvantable. A quand un retour aux traditions des descendants des précolombiens avec discussion sur l ’intérêt ou non des sacrifices de vierges ?


            • Scribouille 9 octobre 2010 12:43

              Les partisans de la lapidation s’expriment de plus en plus ouvertement en France...

              Fort bien, qu’on les lapide !


              • jakback jakback 9 octobre 2010 12:43

                Charles revient !

                1

                • Catherine Segurane Catherine Segurane 9 octobre 2010 12:57

                  Je me rends compte que j’ai oublié de placer un lien vers l’article de Hani Ramadan intitulé La charia incomprise. Voilà, c’est fait : http://www.comores-online.com/mwezinet/religion/charia.htm


                  Et voici également un copié/collé : 

                  La charia incomprise
                  Par Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève
                  mise à jour 10/07/2006

                  La charia incomprise
                  Par Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève.

                  Vu dans le Monde du 10.09.02

                  Assalâmu ’alaykum !

                  Je vous souhaite une très bonne lecture de cet article d’un frère, qui a jugé bon de réagir face au tollé mondial, plus particulière-ment occidental, suite aux condamnations Nigériennes de deux femmes.

                   

                  « En Occident, qui voit dans l’application de la charia un retour à des règles moyenâgeuses, les condamnations à mort de Safiya et Amina au Nigeria ont soulevé un tollé. Doit-on comprendre que les musulmans, convaincus du bien-fondé des règles divines, sont des barbares, des coupeurs de mains sanguinaires et des assassins ?

                  Avant tout, il n’est pas inutile de rappeler que beaucoup, parmi ceux qui crient au scandale, ne réagissent pas devant des crimes d’une autre nature. Dans les capitales occidentales, on n’est guère ému par les rapports qui font état de l’extermination des Tchétchènes, avec son cortège de meurtres et de mutilations.

                  Personne ne se soucie du sort des enfants handicapés à vie en Palestine, fruit de la terreur et de la lâcheté de la communauté internationale, parce qu’il est plus facile de s’ingérer dans les affaires du Nigeria que dans celles des pays qui exercent au grand jour un terrorisme d’Etat inqualifiable.

                  A cela s’ajoute une vision caricaturale de la civilisation musulmane. Réduire la richesse de la loi islamique - reconnue par les plus grands spécialistes du droit comparé - aux seuls châtiments corporels, c’est un peu comme si l’on prétendait résumer toute la médecine aux seules amputations chirurgicales. La science médicale comprend une variété de disciplines, allant de la prévention aux traitements les moins éprouvants. Il en va de même pour la charia. Les peines concernant le vol et l’adultère ne peuvent être appliquées que dans une société où sont protégées les normes et les valeurs islamiques. Il est exclu de couper la main du voleur dans un Etat qui ne donne pas à ce dernier les moyens de vivre dignement.

                  La lapidation prévue en cas d’adultère n’est envisageable que si quatre personnes ont été des témoins oculaires du délit. Ce qui est pratiquement irréalisable, à moins que le musulman choisisse d’avouer sa faute. Avant l’exécution de la sentence, les juristes précisent qu’il lui est toujours possible de revenir sur son aveu.

                  Une grossesse illégitime peut également entraîner une mise en accusation. Mais en affirmant avoir été contrainte ou victime d’un viol, ou en soutenant que l’enfant est bien légitime, la femme échappera à toute sanction. Dans ce dernier cas, si son époux rejette la paternité du nouveau-né, les conjoints seront définitivement séparés, et elle conservera la garde de sa progéniture.

                  On le voit : ces peines ont donc surtout une valeur dissuasive. Le prophète Mahomet lui-même faisait tout pour en repousser l’application. Ainsi, lorsque Mâ’iz se présenta au Messager de Dieu en lui demandant de le purifier parce qu’il avait commis l’adultère, ce dernier se détourna de lui. Mais Mâ’iz confessa son erreur à quatre reprises. Dès lors, le Prophète ne pouvait qu’ordonner sa lapidation.

                  Parce qu’il s’agit d’une injonction divine, la rigueur de cette loi est éprouvante pour les musulmans eux-mêmes. Elle constitue une punition, mais aussi une forme de purification. Il est interdit d’insulter le coupable. Après sa mort, on prie pour lui. Ce que fit le Prophète pour une femme qui s’était livrée après avoir accouché d’un enfant adultérin, et dont le repentir avait été sincère.

                  La volonté de Dieu, pour les croyants, s’exprime à deux niveaux : dans le livre de la Révélation et dans celui de la Création. Les doctrines juive, chrétienne et musulmane affirment unanimement que Dieu seul est le créateur de toute chose. Or nous demandons : qui a créé le virus du sida ? Observez que la personne qui respecte strictement les commandements divins est à l’abri de cette infection, qui ne peut atteindre, à moins d’une erreur de transfusion sanguine, un individu qui n’entretient aucun rapport extraconjugal, qui n’a pas de pratique homosexuelle et qui évite la consommation de drogue. Par rapport à ces principes de base, seuls s’exposent à la contamination ceux qui ont un comportement déviant.

                  Avant de juger cette conception moralisatrice et complètement dépassée, je propose simplement que l’on fasse un effort de réflexion : la mort lente d’un malade atteint du sida est-elle moins significative que celle d’une personne lapidée ? Pour le musulman, les signes divins que l’intelligence humaine perçoit se découvrent aussi bien dans l’univers que dans la loi.

                  Soyons encore plus explicite, au risque de heurter cette fois la sensibilité des partisans invétérés des Lumières. Dans une tradition authentique, le prophète Mahomet annonçait : »La turpitude n’apparaît jamais au sein d’un peuple, pratiquée ouvertement aux yeux de tous, sans que ne se propagent parmi eux les épidémies et les maux qui n’existaient pas chez leurs prédécesseurs.« Qui pourrait nier que les temps modernes, conjuguant le déballage de la débauche sur grand écran et la hantise obsédante d’une contagion mortelle, offrent la parfaite illustration de cette parole ?

                  En clair, que ceux qui nient qu’un Dieu d’amour ait ordonné ou maintenu la lapidation de l’homme et de la femme adultères se souviennent que le virus du sida n’est pas issu du néant.

                  Remarquons cependant que l’éthique musulmane nous prescrit de soutenir le malade du sida dans l’épreuve qu’il subit, et qu’il est essentiel de l’accompagner et de le réconforter avec compassion. Remarquons encore que l’islam a encouragé la recherche médicale, le Prophète ayant indiqué qu’à toute maladie, si l’on excepte la vieillesse, correspondait un remède. Il reste que l’épidémie du sida devrait à notre sens, pour être conjurée, nous conduire à une réflexion morale sur le sens de nos responsabilités et sur la nécessité de revenir aux normes susceptibles de préserver notre spiritualité.

                  Les musulmans sont convaincus de la nécessité, en tout temps et tout lieu, de revenir à la loi divine. Ils voient dans la rigueur de celle-ci le signe de la miséricorde divine. Cette conviction n’est pas nourrie par un fanatisme aveugle, mais par un réalisme correspondant à la nature des choses de la vie. Vivre en paix et en conformité avec l’être et le devoir, tel est le principe de leur engagement, parce que, comme le souligne le Coran, »c’est certes à Dieu qu’appartiennent la création et le commandement« . (7, 54)

                  Les musulmans savent que la nature leur est soumise autant qu’ils se soumettent à Dieu, mais qu’elle se rebelle en revanche contre eux s’ils enfreignent les lois du Tout-Puissant. Ils ont la certitude que l’homme ne peut se suffire à lui-même, et que la libération des moeurs est à l’origine d’une incommensurable détresse qui touche des millions d’individus. Qui donc aurait le droit de le leur reprocher ? »

                  Par : Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève.

                  Vu dans le Monde du 10.09.02



                  • Yvance77 9 octobre 2010 14:50

                    Perso ce qui de dérange chez Ramadan, c’est pas le fait qu’il soit musulman (il aurait été orthodoxe que c’était du pareil au même), c’est surtout de vouloir remettre sa vie pleine et entière sous la coupe d’un improbable protecteur, créateur, du cile et de l’univers.

                    Arrivé à croire cela faut être juste complètement barré !

                    Va penser par toi même ensuite ... c’est mission impossible.

                    A peluche


                  • Abdelaziz 13 octobre 2010 23:36

                    Faut dire que le Monde est un repère d’islamo-gauchistes, dont le maître à penser, Alain Gresh, Rédacteur en chef du Monde Diplomatique, grand ami de Tariq Ramadan avec lequel il a publié plusieurs cassettes, éditées chez Tawhid, (Taw09), dont celle intitulée : « y-at-il un péril islamiste ? » 

                    Y a de quoi rigoler et on remarquera la ressemblance avec les thèses du Réseau Voltaire, A.Gresh y explique : le danger supposé de l’islamisme est en réalité un fantasme américain, destiné à légitimer son emprise sur le monde.... il fait écho au péril communiste ...

                    Dans la même cassette et de la même veine  : Je crois que l’Iran est un des pays dans le monde où les femmes ont le plus de droits .... Les iraniennes apprécieront

                    Aucun souci pour la charia et le sort réservé aux femmes et aux minorités. Pas étonnant que le Monde publie un article de Hani Ramadan, un défenseurs catégoriques de la lapidation.

                    Abdelaziz


                  • Francis Cambrousse 9 octobre 2010 13:41

                    Restons de pierre face au mur de la connerie.


                    • jakback jakback 9 octobre 2010 14:02

                      @Flirté,
                      Russe, question racisme, vous allez êtres servi. Vous êtes d’une ignorance crasse, ce qui induit votre grossièreté.

                      1

                      • foufouille foufouille 9 octobre 2010 14:28

                        @ flirte
                        y a pas de raciste en russie
                        mdr !!!!
                        tu as te faire trop vaccinner


                        • easy easy 9 octobre 2010 15:05

                          Pour ma pomme, je trouve que si je devais être jeté dans une de nos prisons, il y aurait comme une montagne d’hypocrisies. Mes accusateurs ne désireraient rien d’autre que ma mort mais n’oseraient pas l’avouer.
                          Et même quand la mise à mort est effectivement prononcée (par exemple aux EU), son exécution est confiée à un tiers, à un bourreau. 
                          Moi j’estime que ceux qui me jettent en prison veulent en réalité ma mort. Je veux qu’ils prennent une pierre et me tuent ; ça aurait au moins le mérite d’être clair.

                          Pour moi, et moi seul, je réclame la lapidation à la place de toute autre forme de condamnation visant à infliger une souffrance, une presque mort, une mort par pourrissement, une mort par suicide, par exctinction du désir de vivre (du fait de la perte de liberté et de l’humiliation fondamentale qui en résulte).

                          Mourir n’est rien, ça se supporte très bien.
                          Mais vivre des années parmi des gens qui veulent qu’on pourrisse vivant en prison, c’est subir l’enfer. A la souffrance directe qu’inflige la prison, se superpose la conscience qu’on y a été placé par des sadiques. Je préfère alors partir au plus vite de cette Planète et la lapidation est une excellente solution, pour moi. en tous cas.


                          • romaeterna romaeterna 9 octobre 2010 20:24

                            Tudieu !
                            C’est quoi ce délire ?
                            C’est un H.P. ici ?


                          • courageux_anonyme 9 octobre 2010 15:15

                            H.S, mais voici un intéressant papier sur l’AME paru dans le figaro :

                            Aide médicale d’Etat : ces vérités qui dérangent

                            Depuis deux ans, la facture de la couverture médicale des sans-papiers s’envole. Son rythme de progression est trois à quatre fois supérieur à celui des dépenses de santé de tout le pays : + 13 % en 2009 (530 millions d’euros pour 210.000 bénéficiaires) et encore + 17 % au début de cette année. De toute évidence, l’enveloppe de 535 millions d’euros prévue en 2010 sera largement dépassée. Pour l’an prochain, ce sont 588 millions d’euros que Bercy a mis de côté pour l’AME. Soit, à peu de chose près, le montant des recettes fiscales que le gouvernement veut récupérer sur les mariés/pacsés/divorcés, ou encore le coût global du bouclier fiscal, qui fait tant couler d’encre.

                            http://www.lefigaro.fr/sante/2010/10/09/01004-20101009ARTFIG00003-aide-medicale-d-etat-ces-verites-qui-derangent.php


                            • Aafrit Aafrit 9 octobre 2010 15:25

                              Si ce genre de lubies mérite une réaction, je participerai bien volontier dans un débat pour dire mon avis sur le sexe des anges.
                               Et croyez-moi je saurai poser des questions genre : Sont-ils femelles, sont-ils mâles ? Ont il des grosses couilles ? Sont-ils libertaires ? Partouzent-t-ils ?
                              Imaginez aussi un humain moderne désespéré, disons athée juste pour donner l’exemple, qui sort et dit que tous les humains doivent se donner en cadeau ultime, se suicider pour notre planète, car cette pratique était toujours nécéssaire et surtout qu’ on n’est dans une époque où notre environnement exige d’alléger la pression démographique. En quoi peut-il engager tous les être humains athées ?
                              L’islamistes c’est ça, c’est un être humain con s’inspirant d’une religion qui la partage avec d’autres, ces derniers, une majorité d’entre eux, ne peuvent en aucun cas partager son idée.

                              Que ceux qui veulent la lapidation qu’ils se trouvent un bout de terre quelque part loin de notre époque et qu’ils se lapident leurs soeurs et mères (qu’ils (elles) soient d’accords sur le principe bien évidemment)..et en ces temps d’extinction o combien la nature a besoin de ça.

                              Putain, j’ai vu tous genres de lubies mais celle-ci, elle est inédite !

                              Ps : je dis ça et je ne partage pas les avis de l’auteur Séguranos qui,elle-il, a d’autres motifs


                              • Tietie007 Tietie007 9 octobre 2010 15:31

                                La République française s’est construite en opposition à l’Eglise catholique, et il est vrai que pour les républicains et autres progressistes, ça sera toujours le Vatican qui sera en ligne de mire, pas l’Islam, qui fut la religion des opprimés et des colonisés, puis des immigrés, sur lesquels la gauche n’ose pas taper. D’où, cette impression d’une certaine mansuétude envers les excès de certains groupes musulmans, qui relèvent plus d’une pratique sectaire que d’une foi tranquillement cultivée. 

                                De plus, la France est une société très sécularisée, où la religion devenait un fait minoritaire ...cette nouvelle irruption de religiosité étonne plus qu’elle ne fait peur, et surprend des « souchiens » qui avaient oublié ce fait religieux !

                                • Aafrit Aafrit 9 octobre 2010 15:51

                                  Ben oui, il faut taper fort pour ne pas laisser une place à de tels délires.Des croyants, ce n’est pas grave, il y a des chéryiens qui ont compris, des musulmans aussi, des juifs, etc, laics et croyant surtout au même titre que leur croyance en dieu, en des lois humaines.
                                  Dans ce cas, il ne faut pas confondre entre un musulman croyant épris d’une vie dans un Etat laic géré par des lois humaine et un autre musulman islamiste ayant des motivations politiques et refusant des lois humaines en voulant les changer par des lois divines. Autrement dit, en voulant voir ses fantasmes, ses lubies se réaliser, il se bat et parle au nom de ceux qui ne se reconnaissent pas dans ses délires.
                                  En plus, ce genre de cons sont les plus bruyants pour faire croire que ses stupidités sont partagées avec ses corréligionnaires, une chose totalement fausse.Ce genre de conneries sont à classer dans les faits divers, elles servent aussi des amuse-gueules pour détourner les vrais débats sur les vraies questions.
                                  Rappelant que ce genre de salopards ont été laissés se radicaliser sur la terre d’Europe au moment même que des musulmans comme eux les ont combattus sur leur terre (le cas d’algérie reste la référence : des soutiens logistiques, des armes, des fetwas étaient émises à partir ce certains pays européens. Il est tout à fait normal d’assister à un effet boomrang...il y a un travail instructif pour ces ignorants, il y a des hopitaux pour ces comiques malades, il y a des prisons s’ils deviennent vraiement dangereux, sinon il y a la mort (perpète pour les criminels..)
                                  c’est simple !


                                  • romaeterna romaeterna 9 octobre 2010 20:34

                                    @Aafrit
                                    je comprend tout à fait votre point de vue mais vous oubliez que historiquement ce sont (quasiment ?) toujours les plus ultras, les plus salauds, les plus revanchards qui gagnent ; car les humanistes sont toujours les vrais ennemis pour les extrémistes !


                                  • Aafrit Aafrit 9 octobre 2010 23:44

                                    romaeterna

                                    Ben non, voyons..si c’est vraiment ceux qui dominaient toujours sont les extrémistes et les ultras, on connaîtrait jamais c’est quoi le sens de la mesure et la modération, on ne saurait jamais c’est quoi l’humanisme, le pacifisme.On ne serait pas là à 6 Milliards d’âmes vivant sur une même planète !

                                    Et même si c’est des ultra qui dominaient toujours dans le passé et historiquement comme vous le dites, cela n’est pas une règle à laquelle il faut se soumettre.Pourquoi pas, décider de ne plus laisser se produire.On ne veut plus de ça, et on doit veiller que cela ne se reproduise jamais..


                                  • Yvance77 9 octobre 2010 17:03

                                    Salut,

                                    C’est dommage que l’on est supprimé les commentaires de filrté (après elle m’a bien fait rire)
                                    car j’attendais la réponse à la question suivante :

                                    En quoi d’être un adorateur de la tanche mahomet depuis 6 siècles est si extraordinaire, et surtout qu’elle sont les bienfaits de l’Islam apportés à l’humanité ? (c’est valable pour les autres aussi remarque)

                                    Pour ce qui est des bienfaits de Graham Bell, André Citroen, Parmentier, Alexandru Ciurcu, Edison, Darwin, Da Vinci etc ... je vois mais des suppots mohométants on peut m’affranchir ?

                                    A peluche


                                    • diego149 diego149 9 octobre 2010 17:30

                                      Morice renseignez vous sur ce qu’est en islam « la taqiya ». Vous pensez vraiment que le trésorier de la mosquée de Roubaix a été viré parce que les responsables n’étaient pas d’accord avec ses propos. C’est de l’angélisme pur. La taqiya est préconisée face aux infidèles. "Quel que soit le lieu ou le moment, quiconque craint des tourments [venant de non-musulmans] peut se protéger en donnant le change".


                                      • OMAR 9 octobre 2010 18:30

                                        Omar T.

                                        C. Saugrenue : Que des discussions aient lieru sur la lapidation, qui n’est pratiquement plus appliquée, cela vous offusque jusqu’à rédiger un article inutile , car dépassé.

                                        Mais que L’UDC, le parti de droite populiste suisse, le confrére de la Cie Le Borgne,notoirement xénophobe, ait avoué vendredi être à l’origine d’une mystérieuse campagne publicitaire assimilant Roumains et Italiens à des rats, cela vous laisse de marbre...

                                        Mais il est vrai qu’il ne reste plus de minarets à détruire en Suisse... 



                                        • Annie 9 octobre 2010 18:53

                                          Il est regrettable que l’on fasse publiquement l’apologie de la lapidation, ou qu’on la justifie d’une façon ou d’une autre. Mais il me semble que tant que l’abolition de la peine de mort ne sera pas remise en cause, et je pense ou j’espère que tous les commentaires postés jusqu’ici vont dans ce sens, cela reste un scénario improbable, du moins en France, et dans tous les pays qui ont aboli la peine de mort. Il est vrai que même d’aborder le sujet est en soi détestable, cependant le commentaire d’Easy plus haut est très pertinent.


                                          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 10 octobre 2010 19:58

                                            @ Annie :

                                            Pour résumer vos propos, vous vous en prenez à l’hypocrisie de ceux qui dénoncent la lapidation, mais qui seraient (utilisons le conditionnel ...) favorables à la peine de mort, mais sans vouloir se salir les mains en l’appliquant eux-mêmes en quelque sorte ...

                                            Toutefois, outre sa cruauté, la lapidation n’est pas appliquée de la même manière aux hommes et aux femmes. Par ailleurs les deux sexes ne sont pas égaux devant les instances qui les « jugent », à considérer que l’on puisse parler d’un jugement « équitable » ...


                                          • Annie 10 octobre 2010 20:39

                                            Pour résumer, je suis autant choquée par la lapidation, que par la pendaison de mineurs, ou la mise à mort de déficients mentaux. Je suis tout à fait consciente que la loi ne s’applique pas équitablement aux femmes et aux hommes, et c’est pour cette raison que l’on me demande de condamner la lapidation plus que la pendaison, etc..Je condamne la lapidation parce que c’est en soi une pratique barbare, et non pas parce qu’elle s’applique aux femmes, plus fréquemment et plus durement. La question à mon avis n’est pas de demander une égalité devant la mort, mais une égalité devant la vie. La lapidation, qu’elle s’applique à des femmes ou des hommes doit être aussi douloureuse, et c’est pour cela que je me refuse à faire une distinction entre les deux, et à la condamner simplement à cause d’une inégalité de traitement entre les deux sexes.


                                          • manusan 9 octobre 2010 19:35

                                            Concernant les musulmans européens, j’hésite entre hypocrisie et schizophrénie.

                                            Si on rejette Ramadan et la Charia : on est des intolérants et des anti-démocrates voir même fasho.

                                            Si on accepte d’appliquer la Charia en Europe pour les musulmans (et uniquement eux) : ça va nous faire un paquet de manchots en perspective, le problème c’est qu’au moment de l’exécution des peines, on nous traitera de fascistes. Là, certains se poseront la question pourquoi seulement nous ? (parce que tu l’as voulu, hé banane).

                                            Alors je ne vois qu’une seul alternative à ce paradoxe : ignorer ces types, et s’il deviennent trop teigneux, les expulser en Arabie Saoudite pour le bien-être de tout le monde.


                                            • OMAR 10 octobre 2010 13:10


                                              Omar T.

                                              Manusantête : «  les expulser en Arabie Saoudite.. » ;

                                              Encore des crétins qui pensent qu’ils sont les seuls européens d’Europe, que les citoyens européens musulmans ne peuvent-être que des arabes d’origine, et qu’il leur suffit de rever à leur expulsion pour que cela soit......

                                              Ces fascistes sont aussi débiles que ceux qui rêvent de la charia en Europe..


                                            • loco 9 octobre 2010 20:11

                                               tiens, il me revient une blagounette sur ces affaires de lapidation....
                                               Jésus arrive sur une place où un vacarme le retient... il écarte la foule, s’approche, et apprend qu’on s’apprête à lapider une femme accusée d’adultère. Il s’interpose aussitôt, calme la foule, et termine sa harangue par la formule célèbre « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre !!! » Le silence pesant est alors troublé par la chute d’une pierre..... Et Jésus s’exclame « Dis moi, maman, tu ne crois pas que tu en fais un peu trop , ??? »
                                               Bon, le thème n’a rien qui puisse faire rire, si ce n’est l’attention que nous, civilisés, faisons semblant de lui porter pour montrer la blancheur de nos âmes pures. Que ces arrièrés essaient leurs pierres, ils verront de quel bois la République se chauffe ! Mais, en attendant, nos mères célibataires peuvent rester la première des grandes détresses de notre progrès qui accepte si bien la grande pauvreté....


                                              • Aldebaran Aldebaran 9 octobre 2010 20:27

                                                Mais tinquiete, quand notre Catherinette en aura terminé avec les muzz, elle s’en prendra aux feujs, et après aux sales gauchos et après à ceux qui ne l’ont pas draguée en 1963 ; on arrivera surement au traumatisme de sa naissance. C’est dans la logique des choses et ça lui fait du bien. Elle l’a dit elle-même : « chaque chose en son temps ».


                                                • moebius 9 octobre 2010 20:37

                                                  l’auteur préferrerait sans doute le bucher a la lapidation. Le bucher est plus français mais moins expéditif mais plus trad, que la guillotine


                                                  • jaja 10 octobre 2010 16:49

                                                    Lol Moebius, tu oublies le bilan carbone, très en faveur pour la lapidation, de plus les cailloux sont recyclables, tout benef quoi


                                                  • romaeterna romaeterna 9 octobre 2010 20:53

                                                    Où sont les commentaires de flirté ?
                                                    Pourquoi on les a enlevé ? Il n’y a sur ce fil que l’inénarrable omar qui m’a fait rire.
                                                    Pourtant d’après les réactions que j’ai lu, il y aurait sans doute eu de quoi s’en payer une bonne tranche.

                                                    Sinon ces personnes (annie et easy) qui commentent la lapidation comme si c’était une mort tranquille, honnête -voir désirée comme le suicide- me choquent. Tués par la haine de gens que vous connaissaient peut-être et avec votre famille qui continuera à subir cette haine...
                                                    Il s’agit de meurtres religieux et comme tels ils ne sont qu’exutoire contre ses propres faiblesses.
                                                    Ce n’est pas une peine de mort, c’est le résultat de la haine. Il n’y a aucune notion de justice !


                                                    • Annie 9 octobre 2010 21:31

                                                      Je crois que vous êtes passé à côté de ce que je voulais dire, mais je ne vous en veux pas, parce que je me suis peut-être mal exprimé. La lapidation pour moi n’est pas une mort tranquille. Je trouve l’idée absolument répugnante. Mais étant totalement opposée à la peine de mort, je trouve toute mort institutionnalisée totalement répugnante. Seulement je suis capable de comprendre qu’aussi répugnante que puisse être la lapidation, certains puissent la préférer à des années de prison, comme cela se passe actuellement lorsque des condamnés à mort doivent passer des années dans l’antichambre de la mort. 
                                                      Je trouve l’expérience des USA absolument fascinante. Chaque état a déterminé comment devrait être exécuté un condamné à mort, et cela selon des considérations humanitaires, c’est-à-dire est-il plus « humain » d’exécuter un condamné en utilisant la chaise électrique ou bien une injection ? Le fait qu’il y ait des réponses différentes montrent à quel point ces décisions sont subjectives, et dépendent du contexte culturel. Certains états ont même choisi d’abolir la peine de mort parce qu’ils jugeaient que la méthode d’exécution était trop inhumaine. Je n’ose imaginer ce qui se passerait si quelqu’un découvrait soudainement une méthode humaine de tuer les gens.
                                                      Mais cela ne me parait pas plus subjectif que la décision de condamner à perpétuité des meurtriers en refusant même la notion qu’ils puissent être éventuellement réhabilités et réintégrer la société sans être un danger pour autrui, et cela faisant, condamne ces délinquants/meurtriers, etc. à une vie qui ne vaut pas la peine d’être vécue. 


                                                    • easy easy 9 octobre 2010 22:05

                                                      Romaeterna, là, visiblement, vous êtes déstabilisé. Vous vous seriez attendu à ce que sur ce thème il y ait au moins consensus : Whahhh que c’est pas bien la lapidation !

                                                      Ne pas supporter la lapidation, au point d’en faire un flambeau, un motif central de lutte, c’est un cas exemplaire d’aveuglement. Aveuglement du reste, des autres indignités auxquelles on est très très habitués ici, mais qui pourraient faire vomir Dieu s’il existait et s’il avait un estomac.

                                                      En toute normalité ici, depuis des lustres, et après une belle séquence où l’on trouvait normal de briser les membres d’un gus attaché à une roue, on trouve aujourd’hui très doux, que dis-je « trop doux, bien trop doux » affirment certains, de laisser des gens pourrir en prison sans le moindre soin, sans vouloir qu’ils se rédemptent par, au strict minimum, la confiance et l’espoir.

                                                      Romaeterna, je n’ai pas du tout envie de protester contre ce qui se passe en Iran alors que je vois qu’ici, il arrive que des femmes soient obligées d’accoucher menottées, porte ouverte et face à un flic.
                                                      Une femme risque sa vie pour enfanter. Et notre Etat, en sa grande sagesse, brandissant des valeurs toutes masculines, trouve bien qu’en plus de ne pouvoir respirer, elle soit de surcroît menottée.

                                                      Je n’ai pas envie de protester contre ce qui se passe en Arabie Saoudite car ça donne clairement l’impression que je me pose en donneur de leçon face à eux alors qu’ici pour avoir opposé la moindre résistance de dignité à une équipe de cops, on se retrouve en GAV, dans une cellule volontairement maintenue crasseuse, mis à nu, fouillé à corps, à devoir demander pour aller pisser et cela porte ouverte. 


                                                      Et plus je vois les miens manifester contre les horreurs d’ailleurs, plus je vois qu’ils font ça pour dénier nos propres horreurs légales voire légalistes.

                                                      Oui, car partout il y a des individus qui débordent, déconnent et délirent. Ce n’est pas nouveau et sauf à nous lobotomiser de naissance, ça va durer jusqu’à la fin de l’humanité. Non, ce ne sont pas les crimes ou délits individuels qui me font vomir même s’il y en a qui sont pas mal gore.
                                                      Ce sont nos crimes d’Etat, nos crimes commis contre la nature humaine en l« enfermant et en la traitant comme un déchet en espérant hyprocritement que l’incarcéré se suicide, c’est cela qui me déçoit.


                                                      Plus notre société, en sa position de Sagesse, en sa position d’Ordre et de Régulation, en sa position de Justice et de Sécurité, broie la dignité humaine, plus les exactions particulières seront violentes en manière de dire »Et maintenant, là, vous la voyez la violence de notre société ?« 

                                                      Nos prisons sont indignes. Ce sont des gens qui dans leurs pays ont des prisons à peine moins indignes qui le disent. Ca devrait nous faire réagir. Mais non, comme un seul homme, on se hâte de regarder plus loin »Oh que c’est moche la lapidation"

                                                      Je le redis, peu me chaut de mourir vite fait sous les pierres et tué directement par ceux qui veulent mon désespoir si je peux choisir entre ça et nos prisons.


                                                      Qu’est le suicide sinon cette préférence pour la mort plutôt que l’indignité, la misère morale, la stigmatisation, le fichage, le rejet social. Pourquoi y a-t-il tant de suicides chez nous ?
                                                      Les 30 Français et Françaises qui se sont suicidés aujourd’hui ont fait ce choix dont je parle.

                                                      J’ai mis 15 minutes pour écrire ceci. Et depuis, à chaque début de phrase, une personne s’est suicidée dans le monde, le plus souvent écoeurée, en blessure d’amour ou d’amour propre. (dont par exemple un jeune homme dont une vidéo de ses câlins avec son ami avaient été balancés sur le Net. Point de lapidation là dedans, même pas d’incarcération. Non seulement un écoeurement devant la méchanceté gratuite)

                                                      Pendant que cent personnes braillent contre la lapidation tellement spectaculaire et tellement opportune pour stigmatiser les barbus Iraniens, des milliers de nos compatriotes se suicident en silence parce qu’ils ne ressentent pas de la sympathie et de la considération de notre part. 


                                                    • romaeterna romaeterna 9 octobre 2010 23:15

                                                      Je comprend votre point de vue à tous deux mais je suis foncièrement contre l’angélisme même dans la mort. Je ne pense pas à celui qui a été condamné, je pense beaucoup plus à ceux qui restent. Et une mort comme la lapidation est pour moi de la barbarie. La torture serait-elle plus juste parce que l’on sait qu’elle se terminera par la mort ?
                                                      La société fixe des règles de vie entre nous. Sont-elles bonnes ou mauvaises ? Je n’’en sais vraiment rien. Il y a tant de point de vue, tant de raisons de dire blanc ou noir !
                                                       Et contrairement à beaucoup de gens, je n’ai pas de solution. Car il y a toujours un point de vue personnel des choses et un point de vue plus universel où il nous faut tenir compte de la surpopulation et de la pollution par l’homme de notre planète.
                                                      Et puis dire qu’une chose est mauvaise et ne pas proposer de solution tenant compte de la diversité des individus ne relève malheureusement que de l’utopie.
                                                      J’ai travaillé quelques années en prison (maison d’arrêt donc pas uniquement des peines lourdes !) et j’ai connu beaucoup de gens qui n’avait aucune envie de se flinguer. Moi à leur place sans doute le ferais-je mais nous ne sommes vraiment pas tous pareils et certains s’adaptent. Nous ne pouvons nous projeter sur tous.
                                                      Vos commentaires oublient totalement la diversité des êtres humains. Nous donnons toujours (par bonté d’âme à mon sens) de l’intelligence à tous les êtres humains mais nous oublions la responsabilité qu’ils ont de leurs propres actes. C’est trop facile.
                                                      Une femme menottée qui accouche ne me choquera que si elle n’a aucune culpabilité, dans le cas contraire la société applique ses lois.
                                                      Ce qui n’a rien à voir avec certaines sociétés où tout est religieux et donc dépendant des petits mercenaires d’une déité quelconque qui s’abreuverait de la souffrance et des interdits des êtres humains.

                                                      Bon, j’arrête. De toute façon, je préférerais que vous ayez raison !
                                                      Mais easy, quand je vous ai lu ce qui m’a surtout choqué est le pessimisme de votre commentaire !


                                                    • romaeterna romaeterna 9 octobre 2010 23:25

                                                      P.S. je ne pensais même pas à l’Iran en écrivant mon commentaire !
                                                      Je pensais tout simplement que je ne voudrais pas mourir dans la souffrance : le suicide ou une peine de mort rapide n’est qu’une fin.
                                                      Dans la souffrance, le temps s’éternise....


                                                    • romaeterna romaeterna 9 octobre 2010 23:30

                                                      P.S. Je ne pensais pas à l’Iran dans mon commentaire. Je ne pensais qu’à la souffrance. Le préfère le suicide ou une peine de mort expéditive, ce n’est qu’une fin. C’est tout !
                                                      Mais souffrir ? Le temps s’allonge, car chaque instant est une mort.


                                                    • easy easy 9 octobre 2010 23:36

                                                      «  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »Mais easy, quand je vous ai lu ce qui m’a surtout choqué est le pessimisme de votre commentaire !«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »

                                                      Et vous avez trouvé nécessaire ou utile de lancer que je serais plus à ma place en H.P.


                                                    • foufouille foufouille 10 octobre 2010 09:58

                                                      vous vivrer pas vieux tout les deux
                                                      resister a la douleur demande de la volonte
                                                      ainsi que connaitre ses limites et les accepter


                                                    • easy easy 10 octobre 2010 10:37

                                                      Ami Foufouille,
                                                      Je n’ai pas le désir de vivre vieux, mais celui de mourir passionnément.


                                                    • OMAR 10 octobre 2010 13:45


                                                      Omar T.

                                                      Romaléfice : « Il n’y a sur ce fil que l’inénarrable omar qui m’a fait rire... » ;

                                                      Merci pour ce compliment. Au moins et différemment à la Saugrenue, je seme la gaité et non pas la haine ou la xénophobie teintée d’islamophobie.

                                                      Et concernant la lapidation, tous les lecteurs d’AgoraVox connaisent notre rejet sans équivoque, de cette sentence, au même titre que le bucher, la guillotine, la seringue, la corde, le fusil, etc...

                                                      Cependant, c’est cette insistance de l’auteure à claironner que l’Islam est source de barbarie, en ruminant toujours sur le même thème que nous condamnons aussi.

                                                       Ceci nous révulse, car elle partage des idées et des convictions inhumaines telles que se sont produites, par exemple, aux USA (execution de Térésa Lewis) ou en Suisse (assimilation des italiens et des roumains à des rats). 

                                                      Et si ce parti-pris vous laisse froid, c’est que cette notion de justice que vous pretendiez défendre, n’est en fait que fourberie de votre part.

                                                      Juste une dernière précision. Sakinah n’a jamais été lapidée, et elle est complice de l’assassinat de son mari (tiens, vous ne riez plus...).


                                                    • romaeterna romaeterna 10 octobre 2010 14:20

                                                      Je vous prie de m’excuser, je me laisse parfois emporter.Et je ne voyais pas cela d’un point de vue péjoratif.
                                                      Et trouver plus pessimiste que moi m’a effectivement déstabilisé !


                                                    • easy easy 10 octobre 2010 17:08

                                                      Vous êtes tout excusé Romaeterna

                                                      J’avais bien compris que je déstabilisais.

                                                      Nous sommes tous mal en ce moment.
                                                      Et pour nous détourner de notre angoisse, pour nous dépaniquer, nous moulinons des certitudes du genre que la lapidation que pratiquent les Iraniens est une horreur. Là, au moins sur ce sujet, nous avons des chances de sentir que nous, les Français, nous avons encore quelque valeur commune, et une belle valeur puisque ça consiste à refuser la cruauté. Là, au moins sur ce sujet, nous sentons que nous ne sommes pas des merdes ou que le monde a encore besoin de nous.

                                                      Dans cette situation de consolation hystérique très fragile ou limite, quiconque vient dire que ...bin...il préfère être lapidé que pourrir dans nos prison, casse complètement la baraque. 

                                                      En ce sens, tout relatif, moi aussi j’aurais des excuses à présenter aux Français pour n’avoir pas respecté cette sorte de messe ou communion désespérée qu’essaye d’organiser notre peuple à la limite de l’effondrement identitaire (étant posé que dans l’identité il y a la dignité).

                                                      Notre situation est très difficile sur le plan intérieur et pour nous adresser à l’extérieur, faute de concepts neufs (nous ne sommes pas aussi créatifs que nous aimons le croire), nous ressortons nos vieilleries : « La tradition de la france... bla bla bla... »


                                                      Or, la convocation de nos vieilleries, loin de contrer intelligemment les barbus en turban, livre de l’eau à leur moulin qu’ils affirment de tradition. N’ayant que nos traditions à brandir, nous sommes incapables de démontrer que les traditions dxes autres sont dépassées. 
                                                      Il ne nous reste alors plus qu’à finasser en jouant de sémantique entre tradition traditionelle et tradition traditionaliste
                                                      « De la tradtion il faut retenir ceci et rejeter cela » 
                                                      Ah ouais ! et qui est l’arbitre, qui va démontrer que laisser un type pourrir en prison pendant 20 ans voire y mourir poinçonné c’est mieux que le tuer tout de suite à coups de pierres (s’il n’est pas pardonné par ses victimes) ? 


                                                      Notre combat à la fort Chabrol contre des gens qui s’adossent à des livres poussiéreux incluant le châtiment est perdu d’avance parce que nous n’avons que le vieux concept de tradition en magasin et que cette tradition française est fondée sur l’enfer, sur le paradis, sur le châtiment des condamnés, jugés et punis au nom de Dieu (ce qui est absurde car si on croit vraiment en Dieu, on le laisse juger et se démerder avec les coupables)

                                                      Ici, comme là-bas, un coupable doit être châtié par les hommes. Les différences entre eux et nous ne portent que sur l’art et la manière, pas sur le principe.

                                                      Nos prisons sont la partie émergée d’un concept archi ringard et ubuesque. Jeter aux orties le concept du châtiment, de la condamnation par la souffrance, par le pourrissement, par la mort lente et l’humiliation, c’est cela qui serait innovant. 


                                                    • pastori 9 octobre 2010 21:01
                                                      à quoi ça sert de disserter sur ce qui est impossible de se produire ?

                                                      faut arrêter un peu les élucubrations ! Mme segurane a le trouillomètre à zéro ! faut respirer mon petit !.
                                                      .
                                                      après la burqa qui faisait peur, on a eu les minarets, puis l’hallal (tiens au fait, la colique est passée ?), les roms, les attentats... maintenant la lapidation...

                                                      la peine de mort était bruyamment défendue par beaucoup de français, et nombre de ceux qui pestent aujourd’hui contre la lapidation sont encore pour la peine de mort !)

                                                       et pourtant on l’ a abolie et c’est pas demain, heureusement , qu’on va la rétablir !

                                                       alors quiconque viendrait ici suggérer la lapidation ou autres gracieusetés, dites leur qu’ils se mettent le doigt dans l’oeil et c’est pas des pierres qu’ils vont se prendre, mais des coups de pieds au cul.

                                                      par contre défendre les victimes de ces jobards en iran et ailleurs est un devoir pour tous les humanistes.

                                                       et pendant ce temps, laissons le FN et ses relais sarkosistes à leurs peurs paniques qui servent leur fond de commerce et passons à autre chose.

                                                      on a d’autres chats à fouetter

                                                      • docdory docdory 10 octobre 2010 00:11

                                                        Le fait que des gens aussi dangereux pour la société que les frères Ramadan ne soient pas définitivement interdits de séjour en France témoigne de l’incroyable laxisme du gouvernement !


                                                        • Aldebaran Aldebaran 10 octobre 2010 17:09
                                                          Omar T :
                                                          <<Et concernant la lapidation, tous les lecteurs d’AgoraVox connaissent notre rejet sans équivoque, de cette sentence, au même titre que le bucher, la guillotine, la seringue, la corde, le fusil, etc...>>
                                                          Il était temps, et pour une fois qu’Omar ne profère pas l’exclusion ou l’envoi en enfer de ses contradicteurs, ça reste un évènement à souligner ! ^^


                                                          • OMAR 10 octobre 2010 18:52

                                                            Omar T.

                                                            Aldebaran : Si j’écris parfois de manière assez dure envers certains intervenants, ce n’est surement pas que leurs avis m’indisposent.
                                                            C’est d’une part, la gratuite cruauté de leur verbe contre ce qui m’est sacré : les Saints Livres et leurs Prophètes.
                                                            Et d’autre part, cette hypocrisie à faire dans les deux poids, deux mesures, quand il s’agit de traiter certains problèmes récurrents ou occasionnels : la Palestine, l’Irak, Sakinah, le Pasteur taré, T. Lewis, le hallal, le voile, etc...

                                                            Et ce qui me fais le plus vomir, c’est le mensonge, comme ce que vous venez d’écrire : « qu’Omar ne profère pas l’exclusion ou l’envoi en enfer de ses contradicteurs, ça reste un évènement... »
                                                             
                                                            Oû avez-vous lu cela ?

                                                            L’évenement sera le jour oû vous aurez assez de courage pour admettre vos propres faiblesses et tares, et les déclarer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès