• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Fact Check : La vaccination de masse COVID-19 renforce-t-elle ou (...)

Fact Check : La vaccination de masse COVID-19 renforce-t-elle ou fragilise-t-elle l’immunité collective ?

A croire la propagande gouvernementale, celle de nombreux médias et des vaccinolâtres, le vaccin serait la panacée ultime contre le coronavirus. Non seulement il protègerait les individus, en réduisant les risques de développer une forme grave de COVID-19, mais il réduirait également la circulation des virus dans la population. Les vaccins seraient totalement sans danger et toute la population devrait les utiliser des plus jeunes aux plus âgés. Qu'en est-il réellement ? Il apparaît que la vaccination est une solution de court terme qui favorise en premier lieu les politiciens souhaitant une accalmie de la pandémie avant les prochaines élections, à grand renfort de propagande médiatique et industrielle, et non la santé et l'immunité collective de la population dans son ensemble.

Il est montré que des personnes convalescentes de la COVID-19 n'ayant pas été vaccinées développent par elles-mêmes une immunité naturelle acquise extrêmement efficace, avec des anticorps capables d'agir sur de très nombreux variants. L'immunité naturelle est également montrée être de longue durée, probablement des décennies.

Cela indique deux choses :

  1. Les personnes à risque de COVID-19 développent une immunité acquise robuste contre le virus après infection, ce qui montre que la maladie n'est pas causée par un manque de réponse immunitaire face au virus mais bien par des problèmes métaboliques tiers associés à l'infection.
  2. L'immunité naturelle offre une protection robuste, efficace et de longue durée pour toute la population non à risque de développer une forme grave de la maladie.

A l'inverse, les vaccins n'offrent pas d'immunité robuste car ils ont besoin de la répétition d'injections régulières, qui implique l'accroissement des risques d'effets indésirables à chaque injection, tandis que la réponse immunitaire conditionnée par le vaccin ne concerne généralement qu'un fragment arbitrairement isolé du virus et non le virus dans son entier et en situation réelle.

En conséquence, la réponse immunitaire créée par le vaccin est fragile et incomplète, et n'offre qu'une protection de court terme qui n'est pas réellement adaptée à l'environnement, du fait qu'elle soit adaptée aux conditions artificielles du vaccin et non véritablement aux virus entiers circulant dans l'écosystème.

L'immunité développée par le vaccin n'est donc pas du tout la même que l'immunité naturelle. Cette dernière est plus efficace, plus complète et permet ainsi de mieux protéger les individus et la collectivité au long terme.

L'immunité naturelle post-infection est :

  1. gratuite
  2. très efficace contre de nombreux variants
  3. de longue durée
  4. collectivement forte
  5. peu risquée pour les personnes non à risque de COVID grave (très grande majorité de la population)
  6. adaptée à l'environnement réel et naturel.

L'immunité de la vaccination est :

  1. très coûteuse pour la société
  2. moyennement efficace contre l'ensemble des variants
  3. de courte durée
  4. collectivement faible
  5. contraignante et risquée de par la répétition des injections
  6. associée à de nombreuses inconnues de par la nature artificielle du hack du système immunitaire qu'elle constitue
  7. non protectrice contre la maladie entre les doses lorsque leur effet s'estompe
  8. adaptée uniquement aux conditions artificielles de création du produit en laboratoire

L'existence d'effets de longue durée pour certains de ces vaccins, comme les vaccins ARNm, sont de plus très inquiétants, car une réponse mal adaptée de longue durée est de nature à encore plus fragiliser le système immunitaire comparativement à l'immunité naturelle.

Ainsi, toute persistance d'un effet biologique d'un produit artificiel devrait rentrer dans le domaine du principe de précaution, et en aucun cas être imposée de manière législative à la population, sur la base d'élements nécessairement incomplets -comme toute connaissance scientifique - et encore moins quand ces élements ne proviennent que de parties industrielles, dont l'unique objectif est de croître et de faire du chiffre d'affaires à court terme.

L'idée que la vaccination, parce qu'elle est le produit de la technique humaine, serait supérieure à l'immunité naturelle relève soit de la bêtise pure et simple, soit de la corruption idéologique et/ou de la propagande industrielle, qui cherche à vendre des produits.

La vaccination procure un potentiel bénéfice à court terme pour les personnes à risque de développer une forme grave de la COVID-19, mais à l'échelle de la société et pour les personnes non à risque, elle fragilise l'immunité collective, comparativement à l'immunité naturelle.

La vaccination de masse diminue notre immunité collective et est très coûteuse pour la société. Elle est une solution technique simpliste qui comporte ses propres dangers et qui ne devrait être suggérée que pour les personnes les plus à risque.

L'immunité naturelle devrait être privilégiée pour les personnes non à risque, tandis que la vaccination ne doit être utilisée qu'en dernier recours et pour les personnes les plus vulnérables face à la maladie, en fonction de leur âge, de leur état de santé, et d'autres facteurs de risque tels que leur alimentation.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Amanite phalloïde 15 juillet 16:03

    Encore un article débile qui relève de la pensée magique et non de la science.


    • Abolab 15 juillet 16:13

      @Amanite phalloïde

      Un article qui relève de la science et non de la technoscience.


    • V_Parlier V_Parlier 15 juillet 22:33

      @Amanite phalloïde
      Y a-t-il quelque chose qui relève de la science dans la communication actuelle ? Vous avez des trucs scientifiques à nous dire ?


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 16 juillet 12:01

      @Amanite phalloïde
      « le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche »  ; "les vaccins divisent par 12 le pouvoir de contamination et évitent 95 % des formes graves" ;

      Trois assertions du président Macron le 12 juillet dont aucune n’est fondée scientifiquement mais sur la base desquelles il prend des décisions qui impactent la vie de chacun.

      C’est ça la pensée magique.



    • ZXSpect ZXSpect 15 juillet 16:54

      .

      .

      Le « simple internaute », auteur de l’article, d’où tient-il cette science  ? alors que tant d’experts, qui publient leur curriculum-vitae, prescrivent la vaccination la plus large (même Didier Raoult les a rejoints)…

      .

      Abolab que ne nous en dites vous un peu plus sur vous !


      • V_Parlier V_Parlier 15 juillet 22:45

        @ZXSpect
        Euh... j’aimerais bien avoir la citation EXACTE de Raoult.


      • chantecler chantecler 15 juillet 22:50

        @V_Parlier
        Vous en demandez beaucoup : vous êtes sur Agx où l’on peut raconter n’importe quoi et faire dire aux autres ce qu’ils n’ont jamais exprimé .


      • JP94 16 juillet 16:09

        @ZXSpect
        Surtout depuis qu’on l’a menacé de lui supprimer son labo...tout a un prix.


      • sirocco sirocco 15 juillet 17:02

        C’est quoi « l’immunité collective » ?

        Un argument sorti du chapeau du magicien Véreux pour faire croire que la vaxxination va stopper la propagation du Covid-19 (et de ses innombrables mutations) ?

        Sur quelle étude scientifique repose-t-elle ?

        Si l’immunité collective était autre chose qu’un enfumage, ne serait-elle pas apparue avec le virus de la grippe qui revient nous visiter depuis des années et des années et contre qui les labos produisent (pour leur santé financière) des vaccins nouveaux depuis autant d’années ?...


        • Abolab 15 juillet 17:23

          @sirocco

          Je définis par « immunité collective » la capacité de résilience d’une population donnée face une maladie infectieuse.

          Concernant la grippe saisonnière, il est possible que la vaccination ait pu contribuer au caractère endémique du virus. Et c’est ce qui risque d’arriver aussi dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

          La plupart de ces virus qui nous menaçent ont manifestement comme origine l’élevage et la consommation alimentaire d’animaux.


        • Alice Alice 15 juillet 21:19

          @sirocco

          Le directeur de l’OMS , Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l’issue du point de presse régulier de l’agence à Genève, vient de déclarer  :

          « Si la solidarité ne fonctionne pas, il y a un mot pour expliquer la prolongation de l’agonie de ce monde, cette prise d’otage par le virus… C’est la cupidité de certains pays  »

          A quel(s) pays pensait-il ? 

          La cheffe scientifique de l’OMS, Soumya Swaminathan a affirmé lundi 12 juillet qu’« il n’y a pas de preuve scientifique qui suggère qu’on a besoin d’injection de rappel », au-delà des doses initiales préconisées.

          L’annonce de la nécessité d’une troisième injection est fallacieuse.



        • rhea 1481971 15 juillet 17:15

          Je me vaccine pour avoir un bout de papier et je sais que cela sert à pas grand

          chose, il faudrait une analyse ADN avant comme pour certains médicamnts

          ( aux États Unis ça ce fait ).


          • Abolab 15 juillet 18:17

            @rhea 1481971

            Qu’allez-vous donc faire avec votre bout de papier ?


          • Abolab 15 juillet 18:34

            @rhea 1481971

            Je vois d’ici venir le gouvernement : l’année prochaine, les bureaux de vote ne seront ouvert qu’aux personnes avec un pass sanitaire...

            Grave erreur selon moi, car le mélange des virus des vaccinés dans ces espaces clos risque d’aboutir à de nouveaux variants.

            L’année dernière, le maintien des élections municipales, alors que personne ne portait de masque, la veille du confinement, a manifestment contribué à lancer l’épidémie en France.


          • rhea 1481971 15 juillet 18:50

            @Abolab
            Ayant participé aux essais nucléaires atmosphériques dans le Paciflque
            mes gènes sont un peu modifiés ( ça blinde l’ADN chez certaines personnes ).
            La vaccination ne me sert qu’a obtenir un bout de papier pour aller au
            restaurant. 


          • sirocco sirocco 15 juillet 19:06

            @Abolab
            « ...l’année prochaine, les bureaux de vote ne seront ouvert qu’aux personnes avec un pass sanitaire... »

            Pas de récalcitrants dans les scrutins : c’est comme si c’était fait !


          • V_Parlier V_Parlier 15 juillet 22:52

            @rhea 1481971
            S’ils proposaient des vaccins placebo comme aux premiers temps, j’aurais bien fait pareil pour le bout de papier mais là, faut pas rigoler quand même...


          • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 16 juillet 12:06

            @Abolab

            Je vois d’ici venir le gouvernement : l’année prochaine, les bureaux de vote ne seront ouvert qu’aux personnes avec un pass sanitaire...


            Un pass sanitaire à jour parce que d’ici-là il peut imposer d’autres rappels tout aussi lucratifs, sachant que seuls les moutons qui gobent son discours ne feront pas obstacle à sa réélection ou à celle de son clone.


          • rhea 1481971 15 juillet 17:34

            Le gène 22 ou CYP2D6 il faut analyser son comportement avant certains 

            traitements.


            • Nicolas36 15 juillet 18:16

              Rappel : depuis Louis Pasteur les vaccins ont éradiqués de nombreuses affections mortelles et sauvé de nombreuses vies. Décliner l’immunité naturelle comme solution implique aussi d’accepter la sélection naturelle. Il est vrai que les vagues de peste ont fait un carnage en son temps mais il y a eu des survivants : ils ont acquis l’immunité naturelle !!! 

              Jolie philosophie mais pauvre logique au plan humain. 

              Le lancement de vaccins anti covid19 en catastrophe correspond simplement à un retour vers un monde bien moins mou. 

              Il est contradictoire de vanter la sélection naturelle qui élimine sans pitié les plus faibles et de lancer l’anathème contre le risque vaccinal. 

              Le vaccin constitue un risque , la belle affaire . Les plus gros progrès sont obtenus quand certains acceptent de prendre des risques et pas dans le contexte d’un fumeux principe de précaution. 

              Avec un argument comme celui là on rejetterai la pénicilline car c’était une voie révolutionnaire pas testée en double aveugle sur 2 ans. Il est vrai qu’au moment de sa sortie les enfants en bas âge crevaient d’infections diverses suite à la malnutrition et les mauvaises conditions de vie ( on sortait juste de la guerre). 

              Un peu de culture historique feraient du bien avant d’écrire n’importe quoi !! 


              • Abolab 15 juillet 18:25

                @Nicolas36

                Ne mélangeons pas tout. Cet article traite de la COVID-19 et de la campagne de vaccination de masse prônée par le gouvernement. Nous ne sommes pas en train de disserter sur l’utilité des vaccins de manière générale.

                Il me semble plutôt que les personnes du public général pour beaucoup ne sont pas prêtes à prendre le risque d’être infectés et préfèrent la vaccination, ce qui leur permet également de jouir des plaisirs des bars, restaurants et autres activités aujourd’hui régulées par l’Etat avec un « pass sanitaire ».

                Une campagne médiatique de peur depuis voilà plus d’un an n’ayant focalisé que sur les cas graves, très minoritaires, semble avoir altéré la perception du public quant à la dangerosité réelle du COVID pour le plus grand nombre.


              • Abolab 15 juillet 18:38

                @Nicolas36

                Oui, il me semble que la sélection naturelle des variants par notre système immunitaire, dans le cadre d’une immunité naturelle, renforce l’immunité collective, tandis que la sélection artificielle des variants dans le cadre d’un organisme vacciné la fragilise.


              • Nicolas36 16 juillet 18:07

                @Abolab
                Prendre le risque d’être infecté : on est donc bien dans l’approche d’accepter la sélection naturelle. La propagande d’Etat quelle quelle soit n’est pas responsable de la domination par l’émotion plutôt que le rationnel de la société. 
                Il est logique que les personnes de plus de 60 ans éprouvent une crainte car c’est cette population à risque qui est le plus victime , malade ou pire. 
                Les plus jeunes ont souvent la caractéristique de s’en foutre car si il se révélait qu’il peuvent aussi tomber gravement malade ou pire , y laisser leur peau , ils y fonceraient aussi avec ou sans stratégie de la peur. 
                Ce que vous n’abordez pas : un non vacciné « à l’abri » pourrait il être porteur et contaminant ?? En fait vous n’en savez rien car être focalisé sur l’action des pouvoirs publics obscurcit l’entendement . 
                Vous ignorez l’origine du virus et son point de passage d’origine. 
                Vous ignorez pour quelles raisons ce virus fabrique des variants à la fréquence de la mitraillette et indépendamment des saisons. 
                La grippe est vaccinée depuis 1986 et ses caractéristiques n’ont rien de comparable avec le Covid19 qui semble bien plus résiliant. 
                Pour évaluer la dangerosité il faudrait encore attendre un peu avant de conclure. 


              • Abolab 16 juillet 21:34

                @Nicolas36

                La sélection naturelle est celle des variants par notre système immunitaire, pas la nôtre... Ce qui tue les malades n’est clairement pas le virus mais de mauvais comportements alimentaires sur le long terme promus par la société, et de mauvaises directions de santé publique. 50% de la population est quand même en surpoids... vous trouvez cela normal ?

                Quand bien même, pour la grande majorité de la population, le virus n’est pas mortel et n’est en rien un facteur de sélection naturelle, si ce n’est qu’il permet de prendre conscience du mauvais chemin qu’a pris la société humaine planétaire en détruisant son écosystème et en favorisant l’apparition de virus pandémiques.

                Concernant l’origine du virus, j’ai une petite idée là-dessus.

                Les variants apparaissent au contact du système immunitaire. Il est même montré qu’une personne infectée porte en elle de multiples variants.

                Une personne vaccinée aura une réponse immunitaire conditionnée par la partialité de l’approche du vaccin et aura tendance à sélectionner des variants différents de ceux échappant à l’immunité naturelle.

                Comme on le voit avec la grippe saisonnière, la vaccination favorise probablement le caractère endémique et récurrent de l’épidémie, contrairement à une épidémie étant allée à son terme du fait d’une immunisation naturelle.

                La faible dangerosité de l’épidémie pour une majorité de la population fait que la campagne de vaccination globale est aujourd’hui injustifiée et que le « pass sanitaire » est également injustifiable, car l’immunisation naturelle devrait être en toute logique privilégiée pour les personnes non à risque si l’on porte un regard objectif et scientifique sur la question.



                • Abolab 15 juillet 18:59

                  @devphil30

                  Merci pour cette information

                  7.3.1. de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est PAS obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement ;

                  Manifestement, l’interprétation de ce point est à forte géométrie variable en France. Il y a clairement un pression politique (injonction présidentielle) et sociale (pass sanitaire) pour aller se faire vacciner.


                • Abolab 15 juillet 19:03

                  Sans compter les grands médias avec de nombreux chroniqueurs qui ont développé ces derniers temps une forme de racisme et d’oppression morale concernant les personnes non vaccinées, dénommées « anti-vaccins ». Sans compter le flux perpétuel d’articles présentant la vaccination comme l’unique solution et l’obligation morale de se faire vacciner.


                • devphil30 devphil30 15 juillet 19:12

                  @devphil30

                  7.3.1. de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est PAS
                  obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire
                  vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement ;

                  7.3.2. de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir étévacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner ;

                • Abolab 15 juillet 21:21

                  @devphil30

                  Hum, hum, pas très orienté le truc :

                  7.3.3. de prendre des mesures efficaces le plus tôt possible pour lutter contre les fausses informations, la désinformation et la méfiance concernant les vaccins contre la covid-19 ;


                  A la base ils considèrent qu’il ne faut pas être méfiant concernant les vaccins ?

                • devphil30 devphil30 16 juillet 07:41

                  @devphil30

                  Plainte déposée à la cour pénale internationale contre la France et ses dirigeants pour crimes contre l’humanité dans le cadre du Covid

                  https://www.profession-gendarme.com/covid-plainte-deposee-contre-la-france-devant-la-cour-penale-internationale-pour-crime-contre-lhumanite/

                  La légitimité de Macron de 2017
                  https://www.profession-gendarme.com/scandale-macron-alstom-le-pacte-de-corruption/

                  P.S. : avant une panne des ordinateurs du Ministère de l’Intérieur pendant le décompte des voix, Macron avait autour de 10% des voix au premier tour sur les 2/3 des suffrages et lorsque la panne s’est terminée le comptage lui donnait 24% sur la totalité des votes ! On a dit que les grandes villes, qui étaient dépouillées en dernier, lui avaient apporté beaucoup de suffrages ! Et le Ministère de l’Intérieur avait envoyé un ordre de pas conserver les bulletins de vote à la fin du scrutin (Ce qui est illégal), ce qui montre la volonté de pas pouvoir refaire un comptage en cas de réclamation !


                • devphil30 devphil30 16 juillet 07:42

                  @devphil30

                  Plainte déposée à la cour pénale internationale contre la France et ses dirigeants pour crimes contre l’humanité dans le cadre du Covid

                  https://www.profession-gendarme.com/covid-plainte-deposee-contre-la-france-devant-la-cour-penale-internationale-pour-crime-contre-lhumanite/

                  La légitimité de Macron de 2017
                  https://www.profession-gendarme.com/scandale-macron-alstom-le-pacte-de-corruption/

                  P.S. : avant une panne des ordinateurs du Ministère de l’Intérieur pendant le décompte des voix, Macron avait autour de 10% des voix au premier tour sur les 2/3 des suffrages et lorsque la panne s’est terminée le comptage lui donnait 24% sur la totalité des votes ! On a dit que les grandes villes, qui étaient dépouillées en dernier, lui avaient apporté beaucoup de suffrages ! Et le Ministère de l’Intérieur avait envoyé un ordre de pas conserver les bulletins de vote à la fin du scrutin (Ce qui est illégal), ce qui montre la volonté de pas pouvoir refaire un comptage en cas de réclamation !


                • Abolab 16 juillet 08:08

                  @devphil30

                  N’est-il pas un peu tard pour remettre en question la légalité de l’élection présidentielle de 2017 maintenant que le mandat arrive à son terme ?


                • JP94 16 juillet 16:41

                  @devphil30
                  oui, cet article fait suite à un préalable de la Cour Européenne de Justice, qui a statué et donné la résolution 2361/2021 du 27 janvier 2021 du Conseil de l’Europe ( Europe des 47, dont fait partie la Russie), résolution pour proscrit pour ses Etats membres à la fois l’obligation vaccinale, les pressions pour l’obtenir et toute discrimination par l’Autorité, l’Employeur et même les opérateurs de voyage, ceci y compris en cas de menace sanitaire.

                  Macron agit donc en totale infraction avec une résolution de la CEJ  qui traite des DDH il enfreint une résolution internationale ! 

                  Notons que Sobyanine, le maire libéral de Moscou, qui avait introduit le code QR réservé aux vaccinés pour accéder aux restaus et aux espaces publics ( comme ici), vient d’annuler cette mesure ( tant pis pour ceux qui ont payé), mais il reste la question de l’emploi ( licenciement du salarié refusant le vaccin).

                  Précisons que si le variant Delta est très contagieux, en revanche il s’avère létal : à la date d’hier, 16 morts ( et 3217 contaminés) pour 67,5 millions d’hb, peut-on parler de pandémie et justifier les mesures coercitives  pleines de contradiction ?
                  Ensuite, les 40 morts en GB recensés il y a qq jours avaient tous subi la 2ème injection  et qu’on ne dise pas que le vaccin n’a pu agir, puisque les morts sont tous des vaccinés...

                  Autre chose les gouvernements se sont empressés d’autoriser les vaccinés nantis de leur pass à partir « librement » au soleil... résultat prévisible ( lu dans la presse italienne) : à Malte ( 80% de vaccinés, et des touristes tous nantis du fameux pass), contamination massive et des étudiants italiens contrôlés positifs ou cas contacts, confinés individuellement pour au moins 10 jours...
                  En Grèce, pareil ! ( étudiants vénitiens).
                  A Mayorque, où Johnson et le gvt espagnol a envoyé un tas de touristes vaccinés ( en leur permettant un retour sans avoir à subir de contrôle ( et pour cause), explosion de contamination : 3 000 touristes confinés !! tous vaccinés !

                  Pour ceux qui cherchent des infos scientifiques, en français on a le prof. Christian Vélot ( sans conflit d’intérêt, lui), la prof Henrion-Claude... par exemple.

                  Deux anecdotes personnelles : la soeur d’une amie s’est effondrée lors de la 2ème injection de Pfizer. Envoyée aux urgences, elle a tout oublié. Une semaine d’hôpital, examens, scanners etc : rien ! et elle ne se rétablit pas trop. l’hôpital la renvoie chez elle, étant incapable de comprendre et de soigner...
                  La mère d’une amie se fait piquer au Pfizer : elle meurt 5 minutes après la 2ème injection. le médecin se dit incapable d’expliquer le décès, mais refuse de l’attribuer au vaccin ...des fois que ça gêne les statistiques...

                  Un nouveau traitement pas cher : la Plitidepsine ... efficace à 99,9% paraît-il,( 2 instituts aux USA) et sans effets secondaires ( servait contre le cancer) : autant dire qu’il sera soit censuré, soit interdit !


                • Dr Destouches Dr Destouches 15 juillet 21:38

                  INQUIÉTUDES EN ISRAËL
                  Dr E. Fox
                  100% des patients graves actuellement hospitalisés à l’hôpital Rambam sont vaccinés ??Pr Gazit
                  « Il est trop tôt pour savoir si l’efficacité des vaccins a été altérée comparé au passé, mais ça ne semble pas bon »
                  Source :
                  https://m.ynet.co.il/Articles/59617



                    • pierrot pierrot 18 juillet 11:08

                      @eau-du-robinet
                      Encore un mensonge du Pr Perronne qui dont les fausses informations sont en contradiction avec tout ce que l’on observe dans le monde (USA, Royaume Uni, Canada, Allemagne, France...) où le nombre de décès diminue drastiquement.

                      Ce Pr est un danger public.


                    • Turlute 15 juillet 23:15

                      Si on soigne les malades avec les médoc. tabou, il me semble logique de dire que le patient ne fera pas une maladie grave et s’en sortira en ayant fabriqué et mémorisé une réponse immunitaire.

                      La réponse peut-être ne concernera pas que la protéine spike mais aussi d’autres systèmes complexes que le vaccin n’apporte pas.

                      Donc, plus il y aura de malades et plus une immunité collective s’installera.

                      Où se situerait mon erreur s’il y en a une ?

                      (PS : les médoc. « tabou » fonctionnent au mini à 50% selon les dernières études)


                      • Abolab 16 juillet 08:14

                        @Turlute

                        Une alimentation végétale saine fonctionnerait au minimum à 73% pour réduire les formes graves. Une efficacité supérieure aux médicaments ? Si soigner la COVID-19 par des médicaments est tabou, que penser de la soigner avec une alimentation saine... Il me semble que plus il y aura de végétaliens dans la population, plus il y aura une immunité collective forte... Mais actuellement, ils ne représentent que 1% tout au plus de la population... et en plus ils sont discriminés par les médias, qui les traitent de « vegan »...


                      • Abolab 16 juillet 08:50

                        @ZXSpect

                        Non, l’alimentation végétale saine ne cible pas que la COVID, mais toutes les maladies dégénératives qui sont les premières causes de mortalité aujourd’hui. Concernant des mesures encore plus spécifiques contre la COVID, j’en parlerais possiblement dans un autre article, mais cela risque d’être encore plus tabou que les médicaments et l’alimentation végétale...


                      • Alice Alice 16 juillet 17:44

                        @Turlute
                        Face à la menace de l’obligation de se faire infecter par de pseudo-« vaccins » il y a une autre possibilité. Ceux qui ont déjà eu le Covid-19 ont maintenant une immunité naturelle, ce qui l’idéal, de longue durée, même contre les variants.

                        Un « vaccin » a priori n’apporterait rien à quelqu’un déjà été malade et ce serait même dangereux car risquant de déclencher une sur-réaction.

                        Les seuls vrais vaccins actuels présentant peu de risques sont les vaccins chinois à base de virus entiers inactivés, comme tout ceux que nous avons connu depuis notre enfance.

                        Le variant delta plus contagieux mais moins dangereux que les précédents est l’occasion d’être immunisé pour l’immense majorité de ceux qui ne sont pas à risques (pensez par exemple à ce que faisaient vos parents lorsqu’eu de vos frères et souers attrapaient la varicelle.
                        Rien à craindre du variant Delta : il donne le rhume, curable par traitements précoces

                        « J’ai préparé ma valise pour la prison »  : un bistrotier s’oppose fermement au contrôle du passe sanitaire de ses clients"


                      • Abolab 16 juillet 21:19

                        @Alice
                        « Le bistrotier ne reviendra pas sur sa décision et l’a rendue publique sur les réseaux sociaux. Une prise de position qui lui a déjà valu entre « 300 et 400 menaces de mort » et une attaque informatique sur le compte Facebook du café. Ces intimidations, loin de décourager Jean-Jacques Samoy, renforcent plutôt sa détermination, « ils vont faire de moi un martyr de la révolution ! » s’exclame le gérant qui dit assumer les conséquences de cette décision. »

                        Et bien, la violence des vaccinolâtres est sans égal... 300 à 400 menaces de mort !


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 juillet 23:16

                        ÉNORME VICTOIRE !!
                        La plus haute cour d’Espagne juge le confinement et restrictions de déplacement inconstitutionnels. Les gens ayant été arrêtés et ayant reçus des amendes vos pouvoir faire des réclamations à l’état !

                        Covid : Spain’s top court rules lockdown unconstitutional


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 juillet 10:30

                          @eau-du-robinet
                           
                          Mouais.
                           En quoi pourrait-on appeler ça une victoire ? Ce qui nous intéresse à ce sujet c’est ce qui se passe en France, non ?
                           


                        • Abolab 16 juillet 11:05

                          @Francis, agnotologue

                          Ne vous y trompez pas, nous sommes face à un mouvement technocratique dictatorial international qui est très inquiétant pour la santé humaine planétaire.


                        • Montagnais .. FRIDA Montagnais 15 juillet 23:45

                          La France, mis à part trifouillis saoudique et taljiquistend, est le seul pays, le seul au monde à obliger ..

                          ..

                          .. et les collabos deviennent de plus en plus violents.Y’a des groupes qui se forment pour intervenir manu-mili chez les « récalcitrants meurtriers »

                          ..

                          Heureusement, il y a encore 16 millions de non coccinés

                          ..

                          Mais climat de guerre civile qui s’installe, nouvelle guerre de religion. .. ça va saigner


                          • esmeralgan 16 juillet 04:12

                            C’est même pire que ça en fait.

                            Vacciner trop et trop tôt contre le covid, c’est à dire largement avant le prochain épisode en octobre est précisément le meilleurs moyen de favoriser le développement des variants résistants et donc de raccourcir la durée de vie du vaccin, AU DÉTRIMENT DES PERSONNES À RISQUES vaccinées à qui il pourrait être utile !
                            On devrait, comme pour la grippe, ne vacciner que les sujets à risques et soignants en début d’épisode.

                            Bref en abusant de la vaccination on détruit le vaccin au mépris de la vie des personnes à risque.


                            • Abolab 16 juillet 08:20

                              @esmeralgan

                              C’est clair qu’il y a une utilisation abusive de la vaccination lorsque l’on veut vacciner tout le monde même les personnes non à risque... C’est un projet démentiel...


                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 juillet 10:32

                              @Abolab
                               
                               démentiel oui, mais délibérément meurtrier.


                            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 16 juillet 12:22

                              @Abolab

                              Rien de bien sanitaire. Un simple pas vers le transhumanisme qui nécessite que la totalité de la population soit conformisée avant de franchir le prochain échelon.


                            • chantecler chantecler 16 juillet 10:46

                              Hier j’ai lu ça :

                              Ca vaut largement de s’y arrêter , même si l’on a des préventions contre certains articles de ce site :

                              https://reseauinternational.net/le-tueur-dans-la-circulation-sanguine-la-proteine-spike/


                              • Abolab 16 juillet 11:17

                                @chantecler

                                Manifestement, de la protéine spike en quantité plus ou moins importante dans la circulation sanguine peut, en se liant, à l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2, point d’entrée cellulaire du coronavirus, provoquer une inflammation de l’endothélium du fait de sa compétition avec l’angiotensine 2 pour se lier à ce récepteur. L’angiotensine 2 peut ainsi contribuer à un dysfonctionnement endothélial.

                                Quelle est la quantité de protéine spike dans la circulation sanguine consécutivement à une vaccination ARNm ? Y a-t-il des études sur cette question et y a-t-il des groupes de population à risque ? Les études sur les vaccins ARNm n’ont l’air nullement de s’en préoccuper... pas plus que les autorités de santé ou les gouvernements qui ne raisonnent qu’en terme d’« efficacité du vaccin ».

                                Manifestement, les personnes avec une alimentation déficiente en fibres (une grande partie de la population) seraient plus à risque car les acides gras volatils créés par la digestion des fibres (en provenance des aliments végétaux entiers) sont susceptibles de réduire l’inflammation causée par l’angiotensine 2.


                              • troletbuse troletbuse 16 juillet 13:13

                                Ils vont même jusqu’à l’assassinat pour les antivaxx

                                https://www.rt.com/news/528753-haiti-assassins-colombian-american/


                                • Abolab 16 juillet 14:10

                                  @troletbuse
                                  Le timing est en effet très curieux :

                                  Haiti receives first COVID-19 vaccine doses from the U.S. amid political crisis

                                  Le Président Haïtien avait déjà refusé le vaccin Astra Zeneca craignant des effets secondaires.


                                • Durand Durand 17 juillet 12:02

                                  Apparemment, nous étions déjà immunisés collectivement avant l’arrivée du virus Covid 19... Le problème c’est la protéine Spike, notamment avec les vaccins ARN-M...

                                  https://rumble.com/vjtrjb-un-message-urgent-du-professeur-sucharit-bhakdi.html

                                  https://www.businessbourse.com/2021/07/15/savez-vous-vraiment-ce-que-lon-vous-a-injecte-les-terrifiantes-revelations-du-dr-charles-hoffe-sont-glacantes-wow/

                                  ..


                                  • Abolab 17 juillet 15:50

                                    @Durand

                                    L’immunisation était manifestement plus forte dans l’Ouest de la France que dans l’Est.

                                    Possiblement plus parce que l’origine du virus est potentiellement la Bretagne, et non du fait de différences génétiques au sein de la population.

                                    Le problème n’est pas tant le virus que le mauvais état de santé métabolique des personnes à risque.


                                  • pierrot pierrot 18 juillet 10:51

                                    La Bretagne est une presqu’ile donc plus isolée des circuits économiques et des personnes.

                                    Mais progressivement, à l’instar du sud ouest (qi était épargné) rejoint les taux moyens de contaminations en France.

                                    Le Nord et L’Est sont des carrefours économiques donc plus impactés.

                                    L’impact génétique n’est pas un contributeur à la pathologie covid, ni virale.

                                    Bien évidemment, il n’existe aucune preuve que l’origine du coronavirus soit bretonne.


                                    • Abolab 18 juillet 11:20

                                      @pierrot

                                      Qu’un territoire soit une île ne protège pas du virus. Toutes les îles françaises ont été fortement touchées, la Corse, l’Outre-Mer, etc... ET encore à l’heure d’aujourd’hui. Les pays qui ont fermé leurs frontières ont également été fortement touchés.

                                      Ce n’est pas l’économie qui propage le virus. L’épigénétique est un facteur crucial dans la pathologie de la maladie, qui est notamment influencée par l’alimentation, dont les effets sont immédiats.

                                      Il n’existe aucune preuve que l’origine du virus soit chinoise. Le plus proche ancêtre du virus trouvé a une différence évolutionnaire de 40 à 70 ans ou plus avec le virus à l’origine de l’épidémie chinoise.


                                    • Abolab 18 juillet 11:51

                                      @pierrot

                                      Par ailleurs, la Bretagne est la première région agroalimentaire d’Europe, donc il y a un fort trafic en partance de la Bretagne pour le reste de la France, de l’Europe et du Monde.

                                      Des produits contaminés bretons peuvent rapidement envahir le marché et exposer la population à des risques sanitaires.

                                      Ce n’est pas un hasard si la Chine a interdit l’importation de viandes en provenance de nombreux pays pendant la pandémie en 2020. Ils ont manifestement relevé des contaminations virales sur ce type de produits alimentaires ou été informé de la contamination du personnel dans les abattoirs ou dans les chaînes de conditionnement.


                                    • pierrot pierrot 18 juillet 11:12

                                      Il faut rappeler que en France et aux USA etc. 96 % des personnes contaminés par la covid-19 ne sont pas vaccinés.

                                      Partout dans le monde, les 4 milliards de doses vaccinales injectées permettre de diminuer drastiquement le nombre de décès.

                                      Aucune molécule thérapeutique n’a démontré d’efficacité.


                                      • Abolab 18 juillet 11:26

                                        @pierrot
                                        Aux Etats-Unis ,plus de 40% de la population est morbidement obèse, ils ne résistent donc pas à l’infection au virus, c’est pourquoi ces personnes à risque remplissent les hôpitaux.

                                        Les personnes vaccinées ne font pas de test PCR, donc inévitablement, les personnes nouvellement contaminés sont statistiquement majoritairement non vaccinées. Il est mensonger de dire que les personnes vaccinées ne sont pas porteurs et diffuseurs des virus.

                                        Les doses vaccinales injectées aux personnes à risque permettent de diminuer les décès. Les doses vaccinales injectées aux personnes non à risque ne servent à rien sinon à enrichir l’industrie pharmaceutique et à augmenter le risque de création de virus endémiques, comme pour la grippe saisonnière, tout en fragilisant l’immunité collective des population.

                                        Le vaccin n’a non plus aucune efficacité pour les malades de la COVID-19, dont une quantité non négligeable a déjà reçu leurs deux doses de vaccins.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité