• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le nutri-score, encore une supercherie  ?

Le nutri-score, encore une supercherie  ?

 

Inventé par l’épidémiologiste Serge Hercberg, le nutri-score est un système d’étiquetage nutritionnel entré en vigueur en 2019 en France. Il catalogue les aliments en fonction de leur valeur nutritionnelle, avec une notation allant de A à E et du vert au rouge. 

Pourtant depuis quelques jours, le sujet fait polémique chez les consommateurs. Pourquoi McDonald’s, géant de la restauration rapide connu pour sa nourriture transformée, a-t-il choisi volontairement d’afficher le nutri-score sur ses produits  ? Comment des frites peuvent-elles être classées B et des hamburgers répertoriés C  ? Alors que l’étiquetage s’étend aux marchandises bénéficiant du label AOP et fait un scandale parmi les producteurs du terroir, les critères d'attribution du nutri-score questionnent. 

PNG - 73.9 ko
Nutri-score E
Logo nutri-score E

Vous pensiez que les frites étaient mauvaises pour la santé  ? Apparemment, c’est un aliment sain puisque la note B leur a été décernée par le nutri-score  ! Les frites chez McDonald’s ne seraient faites que de pomme de terre et ne contiendraient qu’une faible quantité de graisses saturées (1,3 gramme pour 100 grammes) ainsi que peu de sel (0,47 gramme pour 100 grammes). 

Mais il y a des critères que ce nutri-score délaisse, pour ne se concentrer que sur sept éléments : 

  • l’énergie  ;

  • le sucre  ;

  • les acides gras saturés  ;

  • le sel  ;

  • les protéines  ;

  • les fibres  ;

  • la portion de fruits et légumes.

À aucun moment, le taux de micronutriments (vitamines et minéraux) présents dans la nourriture n’est mesuré par le système d’étiquetage. Ces éléments sont pourtant importants pour conserver une immunité correcte, ou pour assurer le bon développement cérébral de vos enfants. 

 

JPEG - 27.2 ko
Frites McDonald’s
Frites du McDonald’s et menu à emporter.

Les additifs qui composent les aliments ultras transformés que servent des enseignes comme McDonald’s ou KFC ne sont pas non plus considérés par le nutri-score. Les frites chez McDonald’s sont évaluées B, mais qu’elles ne contiennent pas moins de 19 ingrédients. Ce n’est donc pas seulement de la pomme de terre  ! Quand vous mangez des frites, il y a peu de chances que vous ayez envie de retrouver du diméthylpolysiloxane (ou agent anti-mousse) pour les agrémenter. 

Ce manque de rigueur dans l'évaluation des produits laisse place à des incohérences dans les rayons des supermarchés : les huiles d’olives ou de colza présentent des notes C ou D, alors qu’elles apportent des antioxydants qui améliorent la santé cardiovasculaire.

Le Coca-Cola zéro est quant à lui noté B, alors qu’il contient de l’aspartame. Ce substitut remplace le sucre dans de nombreuses boissons, mais est controversé pour plusieurs raisons : il est soupçonné d’entraîner une augmentation du stress oxydatif et de provoquer une neurodégénérescence. 

JPEG - 23 ko
Roquefort
Du Roquefort, fromage de l’Aveyron Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

Les produits AOP tels que le roquefort ou le parmesan seront désormais obligés d’arborer le nutri-score sur leurs emballages. Il est évident que ces fromages, gras et salés, obtiendraient la note de D ou E. Cette approche est jugée comme punitive par les producteurs de ces mets traditionnels français et italiens. Il est peu probable que les consommateurs mangent de grandes quantités de roquefort ou de parmesan à chaque repas. 

Finalement, ne semble-t-il pas préférable de goûter un roquefort riche en vitamine A plutôt que des frites assaisonnées à l’agent anti-mousse  ? Ce n’est pas comparable. C’est pourtant ce que fait le nutri-score, il évalue des aliments qui n'ont aucune similarité.

Ne vaudrait-il pas mieux suivre d’autres systèmes de notation, comme l’indice Siga, qui mesure le degré de transformation des aliments  ? Car si les protéines, les fibres et les glucides sont des facteurs importants dans un plat, l’absorption de vitamines et de minéraux l’est tout autant. 

 

Sources : 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 octobre 11:04

    On se fout de nous du début à la faim ^^

    Nutriscore ne prend pas en compte les additifs, les conservateurs, la présence de pesticides ni des édulcorants, etc., alors savoir qu’un fromage est gras et salé .. heureusement !! ^^


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 octobre 11:10

      Les vaccins, combien au nutriscore ? ^^


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 octobre 11:28

      @bouffon(s) du roi
      Le nutriscore est une PNL ou agit comme telle  smiley (@ l’auteur, c’est marrant votre pseudo ^^)


    • Albert123 21 octobre 11:16

      une supercherie de plus puisque on est encore sur une modélisation simpliste du réel qui ne représente pas le réel mais la vision fanstamée et idéologique que les décideurs en ont. 

      quel organisme a de toute façon besoin de ce genre d’étiquetage pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour lui ?

      de toute évidence rien qui ne peut prétendre à la définition d’être humain.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 octobre 11:23

        Le nutriscore est un produit industriel de plus, qui relève de la production d’ignorance.

         
        « L’industrie est la cause de toute laideur » Oscar Wilde


        • Decouz 21 octobre 12:24

          Tout ça ne sert à rien si on ne tient pas compte des proportions. Supposons que les pommes de terre soit considérées comme un bon aliment, ou même le miel, si vous en prenez en trop grande quantité vous aurez trop de glucides, et il en est de même pour toutes les denrées.

          Or la composition des aliments est déjà indiquée sur les étiquettes, car obligatoire, glucides, protéines, lipides, sel, sucre, additifs par 100 gr, seulement c’est plus compliqué à interpréter qu’une simple couleur, qui ne veut rien dire en elle-même, elle pourrait même vous mettre en sous-alimentation, par ex les haricots verts ou la salade ont surement un très bon score, mais ce n’est pas avec ces aliments que vous pouvez avoir votre ration d’énergie. 


          • Decouz 21 octobre 12:40

            D’un autre coté, même si c’est insuffisant, cela peut inciter les consommateurs à se méfier de certains produits, et les industriels du moins certains ne s’y sont pas trompés en refusant de mettre ces indications. Il y a toutefois des applications disponibles sur les téléphones.

            J’y vois aussi une sorte de concurrence de la couleur : le marketing vous incite à acheter en fonction de la couleur des emballages, ou de l’habillage/maquillage des produits au détriment de la valeur nutritionnelle.


            • Inquiet 21 octobre 13:34

              Le nutriscore permet d’aider le consommateur pour la prise de décision smiley


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 octobre 13:34

                Merci pour cet article.
                .
                Cela me rappel :le FUTUR SCANDALE de l’impôt mondial sur les sociétés.


                C’est une vrais fumisterie car avec cet accord entre les pays signataires on officialise la véritable fraude !!!! 

                • Decouz 21 octobre 13:43

                  De toute façon la présentation marketing est toujours biaisée, des emballages colorés, des produits maquillés, des pommes et fruits calibrés et cirés, le reste moins présentable à la poubelle, des messages en grosses lettres aguicheurs, et en tout petit quelques avertissements qui contredisent le message principal.


                  • pierrot pierrot 21 octobre 14:25

                    Serge Hercberg a lancé depuis plus d’une décennie une vaste étude concernant les relations entre l’alimentation et les modes de vie.

                    C’est la plus grande cohorte de volontaires dans le monde (j’en fait partie depuis très longtemps).

                    Pour mettre en application les résultats, il a proposé, à l’instar de ce qui existe sur les produits ménagers, de créer un nutri-score.

                    Cependant sous la pression des lobbies industriels de l’alimentation, le projet initial à été très sensiblement réduit afin de rechercher un compromis, de telle sorte que l’outil actuel n’est pas parfait mais a cependant le moyen d’informer facilement le consommateur.


                    • pierrot pierrot 21 octobre 14:28

                      @pierrot
                      Nutriscore ne prend en compte que 7 paramètres de qualité des produits de l’alimentation.


                    • ETTORE ETTORE 22 octobre 11:26

                      @pierrot
                      C’est la plus grande cohorte de volontaires dans le monde (j’en fait partie depuis très longtemps).

                      .................................
                      Et après on s’étonne que vous fassiez partie intégrante de la dégénérescence humaine ???
                      Vous collectez les eaux des égouts parisiens, ( sûrement pour analyse de leur nutriscore )
                      Vous vous posez en expert du nucléaire (Vous en tant qu’Ictomètre, Avec des indications CPM« C’estPasMoi qui suis bleu »)
                      Sans parler de vos convictions putrides genre :

                      @Ben Schott
                      Je suis trop jeune, mais dès que j’aurai l’autorisation, j’y courrais.
                      Je veux continuer à protéger mes semblables, avoir une vie sociale riche, voyager à l’étranger et continuer à avoir une bonne santé.

                      les anti vaccins malades, en réanimation ou morts ne nous casseront plus les pieds avec leur prosélytisme obscurantiste.

                      ........

                      Vous si on devait vous coller quelque chose, ce serait bien sur vos deux faces que cela se passerait !

                      Je me demande comment vous posez réapparaître avec vos sois disant « savoirs » à deux balles, pour essayer de vous payer un drap propre.
                      En tout cas ? le type même « du sans cervelle » !
                      Tu parle d’un nutriCon. !


                    • Giordano Bruno - Non vacciné 21 octobre 23:06

                      Je découvre le sujet et quelque chose me saute aux yeux. Ce nutri-score serait fondé sur : l’énergie, le sucre, les acides gras saturés, le sel, les protéines, les fibres, la portion de fruits et légumes.

                      À part les acides gras saturés que je crois malsains (mais peut-être me trompé-je), tous les autres sont utiles dans certaines proportions et néfastes au-delà d’une certaine quantité. L’idéal est un juste milieu. L’alimentation parfaite devrait tendre vers ces proportions en considérant l’ensemble des aliments dans le bol alimentaire. Il est impossible de juger un aliment isolément. Il faut le remettre dans le contexte des autres aliments.

                      Par exemple, une laitue peut sembler être un aliment déséquilibré, de piètre qualité du fait de son manque de calories, de sel, et de protéines et de sa fortee teneur en fibre. Essayez-donc de ne manger que des laitues...

                      Mais si on la mange avec d’autres aliments qui pourraient eux-mêmes être jugés médiocres pour des raisons inverses (beaucoup de calories, de sel, de protéines, et peu de fibres) un équilibre idéal peut se créer et la laitue peut être réhabilitée.


                      • pierrot pierrot 22 octobre 11:07

                        @Giordano Bruno - Non vacciné
                        Vous avez globalement raison : une alimentation saine s’apprécie sur la composition des repas sur plusieurs jours périodiquement, comme le fait nutri-score avec ses adhérents.
                        Mais certains aliments ne doivent pas être consommés en excès :
                        acides gras saurés (molécules sans double liaison), sel, sucre, charcuterie, viande, etc.

                        Les éléments favorables sont bien connus et documentés : Absence de tabac et peu de boissons alcoolisés, etc.

                        L’échelle nutri-score est, certes, insuffisante, mais une analyse complète des produits alimentaires serait illisible.

                        C’est un bon début, à mon avis, mais je ne connais pas tout dans ce domaine.


                      • pierrot pierrot 22 octobre 11:09

                        @pierrot
                        acides gras saturés


                      • ETTORE ETTORE 22 octobre 11:27

                        @pierrot

                        pierrot 22 octobre 11:09

                        @pierrot
                        acides gras saturés


                        Ce que vous êtes, en somme !


                      • Giordano Bruno - Non vacciné 22 octobre 15:08

                        @ETTORE
                        Mais certains aliments ne doivent pas être consommés en excès :

                        AUCUN aliment ne doit être consommé en excès. Ils vont tous créer des perturbations s’ils ne sont pas rééquilibrés/complétés par d’autres.


                      • ZenZoe ZenZoe 22 octobre 08:45

                        L’huile d’olive D, le Coca-Cola B. Tout est dit.


                        • zygzornifle zygzornifle 22 octobre 09:45

                          Bah le nutri-score est comme tout le reste on peut le triturer comme cela arrange c’est comme les chiffres du chômage, de la délinquance, de la Covid ou de l’immigration, il y a des spécialistes pour cela ....


                          • wagos wagos 22 octobre 10:05

                            On vit une curieuse époque où l’on note et classifie tout ! Que ce soit l’IMC, la pollution, le CO 2, et tutti quanti...Pour la bouffe puisque c’en est le débat, un peu de bon sens en variant sa nourriture permet de manger équilibré sans se donner mauvaise conscience si votre calendos au lait cru est classé E ou votre Beaujolais chargé en sulfides ..


                            • Abolab 22 octobre 10:44

                              @wagos

                              « Manger équilibré » est un mythe propagandiste inventé par l’Etat via le plan national nutritionnel « Manger Bouger ». En fait, la charte originelle de ce plan explicitait clairement que l’objectif, plus économique que sanitaire, était de ne pas discriminer quelque aliment mis sur le marché que ce soit. C’est pourquoi il autorise de l’alcool tous les jours ou il ne cesse de diminuer les quantités de viande ou de produits laitiers mais tout en les maintenant le plus élevé possible sans perdre toute crédibilité, bien qu’on sait qu’ils sont tout-à-fait non nécessaires à une alimentation saine et néfastes pour la santé.

                              L’Etat joue à l’équilibriste en essayant de maintenir à flot des industries agro-alimentaires qui empoisonnent à petit feu la population (maladies chroniques, cancers, cardio-vasculaires, etc) qui peuvent être prévenues voire même renversées par une alimentation végétale saine peu transformée, ce qui est documenté depuis des décennies dans la littérature scientifique médicale.


                            • wagos wagos 22 octobre 16:08

                              @Abolab..

                              Le terme équilibré que j’évoque, c’est d’abord du bon sens, à savoir manger varié avec de bons produits chez le bon commerçant, j’habite une région agricole et on trouve des coopératives de petits producteurs qui se sont groupés ..autant viande que légumes, fruits, fromages, charcuterie...et passage deux fois par semaine d’un mareyeur poissonnier ..Du vin qui provient de propriétés du affiliées à cette coopérative ...

                              Donc on mange varié et équilibré sans se plier aux recommandations mercantiles .


                            • Abolab 22 octobre 10:38

                              Aucune différence n’est faite également dans le nutriscore sur l’origine des protéines : animale ou végétale ?

                              L’on sait que les protéines végétales ont un package nutritionnel bien supérieur aux protéines animales.

                              Une tasse de lentilles par exemple est bien nutritive (fibres, vitamines, minéraux, etc) que la même quantité de viande, sans mauvaises graisses et polluants organiques persistants se trouvant accumulés dans la viande.


                              • mr green reptile 22 octobre 12:13

                                @Abolab

                                c’ est des connerie , le vegan est deja largement surestimé .

                                https://fr.openfoodfacts.org/produit/7613036021388/escalope-soja-et-ble-herta-le-bon-vegetal =>nova score 3 aliment transformé 

                                https://fr.openfoodfacts.org/produit/3227061000023/le-pur-boeuf-steaks-haches-surgeles-charal=> nova score 1 => produit naturel .

                                Enfin , les traitement chimique du vegetal sont une malbouffe absolu ...


                              • tashrin 22 octobre 11:23

                                Ce qui est dingue c’est qu’on soit obligé de mettre une étiquette sur du coca pour signaler que c’est sucré et nocif. Bientot il va falloir expliquer qu’on doit pas boire du white spirit ?

                                Les gens à qui ca s’adresse ils vivaient dans une grotte jusque là ? Sont pas foutus de savoir que si tu te nourris de sucre en intraveineuse ca va pas être bon ?

                                Encore un dispositif hypocrite : soit on considère que certains produits sont nocifs et on les interdit. Soit on les taxe pour inciter les comportements adéquats et en limiter l’impact (déjà fait). Soit on interdit aux industriels d’utiliser des ficelles marketing débiles pour vendre des produits nocifs (l’eau à 0% de matière grasse et blindée de sucres par exemple...)

                                Là on se dédouane purement et simplement pour donner le sentiment qu’on fait quelquechose, tout en permettant que rien ne change pour éviter de froisser les marchands de mort...

                                C’est rigolo, tous les hygiénistes stupides qui nous bassinent depuis des mois avec le Covid, qui sont prêts à remettre en question l’etat de droit, la plupart des principes juridiques ayant participé à la construction de notre pays et leur propre liberté pour éviter quelques centaines de morts déjà vieux... Ils sont où là ? Non parce que là on parle de centaines de milliers, voire de millions de morts, d’impacts démesurés sur les finances publiques, sur l’environnement, etc etc...


                                • ETTORE ETTORE 22 octobre 11:37

                                  .tashrin

                                  ....éviter quelques centaines de morts déjà vieux... Ils sont où là ? Non parce que là on parle de centaines de milliers, voire de millions de morts, d’impacts démesurés sur les finances publiques, sur l’environnement, etc etc...


                                  Oui ! Mais cela ne rapporte pas aux mêmes ( quoique, à y regarder de plus près, même sans loupe, on voit très bien les liens étroits qui lient, l’agroalimentaire et industrie pharmaconécrologique )

                                  Cette histoire de « nutriscore », n’est qu’un affichage pipeauté, d’une , réglementation, qui avait vocation à séparer, par de bien belles couleurs, cet amalgame, produits de merde, élaboré et transformé par des usines certifiè, « tout ce que vous voulez », et produit purement naturel, ( mais cela ne se fait pas/plus d’avoir sa propre salade dans son propre jardin, si elle n’est pas passée par les fourches caudines des analyseurs de toutes sortes ( genre pire hé-rôts). 

                                  Prenez dans la même veine les labels BIO....Même jungle Pana-européenne !


                                  • fcpgismo fcpgismo 22 octobre 11:39

                                    Encore un escroc de l’industrie qui fabrique du doute, le NUTRISCORE on peut tout simplement l’améliorer…


                                    • Gasty Gasty 22 octobre 12:28

                                      Est-ce que l’eau pétillante avec ses bulles de CO2 participe au réchauffement climatique ?


                                      • Gasty Gasty 22 octobre 12:32

                                        Parce qu’il faudrait un nutriclimatique. La vache à lait serait à E avec ses pets atmosphérique.


                                      • tashrin 22 octobre 14:38

                                        @Gasty
                                        Rigolez pas, je suis convaincu que c’est l’étape suivante : une sorte de score environnemental applicable aux produits de grande consommation...
                                        Et là on va s’apercevoir du poids environnemental du numérique... yen a qui vont tomber de leurs chaises parmi les zactivistes instagram^^


                                      • Gasty Gasty 23 octobre 12:23

                                        @tashrin
                                        Et de la voiture électrique


                                      • Ruut Ruut 22 novembre 12:59

                                        @Gasty
                                        Non car il met le CO2 dans des bouteilles :)
                                        C’est du recyclage...


                                      • ETTORE ETTORE 22 octobre 22:24

                                        C’est l’humain dans son entier, et son environnement, que l’on est en train de cloisonner dans des cases

                                        ( on ne peux plus dire colorés, c’est raciste ) A B C D E F....

                                        Après les classement financier des états...A+B, B+

                                        ( Et tiens, on n’en n’entend plus parler, malgré les milliards d’endettement chroniques, peut être que certains pays, ont dépassé la lettre « Z » ? )

                                        En passant par l’électro ménager.....

                                        ( d’ailleurs, j’ai été surpris de constater, que la norme à changé, sois disant pour éviter les A+++ qui sont passé de fait à E ou F, par une modification du système d’évaluation )

                                        Y compris pour les habitations.....(Vous rappelez vous des photos thermiques, des malheureux toits qui fuient ? )

                                        Alors, s’indigner d’une notation de « bouffe », qui n’est que un des pendants multiples, voulu et organisé, afin de tout classifier pour mieux manipuler....

                                        Le piège est grossier, même si il mets en jeu notre santé alimentaire.

                                        C’est CE qu’il y a derrière, comme perversité, qui ne dit pas son nom, qui est bien plus dangereux, pour l’humanité.


                                        • yvesduc 23 octobre 08:23
                                          Ahurissant ! Merci pour votre article. Une chose est sûre, l’imagination des industriels est de catégorie A…

                                          • zygzornifle zygzornifle 23 octobre 14:14

                                            Il devrait y avoir un affichage de ce style pour les politiques qui indique s’ils tiennent leurs promesses .....


                                            • pierrot pierrot 26 octobre 23:46

                                              Je rappelle que l’épidémiologiste a proposé le nutri-score alimentaire après la plus vaste étude de relation alimentation/santé au monde.

                                              Cette échelle a été constamment combattue par les industriels de l’agro alimentaire mais leur a été imposée de force après une recherche de compromis ardu de 2 années de lutte.

                                              Ce n’est pas un outil parfait mais contribue de façon simple à informer les consommateurs.

                                              Il est perfectible.


                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 octobre 23:55

                                                @pierrot
                                                Lorsqu’ il met a mal des façons hors industries de faire des produits bons et sains ....tu travailles pour qui Pierrot ?


                                              • mr green reptile 27 octobre 00:05

                                                @Aita Pea Pea

                                                La meilleur facon de faire accepter un outils coercitif c’ est de s’ y opposer dans un premier temps ...

                                                Tu as vu le coup des masque , grace a la penurie , on as pu le rendre obligatoire smiley

                                                MACHIAVELLIQUE smiley


                                              • pierrot pierrot 27 octobre 10:48

                                                @Aita Pea Pea

                                                Il y a parfois des combats victorieux pour une santé plus saine et contre les industriels de l’agro alimentation qui aboutissent par une victoire des citoyens aidés par la vérité scientifique bien étayée.

                                                Je m’en réjouie.


                                              • pierrot pierrot 28 octobre 11:01

                                                @Aita Pea Pea
                                                Bien évidemment, je ne travaille pour personne.

                                                Je suis tout simplement adhérent à l’étude des relations alimentation/santé et lorsque l’on m’a demandé mon avis, je trouvé pertinent de créer le nutri-score sur la base des 8 critériums sélectionnés.

                                                Bien sur d’autres caractéristiques auraient été importants, mais cela aurait rendu l’outil moins clair et donc moins utilisable pour le consommateur.

                                                Mais tout outil est perfectible ensuite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

M.Pln


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité