• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > A quand le retour du bagne pour les enfants !?

A quand le retour du bagne pour les enfants !?

Ils sont devenus fous….

Un enfant de 8 ans a été convoqué avec ses parents au commissariat de police pour des propos qu’il aurait tenu au moment de la minute de silence :

Voici le récit rapporté par Libération

« RÉCIT

Le directeur de l'école a porté plainte contre le père. Il aurait aussi infligé des « brimades » à cet écolier de CE2, selon l'avocat de la famille.

8 janvier 2015, au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo. Dans une école primaire de Nice, les élèves d'une classe de CE2 discutent du drame avec leur instituteur. « Etes-vous Charlie ? », demande-t-il. Ahmed, 8 ans, répond que non. Pourquoi ? « Parce qu’ils ont caricaturé le prophète. Moi, je suis avec les terroristes. » Le prof alerte son directeur. Ce dernier décide de convoquer le gamin, puis ses parents, qui raisonnent leur rejeton. Mais il ne s’arrête pas là. Le 21 janvier, le directeur de cette école, située dans le sud de la ville, dépose plainte au commissariat pour « apologie du terrorisme », selon l'avocat de la famille de l'enfant, Me Sefen Guez Guez. »

C’est du n’importe quoi.

Alors qu’il aurait fallu discuter avec l’enfant, lui expliquer avec pédagogie que ses propos étaient inacceptables, le directeur de l’école a fait un signalement à la police.

C’est de l’hystérie collective.

Je n’ose pas exprimer en mots mon indignation.

Il y a 25 ans, alors que j’étais instituteur, une bousculade a eu lieu dans le couloir de l’école. Je suis intervenu pour régler le différend entre deux CE2 (ce n’était qu’une bousculade).

Le lendemain un parent d’élève a prévenu le commissariat qui a convoqué les parents d’une des fillettes.

J’ai conseillé aux parents de ne pas aller au commissariat et j’ai téléphoné à l’Inspection d’Académie, l’inspecteur d’Académie adjoint qui connaissait mon intransigeance m’a répondu :

« Ne vous inquiétez pas Monsieur Chalot, ne faites pas de vagues, tout va se régler et la police va arrêter ses investigations »

C’était il y 25 ans, aujourd’hui, c’est un enfant qui est convoqué avec son père au commissariat et la ministre de l’Education Nationale couvre ce mauvais coup aux droits de l’enfant.

Le père aurait été violent et insultant….Pourquoi ne pas l’avoir convoqué, lui, tout seul, adulte pleinement responsable ?

Ils sont devenus fous ou nous préparent une société liberticide.

Je combats le terrorisme et l’intégrisme, je n’ai aucune faiblesse pour ceux qui se laissent aller à des déclarations de haine, mais je n’accepte pas qu’au nom du peuple français on en arrive à oublier qu’un petit garçon de 8 ans est un enfant, donc pas un adulte en miniature.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 30 janvier 2015 08:05

    Une société de flics. Flics les uns envers les autres, flics envers eux mêmes.


    • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 30 janvier 2015 10:38

      Comme la Suisse mais en plus grand ? o_O .


    • La mouche du coche La mouche du coche 30 janvier 2015 11:58

      Non ils ne sont pas devenus fous. Ils sont charlies. Le gouvernement et sa police sont charlie et mettent en place ce système de surveillance. L’auteur de cet article est charlie et commence à sentir l’odeur de la vaseline gouvernementale mais il est trop vieux pour changer et comprendre. C’’est triste. smiley


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2015 17:03

      Ouais, ben MOI ce que j’ai entendu, c’est que c’est pas le marmot qui a été convoqué aux keufs mais bien le père pour avoir fait un esclandre dans l’école dudit marmot suite aux sanctions consécutives aux commentaires terroristophiles dudit marmot.


      Une fois de plus, Chalot, l’athée autoproclamé, prend la défense à tort et à travers d’une vision dévoyée de l’islam sans avoir l’air d’y toucher.

      Mais ça finit par se remarquer à force.


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 30 janvier 2015 17:07

      Outre le fait que tout le monde sait que quand les parents sont hostiles à l’école, les enfants le sentent et ne foutent plus rien en classe ensuite ce qui fait qu’en plus d’être terrorristophiles comme leur papa ils seront en plus des cancres.


      Mais Chalot les défend.

      Même si c’est en plus faux !

    • ARMINIUS ARMINIUS 30 janvier 2015 08:11

      J’avais huit ans en 1950, à l’époque l’autorité parentale fonctionnait en binôme avec celle de l’éducation et les mouflets que nous étions n’avions pas intérêt à moufeter ! En cas de déraillement tout un arsenal de répression nous attendait : la maison de correction, l’enfer, les coups de règle, les pénitences à genoux pendant la récré...heureusement que nous avions la rue pour nous défouler : batailles rangées de boules de neige (parfois lestées de gravier), embuscades avec pistolets et fusils de bois confection maison dans les ruines laissées par la vrai guerre...Personne n’aurait imaginé contester l’autorité, personne ne se serait souciè des traumatismes laissés par la guerre sur les enfants que nous étions, pas de discussion sur les « US GO HOME » , barbouillés sur les murs,ni sur nos livres de morale qui dataient de Pétain, ni sur le fait que les pièces de monnaie avaient pour devise : « Honneur, Famille, Patrie » d’autres "Liberté, Égalité, Fraternité... Nous étions dans l’excès inverse de ce qui se passe aujourd’hui, aurions nous manqué la période d’équilibre ?


      • Le p’tit Charles 30 janvier 2015 08:15

        Bravo pour l’EN et la police pour leur réaction positive des dogmes de la gauche... !

        Pétain est revenu...planquez vous...

        • Le p’tit Charles 30 janvier 2015 09:19

          oupssssssssss   le premier collabo.. ?


        • Le p’tit Charles 30 janvier 2015 10:49

          2 commentaires supprimés par les collabos de la gauche....comme en 40 toujours aussi lâche.. !

          Souvenez vous de Mitterant chez Pétain dans son gouvernement et recevant la Francisque des mains du maréchal...ça chatouille hein.. ?

        • Le p’tit Charles 30 janvier 2015 10:51

          GAG...Le président français figure en première page de l’hebdomadaire Al Watan Al An, affublé d’une moustache et d’une croix gammée. Le directeur de la publication « assume » et parle de « sonnette d’alarme »....il est en bonne compagnie avec Eva Braun Belkacem.. ?...


        • Trelawney Trelawney 30 janvier 2015 08:49

          Un enfant de 8 ans a refusé la minute de silence et a dit « je ne suis pas Charlie mais je suis avec les terroristes ». Les instituteurs et le directeur lui ont expliqué ce que voulait dire « terroriste ». car il est certain qu’un enfant de 8 ans ne peut pas comprendre la définition exact de ce mot. Le lendemain, ils ont eu droit à la visite du papa qui les a menacé verbalement et physiquement. Ils ont donc porté plainte auprès du commissariat.

          les policiers ont convoqué le père ainsi que le fils qui sont venus avec un avocat. Ils ont été convoqué pour 2 raisons : Pour signifier la plainte à l’encontre du père et pour s’assurer d’un risque de maltraitance envers l’enfant. Ils ont donc sorti l’artillerie lourde à l’encontre de cette famille.

          On ne convoque jamais un enfant de moins de 16 ans sans ses parents car cet enfant n’est pas juridiquement responsable

          L’avocat a balancé l’info sur twitter et en utilisant un faux nom et en donnant sa propre version. L’affaire non vérifiée est partie en vrille.

          A aujourd’hui, une enquête des services sociaux est diligentée auprès des 3 enfants de la famille (l’enfant de 8 ans est l’ainé) et le père est mis en examen pour menace.

          Estrosi maire de Nice et Eric Ciotti député s’en sont expliqués et ont approuvé l’action du directeur de l’école et de la police.

          Le gouvernement dans un premier temps et dans la précipitation a condamné l’action. il y a eu retro pédalage de NVB


          • joelim joelim 30 janvier 2015 18:59
            Le gouvernement dans un premier temps et dans la précipitation a condamné l’action. il y a eu retro pédalage de NVB

            C’est entièrement faux. Sur quoi vous basez-vous ?

            Preuve :

            La ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a pris jeudi la défense de l’école qui avait signalé l’affaire à la police. « Non seulement cette équipe a bien fait de se comporter ainsi, mais son travail de suivi, et pédagogique et social, est une œuvre utile », a-t-elle déclaré depuis la cour de l’Élysée. (source)

          • bonnot 30 janvier 2015 08:56

            Trelawney, pour couvrir cette convocation les responsables vont tout trouver : une maltraitance et c’est le père qu’on convoque.
            Les politiques ont des ressources


            • Trelawney Trelawney 30 janvier 2015 10:16

              Bonnot,

              Dans ce genre de faits d’hiver j’essaie toujours de recouper mes infos. C’est l’avocat qui a balancé de fausses infos et sous un faux nom à savoir : « convoqué pour apologie du terrorisme ». Les mains courantes existent et la mairie de Nice s’en est procurée.

              le problème dans tout ça c’est que la presse pour faire du buzz ne vérifie pas ses infos. Et après ca monte vite.

              On se fiche de Fox news avec les « no go zone », mais là on est dans le même registre.

              Franchement : Est-ce que l’on peut inculper un enfant de 8 ans pour apologie du terrorisme ? Est-ce que la loi l’autorise alors qu’un mineur de moins de 10 ans n’est pas juridiquement responsable de quoi que ce soit (même d’une meurtre) ?


            • Iren-Nao 30 janvier 2015 09:05

              Putain on est chez les dingues

              T’as raison Chalot (c’est pas tous les jours)

              Iren-Nao


              • Nestor 30 janvier 2015 09:06

                Salut,

                Je trouve même qu’on ne devrait pas laisser cette histoire sans suite maintenant que cet individu malsain et repéré, il faut le traiter, lui donner une punition à ce môme, copier 500 fois et en majuscule je suis Charlie suivie bien sûr d’un bon TIG, du style allez tagger des grosses bites sur toutes les églises des villages alentours !

                C’est l’effet Saint Cricq et crac boom tralala pouet pouet ...

                 


                • CHALOT CHALOT 30 janvier 2015 09:14

                  Quand il y a une réaction comme celle de cet enfant qui répète certainement ce qu’il a entendu chez lui, l’instituteur met les choses au point avec la classe puis trouve un moment pour discuter avec le gosse.
                  Bon, comme le dit Nestor avec humour, il peut avoir une punition, MESUREE, Nestor !
                  C’est la démarche ordinaire qui peut être suivi d’une rencontre avec le père à l’école.

                  Quant à la démarche judiciaire, elle ne peut que concerner le père si celui ci a été violent et insultant.
                  Voilà mon avis


                  • Mania35 Mania35 30 janvier 2015 09:46

                    Bonjour Chalot,

                    Comment pouvez-vous reprendre les mensonges de l’avocat (très connu dans la ville pour ses nombreuses polémiques) sans les vérifier ?
                    Les enseignants ont agi exactement comme vous le préconisez. Par la suite c’est le père qui a agressé les enseignants d’où la plainte du directeur.
                    Il est normal, en cas de doute sur une éventuelle maltraitance, que l’enfant soit interrogé, cela se fait tous les jours (l’entretien a duré 20 mn et non 2 heures comme le prétend l’avocat). Ce n’est pas l’enfant qui est poursuivi, c’est le père.
                    Je pensais que, en tant que « militant laïque d’éducation populaire », vous prendriez la défense de l’enfant-victime et non celle du père dont le comportement est pour le moins contestable.

                  • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 30 janvier 2015 16:17

                    c’est bien, et moi mon avis c est qu’au nom de la liberté d’expression ce gamin a eu raison d’exprimer son point de vue.


                  • leclairobscur leclairobscur 31 janvier 2015 19:27

                    merci d’avoir exposé dans ses grandes « largeurs », cet épi-symptômatique de notre société, que je cite succinctement dans mon article « Nul n’est prophète . . . »

                    bien à vous

                  • rocla+ rocla+ 30 janvier 2015 09:16

                    Il faudrait savoir .


                    Ou bien on lutte contre le terrorisme ou on ne fait rien .

                    Bien sûr que cet enfant n’ y est pour rien , il a le crâne bourré 
                    de conneries familiales .

                    Ici dans le Vaucluse à Sorgues il y a quelque temps un père a appelé son 
                    fils Djihad , il a été condamné .



                    • rocla+ rocla+ 30 janvier 2015 10:58

                      Vrai , c ’est moi qui lui a dit .... smiley


                    • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 30 janvier 2015 16:31

                      et le gamin peut tout aussi bien avoir le droit d’exprimer son point de vue personnel qu’il est infamant d’insulter son Prophète... à huit ans on est plus un nourrisson... Un canard qui publie le Pape en train de sodomiser un enfant ou des gamins éclatés en sang sur une plage de Palestine avec la mention l’école est finie ... et tant d’autres ordures que ce torchon n’a cessé de publier au nom du on peut rire de tout... Tellement rigolo qu’il était en faillite et ne vendait même plus 30 mille papiers sur toute la France... Sept millions de cons qui ont couru acheté le dernier numéro en croyant qu’il deviendra collector et coutera cher plus tard... mais qui demain ne rachèteront plus ce torchon. Ceci n’excuses bien évidemment pas l’acte abominable, mais la récupération politique qui en a été faite... la grande fiesta sur les Champs avec une ribambelle de gouvernants fachos... ça suffit quoi ! En fait ce directeur d’école a été vexé qu’un gosse de 8 ans lui jette en pleine figure qu’il est manipulé. 


                    • Kostic 30 janvier 2015 09:21

                      L’enseignant Chalot et d’autres s’agitent ; pour exister ? Tombés le bec enfariné sur l’accroche médiatique, ils ont avalé l’asticot et la canne avec ! 

                      D’un incident monté en épingle, un avocat a manipulé les réseaux médiatiques pour en faire un « drame national ». Des seconds couteaux profitent de cette aubaine pour en rajouter. 

                      Inutile de détailler la sémantique de cet article pour en exposer le fond manipulateur à souhait (de l’usage du conditionnel à la déformation des faits rapportés...). Pas de quoi en être fier. 

                      Par ailleurs, faut-il être crétin pour agiter des banderoles marquées « le bagne pour les gosses de 8 ans ? » ! 

                      Ah, encore un mot : Je me fiche de vos anathèmes qui vous tiennent lieu de Q.I. ! 


                      • Kostic 30 janvier 2015 14:12

                        La pêche est bonne : j’ai mon lot de « moinsseurs » ! C’est ce qui leur sert d’arguments intellectuels ... Mais quels guignols ! 

                        Pas un pour partir des faits objectifs, avant toute analyse. C’est que le sectarisme leur tient donc lieu de religion. Effectivement, défiler d’abord et réfléchir ensuite sur la manip qui les envoie dans la rue, ça fait pitié. Comme quoi, les grands discours sur la défense des « intérêts du peuple », venant de la part de ceux qui n’en sont pas dépositaires, ne veulent rien dire. 

                      • belis35 belis35 30 janvier 2015 16:27

                        clapclapclap

                        je me sens moins seul tout à coup sur agoravox, merci mr kostic !


                      • bourrico6 30 janvier 2015 09:44

                        Qui sait, ça va peut être l’impressionner, ça peut changer les choses, comment savoir si ce sera positif ou négatif ?

                        Et quel rapport avec le bagne, ça y est, on tombe encore et toujours dans l’exagération, dans la tentative de discrédit à peu de frais des autres opinions ?

                        Alors sur ce coup la désolé, mais je ne vous suis pas sur votre position de principe.


                        • bourrico6 30 janvier 2015 09:47

                          mais je n’accepte pas qu’au nom du peuple français on en arrive à oublier qu’un petit garçon de 8 ans est un enfant, donc pas un adulte en miniature.

                          Elle est la votre erreur.
                          Un enfant est un être humain à part entière, ce n’est pas une chose innocente, je ne comprends pas vous devriez le savoir non en tant qu’ancien instit ?
                          Votre job c’était quoi, c’était donc pas de les préparer à leur vie d’adulte ?


                          • CHALOT CHALOT 30 janvier 2015 09:58

                            Le respect des droits de l’enfant c’est de comprendre et de tenir compte des étapes de sa construction.

                            Ce n’est pas à un flic d’expliquer à un enfant ce qui est le bien, et ce qui est le mal...
                            Kostic ! ce titre est un titre plein, une image....
                            On n’en est pas encore au bagne : pour l’instant on convoque un gamin à la police et on en envoie un autre de 14 ans en prison ( autre affaire)....

                            • bourrico6 30 janvier 2015 10:29

                              Ce n’est pas à un flic d’expliquer à un enfant ce qui est le bien, et ce qui est le mal...

                              Ou cela est il écrit ? Qui a dit cela ?
                              Et c’est à qui de lui dire ? A son père ?

                              Vous travaillez vraiment dans le social ?
                              Je connais des gens qui y travaille moi, et clairement, les postures mielleuses, idéalistes, issues de la gauche internationale, sont totalement déconnectées de la réalité et des aspirations.
                              Vos postures de principe ne peuvent vous conduire que dans une impasse.


                            • Massada Massada 30 janvier 2015 10:38

                              Mon neveu de quatre ans a déchiré la première page de mon Charlie Hebdo. Dois-je m’inquiéter ?



                              • JL JL 30 janvier 2015 10:56

                                Oui, grave, si c’est pour décorer sa chambre !

                                 smiley


                              • Trelawney Trelawney 30 janvier 2015 13:02

                                Il est peut être obsédé par les zgegs dans ce cas là faut consulter smiley


                              • hunter hunter 30 janvier 2015 16:15

                                Ben oui Massada, tu dois foncer chez les keufs, à l’instar de cette racaille gauchiste de directeurs d’écoles, de proviseurs et d’enseignants, qui se veulent les chantres de la liberté de la laïcité, etc, etc, mais qui en 40, n’auraient pas hésiter à balancer des feujs à la Kommandantur !

                                Bref, rends-toi vite au comico le plus proche, et balance le petit jean-foutre !
                                Suggère un traitement de choc, un long séjour en HP, avec moults doses de substances diverses, et dépèche-toi, sinon un collabo d’enseignat va te balancer pour complicité, vu que tu n’auras pas balancé le dangereux « terroriste » !

                                 smiley

                                Adishatz

                                h/


                              • cassandre4 cassandre4 1er février 2015 00:39


                                 N’exagérons rien, hunter, je pense que cette chère tête blonde aura soustrait, des saines lectures de tonton Massada, cette page d’anthologie , je n’en doute pas, dans le but d’y apporter sa petite touche artistique personnelle, et somme toute, bien dans l’esprit de cette admirable publication qu’est CH, avant que d’aller s’isoler dans un petit endroit, propice à la méditation, situé au fond du couloir de l’appartement familiale . smiley

                                 C’est bien compréhensible !


                              • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 30 janvier 2015 11:02

                                « Ils sont devenus fous ou nous préparent une société liberticide. »

                                Plutôt pertinent, mais sachant qu’ils ne sont absolument pas fous il ne te reste qu’une option que toi même tu cautionnes dans ton idée de la liberté d’expression encadrée par un véritable carcan législatif.

                                Ta république et ses « valeurs » c’est exactement la société liberticide que tu crois dénoncer. ..o_O.

                                Les Charlies de la plèbe sont des ignorants et des faux-culs prêts à sacrifier des libertés pour plus de sécurité.

                                L’utilisation d’un méchant artificiel qui va activer les peurs et les clivages reste un arme connue mais redoutable d’efficacité.


                                • JL JL 30 janvier 2015 11:32

                                  ’’Ta république et ses « valeurs » c’est exactement la société liberticide’’

                                  Ce n’est pas la République, c’est ce que le PS en fait.

                                  Si l’on avait une équipe aussi déterminée que celle que les Grecs ont porté au pouvoir, les choses seraient autrement.


                                • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 30 janvier 2015 12:41

                                  à JL,
                                  La France bosse et épargne, jamais un logiciel gauchiste avarié, avec en plus des têtes de gondole aussi grotesques que des Mélenchon, Pierre Laurent ou Besançenot ne passera.

                                  Pour ce qui est de la république ou tout autre régime, on raisonne à l’envers.

                                  Je pense que ce sont les prolos et les classes moyennes qui sont le cœur d’un territoire et tout doit s’articuler autour d’eux (..nous..o_O).

                                  Est ce que la république avec ses immuables et cancérigènes réseaux fait le job ?
                                  Ne crée-elle pas cette Upper ou Hyper classe parasite ?

                                  En tant que citoyens français, on a tous beaucoup trop à perdre pour avoir le courage de faire face à ces questions, et ça, nos élites le savent bien.


                                • JL JL 30 janvier 2015 12:48

                                  @ Béo,

                                  question : qu’est-ce que vous proposez d’autre, comme système politique  ?


                                • JL JL 30 janvier 2015 14:28

                                  Hé bien , répondez, Béo Ulaygues,
                                  les gens veulent savoir !

                                   smiley


                                • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 30 janvier 2015 15:59

                                  ...o_O...

                                  Difficile comme question.
                                  Je pense que j’envisagerais d’abord le truc sous l’aspect fiscal . Une fiscalité très allégée.
                                  Beaucoup de liberté d’entreprendre, peu de cotisations car il y aurait beaucoup d’activités diverses et variées pour faire des rentrées d’impôts nécessaires à l’existence « d’air bags » sociaux.
                                  Un minimum quand même pour les pouvoirs régaliens, n’étant pas vraiment sur la même ligne que les libertariens.
                                  Le problème c’est que si rajoute que les multinationales et les banques devraient être des entités nationales, le spectre du National Socialisme n’est pas loin et la réflexion s’arrete là...O_o.

                                  Question compliquée donc...quant au nom ou à la structure politique je n’y ai encore jamais songé.


                                • hunter hunter 30 janvier 2015 16:20

                                  Tnimarus,

                                  Je crois que c’est une citation du Grand Maître Benjamin Franklin, mais je ne me souviens plus de son intitulé exact, que ce soit en VO ou en traduction.

                                  Adishatz

                                  H/


                                • gaijin gaijin 30 janvier 2015 12:04

                                  « le bagne »
                                  on a mieux depuis dans ce modèle de démocratie , de liberté et de droits de l’homme que sont les states et que nous nous efforçons de suivre
                                  peine de mort pour les enfants
                                  ou perpétuité réelle

                                  allez encore un effort .......


                                  • Rmanal 30 janvier 2015 12:08

                                    Bonjour Chalot,
                                    comme dit dans un poste plus haut il n’est pas possible de convoquer un enfant de 8 ans, qui ne peut être responsable aux yeux de la loi. Était-ce juste une convocation par l’assistance sociale de la ville ? Il faudrait savoir exactement ce qui s’est passé avant d’en tirer des conclusions trop hâtive, ne pensez-vous pas ?
                                    D’un autre côté la police est déjà venu cherché des enfants devant (ou dans ?) une école pour les expulser. Donc rien n’est plus impossible hélas et je partage votre point de vue.


                                    • eric 30 janvier 2015 12:12

                                      Ah ça, quand ils sont venus chercher celle que les médias de gauche apellaient « une jeune fille » (10 ans de mémoire) au sujet de Taubira, peu de réactions. ici, si peu....
                                      Il est sans doute tôt pour tirer des conclusions. On ne sait pas grand chose. Mais il est vrai que ces réactions du pouvoir socialiste renforcent un sentiment général. Ces gens ont des conceptions spéciales des libertés.


                                      • eric 30 janvier 2015 13:40

                                        Ah la, la, on ne verrait pas des trucs pareil dans l’enseignement catholique ! (au moins pas à ce point)


                                      • Auxi 30 janvier 2015 16:49

                                        Ah la, la, on ne verrait pas des trucs pareil dans l’enseignement catholique !


                                        Non, bien sûr, seulement quelques curés pédophiles, pas de quoi fouetter un chat, n’est-ce pas ?

                                      • eric 30 janvier 2015 19:38

                                        Il y a moins de Curés pédophiles que de profs animateur and co.pédophiles , c’est juste que la presse a moins de raison d’en parler. renseignez vous, cela vous permettra d’éviter de limiter vs réflexion aus éléments de langage de la ligne générale....


                                      • Xenozoid 30 janvier 2015 19:43

                                        Il y a moins de Curés pédophiles que de profs animateur and co.pédophiles , c’est juste que la presse a moins de raison d’en parler. renseignez vous, cela vous permettra d’éviter de limiter vs réflexion aus éléments de langage de la ligne générale....

                                        c’est parceque y’a moins de curés ?


                                      • Bubble Bubble 30 janvier 2015 22:17

                                        Xenozoid, non c’est en proportion qu’on parle. Pour les prêtres, l’incidence de pédophilie sur les 15 dernières années est de 0.25% de la population (une quarantaine de cas pour 20 000 prêtres) ; pour les profs et animateurs, on est sur une incidence de 0.4-0.5% sur la même période.


                                      • Bubble Bubble 30 janvier 2015 22:19

                                        Arg, on peut pas éditer... une précision importante, je parle des profs et animateurs masculins pour comparer aux prêtres catholiques. Comme la pédophilie est un phénomène très majoritairement masculin, les chiffres d’ensemble de l’éducation nationale sont plus bas.


                                      • eric 31 janvier 2015 09:03

                                        Voila...a xenoid, pouvez vous vous demander pourquoi les milieux idéologico politiques auquels vous appartenez, reprennent en cœur ces histoires de pédophilie de curés, dès qu’il est question de catholicisme alors que la priorité pratique serait de lutter contre ce fléaux là ou il est le plus important ?
                                        Il y a toutes sortes de réponses possibles. Il s’agît d’abord de « lutter contre les catholiques ». Tous cela vient de ces mêmes milieux ou justement la frèquence de la pédophilie est très élevée ( « genre montrons les autrres pour qu’on ne nous pose pas de questions... »), etc... toutes réponses pas nécessairement incompatibles entre elles.
                                        Mais ne sentez vous pas qu’on vous donne des « réponses toutes faites » pour vous inciter à ne pas penser par vous même ?


                                      • Xenozoid 31 janvier 2015 12:46

                                        Mais ne sentez vous pas qu’on vous donne des « réponses toutes faites » pour vous inciter à ne pas penser par vous même ?

                                        au contraire, ce n’est pas moi qui faisait la comparaison


                                      • Tillia Tillia 30 janvier 2015 12:37

                                        Cet enfant a été convoqué - et c’est très bien -, pour savoir ce que les parents et l’entourage ont dans le bide, alors il faut commencer par le commencement, écouter ce que dit cet enfant. Certains sont endoctrinés dès leur plus jeune âge.



                                        Il ne faut absolument rien laisser au hasard, des vies sont en jeu. 
                                        La police, l’école, les parents d’élèves ont fait leur boulot, point barre. 

                                        • Massada Massada 30 janvier 2015 12:44
                                          5 ans : génération Chokotoff.
                                          15 ans : génération Molotov.
                                          25 ans : génération Kalachnikov.

                                          • Aldous Aldous 30 janvier 2015 20:32

                                            C’est encore la faute à Poutine ! smiley


                                          • Marko Pauleau Marko Paulot 30 janvier 2015 13:02

                                            Un article révélateur d’une certaine gauche bobo qui accorde toutes les excuses aux voyous. Je n’aurais pas aimé avoir le dénommé Chalot comme collègue, combien de fois je me suis accroché avec ce type de faux-cul. Les Chalot, il est vrai, ne prennent jamais d’élèves difficiles dans leur classe et les refilent aux collègues non-syndiqués... vivement l’arrivée du FN au pouvoir pour nous débarrasser de cette mafia de curés maçonniques !


                                            • Rmanal 30 janvier 2015 13:46

                                              Tiens l’idiot du jour et son brouhaha de n’importe quoi sans queue ni tête.


                                            • Xenozoid 30 janvier 2015 13:49

                                              un de ces multipseudos


                                            • Marko Pauleau Marko Paulot 30 janvier 2015 20:06

                                              Il nous en débarrasserait en brisant les monopoles syndicaux et le système des mandarins à la Chalot ! 


                                            • rocla+ rocla+ 30 janvier 2015 13:19

                                              Le mieux serait de l’ envoyer à Aubagne .


                                              • CHALOT CHALOT 30 janvier 2015 14:05

                                                Non je ne confonds rien....Il existe à la fois un état de droit et un pays qui a ratifié la convention internationale des droits de l’enfant et une pratique pédagogique qui consiste à considérer qu’un enfant n’est pas un adulte en miniature .


                                                • Aldous Aldous 30 janvier 2015 20:35

                                                  Faut pas lui aprendre la blanlette à 3 ans comme le préconise l’OMS ?


                                                  Ni son droit inaliénable à a sodomie à 8 ans ?

                                                  Ha bon. 
                                                   

                                                • Garance 30 janvier 2015 14:10

                                                  Je m’étonne de la réaction de Chalot


                                                  Ceux pour qui il a appeler à voter sont au pouvoir avec les conséquences que l’on voit et que dans sa grande sagesse il aurait du prévoir

                                                  L’Education Nationale a fait du zéle ?

                                                  Normal : 3/4 de l’oligarchie en place est issue de ses rangs

                                                  Normal aussi que leur Ministre les soutienne ; elle ne l’aurait pas fait elle y perdait sa place

                                                  Une place inespérée comme ça mérite bien quelques petits renoncements

                                                  • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 2015 14:20

                                                    La chasse aux sorcières est ouverte et la on n’a pas besoin de permis de chasser .......

                                                    On va construire un Hollandetanamo ou un Vallstanamo pour incarcerer et rééduquer ces graines de terroristes ....
                                                    On par retirer des fœtus du ventre de leur mère supposés de ne pas être Charlie ....
                                                     



                                                      • philouie 30 janvier 2015 14:46

                                                        Pour ce document de "haine, d’apologie de la Shoah et de crimes contre l’humanité« , le ministre de l’Intérieur demande »à tous les préfets de systématiquement porter plainte au titre de l’article 40 du code de procédure pénale pour tout propos ou tout acte raciste ou antisémite". Une requête claire qui pourrait faire passer certains du tweet à la case prison.

                                                        et après ça, on veut nous faire croire que .... chut ....

                                                        Pensons droit, les gars, pensons droit.


                                                      • belis35 belis35 30 janvier 2015 16:33

                                                        bien fait sale con


                                                      • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 2015 14:29

                                                        Vu ce qui c’est passé avec les profs directeur de l’école et en plus la police on ne s’étonnera pas qu’une fois ados des enfants partiront a l’étranger faire le djihad .... On leur montre le vrai visage qu’est la France pays de la « liberté de l’égalité et de la fraternité » , liberté encadré par le pouvoir qui dit et choisit ce qui est bon ou mauvais ou la liberté d’expression est bafouée pour défendre la liberté d’expression a mon époque cet enfant aurait eu une leçon de morale et c’est tout mais la l’école et l’état se conduisent d’une manière brutale inquisitrice comme au moyen age et ce gosse va être dégoûté pour le reste de sa vie ....  


                                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 janvier 2015 14:33

                                                          La France n’étonne plus personne, elle est devenue folle !


                                                          • psynom 30 janvier 2015 19:03

                                                            La France n’étonne plus personne, elle est devenue folle !

                                                            Oui elle est devenue folle ! Non cela n’étonne plus personne !

                                                            Que s’est-il passé pour qu’autant de barbarie et de bêtise s’abatte sur elle ces dernières année ?
                                                            Comment, qui, peut-il en en arriver à tuer lâchement, sur son territoire, des dessinateurs de presses, des flics, des juifs ou d’autres innocents ?
                                                            Comment, qui, en ai arrivé à faire des déclarations mensongères pour dresser les gens contre la police de la république et créer un climat délétère en France ?


                                                          • tf1Groupie 30 janvier 2015 14:40

                                                            On cherche toujours le petit Joey Starr qui a dit « nique la police » dans une chanson.


                                                            • 65beve 65beve 31 janvier 2015 00:03

                                                              @tf1,

                                                              Si mes souvenirs sont bons, il disait aussi « nique ta mère ».

                                                            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 31 janvier 2015 11:45

                                                              faux

                                                              ses parents sont venus plusieurs fois foutre la merde a l’école  !!

                                                              d ou la plainte du directeur qui a suivi les textes ils viennent « gueuler » après iles viennent TUER


                                                            • Aldous Aldous 31 janvier 2015 17:43

                                                              Il a grandi, et c’est devenu une icône gay maintenant...




                                                            • cassandre4 cassandre4 30 janvier 2015 14:49

                                                               
                                                               Je ne suis pas souvent d’accord avec vous, Chalot, mais là, pour le coup, je me range franchement à vos cotés, il y a des limites qu’il ne faut pas franchir !

                                                               Déjà, règle no1, ne pas faire de politique à l’école, (et à fortiori en CE2) et là, demander à des minons de 8 ans s’ils sont « Charlie » et se scandaliser si la réponse n’est pas celle souhaitée, c’est simplement surréaliste ! a ce stade de l’éducation d’un enfant, lui apprendre , à lire, écrire et compter, c’est déjà ambitieux, pour un enseignant ; à charge pour les parents de faire le reste, ( morale, savoir vivre, respect du prochain, rapports avec la société, éventuellement éducation religieuse, etc etc.) Chacun son boulot, et les vaches seront bien gardées.
                                                               Tout éducation politique, à ce stade de la vie d’un enfant, n’est que formatage et endoctrinement, qu’il risque par la suite de rejeter, si non conforme à ses aspirations profondes !
                                                               De grâce, laissons les enfants évoluer normalement, et à leur rythme, la conscience politique, est avant tout, une question de conscience personnelle qu’ils se forgerons au cours des ans, et au fur et à mesure de leurs expériences propres !

                                                               Mais en attendant ; qu’on leur foute la paix, bordel de merde ! smiley


                                                              • mouais 30 janvier 2015 14:51

                                                                A Tonimarus :
                                                                vous avez écrit :
                                                                <<dans les articles et posts suivants vous avez ecrit »« liberte d’expression dans le cadre de la loi »« or on s’aperçoit que dans ce cas là cela peut aller tres loin, a un ENFANT de 8 ans devant la police’, un gamin de 14 ans en prison, (selon vous),, dire qu’il faut faire un embargo sur les produits israeliens et c’est presentation devant la justice et condamnation...ect...>>

                                                                En effet , liberté d’expression dans le cadre de la loi, c’est assez angélique, ça peut être n’importe quoi, c’est déjà n’importe quoi (voir la loi de programmation militaire et ses conéquences sur le droit d’internet).
                                                                En 1940-44 et avec des gens aussi peu ... *attentifs* ... au contenu des lois, je ne serais pas là pour vous en parler.

                                                                A propos du droit d’internet, vous rêvez tous sévère si vous croyez
                                                                1° être à l’abri d’un pseudo,
                                                                2° que le grand Manitou Big Brother vous laissera faire n’importe quoi qui pourrait nuire aux intérêts du grand capital.


                                                                • Jean Keim Jean Keim 30 janvier 2015 14:57

                                                                  Monsieur Chalot je n’ai rien contre vous et je suis assez d’accord avec vous quand vous dites que c’est de l’hystérie collective mais alors pourquoi relancer une fois de plus un débat stérile sur les événements « Charlie », sur la religion musulmane et sur les idéologies de tous bords qui vont avec ?

                                                                  D’où nous viennent nos idées sinon de ceux qui les ont émises, que j’affirme une croyance qui est de croire en qq. chose ou d’affirmer que je ne crois en rien car je crois que croire n’est qu’une croyance, c’est le même processus. 
                                                                  Comment voulez-vous expliquer à un enfant qui pense comme ses parents le lui ont appris qu’il pense mal, si vous êtes père ne présentez-vous pas à votre progéniture la laïcité comme la panacée contre tous les mots de la société, dans ce jeu (ou ce je) sans fin de la lutte des idées, personne ne se demande donc ce qu’est réellement la valeur d’une idée, d’une pensée !
                                                                  Nous ne pourrons jamais communiquer avec qui que ce soit en restant sur le terrain des idées, pour construire les murs d’une nouvelle école, il faut un savoir faire qui ne dépend pas des idéologies des constructeurs sinon ils érigent un temple qu’il soit laïc ou religieux.

                                                                  • Jean Keim Jean Keim 30 janvier 2015 18:24

                                                                    Je n’incrimine personne dans le sens où les parents ont des convictions pro ou anti religieuses et qu’inévitablement cela déteint sur leurs jeunes enfants.

                                                                    Un enfants de 8 ans apprend des choses basiques comme des gros mots ou des trucs à la mode avec les copains mais pas des idées plus élaborées à moins qu’il n’y ait déjà le germe en lui, et finalement que cela viennent de ses parents ou d’une autre source, on remonte toujours aux adultes.
                                                                    Admettons qu’effectivement ses parents ne soient pas responsables directement, ils ne pouvaient pour autant pas passer à côté des idées adoptées par leur gamin.
                                                                    J’en reviens toujours aux pouvoirs néfastes des idées dans les évènements de la société. 
                                                                    Bonne soirée tonimarus45.

                                                                  • Tillia Tillia 30 janvier 2015 15:47

                                                                    Voici des des droits de l’enfant et les devoirs d’un pays vis à vis d’eux.

                                                                    Essayez une seconde d’envisager que c’est un bien de savoir ce qui se passe chez un enfant de 8 ans qui tient des propos répréhensibles par la Loi.

                                                                    Parce-que vous ne comprenez pas qu’il y a des enfants en danger !

                                                                    http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/2015/01/23/valence-un-pere-de-famille-encourageait-ses-enfants-mineurs-au-djihad-638279.html


                                                                    • Ruut Ruut 30 janvier 2015 15:48

                                                                      Liberté d’expression mais a sens unique.
                                                                      c’est énorme, le gamin de 8 ans a juste voulu provoquer.
                                                                      Mais en UMPSocratie, mal répondre c’est direct les Flics.


                                                                      • Tillia Tillia 30 janvier 2015 16:00

                                                                        Il n’est aucunement question de liberté d’expression pour la énième fois, il s’agit de faire respecter la loi !! Et jusqu’à preuve du contraire - vis à vis de la loi - , les parents sont responsables devant elle, de leurs enfants mineurs !


                                                                        Vous n’avez pas d’enfants ou quoi ???? pour ne pas connaître un point aussi élémentaire !!

                                                                      • Tillia Tillia 30 janvier 2015 16:03

                                                                        Pour vous mettre les points sur les « i »


                                                                        Valence : Un père de famille encourageait ses enfants mineurs au djihad

                                                                        Vous parlez beaucoup, mais que savez-vous exactement de l’entourage de cet enfant ?? RIEN !!

                                                                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 30 janvier 2015 16:13

                                                                        L’affaire est complexe. Et s’il paraît scandaleux de signaler un enfant de 8 ans à la police, il l’est tout autant de monter l’incident en épingle, comme l’a fait l’avocat de la famille, spécialiste des affaires d’« islamophobie ». Je crains que JF Chalot se soit enflammé un peu vite... Quand on lit plusieurs articles relatant l’« affaire », on se rend compte qu’il n’y a pas les mauvais enseignants d’un côté et les pauvres victimes musulmanes de l’autre... Punir judiciairement un enfant de 8 ans pour « apologie du terrorisme » serait effectivement scandaleux ou tout au moins déplacé. Mais apparemment, ce n’est pas de cela qu’il s’agit ici.


                                                                        • velosolex velosolex 30 janvier 2015 23:33

                                                                          M Mourot


                                                                          Je vous rejoint. 

                                                                          Si j’ai été scandalisé dans un premier temps en apprenant l’information, distribué « brut de coffrage » sur France info, je suis beaucoup plus nuancé après avoir entendu les intervenants. 

                                                                          Ces gens là me sont apparus de bons professionnels qui ont fait ce qu’ils devaient faire, en leur âme et conscience : 
                                                                          Ils ont d’abord convoqué le père, et ils semble qu’ils ont informé les services de police en rapport avec une succession de faits semblables, et de difficultés propres à traiter l’affaire dans un cadre institutionnel classique. Inutile de rappeler à certains rêveurs que seule la loi peut cadrer les psychopathes. 

                                                                          Nous ne sommes pas toujours dans des rapports courtois et entendus entre adultes. Ce qui n’est que sémantique sur un blog, est impossible à gérer dans la vie réelle, où les fantasmes et les élucubrations doivent être civilisé....

                                                                          Que n’aurait on pas dit, s’ils n’avaient rien fait ?
                                                                          Faut il se voiler la face ?
                                                                          Le rapport à la loi dans sa forme la plus visible me semble une solution, qui même si elle n’est pas évidente à prendre, est somme toute courageuse, et adaptée. 

                                                                          Du reste tout cela est resté dans le cadre non seulement des symboles forts, du rapport à la loi et à l’interdit.

                                                                           Avant, on situait l’age de raison à 7 ans, et ce n’était pas sans valeur.
                                                                           A cet age, un enfant, est capable de faire la différence entre le mal et le bien. 

                                                                          Notre pays n’a rien à voir avec les states, où la bas, des gamins peuvent être jugé et condamner à la prison à vie, ce qui était dernièrement le sujet d’un reportage incroyable sur arte. 

                                                                          Il y a un siècle, les petits vagabonds étaient enfermés à la prison de la roquette. Les première lois de défense des mineurs ont été voté après une mutinerie dans les années 20 à la prison pour enfants de belle-île. 

                                                                          Nous venons donc de très loin ; et il faut se féliciter des progrès accomplis. 

                                                                          Mais il ne faut pas maintenant basculer dans un angélisme stupide !
                                                                          Comme pour tout, nous devons nous adapter.

                                                                          Et il faut bien avouer que les lois sont à la ramasse par rapport à la réalité, que celles ci n’arrêtent jamais de courir après

                                                                           Les enfants de 2015 n’ont plus rien à voir avec ceux des années 70.
                                                                           Ils sont maintenant victimes du prosélytisme des familles. 
                                                                          Tous ces ados qui partent faire le jihad ne sont pas un rêve. 

                                                                          Mieux vaut un signalement à 8 ans, qu’un mort en Syrie à 18 ! 

                                                                        • eric 31 janvier 2015 10:27

                                                                          Tous cela est très vrai, mais voila-t-y pas qu’il y a un nouveau cas aujourd’hui....
                                                                          Après la gamine de Taubira, le cas présenté par Chalot, il ne faudrait pas que cela se multiplie par trop car alors il y aurait bien une tendance...


                                                                        • Loatse Loatse 30 janvier 2015 16:26

                                                                          Bon, je vais mettre au conditionnel tellement les propos tenus par les uns et les autres divergent selon les médias...


                                                                          Ce garçon aurait dit selon certaines sources qu’il n’est pas charlie, qu’il est avec les terroristes
                                                                          d’autres sources que le garçon aurait ajouté : « il faut tuer les français ! ».........


                                                                          Toujours est il qu’on parle d’un signalement... un signalement se fait auprès des services sociaux qui alertent ou pas la justice si il y a soupçon de maltraitance... (si ce sont réellement là les propos tenus par l’enfant, cela peut justifier l’ouverture d’une enquête sur son milieu familial)

                                                                          L’enfant a été convoqué en audition libre... et non pas inculpé...ce que son age ne permet pas..

                                                                          La plainte concernerait seulement le père pour intrusion notamment (celui ci par 3 fois se serait introduit dans la cour...pour accompagner l’enfant, ce qui toujours au conditionnel, lui aurait été nterdit, ce dont il n’aurait pas tenu compte)

                                                                          De l’autre coté toujours au conditionnel bien entendu.. il serait reproché au directeur de l’école de lui avoir dit, alors que l’enfant jouait dans un bac à sable de l’école (? ??) : « tu peux toujours chercher, tu ne trouveras pas de mitraillette pour nous tuer tous » auquel il faut rajouter une histoire d’insuline qui aurait été refusé...ou différée sciemment.

                                                                          Sources : articles et commentaires sur crises.fr

                                                                          Bref, chalot, tous, restons prudents.... Si procédure judiciaire il y a à l’encontre du père, il y a le secret de l’instruction...et ce que nous entendons, lisons me semble complètement surréaliste, comme peut l’être l’initiative d’un instituteur consistant à demander à un gamin de 8 ans s’il est un hebdo satyrique (? !?)

                                                                          Cela dit tout est possible dans un climat de confusion extrême suivant le choc traumatique provoqué par les attentats (comme bien des gens moi même je suis restée plusieurs jours en état de sidération) : divers pétages de plombs ainsi que la récupération de cette affaire bien embrouillée par des personnes ou groupes de personnes mal intentionnées...


























                                                                          • gaijin gaijin 31 janvier 2015 09:36

                                                                            loatse
                                                                            oui sur le fond on ne connait pas le détail des faits
                                                                            mais ce qui me sidère c’est de voir le nombre gens prêts a applaudir sans réserve au fait qu’on convoque un gamin de huit ans a la police pour une déclaration stupide .....
                                                                            le traumatisme n’excuse pas tout ......
                                                                            et puis faut pas exagérer dans le délire on cautionne des centaines de morts tous les jours au nom de nos intérêts économique ( juste pour le surplus et le confort , pas pour la survie ) et au premier retour de baton on se met en courir en larmes dans les rues .... bannières au vent ...
                                                                            on est ridicules


                                                                          • belis35 belis35 30 janvier 2015 16:42

                                                                            Franchement je me marre ... sur agoravox ya toujours quelqu’un (chalot doit surement en être) pour gerber sur les medias mainstream comme quoi on est manipulés blablabla. Mais alors là tout le monde part comme un seul homme, car l’info doit surement être vrai à100% puisqu’elle confirme sa petite representation du monde.


                                                                            • Sharpshooter - Snoopy86 sharpshooter 30 janvier 2015 17:01

                                                                              Ah les belles âmes qui se précipitent dans l’indignation vertueuse sans regardez les faits ni surtout à qui nous avons affaire : un avocat tordu spécialiste de la provocation « victimaire »

                                                                              Je vous recommande de googoliser un peu sur Sefen Guez Guez l’avocat de la famille qui est à l’origine du ramdam
                                                                              - avocat du CCIF

                                                                              - avocat des indivisibles
                                                                              - avocat des bâchées de Wissous
                                                                              - organisateur à Nice d’une manifestation de soutien aux frères musulmans

                                                                              -etc, etc ...

                                                                              Racaille islameuse et vous tombez à pieds joints dans le piège


                                                                              • hunter hunter 30 janvier 2015 17:02

                                                                                Bells 35,

                                                                                Ce qui est usr, c’est que des ados eux (14, 16 piges) sont dans une situation semblable, et risqueront plus, car sous Sarko(caïne), la loi a été changée il me semble, et on peut dorénavant juger comme adultes des minots à partir de 13 piges non ?

                                                                                Ce qui compte, c’est le principe : si un ado ne veut pas être charlot et le dire, je ne vois pas pourquoi il serait poursuivi pour apologie du terrorisme !

                                                                                On nage en pleine dinguerie, et ce n’est pas parce que Valls relève de la psychiatrie lourde, que tout le monde doit être logé à la même enseigne !

                                                                                Valls aurait tellement voulu faire partie du peuple élu, qu’il tourne à la monomanie sévère !

                                                                                Qu’il arrête la C et consulte, on en reparlera après !

                                                                                Adishatz

                                                                                H/


                                                                                • Tillia Tillia 30 janvier 2015 17:11

                                                                                  Toute personne qui se réclame du terrorisme a à faire à la Loi..... POINT BARRE !!

                                                                                  On s’en fiche d’être Charlie ou pas, là n’est pas la question. 

                                                                                • hunter hunter 30 janvier 2015 17:40

                                                                                  Ok, vous vous soumettez à des lois que des dingues votent et promeuvent, des dingues et des psychopathes !

                                                                                  Bien ! C’est votre choix !

                                                                                  Moi ces lois, je les emmerde, ainsi que ceux qui les imaginent, pour nous soumettre et asseoir leur puissance !
                                                                                  Je soutiendrai n’importe qui s’opposant à ce gouvernement de jean-foutres, comme à toute forme de gouvernement, comme je l’ai toujours fait !

                                                                                  C’est aussi mon choix, et j’ai encore le droit de le dire, jusqu’à ce que Valls ouvre ces camps de

                                                                                  Maintenant si vous voulez me balancer, je n’ai pas changé mon adresse IP, alors allez-y, si ça vous amuse, !

                                                                                  H /


                                                                                • alinea alinea 30 janvier 2015 23:48

                                                                                  Absolument d’accord avec vous hunter !!


                                                                                • velosolex velosolex 31 janvier 2015 10:20

                                                                                  Sans être Charlie, certains sont charlots sans même avoir besoin de le proclamer....


                                                                                • Tillia Tillia 2 février 2015 07:08

                                                                                  Vous êtes complètement barré hunter on en a rien à cirer de vous, il s’agit d’enfants maltraités, la loi qui sanctionne les parents bourreaux vous êtes contre ? 


                                                                                  Hé bien sachez que des enfants ont été sauvés de leurs tortionnaires justement parce-qu’ils ont parlé de ce qu’ils subissaient, qu’est-ce que vous en savez que ce gamin de 8 ans, n’est pas en danger ? Hé bien vous n’en savez rien du tout.

                                                                                  Vous avez le droit de dire et faire des tas de choses, tant que vous n’enfreignez pas les lois, point barre. Vous êtes au même régime que tout le monde et au volant, les rebels prennent des prunes tout autant et comme le commun des mortels, z’avez beau gesticuler, vous n’avez aucun traitement de faveur. 

                                                                                • Auxi 30 janvier 2015 17:17

                                                                                  Les mots sont importants et ils ont un sens. Je pense qu’il est urgent d’en finir avec « Éducation nationale » pour en revenir à « Instruction publique ». Non, l’école n’éduque pas : elle instruit, et ce n’est pas la même chose. L’éducation – bonjour, s’il vous plaît, merci, au revoir –, c’est l’affaire et la responsabilité des parents et d’eux seuls. 


                                                                                  Persuadés que leur progéniture est la huitième merveille du monde, les parents se défaussent de leur devoir – éduquer – sur les enseignants dont ce n’est pas le travail. On voit là les dégâts de l’idéologie de l’enfant-roi devant lequel les parents s’aplatissent, laissant les conséquences – insultes, désobéissance, agressions – aux seuls enseignants, qui n’en peuvent mais. Certes, l’enfant est une personne à part entière, et il a des droits, mais justement : n’est-ce pas là l’occasion d’apprendre aux enfants qu’avoir des droits implique des devoirs ? Cela, c’est de l’éducation, et il revient aux parents, et certainement pas à l’école, d’y veiller et, le cas échéant, de sanctionner.
                                                                                  Pour ce qui est de l’affaire qui nous préoccupe, j’attends de plus amples informations, notamment en ce qui concerne l’attitude du père. S’il s’avère qu’il a menacé les enseignants ou qu’il a passé outre l’interdiction qui lui a été faite de pénétrer dans l’école, je souhaite de lourdes sanctions qui pourraient aller jusqu’à lui retirer définitivement la garde de son enfant. 

                                                                                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 30 janvier 2015 18:32

                                                                                    @Auxi

                                                                                    « Non, l’école n’éduque pas : elle instruit, »
                                                                                    Je regrette, mais depuis J.Ferry, l’instituteur est « l’auxiliaire du père de famille ». 

                                                                                    « Vous êtes l’auxiliaire et, à certains égards, le suppléant du père de famille ; parlez donc à son enfant comme vous voudriez que l’on parlât au vôtre ; avec force et autorité, toutes les fois qu’il s’agit d’une vérité incontestée, d’un précepte de la morale commune ; avec la plus grande réserve, dès que vous risquez d’effleurer un sentiment religieux dont vous n’êtes pas juge. »
                                                                                    J.Ferry-Lettre aux instituteurs (1883)

                                                                                    L’école doit instruire mais aussi éduquer, l’éducation scolaire prolongeant l’éducation familiale à tous les instants de la vie à l’école. Mais depuis quelques décennies, il faut aussi compter avec l’éducation médiatique !

                                                                                    Cela dit, il est vrai que la tâche première est d’instruire... mais quel temps reste-t-il pour instruire après l’« éducation » physique, musicale, artistique, morale et civique dans le cadre horaire actuel ?


                                                                                    • Aldous Aldous 30 janvier 2015 20:40

                                                                                      idéologie totalitaire. L’état n’a pas a éduquer les enfants des gens. 


                                                                                    • Auxi 30 janvier 2015 19:06

                                                                                      @ Jean Mourot : merci pour ces précisions, que j’ignorais. Mais je suis en désaccord avec Jules Ferry, et persiste à penser que l’éducation est de la responsabilité exclusive des parents. C’est à eux qu’il revient de faire comprendre à leurs enfants qu’ils doivent obéissance et respect à leurs enseignants. Vous avez sans doute raison de dire qu’il faut compter avec ce que vous appelez plaisamment « éducation médiatique », que personnellement je qualifierait de décervelage. Mais, là encore, est-ce aux enseignants de contrôler l’usage qu’enfants et adolescents font de la télévision ou de l’internet ?

                                                                                      Une enseignante, dont j’ai malheureusement oublié le nom, disait lors d’un débat télévisé que si, à une époque, on a pu avoir les idées larges à l’école, c’était avant tout parce que les enfants y arrivaient bien élevés et que nul n’aurait simplement pensé à refuser d’obéir à un enseignant. La chose était tout bonnement inimaginable. L’« éducation médiatique » n’avait pas encore produit ses effets délétères, et les parents, fréquemment, doublaient la punition lorsque leur enfant s’était mal conduit et avait été sanctionné. De nos jours, il est banal qu’un enseignant soit insulté, menacé, voire frappé par des parents pour avoir eu le culot d’offenser leur petite merveille. C’est pourquoi je persiste à dire qu’il faut remettre les pendules à l’heure et chaque chose à sa place : l’éducation à la maison, l’instruction à l’école.

                                                                                      • Marko Pauleau Marko Paulot 30 janvier 2015 20:09

                                                                                        Le directeur n’a fait que son travail en faisant un signalement « enfant en danger »... c’est son père, certainement islamiste, qui était en cause ; le môme ne fait que restituer ce qu’il entend chez lui ! Assez d"hypocrisie, d’ailleurs qu’est-ce que le bagne vient faire dans tout cela ?


                                                                                        • velosolex velosolex 31 janvier 2015 10:42

                                                                                          Marko 


                                                                                          Vous avez raison....

                                                                                          Chalot aurait été plus avisé de faire une histoire des lois éducatives, et des transformations progressives du statut de l’enfant, au lieu de conduire sans ceinture de sécurité, le visage collé au pare brise de france info.

                                                                                          Le titre est remarquable....je ne pourrais dire d’intelligence

                                                                                        • rpplbis rpplbis 30 janvier 2015 20:23
                                                                                          Les policiers sont entrés dans l’école pour enlever ma fille contre sa volonté et la mettre là où elle hurlait qu’elle ne voulait pas aller (chez sa mère). Elle avait 8 ans. Elle était en CE2. Cela n’a dérangé personne.
                                                                                          Et c’est moi qui me suis retrouvé avec une plainte en enlèvement d’enfant. Je protégeais mon enfant, j’étais menacé de prison ferme.
                                                                                          C’est un acte politique dirigé contre une enfant et contre une famille par la police et les juges eux-mêmes.
                                                                                          Bagne pour enfants. Oui.

                                                                                          • psynom 30 janvier 2015 20:24

                                                                                            Ces déclarations sont très manifestement l’œuvre de deux agitateurs qui veulent créer un climat délétère comme celui qui avait conduit à l’attaque d’un commissariat à Trappes, les 19 et 20 juillet 2013, par des jeunes... de… des banlieues.

                                                                                            C’est une tentative d’atteinte à l’ordre publique, anti flic, qui ne sera jamais poursuivie par la justice de notre ministre Mme Taubira.
                                                                                            Pourtant, après le froid et lâche assassinat d’Ahmed, de Clarissa et de Franck, parce qu’ils étaient flics, la justice devrait être intraitable, pour protéger ses policiers, gendarmes et l’ordre public contre ces agitateurs.


                                                                                            • psynom 30 janvier 2015 21:51

                                                                                              Marseille : on a tiré au paintball sur des soldats en faction devant une synagogue. Les tireurs ont été arrêtés, mais le pire a été évité.

                                                                                              C’est ce genre de climat, encore très tendu dans certaines banlieues, pouvant vite virer au drame et enflammer toutes les banlieues, que le père et son avocat tentent d’alimenter.

                                                                                              Il y en a qui marchent dans leur combine en alimentant, eux aussi, la haine du flic...


                                                                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 30 janvier 2015 21:02

                                                                                              une enfant convoqué au commissariat !!!! nous dit chalot ! 

                                                                                              prêt à excuser toute les dérives communautaristes 

                                                                                              prêt à dénoncer des scandales imaginaire pourvut que cela  cadre avec sa vision du monde !


                                                                                               crapulerie journalistique usuelle en France un mineur ne peu être
                                                                                               convoqué sans ses parents .C’est le père qui a été convoqué pour s’en être pris aux responsables de l’école quand l’un d’eux a évoqué devant lui « les commentaires de son fils »
                                                                                              Mais soyez rassuré la justice prendra fait et cause pour la doxa islamiste le jeune enfant
                                                                                              étant exactement le public devant lequel madame Taubira a interdit d’évoquer la participation arabe à la traite négriere « fo pas stigmatiser » . 


                                                                                              monsieur Chalot fonctionaire d’organismes associatifs sponsorisées par les sous-chiens est ici l’allié objectif des associations musulmanes investissant l’espace scolaire et il est poliment renvoyé à l’identité de l’avocat du père ardent défenseur et sponsor des femmes en burqa !
                                                                                              La république laïque est trahie de l’intérieur par des serviteurs dévoyés et déloyaux !

                                                                                              asinus 

                                                                                              • alinea alinea 30 janvier 2015 23:50

                                                                                                Je serais ministre de l’Éducation Nationale, j’aurais viré le prof !
                                                                                                Un incapable !!


                                                                                                • alinea alinea 31 janvier 2015 22:08

                                                                                                  Alors ? Tout va bien ! Un prof dépassé par un môme de huit ans, qui s’en remet à sa hiérarchie qui s’en remet aux flics, vous abondez !!!
                                                                                                  Elle est pas belle la France ?



                                                                                                • alinea alinea 31 janvier 2015 22:35

                                                                                                  Encore mieux !! smiley
                                                                                                  J’ai une franche envie de dégager de ce pays de tarés !!


                                                                                                • CHALOT CHALOT 30 janvier 2015 23:54

                                                                                                  Alex !
                                                                                                  Reprenez mon texte : je conteste la convocation d’un enfant avec son père et commissariat pour des commentaires qu’il a fait.
                                                                                                  Je ne conteste pas la convocation du père pour son attitude à lui comme adulte
                                                                                                  Je conteste la capacité de la police dans ce cas vis à vis d’un enfant.
                                                                                                  Je n’entre pas dans les différentes versions, je me contente des faits.
                                                                                                  Quant à Depassage, mon histoire et mon action plaident en ma « faveur » je n’ai et je ne faiblis pas dans mon combat contre l’intégrisme.....


                                                                                                  • velosolex velosolex 31 janvier 2015 13:40

                                                                                                    extrait du parisien




                                                                                                    Jeudi après-midi, la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem a souhaité mettre les choses au clair dans cette affaire. Une plainte a bien été déposée par le personnel de l’établissement scolaire mais elle vise le père du jeune Ahmed. « Il a été menaçant à plusieurs reprises. Il a eu une attitude brutale, il s’est à introduit à plusieurs reprises dans l’établissement pour menacer le personnel. C’est pour cette raison et seulement cette raison que l’école a porté plainte contre le père », a détaillé la ministre, remerciant « le personnel d’avoir agi ainsi ». 

                                                                                                    « C’est contre le père qu’une plainte a été déposée. La justice a cette affaire entre les mains. Je le dis avec force, non seulement cette équipe a bien fait de se comporter ainsi, mais son travail de suivi, et pédagogique et social, est une oeuvre utile et je l’en remercie », a conclu la ministre. 

                                                                                                  • alinea alinea 31 janvier 2015 22:09

                                                                                                    Mais je suppose Chalot que le père a eu sa réaction après qu’on avait « convoqué » le fils !
                                                                                                    Ça ne m’aurait pas plu non plus !!


                                                                                                  • Corinne Colas Corinne Colas 1er février 2015 00:07

                                                                                                    Folie collective : 

                                                                                                    http://www.les-crises.fr/ahmed-8-ans-convoque-pour-apologie-du-terrorisme/

                                                                                                    “Le 21 janvier, nous avons reçu le signalement d’un chef d’établissement de Nice, qui avait été alerté et perturbé par les propos de ce jeune enfant de 8 ans. L’enfant avait dit en classe “Il faut tuer les Français”, “Je suis du côté des terroristes”, “Les journalistes ont mérité leur sort”, puis avait refusé la minute de silence”, indique Fabienne Lewandowski, directrice-adjointe de la sécurité publique des Alpes-Maritimes.

                                                                                                    “Lors de notre entretien, le jeune garçon a indiqué qu’il avait tenu une partie de ces propos, mais qu’il n’en connaissait pas vraiment la portée. Le but de cette audition était de comprendre ce qu’il s’était passé exactement, et ce qui avait pu le conduire à dire cela. On peut regretter que ça ait eu la forme d’une audition ordinaire, mais compte-tenu du contexte, il nous a semblé qu’on pouvait aller un peu plus loin”, poursuit la directrice-adjointe, qui précise que le père “a manifesté des regrets pour les propos de son fils”.


                                                                                                  • alinea alinea 1er février 2015 12:30

                                                                                                    Ce n’est pas « absurde » comme quelqu’un le dit dans le lien que tu donnes !
                                                                                                    C’est gravissime !


                                                                                                  • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 31 janvier 2015 00:54

                                                                                                    Apparemment, il est interdit de dire que les terroristes ont raison ( fûssent des agents secrets de l’ Etat policier pour se ratrapper aux branches tel le singe en manque de lianes, bref,,,)mais merde bordel ou est la liberté d’ expression, ??? condichita rise di que 500 000 enfants irakiens morts pours un embargo sordide et criminel était totalement justifié. Suis je un charlie, un pigeon, ou un sculpteur si je dénonce ce genre de méthodes ?


                                                                                                    • fredvd 31 janvier 2015 04:45

                                                                                                      Voici quelques déclarations faites à propos de cette affaire : « On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de neuf ans venir dire Allah akbar, vive le Coran », a raconté le procureur. « C’est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l’une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (...) on prévient la brigade de gendarmerie », a poursuivi M. Bladier. C’est un peu maigre comme preuve.


                                                                                                      • Le421 Le421 31 janvier 2015 09:09

                                                                                                        Mon cher Chalot...
                                                                                                        Ah oui !! Vous savez de quel bord je suis, je ne m’en cache jamais.
                                                                                                        Je n’ai pas lu tous les commentaires, mais je vais en faire un.
                                                                                                        Moi, ancien militaire et militant actif du Front de Gauche et toutes ses composantes, communiste à l’origine*.
                                                                                                        L’école, à ce que j’en ai constaté, a perdu, avec l’autorité, toute possibilité de convaincre des enfants récalcitrants. Le gamin a la possibilité d’envoyer paître un prof comme bon lui semble.Le respect de la parole a complètement disparu, la notion de vie en société de même. On rattrapait parfois ces pertes de repères au moyen du service militaire. Et je vous parle d’une chose que je connais bien, parce qu’au delà de mon métier de technicien radio bord, l’armée me faisait régulièrement tous les quatre ans, former des jeunes appelés aux règles dites « militaires », mais aussi et surtout de respect des autres.
                                                                                                        Je recevais des tas d’individus, il fallait que j’en fasse une équipe. Pas facile.
                                                                                                        Un savant dosage de pédagogie, d’humour et d’autorité me permettait, certainement grâce à mes idées humanistes, d’obtenir d’excellents résultats.
                                                                                                        L’école a peut-être de la pédagogie, peu d’humour et aucune autorité.
                                                                                                        Un mot de travers et le prof se fait agresser à la sortie par le père du gamin prévenu aussi sec par texto...
                                                                                                        Il est évident que le cas de ce gamin conduit inéluctablement à la cellule familiale.
                                                                                                        Les premières dénégations du père sèment un peu le doute sur ce qui se passe chez eux.
                                                                                                        Mais l’école aurait du avoir les moyens de pallier à cet état de fait.
                                                                                                        Sans aucune autorité ?? Impossible. C’est tout.
                                                                                                        Il ne faut pas confondre gentillesse et faiblesse. On peut être très gentil et parfaitement intransigeant sur les règles.
                                                                                                        Quand je suis Directeur de course sur les circuits, comme par magie, les pilotes se méfient. Ceux qui ne me connaissent pas s’en souviennent. Et on boit un coup ensemble à la fin !!
                                                                                                        *Etonnant, non ??


                                                                                                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 31 janvier 2015 13:10

                                                                                                          Il semblerait que se développe une psychose « antiterroriste » aussi nuisible que la psychose « antipédophile » déclenchée en son temps par Ségolène Royal, ministre des enseignements scolaires et qui conduisit des enseignants innocents au suicide.
                                                                                                          Les assassins de Charlie et du Supercacher n’ont pas fini de sévir !


                                                                                                          • rocla+ rocla+ 31 janvier 2015 13:54

                                                                                                            En fait c ’ est une prise de conscience par certains pour qui tout 

                                                                                                            était au mieux dans le meilleur des mondes , qu’ il se promènent ici et là 
                                                                                                            des gens pas du tout bien intentionnés , prêts à en déb  abattre 
                                                                                                            ( par dizaines certains jours ) alors il est normal que le moindre signe 
                                                                                                            soit observé et analysé dans les détails .

                                                                                                            Une fois que les corps sont par-terre c ’est trop tard .

                                                                                                            • Corinne Colas Corinne Colas 1er février 2015 00:48

                                                                                                              Nous savons tous que nous ne vivons pas au pays de Oui Oui et que notre sécurité n’est pas assurée. 


                                                                                                              Sans que cela ne fasse scandale, on nous l’a précisé au plus haut niveau avec le message envoyé aux gamins :
                                                                                                              Valls aux lycéens : « Votre génération doit s’habituer à vivre avec » le terrorisme

                                                                                                              On a connu le « responsable, pas coupable », maintenant c’est « bien qu’élus, nous n’avons obligation de résultat » !

                                                                                                              Au lieu d’inciter aux procédures ridicules avec la délation des mioches sommés de répondre à une injonction Charlie assez folle, le gouvernement ferait mieux d’aller à l’essentiel car la police et l’armée n’ont pas un radis... 

                                                                                                              C’est plus facile de brasser du vent :

                                                                                                              « Un lycéen publie sur son mur Facebook une caricature qu’il trouve particulièrement « marrante » selon ses propres termes. En juillet 2013, Charlie Hebdosort une couverture qui montre un Egyptien se faire trouer de balles malgré un Coran tenu devant lui avec la légende « Le Coran, c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles ». Le lycéen trouve sur Internet une parodie de cette caricature qu’il publie. Elle montre un journaliste tenant ce même exemplaire de Charlie Hebdo, troué de balles, avec la légende « Charlie Hebdo, c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles ».

                                                                                                              Quelques jours plus tard, il est interpellé par la police chez lui et placé en garde-à-vue puis déféré le lendemain. Le parquet, requiert son placement en liberté surveillé et sa mise en examen pour apologie du terrorisme. Il a 16 ans…

                                                                                                              Quand des enseignants deviennent des auxiliaires de police

                                                                                                              La palme de l’hystérie collective revient incontestablement à ce chef d’établissement qui se reconnaîtra. L’histoire est racontée par une éducatrice chargée de recevoir les mineurs déférés en comparution immédiate. (2)

                                                                                                              Jeudi 8 janvier. Un collégien fait une minute de silence avec sa classe en hommage aux victimes des attentats. Vendredi, le professeur de français propose à ses élèves un débat sur ce qui vient de se passer. N’ayant pas bien compris qu’il s’agissait autant d’un piège que d’une réelle volonté de débattre avec les élèves, l’enfant lève la main et dit « ils ont eu raison ».

                                                                                                              Au lieu de demander des explications, d’écouter, puis d’expliquer comme tout bon professeur aurait dû le faire, le censeur lui ordonne immédiatement : « si tu penses ça, sors de ma classe ».

                                                                                                              La suite est hallucinante.

                                                                                                              L’élève se rend chez la Conseillère Principale d’Education qui lui explique pourquoi il était interdit de penser que les terroristes « ont eu raison ».

                                                                                                              Dimanche, l’enfant va à son match de foot. Il fait une minute de silence avec ses camarades. « C’était bien, on était tous en rond, on se tenait par le cou », raconte-t-il.

                                                                                                              Lundi matin à l’école, il est convoqué chez le principal. Mardi matin, il est re-convoqué. L’enfant s’excuse et exprime ses regrets.

                                                                                                              Mardi, le principal le convoque à nouveau, avec ses parents cette fois. Il leur apprend que leur enfant est exclu pour une semaine, « une mesure conservatoire »… En attendant le conseil de discipline où il risque une exclusion définitive.

                                                                                                              Mercredi, le principal, grand pédagogue devant l’éternel va porter plainte contre l’enfant au commissariat.

                                                                                                              Jeudi, l’enfant et ses parents se rendent à la convocation de la police « pour être entendu ».

                                                                                                              L’enfant est alors arrêté et placé en garde-à-vue.

                                                                                                              Il va passer 24 heures dans les geôles de la république nationale socialiste.

                                                                                                              Vendredi matin, menotté, il est présenté au juge pour une mise en examen d’apologie du terrorisme.

                                                                                                              A 14 ans, l’âge où les adolescents sont en pleine puberté, où ils sont en train de construire leur repères, où ils pensent plus aux filles qu’à la politique ou à leur avenir. A 14 ans, cet enfant aura connu l’enfermement dans une cellule, la garde-à-vue, les menottes, l’audition devant un juge… Pour 4 mots…

                                                                                                              4 mots de trop qui vont probablement lui valoir une condamnation qui le suivra tout au long de son existence. 4 mots qui lui vaudront d’être fiché parmi les auteurs d’infractions à caractère terroriste. 4 mots qui vont foutre toute sa vie en l’air.

                                                                                                              Ce qui est particulièrement révoltant dans cette histoire, outre le caractère totalement disproportionné de la procédure compte tenu de l’âge du présumé futur terroriste, c’est le véritable piège tendu par l’école aux enfants qu’elle pourtant est censée éduquer et protéger.

                                                                                                              Cet enfant ne demandait rien à personne. Il ne s’est pas exprimé dans la rue, ou même sur Internet. Il a simplement répondu à une question de son professeur.

                                                                                                              Alors que l’école devrait être un lieu de pédagogie, d’explications, de dialogues, nos gouvernants socialistes, bien aidés en cela par certains fonctionnaires zélés, sont en train de la transformer en lieu de délation et de répression, bientôt en un vaste camp de ré-éducation pour 12 millions d’enfants. »

                                                                                                              Heureusement cependant que les chauffeurs des bus scolaires savent fermer les oreilles ainsi que la plupart des enseignants non contaminés par l’attitude si peu efficace du Soviet Suprem... 


                                                                                                              • mouais 1er février 2015 16:50

                                                                                                                Sur le site de Questions de classes :

                                                                                                                http://www.questionsdeclasses.org/?Ce-n-est-pas-des-eleves-que-nous#forum2374

                                                                                                                Comme écrit Corinne Colas ci-dessus, ils sont tous devenus fous :

                                                                                                                Alors que l’école devrait être un lieu de pédagogie, d’explications, de dialogues, nos gouvernants socialistes, bien aidés en cela par certains fonctionnaires zélés, sont en train de la transformer en lieu de délation et de répression, bientôt en un vaste camp de ré-éducation pour 12 millions d’enfants.


                                                                                                                • CHALOT CHALOT 1er février 2015 20:13

                                                                                                                  Non, un enfant de 8 ans ne peut pas faire « l’apologie du terrorisme »

                                                                                                                  Communiqué de la fédération Sud-Education du 31 janvier 2015

                                                                                                                   

                                                                                                                  Publié le samedi 31 janvier 2015 sur http://www.sudeducation.org/Non-un-enfant-de-8-ans-ne-peut-pas.html

                                                                                                                  Non, un enfant de huit ans ne peut pas faire « l’apologie du terrorisme".

                                                                                                                  Huit ans. C’est l’âge d’un enfant convoqué au commissariat et entendu le 28 janvier par la police niçoise pour « apologie du terrorisme » au titre de propos tenus en classe.

                                                                                                                  Quels que soient les mots qu’a pu prononcer cet enfant, il est ahurissant de voir que l’institution y répond par une judiciarisation totalement disproportionnée.

                                                                                                                  Témoignant d’une vision policière de l’éducation, la ministre de l’Éducation nationale elle-même a soutenu publiquement cette manière de faire déclarant : « Je le dis avec force, non seulement cette équipe a bien fait de se comporter ainsi, mais son travail de suivi, et pédagogique et social, est une œuvre utile et je l’en remercie. »

                                                                                                                  Le 14 janvier, à l’Assemblée nationale, la ministre avait par ailleurs déjà fustigé les « trop nombreux questionnements » et les « questions insupportables » de certains élèves.

                                                                                                                  Notre conception de l’éducation est à l’opposé de ces postures autoritaires et répressives. Bien sûr que les échanges avec les élèves peuvent être difficiles, mais nous continuons de préférer y répondre par l’échange collectif et coopératif, le développement de l’esprit critique, la construction patiente d’une pensée autonome chez les élèves, la conviction et le raisonnement.

                                                                                                                  Cette escalade dans l’embrigadement de l’école publique doit maintenant cesser  [1]


                                                                                                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 2 février 2015 06:42

                                                                                                                    pfff vous voyez le mal partout c’est un total hasard ça n’a rien de culturel ni de religieux , si les parents ont manifestement tenu un discours anti- républicain anti -France et anti -laicité si souvent à leur domicile pour que des gamins le répète persuadé que c’est la vérité !

                                                                                                                    Tous les parents veulent légitimement que leurs enfants leur ressemble pensent comme eux et partagent leurs référents moraux et sociétaux .
                                                                                                                    ceux ci étant à l’opposés de ceux du monde occidental ,
                                                                                                                     vous pouvez le tourner dans le sens que vous voulez :
                                                                                                                     il n ’ y aura pas d’intégration !
                                                                                                                     l’islam n’est pas soluble dans l’Occident , 
                                                                                                                     par contre l’Occident peut parfaitement être dissout par l’islam ! 

                                                                                                                    • Tillia Tillia 2 février 2015 07:13

                                                                                                                      Vous êtes complètement barré hunter on n’en a rien à cirer de vous, il s’agit d’enfants maltraités, la loi qui sanctionne les parents bourreaux vous êtes contre aussi ? 


                                                                                                                      Hé bien sachez que des enfants ont été sauvés de leurs tortionnaires justement parce-qu’ils ont parlé de ce qu’ils subissaient, qu’est-ce que vous en savez que ce gamin de 8 ans, n’est pas en danger ? Hé bien vous n’en savez rien du tout.

                                                                                                                      Vous avez le droit de dire et faire des tas de choses, tant que vous n’enfreignez pas les lois, point barre. Vous êtes au même régime que tout le monde et au volant, les rebels dans votre genre prennent des prunes tout autant et comme le commun des mortels, z’avez beau gesticuler, vous n’avez aucun traitement de faveur. 

                                                                                                                      • Tillia Tillia 3 février 2015 11:36

                                                                                                                        Nice : Une fillette de 10 ans entendue pour avoir soutenu l’action des terroristes


                                                                                                                        Une suite logique pour tous les enfants qui prônent la violence gratuite. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès