• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Formule de Dieu de Einstein

La Formule de Dieu de Einstein

Le livre "La Formule de Dieu" est le premier épisode de la série des "Tomás Noronha", professeur d'histoire spécialiste en cryptologie à l'université nouvelle de Lisbonne (disponible dans un fichier pdf).

L'auteur dans "La Formule de Dieu" tout comme dans les autres livres, précise d'emblée que l'ensemble des thèses et théories présentées dans ses ouvrages seraient scientifiquement reconnues et acceptés.

Nous sommes dans une époque où les évangélistes, les croyants en Dieu devenus parfois des fous de Dieu, pèsent en votes dans les élections. Actuellement au Brésil avec Bolsonaro. Précédemment, aux Etats Unis avec Trump... tout en se retranchant derrière des slogans ultra-conservateurs comme "Dieu, patrie, famille" mais en gardant sous le manteau des principes beaucoup moins élogieux, sécuritaires et liberticides en jouant sur les émotions entre le bien et mal, en priant et remerciant Dieu pour effacer ses propres erreurs de jugement.

En parallèle, en Iran, des mouvements féministes se révoltent contre les gouvernements diriger par des mollahs et un islamisme trop exigeant.

J'ai beaucoup hésité à lire ce livre de dos Santos, vu son titre qui contient le mot "Dieu". 

Je n'ai pas regretté de l'avoir lu parce qu'on ne parle plus de la même chose.

Synopsis : Printemps 1951, une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l'État d'Israël, et Albert Einstein. L'objet de leur discussion : l'obtention de l'arme nucléaire par le jeune état juif et l'existence de Dieu.

La problématique géopolitique de la formule est que l'Iran cherche à concevoir un nouveau type d'engin nucléaire et la CIA tente de l'en empêcher.

Thomas Noronha est forcé à devenir un agent double en décryptant la formule écrite pas Einstein : "Terra if fin. De terrors tight. Sabbath fore. Christ nite. See sign. Tya ovgo".

L'objectif géopolitique s'efface au profit d'une quête sur les origines de l'univers et le sens de la vie avec une interprétation liée aux résultats de la physique quantique et de la cosmologie.

A la rencontre des plus récentes théories de physique quantique qui s'associeraient aux textes fondamentaux de la sagesse universelle, le récit va emmener le lecteur des rues de Téhéran au QG de la CIA, en passant par un monastère bouddhiste niché au cœur des montagnes tibétaines. 

Le livre développe l'idée du paradigme d'un univers cyclique, fondé sur l'augmentation inexorable de l'entropie, des progrès de l'intelligence artificielle, de la fusion de cette intelligence avec la matière, l'énergie et la conscience de son existence dans l'espace-temps et de sa capacité à créer ou à recréer l'univers suivant la théorie du Big Bang avec l'univers en extension mais qui se terminerait par un Big Crunch ou un Big Freeze dans une dimension métaphysique d'intention "divine" à l'origine de l'Univers.

La présentation de l'auteur J.R. dos Santos permet de voir plus clair dans son but

...

Son livre est construit dans des conversations entre Thomas Noronha, historien et cryptologue qui ne croit pas en Dieu, pour déchiffrer les messages secrets cryptés qui contiennent avec des interlocuteurs scientifiques et parfois religieux...

  •  son père qui, en phase terminale, vit ses derniers moments et qui lui parle pour la première fois, de ses connaissances mathématiques dans le chapitre 5.
  • l'iranienne Ariana et qui lui parle de ses connaissances de physicienne dans le chapitre 12. 
  • le bouddhiste philosophe qui lui donne une signification à la Formule de Dieu écrite par Einstein en associant science et philosophie dans les chapitre 32 et 34.

 

La partie philosophique 

C'est peut-être la partie la plus intéressante du livre cet entretien avec un ancien physicien tibétain qui a travaillé avec Einstein et un certain professeur Siza à Princeton.

Un proverbe chinois dit : "Les professeurs ouvrent la porte, mais tu dois entrer seul et quand l'élève est prêt, le maître apparait".

Les sciences occidentales se rapprochent étrangement de la spiritualité orientale.

La diversité des choses et des événements vues et ressenties autour de nous ne sont que différentes manifestations d'une même réalité dans une illusion de la diversité, d'après l'hindouisme.

Dans le premier stade de l'univers, après le Big Bang, il y a l'extension de l'espace par les illusion de maya dans une équivalence entre masse et énergie (E=mc2) qui se poursuit par une danse de Shiva avant qu'elle ne commence sa terrible danse de destruction du Big Crunch. 

Le mot "sacrifice" n'est pas à prendre sous la forme chrétienne de la souffrance mis dans le sens du "sacré". 

Le Taoïsme est une méthode qui utilise la contradiction entre le yin et le yang.

"Ce que tu veux comprimer, tu dois d'abord le laisser se bien dilater à travers une relation dynamique pour exprimer le changement de ta nature".

Le réel est en perpétuel changement cyclique entre ombre et lumière, court et long, noir et blanc qui ne peuvent être connu que dans une relation dépendante de l'un à l'autre philosophiquement et non religieusement.

"Là où l'œil n vois pas, où la parole ne parle pas , où l'esprit ne pense pas, nous ne pouvons ni savoir, ni comprendre, ni enseigner".

"Quand tu te sens égaré et plein de doutes, mille livres ne suffisent pas. Quand tu n'as pas atteint la compréhension, un seul mot est déjà de trop".

"Le corps humain est à l'image du corps cosmique tout comme l'esprit et comme le microcosme au macrocosme". 

"L'énergie est lié à la masse, l'onde à la particule et l'espace au temps dans une dialectique dynamique des opposés".

L'expérience de Alain Aspect a concilié la physique quantique indéterministe vue par Niels Bohr en faisant intervenir un observateur tandis que la physique relativiste de Albert Einstein s'établit comme un univers déterministe.

D'après la genèse dans la Bible, le monde et le cosmos auraient été créé en 7 jours.

Partant de l'idée que dans le cosmos, le temps de création est définit en fonction des vitesses entre ses entités qui se ralentissent dans la phase de rapprochement entre eux et leur accélération lors de leur éloignement dans l'espace...

  • Le 1er jour équivaudrait à 8 milliards d'années
  • Le deuxième jour, à 4 milliards d'années
  • Le troisième jour, à 2 milliards d'années
  • Le quatrième jour, à 1 milliards d'années
  • le 5ème jour, à 500 millions d'années
  • le 6ème jour, à 250 millions d'années pendant lesquelles, les premiers êtres vivants sont arrivés sur Terre et s'est terminé par une extinction de 85% des espèces.
  • le 7ème jour, qui continue avec 125 millions d'années pendant lesquelles les groupes se sont scindés entre poissons, oiseaux et terriens dont l'homme fait partie.

Dans une horloge cosmique, le temps est mesuré en fonction de la fréquence de la lumière mais pas en fonction de celle que nous utilisons.

Einstein ne croyait pas au Dieu de la Bible qu'il considérait comme mesquin, jaloux, vaniteux, exigeant son adoration et la fidélité dans une construction religieuse humaine. En fin de vie, il a recherché l'existence d'un Dieu cosmique intelligent dans laquelle le passé et le futur vont de l'alpha à l'oméga, du yin au yang, du tout au rien, de la vie à la mort.

Le secret de l'existence d'un Dieu est exprimée dans sa formule "Gottes formel" dans laquelle la lumière est considérée comme fixe et qui ne tiendrait pas compte des différentes phases de l'évolution.

 

Les révélations de la "Formule de Dieu" 

Première voie par Siza, disciple d'Einstein

Dans l'Ancien Testament est dit que "Dieu modela du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, les amena à l'homme pour voir comment celui-ci les appellera. Pour l'homme il ne trouva pas l'aide qui lui fut assortie. Il se repentit d'avoir fait l'homme sur terre".

Incohérence... En architecte de l'Univers, il aurait eu tout loisir en tant que créateur de le faire sans figure anthropomorphique, paternaliste, moralisatrice comme il est dit dans la Bible. 

Les théories de physique les plus avancées ne collent pas avec la religion chrétienne qui a été suivie depuis deux mille ans par les hommes.

Celles-ci sont corrélée par la théorie des cordes, les microparticules constituées de bosons et de fermions dans 21 dimensions par le Big Bang dans un microcosme et en 4 dimensions visibles dans le macrocosme entre des forces spatio-temporelles de gravité et de l'électromagnétisme.

La Cabale structure l'Arbre de Vie en contenant les éléments du visible en dix sephirot. 

La Genèse du commencement en gématrie compte en lettre berechit avec Dieu en Woodhey Vachey.

La subtilité repose sur le thème du chaos, du théorème de l'incomplétude, du principe d'incertitude et de l'invisibilité sans être intelligible par l'observation nécessaire dans la théorie du quantique.

La perspective réductrice du hardware et de la matière s'ajoute à la perspective sémantique du software qui l'utilise comme un programme cosmique complexe dans un univers fini mais qui est pourtant sans limites, réglé par une intelligence intentionnelle ou fortuite. 

Seconde voie par Luis Rocha, disciple de Siza

Si la fondamentalité des constantes avaient subi une altération infime de précision évaluée à 0,10 exposant 120, la gravité coïncidant avec l'expansion dans un équilibre cosmique total avec l'entropie maximale, la terre et d'autres planètes n'auraient pas eu la possibilité d'abriter la vie.

  Les constantes alpha et beta proportionne les masses d'électrons et de protons avec la force d'interaction électromagnétique. Les marges étroites de ces paramètres ont créé des coïncidences étroites indispensables à la génération de la vie dans une sorte d'entourloupe extraordinaire, une magouille de loterie cosmique combinée avec l'existence de Dieu, en réglant le problème de l'immortalité et du libre arbitre, conditionnés par des facteurs biologiques, chimiques en interaction dynamique tout en générant la culture, l'idéologie jusqu'à l'humeur, manifestée par la sérotonine. 

Les théories mathématiques sont déterministes, appliquées dans l'univers par la physique dont la matière et l'énergie obéissent à des lois et à des forces universelles complexes. De la biologie complexifiée par la chimie émerge l'intelligence et la conscience qui n'obéissent à aucune loi mais dont un événement dans l'enfance peut conditionner un individu adulte suites aux causes d'un événement, comme effets d'un événement antérieur et aux causes d'un événement futur dans un scénario écrit par scénariste invisible. 

Si la science dit que notre existence est insignifiante à l'échelle de l'univers et que la vie n'est guère plus qu'une plaisanterie avec notre présence sans utilité, elle se trompe puisque tout est déterminé depuis le commencement sans que la vie soit le but ultime de l'univers mais une étape nécessaire pour permettre à l'intelligence d'apparaitre. Nous sommes apparus à une époque relativement récente de la vie de l'univers et non à la fin sans en être le but. C'est la réponse au questionnement qu'Einstein à traduit en fin de vie par un message sibyllin pour exprimer le but de l'existence en contenant l'endgame, l'objectif final de l'univers, dans un jeu éphémère, condamné à disparaitre au moment où le combustible, alimenté par l'activité solaire, finira par être épuisé dans quatre à cinq milliards d'années de notre temps humain, mais correspondant au septième jour en temps cosmique. Son noyau se rétractera jusqu'à ce que les effets quantiques finissent par être déstabilisés, par se transformer en une étoile géante rouge avec l'hydrogène primordial épuisé dans un cimetière galactique plein de trous noirs avant qu'un nouveau cycle crée un retour de la matière à l'état d'énergie suivant le principe anthropique. Une vie intelligente ne disparaitra plus. Elle quittera la terre dans une nouvelle branche de la physique que Freeman Dyson avait décrit en 1979 dans un article de intitulé "Time without end. Physics and Biology is an Open Univers". Il reposait sur les lois et la théorie de l'intelligence artificielle, les ordinateurs qui atteindront le niveau humain de gestion et d'intégration des données dans maximum un siècle sous forme de robots qui auront acquis une conscience en constructeurs universaux garantissant la survie de la civilisation sous forme de robots préprogrammés intégrants notre code génétique ou de vies humaines qui colonisent d'autres étoiles de manière autonome dans une croissance exponentielle comme s'il s'agissait d'une arche de Noé galactique de l'intelligence. La vie basée sur l'atome de carbone est condamnée à disparaître. La science-fiction d'aujourd'hui pourrait être se transformer en réalité en recourant aux nanotechnologies dans une véritable jeu de piste. 

Le "endgame" est révélé par la formule de Einstein, insérée dans un manuscrit codé est resté secret par une clé d'accès.

Le manuscrit donne la réponse à la question : "que se passera-t-il quand l'intelligence sera confrontée au Big Crunch ?"

Je la laisse découvrir au lecteur du dernier chapitre.

 

Question existentielle face à la mort

"Comment rester positif devant la mort ?" est une question qui s'impose dans le livre de J.R. Dos Santos.

Le père de Thomas a une maladie appelée "carcinome des cellules squameuses en phase quatre", dit plus simplement, un cancer du poumon avec métastases.

La peur de la mort fait changer les esprits les plus résistants en profondeur.

Un chapitre du livre y est consacré lorsque Thomas se retrouve avec sa mère devant le lit de son père mourant. Alors qu'il ne devrait penser qu'à sa mort prochaine, celui-ci reste tout d'abord absorbé par un aphorisme de son ancien métier de physicien en pensant au Big Bang avec la seule espérance que sa vie a eu un sens. Ensuite, il devient préoccupé par sa non-existence prochaine et par ce qu'est la vie qui commence par la naissance jusqu'à son apogée, avant de redescendre vers l'abîme de la mort. Ce n'est qu'aux derniers instants qu'il se rend compte qu'il a été un père absent après avoir accepté l'idée de sa fin en disant qu'il faut oublier l'incompréhensible et futile cacophonie humaine pour ne retenir que l'amour en se détournant de l'accessoire qui masque l'essentiel et en pensant que nous utilisons les mathématiques dans notre propre individualité pour faire partie d'un tout et pour découvrir Dieu. 

En phase terminale, les philosophies et les religions aident bien mieux à supporter ce passage que dans les périodes de vie en pleine santé.

Le billet "Questions existentielles" dit que ni la vérité ni la réalité n'existent que dans un combat de particules de matière sous forme de hadron qui ont gagné une grande bataille avec un seul point de différence sur le cosmos sous la forme d'antimatière noire et donc sans lumière.

En fonction de ce roman, Einstein, sentant sa fin proche, a cherché à rendre compatible deux perspectives de la vie en reliant ses connaissances scientifiques à la philosophie dans une "théorie du tout" que Stephen W. Hawking présumé et étudié.

L'idée oscille entre le secret de la Licorne "Tout ce qui est sur terre doit périr" et celle de "Nietzsche qui a osé penser la liberté dans un éternel retour".

L'idée d'un univers sphérique, fini mais sans limites apporte cette version.

Il n'y a aucune loi de la physique qui disent qu'une flèche lancée dans un sens, qu'un verre qui se brise, ne puissent pas revenir à l'état initial.

 

Réflexions du Miroir

0.jpgJe n'ai fait que résumer les idées principales du livre "La Formule de Dieu".

Tout ce qui précède est une thèse comme d'autres.

Le philosophie Mathieu Pelletier pose la question : "Peux-t-on rationnellement prouver l'existence de Dieu ?"
podcast

.

"Le « vrai christianisme » a été « dénaturé » au cours des temps par l’Église catholique et sa hiérarchie" me souffle-t-on.

Serait-ce pour me révéler une autre vérité qui ne serait pas dénaturée par la hiérarchie structurée du Vatican ? 

0.pngLe livre "Dieu, La science, les preuves", sorti fin 2021, s'est vendu comme des petits pains pour tenter de convertir les agnostiques.

D'après ses auteurs, il a été édité après trois ans de travail avec l'aide de plus de vingt scientifiques et spécialistes de haut niveau pour révéler les preuves modernes de l'existence de Dieu. 

0.pngFin de l'été 2022, Thomas Durand publie le livre "Dieu, la contre-enquête" pour démonter, point par point, les arguments avec en préambule "Les raisons de croire existent, mais elles risquent de surprendre".

Les apologètes substituent leurs arguments par des énigmes qui apportent des mystères, sensés rassurer sa propre vie dans un décor fictif de l'univers, représenté dans une matrice. La foi qu'elle crée, n'a pas à être vénérer de scepticisme et considérée comme néfaste mais demande beaucoup d'esprit critique. Le religieux implique la légitimation de dogmes qui se transforment en intégrisme.

Les arguments font partie des chapitres du livre qui passent en revue l'ontologie, la morale, l'existence du mal, l'autorité suprême, l'histoire, les miracles, l'expérience mystique, les écritures, le pari de Pascal, la cosmologie du commencement, le design précis... avec une volonté de vouloir quelque chose plutôt que rien.  

Un Dieu omnipotent, omniscient, tout en étant bienveillant, est impossible alors que le concept de la vie ne peut se résoudre qu'avec des questions sans réponses définitives et des contradictions. 

"Définissez-moi ce que vous entendez par Dieu et je vous direz s'y j'y crois", disait Albert Einstein. 

Einstein n'a pas pu démontrer sa théorie de l'existence d'un Dieu.

Peur du ridicule, il la cachée dans un document codé.

"La dépendance mutuelle est la source de l'être et de la nature des choses dans lesquelles, elle n'est rien qu'elle-même". 

Les mythes de dieux grecs de l'Iliade et de l'Odyssée dans lesquels tous les acteurs ont peur des dieux et même les dieux entre eux. 

Un S&V sortait en page de garde "Les croyances expliquées par les maths"  avec Kurt Gödel qui y ajoute le concept ontologique de "perfection" en considérant que l’existence de Dieu est nécessaire pour des raisons anthropologiques, neurologiques et culturelles.

La question reste : y a-t-il un dessein derrière tout cela, voulu par un dirigeant qui suit un projet grandiose pour créer dans ce qui existe ou est-ce tout simplement une relation de causes à effets qui s'enchaînent sans fin ?

 En théologie, le dessein intelligent est un acte de création selon la providence. 

Les sciences peuvent être aussi considérées comme des croyances tant qu'elles ne sont pas vérifiées et validées par l'expérience.

Tout est dans tout et inversement. Un tout dont il faut trouver les relations les plus adéquates entre sciences et croyances même s'ils sont à priori antagonistes et incompatibles.

Les religions fonctionnent grâce à quelques dogmes et doctrines auxquels le croyant adhère par la foi dans un état d'adhésion personnel métaphysique, réfléchie et active en relation aux éléments fondamentaux de sa religion.

Les philosophes se doivent de s'extraire des croyances fixées.

Les mécréants ont un manque de foi qui baigne dans la l'incrédulité en restant sceptique en toutes choses dans un état intermédiaire par la méthode du pyrrhonisme à comparer et à s'opposer à tout afin d'atteindre la tranquillité d'esprit par l'ataraxie.

Libre à tous d'être croyant ou mécréant comme je le suis.

Un brin d'affabulation et d'humour est seulement parfois nécessaire pour progresser par l'absurde. 

Einstein n'a-t-il pas pensé que l'homme pourrait n'être qu'une des phases de l'évolution comme une autre dans l'univers. Il n'a pas imaginé une autre forme de vie plus intelligente ou plus consciente encore dans les 4 milliards d'années de vie de la terre qui reste de ces les 15 milliards de la génération du Cosmos ?

J.R. dos Santos l'a imaginé dans ses livres suivants.

Je les ai traité avec les titres que j'ai adapté aux circonstances de ""La clé de psi ψ"

", de "Il suffit parfois d'un signe venu d'ici", de "Rêve d'immortalité par l'IAG ? (1-2)

Son dernier livre "Ames animales", je n'ai pas encore lu. Peut-être un jour. 

0.jpg

0.jpg

0.jpg

0.jpg

Le Nobel de physique 2022 récompense les travaux sur l'intrication quantique du français Alain Aspect (dont le livre parlait), de l'américain John F. Clauser et de l'autrichien Anton Zeilinger qui dit que deux particules quantiques sont parfaitement corrélées, quelle que soit la distance qui les sépare.

Si les particules peuvent être solidaire, pourquoi pas nous dans un cantique ?

Aux allergiques des sciences, pourquoi ne pas les remettre ?
Pasquale Nardone qui ramène sa Science tous les dimanches, nous raconte ce que sont les Nobel improbables, les ig-Nobel qui sont là pour rire mais aussi pour faire réfléchir.

podcast

.

Aux allergiques des technologies, pourquoi ne pas les remette en question podcast

 ?

Il y a dix ans, un designer anglais a pensé qu'il pouvait créé un objet technologique aussi simple qu'un grille-pain par lui-même. Il a dû y renoncer et à se résoudre à retourner au grille-pain traditionnel
podcast

.

En fait tout est une question de point de vue et de personnalité.

On peut se sentir parfois servile devant la nature et parfois en simples petits dieux, chacun de son côté face aux conneries d'un Dieu qui aurait eu l'idée de faire de telles énormités et d'erreurs de calcul exponentiel et infinitésimal en passant par les nombres imaginaires..

Le point de vue de la plume de Thomas Gunzig au sujet de la "bucherisation" de sa famille me revient en mémoire et du coup, je me sens tout petit
podcast

.

Tout peut se réaliser par ce qui semble techniquement, scientifiquement ou religieusement possible.

Il faut seulement se rappeler qu'une création de matière n'apporterait pratiquement rien d'autre que du hardware si le software et l'imagination du théoricien, ne venaient à son secours en apportant l'étincelle de la création. 

Allusion

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.38/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Laconique Laconique 5 octobre 20:17

    C’est dommage qu’avec toutes vos qualités vous vous enfermiez dans ce positivisme à courte vue et content de lui-même. Vous valez mieux que ça.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 octobre 06:53

      @Laconique bonjour,
       Que vaut-on réellement une fois retraité ? 
       Courte vue ?
       Pourriez-vous vous expliquer ?
       Mon billet définitif se trouve sur mon site depuis ce matin.
       Un intéressant testament de Isaac Azimov y a été ajouté 


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 octobre 07:09

      Le positivisme est une doctrine qui se réclame de la seule connaissance des faits, de l’expérience scientifique.
      La philosophie positive est l’ensemble du savoir humain, disposé suivant un certain ordre qui permet d’en saisir les connexions et l’unité et d’en tirer les directions générales pour chaque partie comme pour le tout. Elle se distingue de la philosophie théologique et de la philosophie métaphysique en ce qu’elle est d’une même nature que les sciences dont elle procède, tandis que la théologie et la métaphysique sont d’une autre nature et ne peuvent ni guider les sciences ni en être guidées ; les sciences, la théologie et la métaphysique n’ont point entre elles de nature commune. Cette nature commune n’existe qu’entre la philosophie positive et les sciences.

      J’ai une formation scientifique qui s’est seulement déviée vers les technologies numériques.
      Ma devise est « tout est dans tout et inversement ».
      Je ne peux être plus clair.


    • Laconique Laconique 6 octobre 10:45

      @Réflexions du Miroir

      Ma non ci sono solo i fatti nella vita ! C’è anche la poesia, l’arte, la complessità della vita. L’uomo è un essere culturale, e la Bibbia è soprattutto il prodotto di una cultura, di un misto di culture. Non si può liquidare tutta la cultura umana in questo modo, con formule perentorie.


    • @Réflexions du Miroir Ma réponse est simple". Un homme se présente devant la porte Dieu et dit : mais elle est fermée. Trois fois de suite. Et Dieu de REpondre : mais c’est parce que vous ne voyez pas qu’elle est ouverte. Souffrez-vous de cataracte ???


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 octobre 13:55

      @Laconique
      Je vais traduire votre intervention avant de la commenter :
      « Mais il n’y a pas que des faits dans la vie ! Il y a aussi la poésie, l’art, la complexité de la vie. L’homme est un être culturel, et la Bible est avant tout le produit d’une culture, d’un mélange de cultures. On ne peut pas liquider toute la culture humaine de cette façon, avec des formules péremptoires ».


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 octobre 14:12

      Comme je le lisais dans le préambule du livre de Stephen King « Si ça saigne »
      « Les journalistes le savent : si ça saigne, l’info se vend. »
      Il n’y a pas que les journalistes. Les rédacteurs d’Avox, aussi.
      Il faut être négatif en tout, ce qu’on écrit.
      Est-ce cela la culture d’aujourd’hui ?
      Est-ce un problème des générations les plus récentes avec formules péremptoires ?
      On ne rêve plus. 
      Tout est devenu factuel.
      Est-ce de cela dont vous parlez en disant qu’il ne faut pas liquider le culture humaine ?


    • Laconique Laconique 6 octobre 15:16

      @Réflexions du Miroir

      Ma il problema è con Lei ! Lei !

      « Incohérence... En architecte de l’Univers, il aurait eu tout loisir en tant que créateur de le faire sans figure anthropomorphique, paternaliste, moralisatrice comme il est dit dans la Bible. »

      Come si può scrivere tale cose ? Tutto questo è pérentorio, pérentorio. Lei non conosce la Bibbia !


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 09:38

      @Laconique,
       La religion islamique n’est pas tombée dans ce piège de la figuration.
       La représentation figurée dans les arts de l’Islam, c’est-à-dire, la production d’images figuratives d’êtres vivants (animaux et humains), et en particulier des prophètes, dont Mahomet, fait l’objet de débats complexes dans la civilisation islamique. Pour la Bibliothèque Nationale de France, « L’absence de la représentation de Dieu reste une constante, néanmoins des peintures de scènes religieuses existent dans d’autres œuvres, essentiellement en milieu persan et turc, jamais dans le monde arabe » d’autant plus que l’islam naît dans un monde sans image


    • Voici mes propres réflexions. Mais l’auteur de l’article ne connaît pas l’arbre séphirotique. Hier, j’ai discuté de la différence entre Prométhée le VOLEUR de feu (technologie : transhumanisme, gpa, pma,. I.A., et la suite). Prmoéthée voulait « Tuer » dieu les père ZEUS et même le dépasser (hubrys-Babel). Prométhée contrairement au forgeron Héphaïstos (tubal-cAîn de la tribu de Japhet-remarquons l’introduction du divin « H » circoncision petit fils d’Hénoch-saturne) n’était PAS le fils de Zeus, mais du Titan Japet (dans « H »). Héphaïstos ou Tubal Caîn était le fils de dieu. il avait la marque de son appartenance. Comme Oedipe, il était boîteux. Cette « infirmité le désignait comme véritable fils de dieu. POURQUOI ? Parce que dieu est avant tout : HUMLILITE-SAGESSE) et pas orgueuilleux (Prométhée). Voici ce que j’ai dépose sur le site de la fin du monde selon Messian : Bonjour, cette, nuit j’ai fait un rêve inouï. Un peu suite à votre article. Dans le ciel oiseaux très colorés. Et je me suis replongée dans Ezechiel. Ce que j’ignorais, Ezechiel vient de l’ANCIEN TESTAMENT. Il dit que Gog et Magog feront disparaître Israël. Mais quelque chose ne colle pas avec Israël. Israël, c’est la tribu de Sem (Noé). Et dans la torah comme l’A.T., l’homosexualité est clairement condamnée. Et Israël a fait passer le mariage homosexuel. Ce qui est incompatible. Le grand rabbin juif de france l’a dit clairement. Cela va se retourner contre nous........ Israël n’a-telle pas été comme la Belgique la PLUS TOUCHEE par le Covid....... ? Etrange non,..... La tribu de Sem est patriarcale, celle de Japhet (orthodoxe-gnostique), intègre le féminin, et la tribu de cham plus matriarcale (Freud : la femme, ce continent noir...). La tribu de Japhet est au milieu de l’arbre séphirotique. elle intègre l’orthodoxie grecque : le DAATH, c’est connais-toi toi-même de Socrate qui était grec. Serons-nous un jour capables de faire entrer la tribu de Japhet dans la tente de Sem.... Ou intégrer le féminin Sacré : ou la SOFIA... ? Héphaïstos lui, ne VOLA pas le feu à Zeus, il s’iditenfia à son père (c’est en forgeant qu’on devient forgeron, pas en volant). Revenons au mythe de Prométhée le génie en technologie (électricité). Il fabriqua PANDORA. Mais Pandora est une allusion PHALLIQUE : Le Dieu Pan ityphallique. Elle est séductrice, menteuse (instruite par Hermès le dieu du commerce, aguichante). Bref, un femme PHALLIQUE, projection de l’homosexualité refoulée de Prométhée (les homos se retrouvent le plus souvent dans la haute couture, ils sont doués pour »mentir", sur l’âge, les défauts physique, botox...). Voici ma réfléxion. Ce n’est pas la femme qui est à l’origine du malheur : Mais l’envie du phallus (narcissisme)... contre humilité.


      • amiaplacidus amiaplacidus 6 octobre 09:59

        @Mélusine ou la Robe de Saphir qui dit : « Voici mes propres réflexions ».

        Mélusine ou le miroir. 


      • @amiaplacidus Ne pensez pas que je m’attends à ce que mes réflexions plaisent. Ce n’est pas le but recherché. Le séducteur, c’est le diable....


      • Si notre reste de civilisation court à sa fin. C’est à cause de sa régression « narcissique » qui n’entendait même pas ECHO. Il finit noyé dans son image : Déluge. Héphaïstos était dit LAID. Et pourtant avec son art, il réussit à séduire les femmes. C’était lui le véritable DIEU. Même si les grecs vantaient la « beauté », il plaçait plus haut celle de l’âme. Une homme laid qui pouvait créer d’aussi belles oeuvres, ne pouvait qu’être « beau » dans son âme et égal à Dieu.... Et Vadim créa : NARCISSE.


        • Corrigé : Voici mes propres réflexions. Mais l’auteur de l’article ne connaît pas l’arbre séphirotique. Hier, j’ai discuté de la différence entre Prométhée le VOLEUR de feu (technologie : transhumanisme, gpa, pma,. I.A., et la suite). Prométhée voulait « Tuer » dieu le père ZEUS et même le dépasser (hubrys-Babel). Prométhée contrairement au forgeron Héphaïstos (tubal-cAîn de la tribu de Japhet-remarquons l’introduction du divin « H » circoncision petit fils d’Hénoch-saturne) n’était PAS le fils de Zeus, mais du Titan Japet (dans « H », comme Abram et abra« h »am). Héphaïstos ou Tubal Caîn était le fils de dieu. Il avait la marque de son appartenance. Comme Oedipe, il était boîteux. Cette « infirmité« le désignait comme véritable fils de dieu. POURQUOI ? Parce que Dieu est avant tout : HUMLILITE-SAGESSE) et pas orgueuilleux (Prométhée). Voici ce que j’ai déposé sur le Site de la fin du monde selon Messian : Bonjour, cette, nuit j’ai fait un rêve inouï. Un peu suite à votre article. Dans le ciel des oiseaux très colorés. Et je me suis replongée dans Ezechiel. Ce que j’ignorais, Ezechiel vient de l’ANCIEN TESTAMENT. Il dit que Gog et Magog feront disparaître Israël par Rosh (Russie orthodoxe). Mais quelque chose ne colle pas avec Israël. Israël, c’est la tribu de Sem (Noé). Et dans la Torah comme l’A.T., l’homosexualité est clairement condamnée. Et Israël a fait passer le mariage homosexuel. Ce qui est incompatible. Le grand rabbin juif de France l’a dit clairement. Cela va se retourner contre nous........ Israël n’a-telle pas été comme la Belgique la PLUS TOUCHEE par le Covid....... ? Etrange non,..... La tribu de Sem est patriarcale, celle de Japhet (orthodoxe-gnostique), intègre le féminin, et la tribu de Cham plus matriarcale (Freud : la femme, ce continent noir...). La tribu de Japhet est au milieu de l’arbre séphirotique. elle intègre l’orthodoxie grecque : le DAATH, c’est connais-toi toi-même de Socrate qui était grec. Serons-nous un jour capables de faire entrer la tribu de Japhet dans la tente de Se ?.... Ou intégrer le féminin Sacré : ou la SOFIA... ? Héphaïstos lui, ne VOLA pas le feu à Zeus, il s’identifia à son père (c’est en forgeant qu’on devient forgeron, pas en volant le feu). Revenons au mythe de Prométhée le génie en technologie (électricité). Il fabriqua PANDORA. Mais Pandora est une allusion PHALLIQUE : Le Dieu Pan ityphallique. Elle est séductrice, menteuse (instruite par Hermès le dieu du commerce, aguichante). Bref, une femme PHALLIQUE, projection de l’homosexualité refoulée de Prométhée (les homos se retrouvent le plus souvent dans la haute couture, ils sont doués pour »mentir", sur l’âge, les défauts physiques, botox...). Voici ma réfléxion. Ce n’est pas la femme qui est à l’origine du malheur : Mais l’envie du phallus (narcissisme)... contre humilité. Nous sommes une année 22 en hébreux : LE TAV. Qui signifie : la vérité. Les masques tombent..... Le botox se durcit et fige le visage.... Les dieux des médias aussi : PPDA, DUHAMEL, KOUCHNER, ANNE SINCLAIr. Il est vrai que pour passer à la télévision, il vaut mieux être BEAU. Les maquilleurs sont au service..... Mais ce temps là est terminé...... Dieu signifie Lumière. Etre mis en lumière (l’inconscient de conscient) n’est-ce pas montrer sa vérité toute nue..... ? 


          • Miroir, oh mon beau miroir. Suis-je la plus belle ??? Dieu créa l’homme à son image... Imparfait et narcissique....


            • Attention, Pluton, Hadès le forgeron entre dans le signe du verseau uranien (l’uranien pour les anglais sont des homosexuels). Ganymède ou l’échanson de Zeus). Le verseau, c’est le progrès et la technologie. Maison 11. Rappelez-vous le 11 septembre. L’hubris des deux Tours comme deux 11, qui est foudroyé. Les Etats-Unis qui en prenait en pleine poire pour se croire les plus forts et les plus beaux. Nous on a Marilyn. Rita Hayworth (seule femme avec laquelle Brialy a eu une relation sexuelle...)... Des tours phalliques gigantesques.... 


              • Les Etats-unis ou Japet le Prométhéen. 


                • Tout le monde sait que KEN de Barbie est HOMO. 


                  • Nous sommes un 6. ou la carte de l’amoureux. on voit un homme hésiter entre une envouteuse sédustrice et une femme sage. Cupidon au dessus est aveugle, pas toujours... (on reconnaît le mythe de cendrillon). Le regard de l’homme est tourné vers la plus séductrice.... https://www.elle.fr/Astrologie/Dossier-Astro/Tarot-de-Marseille-signification-des-22-Arcanes-majeurs/06-L-Amoureux-Getty. C’est l’inverse du mythe de Salomon qui est aussi lié au chiffre six....


                  • Étirév 6 octobre 08:39

                    Dans la première éclosion de la pensée humaine, l’homme jeta autour de lui un regard, étonné d’abord, puis interrogatif. Tout ce qui l’entourait était mystère ; il voyait partout des effets produits par des causes inconnues ; il apercevait planant par-dessus toute la nature, une force immense, une puissance qui semblait tout diriger, sa vie comme le reste.
                    Les observations qu’il fit autour de lui pendant ces premiers jours de son histoire, durent être empreintes d’une grande précision, car lorsqu’il eut l’idée de définir, d’expliquer, de représenter cette puissance inconnue, il lui donna des attributs qui sont bien réellement ceux de la « force » qui régit le monde cosmique et le monde organisé. Il avait donc tout aperçu, tout deviné ; à défaut de science il avait l’intuition. Dans toutes les mythologies de l’antiquité, ces derniers vestiges des conceptions primitives, nous voyons la force personnifiée dans toutes ses manifestations ; chacune d’elles reçoit mille noms : on les appelle des Dieux. Les Dieux sont les principes qui gouvernent le monde.
                    Or, quelle que soit la corruption apportée plus tard à l’idée que représente le mot « Dieu », on n’a jamais pu en changer la signification primitive. Dieu est toujours resté « un principe qui gouverne le monde ».
                    Existe-t-il donc réellement un principe tout-puissant, qui soit à la fois l’origine et la cause de tous les phénomènes de la Nature, un principe qui donne et entretient la vie, un régulateur permanent qui soit si nécessaire et si évident que l’homme primitif, malgré son ignorance, le découvrit spontanément dans la Nature ?
                    DIEU ?
                    NB : La folie des hommes n’a d’égale que la folie des dieux qu’ils ont créés


                    • @Étirév je note : plus est claire et nette la vision du passé et plus le présent s’éclaire. EXACT. Prométhée et celui qui voit le futur. Et est fixé au progrès ...de son phallus (celui qui pisse plus loin : UR : urine). Mais ne regarde ni le présent, ni le passé..... Il évite de passer par derrière qui le confronterait à son géniteur, son père qui est derrière (initiation chez les grecs). Il n’intègre pas la soumission anale à son père : le TEMPS. Il veut tout. Tout de suite et saute l’étape Saturne (Hénoch). Le huit en hébreux, c’est HEITH qui signifie : barrière (tu n’es pas mûr : on saute, PMA, GPA...). Le phallique veut aller vite. D’où l’expression : démarrage en chapeau de roue : Démarrer sur les chapeaux de roues renvoie donc à un démarrage rapide, avec une certaine précipitation ou des circonstances inattendues. Cette expression s’applique donc aux voitures, mais par extension à toute situation qui prend un rythme parfois inconsidéré. Et pas toujours positif. Et donc arrêt, Covid, confinement. retour à la case de départ. Je me rappelle les propos de mon père : Michèle, avant de démarrer, toujours attendre que le moteur soit chaud....autrement tu uses ton moteur....


                    • Abel et Caîn. Caïn travaille, il retourne la terre. respecte les saisons et pourtant dieu préfère le cadeau de son Abel qui n’en fout pas une. On comprend le pronfond sentiment d’injustice. Mais il faut comprendre ce qui est sous-jacent. Caïn tue son frère. Premeir meurtre marquant de l’histoire. Mais, et il y a un mais... Il est chassé de l’EDEN MATERNEL OU IL N’EST PAS NECESSAIRE DE TRAVAILLER (état foetal), et reçoit en échange de son difficile parcours (le juif dans l’image de l’ermite, le TAV qui le protège).... Parce qu’il est le véritable élu..... D’ailleurs Eve fait un second enfant qui est le parêdre de Caîn : SETH. Un autre meurtrier. Qu’en tirer ???? Que le meurtre est abominable, certes. Mais que le meurtre de l’esprit l’est encore plus......


                      • Et qu’est-ce que l’esprit ? : ce qui nous différencie de l’animal. Réfléchit avant d’agir...


                        • Pourquoi Pluton est-il appelé le riche. V.I.T.R.I.O.L. DAATH. VITRIOL est l’acronyme latin pour Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, c’est-à-dire en français : « Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée ». Le Daath correspond bien au chiffre QUATRE. DAAT-DALET. Pourquoi. Parce que le quatre symbolise la solidité (TABLE de la LOI). Quatre : dalet, Huit (deux fois quatre) (Heith), et 22 (400). La mort au tarot (40. Le chiffre 40 apparaît partout dans la Bible : la quarantaine..... Un temps mort en activité. Mais pas pour se reposer et réfléchir... Pour les catholiques, les nombre pairs sont dit mauvais car féminins...... Et pourtant, c’est la mère qui éduque à la phase anale,.... le quatre en chimie est le bérylium ou béryl. Étymologie. Du latin beryllus , lui-même du grec ancien βήρυλλος, bếrullos, « cristal de la couleur de l’eau de mer », cité pour la première fois par Pline l’Ancien dans son Histoire naturelle en 77 apr. J. -C. Faites votre choix : L’émeraude, du latin, smaragdus signifie « cœur de pierre », cette pierre de couleur verte est l’une des quatre pierres précieuses avec le rubis, le saphir et le diamant. C’est un minéral qui appartient à la famille des béryls.


                          • Noêl, c’est la fête du petit jésus. Mais la véritable naissance de Jésus en CHRIST se fait 14 jour après, le temps d’être INITIE et devenir ROI (Epiphanie ou fête des ROIS, fête orthodoxe). C’est Noun ou la tempérance en Hébreux..... La gardienne du grand oeuvre. 

                            14. NOUN, la Gardienne du Grand Oeuvre

                             - Valeur numérique : 50

                             - Signe astrologique : Le Scorpion

                             - Signification : Le Poisson

                             - Rayonnement : Vert émeraude soutenu.


                            Il a vécu l’épreuve du scorpion où se trouve PLUTON  le riche.

                            Notions - Clefs :

                             - La rencontre avec son Ombre (DAATH-PLUTON)

                             - Moments de grands changements, basculements...

                             - Apprendre la Patience

                             - La Vierge noire

                            http://soleildelumiere.canalblog.com/archives/2013/01/23/26241458.html. Quatorze ans, c’est l’entrée dans la maturité. Moment pénible pour les adolescents. ACNE, rêgle pour les filles. Retour du conflit oedipien. Papa n’a pas d’acné. Je ne suis pas mûr, je bourgeonne...



                            • Pour plaire allez sur fessebouc...


                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 octobre 14:14

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                Je suis naturel. Rien à foutre de plaire.
                                Sur face de book, comme sur avox, j’y suis pour tester ce qui est contemporain dans les relations humaines.
                                C’est plus souvent triste que joyeux. 


                              • La Question de Noun

                                «  O mon Enfant, c’est le moment d’un grand changement dans ta vie. Mais n’oublie pas que la transformation est avant tout intérieure,même si elle se manifeste aussi extérieurement. Alors, acceptes-tu de lâcher les anciens repères ? Qu’est-ce qui te retient encore  ?

                                Ne sois pas impatient. Au plus profond de toi, une prisonnière appelle sa délivrance : les Intelligences de Lumière l’ont entendue, le Roi est en marche pour la libérer de l’ancien. Mais ce Roi n’est autre que la Splendeur de ton Etre divin. Alors viens dans ma Lumière, bien-aimé. C’est le moment de dire »oui« au Nouveau, oui à la Vie !

                                Vois un allié dans ton corps physique. Il a hérité de mémoires vieilles de nombreux millénaires d’oubli de Dieu. Il n’est pas habitué à être aimé et compris. Invite-le donc aux Noces !

                                Ouvre-toi à mon rayonnement émeraude, et Je t’enseignerai le chemin de l’alchimie spirituelle. Le Saint Graal rayonne au plus profond de toi, au-delà du voile obscur.Aimeet accepte tout ce que tu es, tout ce que tu portes encore, sans rien juger. Invite toutes les régions de ton être à cet Amour qui transcende toute noirceur, et tu trouveras dans les profondeurs de la Terre, de ton corps, un trésor fabuleux qui t’attend depuis la nuit des temps.  »


                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 octobre 14:36

                                  Je n’avais pas remarqué.

                                  Il y a un autre article précurseur avec le même thème. 


                                  • Taverne Taverne 6 octobre 22:26

                                    Salut Guy,

                                    La formule de Dieu ? Ne cherche plus : c’est la Vie. La voilà la formule de Dieu. Seul le vivant est digne d’intérêt. Le proton n’a rien de vivant et son changement d’état m’indiffère. Si j’étais croyant, je n’y verrais pas la main de Dieu. Mais je suis croyant d’une certaine manière puisque je crois à l’art, à la poésie, à la grandeur de la conscience humaine. 


                                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 octobre 07:29

                                      @Taverne
                                      Salut Paul,
                                       Merci pour cette constatation.
                                       C’est exactement ce que je pense et que j’ai essayé de transmettre comme message.


                                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 octobre 18:07

                                      @Réflexions du Miroir et Taverne

                                      C’est sûr que la grandeur de la conscience humaine on en a bien pris la mesure au XXe siècle avec les deux guerres mondiales et on va vite avoir un rappel avec l’affaire ukrainienne.
                                      Vous avez fait le choix (plus ou moins conscient) de suivre le Zeitgeist anti-religieux des sociétés occidentales depuis grosso modo la Révolution. Quand ces sociétés se seront effondrées, amenant une guerre de tous contre tous, vous verrez l’irrationalité de la conscience humaine hypostasiée, vous comprendrez alors la rationalité du religieux dont l’humain est issu smiley


                                    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 7 octobre 18:13

                                      @Luc-Laurent Salvador

                                      Mes salutations, je souscris.. smiley


                                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 7 octobre 18:48

                                      @Luc-Laurent Salvador
                                       
                                       ’’Quand ces sociétés se seront effondrées, amenant une guerre de tous contre tous, vous verrez l’irrationalité de la conscience humaine hypostasiée, vous comprendrez alors la rationalité du religieux dont l’humain est issu ’’
                                       
                                       Moins par moins ça fait plus : l’humain étant irrationnel il lui faut une idéologie irrationnelle pour remettre les chose à l’endroit.
                                       
                                      J’ai bon ?


                                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 08:05

                                      @Luc-Laurent Salvador
                                      « Choisir le Zeitgeist anti-religieux de sociétés occidentales », dites-vous.
                                      Je dis que c’est toujours un choix qui vient en grande partie de génération en génération.
                                      Quand on a au moins deux générations qui précèdent qui ne croient pas ou qui croient, on ne peut que suivre le mouvement de rejet ou d’acceptation ou

                                      de la croyance.
                                      C’est pour cela que la religion chrétienne parvient à survivre pendant deux mille ans. 


                                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 08:11

                                      @Francis, agnotologue
                                       J’ignore s’il y a bon de croire ou de ne pas croire.
                                       En 2005, j’ai essayé d’analyser cette volonté de croire en questionnant ceux qui en font partie et je n’y suis pas parvenu.
                                       J’ai écrit ensuite un billet en 3 parties « Le ciel pour horizon »
                                        


                                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 octobre 08:42

                                      @Réflexions du Miroir
                                       
                                       mon commentaire n’étant pas en rapport avec votre article, j’aurais tort de me plaindre de la réponse ’à coté’ que vous vous êtes donné la peine d’y apporter.
                                       
                                       smiley
                                       
                                      ps. je n’ai pas lu votre article, et je m’en excuse : les discours rationalisant sur dieu ne peuvent amha, qu’en détruire la magie. Oui, magie est le mot.
                                       
                                      « tout discours sur dieu qui n’est pas d’adoration est vain » anonyme
                                      « La foi stupide ne peut que déplaire à Dieu. » Jules Renard

                                      ps. je n’attends pas de réponse de Luc-Laurent, il me boude depuis peu. Mais pas de pb, je me garderai bien de croire que je l’ai vexé ...


                                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 08:47

                                      @Francis, agnotologue
                                       J’ai aussi vexé pas mal de monde quand j’ai publié ici, le billet 
                                      Ma vision de la situation actuelle - AgoraVox le média citoyen

                                       Dès que l’on sort de la masse des opinions des gens, on parvient toujours à vexer.
                                       La semaine prochaine, j’y reviendrai et peut-être vexerai-je les âmes sensibles.


                                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 octobre 08:48

                                      @Réflexions du Miroir

                                       
                                      svp, ne vous méprenez pas sur cette phrase :
                                      « les discours rationalisant sur dieu ne peuvent amha, qu’en détruire la magie. »
                                       
                                      Si je n’ai pas lu votre article superbe sans aucun doute, c’est parce qu’il est très long et que je n’ai pas besoin d’arguments, ni pour croire ni pour décroire.
                                       
                                      Cordialement.


                                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 octobre 07:43

                                      Extrait de la préface avec la réponse de Einstein : 

                                      – Vous savez, dans mon enfance, j’étais un garçon très religieux. Mais, à 12 ans, j’ai commencé à lire des livres scientifiques, ces bouquins de vulgarisation, je ne sais pas si vous connaissez…Je suis arrivé à la conclusion que la plupart des histoires racontées dans la Torah n’étaient que des récits mythiques. J’ai cessé d’être croyant presque du jour au lendemain. Je me suis mis à réfléchir à la question et je me suis aperçu que l’idée d’un Dieu personnifié était quelque peu naïve, voire puérile. Il s’agit d’un concept anthropomorphique, une chimère forgée par l’homme pour tenter d’influencer son destin et lui offrir une consolation dans les moments difficiles. Comme nous ne pouvons pas dominer la nature, nous avons inventé cette idée qu’elle était gérée par un Dieu bienveillant et paternaliste qui nous écoute et nous guide. C’est une idée très réconfortante d’avoir créé l’illusion que, si nous prions beaucoup, Il contrôlera la nature et satisfera nos désirs, comme par magie. Et quand les choses tournent mal, comme nous ne comprenons pas qu’un Dieu aussi bienveillant ait pu le permettre, nous disons que cela doit obéir à quelque dessein mystérieux et nous voilà rassurés. Or ceci n’a pas de sens…


                                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 8 octobre 07:26

                                        A ma précédente réaction plutôt critique sur le fond, je dois quand même ajouter des compliments pour la densité du contenu proposé. Je vois là un remarquable effort pour faire le tour de l’actualité de la question de Dieu et j’apprécie d’autant plus que j’en suis moi-même incapable. Car je veux bien boire l’océan (d’information) mais pas le régurgiter. Je préfère me concentrer sur l’essentiel, ce qui fait le sel de la question smiley


                                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 08:18

                                          @Luc-Laurent Salvador
                                           J’écris un journal personnel sur mon site pour avoir le plaisir de les relire des années après pour reconnaitre l’évolution.
                                           Je présente certains de mes billets sur Avox dans une préversion, sans plus.
                                           Je sais pourtant que vu que les documents annexés, podcasts, vidéos pour être complets ne seront pas digérés par des lecteurs, trop pressés de donner leurs commentaires personnels qui n’auront même pas de lien avec l’article.
                                           Ici, le but n’est pas le même.
                                           smiley 


                                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 08:32

                                          Bonjour,

                                           Je n’ai introduit dans l’article que la version courte de l’interview de J.R. dos Santos.

                                           La version complète de 1h50 est à cette adresse 


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 08:43

                                            Le pourquoi de la croyance est lié à la volonté d’avoir une autorité suprême sur laquelle la personne peut compter.
                                            « Le cerveau est câblé pour obéir »


                                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 octobre 08:55

                                            @Réflexions du Miroir
                                             
                                             « Le cerveau est câblé pour obéir »

                                             
                                            Le cerveau des moutons est câblé pour obéir. Nuance.
                                             
                                            Milgram a falsifié les données pour accréditer sa thèse qui ne peut que plaire au Prince.


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 09:31

                                            @Francis, agnotologue
                                             Il m’a plu. Donc je suis un Prince.  smiley


                                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 octobre 10:46

                                            @Réflexions du Miroir
                                             
                                             On ne peut pas écrire « je suis un Prince ». Il n’y a pas deux crocodiles dans le même marigot : La majuscule est réservée à un seul : Le Prince.


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 19:40

                                            @Francis, agnotologue
                                             C’est encore un problème et une invention de l’esprit français avec son orthographe.
                                             Je m’appelle donc LE PRINCE et je suis le seul..
                                             C’est plus clair ?


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 19:46

                                            Je ne sais si vous regarder la télé.
                                            Hier, il y avait sur ARTE « Dans le secret des hiéroglyphes ».
                                            Champollion a consacré sa vie de recherche pour comprendre l’esprit des Egyptiens anciens par l’écriture.
                                            Il n’y avait que des majuscules.
                                            Son problème n’était pas là.
                                            Il a résolu cela avec la pierre de Rosette et les cartouches contenant les noms des pharaons.
                                            Qu’a-t-il découvert ?
                                            Que la religion chrétienne n’avait rien inventé. 
                                             


                                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 octobre 20:59

                                            @Réflexions du Miroir
                                             
                                             il ne suffit pas d’aligner des mots pour faire sens.
                                             
                                            Le Prince ou le prince ça signifie celui qui règne.


                                          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 21:07

                                            @Francis, agnotologue
                                             Là, je suis obligé de rappeler une anecdote qui entre parfaitement ici, dans les commentaires
                                             Un jour, je reçois un coup de sonnette chez moi.
                                             Monsieur, je viens vous parler de Dieu, dit une voix féminine.
                                             Surtout ne partez pas, je descends. J’aime apprendre ce que disent les gens de moi.
                                            Malheureusement, quand je suis arrivé au rez-de-chaussée, il n’y avait plus personne.
                                            Alors, parlez de PRINCE, cela fait un peu ringard, non ?
                                             smiley smiley  


                                          • SilentArrow 8 octobre 08:58

                                            La formule de dieu est très simple : c’est la limite de x + i / x lorsque x tend vers zéro, i étant la racine carrée de -1.

                                            Une partie réelle nulle et une partie imaginaire infinie.


                                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 10:08

                                              @SilentArrow,
                                               J’ai quelques billets sur la question :
                                               « La Création du monde dans un Big Bang, mais encore..
                                                »Le mystère de la numérologie« place le »3« comme place privilégiée »
                                               Je suis plutôt un matheux.  
                                               « Puisque les maths expliquent le monde » 
                                               Les mathématiques sont le berceau de la croyance américaine.
                                               « Le Cosmos cohabite avec l’univers mathématique » dans lequel je fais revivre les frères Bogdanov.



                                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 octobre 10:37

                                              @Réflexions du Miroir
                                               
                                              ’’ Le monde est-il mathématique ? ’’
                                               
                                              je n’ai pas regardé cette vidéo, mais j’anticipe en disant que selon moi, le principe premier duquel découlent les lois physiques et mathématiques de l’univers matériel que nous observons est le principe nommé le Rasoir d’Occam.


                                            • SilentArrow 9 octobre 16:11

                                              @Réflexions du Miroir

                                              Ma formule de dieu, ce n’était qu’une boutade.

                                              Quant aux frères Bogdanov, je sais qu’ils ont été la cible de nombreuses critiques, pas toujours injustifiées, mais je retiendrai d’eux qu’ils ont essayé de communiquer leur enthousiasme pour les maths et la physique.


                                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 19:52

                                              @SilentArrow
                                               J’avais bien compris.
                                               Mais je dois avouer que quand j’ai lu certaines des déclarations des Bogdanov, j’ai espéré que c’était de l’humour.
                                               Mais, côté positif, cela leur a permis de devenir célèbre et d’avoir de recevoir des revenus importants de leurs croyants par leurs livres très bien décorés. 


                                            • Pascal L 8 octobre 13:52

                                              Dieu échappe à la science, mais pas à la connaissance. Si Dieu existe, il est forcément en dehors du Big Bang et donc aussi du temps qui ne peut avoir de prise sur lui. Même si nos appareils de mesure ne peuvent « connaître » Dieu, il n’est pas inaccessible à la rencontre, ce qui signifie qu’une partie de nous même n’est pas de notre monde matériel. Vous trouverez des centaines de témoignages de ces rencontres sur Internet que vous ne pouvez pas rejeter d’un revers de la main. Etudiez-les, cherchez les convergences et les divergences pour établir une vraisemblance. Rencontrez-vous même Dieu en utilisant l’expérience de ceux qui l’ont fait avant vous. Après cette rencontre, vous savez où se trouve la vérité, même si personne ne la possède. Après cette rencontre, vous savez que la Bible contient beaucoup de mythes, mais que ces mythes disent quelque chose de Dieu et de Dieu uniquement, telle que les témoins l’ont compris. N’y cherchez pas d’autres vérités (science, histoire...) qui ne sont que de l’interprétation humaine.

                                              Vous faites beaucoup d’efforts pour trouver une vérité qui vous corresponde, mais Dieu n’est jamais là où nous le cherchons. Il faut beaucoup d’humilité et d’amour pour le trouver. C’est lui qui vient à nous et tous nos efforts d’intelligence ne servent pas à grand chose. Dieu vient visiter les personnes les plus pauvres et leur montre un amour infini.

                                              Malheureusement, beaucoup de religions font état de constructions intellectuelles qui ne valorisent que les hommes, dont l’athéisme militant. Fuyez ces religions.


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 20:18

                                                @Pascal L
                                                 On a compris. Vous êtes croyant. Grand bien vous fasse. Pas de problème. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit ici. Il n’est pas question de convertir qui que ce soit. 
                                                 Le Dieu qui se trouve dans cet article n’a aucune relation avec la Bible, la Thorat ou du Coran. C’est un Dieu dont il est question de faire la jonction entre la Science et les croyances.
                                                 A vous lire, on se trouverait face à face entre deux visions militantes d’un même sujet appelé communément « Dieu ».
                                                 Je fuye toutes les croyances comme mécréant complet.
                                                 Si des religions sont à fuir, c’est peut-être celle de l’absance de raisonnement.
                                                 Vous savez quel est mon Dieu ? C’est le soleil.
                                                 Le 3ème épisode de « Le ciel pour horizon » se termine par ces mots :

                                                Moi, sur un chemin parallèle, un soir, attablé devant des mets délicieux, je contemplerai la mer, le ciel et Toi, Soleil, Toi qui, majestueux, descends rougeoyant de tous tes feux, le frémissement de la bise comme cantique. Je saurai que Tu m’auras invité dans Ta Cène et, alors, Ta messe recommencera. Je T’aurai rencontré une fois de plus à mes côtés. Alors, je prendrai photos sur photos, tout excité. Mon Dieu que je serai fier de Te montrer à mes amis ! Et je n’aurai plus jamais peur. Plus peur, car je saurai que le lendemain, au même endroit, à la même heure, Tu seras là, fidèle au rendez-vous, solennel jusqu’à la fin des temps. J’aurai trouvé ainsi mon horizon et une raison de vivre à mon époque !


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 20:40

                                                @Pascal L
                                                 Mon billet « Comprendre la Foi pour un athée » vous démontre la difficulté.


                                              • Pascal L 8 octobre 20:57

                                                @Réflexions du Miroir
                                                je suis chrétien parce que j’ai rencontré Dieu plusieurs fois. Il m’a même donné une guérison impossible par la science ou la nature pour me démontrer sa réalité et me préparer à autre chose.
                                                Je peux témoigner de cette réalité mais je n’ai pas la capacité de vous convertir. Vous pouvez adorer le soleil si cela vous chante, mais le Soleil est un objet qui n’a pas toujours existé. Vous devriez plutôt vous intéresser à ce qui a créé le soleil. Le soleil ne peut pas être à l’origine de la vie, même s’il y participe. Le hasard n’a pas non plus créé la vie, car du chaos, le hasard ne peut créer que plus de chaos, hors nous voyons un cheminement de complexité toujours croissante. Si Darwin a correctement observé les adaptations à l’intérieur des espèces, il n’a jamais observé la création d’une espèce nouvelle avec de nouvelles fonctions. Cela n’a même jamais été observé depuis que l’humanité existe. Cela devrait pouvoir vous interpeler.


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 8 octobre 22:56

                                                @Pascal L
                                                 Tout m’interpèle. Mais comme tout scientifique de formation, je ne peux acquiescer et donc accepter une théorie ou une idéologie, que quand je peux la reproduire autant de fois que je le désir un même phénomène ou d’une observation.
                                                 Vous avez rencontré Dieu plusieurs fois, ok, si vous n’avez pas de photo, cela ne pèse pas grand-chose pour un esprit critique. 
                                                 Le soleil fait partie d’une galaxie des milliards d’autres, c’est évident. Elles se sont créées après un Big Bang d’une masse énorme de matière et se sont écartés en expansion dans le vide sidéral. Nous sommes partis toujours vers plus de chaos.
                                                 La matière aurait pu ne pas exister. Tout aurait pu être des trous noirs.
                                                 Le Big Freeze si l’expansion « se fatigue » ou le Big Crunch peut exister par rebondissement et repartir dans le sens inverse 
                                                 Ce fait est parfaitement constaté aujourd’hui. Nous allons de plus en plus loin dans le temps en se rapprochant du Big Bang dépendant de la vitesse de la lumière  
                                                 Comme il est dit dans l’article, la vie est née d’une ou de plusieurs cellules comme départ à la génération d’une foule de nouvelles espèces dans l’arbre de vie.
                                                 Je pense que nous ne sommes pas la dernière génération sur cette arbre. 
                                                 L’Arbre de Vie dans la Kabbale, représente symboliquement les Lois de l’Univers. Il peut aussi être vu comme le symbole de la Création du macrocosme (l’Univers) que du microcosme (l’Être humain).
                                                 Il faut donc plus de preuves pour me convaincre pour m’interpeler dans votre sens.
                                                 Revenez avec elles et je vous dirai Ok, on peut aller explorer votre idéologie.


                                              • Pascal L 9 octobre 18:12

                                                @Réflexions du Miroir
                                                Vous savez, j’ai aussi une formation scientifique une carrière toute entière consacrée à faire que les résultats de la science servent à quelque chose. J’ai toujours été à la frontière entre les sciences dures et les sciences humaines et si d’un côté nous pouvons transformer une hypothèse en loi dans un domaine déterminé, de l’autre, nous ne pouvons que créer des vraisemblances en cherchant cohérences et incohérences. Dans les deux cas, la méthode est commune, car en aéronautique, une erreur d’un côté ou de l’autre se traduit par un accident, souvent mortel.
                                                Le problème avec Dieu, est que son monde n’est pas celui issu du Big-Bang et il est vain de vouloir utiliser notre technologie faite de matière pour l’aborder. Si je peux le photographier, il n’est forcément pas Dieu. Lorsque Dieu me parle, je n’entends pas de mots mais je sais ce qu’il m’a dit comme si je l’avais toujours su. Ne me demandez pas comment ça marche, je ne sais pas, mais ce qu’il m’a dit s’est toujours réalisé sans que je puisse influencer cet événement. Lorsque j’ai reçu une guérison, il me l’a annoncé trois jours plus tôt, mais je ne savais pas que c’était pour moi. Je l’attendais sur les personnes pour qui j’avais prié. Ce n’est qu’après la guérison que j’ai su qu’elle na pu venir que de Dieu et bien sûr, je n’ai pas invité des témoins à constater... De toutes façons, ils auraient loué mes talents de de magicien et vous n’auriez pas fait mieux. Donc si vous voulez savoir, adressez vous directement à Dieu. Lui seul peut vous apportez les réponses que vous cherchez.
                                                Vous me présentez de belles théories, mais en dehors du Big-Bang dont nous pouvons observer les effets, il n’y a rien d’observable aujourd’hui et probablement rien avant votre décès. Cela me rappelle les milliers de livre d’exégèse de l’islam qui cherchent à expliquer chaque incohérence par une nouvelle histoire, elle même incohérente. Nous sommes dans le domaine de l’excuse et pas de la recherche de la vérité. Dans la Gnose de Princeton, ils ont bien compris que le hasard ne pouvait pas expliquer grand chose, alors ils ont créé une théorie comme quoi chaque particule élémentaire avait une conscience propre qui lui permettait de s’associer intelligemment à d’autres particules. Bien sûr, là encore, il n’existe pas d’observation.
                                                Les chrétiens disent qu’ils font de fréquentes observations de la présence de Dieu et vous préférez des théories que personne n’a jamais observé... La vrai question est en vous : Pourquoi ? Qu’est-ce qui vous fait si peur dans le christ pour que fous vous réfugiez dans des excuses ? Nous, nous affirmons que le Christ vous aime encore plus qu’il aime les grenouilles de bénitier comme moi. Vous n’avez donc aucune raison d’avoir peur.


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 20:09

                                                @Pascal L
                                                 Si je peux me permettre de vous le dire.
                                                 Vous avez raté votre vocation.
                                                 Je vous aurais parfaitement vu en haut d’une chaire à faire une pêche devant des fidèles.


                                              • Pascal L 10 octobre 10:20

                                                @Réflexions du Miroir
                                                Le salut annoncé par le Christ concerne toute l’humanité et non un cercle restreint de fidèles comme vous le souhaitez... Mais ne vous inquiétez pas pour moi, je suis parfaitement intégré dans l’Eglise Catholique où je reçois et donne des enseignements, même si ceux-ci ne sont pas en haut d’une chaire à prêcher.

                                                Ce salut vous également offert et vous vous êtes libre de l’accepter ou de le refuser. Je suis toujours étonné de voir que l’amour de Dieu pour l’humanité peut faire peur à une partie de cette humanité. Cela peut aller jusqu’à tuer les porteurs de bonnes nouvelles. Je suis assez curieux de connaître vos motivations.


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 octobre 13:39

                                                @Pascal L
                                                 Je pense que vous ne m’avez pas bien lu mon billet.
                                                 Je ne souhaite rien. Si c’est plus clair, je dirai que je m’en fous.
                                                 L’amour de dieu ne me touche pas.
                                                 Mes motivations ?
                                                 Elles ne se trouvent pas sur Avox mais pour mon journal dont j’aime relire d’anciens billets pour en découvrir l’évolution dans le temps.
                                                 Ecrire est un moyen de faire fonctionner les neurones.
                                                 Le jogging et le vélo des moyens pour faire fonctionner le reste.
                                                 Les deux disciples viennent souvent ensembles 


                                              • Pascal L 10 octobre 19:09

                                                @Réflexions du Miroir
                                                Je me doute bien que l’amour de Dieu ne vous touche pas. Vous ne serez pas déçu lorsque vous vous présenterez devant lui. St Augustin disait que l’enfer est le paradis des orgueilleux et vous y serez à votre place... avec d’autres orgueilleux. Bonne chance. D’après Jésus, votre âme ne disparaîtra qu’à la fin des temps que je vous souhaite les meilleurs possible car c’est ce que vous choisirez indépendamment de toute contrainte et personne ne vous force à le croire.


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 13 octobre 14:03

                                                @Pascal L
                                                 « vous présenterez devant lui »
                                                Vous plaisantez là ?
                                                Je ne me présente devant personne. Je ne dérange personne. Je m’en vais c’est tout.
                                                Il n’en a rien à foutre. Il a tellement d’activités qu’il doit être aussi stressé et sujet à la dépression.
                                                Qui trop embrasse, mal étreint.
                                                Les dieux égyptiens, grecs et romains avaient chacun une fonctionnalité spécifique.
                                                Ils se partageaient le travail.
                                                Il n’y a qu’une justice en ce monde ? La « punition » ou la « sanction » a toujours au même tarif : perpète.
                                                Je suis loin d’être un fou de Dieu.
                                                Qui n’est qu’un interface et un moyen de trouver quelqu’un qui va prendre mes responsabilités à sa charge.
                                                Le principe de base est la reconnaissance du bien et du mal.
                                                Ce qui ne veut rien dire pour un mécréant.
                                                C’est ça qu’apporte la religion : le pardon à des pêchers.
                                                Pêcher et pécher n’ont qu’un accent de différence.
                                                Je préfère avec l’accent aigu. smiley


                                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 08:25

                                                @Tous, Bonjour,

                                                  Si moi, je n’ai pas rencontrer Dieu comme écrit Pascal, j’ai rencontré un tel mysticisme qui fait ses prêches à mesurer par la longueur de ses commentaires que j’ai pu voir à toutes ses interventions sur Avox.

                                                 Il n’a donné aucune description de lui-même « Cet auteur n’a pas encore renseigné sa description  » et pour moi, c’est une preuve de plus de sa pensée sectaire qui se cache derrière ses idées mystiques.

                                                 Je peux accepter ce genre de personnage pensant un certain temps, mais pas quand il n’a rien d’autre à dire.

                                                  Pris dans cet engrenage, il ne réfléchit dans son coin.

                                                 Mon billet n’était pas fait pour cela.

                                                 Je suis sûr qu’il ne pense qu’à ses prêches à longueur de journée.

                                                 Avox n’est pas une église de scientologie.

                                                Bon weekend


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 08:59

                                                  Comme je termine toujours avec un peu d’humour
                                                  Un conseil à Pascal
                                                  Monty Python - Always Look on the Bright Side of Life 



                                                • Pascal L 9 octobre 19:34

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Lorsque l’on ne peut pas répondre sur le fond, on tente le sophisme de l’attaque ad personam.
                                                  Je ne fais que réagir à ce que d’autres disent, je n’ai pas un ego suffisamment important pour tout dire de moi et même pour publier un article. Vous pouvez comprendre ce que je suis dans mes commentaires et c’est suffisant. 
                                                  Ces commentaires sont parfois un peu long, je l’avoue, mais il me semble qu’il n’est pas possible d’exprimer une pensée construite par une phrase lapidaire. Cela ne vous facilite pas la tâche, certes, mais d’un autre côté, je souhaite provoquer une réflexion un peu plus élaborée que celle qui provient du miroir.


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 octobre 20:05

                                                  @Pascal L
                                                   Bien sûr quand il le faut ad hominem et non pas ad personam puisque vous vous cachez derrière un pseudo.
                                                   Donc vous êtes sauvé.
                                                   Je n’écris jamais un billet de façon lapidaire. 
                                                   Ils sont construits après des jours, des semaines et parfois de mois.
                                                   Vous ignorez complètement ce qu’est un mécréant.
                                                   Ce n’est pas uniquement être athée.
                                                   Sachez que mon miroir est à trois dimensions
                                                   Il me permet de jeter un regard sur le passé.
                                                   De voir mon visage au présent.
                                                   Et quand le miroir se déglingue en perdant l’argent pour réfléchir d’imaginer le futur.
                                                   Si vous connaissez le pragmatisme anglican et suffisamment l’anglais vous pouvez voir cette vidéo 


                                                • Pascal L 10 octobre 11:29

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Mon pseudo et certes un raccourci mais pas une déformation de mon nom. En général je commente sous mon vrai nom sur d’autres support, mais Agoravox n’est pas connu pour la politesse de ses échanges, d’autant plus que ma spécialité est l’islam que j’ai étudié avec le regard de la science. Par ailleurs, lorsque j’ai commencé sur AVox, j’exerçais encore un autre métier et il était difficile de mélanger les deux activités.
                                                  Je ne vous ai jamais reproché de faire des écrits lapidaire, j’ai juste écrit que ce format ne pouvait convenir pour moi.
                                                  « mécréant » est un mot avec des sens multiples, aussi je ne l’utilise jamais. De toutes façons, ce mot se rapporte à l’idée de croyance. Tout le monde à ses raccourcis de la pensée que nous appelons croyance qui s’oppose à d’autres croyances. Ce sont les croyances que nous devons challenger et non le doute qui reste légitime et qui peut nous faire avancer.
                                                  Je ne vois pas le rapport ente la vidéo que vous me proposez et l’anglicanisme. Le Catholicisme n’interdit pas de s’amuser et de voir les bons côtés de la vie. Si nous ne fêtons pas les anniversaires de Macron comme ceux de Charles III, il ne faut pas y voir une empreinte morale issue d’une religion.



                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 octobre 14:20

                                                  Vous vous évertuez à parler du Christianisme.
                                                  Je vous rappelle que mon billet n’en fait pas partie.
                                                  Le Dieu qu’aurait recherché Einstein, est empreint d’un dessein divin qui n’a rien à voir avec la Bible.
                                                  C’est de cela qu’il fallait discuter.


                                                • Pascal L 10 octobre 18:59

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Pourquoi discuterais-je d’un Dieu qui n’est pas celui que je rencontre ? Pourquoi mon expérience de Dieu ne serait pas pertinente sur ce sujet ? Si Dieu est, il EST, point barre. Tout le reste n’est que spéculation. Il n’y a pas d’un côté le Dieu des chrétiens et de l’autre le Dieu d’Einstein. Que savez-vous du dessein de Dieu si ni vous, ni Einstein ne l’avez rencontré et si vous ne cherchez pas à profiter de l’expérience des autres ?


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 octobre 19:09

                                                  @Pascal L
                                                   Mais vous l’avez rencontré et vous avez des photos en couleur de lui, donc on est sauvé. smiley


                                                • Pascal L 11 octobre 21:37

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Comme je l’ai écrit, si j’avais des photos de lui, vous seriez en droit de crier à la supercherie. Les révélations de Dieu sont de nature privée mais rien ne vous interdit de faire cette rencontre. La rencontre fonde la foi et c’est la foi qui sauve, pas la photo.


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 12 octobre 08:01

                                                  @Pascal L,
                                                   Voilà le chant du cygne de notre relation.
                                                   Moi, c’est la foi en la photo qui sauve et apporte la réalité.
                                                   Pourquoi devez-vous sortir ici de votre nature privée à la face du monde ? 
                                                   Cela doit rester en vous et pas pour en faire la promotion.


                                                • Pascal L 12 octobre 15:26

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Vous savez, ce n’est pas vous qui décidez ce que Dieu doit être... Je comprends que dans notre monde très matériel et de plus en plus matérialiste, Dieu n’y ait pas sa place. Mais cela ne peut signifier que Dieu n’existe pas. D’une certaine manière, si vous ne vous intéressez pas à Dieu, il ne viendra pas vous contredire et cela est aussi un geste d’amour. Si Dieu s’imposait malgré tout à vous, cela signifierait qu’il ne vous aime pas car il refuserait votre liberté. Laissez cette idée d’un dieu pervers aux musulmans...


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 12 octobre 15:42

                                                  @Pascal L
                                                  « ...il ne viendra pas vous contredire et cela est aussi un geste d’amour »
                                                  Une seul réaction « Ouf, qu’il reste là où il est, s’il existe.
                                                  Ma liberté reste mienne, sans prière, sans mettre un genou en terre »

                                                  « Un dieu pervers pour les musulmans »
                                                  Là, on reconnais le racisme qui fait partie de votre esprit religieux.
                                                  Perso, je ne fais aucune différence.
                                                  La philosophie m’intéresse plus que la religiosité.


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 12 octobre 17:54

                                                  Entretiens à ce sujet avec Bruno Latour qui vient de décéder

                                                  La vérité des religieux
                                                  https://www.arte.tv/fr/videos/106738-007-A/entretiens-avec-bruno-latour-7/

                                                  La science telle qu’elle se fait
                                                  https://www.arte.tv/fr/videos/106738-008-A/entretiens-avec-bruno-latour-8/


                                                • Pascal L 12 octobre 19:47

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Oui, votre liberté n’est pas mise en cause par la religion chrétienne. Elle est même affirmée comme un principe intangible. De toutes façons, Jésus n’est pas venu affirmer une vérité pour notre vie sur terre, mais ce qu’il nous dit ne concerne que la vie (ou pas) après la mort. Donc avant, faîtes ce que vous voulez. Il est également venu nous dire que cette vie après la mort se fera dans l’amour de Dieu et que nous devrons accepter cet amour lorsque le moment viendra. La conséquence est que cet amour ne se limite pas à Dieu mais englobe toute l’humanité et c’est là que ça se complique. Même s’il y a des personnes que vous ne pouvez aimer aujourd’hui, l’amour de Dieu implique que vous vous engagiez dans un chemin d’amour pour eux et ce chemin est un chemin de pardon comme conséquence de l’amour. Vous devez pardonner et demander pardon. Beaucoup ne pourront faire ce chemin et le salut n’est pas assuré pour eux. C’est de cela que Jésus est venu nous prévenir.

                                                  Bien sûr, le « bon » larron crucifié avec Jésus a attendu la dernière minute pour entrer dans ce chemin et il a été sauvé. Donc rien (ou presque) n’est irrémédiable. Seul notre orgueil est réellement un obstacle dans la mesure où nous pourrions refuser d’enter sur un tel chemin après la mort.

                                                  « le racisme qui fait partie de votre esprit religieux ». Franchement là, vous avez encore là un chemin de progrès, question philosophie. Le relativisme ne peut exister dans ce domaine et Dieu est amour (pour les chrétiens) ou ne l’est pas (pour les musulmans). Il ne peut être les deux. Le problème du Dieu de l’islam, c’est qu’il vous conduit en enfer sans que vous en ayez le choix si vous n’êtes pas né musulman. Vous pouvez être juste et aller en enfer... Si ce n’est pas de la perversion. En plus, je fais bien la différence entre la religion et les personnes que je n’accuse de perversion que si ils soutiennent l’idée du Dieu pervers ; ce n’est qu’une infime partie des musulmans.Si vous ne faites pas de différences entre christianisme et islam, c’est que vous n’avez pas étudié ces religions. Ne tirez pas de fierté de votre ignorance... Commencez donc par lire ce que les historiens et philologues en disent si vous êtes allergique à l’enseignement religieux.

                                                  J’ai écouté Bruno Latour et je pense qu’il oublie souvent de vérifier sa parole par des faits. Comme beaucoup, il fait un amalgame entre toutes les religions et si certaines paroles peuvent être vraies pour des religions, elles peuvent être fausse pour d’autres. Il oublie d’inclure les philosophies et les idéologies politiques parmi les religions. Dès qu’une affirmation n’a pas été confronté avec le réel nous sommes dans un phénomène de croyance. Les philosophes qui confrontent leur pensée avec le réel sont rarissimes.

                                                  La relation entre les religions et le pouvoir est effectivement un autre problème. Tous les pouvoirs temporels ont cherché à acquérir le pouvoir spirituel pour assurer leur survie dans le temps. Des religions l’ont accepté, d’autres pas mais là encore, il est important de regarder qui a les armes pour comprendre le mécanisme. L’islam est encore un cas particulier, car il est principalement une idéologie politique totalitaire au même titre que le maoïsme. Des musulmans en font une religion, mais ce n’est pas le but du Coran qui ne contient aucun élément de spiritualité. L’enseignement de Jésus est très clair sur la séparation des pouvoirs mais l’Eglise Catholique n’a pas toujours eu les moyens de résister, y compris à la corruption. Mais on ne se défini pas comme chrétien par adhésion à un régime, mais comme disciple de Jésus qu’il est possible de rencontrer et de recevoir un enseignement de sa part. S’il n’avait pas été présent dans son Eglise, cela ferait longtemps qu’il ne serait plus possible de la distinguer d’un régime politique et elle aurait disparu avec ce régime. Le fait qu’elle soit toujours là après 2000 ans de disputes avec le pouvoir et de changements de régimes est un signe.

                                                  La Vérité ne peut sortir d’un livre, y compris de la Bible. Lorsque nous rencontrons Jésus, il met de telles paroles dans notre cœur que nous savons qu’il est la Vérité mais personne ne possède la Vérité pour autant. Je ne possède pas la Vérité aussi je ne peux que témoigner et vous conseiller de chercher par vous-même en usant de votre liberté.


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 13 octobre 08:33

                                                  @Pascal L
                                                  «  je ne peux que témoigner et vous conseiller de chercher par vous-même en usant de votre liberté. »
                                                  Cela fait plus de 75 piges que je suis libertaire à la recherche de ma vérité qui n’est évidemment pas celle d’autres.
                                                  La suite se trouve peut-être dans une préversion de mon billet suivant ou sur mon site


                                                • Pascal L 13 octobre 14:58

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  « votre vérité » Il faut pas mal d’orgueil pour penser que sa propre vérité est la Vérité qui ne peut, par définition, être multiple. Par contre, il est illusoire de vouloir posséder cette Vérité. Vous pouvez toujours prétendre à une vérité, mais celle-ci n’a de réalité que si nous vérifions les postulats qui fondent cette vérité. Or un postulat qui n’est pas observable n’est même pas un postulat, donc toute vérité qui en découle est au mieux un mensonge. Tant que vous ne vous confronterez pas au réel, la Vérité vous échappera.
                                                  Parce qu’il est d’origine juive et que dans cette religion, Dieu n’est plus accessible depuis la destruction du Temple en 70, Einstein ne s’est pas posé la question de la vérification de ses postulats sur Dieu. La science n’est malheureusement efficace que pour l’observation de ce qui s’est passé après le Big-Bang. Sachant que le temps est lié à la matière, il ne peut exister sans ce Big-Bang. Un « avant le Big-Bang » n’est pas possible. C’est pour cela que dans la Bible, Dieu EST, il n’était ou ne sera pas. Si c’est une intuition, elle est vertigineuse à une époque où l’on pensait déjà que l’humanité avait un passé et un futur. C’est l’affirmation d’une Vérité unique qui s’oppose à toute forme de relativisme.


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 13 octobre 16:50

                                                  @Pascal L,
                                                   J’ai deux réponses à cela.
                                                  La vérité, ça n’existe pas
                                                  Questions existentielles  dans lequel je pose la question « est-ce que la réalité existe-t-elle ? »
                                                  Il n’y a aucune règle et donc pas de postulat.
                                                  Cela n’a rien à voir avec un mensonge. C’est un état d’esprit que l’on peut qualifier de laïque dans le sens : indépendant des religions, des confessions religieuses divines et même celles qui sont de conceptions humaines. 
                                                  Je pense l’avoir dit : au monothéisme, je préfère les dieux égyptiens, grecs et romains qui ont chacun leur fonction pour répondre aux problèmes spécifiques.
                                                  Qui trop embrasse, mal étreint.
                                                  Un dieu unique comme je le dis dans ce billet doit être tellement stressé, qu’il doit des dépressions en séries.
                                                  Il faut relire mon billet, tout y dit.
                                                  Le Big Bang peut ne pas être le commencement de tout.
                                                  Il y a peut-être eu un Big Crunch qui l’a précédé dans le temps cosmique.
                                                  Big Crunch qui peut se répéter à la suite d’un ralentissement de l’expansion des galaxies.
                                                  Il n’y a aucune règle physique qui dit qu’un verre qui casse ne peut revenir à son état initial. C’est de l’entropie qu’il est question dans ce texte comme règle essentielle. Rien d’autre. 
                                                  Tout est relatif et jamais lié un tempo absolue.
                                                  Je ne suis pas un conservateur de formation. Rien n’est immuable.
                                                  Je suis progressiste. Si je disais le contraire, je ne pourrais pas expliquer ma profession d’avant pendant laquelle, je devais me remettre en question à tout moment.




                                                • Pascal L 16 octobre 20:20

                                                  @Réflexions du Miroir
                                                  Qu’est-ce que je peux vous répondre après avoir rencontré Dieu ? Cette expérience est totalement inoubliable. Ce qu’il m’a dit s’est réellement passé plusieurs mois plus tard et qui peut connaître l’avenir, si ce n’est celui sur qui le temps n’a pas de prise. Bien sûr ces révélations sont personnelles et ne sont pas destinées à vous convaincre. L’hallucination est souvent invoquée, mais les psy nous disent que cela n’a rien à voir. Vous pouvez ne pas croire, mais vous ne pouvez pas dire que cela n’existe pas tant que vous n’avez pas fait une investigation poussée de ces phénomènes. J’ai entendu des psy parler de démonologie et ils nous expliquent que si les symptômes ressemblent aux symptôme des maladies psychiatrique, ces phénomènes sont en fait complètement disjoints. Ce qui marche dans un cas est inefficace dans l’autre et réciproquement. Ils nous disent aussi que 2% des patients en hôpitaux psychiatriques ne devraient pas y être car leur cas relève de la démonologie. Les démons sont connus des chamans depuis la nuit des temps. C’est un fait observable.
                                                  Ce qui est étonnant, c’est que, sous couvert de science, votre position est parfaitement religieuse car basée sur des croyances. Toutes les idéologies sont également des croyances dont les fondements sont des mensonges. Il n’est pas possible d’affirmer qu’il existe un camp du bien qui s’oppose à un camp du mal car nous avons tous le bien et le mal en nous. Faisons un effort pour développer le bien et chasser le mal qui nous ronge. Seul le réel permet de départager la croyance de la foi.


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 17 octobre 08:35

                                                  @Pascal L,
                                                   Qu’est-ce qui m’a plus dans ce livre ?
                                                   C’est ça la question principale qu’apparemment vous ne comprenez pas.
                                                   Le dieu que Einstein cherchait d’après le livre est une entité créatrice du Cosmos et elle n’a pas une image humaine.
                                                    Donc vous ne pourriez pas la rencontrer en dehors de vos fantasmes.
                                                   Nous sommes tous des dieux ou il n’y en a pas.
                                                   Il n’y a pas une autorité humaine qui soit au-dessus d’une autre dans le monde des humains.
                                                   Le dieu (et je l’écris avec des minuscules) est comme vous dites une croyance, rien qu’une croyance idéologique. Sans plus.
                                                    Bien sûr que la science est une croyance comme les autres à la recherche d’un mieux vivre (qui parfois rate cet objectif).
                                                    Il y a longtemps, je me suis laissé avoir comme un con.
                                                    J’ai écrit ce billet « C’est fou » qui relevait de la psychiatrie et de la scientologie.
                                                    On se laisse très vite entrainer derrière des gens qui comme essayent d’entraîner les autres à croire à leur idéologie avec des arguments qui leur sont propre.
                                                    Les religions ont commencé avec les chamans qui allaient avoir un pouvoir sur les autres faisant partie d’une classe supérieure qui allait régler les problèmes de mal-être et parfois de bien-être.. 
                                                    Ils étaient vénérés.
                                                    Par après ce furent des oracles que l’on consulte avant d’aller en guerre contre un ennemi. 
                                                    Le polythéisme (égyptien, grec, romain) a eu aussi son heure de gloire avec chaque dieu qui devait répondre aux besoins fonctionnels des populations.
                                                    Je comprends presque mieux cette version d’utilisation de la religiosité. 
                                                    Les prophètes ou messies ont pris la relève et ont créé le monothéisme avec les prières qui allaient de sens.
                                                    « Un seul Dieu tu vénèrera », une phrase qui bien connue.
                                                    En plus, on lui donne une image humaine.
                                                    La religion islamique ne le permet pas. Vous savez ce que ça a généré de problème d’en faire des caricatures.
                                                    La religion chrétienne s’arroge le droit de présenter leur dieu avec leur image. 
                                                    Là, nous créons une ségrégation entre les hommes avec les guerres qui vont de soi si on ne croit pas celui qui vous représente.
                                                    La prêche, c’est ça. Il faut attirer le maximum de croyant de sa propre religion.
                                                    Il y a beaucoup de choses à se poser comme question avec celle-ci : « pourquoi je crois en quelque chose ou en quelqu’un et que mon copain ne croit pas du tout ? ».
                                                    Si vous avez la réponse, vous aurez la raison de votre croyance. 
                                                     


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 17 octobre 08:45

                                                  Je constate que malgré ma sollicitation à intervenir sur mon billet suivant « Vive la famille ! » vous n’êtes pas passé.
                                                  Je rappelle que le slogan « Dieu, la famille et la patrie », c’est Bolsonaro qui l’a utilisé pour sa campagne.
                                                  Il me reste encore le 3ème élément « la patrie »
                                                  Tous les trois élément se tiennent si vous ne l’avez pas compris.
                                                  Si vous étiez brésilien, pour qui voteriez-vous ?


                                                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 17 octobre 09:06

                                                  Quelques indices pour comprendre d’où provient la croyance : 80% de charisme, 10% de motivation, 10% de miracles.
                                                  En 2006, j’avais écrit « Le miracle, c’est d’y croire » sur mon site
                                                  et je l’avais poussé sur Avox
                                                  Si vous allez dans les commentaires, vous trouverez un commentaire des Eglises de Belgique avec des menaces.


                                                • Donc, tout est logique. Plus on veut introduire de l’ordre au sens rationnel, plus on génère de chaos. Pourquoi, Parce que l’inconscient (Pluton, Hadès, le diable est capable du pire/ SHOAH), et si on met la pression pour avoir une société parfaite et bien ordonnée, rationnelle, plus on génère de chaos. Car simplement et c’est ainsi, le diable ou la partie animale de l’humain a bien l’intention de sortir de sa boîte où on le maintient de force enfermé : Voila que la « science » se retourne contre elle-même et devient son propre ennemi... Jusqu’à imaginer sa propre destruction, puisque scientifiquement, elle en a le pouvoir.... Mon avis est qu’il faut laisser une place à l’irrationnel (qu’il s’appelle, dieu, astrologie, spiritualité ou autre) Tout dépendra de celui qui en a le contrôle : différence entre magie blanche et magie noire..... Un hermétiste disait : action-ré-action : nous ne savons pas à quoi peut mener une action. Prenons un exemple. Hier je pensais qu’en allant à un RDV, mon heure était venue. Trop d’émotions : mon coeur lâcherait. Ben NON.... Autre exemple : vous hésitez à aller à une soirée où il y aura un tel ou untel. Mais une force plus grande vous pousse à y aller quand même : et bizarrement. Ben la soirée est réussie. ACTION, réaction... le préjugé est le plus grand ennemi de notre inconscient. Vérifiez d’abord...

                                                  • (0 vote)
                                                    Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 octobre 12:51

                                                    N’oubliez pas que dans notre inconscient se trouve notre ADN (ou histoire de notre passé j’usqu’au BING-BANG). Cela s’appelle la phylogénèse. Dont l’existence a bien été prouvée avec des jumeaux monozygotes. Séparés à la naisssance, avec des parents différents, ils ont pourtant le même parcours de vie. Deux anglaises font à 80 ans un accident dans une 2CV de même couleur. Elles portaient la même robe.... Avec des nuances.... eurent le même parcours de vie.... uranus n’est pas la technologie, mais l’univers quantique et symbolise les synchronicité. Uranus est bien THOTH HERMES TRIMEGISTE (et pas le dieu de la technologie). surtout dans son aspect laid. La beauté, c’est le signe de la balance... (le sens de l’harmonie) du Maât. L’artisanat, c’est le signe du Taureau.... PTAH. En 2026. Les planètes s’accorderont entre elles et formeront un beau TRIGONE. Avec un YOD en scorpion. 


                                                  • Jean Keim Jean Keim 10 octobre 07:27

                                                    L’esprit humain est retors

                                                    Derrière une idéologie

                                                    Il y a toujours la quête d’un profit

                                                    Quelque chose entre un tas d’or

                                                    Et le paradis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité