• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les conséquences de la production de viande sur l’environnement

Les conséquences de la production de viande sur l’environnement

LA POLLUTION DE L’AIR ET LA QUESTION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

Manger de la viande est tout sauf vert. Consommer de la viande est en réalité l’une des pires choses pour la planète. En effet, produire de la viande, en amont, provoque beaucoup de déchets et un haut niveau de pollution.

L’industrie de la viande est l’une des principales causes du changement climatique et des émissions de gaz à effet de serre.

Produire de la viande demande de la terre, de l’eau et de l’énergie. Beaucoup plus que pour produire des céréales. 27 kilos de CO2 sont générés pour chaque kilo de boeuf, pour seulement 0.9 kilo pour un kilo de lentilles.

Selon une étude Oxford de 2016, l’adoption d’une alimentation vegan à l’échelle mondiale diminuerait les émissions liées à la production alimentaire de 70%.

 

27 kilos de CO2 sont générés pour chaque kilo de boeuf, pour seulement 0.9 kilo pour un kilo de lentilles.

On comprend pourquoi être vegan ou être végétarien est intéressant ! Parmi tous les moyens de lutter contre la pollution de l’environnement et le changement climatique, adopter une alimentation vegan fait partie des meilleurs moyens. Bien loin devant acheter une voiture électrique ou encore mettre des ampoules d’économie d’énergie chez soi.

Et si le dioxyde de carbone est au coeur des débats, d’autres gaz polluants sont émis en grande quantité, comme le méthane, qui provient des animaux d’élevage (durant la digestion). Il est en réalité beaucoup plus toxique et responsable du réchauffement climatique que le CO2.

 

LA QUESTION DE LA DÉFORESTATION

Élever des animaux pour produire de la nourriture est une des principales causes du phénomène de déforestation et de destruction de la biodiversité que l’on constate à l’échelle planétaire. 

Ce phénomène se remarque tout particulièrement en Amérique du Sud et en Amazonie où de grands espaces sont tailladés puis brûlés afin créer de plus en plus d’espace pour la production agricole et pour le bétail.

Ce problème est de plus en plus d’actualité dans la mesure où la demande de viande ne cesse de croître. C’est donc l’écosystème global qui est aujourd’hui menacé. Les industriels, pour répondre à cette demande, exploitent systématiquement de nouvelles terres, et les déforestations en sont la conséquence. Si l’écologie et les animaux sont les premiers touchés, c’est finalement l’être humain qui se retrouve en situation très délicate puisque l’état de notre planète se dégrade.

Dans le cadre d’une alimentation végétale, la situation serait bien différente. Il faut près de 20 fois plus de superficie pour produire une calorie animale que pour produire une calorie végétale. Cette différence est considérable et si l’être humain arrêtait de consommer des produits d’origine animale, les industriels n’auraient pas autant besoin de chercher de nouvelles terres pour élever le bétail et faire grandir les animaux.

 

L’EAU, UNE RESSOURCE RARE

L’eau est aussi beaucoup utilisée pour produire les aliments d’origine animale, et en parti

culier la viande. Pour faire grandir et nourrir l’animal, les besoins en eau sont considérables. Et cela a bien sûr un coût environnemental.

Si l’on fait la comparaison, un plat végétalien consomme près de 70 % d’eau de moins que le plat d’un « carnivore ». Un écart considérable encore une fois !

Si l’on fait la comparaison entre un kilo de boeuf et un kilo de soja (qui est au coeur de l’alimentation végétalienne), un kilogramme de boeuf nécessite autour de 15 000 litres d’eau pour être produit, contre seulement 2 000 litres pour le soja.

 

Voici la comparaison de consommation d’eau nécessaire pour un kilogramme produit :

  • Boeuf : 15 000 litres d'eau pour un kilogramme
  • Poulet : 3 000 litres d'eau pour un kilogramme
  • Soja : 2 000 litres d'eau pour un kilogramme
  • Pommes : 800 litres d'eau pour un kilogramme

 

Si la première conséquence est l’épuisement des nappes phréatiques et plus généralement l’épuisement des ressources en eau à l’échelle planétaire, l’aspect quantitatif n’est malheureusement pas le seul concerné.

À cause de l’agriculture et la production de produits d’origine animale, l’eau douce est de plus en plus polluée. C’est donc la qualité de l’eau de notre planète qui est également au coeur du débat, et plusieurs causes expliquent cette tendance. Les pesticides, les engrais ainsi que les produits qui proviennent des excréments d’animaux (comme les nitrates) en sont responsables.

Les rivières, les mers, les océans, toute l’eau à l’échelle planétaire est maintenant touchée, alors que près de trois quarts des ressources d’eau sont aujourd’hui déjà pollués.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 16:23

    La modération, vous ne connaissez pas ? Peut-être que quelque chose de plus réaliste que le végétalisme aurait plus de chances de convaincre, mais quand on part dans un délire...


    • marmor 9 octobre 16:59

      Une belle entrecôte saignante de 400 Grs, un gigot d’agneau rosé, un bar en croûte de sel, un poulet basquaise, une dinde aux marrons, une poêlée de cuisses de grenouille, un civet de sanglier, que du bonheur !!! Arrêtez de nous faire chier lés bouffeurs de quinoa, 0.9% de jobards qui veulent imposer leur dictature à 99.9% des autres ! Vous êtes comme les homos, à vouloir imposer vos déviances comme nouveau style de vie ! Bouffe ce que tu veux, ça te regarde, mais ne viens pas m’expliquer ce que je dois faire. A bonne entendeur….


      • Désintox JPB73 9 octobre 19:24

        @marmor


        Taratata !

        L’enjeu , ce n’est pas de ne plus manger du tout de viande, c’est d’en manger moins souvent. On peut alors se faire plaisir en achetant de la bonne viande. Plus chère, certes, mais comme on en achète moins ...

        On peut joindre ainsi l’utile à l’agréable.

      • marmor 9 octobre 19:46
        @JPB73
        Les végans ce n’est pas tout à fait cela, c’est aucun produit provenant de l’animal !! Nagui, présentateur anti américain, anti viande, végan, ne porte que des chaussures en plastique !

      • JulietFox 9 octobre 21:22
        @marmor


        Une côte de boeuf, cuite bien comifo. Quel régal.

      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 10 octobre 01:07

        @marmor


        Que d’oublis.

        Je n’en cite que deux en raison de l’heure

        Le cassoulet dont on termine la cuisson au four, dans un pochon, dont il faut crever sept fois la croûte dorée qui se forme et se reforme. Vous avez entendu jeune homme, sept fois, ni six ni huit , sept !

        La garnie choucroute que je viens de baptiser ainsi, pour indiquer que le « garni » recouvre complètement la choucroute proprement dite

      • Désintox JPB73 10 octobre 13:42

        @marmor


        Pour modérer sa consommation de viande, il n’est pas nécessaire d’être vegan, ni de porter des sandales en plastique.

        Chacun peut se régaler une ou deux fois par semaine avec une viande de qualité.

        Tout ce qui est dit dans l’article sur l’impact environnemental de la consommation de viande est rigoureusement exact. L’auteur aurait pu ajouter les conséquences sur la santé, qui ne sont pas brillantes non plus.

        Dans le projet « Drawdown », une alimentation basée sur les végétaux vient en quatrième position dans la liste des actions prioritaires contre l’effet de serre.

        C’est seulement la survie de l’espèce humaine qui est en jeu. Bien sûr, vous pouvez toujours dire que vous emm... tout le monde, mais le jour où vous prendrez votre pilule empoisonnée parce que la planète sera devenue inhabitable, il ne faudra pas pleurer.

      • mmbbb 10 octobre 15:54

        @JPB73 les vegans je l ai connais J ai la fille d une de mes collègues de travail l est et emmerde son entourage ; Elle est issue de la petite bourgeoise a pu faire des etudes, a ete exemptee de la mixité sociale ( tout ceci n est pas un mal ) a une vie urbaine et profite néanmoins de la vie puisqu elle a un bon niveau Elle prit l avion cet ete pour aller en amerique centrale a des fins de loisirs Ceci n est toujours pas un mal Mais combien de rejet de CO 2 uniquement a des fins de loisirs Un avion de sa conception a sa fonction pollue aussi L augmentation du trafic aerien a l instar des autoroutes et des routes fractionne les territoires et sont aussi le vectuer de l urbanisation Voir Roissy apres la guerre c ’etait la campagne . Ces vegans font partie de cette mouvance bo bo qui n ont jamais connu la nature et surtout qui n ont jamais eu a se baisser et a suer afin de vivre Moi j aimerai qu une fois pour toute ces neo prophetes fassent leur introspection avant d emmerder le monde puisque outre de ne pas manger de la viande ils sont néanmoins des pollueurs comme tout un chacun surtout les bo bos qui vivent egoistement . Ceux ci ne se privent pas de faire la fete comme a Paris nuit blanche Quelques semaines apres les m^mes demandent a ce que toutes les lumieres de la ville soient eteintes Il faut etre eco responsable sauf que je respecte plus le campagnard mangeant de la viande et s abstenant de ce battage intellectuel que ces bourgeois urbains . Quant a cet article, l auteur ne mentionne pas l elevage traditionnel une lacune volontaire afin de culpabiliser les consommateurs . Un manque evident d honnêteté
         Si vous voulez defendre la planete , prenez votre baton de pèlerin et partez en croisade contre la demographie , le noeud du problème est la Mais vous risquez de prendre des coups.
        PS on entend jamais les végans sur l abattage hallal un autre oublie, 


      • Désintox JPB73 10 octobre 19:45

        @mmbbb


        D’accord pour l’élevage traditionnel, mais je pense qu’il ne représente qu’une faible part de la consommation totale de viande.

        Je pense aussi qu’une consommation modérée (1 ou 2 fois par semaine) de viande de qualité issue de l’élevage traditionnel ne peut pas faire de mal.

        L’abatage rituel est contestable, mais le non halal n’est pas mieux. Les vidéos tournées clandestinement dans les abattoirs sont horribles.

      • foufouille foufouille 9 octobre 17:00
        blabla blabla de végétalaryen et grosses conneries habituelles. une vache ne consomme pas plus l’eau de pluie qu’un arbre.


        • jjwaDal jjwaDal 10 octobre 11:23

          @foufouille
          La subtilité ne risque pas de vous étouffer, « végétalayen », rien que ça. Je vais donner une image plus parlante de la différence de résultat global entre le « moi, moi je, personnellement moi je... » et un projet collectif.
          Chacun à le droit de choisir de ne pas avoir d’enfant, comme celui d’en faire 15. Indiscutable, pas négociable. Transposer à l’échelle du globe. Plus d’enfant à grande échelle et l’espèce humaine disparaît en un siècle. Est-ce souhaitable ?
          15 enfants tout le monde et on explose tous les écosystèmes en quelques générations, seuls sur Terre avec les bactéries, virus et insectes, à la louche. Est-ce souhaitable ?
          Il en est de même pour la consommation de viande, si chacun raisonne à son échelle, tout le monde mangera bientôt 80/100kg de viande par an et nous aurons anéantis les écosystèmes. Ce ne sont pas une poignée de végans hystériques qui le disent mais les scientifiques.
          On peut toujours refuser ça en se réfugiant dans le déni, en esquivant tout débat chiffré et en maniant le cynisme pour protéger sa propre religion, mais on en est là.

          Après, si une frange de végétalien pense détenir la vérité, il faut se souvenir que les mangeurs de viande pensent également l’avoir... Religion dans les deux cas. Ils sont plus nombreux dans la seconde catégorie, pour le moment, voilà tout.


        • Albert123 10 octobre 14:16

          @jjwaDal


          « Après, si une frange de végétalien pense détenir la vérité, il faut se souvenir que les mangeurs de viande pensent également l’avoir... Religion dans les deux cas. »

          faux, nul, 2 !!!

          le régime omnivore n’est pas une religion mais le régime naturel de l’être humain, 

          le véganisme couplé ou non à l’antispécisme est une idéologie, de celle qui façonne le totalitarisme contemporain.

        • jjwaDal jjwaDal 10 octobre 15:19

          @Albert123

          Omnivore : qui peux (pas doit, peux) manger de tout. Il faut juste se souvenir qu’il n’y a pas si longtemps manger de l’humain était chose admise. Bah, pourquoi a-t’on arrêté ?... Du temps de grand-père c’était 25kg/an, pas 80 ou 100kg et l’important c’est la dose, pour la santé comme les écosystèmes.
          Soulager sa vessie la nuit en urinant est aussi naturel chez l’humain et prendre une pilule anticonceptionnelle pour la femme durant 30 ans me paraît l’être beaucoup moins.
          Et vous pensez que considérer que les autres espèces n’ont AUCUN droit à l’existence et aux espaces naturels pour y vivre n’est pas une idéologie ? C’est pourtant la conséquence de notre régime carné transposé à échelle mondiale. Le véganisme agressif devant les boucheries ne sert pas la cause de l’alimentation fortement végétalisée, je le concède, mais nous ne voyons pas les idéologies contemporaines, pour avoir le nez dedans 24h/34.

        • foufouille foufouille 10 octobre 15:50

          @jjwaDal
          sans b12, tu deviens barjot ...........


        • Albert123 10 octobre 15:53

          @jjwaDal


          « Et vous pensez que considérer que les autres espèces n’ont AUCUN droit à l’existence et aux espaces naturels pour y vivre n’est pas une idéologie ? »

          pour avoir des droits il faut déjà penser le droit, rédiger des lois et des règles. En bref se livrer à une construction par essence contre nature.

          L’état de nature se contrefout des droit des gazelles quand elle se font bouffer par le lion.

          ce qui vous pose problème en tant qu’idéologue c’est de valider que l’état de nature pré existe à tout délire idéologique qu’il soit celui des végans, des féministes, des lgbt ou d’une quelconque sous branche du gauchisme.
          .



        • samuel 10 octobre 16:07

          @foufouille

          pas besoin de bouffer un T-bone d’1Kg par semaine pour avoir sa dose de B12...

        • foufouille foufouille 10 octobre 16:51

          @samuel

          la b12 est uniquement animal .............


        • jjwaDal jjwaDal 10 octobre 17:34

          @Albert123
          Esquiver est un art. Je vais vous dire... Je pense que vous êtes un omnivore entre les repas. Entre les repas vous pouvez manger de tout (lézards, sangsues, rats, chiens, chats, sauterelles et cafards, humains) mais pendant vous sélectionnez. Qui est quoi est à l’origine de cette sélection ?... Je dirais à la louche la civilisation dans laquelle vous baignez depuis l’enfance.
          Je parle d’un droit relevant de l’éthique et vous me parlez Code civil ou Pénal. Donc, quand la loi humaine imposait la ségrégation des juifs il fallait le faire ? Quand elle autorisait l’esclavage, il fallait en profiter ? Quand elle interdisait le droit de vote aux femmes, il ne fallait pas le remettre en cause ? Et si la loi autorisait le viol et l’infanticide et le meurtre en général, il faudrait naturellement en profiter ? Dans la nature c’est monnaie courante, vous savez et notre nature n’est pas bien loin, suffit de lire la presse...
          Si votre morale se limite à la peur de la prison et du jugement des autres, je ne vous envie pas...
          Je pense, à tort, peut-être, que nous avons une éthique supérieure à celle du lion, autorisée par notre capacité à choisir nos aliments, lui, pas. Un carnivore doit manger de la viande, ce n’est pas négociable. Pour nous, ça l’est.
          Et encore une fois, le problème n’est pas la consommation de viande per se. C’est l’effet combiné de nos choix de protéines (animaux à sang chaud qui gaspillent l’essentiel de leur nourriture à se chauffer), de nos effectifs humains, face à la taille de notre environnement.
          Des gens veulent préserver la biodiversité, d’autres non. Je connais des bactéries et virus qui pensent de même. Faut-il les laisser faire ?...


        • foufouille foufouille 10 octobre 17:37

          @jjwaDal

          « Un carnivore doit manger de la viande, ce n’est pas négociable. Pour nous, ça l’est. »
          non car tu as besoin de b12 ..........


        • jjwaDal jjwaDal 10 octobre 18:42

          @foufouille

          La b12 est produite par des micro-organismes et est en particulier stocké dans le foie des animaux, mais le fromage est une bonne source et la b12 en gélule ne vient pas de la viande, mais de cultures bactériennes. Pour les végans c’est supplémentation en gélules bien sûr.


        • foufouille foufouille 10 octobre 19:04

          @jjwaDal

          donc tu exploites une pauvre bactéries OGM ?
           smiley
          certains végans n’en prennent pas assez vu dans l’état mental qu’ils sont.


        • Sparker Sparker 9 octobre 17:11

          Les temps changent et ce n’est qu’un début...


          • Nicolas_M bibou1324 9 octobre 17:20

            Réflexion beaucoup trop manichéenne. Un élevage ne consomme pas d’eau, l’eau fait partie d’un cycle, il prélève de l’eau qu’il redonne sous une autre forme, en ayant un impact plus ou moins grand sur l’écosystème.


            Le lisier est un très bon engrais, épandu de manière bien dosé, c’est un formidable coup de pousse pour la biodiversité. La matière humide va déposer ses nutriments en surface et s’infiltre lentement pour gonfler les nappes phréatiques sous forme d’eau potable. La manière sèche (carbone) se transforme rapidement en humus, retient mieux l’eau et évite l’érosion.

            La production de viande, même bovin, peut se faire sans avoir la moindre incidence sur l’environnement, voire même en favorisant la biodiversité. Il ne faut pas luter contre l’élevage, mais contre l’élevage industriel non respectueux de quoi que ce soit. Faites un tour dans les Alpes ou en Bourgogne ou certainement ailleurs, les éleveurs traditionnels existent toujours, j’ai un GAEC dans la famille, je peux vous assurer que ce type d’élevage est bien moins impactant sur la biodiversité que le labour / l’irrigation / les épandages de pesticides liés à la culture du soja (ou toute autre monoculture).

            • Jeekes Jeekes 9 octobre 17:26
              ’’Produire de la viande demande de la terre, de l’eau et de l’énergie.’’
               
               
              Je ne demande qu’à vous croire (joke inside).
               
              Eclairez voir ma lanterne, combien de terre et d’eau consommée pour produire un kilo de steak de thon ?
              Notez que j’ai choisis le thon, mais j’aurais pu parler de dauphin, de phoque ou de baleine. Si j’avais été esquimau, par exemple...
              Au fait, quid de l’énergie. Vous leur branchez une prise de courant dans le cul à vos bestiaux pour produire de la viande ?
               
              Enfin bon, j’aime bien ce genre d’artik. Une magnifique branlette d’intello de mes deux me fera toujours me tordre de rire !
               


              • jjwaDal jjwaDal 10 octobre 11:50

                @Jeekes

                Si vous ne comprenez pas, ne commentez pas... Quand Bruno Parmentier, ancien président de l’école supérieure d’agriculture d’Angers dit qu’il faut 200kg de céréales pour nourrir un végétarien et 800kg pour un mangeur de viande, il sait ce qu’il dit. Donc il a fallu de l’eau pour les faire pousser ces 600kg supplémentaires (toutes les nappes phréatiques baissent dans le monde, cycle ou pas cycle, aucun lien avec l’agriculture bien sûr), toute une ribambelle de machines pour labourer, semer, épandre et synthétiser les produits phytosanitaires, construire les abattoirs, transporter le bétail, transporter la viande en camion réfrigérés, etc...
                Après comparer un thon (poisson) et des mammifères (métabolisme fort différent) explique un peu mieux votre critique des « intellos ». J’admets que certains sont « hors sol », mais pas tous, loin s’en faut.

              • Sergio Sergio 9 octobre 18:41
                • « Boeuf : 15 000 litres d’eau pour un kilogramme »

                Et un requin vache, un requin taureau, un requin renard à gros yeux ... tout l’océan ?

                • generation désenchantée 9 octobre 18:46
                  Un végan qui veut imposer son mode alimentaire

                  au fait juste pour savoir , combien de tonnes de carburants est consommés pour ramener des légumes d’ Amérique du sud , d’Afrique subsaharienne , d’ asie ou du pacifique ?
                  combien de tonnes d’ additifs dans la nourriture végan pour des steak végan ?

                  au fait les végans , vous compter l’eau utiliser pour vos vêtements ?

                  5.263 litres d’eau pour 1 kg de coton

                  • zzz'z zzz’z 9 octobre 19:00

                    Un bœuf de 600 kg c’est 18 kilo tonnes… Ok, je ne comprenais pas le problème quand ils pétaient.


                    • Zaza Zaza 9 octobre 19:17

                      végans = petites marionnettes infantiles pour la diversion de la classe dominante capitaliste
                       
                      Le pb de la planète c’est la surpopulation.
                       
                      Chine : 90% de l’électricité est (et sera) charbon
                      Des dizaines de millions de voitures « électriques » de la Chine « champion écolo » seront en fait au charbon.
                       
                      Écolo = guignol de service pour ne pas parler de lutte des classes
                       
                      Et brave négrier à la botte de surcroît.


                      • Cadoudal Cadoudal 9 octobre 19:24
                        @Zaza
                        Mais il est frappant de constater que la croissance démographique est la grande absente de ces prises de position : on fait comme si démographie et environnement étaient deux sujets séparés, alors qu’ils sont indissociablement liés.
                        https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/10/09/freiner-la-croissance-de-la-population-est-une-necessite-absolue_5366580_3232.html

                      • foufouille foufouille 9 octobre 19:28

                        @Cadoudal

                        pour un végan, il faut laisser crever les humains plutôt que le lion. tous les non végans doivent ête exterminer et comme ils sont 0.1% ...........


                      • Cadoudal Cadoudal 9 octobre 19:36

                        @foufouille

                        Avant hier j’ai gouté un cuisseau de végane Hollandaise...

                        Manque de protéine, peu de saveur, aucune tendreté, j’ai repris deux fois des frites...



                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 octobre 19:46

                        @Cadoudal La moule hollandaise j’en ai bouffé de la bonne dans ma jeunesse .


                      • Dom66 Dom66 9 octobre 20:21


                        Moi les végétariens ne me dérange pas c’est leurs choix, les végans sont un peu plus débile mange même pas les œufs alors que l’œuf ne soufre pas quand on le fait cuire….

                        Par contre savez vous qu’une plante est vivante….. le cri de la carotte qui cuit est intenable Aller je déconne smiley

                        Ne pas imposer aux autres sa méthode pour survivre.


                        La chose la plus importante c’est la non souffrance animal à la mise à mort. (Donc pas de Halal)


                        Les peuples amérindiens qui étaient (sont) près de la nature demandaient pardons à l’animal en implorant Wakan Tanka car ils devaient chasser pour vivre…..Kifkif por nosotros. Sauf que nous avons charger les abattoirs pour faire le travail


                        Sur ce je vais passer à table et boufer une bonne coquille St Jacques


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Quentin Pakiry


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès