• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Ere post PC : du flan !

Ere post PC : du flan !

Le marketing nous annonce la fin du PC, avec l'avènement des tablettes et des smartphones, plus ludiques. Mais à quel prix pour la liberté ?

Jamais naviguer sur un appareil n'aura été aussi fun. Entre les icônes colorées d'iOS, l'interface Metro épurée de Microsoft ou les effets 3D d'Android, difficile de résister aux appels de pied esthétiques des appareils tactiles flambants neufs qu'on exhibe dans toutes les vitrines puis dans toutes les rames de métro.

Sans tomber dans la dénigration infantile d'une marque en particulier, les firmes high-tech sont en train de s'apple-iser les unes après les autres. Voici maintenant qu'en 2012 Microsoft laisse un moment son bureau ringard de côté pour exhiber un menu plein écran, avec une ergonomie de rêve pour la consommation des contenus.

Détails futiles qui n'intéressent que les geeks ? Peut-être, mais en attendant, la technologie sur laquelle nous passons une bonne partie de notre vie évolue vers un certain modèle. Où l'utilisateur n'est plus vraiment citoyen du cyberespace, mais consommateur en ligne. Point par point, quelques indices.

Les tablettes

Sympathiques pour leur confort de lecture, les tablettes semblent pourtant un besoin extrêmement artificiel. Elles ne tiennent pas dans la poche, sont plus chères que les livres électroniques et toutes leurs fonctions sont trouvables dans les téléphones. En soi le concept n'est pas mauvais, mais les tablettes actuelles ne sont pas de vrais ordinateurs. Juste des aberrations aux apparences high-tech. Aucun intérêt utilitaire : connectique pauvre (pas d'USB), environnements fermés et obsolescence ultrarapide, notamment du côté d'Android dont les mises à jour galopantes oublient les trois quarts des utilisateurs. L'ordinateur tactile reste clairement à améliorer, car les tablettes servent surtout à faire tourner des applis très gadget qui ne remplaceront jamais les jeux vidéos -les vrais j'entends-.

IOS ou l'informatique fast-food

iOS est le prototype du système qui ne laisse aucune autonomie à son utilisateur. Conditions d'utilisation, dépendance à une suite logicielle unique, magasin d'applis filtré et publicité omniprésente. Cela resterait un sympathique sujet de raillerie au sein d'un débat existentiel PC/Mac si il n'avait pas été imité par tous les autres et même par le monde du PC. Windows régresse ainsi en croyant utile de nous proposer un Windows Store.

Le système présente la même philosophie qu'un fast food : contenu standardisé, à consommer rapidement et avec un attrait ergonomique indéniable.

Le « Claoud »

Confie-moi tes données, j'en prendrai soin loin de chez toi. Elles ne t'appartiendront plus vraiment mais ne t'inquiète pas, tu auras deux clics de moins à faire.

Désolé, non. Internet est la toile d'araignée qui relie les contenus des gens du monde entier. Faire appel à une société dont on ne lit JAMAIS les cent et quelques pages de politique confidentielle, ça craint. Une entreprise qui en a le besoin et ses juristes peuvent s'amuser à décortiquer et à signer. Mais nos disques durs sont irremplaçables pour le moment, en témoigne la perte sauvage de données subie par les membres de Megaupload. Liberté illusoire que celle de se sentir irresponsable de ses données. Car du côté des sociétés, c'est la ruée pour faire joujou avec le commerce de nos données.

Pour une informatique évolutive et autonome

Pour conclure, l'informatique doit rester pour moi non seulement puissante mais orientable. Or on ne peut pas demander à des hardwares et softwares verrouillés jusqu'à l'os d'être évolutifs et orientables. Google incapable d'assurer plus de deux ans de mises à jour sur Android. Apple qui bride honteusement ses coûteuses machines en les privant de possibilités d'extension. L'obsolescence programmée semble enterrer la vieille idée de la tour PC évolutive. Rien ou presque ne se répare, mais on nous promet une machine éblouissante à peine sortie de la boîte. Rien ne se garde confidentiel, mais on nous promet d'accéder partout à nos documents à la seconde. Sans parler du marketing hypocrite de la sécurité informatique. Windows et son monopole privé reste du pain béni pour les éditeurs d'antivirus, tandis que le mythe du Mac inviolable berce les 5% qui se sont offert ces beaux laptops en alu. Comme quoi l'ère du PC avait aussi ses vices. Et si on inventait des ordinateurs évolutifs basé sur le libre ? Un Internet vraiment neutre ? En un mot, une informatique du partage de la connaissance ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Roland Franz Roland Franz Jehl 19 mars 2012 10:40

    Utilisateur d’un IMac, je suis entièrement d’accord avec vous : cette machine est fermée. Un peu comme ces nouvelles voitures dont le moteur n’est plus accessible que par une électronique sophistiquée.

    Des ordinateurs évolutifs pourraient être inventés et conçus en France. Nous avons un réservoir d’excellents informaticiens dans notre pays (mon fils François Jehl en fait partie).

    Il suffirait d’une volonté démocratique bien affirmée pour leur permettre de passer à l’action.
    Un projet pour l’après Juin 2012 ?


    • Imhotep Imhotep 19 mars 2012 15:06

      Dire qu’elle est fermée avec plus de 500 000 applications est aussi imbécile que dire que les USA sont étriqués car entre deux océans et qu’on n’y est pas libre d’y circuler. On est libre car on n’est pas obligé d’acheter. Il n’y aurait que 20 logiciels seulement, et qu’Apple imposerait ceux-là que ce raisonnement aurait de la valeur, mais avec une quantité si invraisemblable de logiciels c’est se moquer du monde, c’est prendre les gens pour des imbéciles. C’est dire à quelqu’un qui est en face de l’océan qu’il est devant une mare d’un mètre par un mètre et qu’il en est le prisonnier. Et ceci est pour les logiciels publics. Mais là où c’est encore plus inepte c’est qu’il est parfaitement possible de développer pour son propre compte un logiciel spécifique. Ce qui est la négation absolue de cette affirmation.

      Ce qui est à mourir de rire ce sont ceux qui accusent Apple d’être fermée quand eux le sont mille fois plus dans leur raisonnement sectaire. Ils accusent les autres de ce qu’ils sont eux-mêmes. Ils se croient sans œillères car il croient dénoncer celles des autres. En fait ils en ont et de belles œillères celles qui leur fait passer à côté des faits et raconter n’importe quoi en se considérant comme si supérieurs car si libres. Ils sont prisonniers de leur pseudo-liberté. Ils sont d’une immodestie confondante se croyant les seuls à avoir une capacité de recul et d’analyse quand les autres ne sont que des moutons décérébrés. Eux seuls ont un cerveau et de l’acuité intellectuelle..

    • Yvance77 19 mars 2012 20:04

      Imothep,

      Pas d’accord avec vous du tout.

      Tachez de lire un format audio libre tel que le FLAC ou l’OGG avec un produit Apple, c’est tout simplement impossible.

      Prenez un PC avec Debian, Ubuntu, Fedora Suse, etc... et donnez lui à lire un format Apple audio. C’est possible.

      L’avenir est à l’open-source et aux multi-plateformes libres de tout, c’est ce qui en fera la magie


    • sto sto 19 mars 2012 22:32

      >> 500 000 applications est aussi imbécile .... Il n’y aurait que 20 logiciels seulement, et qu’Apple imposerait ceux-là que ce raisonnement aurait de la valeur

      Que la librairie de votre prison comporte 20 ou 500 000 livres, le probleme reste le meme, il n’ya que les livres autorises par l’administration penitentiaire, pas moyen d’y amener quoi que ce soit d’autre.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 23:12

      Vous seriez étonné du nombre de gens qui préfèrent vivre douillettement dans une prison de luxe que pauvres mais en liberté...

      Vous parviendrez mieux à les convertir à vos vues en essayant d’abord de les comprendre...

       


    • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2012 11:24

      Vous seriez étonné du nombre de gens qui préfèrent vivre douillettement dans une prison de luxe que pauvres mais en liberté...
      Réflexion plus profonde et qui nous fait sortir du domaine de la technique, mais que j’approuve entièrement. C’est un choix de société que les occidentaux ont fait en masse, mais actuellement la prison a perdu quelques étoiles et ils vont être obligés de réapprendre la liberté après un sauve-qui-peut ou un vidage en règle à coups de pieds au c.


    • ottomatic 19 mars 2012 10:55

      Geek dans âme, je vois l’évolution de l’informatique comme un rêve qui se transforme logiquement et lentement en cauchemar... Maintenant que tout ce qui nous faisait rêver est accessible (réalité augmenté, tactile et co), c’est dans un monde ou la seule chose qui compte c’est que vous achetiez... un monde ou en plus on perd le contrôle de sa machine et de ses données...

      Je n’achèterais donc pas de tablette, et je rêve de pouvoir me passer de téléphone portable...

      • tikhomir 19 mars 2012 11:15

        Ce que vous dites dans votre conclusion (à laquelle j’adhère tout de même) cher auteur existe déjà, il n’y a pas besoin de l’inventer. Et si donc ça existe déjà, pourquoi on ne le fait pas plus ? Je vous le donne en mille : le problème se situe entre la chaise et le clavier comme on le dit dans le milieu... ou autrement dit : PEBKAC (Problem Exists Between Keyboard and Chair) pour les initiés smiley.


        • wesson wesson 19 mars 2012 11:55

          bonjour l’auteur, 

          « En un mot, une informatique du partage de la connaissance ? »

          cette informatique là n’existe presque plus. Pour s’exprimer librement et échanger des informations hors contraires légales, il faut aller sur les darknet heureusement sans pub mais infesté de pédophiles, de dealers de drogue et de voleurs de carte bleue.

          Le but étant bien entendu d’éviter l’émergence d’organisation réellement puissante et structurée qui ne soit pas contrôlé par les états. Anonymous, Lulzsec, très vite les organisateurs sont repérés et neutralisés, et leur contacts également cartographiés. 

          Le contrôle d’Internet est devenu un enjeu planétaire. Les états sont prêt à tout pour y parvenir, et dans ce rôle là, les grandes compagnies ainsi que la dérive commerciale du NET joue parfaitement son rôle.

          • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 mars 2012 12:53

            « Pour s’exprimer librement et échanger des informations hors contraires légales »  : je me demande quel genre d’information tu veux échanger pour vouloir échapper aux lois relatives à la liberté d’expression, à la diffamation publique, au respect des lois sur les stupéfiants, au copyright, au respect de la propriété intellectuelle et autres joyeusetés du même genre.

            " il faut aller sur les darknet heureusement sans pub mais infesté de pédophiles, de dealers de drogue et de voleurs de carte bleue" : tu connais bien l’endroit on dirait... ^^

            Mais bon, on ne peut en vouloir à la police et aux Etats de veiller à leur propre sécurité et à celle de leurs concitoyens. Après tout, les Anonymous ne sont pas pourchassés pour délits d’opinion, mais pour piratage informatique, s’arrogeant eux-même un droit de contrôle du web qu’il dénient aux autres, dans la plus pure tradition fasciste.


          • BlackMatter 19 mars 2012 21:54

            je me demande quel genre d’information tu veux échanger pour vouloir échapper aux lois relatives à la liberté d’expression, à la diffamation publique, au respect des lois sur les stupéfiants, au copyright, au respect de la propriété intellectuelle et autres joyeusetés du même genre.


            Il voulait pouvoir écrire que fumer un joint c’est pas si grave, c’est pas pire que boire un coup mais il ne peut pas car présenter la drogue sous un jour favorable en France est un délit punit de 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende. Comme quoi, la liberté d’expression en France ne va pas très loin.

          • interlibre 19 mars 2012 11:57

            Bonjour,

            Vous pointez bien les aspects négatifs de ces modes commerciales, et j’espère que ça restera des modes car les aspects négatifs sont énormes mais les utilisateurs n’en ont absolument pas conscience comme souvent.
            De toute façon avec la baisse de pouvoir d’achat et la raréfaction des ressources qui va s’empirer je vois mal comment ils vont les vendre leurs tablettes périssable au bout de 8 mois alors qu’un PC peux durer facilement plus de 5 ans, voir plus si on est débrouillard.
            A bientôt !

            • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 mars 2012 12:57

              Ah si tu achètes du PC ou des tablettes android, c’est clair que ça dure pas long.

              Pour du matériel plus durable, faut du mac...

              Mon premier mac a vécu 14 ans avant de rendre son disque dur. Mon second en est à 6 et il est toujours vaillant.

              J’ai un Ipad, premier du nom. Bientot trois ans, et pas un soucis. Et si je me prendrait peut-être un Ipad 3 à l’automne (une fois qu’on a gouté au rétina, on peut plus revenir en arrière...) , je sais que mon premier continuera à bien marcher auprès de son nouveau proprio.


            • epicure 19 mars 2012 21:49

              @Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.187) 19 mars 12:57

              14 ans avec un mac ?
              pffff moi je connais un gars qui a tourné pendant 15 ans avec un PC. :p
              Mais il l’utilisait que pour un logiciel spécifique qui tournait uniquement sur le windows qu’il avait à l’époque.
              Donc il n’avait pas besoin de changer sa bécane, pour avoir la dernière version de tel ou tel logiciel, ni pour se connecter à internet.
              Et son matériel, surtout le disque dur a tenu jusque là.
              Mais bon ce n’est pas possible pour tout le monde.


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 mars 2012 01:55

              Bah oui, nous on utilise notre ordi pour aller sur le net, faire son courrier, des démarches administratives, regarder la télé, écouter la radio, écrire, jouer, parler avec son pote gratuitement alors qu’il vit à l’autre bout du monde...

              Et parfois, on bosse avec...


            • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 12:15

              Bonjour,

              Je vais me faire l’avocat du diable ici certainement, mais je pense que votre image de la politique d’Apple est fondée sur une mauvaise lecture.

              iOS est un système archi-verrouillé, encore plus que MacOS X — avec lequel on peut quand même faire ce qu’on veut si on dispose d’une ligne de commande et d’une toolchain, le système étant basé sur un userland BSD (Darwin) autour d’un noyau Mach, le tout open source. C’est donc rigoureusement Unix, mais Unix avec des garde-fous.

              Mais je pense que la volonté d’Apple derrière ces verrouillages n’est pas tant de contraindre la minorité des utilisateurs qu’on appelle familièrement les « power users », mais surtout d’empêcher ceux qui surestiment leurs compétences de causer des dégâts dans leur propre système.

              Et effectivement, ils y arrivent plutôt bien. Ayant eu, comme tout informaticien, de nombreux ordinateurs à « nettoyer » pour la famille ou les amis, force m’est de constater que les ordinateurs ayant un système d’exploitation Microsoft sont en général dans un état de délabrement dû à l’inconséquence de l’utilisateur (installation de tout et n’importe quoi, bidouilles irréfléchies à droite et à gauche en suivant des tutoriels sur Internet aux conséquences douteuses), chose que je ne retrouve absolument pas quand il m’arrive d’avoir un Mac entre les pattes.

              Le système Mac, précisément parce qu’il est blindé de garde-fous, et je dois le dire objectivement, parvient à demeurer en état optimal de fonctionnement beaucoup plus longtemps que les autres systèmes. Et c’est précisément ça qui fait que leurs utilisateurs sont contents.

              Cela contente 90 à 95% des utilisateurs, qui n’ont absolument pas besoin des fonctions avancées de leur outil. Les 5 à 10% restants râlent (bien que, je le redis, il est possible de faire tout ce qu’on veut avec Mac OS X, puisqu’il s’agit d’un BSD/Unix dont une grande partie de l’userland est open-source, bien davantage que chez Microsoft d’ailleurs ; seulement, il faut savoir lire la doc technique d’Apple, d’excellente qualité, et programmer soi-même) mais il ne faut pas perdre de vue le fait que ce que les gens veulent quand ils allument leur ordinateur, ce n’est pas se prendre pour Neo dans le film Matrix, c’est disposer d’un outil qui leur permet de réaliser des tâches simples (naviguer sur Internet, envoyer et recevoir du courrier, utiliser une suite bureautique ou de design graphique), bien léché si possible, et un outil qui marche.

              Voilà, à mon sens, le but derrière la standardisation poussée des produits Apple, et la principale raison de leur succès.

              Ils sont précisément conscients du problème PBCAK, à très juste raison, et s’ingénient à le minimiser. Car ils pensent que leurs clients achètent des ordinateurs pour s’en servir comme des utilisateurs, pas comme des informaticiens. Et surtout pas, ce qui serait pire, comme des utilisateurs qui se prennent pour des informaticiens.

              Après, que les applications disponibles sur leur App Store soit truffées de publicités et de mauvaise qualité, on ne saurait en incriminer Apple, mais les développeurs desdites applications, qui considèrent souvent le consommateur comme un demeuré ou une poule aux oeufs d’or. Il existe aussi des applications gratuites et de bonne qualité sur l’App Store, et si vous pensez qu’il n’en existe pas assez, que les informaticiens retroussent leurs manches et s’y mettent smiley

              Bonne journée


              • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 13:42

                Ayant eu, comme tout informaticien, de nombreux ordinateurs à « nettoyer » pour la famille ou les amis, force m’est de constater que les ordinateurs ayant un système d’exploitation Microsoft sont en général dans un état de délabrement dû à l’inconséquence de l’utilisateur
                Même pas ! Les systèmes microsoft se polluent tout seuls. Les systèmes deviennent de plus en plus longs à charger si bien qu’il faut périodiquement refaire un démarrage d’usine. Les systèmes de mise à jour sont auto-bloquants (nécessité souvent de réinitialiser). Les anti-virus laissent toujours passer des choses, etc.. etc..
                Je dépanne aussi des PC windows pour la famille et les amis, quelle galère !


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 15:30

                C’est faux, au moins depuis Windows XP. Je connais nombre d’ordinateurs Microsoft dont le disque dur n’a jamais dû être reformaté depuis des années, qui servent tous les jours en entreprise, qui n’ont aucun logiciel de sécurité particulier mis à part le pare-feu Windows et l’antivirus gratuit Security Essentials de Microsoft, et qui fonctionnent parfaitement bien.

                Autant on pouvait critiquer les systèmes de la famille Windows 95 pour leur gestion naïve du multitâches et de la mémoire partagée, autant les systèmes basés sur NT, surtout depuis NT 5.1 (XP), ont résolu ce genre de problèmes. La défragmentation périodique automatique ajoutée à la génération NT6 (Vista/7) a résolu le dernier problème d’engorgement dû aux contraintes des disques durs mécaniques à accéder à des fichiers fortement fragmentés.

                La lenteur progressive qui semble s’emparer des ordinateurs provient essentiellement des surcouches de sécurité apportées par les correctifs. Autant à l’époque de Windows 95 l’accès à une adresse ou à une donnée se faisait directement, autant maintenant il faut passer par plusieurs APIs de sécurité qui parfois doublent le temps nécessaire à l’exécution de la même tâche. Sans compter que de plus en plus de logiciels sont livrés en code interprété ou compilé just-in-time : Java, Javascript, Python, etc. et sans compter non plus l’environnement d’exécution .NET, non natif sur les vieux systèmes, qui charge pas loin de 100 méga-octets de bibliothèques au minimum (non inutiles) pour exécuter du code plus petit et plus rapide par la suite.

                Pour toutes ces raisons, je ne peux pas vous laisser dire qu’un ordinateur Windows se « pourrit » tout seul. Si l’utilisateur reste dans le cadre d’une utilisation raisonnable, s’il ne se prend pas pour un bidouilleur et s’il ne fait pas de bêtise, ce n’est pas le cas.

                J’aimerais en tout cas que les gens qui votent un avis négatif sur un commentaire aient la courtoisie de venir en expliquer les raisons, afin que je m’éduque à leurs vues. Si cela leur est possible.

                Je les en remercie d’avance.


              • titi 19 mars 2012 15:44

                Je partage 100% de votre point de vue.


              • tikhomir 19 mars 2012 15:44

                "La lenteur progressive qui semble s’emparer des ordinateurs provient essentiellement des surcouches de sécurité apportées par les correctifs."

                C’est vrai, il ne se pourrit pas tout seul, c’est Microsoft qui a fait dès le départ un truc pourri et remplit la poubelle à chaque fois qu’il fait une mise-à-jour...

                Ce sont des mises-à-jour inversées : au lieu d’améliorer la situation, ça se dégrade à chaque mise-à-jour smiley.

                Donc pour avoir un système qui ne se dégrade pas avec le temps et un peu utilisable : faut PAS le mettre à jour !

                Logique... Dans le monde inversé... ^^


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 16:03

                tikhomir, si les mises à jour dégradent quelque chose dans votre système au lieu de l’améliorer, c’est à coup sûr parce que vous ou l’une des personnes qui ont utilisé l’ordinateur, ou l’un des logiciels qui ont été installés — et dont la responsabilité revient à celui qui les a installés — ont fait des bêtises qui compromettent leur application.

                Je le répète : un système Microsoft bien entretenu et des utilisateurs convenablement éduqués forment un écosystème informatique robuste, qui réalise une implémentation pragmatique de ce que doit être l’informatique d’entreprise pour être productive, et les patrons de PME qui ont fait appel à mes services me sont gré de le leur avoir enseigné.

                De toute façon, le problème n’est pas de déterminer quel système est mieux que tel autre.

                Chaque système remplit plus ou moins bien les doléances d’un cahier des charges particulier. Vous n’allez ni installer OpenBSD ni former à Linux du personnel de PME qui n’a pas que ça à faire et qui veut un système aussi standard que possible et qui marche. Vous n’allez pas non plus conseiller Gimp à un designer graphique, nonobstant la qualité des algorithmes de traitement d’image présents dans ce logiciel libre : le fait est qu’il ne se prend pas du tout en main comme le standard du marché, et l’apprendre est donc une perte de temps et donc d’argent.

                Les Mac, c’est pour les utilisateurs qui sont prêts à mettre le prix dans du matos de qualité (car la qualité du matériel assemblé dans les ordinateurs Apple est indéniable, tout comme la qualité du matériel assemblé dans une BMW est indéniable par-rapport à celui assemblé dans une Fiat) et qui n’entendent pas se prendre pour des informaticiens.

                Linux et ses dérivés, c’est pour les utilisateurs qui veulent payer le moins possible et qui n’ont pas peur, ou qui ont le goût, de bricoler leur système, à leurs risques et périls quand ça tombe en panne (un simple coup d’oeil au code source du noyau Linux vous apprendra ce que peut produire un power user qui se prend pour un programmeur).

                Windows, c’est pour les gens qui veulent un compromis entre les deux et surtout qui veulent l’ordinateur le plus semblable possible à celui de leur voisin, de leur collègue, de leur client ou de leur fournisseur. Le plus intéropérable. Le moins dépaysant. Le plus facile d’accès. Le plus courant et le plus facile à faire dépanner.

                Plan9, OpenBSD, NetBSD, Solaris, AIX, IBM et tout le reste c’est pour des besoins particuliers, des routeurs ou des serveurs d’entreprise, et c’est destiné aux informaticiens. Pas aux utilisateurs.

                 


              • tikhomir 19 mars 2012 16:46

                Ce sont des clichés...

                « Linux et ses dérivés, c’est pour les utilisateurs qui veulent payer le moins possible et qui n’ont pas peur, ou qui ont le goût, de bricoler leur système »

                Faux, il y a des distribs très bien comme ubuntu par exemple et très user-friendly et c’est accessible à n’importe qui. J’ai déjà collé plein de gens non-informaticiens là-dessus et ça se passe très bien. Ils ne sont d’ailleurs pas prêts de revenir sur Windows ni même sur Mac.

                Et ce n’est pas un système de pauvres ou de radins comme vous semblez le sous-entendre. GNU/Linux, c’est un vrai système moderne, performant et qui peut satisfaire à tous les usages.

                Sinon, mon ordinateur portable et mon ordinateur de bureau fonctionnent très bien sur NetBSD et ne servent pas « à des besoins spécifiques »... J’en ai même vu avec de l’OpenSolaris sur leur ordinateur portable et ni eux ni moi ne manquons de quelque chose ou passons des heures à bidouiller en priant pour que ça fonctionne. Ca fonctionne, c’est tout.


              • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 18:59

                J’aimerais en tout cas que les gens qui votent un avis négatif sur un commentaire aient la courtoisie de venir en expliquer les raisons, afin que je m’éduque à leurs vues. Si cela leur est possible.
                Pour ça je suis entièrement d’accord avec vous. D’ailleurs je n’ai pas moinssé votre article.


              • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 19:08

                La lenteur progressive qui semble s’emparer des ordinateurs provient essentiellement des surcouches de sécurité apportées par les correctifs.
                J’ai rencontré ce problème à maintes reprises sur des systèmes XP qui effectivement avec les mises à jour (SP-2, SP-3, etc....) deviennent de vrais escargots.
                Guère mieux avec Vista.
                Le système neuf met environ 40/45 sec à charger après quelques mois 2’30’ ou plus.
                Il semble que lorsqu’une mise à jour a été ratée. Le système des m.à.j. automatique tourne en boucle et même les m.à.j. manuelles deviennent impossibles.
                Et puis nous avons tous autre chose à faire que des suppositions sur les causes possibles d’un dysfonctionnement (puisque avec des systèmes windows, à moins de devenir spécialiste en windologie, ce qui n’est pas un investissement, on ne sait jamais vraiment qui est responsable de quoi).
                La lenteur progressive des postes windows est très souvent soulignée. Les cas où on ne l’observe pas sont les cas où les machines servent à faire assez peu de choses et toujours les mêmes (ex secrétariat en entreprise : mail+internet+word+excel et basta).
                Tout le monde a pu aussi apprécier la clarté de la fameuse ’base de registres’.


              • titi 19 mars 2012 21:56

                La lenteur de Windows au démarrage est essentiellement due à ce qui est installé dessus.

                Pour masquer la lenteur des applications, les éditeurs placent des « accélérateurs » au démarrage de Windows. C’est à dire que Adobe, mais aussi OpenOffice, toutes applications fournies avec les imprimantes, Apple et QuickTime, Autocad, etc... préchargent leurs applications au démarrage. Que vous vous apprétiez à les utiliser ou pas.
                Du coup lorsqu’on appelle un de ces applis elle parait arriver instantanément. Mais la contrepartie c’est que le démarrage de l’OS dure des plombes.

                En général un bon ménage dans msconfig et tout repart...


              • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 21:57

                Je le répète : un système Microsoft bien entretenu et des utilisateurs convenablement éduqués forment un écosystème informatique robuste, qui réalise une implémentation pragmatique de ce que doit être l’informatique d’entreprise pour être productive, et les patrons de PME qui ont fait appel à mes services me sont gré de le leur avoir enseigné.
                Deux remarques sur ce passage :
                La première concerne les utilisateurs convenablement ’éduqués’. Si vous passez beaucoup de temps à apprendre aux gens à ne pas faire ceci et cela mais à faire seulement ceci et cela vous aurez des utilisateurs avertis et des systèmes sûrs (et cela quel que soit le système utilisé).
                La seconde concerne la mentalité des patrons (et spécialement ceux des PMI/PME). L’informatique est pour eux comme pour les autres un outil nécessaire mais qui leur fait peur, alors ils se sentent protégés par les marques. Dans la décennie 1980-1990 ils n’achetaient que des PC de marque IBM (qui étaient certainement plus mauvais et beaucoup plus chers que le compatible taïvanais de base). Par la suite ils ont décidé de faire confiance à Microsoft de préférence à des produits réellement professionnels comme DR DOS, Multiuser DOS de Digital Research avec l’interface graphique GEM qui marchaient du tonnerre alors que windows était dans les limbes avec sa version 2, tout simplement parce que Microsoft était connu. Ils continuent avec cette daube. Mais effectivement, s’ils en veulent vraiment on peut leur en donner pour leur argent et faire des systèmes qui marchent à condition de ’fliquer’ les utilisateurs.


              • titi 19 mars 2012 22:02

                « Tout le monde a pu aussi apprécier la clarté de la fameuse ’base de registres’. »

                Au départ la base de registre est un très bon principe : s’affranchir des problèmes de « PATH » pour localiser les dépendances.

                Ceux qui ont pratiqué Java savent que les « PATH » sont au moins aussi douloureux que la base de registre.

                Ce qui coince dans la base de registre ce n’est pas ce qui est dedans, c’est ce qui aurait du y disparaitre lors des désinstallations. Et là encore Windows n’y pas pas pour grand chose : lorsqu’on désinstalle Oracle d’un poste c’est le merdier et dans la base de registres et dans le « PATH ».

                En attendant, l’architecture COM que permet cette base de registres ouvre des possibilités inestimables.


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 22:11

                Merci pour votre remarque, Abou Antoun. En fait, ce temps passé à éduquer les utilisateurs est ridiculement court. Cinq minutes par personne.

                Le principal problème vient du fait que les utilisateurs ne savent rien des dangers d’Internet et s’y promènent de la manière la plus naïve qui soit. Il suffit de leur expliquer de manière pédagogique tout ce qu’un pirate peut faire à distance avec leur ordi, et ils passent instantanément en mode paranoïaque, et durablement, ce qui est la condition d’utilisation idéale de tout système informatique connecté à Internet smiley

                Titi a fait également une excellente remarque. Mais il ne faut pas oublier que msconfig est un outil de diagnostic, il ne doit pas servir à désactiver des programmes de démarrage. La désactivation se fait in situ : dans la base de registres, auprès du gestionnaire de services ou dans le menu de démarrage de l’utilisateur.


              • BlackMatter 19 mars 2012 22:14

                La base de registre est tout à fait lisible pour ceux qui savent la lire.

                C’est vrai que parfois il y a parfois des problèmes de mise à jour en boucle (parce que une ne veut pas s’installer)... Généralement, on trouve la solution en consultant l’observateur d’évènement et le technet.... De toute façon, en entreprise, on utilise wsus et on a des rapports sur les mises à jours de chaque ordinateur, les réussites et les échecs.

                Ne pensez surtout que dans le monde Linux ça n’arrive pas... J’ai vu des redhat ne plus redémarrer après des update système. Et le nombre de mises à jours de sécurité n’est guère inférieur à celui de Microsoft...



              • titi 19 mars 2012 22:35
                « Ne pensez surtout que dans le monde Linux ça n’arrive pas... J’ai vu des redhat ne plus redémarrer après des update système. Et le nombre de mises à jours de sécurité n’est guère inférieur à celui de Microsoft... »

                Je confirme... lors d’une mission je devais faire un benchmark entre Redhat+ Java + Postgres et W$ + ASP.Net + SQLServer... Le Redhat plantait comme une bouse de façon régulière.



              • sto sto 19 mars 2012 22:39

                >> C’est faux, au moins depuis Windows XP. Je connais nombre d’ordinateurs Microsoft dont le disque dur n’a jamais dû être reformaté depuis des années, qui servent tous les jours en entreprise, qui n’ont aucun logiciel de sécurité particulier

                Oui, il est vrai. on peut garder une install XP pendant des années sans mesure de sécurité. Par contre, ca n’est pas vraiment la faute de microsoft, mais plustot de l’évolution des malwares, qui se font plus discrets.
                ’jamais vu un XP de 3 ans d’age pas vérolé. meme super protege dans une grande boite.


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 22:48

                Idem, je suis revenu de Linux après y avoir cru férocement pendant deux ans, comme tous les jeunes informaticiens. De kernel panics en freezes, j’ai serré les dents jusqu’à ce que je reçoive l’illumination en lisant moi-même le code source du noyau.

                Désormais, quand je veux un Unix libre et de qualité, je vais chez FreeBSD, ou OpenBSD quand j’ai essentiellement besoin de sécurité. Leur politique de centraliser et de faire contrôler les contributions au système par un mainteneur est à l’opposée du joyeux bordel de Linux ; et au moins, le code source respecte un format unifié, propre, lisible et précisément documenté. Ce qui n’est absolument pas le cas chez Linux, et ne l’a jamais été. Il m’aura fallu deux ans avant d’aller m’en rendre compte.


              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 22:52

                Sto, quand les mises à jour sont faites, que le pare-feu et l’antivirus sont fonctionnels, et qu’on a pris cinq minutes pour expliquer à l’utilisateur ce qu’un pirate peut faire à distance avec sa machine, je vous garantis que son Windows XP est indemne. Je viens d’ailleurs d’en contrôler deux aujourd’hui, et à part la désinstallation de pilotes d’imprimantes obsolètes, rien à signaler.

                La plupart des gens que vous décrivez font l’erreur d’abolir les mises à jour et de baisser le pare-feu, parce qu’ils se méfient davantage de Microsoft que des logiciels malveillants, et se plaignent ensuite de choper la vérole. La cause et la conséquence sont pourtant bien visibles.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 mars 2012 12:35

                Désolé de te casser le moral, mais pour qu’un véhicule fonctionne correctement, il faut bien que le système soit verrouillé un tant soi peu. Avec toute la meilleur volonté du monde, tu ne pourras pas faire d’une Ford une Peugeot et t’attendre à ce que la voiture roule comme au premier jour.

                C’est pareil pour l’informatique. Pourquoi Apple produit peu de modèles ? Afin de pouvoir proposer un système d’exploitation fiable capable de marcher correctement sur toutes ses machines. OSX tourne parfaitement sur les gros macs comme sur les portables, une version simplifiée faisant tourner les tablettes et autres. Essayez de concevoir un OS capable de faire tourner des milliers de modèles de centaines de marques différentes, et vous verrez... Vous me direz, linux... 

                Mais on arrive au second problème : 99,9 % des utilisateurs d’ordinateurs ne veulent pas mettre la main sous le capot. Et si linux a du mal à percer c’est aussi parce que beaucoup de ses distributions sont faites avant tout pour les geeks profonds, les malades du raccourci clavier, les obsédés du proc’ overclocké.

                Ensuite, l’argument de la pauvreté de la connectique est facile. C’est oublier que tout peut passer par le wifi et le bluetooth. Le choix de restreindre la connexion est aussi dicté par l’envie de préserver l’autonomie, de limiter le matériel présent ( et donc le risque de panne ). On ne peut aussi contenter tout le monde. Avec une USB ? certains en exigeront deux, d’autres voudront en plus un firewire, un troisième groupe se plaindra de ne pas avoir de slot SD. Et d’autres voudront en plus un miniSD, sans parler des adeptes du Thunderbold... A la fin, on n’a plus une tablette, mais un table !

                Quand aux jeux, désolé, mais le niveau « tétris » est dépassé depuis longtemps ! Il faudrait mettre vos données à jour...


                • tikhomir 19 mars 2012 13:28

                  « Vous me direz, linux... »

                  Ca ou autre chose, personnellement, j’utilise NetBSD à la maison, mais chacun ses goûts...

                  "Et si linux a du mal à percer c’est aussi parce que beaucoup de ses distributions sont faites avant tout pour les geeks profonds, les malades du raccourci clavier, les obsédés du proc’ overclocké.« 

                  Ou peut-être parce que 99,9% des ordinateurs sont vendus préinstallés avec Windows...

                   »Quand aux jeux, désolé, mais le niveau « tétris » est dépassé depuis longtemps ! Il faudrait mettre vos données à jour..."

                  Tetris c’est légendaire, pas touche ! ^^ et en plus on peut y jouer en réseau sur internet avec Tetrinet (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tetrinet).

                  Et puis sinon, on a toujours NetHack (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nethack) ou Angband (http://fr.wikipedia.org/wiki/Angband_%28jeu_vid%C3%A9o%29smiley. Et ça, ça passe les modes, les âges, etc..


                • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 13:34

                  Et si linux a du mal à percer c’est aussi parce que beaucoup de ses distributions sont faites avant tout pour les geeks profonds, les malades du raccourci clavier, les obsédés du proc’ overclocké.
                  Le niveau de convivialité de Ubuntu atteint celui de windows.


                • Traroth Traroth 19 mars 2012 16:31

                  @mmarvinbear :

                  « tout peut passer par le wifi et le bluetooth » : Ca, c’est la meilleure de la journée ! Et ma clé USB, je fais comment pour la brancher par USB ? Ah mais oui, pour notre bien, Apple a décidé qu’on n’avait pas le droit de brancher de clé USB sur l’iPad, de toutes façons !


                • BlackMatter 19 mars 2012 22:20

                  moi ce que je dis c’est que si on fait de la bureautique toute la journée, il vaut mieux connecter à la tablette un clavier et une souris et qu’une fois que cela est fait, c’est un pc portable ou un macbook mais plus une tablette.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 mars 2012 02:00

                  « Et ma clé USB, je fais comment pour la brancher par USB ? »

                  Les adaptateurs, ça existe, tu sais...


                • Traroth Traroth 20 mars 2012 09:50

                  Encore un zigouigoui supplémentaire à acheter parce que Apple est infoutu de mettre un port USB sur son gadget. Et pourquoi ne pas acheter directement un appareil qui respecte les normes ? Moi, c’est ce que j’ai fait. Et je n’échangerais pas mon Transformer contre un iPad, honnêtement !


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 mars 2012 11:52

                  Ce n’est pas une question d’archaïsme, mais d’optimisation. Tout ce que l’on fait avec une USB, on peut le faire avec le Cloud et le wifi. Pourquoi s’encombrer d’un truc redondant ?


                • JP 19 mars 2012 13:08

                  A la lecture des commentaires invraisemblables, je me rends compte qu’ apple est également fabricant d’oeillères.
                  Longue vie aux pingouins.


                  • tikhomir 19 mars 2012 13:32

                    Mais non, vous ne comprenez rien et vous blasphémez la religion Apple... Si c’est plus cher, tout bridé de partout avec du matos inchangeable, moins de connectiques, c’est parce que c’est pour notre bien, ça nous évite de péter notre OS parce qu’on est des tanches et ça préserve la batterie !!! Non et puis le design quoi...

                    hahahaha


                  • Imhotep Imhotep 19 mars 2012 15:09

                    C’est un prêtre de l’anti-Apple qui parle. Lui sa secte c’est l’Apple bashing et il est encore plus enfermé dans son voyage qu’il en accuse les autres. Ces prêtres-là sont encore plus dangereux que ceux d’Apple car en plus ils se croient supérieurs et plus libres alors qu’ils ne sont absolument pas libres de leur pensée, ils ne sont que dans le bashing et l’illusion.


                  • tikhomir 19 mars 2012 15:38

                    Pourquoi vous changez de sujet (en plus avec force pleurnicheries) ? Parce que je dis exactement ce que les fans d’Apple disent sauf que quand je le dis on se rend bien compte que c’est ridicule ? C’est vrai que c’est difficilement contestable et qu’il vaut mieux changer de sujet smiley


                  • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 13:31

                    Un bon vieux PC Linux/Debian ’at home’.
                    Un disque USB avec système linux et copie de mon ’home’ pour les déplacements. Je peux donc transformer tout PC démarrant sur une clé en ’mon’ PC.
                    Un petit téléphone mobile minimaliste pour les cas d’urgence, et voilà.
                    Tout mes besoins en matière d’information et de communication sont largement couverts.
                    Pas de i-truc ni de i-machin ni de tablettes, ni d’OS à la noix. 200 g. en poche quand je me ballade et c’est tout.
                    Pour moi Microsoft + Apple même combat : créer la dépendance.


                    • raoulblier raoulblier 19 mars 2012 15:29

                      ouf ! enfin un internaute non lobotomisé par la pomme pourrie !
                      Apple est une religion de bobos fanatiques qui font la queue devant l’église en espérant toucher la dernier miracle de l’oncle jobs.
                      Personnellement j’ai préféré me mettre en dissidence et choisir la liberté de GNU/linux suite aux désagréments rencontrés avec VISTA et les bugs de snow léopard.
                      Du coup j’ai fait passé mes machines PC / MAC sous Ubuntu pour l’un et Opensuse pour l’autre.
                      Et alléluia, plus de problèmes, de virus, de réinstallation...
                      Aujourd’hui je suis un professionnel de l’informatique heureux militant de l’open source auprès de mes clients particuliers et professionnels.
                      Il reste cependant du chemin pour développer plus de progiciels sous Linux où toutes les bonnes âmes sont les bienvenus.


                    • Traroth Traroth 19 mars 2012 14:32

                      Le « post-PC » est un refrain qu’on nous rabâche depuis 20 ans. Et le PC est toujours là !

                      Personnellement, après une certaine réticence, je suis devenu adepte de la tablette, pour un ensemble d’usages que je ne peux pas avoir avec un PC : lecture d’ebooks d’abord (une liseuse est un appareil trop limité pour être vraiment utile), utilisation multimedia mobile chez moi (c’est sympa de regarder une vidéo ou de surfer sur une tablette dans son canapé), mind mapping, et Angry Birds smiley.

                      Totalement allergique à iOS, j’ai choisi une tablette Android, avec un clavier amovible : une Asus Transformer, qui permet d’allier le meilleur des deux mondes entre une tablette et un netbook.

                      Ca fait 6 mois que je l’ai, et je ne pourrais plus m’en passer (surtout depuis qu’elle est passée sous Android 4 Ice Cream Sandwich ce week-end). Et pour rien au monde je ne l’échangerais contre un iPad.

                      Il y a un certain nombre d’objections que j’ai toujours du mal à comprendre concernant la mobilité. Encore ce matin, j’entendais sur France Info quelqu’un dire qu’un Blackberry d’entreprise, c’était un fil à la patte qui empêchait de profiter de ses week-ends. Je ne comprends pas ce genre de point de vue. Je n’ai jamais eu de problème avec ça : mon travail est PAYANT. ma relation avec mon employeur, c’est un salaire contre un travail. Je refuse de travailler gratuitement,, pour plein de raison, mais dans une logique d’économie de marché, parce que ça dévalorise mon travail. Il faut toujours être très clair là dessus. Et mon téléphone d’entreprise, le week-end, je l’éteins, tout simplement. J’attends toujours que quelqu’un ait le culot de me le reprocher !


                      • Imhotep Imhotep 19 mars 2012 14:53

                        Cet auteur ne connaît visiblement rien aux débouchés des tablettes. Il se contente de naviguer sur la vague futile et infantile de la tablette gadget. Alors puisqu’il ignore tout de cette tablette je vais l’informer.

                        1- puisque liPad, si elle n’en est l’invention, est au moins la première avoir eu tant de succès, ne se résume en rien aux jeux ou seulement aller sur internet, je vais donner quelques éléments. L’auteur doit ignorer complètement qu’il est possible de développer des logiciels professionnels spécifiques à une entreprise.
                        2- voici quelques exemples qui démontrent la foutaise de cet article :
                        - nombre de compagnies d’aviation ont remplacé leur volumineuse documentation par des iPad tout comme l’armée de l’a-ir anglaise a remplacé ses documents d’instruction par des ipad
                        - le gouvernement canadien a fait un test grandeur nature et a démontré que l’usage de l’iPad faisait faire 15 % d’économie et a commencé à user de l’iPad
                        - de très nombreuses écoles ont fait des tests et ont démontré la supériorité de l’iPad aux livres classiques car l’iPad introduit dans le corps des livres de l’interactivité et des vidéos, de plus avec les podcasts des Universités, puis récemment avec le logiciel d’édition sous forme epub d’Apple la presse et les professeurs d’université sont emballé. Il y a toute une possibilité d’enseignement extraordinairement facilitée avec des retours possibles, de l’interaction etc. On voit le même genre d’application pour la cuisine, le bricolage qui apporte en plus de texte des vidéos bien plus explicatives.
                        - nombres de cliniques ont remplacé leur autres tablettes par des iPad étant globalement moins chères et plus efficaces. la liaison de ces iPad avec un serveur centralisé permet de mettre à jour instantanément les dossiers des patients, permet de visualiser les radios, de faire des ordonnance, de discuter avec le malade, cet outil et l’avenir du rapport malade patient
                        - un chirurgien japonais a remplacé les écrans par un iPad qu’il peut poser à proximité du malade et opérer dans de bien meilleures conditions
                        - de nombreux cinéastes ont adopté l’iPad pour leurs scripts, voir les rushes etc.
                        - des très grandes entreprise ont fourni leurs commerciaux en iPad pour une efficacité renouvelée, par exemple Mercedes
                        - voici dans cette vidéo de cet Autrichien qui est parti en ballon sonde pour sauter de 22 000 m en chute libre, à la 47é secondes on voit l’utilisation de l’iPad : https://www.youtube.com/watch?v=r-TCO2IdoTA
                        - tous les musées un peu intelligents ont mis en place des logiciels que l’on peut lire sur l’iPad qui permet de visualiser en même temps que l’œuvre son historique et celui de son créateur. Quand on revient chez soi on peut revoir tout tranquillement ce que l’on a vu au musée. Tous les offices du tourisme intelligents ont fait la même chose.

                        • tikhomir 19 mars 2012 15:24

                          Vous avez oublié de dire que Justin Bieber a un iPad, ça prouve que c’est mieux !!!!

                          hahaha

                          Photo de Justin Bieber et son iPad : http://img.metro.co.uk/i/pix/2010/06/17/article-1276780967386-09E2C273000005DC-939678_477x650.jpg

                          Toujours marrants les commerciaux de chez Apple... « Pour une efficacité renouvelée chez Mercedes ».... Wooooo !!! Mais ça le fait moins que Justin Bieber quand même....

                          Au final, tout ce que vous citez se fait sans iPad avec n’importe quel appareil transportable ou mobile moderne.


                        • Traroth Traroth 19 mars 2012 15:38

                          @tikhomir : vous vous trompez totalement. Je le dis d’autant plus clairement que j’ai fait la même erreur. Les tablettes permettent bel et bien des usages impossibles avec un notebooks, notamment grâce aux capteurs qu’ils contiennent et donc les PC sont dépourvus : GPS, accéléromètres, magnétomètres, gyroscopes et bien sûr écran tactile.


                        • tikhomir 19 mars 2012 15:52

                          « GPS, accéléromètres, magnétomètres, gyroscopes et bien sûr écran tactile. »

                          Non mais je suis d’accord, pour lire de la doc, lire des vidéos ou jouer à Angry Birds ou partir en ballon sonde, tout ce barda est INDISPENSABLE ! smiley


                        • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 19 mars 2012 16:03

                          Outre leur puissance limitée, l’emprisonnement du client, la fragilité de la chose et son manque de commodité, ce que j’apprécie le plus sur les tablettes tactiles, ce sont les traces de doigts gras qui laissent des traînées sur l’écran en offrant à l’utilisateur des irisations des plus élégantes.

                          Les tablettes tactiles ont remplacé un outil qui était beaucoup plus pratique, moins sale et qui se mettait facilement dans la poche : le Palm pilot.

                          Là aussi il était possible de développer des applications, et très facilement en plus.

                          Il était possible de transférer des données par infra-rouge, puis par bluetooth ou wifi, de synchroniser les données avec un ordinateur, bref les mêmes choses qu’avec une tablette bien plus encombrante, totalement verrouillée.
                          La fonction principale des tablettes est, ne l’oublions pas, de nous obliger à passer par la plateforme de distribution du fabricant pour acheter des applications ou des contenus)...

                          Sur les derniers Palm, il était même possible de regarder des films en Divx (l’utilité est à mon avis douteuse, mais c’était possible)...

                          Les Palm ont été écartés par tous les constructeurs au profit des tablettes tactiles pour de simples raisons de profits...
                          Pourquoi continuer à commercialiser des produits qui ne rapportent rien une fois vendus alors qu’on peut très bien « emprisonner » le client et l’obliger à passer par sa boutique (et pas celle du voisin) afin qu’il doive acheter de quoi « donner à manger » à la bête ? C’est magique : Le système s’auto-entretient car l’utilisateur souhaite « rentabiliser son investissement » en achetant à prix d’or des contenus pour cet appareil. Il n’a pas pris conscience que le but suprême de ces machines était justement de le forcer à consommer. Un vrai cheval de Troie.

                          Les tablettes tactiles ne sont que des gadgets inutiles qui ne servent qu’à traire leurs utilisateurs. Quand ces derniers l’auront compris, les ventes chuteront et les constructeurs essayeront de trouver une autre idée « innovante » fort rémunératrice qu’ils nous fourgueront avec des gros plans marketing.

                          Le jour où les utilisateurs en auront marre de se faire berner avec toutes ces « innovations géniales » ils reviendront à l’essentiel, arrêteront d’acheter des merdes inutiles et réfléchiront sur le monde réel et les liens réels qu’ils peuvent tisser avec leur entourage.

                          C’est bien là le challenge que devra relever l’humanité si elle veut survivre, tout simplement.


                        • Traroth Traroth 19 mars 2012 16:09

                          Les nuances que vous faites entre un Palm et une tablette sont subtiles, pour dire le moins.

                          @tikhomir : ne vous en déplaise, un GPS sur une tablette, c’est très utile en voyage.


                        • tikhomir 19 mars 2012 16:11

                          Etant l’heureux possesseur d’un Palm TX, je confirme le post ci-dessus.


                        • Traroth Traroth 19 mars 2012 16:19

                          J’ai également possédé un Handspring Visor (PalmOS 3.5) puis un Palm Tréo 550 (PalmOS 5). Et je n’ai jamais été satisfiat de ces engins, avec leur écran résistif, leur résolution faiblarde, leur absence de puissance de traitement... Franchement, on ne pouvait pas en faire grand-chose, objectivement. Et PalmOS n’était pas spécialement un OS open-source non plus...


                        • Traroth Traroth 19 mars 2012 16:24

                          Question fragilité, mon Visor n’a pas survécu à la première chute qu’il a faite. Son écran s’est fendu en plein milieu quand il est tombé sur de la moquette alors que je le glissais à mon étui de ceinture ! Un écran noir et blanc tout pourri, sur un appareil à l’aspect mastoc avec lequel on aurait facilement pu casser des noix !

                          http://www.gadgetwisdom.com/wp-content/uploads/2010/04/visor.jpg


                        • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2012 11:06

                          @Imhotep
                          Les pads sont très utiles dans le cas de tâches relativement simples, répétitives et demandant une extrême mobilité et portabilité (typiquement dans le cas où un notebook est trop lourd ou trop encombrant).
                          Les exemples que vous citez sont caractéristiques. On pourrait également ajouter le service restaurant, l’organisation des services d’ordre, etc.., etc...
                          Dire que les pads ne servent à rien est exagéré, mais dire qu’ils peuvent remplacer des PC est tout à fait illusoire. Ils ne rendent pas le même service c’est tout.


                        • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 19 mars 2012 15:36

                          Il est aussi possible d’aller faire les poubelles des copains et de récupérer des machines « dépassées » qui n’ont que 3 ou 4 ans....

                          Ensuite, si on est néophyte, on télécharge gratuitement la dernière version d’Ubuntu (c’est fiable, la Gendarmerie Nationale a abandonné WinBouze pour Ubuntu, pour des raisons de sécurité, c’est dire), si on est plus « initié » ont installera une Debian, et les geeks se rueront sur la dernière Gentoo...

                          Mais pour franchir le pas il faut faire abstraction des dernières modes publicitaires et se recentrer sur l’essentiel.

                          Et soudain, on se rend compte que finalement ces systèmes « obsolètes » fonctionnent du feu de dieu, sont rapides, stables, fiables, et qu’il existe une quantité impressionnante d’applications très utiles, adaptées à nos besoins réels développées par des passionnés qui font DON de leur créativité à l’ensemble de la communauté.

                          Ensuite on se pique au jeu et, si on en a les compétences (ou si on souhaite les acquérir - c’est beaucoup plus facile qu’on peut le croire) on se met soi-même à créer des applications que l’on offre gratuitement aux autres utilisateurs... Et quand on reçoit des courriers de remerciements des utilisateurs, des suggestions ou des propositions d’aide spontanés, on se rend compte que finalement on peut être utile aux autres...

                          Par contre, vous n’entendrez pas vanter les mérites de ce système basé sur la coopération, sur le cadeau désintéressé car il ne rapporte RIEN aux grosses sociétés qui nous vendent des produits artificiels inutiles seulement destinés à nous pousser à consommer à outrance pour mieux piller les ressources de notre planète et notre porte-monnaie.

                          Autre chose : Mon téléphone mobile est un vieux Nokia 3510 qu’un ami m’a donné il y a bientôt 10 ans...
                          Je ne souhaite pas m’en séparer : Batterie d’origine qui tient encore la charge presque 2 semaines, j’arrive encore à recevoir des appels dans des endroits ou les smartphones ont depuis longtemps déclaré forfait (c’est le cas de le dire), et la qualité de réception est excellente. Après tout, la première vocation d’un téléphone n’est elle pas de ... téléphoner ?
                          Autre avantage non négligeable, je ne risque pas de me le faire voler. Un voleur serait même sans doute disposé à me payer pour que je refuse de lui céder !!!

                          Les tablettes tactiles ne sont des des gadgets inutiles qui ne servent à rien, si ce n’est l’illusion d’avoir la satisfaction artificielle d’être « à la pointe du progrès »...

                          Quelle ironie : C’est comme si un esclave « geek » était satisfait d’avoir des chaînes avec GPS intégré permettant à son maître de pouvoir le rattraper plus rapidement par géolocalisation en cas de fuite...

                          Nous marchons sur la tête !!!


                          • Traroth Traroth 19 mars 2012 15:48

                            Je partage votre point de vue sur les logiciels libres. Mais pas sur les tablettes ou les smartphones. Lecteur invétéré, je n’avais pas jusque là la possibilité d’avoir toute ma bibliothèque dans mon sac à dos. De plus, il existe des ouvrages du domaine public qu’on peut télécharger gratuitement en toute légalité, et je détesterais à avoir à la imprimer, ça ravagerait un peu trop d’arbres. Et cette abondance de livres, ça change la vie !


                          • tikhomir 19 mars 2012 16:12

                            « je n’avais pas jusque là la possibilité d’avoir toute ma bibliothèque dans mon sac à dos. »

                            Des fois que vous voudriez lire tous vos livres en même temps... Sur un écran rétro-éclairé... super... Eh bien non merci.


                          • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 21:45

                            @ P.J. Proudhon
                            J’approuve totalement votre réaction.
                            Non seulement la Gendarmerie, mais la plupart des grandes écoles et les universités sont passées à Linux.
                            Pour les administrations clientes de microsoft le budget des logiciels serveurs + licences postes + mises à jour + suites bureautiques explose littéralement avec des mises à jour majeures tous les deux ans, n’apportant finalement pas grand chose de nouveau, c’est un véritable racket .
                            Le Ministère de l’Éducation et de la Recherche a mieux à faire des deniers publics que constituer une rente à Micromou.
                            Je suis peut être un utilisateur particulier, mais en général, les 4 bureaux ’de mon interface gnome sont occupés simultanément par 4 ou 5 fenêtres chacun et je passe mon temps à aller de l’une à l’autre, lire, copier, coller, tester, compiler, etc...
                            Il va de soi que je dispose d’un écran 24" que je trouve trop petit, quand je vois une tablette je me demande vraiment ce que je peux faire avec, c’est un JOUET.
                            Le PC n’est pas mort, il en est loin, mais des tas de gens pour qui c’est un outil trop sophistiqué feront joujou avec ces gadgets en croyant faire de l’informatique, ce qui les changera un peu de la console de jeu et ne me dérange absolument pas. Mais les ’pads’ comme substitut des PC ce n’est pas pour demain.


                          • Traroth Traroth 20 mars 2012 09:52

                            « Des fois que vous voudriez lire tous vos livres en même temps » : Exactement. D’ailleurs, les gens qui ont une bibliothèque lisent tous leurs livres en même temps ! Essayez au moins de ne pas être inepte...


                          • Acid World Acid World 19 mars 2012 15:37

                            Merci pour vos points de vue.


                            Pour tout vous dire je suis plus habitué à l’écosystème de Microsoft (si on peut appeler ça un écosystème) qu’à celui d’Apple. Mais je constate des vices dans les deux conceptions différentes des firmes.

                            Pour moi iOS s’est fait dépasser par Android d’un point de vue des fonctionnalités, mais il garde pour lui son ergonomie parfaite et le confort à double tranchant qu’il offre à l’utilisateur.

                            J’avais un iPod touch version 2009 qui m’a bluffé en son temps, mais depuis j’ai goûté à l’Android rooté. Je songe depuis à sauter le pas sur mon PC et passer enfin à Linux.
                            Je concède aux amateurs de produits Apple que certains des produits à la pomme sont de bonne qualité, voire innovants (avant l’iPhone, les smartphones n’étaient pas au point), mais ils relèvent d’une logique de limitation de l’autonomie que je ne supporte pas.

                            Quel que soit notre choix, l’important c’est de pouvoir optimiser l’objet coûteux dans lequel on a investi.

                            • Traroth Traroth 19 mars 2012 15:42

                              Les produits Apple sont extrêmement bien conçus. Les limites qu’ils ont sont délibérées, ce ne sont pas des défauts de conception : DRM à tous les niveaux, obligation de passer constamment sous les fourches caudines d’Apple, d’utiliser iTunes, l’AppStore, impossibilité de transférer du contenu du terminal vers un PC, formats non-ouverts pour le contenu audio-vidéo, etc. Et pour moi, c’est rédhibitoire !


                            • tikhomir 19 mars 2012 16:58

                              « Je songe depuis à sauter le pas sur mon PC et passer enfin à Linux. »

                              Allez-y sans hésiter, vous ne le regretterez pas. Pour une première, essayez une Ubuntu, c’est très bien pour débuter et ça fait LiveCD, ce qui fait que vous pouvez tester sans l’installer et donc ne rien perdre si vous redémarrez le système (vous démarrez l’OS sur un CD, une clé USB ou une carte SD et ça ne touche pas au disque dur).


                            • tikhomir 19 mars 2012 18:24

                              Si c’est juste le système standard à installer, oui, pourquoi pas. Parce que ce ne sont pas des données personnelles.



                              • Martin D 19 mars 2012 16:26

                                si vous utiliser votre pc perso uniquement pour surfer et télécharger, alors passer les yeux fermés sur UBUNTU ou l’une de ses variantes...


                                • Nums Nums 19 mars 2012 22:22

                                  Tout à fait !


                                  Mon paternel n’utilise son PC que pour surfer. Je lui ai filé une vielle bécane de 2001 et ai fait une clean install de win XP. Il a eu pas mal de soucis.

                                  Il y a 2 ans je lui ai installé une distrib Ubuntu et depuis, 0 problème. Avec de meilleures performances qui plus est.

                                • morice morice 19 mars 2012 17:11

                                  Sympathiques pour leur confort de lecture, les tablettes semblent pourtant un besoin extrêmement artificiel. Elles ne tiennent pas dans la poche, sont plus chères que les livres électroniques et toutes leurs fonctions sont trouvables dans les téléphones. En soi le concept n’est pas mauvais, mais les tablettes actuelles ne sont pas de vrais ordinateurs. Juste des aberrations aux apparences high-tech. Aucun intérêt utilitaire : connectique pauvre (pas d’USB), environnements fermés et obsolescence ultrarapide, notamment du côté d’Android dont les mises à jour galopantes oublient les trois quarts des utilisateurs. L’ordinateur tactile reste clairement à améliorer, car les tablettes servent surtout à faire tourner des applis très gadget qui ne remplaceront jamais les jeux vidéos -les vrais j’entends-.


                                  ARCHAISME DE PENSEE SIDERANT : le même mec qui à la sortie de l’Imac aurait gueulé comme un pou car il n’avait pas de sacro-saint lecteur de disquette !!

                                  quand aux jeux vidéos ils se jouent MIEUX sur tablette !!!

                                  le mec il n’a même pas pigé qu’avec le CLOUD on n’a plus besoin de ses clés USB de merde et de ses DVD rayés !

                                  je crois lire un mec qu’on a congelé il y a 20 ans !

                                  • tikhomir 19 mars 2012 17:47

                                    Pour le coup, je suis d’accord avec Morice... Les clefs USB, c’est archaïque, qui se trimballe encore avec ça ? ^^. Même si, personnellement, je n’irais pas mettre mes données sur le cloud... Un petit serveur auto-hébergé (genre un SheevahPlug : http://fr.wikipedia.org/wiki/SheevaPlug) à la maison par exemple fait très bien l’affaire et ne coûte pas cher.

                                    Au pire, un smartphone lambda fait très bien office de stockage USB...


                                  • tikhomir 19 mars 2012 18:21

                                    Non mais moi je ne risque pas d’avoir un produit Apple... Déjà, je ne touche JAMAIS un produit Apple, j’ai peur de me souiller ou que ce soit contagieux, les produits Apple, c’est impur.

                                    J’ai essayé une fois quand même pour voir vers les tout premiers iPhones, vous savez, ceux qui ne savaient même pas transférer un SMS... J’ai rigolé en me disant que ça faisait de la peine de voir qu’utiliser des produits Apple, c’est régresser technologiquement.

                                     smiley


                                  • wesson wesson 19 mars 2012 18:49

                                    Désolé Morice, mais le cloud accumule à peu près tous les désavantages. 

                                    D’abord il y a la bande passante : tout le monde n’est pas en fibre optique.
                                    Ensuite, c’est payant et même assez cher, et si vous payez pas - ou vous ne pouvez plus, au revoir les données !
                                    Après, tout le gnagna sur la confidentialité c’est du flan complet : les officines spécialisés et d’état y ont accès. PS : ce n’est pas une supposition, mais une obligation légale. 
                                    Et pour finir sur la sécurité, maintenant on sait que si la boite a le malheur d’héberger aussi quelques films piratés, allez hop, plus de données !

                                    Alors non, au risque de rester terriblement vieux jeu, je ne posterai rien sur le cloud ... S j’ai quelque chose à sauvegarder, ce sera sur support perso, et si c’est vraiment sensible, ça ne sera pas un support électronique de toute manière !

                                  • lsga lsga 19 mars 2012 19:02

                                    j’aime bien soutenir morice, surtout quand il a raison. 



                                  • Abou Antoun Abou Antoun 19 mars 2012 22:11

                                    @ morice,
                                    Quelques alternatives pour ’mec’ :
                                    type, gars, gazier, mecton, gonze, gadjo, etc... j’en passe.
                                    Juste histoire d’enrichir votre vocabulaire.
                                    Autre conseil, vous n’êtes pas obligé de gueuler dans chacun de vos posts.
                                    Pour finir je pense que vous êtes un vieux qui se prend pour un ado.


                                  • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 22:37

                                    Je partage l’avis de Wesson. Le cloud décharge l’utilisateur de la responsabilité de stocker lui-même ses propres données contre la simple promesse de leur pérennisation. Or cette promesse est fallacieuse : aucune loi, ni nationale ni internationale, n’oblige un hébergeur à garantir la restitution des données stockées sur ses serveurs à ses clients quelles que soient les conditions de l’interruption de service.

                                    Ce point est d’ailleurs généralement spécifié noir sur blanc dans les conditions d’utilisations desdits services, que personne ne lit.

                                    Dans ces conditions, pour ma part, stocker des données sensibles là-bas et ne me reposer que sur cette solution c’est de l’inconscience. Jamais je n’oserais conseiller à des entrepreneurs de stocker leurs archives, leur compta ou leur gestion commerciale dans le cloud.

                                    Mes données sont synchronisées automatiquement sur trois types de supports différents : mon serveur domestique, mon iPhone via le réseau Wifi, et ma clé USB dès que je la branche, et ce grâce à un logiciel que j’ai programmé moi-même. C’est le prix de ma tranquillité.

                                    Que le cloud soit utilisé comme un moyen commode d’échanger des documents d’importance mineure et de manière transitoire, c’est une excellente solution. Le vendre comme un support de stockage pérenne, c’est de l’escroquerie, à laquelle bon nombre de la profession informatique participe, mais de laquelle je ne me rendrai pas complice.


                                  • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2012 09:51

                                    Le cloud c’est une sécurité supplémentaire, gratuite le plus souvent quand le volume est limité (< 4GO) . Naturellement il y a un mode d’emploi :

                                    • N’y mettre que des données chiffrées.
                                    • Avoir des doubles de ces données sur un dispositif interne.

                                    De la sorte pas de mauvaises surprises.


                                  • Traroth Traroth 20 mars 2012 09:56

                                    @morice : je n’arrive pas à croire que vous vous venez de dire que le cloud, c’est à dire confier vos données à un tiers et donc en perdre le contrôle, soit un progrès par rapport à une clé USB. Franchement, vous déparlez. Vous devriez un peu réfléchir avant d’affirmer des aneries pareilles !


                                  • morice morice 19 mars 2012 17:13

                                    Apple qui bride honteusement ses coûteuses machines en les privant de possibilités d’extension.


                                    on a entendu ça en 1984..

                                    c’est Hibernatus, le mec , c’est pas possible !

                                    • Atlantis Atlantis 19 mars 2012 17:57

                                      puisque tu cites 1984 tu devrais savoir à quel point avoir le contrôle total des données est essentiel pour le pouvoir (si là tu n’identifie pas le cloud, peux plus rien pour toi). du jour au lendemain tu n’existes plus. difficile de faire des recherches et des articles prétendant rétablir la vérité alors que la base même est foireuse, n’est-ce pas ?

                                      le cloud c’est pour les données personnelles et la justice ce que la banque et à la monnaie : du vol pur est simple, sous le (séduisant ? faut être bien faignant ...) prétexte de facilité.

                                      personnellement, mes parents m’ont toujours appris que la solution de facilité n’était pas la meilleure. Ils ne faisaient que relayer une sagesse populaire qui s’éteint maintenant à grande vitesse. pauvres fous qui vendez vos libertés pour ... rien.



                                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 mars 2012 23:02

                                      Morice ne citait pas Orwell mais la date de sortie de l’ordinateur Macintosh. Qui fut, il est vrai, une belle réussite, malgré qu’elle fût copieusement dénigrée par la concurrence.


                                    • epicure 20 mars 2012 02:30

                                      Ceci montre que depuis 28 ans rien n’a jamais vraiment changé.
                                      Le mac coûtait très cher, et était fermé au niveau des extensions contrairement au PC.
                                      Au cas où certains ne l’auraient pas compris, c’est cette souplesse, ces capacités d’extensions non estampillées IBM qui ont fait le succès du PC. Le truc c’est que bill gates a réussi à imposer son OS de seconde zone comme le standard de l’OS sur PC, alors qu’on peut y installer nombre d’OS , sauf ceux d’Apple.


                                    • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2012 09:56

                                      Morice ne citait pas Orwell mais la date de sortie de l’ordinateur Macintosh. Qui fut, il est vrai, une belle réussite, malgré qu’elle fût copieusement dénigrée par la concurrence.
                                      Pour ceux que l’histoire intéresse.


                                    • Traroth Traroth 20 mars 2012 09:58

                                      Morice se fait donc le chantre de la « modernité ». Vous vous rendez compte que vous vous comportez comme le premier fanboy à la con venu ?

                                      Sur le fond, Apple et sa volonté de rendre les clients captifs est indéfendable, et je vous mets au défi d’exposer le moindre argument objectif en sa faveur, au delà de vos accusations stupides e « ringardise » !


                                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 20 mars 2012 12:25

                                      [au sujet des PC] « alors qu’on peut y installer nombre d’OS , sauf ceux d’Apple. »

                                      C’est partiellement faux. On peut installer Mac OS X sur des PC, et pour peu que l’on fasse ça soigneusement, c’est très stable smiley

                                       


                                    • lsga lsga 20 mars 2012 15:14

                                      yep, bah moi g ma certif Linux, et ça ne m’empêche pas de penser que Morice a raison. 


                                      Le Cloud est l’avenir, et les OS unix avec le partage réseau de partitions ont été comme toujours à la pointe de cette évolution (SMBF, ça vous dit un truc les Noob ?)

                                      L’auteur de l’article, comme ceux qui répondent après, sont des imbéciles qui n’ont aucune compétence en ingénierie réseau. Le Cloud est l’évolution naturelle du réseau.

                                      Linux est le premier système d’exploitation a avoir été entièrement pensé autour du réseau (Dépôt logiciels dès 1997). Linux est le premier OS a avoir offert des possibilités de création de Clients Légers avec des applis exécutées côté serveurs.

                                      Vous êtes des crétins. Vous ne savez pas programmer. Vous ne savez pas gérer un réseau. Vous êtes des analphabètes de l’informatique. Morice a raison de se foutre de votre gueule. Vous faites du tord à l’image du Logiciel Libre.


                                      Tenez, un exemple de ceux qui ont de l’avance sur tout le monde :


                                      alors les noobs fermez la un peu, parce que vous faites passer la communauté pour ce qu’elle n’est pas.

                                    • Traroth Traroth 20 mars 2012 16:59

                                      @Pierre-Marie Baty : Mais on n’a pas le droit. Le problème n’est pas technique, mais légal. Les hackintoshs sont illégaux.


                                    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 20 mars 2012 21:03

                                      Mein Gott, on en tient un...

                                      « yep, bah moi g ma certif Linux » [...] « alors les noobs fermez la un peu »

                                      Alors c’est maintenant le gars qui a un CAP mécanique qui s’imagine qu’il peut toiser les ingénieurs de chez Mercedes...

                                      « Linux est le premier système d’exploitation a avoir été entièrement pensé autour du réseau (Dépôt logiciels dès 1997). Linux est le premier OS a avoir offert des possibilités de création de Clients Légers avec des applis exécutées côté serveurs. »

                                      Au risque de vous décevoir, c’était déjà le cas dans les années 1970. Unix n’a pas été inventé avec Linux. Linux, c’est un mec, Linus Torvalds, qui s’est imaginé dans les années 1990 qu’il allait recréer en open-source, et avec 20 ans de retard, le noyau de Minix, le système d’exploitation d’étude de son université. Minix étant lui-même une version simplifiée de l’Unix System V, propice à l’enseignement de l’architecture système. System V étant lui-même une variante d’Unix, à base de niveaux d’exécution (runlevels), contrairement à BSD/Unix dont la version de référence la plus aboutie 4.3BSD, de laquelle a d’ailleurs dérivé NetBSD, est sortie en 1988. Le code source d’Unix, réécriture de Multics et propriété d’AT&T depuis 1969, ayant été offert par celle-ci à l’université de Berkeley à l’occasion du procès anti-trust ayant désintégré la firme en 1984.

                                      BSD est un système nativement réseau depuis le début des années 80.

                                      Alors présenter GNU/Linux, l’association d’un userland émanant du projet GNU, bien connu pour produire des logiciels de mauvaise qualité (voir les bugs bien courants de la toolchain GCC depuis sa version 3 qui d’ailleurs est maintenant abandonnée par tout le monde en faveur de LLVM), userland qui d’ailleurs n’était pas prévu pour fonctionner avec ce noyau mais avec le noyau Hurd, lequel n’a jamais fini de voir le jour étant donné leur incompétence notoire à finir ce qu’ils commencent, et de Linux, une réécriture d’une version simplifiée d’Unix à l’initiative d’une seule personne, comme un projet révolutionnaire, il faut quand même être né de la dernière pluie, ou pas loin, pour l’affirmer ingénument comme vous le faites.

                                      « Vous êtes des crétins. Vous ne savez pas programmer. Vous ne savez pas gérer un réseau. Vous êtes des analphabètes de l’informatique. »

                                      Veuillez avoir l’amabilité de nous présenter vos oeuvres, mon jeune ami, que nous puissions comparer nos compétences respectives en programmation et en réseaux IP. Je vous en prie, montrez-nous donc vos talents ! smiley

                                      « alors les noobs fermez la un peu, parce que vous faites passer la communauté pour ce qu’elle n’est pas. »

                                      Je suis d’accord avec vous : nous devrions la fermer, et laisser des représentants de cette communauté dont vous êtes l’image s’exprimer : vos paroles illustrent abondamment ce que nous essayons de dire, et nous le disons fort mal. Taisons-nous donc, et parlez, car si nous, nous faisons passer la communauté pour ce qu’elle n’est pas, vous, il ne fait aucun doute que vous la faites passer pour ce qu’elle est.

                                       

                                      @Traroth : je m’étais mépris sur le sens des termes « on peut », mais vous avez entièrement raison : c’est illégal. Mes excuses donc pour ce hors sujet.


                                    • minidou 19 mars 2012 17:39

                                      Petite réserve sur votre point de vue à propos des PC, le PC n’a jamais été plus libre que Mac, il l’a juste imit&é avec moins de talent, laissant aux utilisateur une marge de liberté imposée par son modèle technique, c’est juste un produit moins bien fini.
                                      Quand à votre critique de fond, l’évolution matérielle et logicielle de l’informatique laisse de moins en moins de liberté et de contrôle à l’utilisateur vis-à-vis de son outil informatique, je suis d’accord, mais disposer d’outils plus simples à utiliser, n’est-ce pas là une demande du consommateur ? Et pour les geek, le logiciel libre n’est-il pas de toute façon l’unique voie à suivre, quelle que soit les offres de google, microsoft ou apple ?


                                      • tikhomir 19 mars 2012 18:00

                                        « le PC n’a jamais été plus libre que Mac, il l’a juste imit&é avec moins de talent »

                                        Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire... Attendez, c’est pas Apple qui met des processeurs Intel (x86) dans ses machines maintenant et a abandonné le PowerPC (ppc) ? Vu de chez moi, ça ressemble surtout à l’inverse de ce que vous dites donc.

                                        « mais disposer d’outils plus simples à utiliser, n’est-ce pas là une demande du consommateur ? »

                                        C’est ce qui est dénoncé dans l’article, les utilisateurs se meurent et il ne reste que des consommateurs. On en déduit que le consommateur aime bien se faire pigeonner et on le voit bien avec les défenseurs Apple ici par exemple : ils vont jusqu’à trouver des raisons pour justifier et aimer encore plus se faire pigeonner et affirmer que « c’est pour leur bien »...

                                        Ou comme on le voit dans les argumentaires : du matériel « bien fini »... On a envie de rire, quand, pour changer d’écran ou un simple disque dur ou ajouter de la RAM, il faut démonter toute la machine, on ne peut pas appeler ça un produit fini et encore moins un produit bien pensé... Ca fait juste de la peine à voir.

                                        Mais à la réparation ou pour changer le moindre matos, il faudra débourser des fortunes et donc c’est de l’enfumage bien comme il faut le coup du design et du produit fini pour un truc pas pratique qui coûte un bras. Mais je l’ai dit, les gens aiment se faire pigeonner. smiley


                                      • tikhomir 19 mars 2012 18:12

                                        Donc Apple, c’est pas simple non, si pour changer de disque dur ou ajouter de la RAM, il faut être spécialiste en électronique... non merci.

                                        Tiens en parlant de RAM... C’est pas Apple qui dans son histoire a rappelé régulièrement des machines parce que le « produit fini » a la RAM qui fond à cause d’une mauvaise dissipation de la chaleur/mauvaise ventilation ? smiley


                                      • epicure 20 mars 2012 02:38

                                        le PC a imité seulement l’interface au Mac.

                                        Le PC a commencé avant le mac, c’est une plate-forme qui est conçu pour être modulaire d’entrée.
                                        Pour peu que les fabricants et éditeurs de logiciels s’entendent, tu peux utiliser n’importe quel matériel informatique pour ordinateur personnel , au niveau des processeurs, des cartes graphiques ou d’extension spécifiques à une entreprise.
                                        Ce n’est pas le Mac qui peut le faire, bien au contraire.
                                        Avec un PC rien ne t’oblige à utiliser windows ou un OS de microsoft.
                                        Avec apple il faut utiliser l’OS apple, la carte mère apple, le processeur certifié apple etc....
                                        Qui est le plus libre des deux ?


                                      • Gollum Gollum 20 mars 2012 10:11

                                        Avec apple il faut utiliser l’OS apple, la carte mère apple, le processeur certifié apple etc....
                                        Qui est le plus libre des deux ?


                                        C’est faux. On peut très bien installer windows ou ubuntu ou ce que vous voulez sur un Mac.

                                        Pour répondre à tikhomir et autres anti-apple primaires, je suis sur Mac depuis un paquet d’années et je m’en porte très bien. Riant sous cape aux déboires récurrents de mes amis lobotomisés par Windows alors que j’ai vécu et que je vis encore une vie informatique complètement sereine. Donc je ne suis pas un pigeon. Mieux, comprenant bien avant tout le monde le potentiel d’Apple, j’ai investi sur cette société alors que le cours de l’action était à 40 $. Ce qui fait que tout mon matériel ne m’a pas couté un rond. 

                                        On peut pas en dire autant pour ceux qui ont misé sur Microsoft.. Inutile de dire aussi que mes amis pro-windows ont cessé de rire de moi depuis pas mal de temps déjà s’équipant tous en i-phone ou ipad et les montrant à tout le monde pour bien faire comprendre que cette fois-ci ils ont su être dans le sens du vent... Esprit moutonnier quand tu nous tient, on se refait pas..
                                        Perso, je n’ai ni ipad ni iphone n’en ayant pas l’utilité..

                                        Quant à ceux qui préfèrent le libre, c’est leur droit, mais je suppose que la logithèque n’est pas forcément à la hauteur, surtout dans le monde des jeux, ce qui est une évidence.

                                      • Abou Antoun Abou Antoun 20 mars 2012 11:14

                                        Petite réserve sur votre point de vue à propos des PC, le PC n’a jamais été plus libre que Mac, il l’a juste imit&é avec moins de talent, laissant aux utilisateur une marge de liberté imposée par son modèle technique, c’est juste un produit moins bien fini.
                                        Cette réflexion aurait exactement trouvé sa place en 1992 où windows 3.1 peinait à donner la répartie aux Macs question ergonomie et où les systèmes unix-like n’avaient pas encore envahi la micro. Il y a 20 ans donc, le temps passe vite mais les clichés ont la vie dure.


                                      • epicure 20 mars 2012 21:06

                                        @Par Gollum (xxx.xxx.xxx.48) 20 mars 10:11

                                        oui maintenant on peut le faire parce que apple a copié le PC, en utilisant des équipements plus standards. Et c’est surtout que c’est windows et linux qui s’adaptent au matériel plus facilement que apple.
                                        A une époque ce n’était pas le cas. Le mac utilisait un processeur non intel non reconu par windows, mais sûrement par linux.

                                        par contre sur quel ordinateur non estampillé apple tu peut installer un OS apple ?
                                        Est ce que je peux installer iOS sur mon PC assemblé par moi même, alors que je peux le faire avec windows ou linux ?

                                        Entre un PC linux et un apple, le niveau de marge de liberté c’est un gouffre au niveau de ce que tu peux faire.
                                        Je parle du PC pas de windows.


                                      • Atlantis Atlantis 19 mars 2012 18:01

                                        j’ai du rater un épisode : on est pas vendredi là que je sache ? alors qu’est-ce que c’est que cette odeur de troll moisi avec la publication de cet « article » ?


                                        • tikhomir 19 mars 2012 18:14

                                          On a décalé au lundi exceptionnellement, vendredi nous sommes tous partis tôt pour nous entraîner à picoler pour la Saint Patrick le samedi... Donc l’entraînement, ça ne se rate pas mais le troll, ça ne se rate pas non plus. Alors il fallait trouver un compromis.


                                        • phyto 19 mars 2012 18:52

                                          Je suis passé à Linux via Ubuntu, j’suis plutôt content :

                                          J’ai acheté un PC, pour moins 299 € (sans l’écran) chez materiel... puis j’ai récupérer Ubuntu sur une clé USB, j’ai booter dessus et lancé l’installation. 10 minutes plus tard tout fonctionnait la conf internet le navigateur (Firefox), le mail (Thunderbird), la suite bureautique (Libre Office), le logiciel de photo, le lecteur de PDF, etc.

                                          Suis content et les mômes aussi !
                                          Basta les multinationnales et le toujours plus et bonjour le 21ème siècle basé sur l’entraide...


                                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 mars 2012 02:06

                                            « Basta les multinationnales et le toujours plus et bonjour le 21ème siècle basé sur l’entraide... »

                                            Bon, qui c’est qui est volontaire pour lui casser la baraque et rappeler en toute discretion que Linux est financé par les grandes majors de l’industrie informatique ?


                                          • Traroth Traroth 20 mars 2012 10:07

                                            Financé par des entreprises ? Vous vous trompez.

                                            Linux est un projet chapeauté par la Linux Foundation avec l’appui de la Free Software Foundation. Ces associations reposent sur des sources de financement très diverses, comme des dons de particuliers et d’entreprises, et pour la Linux Foundation, par les droits sur l’utilisation commerciale de la marque « Linux ».

                                            Pour adhérer à la Linux Foundation (99$) : https://www.linuxfoundation.org/about/join/individual/join

                                            Pour donner à la FSF Europe : http://fsfe.org/donate/donate.fr.html

                                            Pour donner à la FSF : https://my.fsf.org/donate


                                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 mars 2012 12:08

                                            Oh mais non, je ne me trompe pas.

                                            "The Linux Foundation est un consortium à but non lucratif fondé le 21 janvier 2007, il résulte de la fusion entre l’Open Source Development Labs et le Free Standards Group.(...)

                                            La Linux Foundation regroupe 70 membres parmi lesquels on trouve Fujitsu, Hitachi, HP, IBM, Intel, AMD, Nec, Novell, Oracle, LG Group, Yahoo ! et d’autres. Cette organisation est dirigée par Jim Zemlin, ancien directeur du FSG qui maintient en place les principaux développeurs, dont Linus Torvalds, sponsorisé par la fondation1."

                                            Chaque entreprise verse une quote-part, elle-même financée par la vente du matériel au grand public. Ce n’ est pas énorme, mais chaque fois que vous achetez un pc, portable ou non, avec Windows dessus ou non, vous financez Linux.

                                            Je dis pas que c’est mal, hein, mais Linux n’est PAS ce que vous croyez être, un îlot de liberté créatrice, fondé et géré par des informaticiens puceaux obèses aux cheveux gras, adeptes des pizzas froides et de coca light tiède, parcourant de leurs doigts graisseux leurs claviers dans leur coin pour faire la nique à Microsoft, et ne tirant aucun profit de leur travail quotidien, admirant, soupirant, le poster usé du Che qui orne leur mur, attendant le Grand Soir Informatique.

                                            Encore que...


                                          • Traroth Traroth 20 mars 2012 16:57

                                            Je maintiens que vous vous trompez. Encore une fois, la Linux Foundation accepte les adhésions d’entreprise et les adhésions personnelles. Et NON, quand vous achetez un PC, vous ne financez pas la Linux Foundation. Les entreprises à qui vous achetez votre PC peuvent éventuellement financer la Linux Foundation, et elles font ce qu’elles veulent de votre argent.

                                            De plus, Linux est un système sous une licence très stricte, la GPL. C’est donc un logiciel libre, et à ce titre, en fait, ce que fait la Linux Foundation, on s’en bat un peu les steaks, en fait. Même la Linux Foundation ne peut pas s’approprier Linux ou modifier sa licence. Les personnes ou organisations qui rendent public un fork de Linux doivent le faire sous cette même licence, comme Free en a fait l’amère expérience avec sa version modifiée pour la Freebox. A ce sens, je ne comprends même pas ce que vous cherchez à démontrer.


                                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 mars 2012 17:48

                                            « A ce sens, je ne comprends même pas ce que vous cherchez à démontrer. »  : tout simplement que même en installant Linux, de façon indirecte, on finance les grosses multinationales pour cela.

                                            Rien n’est gratuit. Pas même Linux.


                                          • Traroth Traroth 21 mars 2012 09:42

                                            « même en installant Linux, de façon indirecte, on finance les grosses multinationales » : Pourtant, vous prétendez exactement l’inverse, que ce sont les multinationales qui financeraient Linux. Mettez-vous d’accord avec vous-même !
                                            Vous n’avez rien démontré. Si j’installe une Ubuntu que j’ai téléchargé gratuitement, je ne vois toujours pas de quelle manière je financerais une quelconque multinationale. Et encore, Ubuntu est soutenu par une entreprise, Canonical. Debian, par exemple, est un système totalement libre soutenu par une fondation. Bonne chance pour démontrer qu’installer Debian, c’est soutenir une multinationale ! smiley


                                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mars 2012 12:00

                                            "Pourtant, vous prétendez exactement l’inverse, que ce sont les multinationales qui financeraient Linux. Mettez-vous d’accord avec vous-même !« 

                                            Les multinationales financent la Fondation Linux. Mais pour utiliser Linux, il faut bien un ordinateur, non ? Alors à moins que vous ne soyez capable de produire par vous-même les composants, vous devez bien les acheter, pas vrai ?

                                            Et auprès de qui les achetez-vous, que ce soit en kit ou complet ? Auprès des multinationales, via les magasins.

                                            Tu comprends ?

                                             » Debian, par exemple, est un système totalement libre soutenu par une fondation. Bonne chance pour démontrer qu’installer Debian, c’est soutenir une multinationale ! " là aussi, pour faire tourner Debian, tu as besoin d’une machine...


                                          • Traroth Traroth 21 mars 2012 14:30

                                            Donc ce n’est pas en installant Linux qu’on soutient des multinationales, c’est en achetant un ordinateur qu’on soutient des fabricants d’ordinateurs ou au moins de composants. Ce n’est pas du tout la même chose.

                                            Au final, votre idée, c’est qu’il faut un ordinateur pour faire fonctionner des logiciels. Merci pour votre vue pénétrante ! smiley


                                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 mars 2012 18:57

                                            Sauf que le postulat de base était que pour le premier intervenant, utiliser Linux permettait de niquer les grosses multinationales. Ce qui est faux, de façon directe et indirecte.


                                          • Hijack Hijack 19 mars 2012 19:00

                                            Rien ne vaut un bon vieux PC ... tout le reste est certes utile, mais secondaire à mon sens.

                                            Le côté utile prime sur le ludique ... mais bon, ce n’est qu’un avis perso !


                                            • geotrouvetou geotrouvetou 19 mars 2012 20:32

                                              Rien ne vaut un bon vieux PC ... tout le reste est certes utile, mais secondaire à mon sens.
                                              +1 et ce ne sont pas les moyens qui manquent.

                                              Quand un système d’eploitation officiel se décline en une ou deux distributions au maximum, vite périmées, sachez qu’un système Linux se décline sur environ 200 distributions, dont assurément une centaine fera tourner votre matériel sans aucun tracas.
                                              L’argument selon lequel Linux s’adresse à des kamikazes, à des têtes brulées ou des geeks-suicidaires ne tient plus la route de nos jours.
                                              Entre payer une offre logicielle fermée à un prix rédhibitoires ou de façon risquée (en faisant le plein de virus) et opter pour un monde ouvert, libre, gratuit et sécurisé, il y a un pas, une marge que seuls quelques rétrogrades ne franchiront jamais.


                                              • geotrouvetou geotrouvetou 19 mars 2012 20:46

                                                Quand une marque vous propose un produit, c’est son produit, point, et rien d’autre..
                                                Quand Linux vous propose une solution, vous avez devant vous Unity, Gnome2, Gnome3, kde, Lxde, xfce, et tous ces environnements ont diverses variantes. C’est bien cette possibilité de choix offerte gratuitement, qui vous donne le goût de la différence et qui s’adapte à vos besoins. Ce n’est plus vous qui devez vous adapter aux besoins du marché en en devenant esclave. Quant à l’interopérabilité, celle-ci existe naturellement tgrâce aux émulateurs et aux reconnaissances des types de fichiers.


                                                • le poulpe entartré 19 mars 2012 22:19

                                                  Vous pensez avoir le choix ? Sérieusement ?
                                                  Mis à part celui d’un règlement par CB, par chèque, espèces ou par virement, quel est il ?
                                                  Ne Cherchez pas : vous faites avec ce que l’on vous vend.


                                                  • Ruut Ruut 20 mars 2012 07:49

                                                    Puisse votre rêve devenir réalité.


                                                    • Ruut Ruut 20 mars 2012 07:56

                                                      Le problème du PC reste sa très mauvaise gestion mémoire et la trés mauvaise qualité des programmes disponibles, nécessitant un accés a internet dés l’achat du produit pour pouvoir l’utiliser.
                                                      Windows n’est pas un exemple de sécurité (Trop de failles voulues).

                                                      Mac pèche par sa nécessité d’activation Internet.

                                                      Linux pèche par le manque de Jeux et de pilotes disponibles sans bidouilles.

                                                      Les 3 OS ont leur avantages et leurs inconvénients.

                                                      Mac est simple et semble sécurisé au niveau local et dispose d’une communauté très réactive.

                                                      Windows dispose d’une logithèque immense.

                                                      Linux est l’idéal pour les bidouilleurs.

                                                      Quand aux tablettes l’impossibilité de les brancher a un réseau Ethernet les transforment en gadget.


                                                      • Martin D 20 mars 2012 10:00

                                                        préjugé tenace sur ubuntu : fais pour les bidouilleurs.
                                                        je ne suis absolument pas un bidouilleur...ubuntu fonctionne super bien chez moi alors qu’avant windows m’énervait.
                                                        pourquoi payer pour un OS ou des softs en général si quelque chose existe déjà gratuitement qui fait le même travail voire mieux  ?


                                                      • Ruut Ruut 22 mars 2012 09:00

                                                        Quel logiciel du commerce (jeux) tu peux acheter et installer directement sur LINUX ?
                                                        ça m’intéresse.
                                                        Et comment le faire légalement.


                                                      • lsga lsga 20 mars 2012 15:34

                                                        Je suis assez content de mon post, donc je le met là pour plus de visibilité :

                                                        Le Cloud est l’avenir, et les OS unix avec le partage réseau de partitions ont été comme toujours à la pointe de cette évolution (SMBF, ça vous dit un truc les Noob ?)

                                                        L’auteur de l’article, comme ceux qui répondent après, sont des imbéciles qui n’ont aucune compétence en ingénierie réseau. Le Cloud est l’évolution naturelle du réseau.

                                                        Linux est le premier système d’exploitation a avoir été entièrement pensé autour du réseau (Dépôt logiciels dès 1997). Linux est le premier OS a avoir offert des possibilités de création de Clients Légers avec des applis exécutées côté serveurs.

                                                        Vous êtes des crétins. Vous ne savez pas programmer. Vous ne savez pas gérer un réseau. Vous êtes des analphabètes de l’informatique. Morice a raison de se foutre de votre gueule. Vous faites du tord à l’image du Logiciel Libre.


                                                        Tenez, un exemple de ceux qui ont de l’avance sur tout le monde :


                                                        alors les noobs fermez la un peu, parce que vous faites passer la communauté pour ce qu’elle n’est pas.

                                                        Je rajouterais juste un détail important d’un point de vue rationnel et argumentatif :

                                                        BANDE DE CRETINS, 
                                                        IMBECILES FAUX DEFENSEURS DE L’OPEN SOURCE

                                                        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 20 mars 2012 21:09

                                                          J’avais répondu à votre message, mais comme je viens de voir que vous l’avez reposté je m’aperçois maintenant que ce n’était qu’un très gros troll, et que je suis tombé dans le panneau.

                                                          Bien joué smiley


                                                        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 20 mars 2012 21:14

                                                          D’ailleurs, je n’avais même pas été foutu de relever que les « roaming profiles » qu’essaient maintenant d’adopter les gens d’Ubuntu existent depuis Windows NT5 (1999), comme quoi, vous êtes adroit dans le troll quand même smiley


                                                        • Ruut Ruut 22 mars 2012 09:06

                                                          Entre une gestion client serveur avec gestion des flux minimisé et optimisé et un stockage de toutes les données sur un serveur distant incluant des corruption de lecture écriture des données et une utilisation abusive de la bande passante il y as un monde.


                                                        • isabellelurette 21 mars 2012 17:30

                                                          Voyez donc http://www.silicon.fr/avis-dexpert-le-patriot-act-risque-majeur-pour-la-confidentialite-des-donnees-dans-le-cloud-72738.html qui démontre la traitrise de l’informatique commerciale, la traitrise du gouvernement américain (et l’actualité - discours d’Obama sur l’informatique américaine, nécessaire à la démocratie en Iran - illustre bien ceci, ...

                                                          Nous ne pouvons plus avoir confiance en l’informatique « grand public », surtout pas en Microsoft, Google, Yahoo ....


                                                          Nous ne pouvons plus avoir confiance en nos gouvernements, Hadopi, ACTA, ... preuve que la France a vendu ( à Kadhafi) et utilise les technologies de Deep Packet Inspection, ....


                                                          Il va falloir apprendre à utiliser TOR, PGP, ...


                                                          Non, tout n’est pas rose ....


                                                          • isabellelurette 21 mars 2012 18:22
                                                            Voyez donc http://www.silicon.fr/avis-dexpert-le-patriot-act-risque-majeur-pour-la-confidentialite-des-donnees-dans-le-cloud-72738.html qui démontre la traitrise de l’informatique commerciale, la traitrise du gouvernement américain (et l’actualité - discours d’Obama sur l’informatique américaine, nécessaire à la démocratie en Iran - illustre bien ceci, ...
                                                            Nous ne pouvons plus avoir confiance en l’informatique « grand public », surtout pas en Microsoft, Google, Yahoo ....

                                                            Nous ne pouvons plus avoir confiance en nos gouvernements, Hadopi, ACTA, ... preuve que la France a vendu ( à Kadhafi) et utilise les technologies de Deep Packet Inspection, ....

                                                            Il va falloir apprendre à utiliser TOR, PGP, ... 

                                                            Non, tout n’est pas rose ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Acid World

Acid World
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès