• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

DG.

DG.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 20/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 337 36
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • DG. DG. 4 mai 2011 10:28

    ce qu’il y a de plus scandaleux dans cette loi est bien-sur l’alignement sur le semestre européen, qui n’est rien d’autre qu’une confiscation du pouvoir législatif par l’exécutif.

    au niveau européen, par l’avis conforme de la commission que devra recevoir le projet de loi de finance
    au niveau national, par la mise en application du projet conforme, retranscrit dans l’orientation budgétaire, lequel étant un cadre législatif que le législateur ne pourra pas déroger.



  • DG. DG. 3 mai 2011 19:14

    Bingo MAdoff

    tu as gagné le premier prix..le prix Madoff bien sur !!



  • DG. DG. 3 mai 2011 17:13

    Donc, si l’équilibre budgétaire est obligatoire, il n’y a plus de possibilité de s’endetter ?

    Et non, la dette publique n’a pas grand chose a voir avec le déficit de toute façon...l’Etat continuera a s’endetter même avec un budget équilibré, et la dette publique continuera d’augmenter avec l’équilibre budgétaire.

    car, il faudra toujours qu’on explique au français, quand l’Etat dépensera 100 et gagnera 100 pourquoi la dette augmente



  • DG. DG. 27 avril 2011 14:07

    salut,

    permettez moi de définir « l’élite » : par élite, on peut qualifier les personnes qui connaissent et usent à leur profit du système politique, juridique et économique, qu’ils on eux même fabriqué et conceptualisé, à l’exclusion de tout autre (système). Autrement dit, l’élite est auto-créatrice de sa propre condition. et sa conservation/renforcement en tant qu’élite, se traduit par la technocratie ; soit la justification de sa position par la complexité du système qu’il a élaboré au préalable ; ainsi la justification est faite par le constat du système présent ; CQFD.
    ce qui amène : la pensé unique, les arguments a 2 sous (il faut plus d’europe, l’euro c’est géniale, il faut plus de règlementation...), l’inflation législative.....

    Dans ces conditions, le populiste est celui qui conteste le système comme étant l’unique mode d’organisation social (politique, juridique et économique) possible. Et partant, conteste et démasque les élites comme étant de fausse élites, puisque que leur condition repose sur une abstraction auto-créatrice et réflective ; c’est à dire qu’elle dure autant qu’il y a confiance dans cette illusion.
    Car le populiste se propose d’établir de nouvelle base de société, qui remet directement en cause l’utilité des élites, puisque remplaçant leur base de compétence ou idéologique.



  • DG. DG. 22 avril 2011 13:58

    "Surtout, le mode de scrutin pourrait aboutir à un accident démocratique majeur : la qualification en finale, et donc la mise au centre du jeu politique, de Marine Le Pen, la candidate la plus rejetée, la « dernière » de la classe politique ; voire l’élimination au premier tour du « meilleur » candidat, celui qui recueille l’assentiment majoritaire des Français.« 

    vous exprimez clairement vos ambitions, et pire, vous mettez en avant votre malhonnête intellectuelle, puisque :
    1- comment, le candidat le plus rejeté peut arriver au 2è tour ? si ce n n’est qu’il ne peut pas être le plus rejeté (dans la vrai vie, pas sur un forum, je n’ai encore jamais rencontré personnes, hors militant de gauche, me disant qu’il ne voteront jamais FN) .
    2- comment le meilleurs peut être éliminé ? si ce n’est qu’il n’est pas le meilleur pour la majorité (mais peut être pour vous)

    par ailleurs, si ce mode de scrutin peut paraitre attirant de prime abord, il souffre d’un défaut, qui est le confinement au centre, ou plus exactement au conservatisme idéologique. je ne doute pas que c’est le but recherché.

    vous vous trahissez vous même dans la suite de votre article, concernant l’histoire des 500 signature, remplacer par une pétition d’un million de signature pour les candidat hors système. a contrario, donc, c’est l’élimination des candidat hors système que vous rechercher. cette gamelle étant là pour la figuration et par votre bon coeur, Car quand même il/elle a une certaine légitimité. une position de conservatisme donc supplémentaire.

    Et cela continu, concernant le temps de parole.
     »Elle est également injuste : il n’est pas normal que Gérard Schivardi (0.34% des voix aux élections présidentielles de 2007) ait le même temps de parole que Nicolas Sarkozy (31%, soit cent fois plus).«  »Les candidats doivent être traités de manière équitable, en
    fonction de leur poids estimé dans l’opinion"
    Donc pas d’égalité de traitement, l’opinion du PS et de l’ump étant jugé a priori majoritaire, malgré l’abstention.
    encore une position qui vise au conservatisme, car se faisant les formation politique en place bénéficie nécessairement d’un avantage sur les nouveau entrant et restreint l’expression de voix dissidente.

    Et dire que votre article se voulait de proposer quelque chose de moderne, c’est tout l’inverse en fait. c’est un verrouillage supplémentaire du système,.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité