• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

_Ulysse_

_Ulysse_

De formation scientifique, je m'intéresse à de nombreux sujets en particulier les sciences et techniques "vertes", la politique et l'économie.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/11/2009
  • Modérateur depuis le 31/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 1319 184
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 50 40 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • _Ulysse_ _Ulysse_ 17 septembre 13:57

    @JulietFox

    En effet, ils devraient acheter des sondages pour être mieux notés. 
    C’est comme ça que les autres partis font, ils ont un budget sondage smiley

    Comme c’est auto réalisateur, un bon petit sondage boosté rapporte des voix ;) 




  • _Ulysse_ _Ulysse_ 31 août 12:38

    @VIO59

    Je crois que vous n’avez pas compris que les choses sont en train de changer. 
    Vous me faite une description qui correspond aux années 90. 

    Vous me parlez essentiellement de pauvreté alors que je parle de démographie. 

    Etes-vous confronté au marché du travail aujourd’hui ? En tant que demandeur ou employeur ? 

    Le changement est rapide, il a commencé depuis quelques années. 
    Oui, nous sortons d’une longue période avec un niveau de chômage élevé et un « excès » de personnes sur le marché d’emploi. Mais les choses ne sont pas immuables. Et « malgré » l’immigration des dernières décennies, la faible fécondité depuis 50 ans nous rattrape maintenant. 

    Pour le logement, en dehors de la région parisienne il y a moyen d’en augmenter le nombre dans les autres métropoles régionales. 

    Mais rassurez vous avec une population qui va commencer de baisser dans quelques années, les prix des logements auront du mal à monter. 

    En revanche, ce sera de plus en plus compliqué de trouver du personnel dans les hôpitaux pour soigner 22 ou 25 millions de retraités. 













  • _Ulysse_ _Ulysse_ 30 août 11:14

    @VIO59

    Vous semblez considérer la jeunesse comme homogène et là vous vous trompez lourdement. 
    La société française est fracturée y compris chez les jeunes. 

    Il y a une jeunesse issue de milieux populaires, assez peu formée en général (mais pas toujours) et vivant dans des zones plutôt périphériques. Cela correspond à votre description mais toute la jeunesse n’est pas comme cela loin de là ! 

    La plupart des jeunes qui partent ce n’est pas pour le chômage. Généralement ce sont les mieux formés qui partent, ils vont à l’étranger soit pour être mieux payés soit parce qu’ils sont attirés par le monde anglo-saxon. 

    Quand on est jeune et que l’on a pas d’enfant, on a pas besoin de l’éducation et la santé gratuite alors les pays sans cotisations sociales attirent fortement (angleterre, USA)

    De même, vous voyez le chômage et l’emploi de manière trop synthétique. 
    Beaucoup d’emplois créées ne correspondent pas aux personnes en recherche d’emploi. 
    Que ce soit en terme de compétence ou de situation géographique. Ce sont les grandes agglomérations qui captent les créations d’emplois. Emplois qui ne peuvent donc pas être occupés par les chômeurs vivants loin des grands centres urbains. 

    La résorption du chômage sera très lente car il va falloir que les entreprises forment les personnes disponibles et que cette population se déplace. Une bonne partie ne se déplacera pas et ne sera plus au chômage passé 65 ans. Leurs enfants en revanche pourront aller vivre là où il y a de l’emploi mais le feront-il ? 

    L’espérance de vie n’augmente plus c’est vrai mais la démographie a cet effet pervers d’avoir une grande inertie. La population continue d’augmenter par vieillissement de celle-ci. 

    Vous dites qu’il y a trop de jeunes en france et là je ne comprend pas. 

    Les générations ayant 60 ans contiennent 850 000 personnes quand du côté des jeunes 630 000 restent en France, où voyez vous un équilibre ? Il y a 25% de jeunes en moins que de seniors. 
    Il devrait y en avoir un peu plus si on voulait stabiliser la population à terme. 

    Egalement si la france traite mal ses jeunes c’est justement parce qu’ils sont minoritaires. 

    Les générations du baby boom ont tout obtenu dans ce pays justement parce qu’elles étaient nombreuses. 

    Le poids démographique compte, les jeunes sont moins nombreux et ne votent pas. Les vieux sont nombreux et votent en masse. N’attendez pas que nos politiciens aient une politique en faveur de la jeunesse. 











  • _Ulysse_ _Ulysse_ 29 août 14:50

    @CN46400

    Pourquoi 100% des jeunes travailleraient alors que 30% des 25-60 ans ne travaillent pas ? 

    J’en connais un certains nombre qui ne travaillent pas beaucoup et ce n’est pas pour des raisons de santé ou une question de qualification. 

    Retenir 100% d’activité pour les jeunes qui arrivent sur le marché du travail revient à dire que les jeunes actuels sont bien bien plus travailleurs que les personnes plus âgées. En êtes vous certain ? 

    Cela s’explique très bien. Il y a ceux qui ne travaillent pas car ils n’en ont pas besoin tout simplement. 
    Des femmes en couple, des jeunes qui restent chez leurs parents, des gens qui vivent avec l’argent des parents et la famille toute leur vie. J’en connais un certain nombre. 

    100% des personnes en âge de travailler cherchent à travailler autour de vous ? 

    Pour ce qui est de l’inflation, celle-ci favorise le travail sur la rente et le patrimoine c’est bon pour l’activité. 
    Les trente glorieuses était une période de forte inflation. Depuis que l’inflation est faible avec la politique du franc fort au tournant des années 90 c’est le marasme économique. 

    Evidemment, à l’époque les gens se plaignaient des prix qui montent mais les salaires montaient plus vite en moyenne, cela dépendant des secteurs bien entendu. Mes grands parents on vu leurs revenus exploser en nominal pendant qu’ils remboursaient leur crédit. L’inflation a payé les 3/4 de leur maison. C’est une bonne aide quand même. A la fin les mensualités ne représentaient presque plus rien par rapport à leurs revenus. 







  • _Ulysse_ _Ulysse_ 29 août 10:37

    @Auteur


    Si je suis globalement d’accord avec votre article, je le trouve incomplet sur deux aspects fondamentaux : La monnaie et la démographie. 

    Il est tout à fait vrai que ces dernières décennies, on a favorisé l’immigration en Europe dans le but de peser sur les salaires. 
    Mais aujourd’hui, les données changent car avec ou sans immigration les travailleurs seront en position de force dans les années à venir à cause de la démographie. 

    Les générations de baby boomers commencent à peine à partir en retraite et quand on regarde la pyramide des âges cela va encore durer 15 ans. 

    Les premières pénuries de main-oeuvre commencent à se faire sentir et c’est loin d’être terminé. 
    On va vers un monde de grande pénurie. Vous pourrez augmenter les salaires autant que vous voudrez, vous ne pourrais pas faire travailler des gens qui n’existent pas. 

    Un rapide calcul pour la France : 

    il y a à peu près 620 000 départs en retraite chaque année pendant 15 ans pour des générations de 850 000 personnes. 

    Le taux d’activité des personnes pouvant travailler est de 70% dans la population générale.

    750 000 jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année. 
    Sauf que 120 000 quittent le pays déjà, il en reste 630 000. 

    Jusque là vous allez me dire que tout va bien, sauf que pourquoi 100% des jeunes travailleraient quand 30% des actifs ne travaillent pas ? 

    Mettons que 25% des jeunes ne travaillent pas, il vous reste 472 000 nouveaux travailleurs chaque année. 

    Enfin, avec la hausse de l’espérance de vie la population continue d’augmenter, la consommation avec et donc les besoins en main-oeuvre. Environ 100 000 emplois supplémentaires chaque année. 

    Cela vous donne le solde suivant : 

    620 000 + 100 000 - 472 000 = 248 000 postes non pourvus. 

    C’est une hypothèse sans travailleurs immigrés. 

    ce qui en 15 ans donne 248 000 * 15 = 3 720 000 travailleurs manquants

    Après, cela va se stabiliser et c’est une hypothèse sans immigration. 

    Maintenant, je ne suis pas sur que les français soient favorables à accueillir autant de travailleurs étrangers ce qui avec les femmes et les enfants fera peu être 12 millions d’immigrés supplémentaires. 

    Ceci est juste la conséquence d’une fécondité trop faible depuis les années 70 soit près de 50 ans. En particulier la fécondité des femmes blanches ou autochtones appelez les comme vous voudrez. 

    Cette situation va effectivement faire monter les salaires ce qui est en théorie une bonne chose. 
    Mais il y a un hic : l’EURO.

    Les anglais n’auront pas ce pb eux, ils peuvent monter les salaires autant qu’ils veulent cela se résoudra par de l’inflation ce sera très bénéfique pour eux à court terme. Ensuite, ils auront le même pb démographique que nous qui va se rappeler à leur bon souvenir. 

    En France, nous avons l’euro et sans cette variable d’ajustement qui est la monnaie, l’ajustement se fera par la balance commerciale. 

    En gros, plus vite les salaires français augmenterons par rapport aux pays de la zone euro, plus vite nous augmenterons notre déficit commercial. 

    La seule option sera bien évidemment de sortir de l’euro. 










Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès