• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

abcd

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 272 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires





  • abcd 6 octobre 2017 13:13

    Il parait que Spielberg a fait une présentation de son film avec Bradbury, à la fin de la projection, Spielberg c’est retourné et à posé une question à Bradbury : « Comment trouvez vous Votre film ? », cela a beaucoup touché Bradbury.
    Au commencement était le verbe ;)



  • abcd 11 juillet 2017 22:01

    @L’enfoiré
    cela devait être « ce », mais je ne mémorise pas l’orthographe ou la grammaire, je ferai malheureusement la même erreur demain et vous pourriez me la répéter 1000 fois ce serait pareil, ma prof de Français au collège s’amuser à enlever des points en dessous de zéro, pour des dictés de 3 ème j’avais une fourchette entre -24 et -42 sur 20 et je bossai j’essayai vraiment de me souvenir de la forme des mots, je pense avec des sons, écrire permet de formaliser des idées, mais à la base c’est des sons.
    Heureusement qu’il n’y a pas de dicté au bac s.
    C’est comme cela quand on est dyslexique, mais c’est une tare totalisante, je mémorise pleins d’autres trucs, cela doit faire quelques années que je n’arrive plus à lire plus de 2 pages sans m’arrêter, par conséquent la lecture devient tellement fastidieuse qu’il me reste la radio, alors je me limite aux blogs et pourtant je me rappelle de pas mal de livres.
    Un Conte, une narration, un destin, un avenir, un roman national ou utopiste, quelques choses qui sentent qu’on a un demain puisqu’on a eût un hier pour nous sortir de notre présent.
    Les contes sont cruels, on y abandonne les enfants, le petit pouce, on échappe de l’emprise de son père, peau d’âne, on est haït de sa famille, cendrillon, etc...
    Le conte actuel c’est que si on continu comme cela c’est pas la peine de croire qu’on aime nos gosses, car demain les jouets qu’on lui a offert à Noël il nous en voudra de lui avoir acheté, d’avoir flingué le climat et son présent et l’avenir de ses gosses, il vous haïra d’avoir cru que la croissance, la consommation, la négation du passé, de l’avenir pour votre confort présent était indispensable, parce qu’il n’aura plus cette chance.

    Vous êtes dans la quête de nouveaux péchés capitaux ?



  • abcd 11 juillet 2017 12:44

    @Taverne
    « on parle ! Bla bla bla. Je parle donc j’existe », l’homme « ce la raconte » toujours un peu, voir beaucoup, le problème c’est qu’on manque de conte pour « ce la raconter » un peu plus sérieusement.



  • abcd 10 juillet 2017 14:06

    @abcd
    Et sinon à l’inverse qui pleure l’état de les aider en 2009, les banques privés, qui est content de financer ses avions avec un client sûr un aviateur privé, qui profitent des recherches publiques pour perfectionner des produits, les labos, les semenciers, etc...
    Après la vrai question dans l’histoire avec l’état c’est qui le contrôle, un monarchie, une bourgeoisie, une démocratie avec quel contre-pouvoir pour garantir sa pérennité.
    Mais si à tes yeux il est horrible que dans le prolongement de la loi il y est un état pour l’exécuter, y à encore quelques peuples nomades, quelques peuples tribales, l’expression de la loi pourra y être plus arbitraire, mais y à pas vraiment ce que tu appelles l’état.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès