• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Basebou

Basebou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 630 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Basebou Basebou 15 octobre 2008 21:11

    non seulement cette ordure roulait à plus de 140 km/h au lieu de 70 dans une zone urbaine, mais en plus il était bourré....Quel salopard



  • Basebou Basebou 12 octobre 2008 14:38

    Je me demande qui l’a zigouillé.. Le Mossad ? Les Talibans ? Al-Quaeda ? Des extrémistes de gauche ? Un groupe clandestin d’immigrés ? L’OTAN ? Les Turcs qui veulent rentrer dans l’Europe ? Les sociaux-démocrates autrichiens ? Un déséquilibré ? Son rival Strache pour lui piquer ses voix ? Le colonel Khadafi ? Des fondamentalistes écolo (vu sa grosse bagnole) ?....

    Ah merde, je me rend compte qu’à part quelques Autrichiens nostalgiques du bon vieux temps de l’Anschluss, y a pas grand-monde qui aimait ce type...



  • Basebou Basebou 12 octobre 2008 14:33

    Comme ce qui s’est passé pour le parti de feu Pim Fortuyn, le parti de Haider va s’effondrer. Sans son petit Führer, ce parti ne représente désormais plus rien



  • Basebou Basebou 11 octobre 2008 09:46

    Il y aura bientôt les t-shirts Haider, pour les nostalgiques héhéhé

    Le leader de l’extrême droite autrichienne mort dans un accident

    Jörg Haider, leader de l’extrême droite autrichienne, s’est tué dans un accident de voiture dans la nuit près de sa ville natale de Klagenfurt, a confirmé la police. Il avait 58 ans.

    Il est décédé des suites de ses blessures après que sa voiture a quitté la route et effectué plusieurs tonneaux alors qu’il rentrait chez lui près de Klagenfurt aux premières heures du jour, selon la police.

    "C’est pour nous comme la fin du monde", a réagi son porte-parole, Stefan Petzner.

    Marié et père de deux filles, le bouillant dirigeant politique venait de réussir à hisser son parti de l’Alliance pour l’avenir de l’Autriche (BZÖ) à la quatrième place de l’échiquier politique du pays lors des élections du 28 septembre.

    Il avait ainsi contribué avec le BZÖ, aux côtés de son ex-parti FPÖ issu d’une formation d’anciens nazis et dont il a fait scission en 2005, à la forte poussée de l’extrême droite en Autriche au détriment des deux grands partis, sociaux-démocrates (SPÖ) et conservateurs (ÖVP), et des Verts relégués, eux, au 5e rang.

    Personnalité charismatique au teint toujours hâlé, le gouverneur de Carinthie était l’un des responsables politiques les plus décriés d’Europe du fait de ses propos sur l’immigration ou de ses phrases-choc sur le Troisième Reich, dont il avait vanté la politique de l’emploi.



  • Basebou Basebou 11 octobre 2008 09:38

    bon, vous les satanistes, vous vous chiez dans la bouche pendant les messes noires, non ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité