• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ALF

Né en 1974, ex-étudiant en économie et en informatique.
Passioné d’économie politique mes auteurs préférés sont :
Hernando de Soto,
Friedrich Hayek,
Ludwig von Mises,
Frédérique Bastiat,
Alexis de Tocqueville,
Benjamin Constant
etc...

Tableau de bord

  • Premier article le 05/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 60 20
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • ALF 21 avril 2014 13:09

    Le bitcoin repose sur la confiance parce qu’il est rare par construction.

    L’euro le dollars, etc, reposent sur la contrainte à les utiliser et sur la promesse ... des politiques ... de ne pas en produire trop d’une part, mais aussi sur l’interdiction légale des alternatives que sont traditionnellement l’or, l’argent et le cuivre.

    Vivre le Bitcoin !



  • ALF 16 mai 2013 17:35

    Pour ceux qui se croient à l’abris parce que LOCATAIRES.


    Ne pas oublier que si le proprio paie une nouvelle taxe, elle sera nécessairement en partie (inconnue) reportée sur un locataire. 

    Principe d’incidence fiscale oblige.


  • Bastiat 25 juillet 2009 23:30

    « quels sont ceux que nous n’avons pas le droit de critiquer ? »

    Facile !

    Tous les amis du pouvoir qui épongent leurs déficites avec l’argent de ceux qui bossent et épargnent.
    Pour la France on mettra, la secu, toutes les grandes banques, la SNCF, les bouyges et constructeurs automobiles, la poste, et bien sur les politiciens qui aident tout cela pour leur profit personnel etc...

    Cheminos-Banquiers même combat.



  • Bastiat 30 janvier 2009 19:43

    "sur la nécessité ou non d’une régulation bancaire "

    Certainenement, une regulation s’impose.

    Voyons,

    La regulation réglementataire plétorique qui a votre préférence échoue lamantablement de maniére systématique compte tenu de l’incapacité manifeste de ceux qui sont sensés l’appliquer à suivre l’innovation bancaire.

    La regulation par la banque centrale que vous semblez trouver utile est la cause principale de toutes les grandes crises y compris 1929 et subprimes. On ne peut attendre autre chose d’un organe centralisé de planification du prix du crédit.

    Reste la régulation par la responsabilité, mon avis est que la responsabilité limité ne devrait pas s’appliquer au dépots des clients, autrement dit, les actionnaires des banques devrait être responsables sans limites des pertes des déposants (au delas de la valeur de leurs actions et proportionellement à leur nombre). Un client pouvant évidement souhaiter que son argent soit investit dans des produits risqués
    il doit évidament pouvoir y déroger par contrat.

    "Euh, quand même, par rapport à votre historique, la Banque de France n’est nationalisée que depuis le 1 er janvier 1946..."
    C’est une question d’interprétation du sens du mot nationalisé...
    18 conseillés sur 20 étant désignés par le gouvernement ou assimilé dé 1936... remplaçant les actionnaires de ce monopole tout aussi légal que détestable.



  • Bastiat 30 janvier 2009 13:23

    moi : " Donc selon vous, sans banque centrale un systéme banquaire ne peut exister car incapable de produire une monnaie fiduciaire ayant la moindre valeur reconues (production infinie de fausse monnaie). "

    Vous : " Aucun doute qu’un système dans lequel toutes les banques peuvent faire tout à fait ce qu’lles veulent, émettre tous les crédits qu’elles veulent sans centrôle fonctionne très bien... d’ailleurs les exemples des années 2000 aux USA, au Royaume Uni, en Islande et ailleurs le démontre bien, n’est ce pas ?"

    Il y avait bien une banque centrale dans ces pays, votre réponse n’a donc rien à voir avec mon commentaire qui porte TOUT entier sur la possibilité d’un systéme banquaire SANS banque centrale.

    Vous prétendez que celà n’est pas possible, ce qui est contraire aux faits historiques ET aux apports de la science économique.

    J’attend vos arguments.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Politique Elections Institutions






Palmarès