• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Blackeagle

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 08/11/2008
  • Modérateur depuis le 17/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 178 96
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • Blackeagle 14 juin 2007 17:16

    La TVA EST UN IMPOT INJUSTE.

    Si la déclaration des droits de l’homme et du citoyen déclare effectivement : « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre les citoyens, en raison de leurs facultés. »

    Mais il est CLAIR que la TVA ne répond absolument pas à cet article. Cet impot n’est absolument pas reparti également entre les citoyen puisqu’elle taxe la consommation et que rien n’oblige un citoyen a utiliser l’ensemble de ses faculté pour consommer. En gros, la TVA elle taxe beaucoup les pauvre qui ne peuvent pas faire autre chose que de consommer. Ils payent la TVA sur l’ensemble de leur salaire. En revanche, les revenu plus aisés, eux ne sont pas contraint de consommer tout leur revenu, il ne paye donc pas nécessairement la TVA sur l’ensemble de leur revenu. De plus, les riche qui consomme beaucoup sont plus taxés que ceux qui consomment peu. La TVA constitue donc un frein à la consommation pour les riche or il me semble que la consommation est un élément trés important de l’économie.

    En gros la TVA ça revient à faire payer 20% d’impot sur le revenu des pauvre. 15% à 10% pour les classes moyennes et moins de 5% pour les riches. C’est incontestablement un impot injuste.

    Cet impot devrai être purement et simplement supprimmé et transférer sur l’impot sur le revenu qui est beaucoup plus juste.

    D’ailleurs, en ce qui concerne le impot , taxes et autre revenu de solidarité que perçoit l’état, je serai favorable a une remise à plat.

    A la mise en place d’un impot progressif unique qui taxerai l’ensemble des français en fonction de leur revenus quels qu’ils soient (avec une suppression totale de toutes les niches fiscales) et des entreprises en fonction de leurs resultats (où la masse salariale ne serai pas compté dans le calcul). Ensuite cet impot serai ensuite redistribuer de façon equitable sur le territoire, pour les service publique, les retraites, les allocations, etc..........

    Enfin, si on souhaite revaloriser le travail, il n’existe pas 36 solutions. Il faut plus faire porter l’impot vers ceux qui ne vivent pas du travail, c’est dire les rentiers et autres actionnaire que sur ceux qui vivent du travail. Où alors, il faut augmenter les salaire. En revanche le travailler plus pour gangner plus n’est en aucun cas une revaloristaion du travail mais une dévalorisation puisque l’heure travaillée coutera moins chére à l’employeur, qu’elle ne permettra pas de financer la solidarité, et que le manque a gagner sera transférer sur la TVA. TVA payée proportionnellement beaucoup plus par les salarié que par d’autre. C’est transférer un impot qui reposait à la fois sur l’entreprise et le salarié uniquement sur le salarié. C’est reduire la valeur de l’heure de travail pour l’employeur, c’est devaloriser le travail.

    Plus d’impot locaux, plus de taxes à quelques exeption prés, etc.....

    Par exemple, la taxe sur le tabac doit être maintenu, non pas parceque le tabac est mauvais pour la santé et que l’état doit s’efforcer de reduire la consommation des français. Fumer en privé fait partie des libertés individuelles, que quelqu’un se détruise la santé, c’est son probléme à partir du moment où il est majeur, c’est à dire responsable, et qu’il a été averti des risques. Le probléme, c’est que cette personne va couter trés chere à la secu. Il doit donc exister une taxe supplémentaire sur le tabac pour qu’au final un fumeur qui a fumer un paquet par jour pendant trente ans et qui chope le cancer, ne goute guere plus à la secu qu’un non-fumeur. Et c’est plus que le cas aujourd’hui. Les eco taxe doivent aussi rester en vigueur car elles sont destiner à proteger notre environnement.



  • Blackeagle 6 juin 2007 10:49

    Excellent article, un commentaire dit que cet article ne donne pas un avis suffisament personnel. Mais c’est justement pour celà que c’est un bon article, il y est trés peu affaire de gout et de couleur mais beaucoup plus de raison.

    Sinon, quelque petites précisions pour ceux qui sont favorables à la suppression des droits de succéssion. Les droit de succession ont été mis en place à la révolution française dans le but d’empécher qu’une noblesse puisse un jour se reconstituer. C’est un fondement de notre république qui est prés à tomber, destiner à valoriser l’effort personnel par rapport à l’aquis à la naissance, qui permet aussi d’équilibrer l’égalité des chances (il me semble que la droite se réclame aussi de l’égalité des chance en parole ! ce serai bien que ses actes ne soient pas en contradiction avec cet objectif).

    Aprés tout, peu être existe il des personnes nostalgiques de l’époque où il existait une noblesse et un tier état. Ou l’accession à la noblesse était possible mais rare et extrement difficile, alors que la conservation d’un titre noble et des priviléges associé ne necessitait aucun effort pour les générations suivantes.

    Jusqu’à présent, la droite, même si elle était conservatrice et ne voyait pas les même moyen que la gauche pour atteindre les objectifs républicain n’avait jamais remis en cause les fondements de notre république nés de la revolution française et inspirés des lumiére. Notre devise republicaine les resume extrement bien : 2 buts liberté et égalité et un moyen la fraternité.

    Il est tout à fait normale que chaque personne veuille transmettre son patrimoine à ses enfant, c’est quelquechose de naturelle. Mais la grandeur de la politique, ce n’est pas de régler les soucis personnels des personnes. C’est de regler les problémes collectifs, c’est d’expliquer au gens quels conséquences ces actes tout à fait normale d’un point de vue personnel ont sur l’ensemble de la collectivité. Aprés, au peuple de choisir dans quel monde il souhaite vivre. Mais sarkozy est un fourbe car il masque totalement les conséquences globales de son projet politique et le type de société qu’il va créer derriére des motivations personelles qui pourraient justifier le vote des electeurs. Les motivations personnelles que sarkozy met en exergue sont de surcroit le plus souvent basés sur la haine et la jalousie (de l’immigré, du chommeur-assisté, du 68ard). En celà c’est un demaguogue qui cache les enjeux collectif de l’election par le recours au sentiment les plus bas de l’être humain.

    La France se meurt, elle se convertit au modéle et à la culture anglosaxonne.



  • Blackeagle 10 mai 2007 18:58

    ça fait bien longtemps que non seulement l’ensemble des télévisions hertziennes (mais je suppose également les autres) ont franchis la ligne jaune pour ne se consacrer qu’à une seule et unique tache.

    En fait, il n’ont aucune gêne à critiquer les télévisions américaines ainsi qu’italiennes. Mais ils sont pareils. La façon dont berlusconni est arrivé au pouvoir et l’a conservé (Bush aussi dans une moindre mesure) est proprement scandaleuse. Un tel régime politique, par la collusion entre la classe politique liberale et les media ne s’appelle pas une démocratie. Ce n’est pas parceque l’on laisse au peuple l’illusion de pouvoir choisir au cours d’un vote son leader que c’est une démocratie. Car en réalité, ce que l’on nomme information est en faite de la désinformation. Plus clairement de la propagande. Autrefois, les méthodes de propagande furent déjà experimentées dans les dictatures de l’époque (nazisme, fashisme, communisme). Cependant, à l’époque la connaissance de ce moyen d’influence sur l’opignon n’était pas encore suffisante pour pouvoir maintenir une dictature tout en maintenant des élection dites démocratiques. C’est pourquoi les régimes dictatoriaux étaient plus faciles à identifier. Aujourd’hui, grâce à la présence de media omniprésents dans la vie du citoyen, la mise en place de dictature conservant leurs « apparat » de démocratie est possible. En effet, ces medias, loin de permettre l’eveil des consciences, se dispensent généralement de messages profonds pour fournir du « pret à penser » au citoyen. Il organise chez ceux qui n’arrivent pas à prendre de distance vis à vis de ces medias la façon dont ces personnes vont penser. Et conduise à faire basculer l’opinion dans le sens desiré (puisque la fracture gauche-droite est habituellement proche de 50%-50%, il suffit d’avoir sous son influence une « petite » partie de la population pour decider de l’issue d’un scrutin).

    Ce phenoméne est constant dans notre systéme médiatique depuis plus de 20 ans (voir même beaucoup plus). Cependant, jusqu’en 2002 cette propagande ne contenait qu’un objectif : convaincre la population qu’il n’existe aucune autre solution viable en dehors du systéme capitaliste.

    Dans les années 2000 le choix s’est radicalisé et est devenu : « convaincre la population qu’il n’existe pas d’autre solution viable en dehors du libéralisme économique anglosaxon ». Cependant, ce message ne fut pas reçu comme on l’atendait dans la population car la france et l’idéologie française sont profondement réfractéres au libéralisme (Même avec la propagande on peut pas balayer 200 ans d’histoire dont les symboles sont profondement ancrés dans la culture française. exemple la devise française : liberté , égalité, fraternité qui définit les deux objectifs de la société (liberté et égalité) et le moyen de les atteindre (la fraternité). Ou encore les droits de l’homme dont certains articles sont incompatible avec le libéralisme et surtout le communautarisme).

    C’est pourquoi l’accession au pouvoir du liberalisme fut favorisé par une voie détourné et bien connu : la peur. Faire peur à la population. Ainsi, en 2002, nous avons vu fleurir sur nos écrans de télévision l’insécurité à laquelle évidement seule la droite et la répression outranciére pouvaient répondre selon les media qui assomére leur message à force de démonstration par l’image. C’était la premiére pierre en France de l’établissement d’une dictature fondée sur la propagande. Ainsi les français furent privé de veritable choix lors de l’élection présidentielle. Aussitot l’election faite, l’insecurité a bizarement diminué de nos écrans. Pas tout à fait neamoins car les media avait choisit leur champion et ont dés lors mis toute leurs forces pour le supporter pendant cinq. Le thème de l’insécurité était systematiquement lié à sarkozy qui était constament glorifié ainsi que les réponses pourtant inadaptées, securitaires et liberticides provoquant l’accroissement des violence qu’il mettait en place. Pourtant les medias devaient maintenir une illusion de débat contradictoire. C’est pourquoi des personnes contestant la politique de sarkozy était souvent invité sur les plateaux sans pour autant qu’il n’y est jamais de confrontation ou débat entre sarkozy et un autre politique. Les personnes contestaire brillait généralement par leur manque de serieux et leurs interventions était systematiquement contestés voir ridiculisées par les journalistes garant du « bon sens ». Mr sarkozy était loin de subir le même traitement car les journalistes lorsqu’il lui posait une question en apparence destabilisante (ce qui déjà n’était pas courant) ne faisait en fait que renforcer son discours car la question était souvent stupide et que les journaliste acquiessait aussitot que Sarkozy leur avait répondu. Ainsi fut organisée l’accession au pouvoir de Mr Sarkozy.

    Il ont même reussi à occulter la responsabilité de Sarkozy dans les emeutes de banlieu tout en faisant semblant de poser la question.

    Mr Sarkozy est le ministre de l’interieur qui a du faire face aux plus grandes emeutes urbaine en france depuis 68 et personne ne l’a mis, ni lui, ni le gouvernement devant leur responsabilités.

    (sans parler de toute les emission du style du droit de savoir destinées entiérement a supporté les théses de sarkozy en ne donnant qu’une vision partial de la réalité et sans parler non plus du nombre de documents et de reportage valorisant sur « comment ça se passe en angleterre »)

    A contrario, les politiques adversaires de Sarkozy ne subissait pas le même traitement, pour les « gros » candidats, aucune mauvaises questions ne leur étaient menagéés et il était clair que les journaliste n’était jamais convaincu par leur réponse. En revanche les propos élogieux était peut fréquent tandis que les mise en cause (sur la competance par exemple) étaient systématique. Pour les petits candidat, la ridiculisation était suffisante exemple le temps de parole de shivardi dans le 20h de TF1 pouvait être consacré à un reportage sur shivardi qui prend son café !!!!!!!!!!!!!

    Au final je conclurai que Mr Sarkozy ne mérite pas le respect des régles démocratiques puisqu’il les enfraint lui même. (selon ses propres mots il faut formater le peuple français)

    Mr Sarkozy ne respecte pas la démocratie car il souhaite faire passer au parlement une partie de la constitution européenne pourtant refusée par réfrérendum par le peuple français. (un des rares exemple ou la propagande pourtant flagrante n’a pas marché) Faire ceci est un élément d’une société dictatoriale.

    Mr Sarkozy ne respecte pas la démocratie car il ne respecte pas la séparation des pouvoir. Nombre de ses déclaration demontre qu’il souhaierai intervenir sur le pouvoir judicaire et il est déshormais « garant de l’indépendance de la justice »

    Mr Sarkosy ne respecte pas la république car il ne respecte pas la laicité. Au cours des cinq derniére année il est intervenu dans la gestion du culte musulman français et souhaiterai le faire d’avantage. (et il a fait le signe de croix en qualité de ministre de l’intérieur lors d’une cérémonie officiel...c’est ostentatoire comme le foulard mais en plus lui il représente l’état.)

    Mr Sarkosy ne respecte pas les droits de l’homme puisqu’il veux mettre en place la discrimination positive ce qui est contraire à l’article 6 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen à laquelle toute constitution française est subordonnée. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen est donc le texte de référence en matiére judiciaire aucune loi ne peut le contredire, toute les lois lui sont sousmise. L’article 6 déclare : « La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. »

    Mr Sarkozy ne respecte pas la révolution française puisqu’il est favorable à la reconstitution d’une noblesse. Il s’apprette à supprimer (sa premiére mesure) les droits de succession qui ont été mis en place en 1789 afin qu’il soit impossible que ne se reconstitue une noblesse en France, personne n’avait même pensé à les supprimmer depuis.

    J’ai 25 ans et Mr Sarkozy va contruire le monde dans lequel je vais virvre demain je ne peux pas accepter les choses que jai enoncé précédement. Lorsque la démocratie et la république (qui ajoute un but et des moyens à la democratie) sont menaçées. Même s’il est élu par le suffrage universel, tout citoyen démocrate et républicain à un devoir d’insurection : article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : "Art. 2. -

    Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la RESISTANCE A L’OPPRESSION."

    En plus de ces raisons universelles j’ai des raisons plus personnelles. Je ne veux pas laisser privatiser la santé. Je ne veux pas laisser casser le droit du travail, ce qui equivaux à un retour au 19éme siécle. Je ne suis ni arabe, ni chomeur ni 68ard. Pourtant je me sens solidaire de mes fréres qui font partie de ces catégories et qui ont été stigmatisé et insultés par Mr Sarkozy. Mr Sarkozy n’a pas remis des électeurs du front national dans les chemeins republicains, il a fait basculer la republique dans l’extremisme. (Il a utilisé les même thémes, traités de la même maniére que le front national). LePen aurait dit la même chose des arabes que Sarkozy, l’ensemble des medias lui serait tombé dessus en le traitant de fasciste, de raciste et de négationiste. (2eme phrase du 1er discours de sarkozy président : « Il faut arreter la repentance » De quoi parle Il ? Il faut peut être rehabilité l’action de Pétain pendant la seconde guerre mondiale ? Quelqu’un peut il me dire de quoi il parle si ce n’est pas de ça ?)

    L’élection de nicolas sarkozy, c’est une déclaration de guerre contre une multitudes de catégories de la population. C’est aussi une déclaration de guerre contre toutes les valeurs auxquelles je crois et qui sont présente en france depuis la revolution de 1789.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité