• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

CATAPULTE

CATAPULTE

Parisien. Diplômé de Sciences économiques.
Incorrigible voyageur. Passionné de géopolitique particulièrement celle de l'Europe slave. En contact permanent avec des observateurs locaux d'Europe de L'Est.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/09/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 2377 21
1 mois 0 63 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • CATAPULTE CATAPULTE 19 novembre 14:01

    de nombreux Bandéristes, dont Mykola Lebed, l’un des fondateurs de l’OUN et un lieutenant de Bandera formé par la Gestapo aux méthodes de torture impitoyables, sont devenus des émigrés.

    .

    Aux méthodes de la Gestapo succédèrent celles du NKVD, tout comme le goulag avait succédé aux camps d’extermination allemands...

    Les torturés qui connurent les deux, y’en a qu’ont pas de chance, eurent toujours des difficultés à se prononcer sur l’efficacité comparée des unes et des autres... ce d’autant plus que les tortionnaires avaient, selon eux, à peu près la même tête... mais pas les mêmes insignes, et ça change tout !

    Cependant, on peut sans risque alléguer d’un léger avantage des méthodes russes sur celles allemandes, ce en raison essentiellement de leur postériorité, des progrès technologiques en conséquence et de leur application au profit des derniers raffinements...

    Les dictatures sud-américaines en récoltèrent plus tard les bénéfices et surent s’en montrer très satisfaites ! 



  • CATAPULTE CATAPULTE 19 novembre 13:44

     les États-Unis n’ont vu aucun problème à travailler en étroite collaboration avec Stetsko qui, dans sa propre biographie (1941), a écrit :

    .

    C’est exact ! Stetsko était un antisémite notoire et un fervent partisan de la doctrine nazie.

    On était alors en 45, après la guerre, après donc que la barbarie nazie fût vaincue. La priorité était alors la sauvegarde de l’Ukraine et de l’Europe contre l’impérialisme de la Russie stalinienne... ce qui exigeait naturellement de faire avec le nationalisme ukrainien déjà existant, actif et organisé.

    Les Etats-Unis n’eurent pas toujours le choix lorsqu’il s’agît de préserver la sphère de liberté occidentale du totalitarisme rouge...

    Les Russes, de leur côté, se montrèrent moins scrupuleux et firent succéder aux camps nazis ceux du goulag où périrent plus d’Ukrainiens que le nazisme n’en avait tués...



  • CATAPULTE CATAPULTE 19 novembre 13:23

    @L’Autre
    .
    Peut-être, en effet... mais qu’y a-t-il d’orwellien là-dedans ?
    Et quel rapport avec les agissements américains en Ukraine ?



  • CATAPULTE CATAPULTE 19 novembre 12:14

    Il est curieux que l’auteur n’ait pas songé à souligner la forte représentation des Juifs au pouvoir à Kiev... et à en faire l’instrument de la diaspora juive américaine... Un oubli, sans doute...



  • CATAPULTE CATAPULTE 19 novembre 12:11

    Les Juifs d’Ukraine, au nombre d’environ 1,5 million, ont été pratiquement anéantis par les Allemands, aidés par l’Armée insurrectionnelle ukrainienne de l’OUN

    .

    Des faits avérés aujourd’hui quoi qu’on ne sait pas le degré de participation active de l’OUN dans l’extermination des Juifs d’Ukraine...

    C’est quand même curieux que les Ukrainiens se soient ainsi alliés aux forces criminelles du Reich après que l’Holodomor ait révélé toutes les vertus et la bienveillance à leur égard de la Russie soviétique...

    Les Ukrainiens avaient a choisir entre la chèvre et le chou, ils optèrent pour le moins envahissant et le plus dévoué à la sauvegarde de l’indépendance ukrainienne... à l’époque déjà...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv