• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-Pascal SCHAEFER

Jean-Pascal SCHAEFER

Passionné de numérique, d'écologie, d'énergie et d'économie.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/06/2008
  • Modérateur depuis le 25/10/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 30 353
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Jean-Pascal SCHAEFER Jean-Pascal SCHAEFER 26 octobre 09:45
    @Christian Labrune
    Je crois que nous ne parlons pas de la même chose : je parle de climat (degrés-jours), vous me parlez de consommations (kWh).
    Il est possible que ce soit le terme « besoin de chauffage » qui crée un malentendu.
    L’article ne prétend pas « tirer des conséquences de la diminution des dépenses de chauffage », il parle juste du fait que les besoins de chauffage, au sens des degrés-jours, ont diminué.

    Les dépenses de chauffage tiennent à plusieurs paramètres, notamment :
    • l’isolation
    • la performance des systèmes de chauffage
    • les apports internes (nombre de personnes présentes dans un logement donné, appareils électriques...)
    • le coût de l’énergie
    Vous trouverez ici une étude qui devrait vous intéresser. Elle parle de consommation d’énergie (kWh en énergie finale), mais vous trouverez facilement l’info sur les dépenses de chauffage elles-mêmes.




  • Jean-Pascal SCHAEFER Jean-Pascal SCHAEFER 26 octobre 09:33

    @Christian Labrune

    Le DPE est une méthode de calcul de consommations conventionnelles des logements. Il va vous donner une consommation théorique qui ne tient pas compte du climat. Que l’hiver soit froid ou chaud, la valeur du DPE est toujours la même. C’est son principe.

    Les degrés-jours dont je parle changent en fonction du climat. Hiver froid, davantage de DJU. Hiver chaud, moins de DJU. Les DJU sont utilisés par les professionnels de l’énergie pour ajuster le calcul des consommations en fonction du climat, ils ne sont pas un indicateur de consommation en soi.


  • Jean-Pascal SCHAEFER Jean-Pascal SCHAEFER 26 octobre 09:10
    @rogal
    Les périodes sont bien précisées, non ?


  • Jean-Pascal SCHAEFER Jean-Pascal SCHAEFER 26 octobre 09:08

    @sls0

    Merci pour votre commentaire, j’apprécie beaucoup.
    Les degrés-jours sont appréciés et utilisés par les énergéticiens en tant qu’outil de calcul.
    Vous pouvez d’ailleurs vous référer au texte qui se trouve ici, et qui explique notamment la correction des consommations en fonction des DJU.
    Les retours des spécialistes sont en train de me parvenir, et ils sont positifs. La plupart des praticiens utilisaient cela sans vraiment penser à cette utilisation des DJU. Ca me fait un peu penser à la foncion « visseuse » des perceuses électriques, qui est apparue assez tard par rapport à sa fonction de perceuse de base.

    Juste un élément de nuance, que j’ai d’ailleurs mis en note de bas de page : les DJU climaticiens sont connus et sont un indicateur intéressant, mais ils ne sont pas vraiment utilisés en tant qu’outil. En revanche, je considère qu’ils sont tout à fait pertinents pour évaluer le changement climatique estival. Sur un plan technique, je préférerais partir sur une base 24°C ou 26°C que la base 18°C que j’ai dû utiliser ici (seules données gratuites). La base 18°C a en effet tendance à « écraser » le réchauffement (dans la mesure où les températures estivales sont très souvent au-dessus de 18°C). En prenant une base 26°C, le réchauffement estival apparaîtrait encore plus fort.

    Ensuite, nous sommes bien sur une approche locale et pas globale. Il serait d’ailleurs souhaitable que les données de l’étude visible ici soient actualisées (et si possible sur une base 18°C, qui est plus usitée que le 17°C). L’intérêt d’une approche locale est qu’elle permet aussi de détecter des anomalies moins visibles à grande échelle, dans la mesure où les stations météo peuvent avoir des défaillances.


  • Jean-Pascal SCHAEFER Jean-Pascal SCHAEFER 25 octobre 18:38

    @PiXels
    Puis-je savoir en quoi l’article ne vous convient pas ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Changement climatique : faut-il casser le thermomètre ?




Palmarès