• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

constructif

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 12 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • constructif 30 septembre 2009 15:56

    Je partage l’avis de l’auteur sur la montée de l’individualisme dans les pays developpés, souvent aussi synonyme de prise en main par chacun de son destin, en l’absence de providence (le Parti ou Dieu, c’est selon sa religion).

    Mais si on regarde particulièrement la gauche française il y a beaucoup plus simple :
    => Le corporatisme : La gauche en France c’est le Lobby des fonctionnaires. Défendre la Poste quand l’email remplace tous les jours un peu plus le courrier c’est clairement un reflex corporatiste
    => La schyzophrénie : Les dirigeants de gauche en France pensent le contraire de ce qu’ils disent pour flatter leurs électeurs : Ex : Ne pas baisser les dépenses dans un pays qui a un des plus fort taux d’impots au monde. Faire croire aux masses laborieuses qu’on peut vivre plus longtemps sans travailler plus longtemps….
    => La démagogie : Vive l’immigré clandestin Africain, à bas le plombier Polonais. La gauche défend les pauvres. La bonne nouvelle c’est qu’on sait aujourd’hui que 53% des français (score de Sarko) sont des riches.

    Tant que la gauche française n’aura pas un discours intélligent, responsable et cohérent elle ne pourra jamais être durablement au pouvoir.



  • constructif 23 septembre 2009 19:42

    Petit eratum par rapport à mon commentaire ci-dessus :
    Le ratio de solvabilité prend en compte la somme des crédits distribués rapportés aux fonds propres. Les banques ne peuvent préter que ce qu’elles ont en dépôt, ou ce qu’elles ont elles-même emprunté, par exemple à la BCE.



  • constructif 23 septembre 2009 17:06

    Vous écrivez :
    « Vous oubliez LE fondamental.. c’est que la monnaie existante qui peut être prêtée ne peut qu’être issue (au moins pour 93% de M3) QUE d’une création monétaire privée »

    Je suis très supris par votre explication. Le ratio de Bâle II de 8% de fond propres par rapport aux capitaux investis ne porte que sur les activités spéculatives réalisées pour compte propre par les banques.

    Lorsqu’il s’agit de prêts, les banques ne peuvent préter que ce qu’elles ont en dépôt, ou ce que la banque centrale leur prête. C’est d’ailleurs le métier de banquier. Je collecte à 3% et je prète à 6%. Je fais donc 3% de marge. Si lorsque je collecte 100 à 3% je peux préter 1400 à 6%, alors la marge devient de 81%. Ce serait bien pour les banquiers, mais ce n’est heureusement pas le cas.

    Certe lorsque je préte de l’argent à ma banque et que la banque prete cet argent à quelqu’un d’autre, alors il y a création de monnaie. Mais dans un rapport de 1 à 2, pas de 1 à 14 !

    Ceci explique pourquoi l’emprunt avec contre partie monétaire est moins inflationiste que l’emprunt de l’état à lui même qui est ce qu’on appelle la politique de la planche à billet, création ex-nihilo de monnaie et génératrice d’inflation.



  • constructif 23 septembre 2009 12:37

    Article en effet extrèmement intéressant qui nous permet de sortir du cadre habituel afin d’envisager d’autres perspectives.

    Un état qui emprunte à sa banque centrale, sans intérêt et sans obligation de rembourser, c’est clairement de la création de monnaie.
    Un état qui emprunte à un banque, emprunte en réalité à des épargnants (particuliers, entreprises ou autres états) qui ont placé leur argent dans des assurances vie ou comptes rémunérés lambda. Il y aussi création de monnaie mais avec contrepartie. L’argent emprunté est immobilisé sur un compte bancaire et peut être repris.

    MA position est de conclure que votre proposition augmenterait beaucoup plus la masse monétaire que l’emprunt avec contrepartie. Et créerait plus d’inflation que celle créée par l’émission de monnaie par les banque avec immobilisation d’au moins une partie des sommes prétées.

    De plus la création de monnaie sans contrepartie, et independemment de toute inflation, dévaluerait notre monnaie face aux autres devises.

    Bref, article extrèmement intéressant mais je ne suis pas sur d’accord avec vos conclusions.


    P.S. : Enfin, je ne vois pas pourquoi la gauche française serait moins conservatrice que la droite française. Dès qu’on veut fermer un bureau de poste, ils sont tous dans la rue. Manquerait plus qu’ils interdisent internet pour ne pas diminuer la masse de courrier à distribuer et suaver ainsi quelques emplois de facteurs. Heureusement que les marechals ferrant n’étaient pas de gauche ! smiley



  • constructif 21 septembre 2009 11:28

    @ Alpo47

    La société que vous décrivez est detestable.

    Elle me rappelle cendant plus celle de l’Union Soviétique que celle de l’Italie ou l’Allemagne fasciste.

    Question de point de vue....







Palmarès



Agoravox.tv