• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

dawei

dawei

Réactionnaire et progressiste.
Bobo écolo , antiréchaufiste et anti Copenhague.
Amoureux de la Démocratie et déçu par la mojorité en général.
Fier d’être français mais considère n’avoir rien fait pour et en même temps pas fier de l’accueil qu’on fait à ceux qui se décarcassent pour le devenir.
Je déteste les accusations tout azimut d’antisémitisme car les accusations infondées d’antisémitisme nourrissent dangereusement les fondements de l’antisémitisme .
J’aime les juifs (comme le reste de l’humanité d’ailleurs) mais n’aime pas la politique colonialiste de l’Etat d’Israel (comme celle des autres Etats colonialistes d’ailleurs).
J’ai une certaine sympathie pour les libertaires, mais aucune pour les punks neoliberaux adeptes du NO-FUTUR économique et courtermiste.
J’aime les sciences, la politique, la religion, la philosophie et déteste le dogmatisme sectaires des scientifiques , des politiques, des religieux et des philosophes.
Égalitariste mais aime l’ambition personnelle, les initiatives courageuses et innovantes et l’esprit d’entreprise.
J’aime la solidarité mais déteste l’orgueil et l’opportunisme qui peut se planquer derrière la générosité.
J’aime la compassion, mais déteste la compassion misérabiliste et irrespectueuse de la dignité humaine .
J’aime le social mais déteste l’assistanat et lui préfère la responsabilisation et la réinsertion.
J’aime le sentiment de sécurité dont je n’ai jamais manqué, mais déteste le sentiment d’insécurité idéologisé diffusé à outrance par les media propagandistes.
Je déteste toute forme de racisme, mais déteste qu’on mette l’antisémitisme à part.
Je déteste les extrémismes dont l’extrémisme des modérés.
Je pense que l’Humain peut beaucoup mais ne peut pas tout.
J’aime ce qui est beau, mais déteste les tendances euthanasistes et élitistes de nos sociétés sous domination des garants d’une certaine idée de la perfection .
J’aime le traditionalisme culturel et l’ouverture aux autres cultures.
Je déteste le nationalisme, mais déteste encore plus la fonte de la souveraineté des nations dans des empires antidémocratiques .
Je déteste l’immobilisme, mais déteste encore plus l’agitation et le dogmatisme de « la modernité » qui consiste à tout privatiser, déréguler, défiscaliser et transmettre la totalité des rennes de l’Etat aux quelques familles aristocrates et industrielles historiques.
Je n’aime pas le chaos, mais aime encore moins le conformisme aseptisé.
Je déteste la victimisation, mais déteste encore plus le raquette géopolitique, économique et darwiniste ou les plus puissants imposent leurs lois aux plus faibles.
J’aime l’ordre, la discipline mais déteste le fascisme et l’asservissement.
Considère que rien ne justifie que certains salaires soient des centaines de fois supérieurs à d’autre même si c’est normal qu’ils ne soient pas égaux.
Je déteste que les représentants de 20% de la population mondiale consommant 80% des ressources et dénoncent la surpopulation des 80% restant qui consomme ce qui reste et cette même minorité voudrait réguler la majorité au nom d’une certaine Ecologie.
Respectons le Nature, respectons équitablement l’Humain mais ne nous servons pas du Développement Durable pour raquetter et spolier .
Enfin, je déteste les étiquettes...

Tableau de bord

  • Premier article le 20/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2112 41
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • dawei dawei 1er juin 2012 13:55

    tu as raison, mais dans le cas du pompage des eaux de sources, le seul investissement est la pompe et la bouteille en plastique, ce qui rend un produit gratuit et déjà initialement propre en produit de luxe, sans compter les domages collateraux liés aux utilisateurs de cette eau de source dans son environnement naturel ( pêcheurs, utilisateurs de moulins, bergers ...)
    Ensuite, quand un même oligopole industriel pollue pas diverses filiales l’eau, l’air, la terre... puis fait payer la dépollution aux contribuables et utilisateurs par le biais ses autres filiales, c’est pire que du délit d’initié, c’est de l’escroquerie : on crée un probleme commun sans aucune précaution par soucis de rentabilité privée, puis on fais payer collectivement la résolution du problème au lieu que ce soit le pollueur qui paye ... ça c’est le liberalisme oligarchique actuel qu’on peut appeler corparatocratie, et je prone l’inverse, un liberalisme sans monopoles, sans privation des biens communs, et qu’en bien même, si ces biens communs sont menacés par une mauvaise exploitation, une concertation collective peut etre faite pour trouver une solution, or aujourd’hui, seule une certaine élite décide de tout ça
     



  • dawei dawei 1er juin 2012 11:52

    non, je dis juste que si tu décide que tout s’achète et que tu commence à acheter l’eau ou même pourquoi pas l’air pour me le vendre après, je dis arrête car la volonté de vouloir toujours plus d’argent te rends fou , comprends bien qu’il existe beaucoup de choses gratuites qui doivent rester gratuites et partagées, sans droit de propriété particulier !



  • dawei dawei 1er juin 2012 11:45

    Orwell, homme de gauche socialiste tendance antioligarchique donc plutôt liberal/libertaire, ou du moins socialdemocrate qui s’opposait farouchement, après y avoir adhéré un court moment, à la société fabienne qui elle est à tendance totalitaire car l’Etat organise tout froidement en niant l’individu , ce qui lui a inspiré, entre autres, les panflets « la ferme des animaux » ou « 1984 » qui sont des panflets contre les régimes totalitaires en général (bolchevisme, nazisme, fashisme, imperialisme ...).
    Tout ça pour dire qu’il faut arreter de vouloir diviser gauche/droite, souveraniste/mondialiste, socialiste/liberal, capitaliste/communiste , réplublicain/monarchiste etc ... le vrai clivage valable est oligarchique/antiologarchique ou centraliste/décentraliste c’est à dire le camp de ceux qui pensent qu’une élite doit décider de tout pour tous contre le camp de ceux qui pensent les individus peuvent penser et décider par eux même ce qui est bon pour eux même et organiser leur société eux même, on retrouve donc dans ce même camp les anarcho communiste plutot de l’extreme gauche , les libertariens plutôt de l’extreme droite, et les liberaux plutot du centre (droit).



  • dawei dawei 1er juin 2012 11:22

    ça se tient, mais si l’individu peut être inclut dans une ou plusieurs de ces communautés par un choix purement individuel, alors, on son atomicité n’est pas niée car il reste le point d’union individuelle entre diverses communautés . Exemple simple, tu participe à la communauté Agoravox, c’est ton choix, personne ne te l’a imposé, j’imagine que tu participe aussi à d’autre communauté (réseaux sociaux, assoc, entreprises, clubs..), ton individualité n’en ai pas niée pour autant . JE te confirme, c’est une forme de liberalisme en moins monomaniaque concernant l’argent, la propriété et le matérialisme en général.



Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Médias Médias Solidarité Géopolitique

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité