• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

dohc

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 92 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • dohc 4 mai 2015 10:32

    A-t-on encore envie de se fader ce genre de sermon illuminé ?
    Que fait l’Europe et ses valeurs (« la promotion des valeurs européennes dans le domaine de l’éducation ») pour les échanges avec, mettons, la Grèce ? Les Universités en difficulté dans ce pays recoivent-elles des signes de coopération solidaire, et les financements ?
    Les enfants ukrainiens, ceux des régions de l’Est ne sont pas en Europe, donc tout va bien si les forces de Kiev bombarde les écoles, accélèrent leur nettoyage ethnique, soutenus par l’Europe et ses valeurs...
    A-t-on besoin de l’Europe pour financer les échanges entre étudiants privilégiés, dont les familles auraient eu pour la plupart les moyens copieux de payer l’éducation de leurs enfants... surtout que, comme vous le dites vous-même : « qui s’ajoutent à la mobilité traditionnelle entre les universités »... le truc que tout le monde fait avec ou sans l’Europe...
    Et puis « un programme visant à l’intégration des élèves dans des systèmes éducatifs en contextes de migrations »
    Merci de bien vouloir nous indiquer dans quel pays mes enfants pourront trouver du travail... (mais, suis-je bête, les pays n’existent plus...)



  • dohc 15 avril 2015 13:55

    Vazy « Lulu dans ma rue », va secourir le petit peuple des débiles et des séniles, les aider dans cette vie quotidienne si difficile pour ceux qui ne parviennent pas à optimiser fiscalement leurs rentes...

    Bientôt Dora l’exploratrice viendra donner du travail aux chomeurs...

    Ils prennent les gens pour des cons, des enfants en mal d’autorité et de reprise en main... Z’ont pas forcément tord cela dit...



  • dohc 26 mars 2015 09:56

    Sans compter que les neuneus qui vont faire la queue toute la nuit pour acheter les premières devront recommencer tous les 14 mois pour ne pas avoir un truc obsolète...
    Que l’on vient d’inventer la montre de luxe, non réparable, et jetable.
    Il y a u marché avec les crétins friqués sans culture et sans goût, fascinés par les gadgets... les geeks et les insécures qui ont peur de rater la vague...



  • dohc 20 février 2015 14:27

    Bah, Nième grincheux qui regarde TF1 en pestant sur la qualité des émissions...

    Vazy @Georges, vas voir ailleurs, ou retourne-z-y (oui, vraiment, casses-toi svp), vas apprécier l’efficience des trains en Angleterre, de la poste en Italie et des fonctionnaires au Zimbabwe...

    On n’a pas besoins d’aigris ici, on a déjà dépassé la dose admise... va militer ailleurs pour réduire le coût des autres pour te garder ton petit confort et ton pouvoir d’achat de non-productif...



  • dohc 20 février 2015 12:46

    Tout le monde se fout des positions d’un vieillard de 89 ans qui s’est trompé gravement en construisant un système qu’il n’est pas le mieux placé pour critiquer avec ses millions de neurones perdus... comme si le grand-père dans le fauteuil au coin du feu était consulté pour prendre les décisions d’avenir.

    Restent les Asselineau et autres ringards trop heureux de trouver des huiles à enduire, toujours à la recherche de cautions et de crédibilité....

    Mais ce que tout ce petit monde a visiblement du mal à comprendre comme une réalité possible (parmi d’autres mais les faits... en supposant également que j’aie, moi, tout compris...) est que la Grèce est un laboratoire.

    Dans un premier temps montrer aux autres jusqu’ou le système est prêt à aller pour appauvrir un peuple et maîtriser la révolte, dans la servitude des grands intérêts financiers.

    Et éventuellement, exclure ou obliger un pays à quitter le système, système se faisant une joie et un impératif de détruire tout espoir aux futurs candidats en bombardant les non-coopératifs.

    Et donc si la Grèce, et l’Espagne ont vu des nouveaux motivés, apportant une lecture plus pragmatique et moins idéologique de « la lutte », la France se traîne des Mélenchon, des Asselineau, des Le Pen, et toute un clergé tourné vers le passé, obsolète, qu’il va falloir remplacer.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité