• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric De Ruest

Eric De Ruest

Les textes que je publie sont soit personnels, soit viennent du réseau pour lequel je travaille, le CADTM (Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde). Vous trouverez une récurence de textes sur la dette écologique, mon cheval de bataille.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/03/2007
  • Modérateur depuis le 23/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 245 679
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 88 71 17
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 14 mars 2012 14:26

    Quelle est la valeur des votes négatifs sans réaction écrite aux propos de l’article ? smiley



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 8 mars 2012 21:12

    Rembourser la dette d’État n’a rien de normal dans de nombreux cas → http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_odieuse mais aussi → http://www.cadtm.org/Dette-illegitime . Le vieil adage « Qui paye ses dettes s’enrichit » est un désastre dans un monde voué à l’argent et au lucre.



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 8 mars 2012 17:30

    Ahh ces vaines discussions sur bouffer tel ou tel style de cadavre... Halal casher sanctifiée bio macdo ? Go Vegan Go ! Comparez graines germées et cadavres inévitablement en putréfaction... Ca aura du bon, pour ta santé et la biodiversité. Cesse de vivre dans le passé, la science a évolué. Fini le temps de manger le cœur de l’ennemi pour acquérir sa force et son courage... Aujourd’hui, on comprend mieux les interactions micro-ARN et les bénéfices pour l’organisme humain → http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/du-reste/ogm/des-genes-de-plantes-alimentaires-restent-actifs-apres-la-digestion



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 16 septembre 2011 13:16

    Article intéressant, mais dire :

    Même s’il est vrai que les problématiques actuelles de manque de nourriture pour la planète imposent de ne pas se fermer à un progrès scientifique qui a permis au monde de considérablement augmenter sa production agricole,

    me parait un peu simple et ressemble fort à la vision à court terme des XIX ème XX ème siècles.

    • Le problème n’est pas le manque de nourriture mais bien l’inégalité d’accès aux ressources. On parle de famine dans la corne de l’Afrique, alors que c’est un probleme de privatisation et d’accaparement des terres par les multinationales, les universités et certains pays (US, Chine, EU, etc.)
    • L’application mécaniste de certaines découvertes scientifiques ont conduit à l’épuisement des sols. Certaines personnes ont mis l’humanité en garde contre cela depuis le XIXè S (Je ne site pas Marx tous les jours, loin de là, mais il avait largement anticipé les conséquences extrêmes de l’industrialisation quand à l’épuisement de la fertilité des sols).
    • L’agroécologie, la permaculture, le bio-mimétisme sont les seules solutions pérennes car elles sont intégrées dans les cycles naturels. Nul besoin de Mons(tre)anto, Bayer, Dow et toute cette clique d’esprits dérangés.

    Notre survie ne passera que par l’éradication des multinationales (maladies consubstantielles du capitalisme) comme thérapie énergique d’une maladie de jeunesse particulièrement néfaste. A l’air de la fin des énergies fortes et (trop) bon marché cad le pétrole, celles et ceux qui continuent à appuyer les multinationales devront être considérés comme ennemis de la vie sur terre et non comme des personnes brillantes et soucieuses des masses affamées. 


  • Eric De Ruest Eric De Ruest 23 juin 2011 19:44

    @ Eric : Comme je l’écris dans mon article, nous participons aux mobilisations internationales et, de Valence à Barcelone, de Athènes à Bruxelles, les revendications sont toutes autres que celles que vous avancez. Et si il est vrai que ces mouvements et leurs revendications sont encore parfois confuses, il apparait qu’elles s’affinent et rejettent un système antidémocratique, corrompu et oligarchique. Ne pas y trouver la perfection est normal, taxer d’égoïstes les fonctionnaires grecs me semble être peu aux faits de la réalité des luttes sociales grecques.

    Vous semblez désabusé, je vous invite à découvrir plus de 20 ans d’analyses des dettes publiques à travers le monde sur notre site car il faut penser les dettes publiques dans les termes de la contre-réforme fiscale des années 80, mais aussi dans la perspective du sauvetage des institutions financières de la crise des subprime et par conséquent l’hémorragie qu’à représenté la création des banques pourries destinées à absorber les actifs toxiques.

    Une dernière information qui électrise le peuple grec ?
    Le déficit grec équivaut à la facture de 6 sous-marins U-Boot achetés à l’Allemagne dans le cadre irrationnel de contrat d’achats d’armements. Et cerise sur le gâteau, ces 6 sous-marins ne fonctionnent pas normalement, ils penchent à gauche...

    Et dire qu’en Espagne peu de monde manifeste, c’est de la désinformation pure. Toutes les grandes villes étaient occupées par des manifestant(e)s et les balcons étaient noir de monde.
    Mais je comprends votre intervention si vos sources d’informations sont les médias mainstream. Car les chiffres donnés dans ceux-ci et la réalité sur le terrain sont, comme à chaque fois lors de soulèvements populaires, terriblement sous évalués.

    Le comte rendu datant du 8 juin d’un ami grec, membre du comité grec contre la dette donne une toute autre vision des luttes en cours.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité