• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gisyl

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 110 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Gisyl 18 mai 16:43

    Je suis comme Fender : relax face à l’effondrement de la civilisation :

    https://www.youtube.com/watch?v=jZkPDeDdc0g

    De toute manière, Kenshiro viendra tous nous sauver des gangs violents après l’apocalypse.



  • Gisyl 30 avril 00:15

    Donc est-un troll 2.0 celui qui n’est pas d’accord avec vous. OK. Je ne peux que supposer que vous êtes sincère dans cette idée. Après tout le récit selon lequel l’Ukraine est l’agressé et la Russie l’agresseur règne sans partage dans les medias les élites et les populations occidentales, avec la force d’une vérité aussi mathématique que deux et deux font quatre.

    Sauf que les officiels et la population russe ont aussi leur vérité mathématique, à laquelle ils croient aussi sincèrement que vous à la vôtre. Je ne vois pas au nom de quoi leur récit serait moins recevable que le vôtre.

    On appelle généralement histoire le récit que font les vainqueurs sur le passé et révisionnisme le récit des vaincus. Dans la mesure où l’Ukraine n’a pas encore gagné la guerre, vous ne pouvez nous imposer votre version.

    PS : nos gentils agressés ont tué 5 civils dont un enfant hier dans des bombardements sur les républiques séparatistes. Pas un mot dans les medias occidentaux.



  • Gisyl 29 avril 23:46

    @vachefolle

    Et vous êtes prêt à parier la sécurité du monde sur ce calcul ?

    Poutine n’est pas dans la nasse mais si il l’est alors il ne se laissera pas terminer comme Khadafi ou comme Milosevic. Il utilisera tous les moyens à sa disposition pour renverser la situation (c’est ce que je ferais à sa place).

    Nous autres Occidentaux sommes tellement imbus de nous-même et de nos certitudes de supériorité que nous avons oubliés ce que c’est vraiment qu’une guerre et que le tragique existe dans l’histoire. Admettez que l’OTAN peut perdre.



  • Gisyl 29 avril 13:33

    Est-ce que je me trompe où est-ce que je ne lis pas une certaine inquiétude parmi les plus lucides de ceux qui sont contre la Russie et pour l’Etat 404 ?

    Quand on lit que la Russie doit devenir un état paria et que son chef est un dictateur malade et dément, cela ressemble à ce qu’on pouvait entendre dans la logorrhée habituelle de l’Occident pour ses guerres justes en Irak, Yougoslavie, Libye, Syrie... On ne peut pas négocier avec un Etat qualifié de terroriste, on veut juste qu’il perde.

    Or la Russie est plus puissante que ces pays. Elle est capable de vous démolir en quelques heures. Leurs dirigeants ont déclaré que cette affaire d’Ukraine était une question existentielle et lorsque l’on fait ce genre de déclaration, c’est qu’on préfère voir son pays vitrifié que de le voir éclaté, morcelé et esclave des impérialistes européano-atlantistes. Et vous, êtes-vous prêt à vous recevoir une bombe nucléaire sur la tête pour sauver l’euro, le dollar, l’OTAN, les droits de l’homme à géométrie variable ou je ne sais quelle construction fantasmagorique à laquelle on associe désormais le sort de l’Ukraine ?

    Si vous répondez oui, ce n’est plus de la diplomatie, c’est de la pure démence mais ce ne serait pas étonnant vu que les Occidentaux, élites comme populations, sont désormais intoxiqués par une idéologie qui oblitère toute raison. Le pire est que je serais moi-même démoli par votre fanatisme !

    Allons donc vers l’anéantissement puisque c’est ce que la majorité veut : Slava Ukrainia !



  • Gisyl 25 avril 21:25

    @Fergus

    Parce qu’ils veulent profiter de l’argent des contribuables français, qui a déjà tellement fait pour le développement de l’Afrique et de l’Europe centrale ! Car vous comprenez on trouve de l’« argent magique » pour financer des autoroutes roumaines, des paysans polonais ou pour armer l’Ukraine. En revanche, pour financer nos hôpitaux, nos chercheurs ou tout simplement rembourser la dette il n’y a plus rien.

    Cette appétence pour l’Occident s’éteindra très bientôt lorsque avec l’hyperinflation à venir ni le dollar ni l’euro ne vaudront plus un kopeck.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité