• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hamed

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2013
  • Modérateur depuis le 01/06/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 161 482 2802
1 mois 2 3 15
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 87 68 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Hamed 5 septembre 16:22

    @yapadekkoaqba

    Pourquoi « au mépris de leurs peuples  » ? Vous dîtes « toutes les délocalisations et transferts de technologie faites par les occidentaux au mépris de leurs peuples », et ensuite, « la Grande Bretagne au XIXe siècle : c’était Le pays industriel qui produisait 60% des biens mais sa technologie fut partagée avec ses voisins qui l’ont concurrencée amenant son déclin. »

    Ne remarquez-vous pas un non-sens dans ce que vous écrivez ? Il n’y a pas de mépris, ce sont les nécessités économiques qui ont obligé les Occidentaux à délocaliser comme naguère la Révolution industrielle en Grande-Bretagne qui s’est étendue à l’Europe continentale. Sans plus. La technologie, les techniques, les découvertes scientifiques se propagent inévitablement à l’ensemble des pays du monde. Ce n’est qu’une question de temps.

    Et puis ce que l’Europe a perdu d’un côté, elle l’a gagnée de l’autre. Sur le plan financier et monétaire, par exemple. Sur le plan de la démocratie, elle est aussi très en avance par rapport à beaucoup de pays. Il y a donc un équilibre plus ou moins juste à la fois pour ceux qui ont gagné et ceux qui ont perdu, que l’on peut mettre au compte des vicissitudes de l’histoire.


  • Hamed 4 septembre 21:23

    @Esprit Critique

     La Chine a réussi un formidable développement, c’est un fait de l’Histoire. Les Occidentaux y ont massivement contribué parce qu’il était de leur intérêt.

     Et pour les «  Les cons qui nous dirigent prétendent assurer de la croissance en important des millions d’abrutis par l’Islam », c’est le même processus. Le revers de la médaille, ces « abrutis » ont contribué à sauver l’Europe du nazisme, et ont ensuite travaillé dans des usines européennes pour reconstruire l’Europe, eu égard aux millions de morts européens et musulmans dus aux deux guerres mondiales. Et par la force du temps.Et là encore, c’est l’Histoire qui détermine les êtres humains dans leur destinée.

    Donc s’il y a des « cons » comme vous dîtes, cela est en rapport avec le destin des peuples. L’Europe est allé vers le monde en les colonisant, les ex-colonisés ayant appris de l’Europe aujourd’hui partagent l’existence de leurs anciens colonisateurs. Et cela a un nom, cela s’appelle un brassage des peuples. Et la terre où que l’on soit appartient à Dieu avant d’appartenir aux hommes..

    Ceci étant, merci pour le post



  • Hamed 4 septembre 17:51

    @Jeekes

    Que vous-dire ? Profane négatif que vous êtes, « ressaisissez-vous ! Pensez-avec raison si vous voulez être pris au sérieux. » Merci néanmoins pour le post




  • Hamed 6 août 20:35

    @OMAR

    Merci Omar,

    Je prends note de vos commentaires à bien d’égards, pertinents, substantiels et enrichissants. Je crois qu’il faut beaucoup d’échanges pour comprendre et surtout se comprendre entre les hommes et les peuples. Quant à «  la diabolisation de l’Islam et la détestation de ses adeptes musulmans  », on n’y peut rien, cela relève de la conjoncture  du temps. Il faut que l’histoire se fasse, il ne sera pas toujours ainsi. Les mentalités vont certainement changer avec le temps. En attendant, l’essentiel est d’être positif.

     



  • Hamed 6 août 17:43

    @bibou1324

    Bonjour,

    Vous dîtes « Tout d’abord, l’Islam n’existe pas. Il existe plusieurs courant se réclamant issus de l’Islam, et à l’intérieur de chaque courant, plusieurs façons de pratiquer. Certains le pratiquent de façon complètement hostile aux infidèles, d’autres le pratiquent par tradition et sont très ouvert. »

    Je vous réponds par cette simple question. « Et vous ! Êtes-vous surs d’exister ? » Cela reste à voir. Cependant vous avez raison de dire que plusieurs courants se réclamant de l’Islam pratiquent leur religion de différentes façons. Et cela s’explique tout simplement par le libre-arbitre et le sens critique de l’homme. Donc l’homme est créé libre de choisir. Et c’est valable pour les courants issus du christianisme.

    Vos dîtes aussi «  l’Islam n’a jamais pris part à la pacification du monde ou au progrès de l’humanité. Des musulmans y ont contribué, certes, mais pas l’Islam. Au contraire, les guerres inter-courant musulmans sont fréquentes, la majorité des actes terroristes au monde sont le fait de musulmans contre d’autres musulmans.  » Quelle différence entre l’Islam et l’homme, en tant que véhicule de la « religion révélée » ? Tout homme a une identité par sa foi, donc en ce qu’il croit au-dessus de tout. L’Islam est une «  révélation divine ». Vous y croyez, et êtes pieux, et vous serez parmi les élus de ce monde par votre croyance, ou vous n’y croyez pas, et vous êtes anonyme à vous-même et pas seulement aux autres.

    Celui qui a la foi, et peu importe sa religion, il n’est ni anonyme à lui-même ni anonyme aux autres. Si l’on peut dire ainsi, il sait un peu le sens de sa vie.

    Le musulman serait normalement heureux si le christianisme est en forte expansion, parce que le christianisme est une religion sœur pour l’Islam et le Musulman. 

    Le Musulman n’a pas besoin de compter dans le monde puisque compte déjà par sa présence, 2 milliards de fidèles ou plus. Et peu importe le nombre. Les Juifs sont moins de 20 millions dans le monde, il n’empêche qu’ils dirigent l’économie mondiale.

     

    Le problème n’est pas d’être utile au monde moderne, mais de valoriser le monde moderne. Prenez-vous, qu’apportez-vous au monde moderne puisque vous êtes censé être moderne ? A mon sens, rien ? Et tous ceux qui disent être modernes, je parle évidemment des populations dîtes modernes. Et rien dans le sens existentiel. Contrairement au progrès, où le moderne apporte beaucoup au sens de vivre et d’exister.

     

    Il demeure cependant que : S’ils sont modernes, ils ne le sentent ni ne peuvent le sentir pour la simple raison qu’ils vivent un système routinier, un mode d’existence qui n’inspire rien si ce n’est qu’en se comparant à l’autre, africain, musulman, asiatique, on prend conscience de sa « modernité » qui en soit n’apporte rien pas plus que ce qu’elle apporte par l’habitude, la routine. En pensant que le progrès est déjà inclus dans l’existence moderne.

     

    Voilà, j’espère vous avoir un éclairé, bien que mon analyse vise plus de géopolitique métaphysique que de modernité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès