• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hamed

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2013
  • Modérateur depuis le 01/06/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 171 537 2963
1 mois 3 7 25
5 jours 1 6 8
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 88 69 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Hamed 15 décembre 15:43

    @Mohammed MADJOUR

    Non, Mohammed MADJOUR, vous êtes un pessimiste. L’Algérie ne se décomposera pas. Et elle ne peut se décomposer parce qu’elle a l’histoire pour elle. On a cherché à la décomposer mais on n’est pas arrivé. Notre peuple est soudé. 

    Et que les politiques n’ont pas su, C’est tout à fait normal, l’Algérie est un pays jeune, et sa jeunesse est une des premières au monde. Il y a eu des erreurs et tout pays jeune en fait et même les grands pays en font, à voir les nations européennes et américaines fortement endettées, plusieurs pays ont une dette publique a dépassé 100 % du PIB. Et l’Algérie est peu endettée, environ 20 % du PIB. 

    Donc, l’Algérie est à édifier en grande nation, et cela viendra. C’est une question de temps. Je comprends pourquoi vous êtes pressé de voir l’Algérie s’élever, mais elle s’élèvera comme se sont élevées les nations européennes.

    Il faut faire confiance à l’avenir. 



  • Hamed 15 décembre 15:29

    Bonjour Omar,

    Tout d’abord ma digression sur l’Europe, Bruxelles, les migrants africains, c’est simplement pour relativiser ce que l’on appelle par élites algériennes ou autres. et qu’il y a un processus dialectique en marche dans le monde.

    Ceci étant, à mon sens, point besoin de se focaliser sur les 1000 milliards de dollars qui ont été engrangés par les recettes pétrolières depuis une décennie et demie. Ou qui habite Hydra, Saïd Hamdine. 

    Ceux qui habitent dans ces quartiers y habitent comme vous habitez dans votre le vôtre. Les 1000 milliards de dollars ont été dépensés et c’est tout ou sont en partie économisés. Les problèmes ne sont pas ces problèmes mais les problèmes que nous sommes et n’arrivions pas à nous entendre et à être unis. 

    Prenons que notre exemple, moi et vous, vous êtes bloqué sur Hydra et Saïd Hamdine ou les 1000 milliards de dollars et le walou et le fakou qui ne veulent rien dire et vous dîtes l’Algérie est au fond de l’abîme alors que c’est un très beau pays, et je crois que vous en faîtes partie et que c’est votre pays, et vous êtes là à le dénigrer et bien sûr, à vous dénigrer parce que c’est votre pays.

    D’autre part vous me dîtes « réveillez-vous économiquement, culturellement, etc. » Je vous remercie pour ce conseil, cependant force de dire que le problème n’est pas de se réveiller. Combien même on se réveillerait et que l’on voit sans voir dans le sens que nous avons pour ambition que nos intérêts personnels et non ceux de la nation, est-cela le sens du réveil ? 

    Au lieu de me dire qu’il faut que nos élites, et j’entends par là toute voix algérienne qui porte sur la scène nationale et internationale, qu’ils fassent preuve de sagesse et se mettent d’accord pour trouver une solution politique dans cette conjoncture difficile due aux élections présidentielles de 2019, Dans ce rendez-vous à venir, vous ne voyez u’une course à l’accaparement de richesses nationales, alors qu’il s’agit d’élire ceux qui auront à gouverner le pays, la nation, à répondre aux aspirations du peuple algérien. 

    Je regrette de vous le dire, vous n’êtes pas positif pour votre pays.



  • Hamed 14 décembre 22:44

    @OMAR

    Lire : L’Europe ira progressivement, en 2100, vers l’ « africanisation » de l’Europe. Une partie de la Commission de Bruxelles sera de souche africaine.



  • Hamed 14 décembre 22:38

    @OMAR

    Je comprends votre pensée. Cependant, il faut être objectif. Une nation est une nation. Quant à la gestion, cela relève de l’histoire et du niveau des gouvernants. Maintenant si la France, elle attire des jeunes Algériens, africains et d’autres nations, c’est une bonne chose. Ce que vous semblez ignorer est que vous ne vous êtes pas posé la question pourquoi la France c’est la France et elle attire, pourquoi les États-Unis sont les États-Unis, pourquoi l’Algérie c’est l’Algérie ?

     

    Il y a plusieurs situations dans ce bas-monde. D’abord les riches, ensuite les émergents qui veulent être riches et les non riches, c’est-à-dire les moins développés. C’est une situation qui est donnée ainsi aujourd’hui. Alors qu’hier, il y a moins de 80 ans, il y avait que les riches et les non riches, c’est-à-dire les damnés de la Terre, tout au plus deux situations et non trois situations comme c’est aujourd’hui. Il y a donc évolution.

     

    Pour arriver à cette situation d’aujourd’hui, il a fallu deux guerres mondiales qui ont mis à feu et à sang le monde, en particulier l’Europe et l’Asie. Donc des indépendances des damnés de la terre dont une partie a émigré ou mené de force en Europe pour faire la guerre intereuropéenne et qui est restée là-bas. Et je suppose que vous faîtes partie.

     

    Aujourd’hui, la situation a encore évolué. Un processus de réorganisation de l’équilibre mondial est en train de s’opérer. L’Europe de plus en plus lui sera difficile de s’adapter à l’évolution économique mondiale. Je ne parle pas d’aujourd’hui mais dans une décennie ou deux, l’Europe a intérêt d’arrêter de compter ses sous parce qu’elle va être dépassée. Elle n’aura pas de moins en moins de sous puisque la béquille qu’est l’Allemagne aujourd’hui et qui arrive à exporter et enregistrer des excédents commerciaux aura de plus en plus de difficultés.

     

    Mais, si l’Europe ne bouge pas, et il y a déjà le Brexit, et la montée des partis populistes, et l’Europe continue dans cette lancée de perte de compétitivité mondiale, elle risque de dépérir. Et c’est elle qui viendra quémander aux pays d’Afrique et des pays arabes d’accepter de commercer avec eux parce que les Chinois sont en train progressivement de placer leurs billes d’une manière radicale. Alors, Saïd, Abdelaziz, Macron, les harraguas, les soins, les médicaments, etc., ce n’est que de la poudre aux yeux. Ces harraguas qui tentent d’aller en Europe pour une vie meilleure, et même s’ils mettent leur vie en péril, ce n’est qu’un choix personnel. Et ces harraguas sont aussi des prémices de ce qui va se passer dans un futur non lointain.

     

    Voilà, Omar, ce que je voudrais que vous saisissiez, sans compter la dénatalité en Europe. Dans 80 ans, par exemple, l’Allemagne qui en a 83 millions en 2018 environ, n’en aura que 40 ou 50 millions, i.e. en 2098.

     

    L’Europe ira progressivement, en 20100, vers l’ « africanisation » de l’Europe. Une partie de la Commission de Bruxelles sera de souche africaine.

     

    Voilà, mon ami. Cela vous paraît de la science-fiction, mais ce sera probablement ainsi. On est loin des élites de part et d’autre de la Méditerranée. Tout élitisme viendra de l’histoire. I.e. qui sera élu par l’histoire dans le monde à venir.



  • Hamed 14 décembre 20:27

    @OMAR

    Ce que vous dîtes, Omar, n’est pas juste. Ils sont faux vos propos. Pour la simple raison que ni l’élite algérienne et je parle de la vraie élite algérienne et non de la pseudo élite ou élite algérienne qui se dit élite pense ce que vient d’énoncer Matlemat.

     

    Pourquoi ? Combien même, il y a de la corruption, des dénis de droit, du chômage, la malvie, etc. comme vous dîtes, mais aussi une large couche du peuple algérien qui pense comme cette pseudo élite qui n’est pas une élite, mais une élite uniquement dans la tête du limité psychiquement Matlemat qui ne voit pas la risée dans sa pensée, est un faux jugement qui vient, si je me base sur votre nom Omar d’un musulman, et vous donnez dans un certain sens raison à ce sans-cervelle (écervelé).

     

    Donc Omar, vous devez vous reprendre, un algérien, un marocain, un tunisien, un français ou tout être n’est être que parce qu’il s’identifie à quelque symbole. Dans l’identité, il y a la religion, il y a aussi la nation.

     

    A un français, par exemple, qui est athée, ne croit pas en Dieu, mais il croit en son sol, le sol français. S’il n’y avait pas le sol à lui, il ne serait rien, donc apatride. Un être déraciné de tout. Et apatride, il faudrait qu’un pays l’accepte ou qu’il lui donne une nationalité.

     

    A un Algérien émigré et qui a la nationalité française, d’où tire-t-il son identité ? De la France ? Non, Il est transplanté, il ne peut être français de souche parce que c’est un algérien émigré. Pour le Français, il sera toujours l’émigré algérien. Par conséquent, l’émigré tire toujours son identité de son algérianité. De même, pour le Harki, il est toujours l’Algérien harki qui a combattu son pays, et donc un paria. Mais il demeure que son identité, il la tire aussi de son origine, l’algérianité.

     

    Si, par exemple, l’Algérie était restée française, les Algériens auraient été apatride. Pourquoi ? Parce que spoliés de leur patrie, les Algériens seraient considérés non algériens mais simplement venu de l’Orient. Donc, pour les Français, ils seraient des indigènes qu’ils vont civiliser, et que leur présence a été un accident de l’histoire. Tandis que l’Algérie n’est plus qu’une province française, ou un département comme l’est la Corse. Et c’est la raison d’ailleurs pourquoi un problème identitaire se pose pour un Corse. Est-il d’identité corse ou française ? Sa patrie lui appartient-t-elle ou apparient-elle à la France ?

     

    Et c’est pourquoi vous êtes entièrement dans le faux Omar. Sans l’Algérie, les émigrés algériens et même les harkis n’auraient rien vis-à-vis des Français, ils seraient restés inférieurs identitairement parlant.

     

    Donc réfléchissez Omar, ne dîtes pas des sottises. Et ce n’est pas une raison de se baser sur la corruption, sur le dénis des droits qui ne relèvent que d’un stade historique pour aller dans le sens de la sottise de Matlemat.

     

    J’espère que je me suis fait bien comprendre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès