• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hurlevent

Ingénieur informaticien à la SNCF.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 493 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • hurlevent 20 janvier 2009 22:01

     "Les accessoires isolants (perche, gants, etc..) tels qu’évoqués par les cheminots (voir plus haut) permettant de mettre en place les "fers à bétons" sur une caténaire à 25 000 Volts sans s’électrocuter doivent par contre eux faire partie du secret de l’instruction puisque personne n’a dit les avoir trouvés."

    Ces accessoires ne sont pas indispensables si la caténaire était non alimentée au moment de la pose. C’est fréquent la nuit en raison de travaux. 

    "Ceci étant dit, je ne conteste pas l’existence d’une menace véritablement terroriste mais probablement pas de la part des 6 de Tarnac ni des poseurs de pétards mouillés dans les toilettes du Printemps. "

    Habitant à Tarnac, ils ont fait le voyage, la nuit du sabotage, à l’endroit du sabotage, une heure avant le passage du premier TGV. Personnellement, je trouve qu’ils sont, au contraire, probablement coupables.



  • hurlevent 20 janvier 2009 21:47

     "Bref, on a arrêté des gens qui passaient par là, quoi. C’est un peu léger, comme preuve."

    Naïveté ou mauvaise foi ?



  • hurlevent 20 janvier 2009 21:46

     "Vous êtes-vous demandé pourquoi la police suivait la voiture de Coupat à 4 H du matin ? "

    Oui. D’après l’Express, la police craignait que Coupat ne s’oppose au transport de déchet nucléaire par train. 

    "Nous payons la police pour surveiller 24 heures sur 24 tous les babas cool du pays ? "

    Non. Mais Coupat n’est manifestement pas un baba cool. Ou alors c’est un baba cool qui prend la voiture depuis la Corrèze la nuit du sabotage, fait 500 km jusqu’à Dhuisy à l’endroit même d’un sabotage et arrête sa voiture 20 minutes pile à l’endroit du sabotage. Personnellement, je n’appelle pas un tel personnage un "baba cool".




  • hurlevent 20 janvier 2009 21:42

     "Et comment un fer à béton n’aurait-il agit qu’une heure plus tard !!! 

    Etait-ce un fer à béton à retardement ? 

    Cette information, dans la mesure où elle se révèlerait exacte, démontre tout simplement que Julien Coupat n’était pas sur les lieux au moment des faits

    Encore une information qui prouve le contraire de ce qu’elle veut démontrer !!!"

    Vous étalez votre ignorance.

    Ce fer à béton ne cause aucun problème lorsqu’il est posé. C’est uniquement lorsque le TGV passe, une heure plus tard, que le heurt du pantographe sur le fer à béton provoque la rupture du caténaire.

    Comme je l’écrivais plus haut, vous êtes dans le cas de la mauvais foi.



  • hurlevent 20 janvier 2009 09:19

     "On peut aussi penser qu’ils peuvent avoir disparu 20 mn le temps de faire un gros calin"

    Effectivement. Soit c’est un pur hasard qu’ils aient pris la voiture en pleine nuit pour faire le trajet de Tarnac à Dhuisy, la nuit du sabotage, pile à l’endroit d’un sabotage, pour se faire "un gros calin".

    Soit ils se sont déplacés là pour commettre un acte de sabotage.

    Après, c’est une question de naïveté et de mauvaise foi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité