• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ilias

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 41 28
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • ilias 18 septembre 15:00

    Demain aussi, les entités de la police nationale n’auront pas à auditionner ou à recevoir un témoin, au motif qu’il soit arrivé avec de tels habits à rappel religieux, que ce soit du musulman, du chrétien, du juif, du boudhiste, de l’hindouiste ou de toute autre religion ou secte à port vestimentaire cultuel. La syndicaliste est là malgré elle, pour des besoins d’audition publique sur un dossier ouvert à traiter par l’AN. Et si les députés étaient bien au fait de leurs devoirs en tant que tels, ils ne s’aviseraient pas à quitter la salle. C’en est une autre chose, si cette syndicaliste avait été une députée venant habillée pareillement ; là les députés sortant seront dans le fil droit de leur rôle de défense de la conscience laique de l’Etat français. Personnellement, je n’aime pas et je suis contre tout port d’habit à signe religieux ou sectaire.



  • ilias 17 septembre 00:49

    @Jonas
    Contrairement à une vulgate du mainstream médiatique occidental sous les bottes du sionisme aujourd’hui internationalisé et mondialisé par les protestants évangéliques sionistes, autrefois virulents judéophobes mais toujours attentifs à leurs affaires, ce sont les palestiniens qui ont fait les premiers pas vers la recherche de la paix. Et maintenant avec le recul, on voit bien que ces palestiniens de par leur choix d’entrer en négociations de paix avec israel ont été en fait en dernier ressort les dindons de la farce, et c’est Israel qui a gagné sur tous les plans tout en continuant à ignorer les droits humains fondamentaux des palestiniens, et pire encore à élargir sa colonisation et son occupation militaire, d’une manière ou d’une autre, de l’ensemble des territoires de la Palestine historique. Une chose très grave est arrivée en 1988 en Algérie, à Alger plus précisément, sur conseil de l’Etat profond algérien de l’époque mené par le « cardinal » membre du groupe des généraux DAF Promotion Lacoste et ex. homme fort du pays dans les années 1980 à 2004. Non pas les événements d’octobre 1988 que tout le monde s’en rappelle. C’est un autre décisif événement dans la plantation d’un ver pathogène dans le corps de ce qui est appelé le monde arabe. Il s’agit de la décision du congrés extraordinaire de l’OLP d’entrer dans un processus de négociations pour la paix avec l’entité colonialiste occupante de la palestine historique, à savoir l’entité sioniste Israel. Et chemin faisant avec l’objectif, après reconnaissance d’Israel par l’OLP, la création d’un pseudo-Etat dominion d’Israel appelé palestine. Et c’est Israel qui a gagné sur tous les plans : ni paix, ni Etat palestinien, ni arrêt des implantations de colonies sionistes, ni décolonisation. Ce ver pathogène est en train aujourd’hui de faire son oeuvre : la reconnaissance de l’entité sioniste par plusieurs pays arabes (bien avant, l’Egypte et la jordanie, et aujourd’hui, le bahrein après les EAU, et n’oublions pas l’Arabie saoudite et le maroc qui entretiennent depuis longtemps secrètement des relations fortes avec israel) et in fine la relégation du problème palestinien dans les calendes grecques. Et personne ne sait qu’adviendra par le desespoir, un peuple écrasé avec sa juste cause de libération.



  • ilias 16 septembre 19:23

    Il me semble que votre exposé fait fausse route conceptuelle sur ses 2 pistes principales : le contenu du mot amour d’un côté, et de l’autre, qu’est-ce la science humaine ?

    1.] Il faut convenir que le mot amour ne peut être réductible ni au désir, ni au plaisir, ni à la sympathie, ni à la complicité des sentiments entre 2 ou plusieurs personnes. L’amour revendique ses attributs mais est au delà de ce paquetage d’attributs. L’amour transcende ces attributs pour leur donner une dimension autre qu’intéréssée. Et à ce titre, il évacue l’égocentrisme et fait éclore dans les amants une nouvelle vie d’équilibre, de quiétude, de cohérence et de compréhesion tout à la fois de coeur et de raison. Les attributs cités précédemment ne constitueront alors qu’un petit palier d’entrée dans l’amour véritable. L’amour véritable a un rapport lointain et subsidiaire avec la sexualité comprise comme simple instinct de reproduction et chemin faisant de jouissance par le plaisir. C’est dans cette acception bien comprise et modulée contextuellement qu’on peut parler d’amour paternel, maternel, fraternel, amical, spirituel, etc.

    2.] La science n’est qu’une partie de la connaissance humaine tout comme la technique y compris les jeux, les métiers et les arts, la philosophie, la poésie et le romanesque, la spiritualité.

    La science et la philosophie utilisent tour à tour l’explication et la compréhension mais dans des proportions inverses, la science usant beaucoup plus de l’explication et la philosophie de la compréhension.
    L’imagination, l’intuition et la compréhension étant communes à toutes les formes de savoir.
    Ce qui compte pour le dévelpppement du savoir est que la connaissance soit signifiante.Le formalisme de la science lui procure une puissance d’explication acceptable pour tous, et qui peut être testée expérimentalement.
    Si l’on veuille utiliser le filtre de popper, est seule considéré comme scientifique toute connaissance rationnelle qui a des ressorts à se rendre disponible à des protocoles de réfutation.Ainsi on peut déduire que toute connaissance rationnelle n’est pas nécessairement scientifique, et les exemples sont légion et commun dans la vie de tous les jours.Le crible de la signification renvoie à la pertinence et à l’utilité __ utilité dans son acception pratique de tous les jours et non dans son sens seulement économique__ de la connaissance humaine.
    Tandis que l’importance de la compréhension est la plupart du temps subsidiaire par rapport à celle de l’explication dans les sciences dites naturelles, elle est à l’égale si ce n’est plus de l’explication dans les sciences dites sociales et humaines et la philosophie.
    Toutes les religions et les idéologies expurgées de leurs fatras messianiques, les doctrines et les enseignements méta, para et quasi-scientifiques, la philosophie et les sciences sociales et humaines compréhensives/herméneutiques bien que non réfutables scientifiquement recèlent des pépites de signifiance, pouvant ou non augurer de percées scientifiques à venir ou de meilleure compréhension, certes limitée scientifiquement mais utile.
    C’est sur cet ordre de connaissance que s’ordonnent le marxisme, le freudisme, le girardisme, les doctines et les stratégies politiques, les modèles de compréhension/explication des objets des sciences sociales, etc.


  • ilias 15 septembre 23:23

    Vous avez l’âge mental d’un adolescent en plein trouble de conscience. Ne sachant que faire, il divague et s’il est un peu lettré, il s’essaie aux logorrhées. Je ne suis pas ici pour défendre quiconque. J’ai de mon point de vue, devoir rétablir certaines vérités historiques.

    L Etat aîné et parrain du CCG l’AS est depuis longtemps partenaire secret d’Israel, surtout sur le volet sécuritaire. Il ne faut pas oublier que le Roi Abdelaziz Al Saoud avait été un fervent supporter de la déclaration de Balfour et ensuite de la naissance d’un foyer national des juifs en Palestine historique. Et aussi il ne faut pas oublier que la jonction Wahabbites saoudites, mouvement Sioniste et franc-maçons britanniques ont été le fer de lance sous la houlette des services de renseignements du RU, dans la création de la secte des frères musulmans en 1928 ; et ce pour contrecarrer le mouvement réformiste musulman incarné par Djamel eddine el afghani et poursuivi par Mohamed abdou et ses compagnons. Les Pays occidentaux et à leur tête le RU ayant constaté la réussite de l’ère Meiji au Japon, ont tout fait pour ringardiser les fausses élites arabo-musulmanes pour qu’ils usent et re-usent de manière uni-dimensionnelle du rétroviseur de la nostalgie du retour au mensonger Age d’or du califat des 4 premiers califes, tant mentalement que contextuellement de son déploiement supposé de l’époque. En fait,tout ça rentrait dans une posture comportementale du aârabi fièrement affichée par ses élites de l’à-plat- ventrisme au plus puissant de l’heure, tel que théorisé par Ibn Khaldoun. Et c’est ça que voulaient les colonialistes de l’époque pour pouvoir dominer et exploiter aisément à leur guise tant la position gèostratégique de la région que de ses richesses minières et énergétiques.

    L’ AS est née en 1932, Israel en 1947-48 et les divers petits émirats à leur suite sous la bienveillance du frère aîné, le tout parrainé par le RU et l’assentiment des autres puissances occidentales. C’est dire que tout ces Etats nouvellement créés se tiennent l’un par l’autre, et leurs destinées sont conjointes en un écosystème géopolitique et géostratégique qui rentre maintenant dans sa phase de maturité. Dès le départ ces nouveaux pays du golfe n’ont jamais été sincèrement pour la cause palestinienne. Le contexte historique des années 1940 à 1970 a vu le vent en poupe du nationalisme arabiste versant nassériste et celui baâthiste, et joint à celà les mouvements de décolonisation de certains autres pays arabophones ; le populisme socialisant et le soutien international à la cause palestinienne en sont les marques de cette époque.Pour ne pas se mettre sur le dos et leurs sujets et leurs environnement politique des autres Etats arabophones, ces pays ont joué timidement la carte de la défense des causes arabes, palestinienne en tête. Une fois débarrassés tant du nationalisme socialisant arabe que de l’islamisme politique des talafistes et des FM, ces récents Etats du golfe sont retournés à leurs nature fondamentale qui est d’être les suppôts de l’occident, Israel bien compris dans la région. Et en retour, ces pays « amis » puissants exploitant leurs richesses, assurent la pérennité de ces monarchies aârabies contre leurs sujets, leurs peuples et les peuples voisins si jamais ils voudraient prendre en mains leurs destinées.

     



  • ilias 15 septembre 23:22

    Vous avez l’âge mental d’un adolescent en plein trouble de conscience. Ne sachant que faire, il divague et s’il est un peu lettré, il s’essaie aux logorrhées. Je ne suis pas ici pour défendre quiconque. J’ai de mon point de vue, devoir rétablir certaines vérités historiques.

    L Etat aîné et parrain du CCG l’AS est depuis longtemps partenaire secret d’Israel, surtout sur le volet sécuritaire. Il ne faut pas oublier que le Roi Abdelaziz Al Saoud avait été un fervent supporter de la déclaration de Balfour et ensuite de la naissance d’un foyer national des juifs en Palestine historique. Et aussi il ne faut pas oublier que la jonction Wahabbites saoudites, mouvement Sioniste et franc-maçons britanniques ont été le fer de lance sous la houlette des services de renseignements du RU, dans la création de la secte des frères musulmans en 1928 ; et ce pour contrecarrer le mouvement réformiste musulman incarné par Djamel eddine el afghani et poursuivi par Mohamed abdou et ses compagnons. Les Pays occidentaux et à leur tête le RU ayant constaté la réussite de l’ère Meiji au Japon, ont tout fait pour ringardiser les fausses élites arabo-musulmanes pour qu’ils usent et re-usent de manière uni-dimensionnelle du rétroviseur de la nostalgie du retour au mensonger Age d’or du califat des 4 premiers califes, tant mentalement que contextuellement de son déploiement supposé de l’époque. En fait,tout ça rentrait dans une posture comportementale du aârabi fièrement affichée par ses élites de l’à-plat- ventrisme au plus puissant de l’heure, tel que théorisé par Ibn Khaldoun. Et c’est ça que voulaient les colonialistes de l’époque pour pouvoir dominer et exploiter aisément à leur guise tant la position gèostratégique de la région que de ses richesses minières et énergétiques.

    L’ AS est née en 1932, Israel en 1947-48 et les divers petits émirats à leur suite sous la bienveillance du frère aîné, le tout parrainé par le RU et l’assentiment des autres puissances occidentales. C’est dire que tout ces Etats nouvellement créés se tiennent l’un par l’autre, et leurs destinées sont conjointes en un écosystème géopolitique et géostratégique qui rentre maintenant dans sa phase de maturité. Dès le départ ces nouveaux pays du golfe n’ont jamais été sincèrement pour la cause palestinienne. Le contexte historique des années 1940 à 1970 a vu le vent en poupe du nationalisme arabiste versant nassériste et celui baâthiste, et joint à celà les mouvements de décolonisation de certains autres pays arabophones ; le populisme socialisant et le soutien international à la cause palestinienne en sont les marques de cette époque.Pour ne pas se mettre sur le dos et leurs sujets et leurs environnement politique des autres Etats arabophones, ces pays ont joué timidement la carte de la défense des causes arabes, palestinienne en tête. Une fois débarrassés tant du nationalisme socialisant arabe que de l’islamisme politique des talafistes et des FM, ces récents Etats du golfe sont retournés à leurs nature fondamentale qui est d’être les suppôts de l’occident, Israel bien compris dans la région. Et en retour, ces pays « amis » puissants exploitant leurs richesses, assurent la pérennité de ces monarchies aârabies contre leurs sujets, leurs peuples et les peuples voisins si jamais ils voudraient prendre en mains leurs destinées.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté Education Enseignement

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité