• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Indépendance des Chercheurs

Indépendance des Chercheurs

Collectif de chercheurs pour la défense de l’indépendance des scientifiques au service de l’intérêt général.

http://science21.blogs.courrierinternational.com


Photo : Illustration d’un livre de Giordano Bruno sur la Mnémotechnique (source : Wikipédia).

Tableau de bord

  • Premier article le 07/08/2010
  • Modérateur depuis le 08/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 433 385
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 février 2016 15:41

    @Shawford

    Pour compléter notre précédente réponse, si Einstein est souvent cité pour des échanges plus ou moins « déistes », Poincaré a dû se faire un certain nombre d’ennemis par des prises de position comme celle-ci que l’on trouve dans ses Dernières pensées :

    http://henri-poincare.ahp-numerique.fr/items/show/220 (page 138)

    "Les dogmes des religions révélées ne sont pas les seuls à craindre. L’empreinte que le catholicisme a imprimée sur l’âme occidentale a été si profonde que bien des esprits à peine affranchis ont eu la nostalgie de la servitude et se sont efforcés de reconstituer des Eglises ; c’est ainsi que certaines écoles positivistes ne sont qu’un catholicisme sans Dieu. Auguste Comte lui-même rêvait de discipliner les âmes et certains de ses disciples, exagérant la pensée du maître, deviendraient bien vite des ennemis de la science s’ils étaient les plus forts."

    (fin de citation)



  • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 février 2016 14:40

    @popov

    Dans la relativité restreinte que Poincaré venait de formuler dans son article du 5 juin 1905, la vitesse de la lumière n’est pas propre à l’électromagnétisme. Il s’agit d’un paramètre universel de la géométrie de l’espace-temps. Tous les objets physiques, ondes diverses... doivent respecter cette vitesse critique.

    En même temps, un objet sans masse, pour avoir une énergie quelconque, doit se déplacer à cette vitesse critique. C’est le cas de la lumière.

    La prédiction de Poincaré à propos des ondes gravitationnelles était donc de simple bon sens.



  • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 février 2016 14:30

    @popov

    Que vient faire cette question ?

    La situation est beaucoup plus simple. Laissant de côté la Mécanique Quantique, dans laquelle la lumière reste de toute façon une onde, la mécanique dite « classique » doit être la limite de la relativité pour les très faibles vitesses. Si le corps censé émettre le rayonnement se déplace à une vitesse très inférieure à celle de la lumière dans le repère considéré, et si sa structure interne ne présente pas des propriétés différentes, il est possible d’appliquer la loi de la gravitation de Newton au calcul de ses moments dipolaires gravitationnels. On trouve alors des quantités conservées, ce qui fait obstacle à l’émission d’ondes gravitationnelles dipolaires et que le passage à la relativité n’est pas censé modifier vraimenr.

    Cette situation, que Poincaré n’ignorait certainement pas, ayant travaillé sur des questions autrement plus complexes notamment dans le domaine de l’électromagnétisme, imposait déjà à l’époque sur le plan expérimental la recherche des ondes gravitationnelles quadrupolaires. Le problème étant celui des moyens et des techniques. Poincaré n’avait aucune raison de faire un long exposé à ce sujet, dès lors que sa prédiction des ondes gravitationnelles était générale et comprenait les ondes quadrupolaires.

    Mais depuis 1905, la « mode » perdure de ne pas citer Poincaré sur des sujets de Physique, à commencer par la relativité restreinte.
     



  • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 février 2016 11:50

    @Shawford

    Précisément, Poincaré a joué un rôle essentiel dans le développement de la notion même d’électromagnétisme actualisant les travaux d’Oersted-Ampère, Maxwell... Son équation de 1900 E=mc2 (m= masse « inertielle ») pour le champ électromagnétique en dit long sur la portée de son travail.

    Mais Poincaré « dérangeait » le corporatisme de certains « physiciens de gauche » de son époque : « mathématicien qui se mêlait de Physique », cousin germain de Raymond Poincaré... Einstein, en revanche, était « de gauche » et un « vrai physicien », et ça baignait...

    C’est vrai que Raymond Poincaré avait de quoi susciter la colère des « physiciens de gauche » : ministre sous Sadi Carnot avec une étiquette de « centre-gauche », mais évoluant dans la pratique vers le « centre-droite », et vingt ans plus tard élu président de la République (1913-1920) avec le soutien de la « droite’ », etc... Mais Henri Poincaré, décédé d’un cancer en 1912, n’était pour rien dans les trafics politiques de son cousin germain.

    Quant aux « mathématiciens qui se mêlent de Physique », Einstein a bien été obligé à recourir à l’aide de mathématiciens pour élaborer la relativité générale que, normalement, Poincaré aurait pu développer si sa santé et ses activités multiples le lui avaient permis.



  • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 février 2016 10:59

    @popov

    Poincaré avait travaillé pendant des années sur l’électromagnétisme abordant des questions très complexes. Jusqu’à employer dès 1900 l’expression E=mc2 pour le champ électromagnétique dans un article :

    https://fr.wikisource.org/wiki/La_Th%C3%A9orie_de_Lorentz_et_le_principe_de_r%C3%A9action

    qu’Einstein, qui n’aimait point citer Poincaré ou Lorentz, sera obligé de citer en 1906 :

    http://wikilivres.ca/wiki/Das_Prinzip_von_der_Erhaltung_der_Schwerpunktsbew egung_und_die_Tr%C3%A4gheit_der_Energie

    En l’espèce, à propos des ondes gravitationnelles et du principe qu’il énonçait, il n’avait pas besoin de se « gargariser » avec des équations.

    Pour des équations, voir aussi son article de 270 pages introduisant la théorie du chaos :

     http://henripoincarepapers.univ-lorraine.fr/bibliohp/?a=on&art=Sur+le+probl%C3%A8me+des+trois+corps+et+les+%C3%A9quations+de+la+dynamique&action=go

    etc...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv