• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Iris

Iris

Terrienne, avant toute autre considération, occidentale, dans un pays vert où l’eau abonde, où les nourritures terrestres sont presque à portée de main, mais ce n’est pas le Paradis ... puisque nous sommes sur Terre !                                                                 

photo : Evan Leeson on Flickr

Tableau de bord

  • Premier article le 05/07/2007
  • Modérateur depuis le 11/01/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 68 419
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 13 10 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Iris Iris 26 septembre 2008 14:08

    Vos commentaires ne réflètent pas vraiment l’article. Je pense que l’auteur a bien pointé cette notion d’inclu et d’exclu, notion détestable au plus haut point. J’ai lu à sa sortie aussi le livre de Jean MaisonDieu et à l’époque j’étais proche dans mon travail de travailleurs sociaux en tout genre. J’avais alors repéré dans leur langage toute cette suffisance de personnes se sentant inclues, et bien sûr aussi dans les comportements. Eux, les autres, eux, les pauvres, jamais de nous qui englobe, désespérant ! 
    Et le pire, s’il en est, sont ces boites qui cherchent des emplois au rmistes, quel mépris, ils gagnent en plus de l’argent, ben oui, ce ne sont finalement que des Intérims, financés en partie par l’état quand même, au moins pour le salaires du personnel. Personnel affligeant d’incompétences et de non-qualités de coeur. Et le pire encore, toutes ces associations qui profitent de ces salariés payés par l’état dans des contrats aidés ( anciens CES, ça existe toujours), associations affichant bien souvent un grand coeur, un grand humanisme et qui usent et abusent de la pauvreté des gens.
    Je ne sais pas si tout cela est conscient, en tout cas, quelle mauvaise inconscience, car souvent ces personnes se sentent des gens biens, nous, on aide. Tu parles, elles aident juste elles-mêmes en se donnant bonne conscience, hélas, au détriment des pauvres, qui reçoivent ce mépris au plus profond de leur coeur ! Aider les autres, c’est aidons-nous tous, et non pas aider, eux, les pauvres !



  • Iris Iris 24 août 2008 14:36

    Oui, je suis bien d’accord pour dire que c’est une tendance générale et que l’on va peut-être vers ce modèle, mais en attendant je puis vous assurer qu’il existe encore une très nette rupture dans la façon d’appréhender sa vie et son travail entre un salarié et un indépendant !



  • Iris Iris 23 août 2008 12:22

    Oui, d’accord, mais ce n’est absolument pas la même chose "psychologiquement parlant" ! Payez un salarié de la totalité et demandez lui de payer ses charges lui-même, vous verrez la différence dans sa tête, c’est très très éloigné ! Et demandez lui en plus d’assurer lui-même son salaire, alors là le gouffre est énorme ...
    En général, les salariés et les fonctionnaires de surcroît, ne comprennent absolument rien à la vie d’une personne qui doit faire rentrer par lui-même son salaire. Sauf à avoir eu dans sa famille, un indépendant ...



  • Iris Iris 23 août 2008 12:16

    Je connais un "vieux" de 80 ans qui m’a fait jurer que jamais, je dis bien, jamais, on ne lui mette un tel bracelet ou quelconque puce implantée. Même s’il perd la tête, m’a t-il dit, il veut être libre d’errer où bon lui semble sans surveillance quite à mourir d’un accident. "L’esprit, même ailleurs, mène où on veut, ce sont les autres qui veulent rendre prisonniers les autres, pourquoi faire ?" dit-il .
    J’ai connu des vieux, ne pouvant plus marcher, les jambes remplis d’oedeme, et qui la nuit, sous l’impulsion inconsciente, se levaient, sortaient de la maison de retraite et partaient aller admirer les étoiles. Ils étaient rattrapés et rigolaient ensuite en douce, la vie était encore là ...



  • Iris Iris 21 août 2008 11:00

    Merci @ Titi d’avoir rétabli certaines vérités. Quant à moi, je pense qu’il y a une énorme différence entre salariés et indépendants. Vous oubliez dans votre article tous ces indépendants à leur compte qui travaillent seul ou à deux. Ils travaillent sans filets aucun, si ça rate, c’est RMI ou rien !

    Quand on donnera aux salariés leur salaire en brut et qu’on leur demandera de régler eux-mêmes leurs cotisations, peut-être verra t-on un rapprochement. Je vous assure qu’un salarié est très très loin d’imaginer ce que sont les obligations d’un indépendant. Pour tirer un smic, un indépendant doit travailler 2 fois plus qu’un salarié !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv