• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JC_Lavau

JC_Lavau

L'avatar dessiné par Plantu ne montre que ma main droite et mon stylo.
Je suis devenu scientifique parce que je préfère la vérité au mensonge et aux impostures. J'ai depuis dépisté nombre de fraudes, d'intox, et de crimes parfaits.
D'habitude, les boucs émissaires et les souffre-douleurs, on les suicide avant qu'ils aient pu parler, et encore moins écrire. Sinon ça pourrait traumatiser les tortionnaires...
Mais là scandale ! Il y en a un qui a survécu, certes estropié, mais survivant.
Ça ne fait pas l'affaire de vos maîtres-marionnettistes ni de leurs sous-chefs, qui tiennent à leur priorités : ne pas laisser pas de témoins gênants encore en vie.
Je suis coupable de plusieurs délits d'incrédulité et de lèse-propagande : j'ai donc reçu nombre de menaces de mort...
Une constante : j'écris contre les impostures, contre les fraudes, contre les maltraitances et les crimes parfaits.
Aussi les imposteurs et les tortionnaires me détestent, me détestent, mais me détestent !
J'ai eu la joie de faire tomber un escroc international ; il manque juste sa condamnation au correctionnel, mais M. Jorge a trop traîné pour introduire l'action au pénal. Liens :
http://impostures.deontologic.org/index.php?board=24.0
http://impostures.deontologic.org/index.php?board=26.0
Pour faire tomber l'IPCC-GIEC, escroc planétaire au service de comploteurs planétaires, cela prendra un peu plus de temps : depuis 1971, ses maîtres-marionnettistes ont eu le temps de mouiller jusqu’aux sourcils des milliers de complices naïfs. Too big to fail ?
La mode est de raisonner hâtivement, à l'émotion et à la vitesse, puis d'imposer à autrui qu'il adhère à vos émotions. Je suis hors de mode...
La mode est au cynisme et à la malveillance triomphante. Je préfère la bienveillance à la malveillance. Je suis vraiment hors de mode...

Encore vivant après plusieurs tentatives d’assassinats et après des années de harcèlements criminels et autres menaces de mort, je ne connais que trop leurs revendications en "Vrout merdre ! Moi je ! Mes caprices à moi ! ..."
J’ai mis la déontologie au dessus des caprices individuels :
http://info.deonto-famille.org/index.php?page=7
http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_content&view=article&id=19:code-de-dontologie-familiale&catid=26:loyauts-familiales&Itemid=58
http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_content&task=view&id=40&Itemid=9

Dans l’espèce humaine, nous avons une particularité neurologique propre : le Grand Livre des loyautés dues, et des loyautés reçues et rendues (Ledger, dans le texte original d’Ivan Böszörmenyi-Nagy). C’est ce que les féministes ne comprendront jamais, adoratrices du cynisme et de la déloyauté à leur profit.
Contrairement au thérapeute familial, qui lui a charge d’incarner l’éthique sans faille.
 
Encore que, côté grands singes velus, Koko nous a surpris plusieurs fois par ses plaisanteries et ses méchancetés drôles. Comme quoi notre Grand Livre des loyautés n’est pas surgi soudainement, mais résulte de longues évolutions chez nos ancêtres, animaux tribaux.

 
31 décembre 2007, un lecteur de Usenet nous a demandé qu'on lui recommande un bon livre d'initiation à la physique quantique. Vraiment rien de bon à lui recommander... Mais comme les fardeaux sont pour les épaules capables de les supporter, ce manuel d'initiation est enfin achevé, à 504 pages en A5 final. 
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/Microphysique_contee.pdf est la dernière version qui restera gratuite en ligne, avec filigrane du 27 septembre.
Page de présentation à la vente de la version papier :
http://www.lulu.com/shop/jacques-lavau/microphysique-quantique-transactionnelle-principes-et-applications/paperback/product-23362834.html
  Physique quantique transactionnelle, principes et applications.
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/Physique/21575783_cover.pdf
La rédaction avait commencé sur ce wiki, où les débats peuvent se poursuivre :
http://deontologic.org/quantic
Les réintégrations de faits expérimentaux censurés se poursuivirent au long de l'année 2016. L'effet Ramsauer-Townsend est censuré par la totalité des manuels de cours (excepté D. Sivoukhine, ed. Mir). Or sa découverte date de 1921. L'exposé classique de l'équation de Schrödinger dépendant du temps posait aussi deux gros problèmes, qui sont réglés. Un des derniers points achevés fut un résumé de la chimie électronique des colorants et de la spectrographie d'analyse : ils donnent des minorants aux tailles des électrons.
Que ça vous plaise ou pas, les résultats acquis sont révolutionnaires, et l'enseignement en est drastiquement rationalisé et simplifié.
En cours : une traduction anglaise intégrale. A un jour de la date anniversaire de dix ans, j'en suis rendu à 50%.
Perspective : dix fois plus de diffusion internationale.
Prochain chapitre pour la 3e édition : l'arc en ciel confronté à l'optique transactionnelle. Gros travail de collecte de données nécessaire.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2014
  • Modérateur depuis le 12/07/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 7939 1807
1 mois 3 413 198
5 jours 0 70 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 7023 3708 3315
1 mois 283 141 142
5 jours 54 22 32

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • JC_Lavau JC_Lavau 21 février 19:30

    @Zevengeur. J’ai dit très clairement que je n’ai pas inventé de particules nouvelles.
    Je donne la seconde moitié de la description des particules ordinaires et courantes.

    La secte, hégémonique depuis 1927, des Göttingen-copenhaguistes n’est pas encore allée jusqu’à nier l’existence ni les propriétés des émetteurs. Jusqu’à présent ils se sont contentés de nier l’existence et les propriétés des absorbeurs.

    Evidemment que le résultat, ahem !





  • JC_Lavau JC_Lavau 21 février 15:14

    Probablement ?

    Au sens où « Si vous l’admettez, ce doit être vrai. Mais je ne vous suivrai pas sur ce terrain ! »

    Une anecdote de l’année 69-70 ? Elle semblera trop technique à la plupart des lecteurs. Et ils n’ont pas la vision des personnages impliqués. J’essaie quand même. 

    Partenaires : le patron RM, ombrageux et limité, voix grasseyante, son «  assistant » maître de conférences, PG, beaucoup plus mathématicien, très calculateur, mais assez négligent et désinvolte dans ses communications, voix aiguë, étranglée malgré la largeur du pharynx, qui s’estimait humilié d’être subalterne de RM, et AR, jeune agrégé étriqué à grosses lunettes. Ces trois personnages dans le bureau central. Et nous, les thésards et étudiants de D.E.A. dans la salle aux matériels d’expériences. Quand il parvient à faire un geste en gardant son sérieux impassible, AR lève son nez de sa feuille de papier, se lève de son bureau, quitte la pièce, et vient nous rejoindre :
    « Il y a RM qui vient de demander à PG
    « N’est ce pas que la limite d’une suite de fonctions régulières, est elle-même régulière ?  ».
    La dernière chose à dire à PG, qui réplique  :
    « Comment vous démontrez ça  ??? »
    RM : « Je ne le démontre pas, je l’admets.  »
    PG : « Si vous l’admettez, ce doit être vrai, mais je ne vous suivrai pas sur ce terrain ! ».

    Bachar el Assad dictateur ennemi de son peuple ? Visiblement les syriens ne suivent pas la presse française sur ce terrain.



  • JC_Lavau JC_Lavau 21 février 12:35

    @Zevengeur. Je n’ai rien à voir avec la cosmomologie.

    D’un point de vue historique, je n’ai pas trouvé qui le premier et quand, en tout cas après Minkowski (1908) a exprimé la relation dynamique relativiste
    E² = m²c^4 + p²c²

    Forme qui admet explicitement les masses négatives et les énergies négatives.

    Je ne fais toujours pas de cosmologie, mais j’ai depuis 22 ans remarqué que la convergence d’un photon vers une petite molécule résonante et absorbeuse est mathématiquement la même chose que l’émission par le dit absorbeur d’un antiphoton, d’énergie négative, dirigé vers l’émetteur à rebrousse-temps.
    Autre expérience encore plus quotidienne : même avec un oeil astigmate, théoriquement incapable de convergence correcte sans verres correcteurs, chaque photon capturé par un cis-rétinal dans une opsine, a réussi à converger sur cette petite molécule, de 1,8 nm de grand axe. Autrement dit cet absorbeur est causal sur la géométrie fine du fuseau de Fermat du photon, à l’extérieur de la cornée : il a ajusté les angles d’incidences à l’extérieur de façon à produire la convergence si fine.

    Si vous avez des verres correcteurs de l’astigmatisme, vous pouvez tourner le verre de 90°, la vision est plus floue, mais l’illumination globale n’a pas changé.

    Je n’ai donc pas décrit de nouvelles particules, j’ai juste donné la seconde moitié de description des particules déjà connues : vues du côté absorbeur.


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès