• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jeanpierreosons

jeanpierreosons

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 10/08/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 5 52
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jeanpierreosons jeanpierreosons 15 août 2018 00:59

    @Self con troll
      Puisque vous avez fait l’effort de me lire et avant d’expliquer plus clairement les choses si on m’en laisse la possibilité, je ne peux vous laisser dans l’erreur.


      Non, on n’a pas fourni à NH une fausse copie d’un document existant en possession de la plaignante. 

      En fait la plaignante a demandé au procureur Bouroz ce qu’il était advenu de sa plainte déposée le 11 juillet 2008, qu’elle savait irrecevable, puisque déposée après 10 ans (les faits se sont déroulés en juin 1997. Elle voulait simplement avoir un papier du procureur, comme celui-ci ne lui avait rien envoyé, ce qui se passe dans plus de 95 % des cas. En fait, d’après la loi, sans réponse du procureur, l’affaire est classée au bout de 3 mois. Elle était donc classée depuis le 12 octobre 2008.
      Le procureur n’envoie jamais à la personne accusée que l’affaire a été classée, puisque comme il y a prescription, il ne fait d’enquête et ne prévient pas la personne qu’elle a été accusée. Si Hulot sait qu’il a été accusée, c’est parce que la plaignante l’a prévenu.

      La lettre que le procureur a écrit à la plaignante le 30 octobre 2008, elle l’a reçue le lundi 3 novembre 2008. 

      Après le communiqué de la courageuse procureure actuelle ( à qui l’on a imposé le silence par la suite) Christine Le Crom publié à 20 h 14 le jeudi 8 février, qui contredisait la version d’Hulot chez JJ Bourdin le matin, un conseiller de Macron a fait une lettre attribuée au procureur Bouroz. C’est cette lettre qui s’est retrouvée à l’écran de BFM TV à 22 h 04 pendant 3 secondes, après la mise à l’écran d’un extrait modifié pendant 11+53 secondes à 21 h 35 et 21 h 38. Puis cette même lettre avec des mentions officielles du ministère de la Justice et pas d’un tribunal a été diffusée par l’AFP, celle qui fera foi désormais. (ceci mérite une précision complémentaire que je n’avais pas saisie lorsque j’ai fait mon article).

      En conclusion Hulot n’a rien reçu en 2008, contrairement à la plaignante et c’est un conseiller de Macron (celui-ci n’était pas au courant), qui croyant bien faire pour protéger Hulot a fait cette fausse lettre à en-tête du ministère de la Justice ce jeudi 8 février 2018 entre 20 h 14 et 21 h 35.


  • jeanpierreosons jeanpierreosons 15 août 2018 00:15

    @Le421
    Je ne peux pas passer mon temps sur internet. Les gens ne se rendent pas compte que j’’ai donné une information inimaginable, que je pourrais, si c’était faux, être accusé de diffamation pour avoir dénoncé la fabrication, pour innocenter Hulot d’une accusation de viol, d’une fausse lettre d’un procureur, datée du 30 octobre 2008, alors qu’elle a été faite le jeudi 8 février 2018 par un conseiller de Macron. Hulot ne l’a jamais eue en mains. J’ai signalé aussi que BFM TV l’a mise à l’écran pendant 3 secondes, alors que pendant 11+53 secondes elle a mis à l’écran un extrait modifié pour que la lettre soit compréhensible.


    Malheureusement les gens ne lisent pas et sauf 2 ou 3 personnes ont fait cet effort. Bien sûr, certains ont réagi sur le ton de la rigolade, le plus drôle étant Dom66, pour - le procureur a vu son "Bouroz - mais çà reste de l’humour potache à comparer avec mon enquête, plusieurs ont réagi en comprenant qu’Hulot était plombé par son affaire, raison pour laquelle il ne pouvait rien faire, ce que je pense.

    Mais personne ne m’a démontré que je m’étais trompé. J’espérais susciter des questions notamment sur les rapports qu’entretient le pouvoir avec BFM TV. J’ai fait mon job. Puisqu’ Agoravox est un média citoyen, que les citoyens réagissent, s’informent, posent des questions. Dans ce que j’ai écrit, il y a juste une chose à changer, que je n’avais pas comprise lorsque j’ai publié, un détail de l’histoire, qui permet d’expliquer clairement ce qui s’est passé ce jeudi soir, les liens entre BFM TV et le pouvoir.


  • jeanpierreosons jeanpierreosons 14 août 2018 10:10

    ce@Self con troll
    Vous êtes un des rares à l’avoir lu, je vous en félicite. Je vais l’améliorer et rectifier l’erreur par laquelle j’accusais Hulot d’avoir fait la fausse lettre du procureur Bouroz alors qu’elle provient d’un conseiller de Macron, le président l’ignorant et n’y étant pour rien.


    Ce n’est pas un rapprochement proprement dit que j’ai fait avec l’affaire Baudis, j’ai simplement joint une réponse de la direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la justice à peu près de la même époque pour prouver que les mentions officielles de la seconde version de la lettre de M ; Bouroz, celle adressée à l’AFP, la seule mise en avant, ne provient pas d’un tribunal (ce ne sont pas les mêmes en-tête) mais du ministère. Il se trouve par hasard que c’est une réponse concernant une demande de révision de la condamnation de Patricia -celle qui accusait Baudis - pour un élément nouveau inconnu des juges, les mensonges de Baudis. Méfiez vous de vos affirmations même s’il s’agit de la vérité judiciaire.

    La réaction de la plaignante n’est pas le problème. Elle a volontairement déposé plainte après les délais de prescription. Elle voulait simplement lui faire savoir qu’elle n’avait pas oublié, ce qui était un boulet pour lui pour se présenter à la présidentielle.

    Ce qui est grave et que personne n’a encore soulevé, c’est qu’il n’y a pas que le problème Hulot, puisque l’on comprend qu’avec cette affaire, il est plombé depuis sa nomination et ne peut faire ce qu’il veut, il y en a d’autres : la fabrication d’un faux avis d’un procureur, la connivence avec les médias qui se taisent et avec BFM TV qui se permet de mettre à l’écran ce faux avis et en plus modifie un extrait qu’ils font commenter à leurs invités !

    Et tout cela dans la République exemplaire de Macronie !


  • jeanpierreosons jeanpierreosons 7 août 2018 21:50

    Fatigué, je n’ai pas eu le courage pour le moment de lire tout l’article sans doute intéressant. Néanmoins, je reste fasciné devant la nullité des journalistes et « l’exploitation » de cette affaire Benalla qui continue d’occuper tout le monde. Comme je l’écrivais à Mélenchon sur facebook, lorsqu’il s’emporte lors de la motion de censure contre Macron, il me fait penser à une équipe de foot qui peut gagner 10 à 0 et qui se contente du minimum, 1 à 0, trompant ses supporters. 1 à 0, c’est l’affaire Benalla, 10 à 0 c’est l’affaire Hulot, très simple à démontrer. Là, c’est une affaire d’Etat réalisée avec la complicité de BFM TV. J’invite tout le monde à voir ma démonstration sur facebook (1e partie) puisque de toutes façons çà sortira. J’ai essayé vainement de publier 3 articles sur agora et sur d’autres. Impossible, mon troisième article est en cours de modération depuis une semaine. Une seule observation : « Si c’est vrai, c’est grave. Approuvé. » Quelle transparence, là aussi ! Commentaire qui, je m’y attend va sans doute être supprimé.




  • jeanpierreosons jeanpierreosons 24 juin 2018 11:26

    @oncle archibald Bien sûr, il s’agit d’une commémoration officielle, rappelant les gens morts à la guerre et interpeller alors le président ainsi n’est pas normal. Pour le reste, votre discours n’est plus d’époque. Appeler quelqu’un maître parce que c’est un notaire, si l’on veut faire référence à quelqu’un qui a un comportement digne d’être cité en exemple, pourquoi un notaire et pas un employé d’usine, par exemple ? Le reste, vous ne semblez pas avoir entendu quelque chose comme avoir un diplôme avant de commencer la révolution. Quant au respect dû à la fonction présidentielle, voilà ce que je viens d’écrire sur facebook :

    Est-ce que je me trompe ? Je ne retrouve pas le compte « macron manuel officiel » où j’avais écrit ce commentaire mis à la suite de la vidéo sur « macron emmanuel officiel » le 22 juin vers 17h. Qui porte le plus atteinte au respect dû à la fonction présidentielle, un gamin qui interpelle le président en l’appelant « Manu » ou Emmanuel Macron qui, en toute connaissance de cause, maintient à son poste, un ministre, Nicolas Hulot, qui s’est fabriqué un faux avis d’un procureur pour s’auto-innocenter d’une accusation de viol ? Je rêve de l’instant où, respectueusement, quelqu’un dans la foule, lui poserait la question. Nul doute que l’Elysée ne lui donnerait pas la même résonance dans les réseaux sociaux, qu’il ne ferait pas la même communication en faisant connaître l’intégralité de la séquence !

     

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Nicolas Hulot






Palmarès