• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JOSKAM

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 29 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • JOSKAM 12 décembre 2020 22:06

    @Théo Botopo

    Voici le texte :

    La vaccination Covid peut-elle empêcher la transmission inter-humaine du virus

    et en toute logique sa circulation ?

    Quand je prends connaissance de ces diverses communications ou positions, je m’interroge :

    MODERNA :

    Le médecin chef de Moderna, Tal Zaks, a averti que les résultats des essais montrent que le vaccin peut empêcher une personne de tomber malade ou "gravement malade" du Covid-19. Cependant, les résultats ne montrent pas que le vaccin empêche la transmission du virus.

    https://www.businessinsider.fr/le-medecin-en-chef-de-moderna-avertit-que-le-vaccin-nempechera-pas-la-transmission-du-virus-185911

    PFIZER aurait fait une mise au point semblable.

    « Les vaccins Pfizer et Moderna, à base d’ARNm protègent uniquement contre les formes graves de la maladie selon les déclarations des responsables de Moderna et de Pfizer, faites pour l’un sur HBO et sur CNBC pour le second. Mais en aucun cas ces vaccins empêchent d’être contaminé par ce virus et d’infecter d’autres personnes ! « 

    Selon Pierre Sonigo qui est Docteur en médecine et en biologie, ancien directeur de recherches à l’ Inserm, directeur du développement du laboratoire Bio-Rad :

    « Les vaccins ne font jamais mieux que l’immunité naturelle. Ils protégeront probablement bien contre les formes graves mais assez mal contre les rhumes et contre la contagion. Si on attend que la vaccination massive produise une immunité de groupe bloquant la contagion pour déconfiner, on risque d’attendre longtemps… « 

    À ce stade, la HAS juge que "la vaccination contre le Covid-19 ne devrait pas être obligatoire, ni pour la population générale, ni pour les professionnels de santé" en raison "du manque de recul sur les futurs vaccins ainsi que sur leur capacité à limiter la contagion du virus, cela ne serait pas justifié".

    Certains comme Monsieur Barbier voudraient culpabiliser et discriminer ceux qui refuseraient le vaccin, cela en partant du principe que la vaccination est un acte altruiste car elle contribuerait à

    établir une immunité vaccinale collective capable d’éradiquer le virus.

    Visiblement, ils ignorent que, pour certaines maladies, les vaccinés peuvent rester porteurs du virus dans la sphère ORL

    Ils peuvent donc être propagateurs de celui-ci et cela sans le savoir. Ils ne sont donc pas moins contagieux que les non vaccinés. Mais au moins, ces derniers, bien informés, seront conscients de leur possible contagiosité.

    SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

    Au congrès Sfsp de Tours en nov 2015 Isabelle Bonmarin, responsable de la grippe à l’InVS (incorporé depuis dans Santé publique France), déclarera  : “ Avec la vaccination contre la grippe on ne cherche pas à « casser » les épidémies mais à protéger les personnes fragiles”. C’est clair ! Le vaccin n’empêche pas le virus de circuler.

     Le vacciné Covid contaminé et ne tombant pas malade peut-il transmettre le virus ? Là aussi c’est le cas pour la grippe. Le virus pouvant se loger dans les fosses nasales d’où il peut rebondir et aussi se transmettre par les poignées de portes, le vaccin n’a aucune action sur ce genre de transmission. C’est d’ailleurs pourquoi un vaccin grippal à virus vivant en spray avait été recherché. Il ne s’est pas montré efficace.

    Et les vaccinés, va-t-on leur dire qu’ils peuvent-être porteurs sains et de possibles propagateurs du virus ?

    Il existe des vaccins célèbres qui sont qualifiés d’égoïstes par les épidémiologistes. C’est à dire qu’ils ne protègent que le vacciné mais n’empêchent pas la circulation du virus, c’est à dire que le vacciné contaminé peut ne pas tomber malade tout en ne stoppant pas le virus.

    Parmi les vaccins reconnus égoïstes vous avez le BCG, les vaccins antitétaniques et antidiphtériques bien sûr, le vaccin polio injectable.

    Pour ce dernier, la raison est simple : les virus polio sont des entérovirus qui se transmettent par les selles quand le traitement des eaux usées est insuffisant. D’où la création d’un vaccin oral à virus vivant qui peut créer une immunité intestinale, ce que le vaccin injectable ne saurait faire. En France cela fait longtemps qu’on n’utilise plus le vaccin oral. Ce n’est pas la vaccination injectable qui a pu arrêter la circulation du virus en France mais la collecte généralisée des eaux usées et leur traitement.

    Chez les animaux : le vaccin contre la fièvre aphteuse est connu pour protéger les animaux vaccinés alors que ceux-ci vont laisser le virus circuler sans que l’on puisse savoir s’il est passé dans l’élevage. Autrement dit, les troupeaux vaccinés font perdre la trace du virus. En l’an 2000 il y eut une épidémie de fièvre aphteuse apparue en Angleterre et qui traversera la Manche pour contaminer un élevage français d’environ 160 animaux qui seront abattus.

    Cette épizootie provoquera beaucoup d’agitations et les éleveurs français manifesteront pour réclamer la vaccination de leurs troupeaux alors que celle-ci est interdite. Interdite pour éviter de réinstaller le virus dans nos élevages alors qu’il a été éradiqué.

    La toute première condition qui a permis l’éradication de la variole fut le fait que le contaminé n’était contagieux que pendant la phase éruptive pendant laquelle le malade avait des pustules sur le corps et sur le visage. Le test se faisait donc immédiatement à vue. De plus, cette phases survenait 2 jours après le début de la fièvre qui montait à 40 pour la variole majeure, la plus grave. Il n’y avait donc pas de contagieux asymptomatiques et ce fut d’abord cela qui permis l’éradication de la variole. C’est une propriété de la maladie, pas du vaccin.

    Un vaccin efficace contre le covid transformerait tous les vaccinés contaminés en contagieux asymptomatiques, ce qui est la pire des situations pour contrôler la propagation.

    De plus on nous dit que ce n’est pas sûr que les Anticorps déclenchés par le vaccin Covid dans notre organisme soient capables d’éliminer les virus Sras cov 2 qui nous agresseraient de l’extérieur ;

    lorsque quelqu’un nous contamine par exemple.

    Mais alors qu’en est-il de la capacité de ces mêmes Anticorps à détruire ces mêmes virus qui nous perturbent au sein de notre organisme quand nous sommes infectés ?



  • JOSKAM 12 décembre 2020 21:30

    @Hugo Botopo


    Vous nous dites ceci dans votre article :


    « Donc, même dans ces conditions, une vaccination « efficace » en absence d’effets secondaires nocifs, permettrait de réduire ou supprimer -selon le niveau de contamination post vaccinale- les symptomes délétères, douloureux et toxiques dus au coronavirus. »


    Voila pour l’aspect « thérapeutique » du vaccin « égoïste » car à ce niveau on ne protège que soi.


    Mais qu’en est-il de sa capacité à devenir un vaccin « altruiste » ?

    Pour cela il lui faut être capable de tuer le virus qui séjourne dans notre sphère ORL et sur nos

    muqueuses.


    Et sur ce point de la transmission du virus vous nous dites ceci :


    « Entre l’injection du vaccin et la production suffisante d’anticorps les laboratoires estiment qu’il faut une durée de 2 à 3 semaines, comparable à la réaction d’un organisme infecté par de vrais virus avec maladie. Au moins pendant 1 à 2 semaines, les voies respiratoires peuvent non seulement être naturellement contaminées mais encore être contagieuses ! »


    Donc, au-delà de 2 semaines, vous pensez que le vaccin sera en capacité de détruire les virus qui se trouveront dans notre sphère ORL , et participera ainsi à la réduction, voir la suppression de la circulation du virus ?


    Mais pourtant de gros doutes persistent sur ce point, même chez les fabricants.

    ( voir mon texte ci-dessous )


    Aussi, d’une part, j’aimerais savoir si le vaccin Covid peut participer à réduire, voir supprimer la circulation du virus ?


    Et d’autre part, comment, d’un point de vue immunologique, notre système immunitaire va se débrouiller, avec quels outils, par quel procédé il pourra « zigouiller » les virus qui seraient dans mes fosses nasales par exemple ?


    Voir mon texte paru en commentaire le 5 décembre 2020 à 21h49 suite l’article de Bernard Dugué :

    « La Covid 19 et ses vaccins »


    LES VACCINS ALTRUISTES ??? ( COVID ET AUTRES )


    La vaccination Covid peut-elle empêcher la transmission inter-humaine du virus

    et en toute logique sa circulation ?

    Joskam















  • JOSKAM 7 décembre 2020 13:00

    @Eric F
    Bien d’accord !
    Et voici ma réponse à Francis à 12h50

    Le grand slogan des pro-vaccins :
    « Il faut se vacciner pour protéger les autres ; la collectivité »
    Sauf que pour de nombreux vaccins ça ne tient pas,
    comme développé dans mon texte ci-dessus.
    Pour le Covid, les fabricants le reconnaissent eux-mêmes.
    Vous en déduisez, Francis, comme moi :

     « Il n’y aura donc aucune raison de discriminer à l’avenir, les vaccinés des non vaccinés. »

    Pour l’instant, vous êtes le seul à avoir réagi ; et pourtant ceci est très important par rapport à nos Libertés.
    Liberté de circulation, respect de l’intégrité physique de la personne, etc...
    On parle de non-obligation du vaccin Covid ; mais pire
    on fera de ceux qui le refusent de nouveaux PARIAS.

    Pour les enfants, 11 vaccins obligatoires, les gens n’ont pas réagi.
    Pour le vaccin Covid, là c’est moi l’adulte qui suis concerné ! Et peut-être « obligé » ?! ça devient chaud.
    Et peut-être en plus « pucé » ?! Bon, on ne va pas délirer et tomber dans le paranocomplot. On verra bien.

    En tout cas il faudra bien se réveiller un jour avant que notre Dignité humaine en prenne un sale coup.



  • JOSKAM 7 décembre 2020 12:50

    @Francis
    Le grand slogan des pro-vaccins :
    « Il faut se vacciner pour protéger les autres ; la collectivité »
    Sauf que pour de nombreux vaccins ça ne tient pas,
    comme développé dans mon texte ci-dessus.
    Pour le Covid, les fabricants le reconnaissent eux-mêmes.
    Vous en déduisez, Francis, comme moi :

     « Il n’y aura donc aucune raison de discriminer à l’avenir, les vaccinés des non vaccinés. »

    Pour l’instant, vous êtes le seul à avoir réagi ; et pourtant ceci est très important par rapport à nos Libertés.
    Liberté de circulation, respect de l’intégrité physique de la personne, etc...
    On parle de non-obligation du vaccin Covid ; mais pire
    on fera de ceux qui le refusent de nouveaux PARIAS.

    Pour les enfants, 11 vaccins obligatoires, les gens n’ont
    pas réagi.
    Pour le vaccin Covid, là c’est moi l’adulte qui suis concerné ! Et peut-être « obligé » ?! ça devient chaud.
    Et peut-être en plus « pucé » ?! Bon, on ne va pas délirer
    et tomber dans le paranocomplot. On verra bien.

    En tout cas il faudra bien se réveiller un jour avant que notre Dignité humaine en prenne un sale coup.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité