• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Kelimp

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 113 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Kelimp 29 septembre 11:58

    Beau récit poignant même si on ne sait s’il est réel ou s’il est un conte

    L’essentiel, c’est la symbolique de cette Loire éternelle, sauvage qui survit à toutes les agressions.



  • Kelimp 6 mai 11:05

    Merci pour ce joli récit d’une enfance, désormais lointaine, près d’un ruisseau, désormais l’ombre de ce qu’il était, semble t-il.

    Mais, ça ne fait rien, les souvenirs sont beaux.☀️



  • Kelimp 9 septembre 2020 12:15

    Voilà, toutes les dérives et la nocivité de la chasse est résumée dans ce billet.

    Le temps où ce plaisir morbide de quelques uns finira dans les oubliettes de la société approche.

    En attendant, je retiens cet appel de Victor Hugo, devenu le cri de guerre de Sea Shepherd : « Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. » ✊



  • Kelimp 26 août 2020 10:07

    Pas convaincu.

    Car, pour résumer, qui dit « déchet » dit « consommation » et, seulement après, qui dit « consommation » dit « production ».

    Aucune industrie ne fabriquera un produit si elle n’est pas sure qu’il y a un consommateur, en bout de chaîne, pour l’acheter.

    S’il y a production, c’est qu’il y a consommation et même sur-consommation, certes encouragée par le marketing, la publicité, mais avérée.

    Vous, moi, tout le monde sommes donc responsables de nos déchets. L’usage, vertueux ou délictueux, qui en fait nous concerne tous.

    Et même, si ce n’est pas aussi facile à faire qu’à dire, tendre vers le 0 déchet est une bonne chose. Une paille en plastique ou un emballage McDo en moins dans un fossé au fin fond d’une campagne est déjà une victoire sur la pollution.



  • Kelimp 2 juin 2020 17:27

    Très belle histoire. Peu importe que ce saule noir ait existé ou pas, ce qui compte c’est que la Nature trouve toujours son chemin pour renaitre ailleurs, différemment mais présente.

    Merci Nabum

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité