• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Khermimoun

Chercheur en sciences humaines et sociales, auteur
 
www.lesvaleursdefrance.fr
 
https://youtu.be/z0Te3mQ1yjw

Tableau de bord

  • Premier article le 10/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 5 35
1 mois 1 4 25
5 jours 1 2 25

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Khermimoun 20 novembre 22:04

    @sylvain
    Tout à fait d’accord avec vous ! Et il y a du boulot !
    Le terme qui me vient en vous lisant : le système asservit les individus. Après, un autre modèle est à penser, et viendra le jour où le système en place devra, bon gré mal gré, laisser sa place. Replacer l’humain et les valeurs qu’il incarne dans son fore intérieur au centre, c’est la seule voie de sortie qui se présente à nous. Comment ? Déjà peut-être en réfléchissant ensemble avec toutes les bonnes volontés, écoeurées de voir nos vies rythmées par l’esclavage des temps nouveaux qu’imposent les sociétés dites modernes.



  • Khermimoun 20 novembre 21:53

    @cettegrenouilleci

    Bonsoir,
    Merci tout d’abord d’avoir contribué à la publication de cette tribune...certains y étaient réticents et c’est leur droit.

    Concernant les idées exposées dans ce texte, elles sont partagées par les personnes qui sont à son origine et certainement, plusieurs choses énoncées sont sujettes à débat.

    Concernant la question de l’Europe, je vous rejoins sur l’essentiel de votre analyse (mais faudrait débattre davantage ensemble sur la question car c’est un problème de fond). Pour faire simple, le politique est pour une large part dépendant de l’économique aujourd’hui. Avec la mondialisation, la France et la plupart des pays ne deviennent que des pions dans l’échiquier d’une planète qui est devenu un grand marché que la finance dirigé selon son gré. Je regardais récemment comment aux Usa les grands groupes pharmaceutiques dictaient les stratégies à adopter aux pouvoirs en place, c’est ahurissant...

    Les pouvoirs que détiennent les instances européennes sont telles que la marge de manoeuvre des États-Nations dans nombre de domaines se réduit à la portion congrue, c’est un fait. 

    Culturellement, à mon humble avis, avec les citoyens des autres pays d’Europe, on partage pas mal de choses, des valeurs, une proximité aussi. Mais l’Europe est un échelon territorial lointain qui s’inscrit, du moins politiquement et économiquement, aujourd’hui dans la globalisation des échanges. Les accords transnationaux détruisent nos économies locales, nos terroirs, notre identité culturelle et territoriale !

    Les verrous sont tels que notre marge de manœuvre semble très limitée mais tout reste possible dans un monde aussi instable que le nôtre et en perte de repères. Je pense qu’on est à l’aube de grands changements, je l’espère, mais on se doit à mon avis de contribuer à « provoquer » les choses...



  • Khermimoun 17 novembre 09:17

    @Khermimoun
    ...bel et bien



  • Khermimoun 17 novembre 09:14

    Bienvenue dans le triste monde de l’anonymat, révélateur de l’affaiblissement du lien humain, du tout-communication, où l’indifférence vis-à-vis de l’autre et de ses souffrances est devenue norme et où chaque individu devra de plus en plus subir le contrôle du pouvoir pour la bonne cause ! L’ère du virtuel est belle et bien une réalité qui tue la société à petit feu...



  • Khermimoun 24 août 2011 16:03
    Les effets bénéfiques du jeûne

    "L’amaigrissement est le premier effet du jeûne (...). Les experts du jeûne thérapeutique soulignent le bénéfice de faire une pause avec les aliments solides, pour mettre au repos son système digestif. On aurait, alors, une normalisation de la flore intestinale. Enfin, les spécialistes du jeûne soulignent une purification, une élimination des toxines et une diminution de phénomènes inflammatoires« .

    Au delà de ces considérations terre à terre, la dimension spirituelle du jeûne qui est centrale, pas qu’en islam d’ailleurs, est difficilement perceptibles par tout esprit résolument matérialiste qui se focalise uniquement sur les questions de santé, de forme... Parler de jeûne dans une société qui pousse à consommer sans retenue aucune (affichage publicitaire, télé, internet, mobile...), où l’esprit et le corps sont perpétuellement assaillis par la présentation d’un modèle de consommation qui serait la clé d’un bienêtre absolu, peut s’avérer choquant, mais là encore, il s’agit d’expérimenter la chose pour en ressentir les bienfaits très concrètement et parer à tout préjugé infondé (précisons ici que chacun est libre de faire ce que bon lui semble, la liberté de conscience étant une valeur universelle inaliénable instituée dans les fondements même de l’islam mais que certains s’évertuent à dénaturer). Certains rétorqueront que le jeûne est dangereux pour la santé. Nous dirons simplement que l’ego habitué à consommer avec excès sera forcément incapable d’opérer une rupture avec ses petites habitudes quotidiennes, tant il est installé dans un confort dont il ne peut plus se passer.

    Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui, éduquer les gens à l’adoption de comportements alimentaires plus sains, plus »solidaires« , plus »éthiques", dans des sociétés nanties, particulièrement les jeunes personnes, constitue un véritable défi d’ordre moral, social et économique, et combattre un individualisme généralisé, qui nous laisse désormais indifférent à ce qui nous entoure, non pas à la souffrance d’enfants mal nourris aux confins de l’Afrique, mais tout près, face à la triste réalité observable en plein cœur de nos grandes villes, sur les quais de gares, au bord du périphérique de notre capital ou dans le coin des rues, où trouvent refuge, malgré eux, de plus en plus de nécessiteux !


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Manifeste pour les valeurs de France. Ensemble, faisons société !

Publicité



Palmarès

Publicité