• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

latitude zéro

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 511 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • latitude zéro 7 janvier 02:03

    @Fifi Brind_acier

    Je dis que l’Avenir en Commun sortira de l’Otan et que la dette sera annulée partiellement et rééchelonnée et y en a un qui me met une étoile « pas intéressant » . bof pas intéressant !

    LOL j’’ai toujours adoré la foire d’empoigne d’Agoravox.



  • latitude zéro 7 janvier 01:52

    @Fifi Brind_acier

    On impose rien, si une majorité de pays est d’accord avec notre projet d’une autre constitution , alors on change l’ Europe . Ceux qui ne seront pas intéressés pourront sortir s’ils le veulent. Leurs gouvernements s’en arrangeront avec leur population !

    Au cas où nous sommes seul où presque et que nous ayons un rapport de force insuffisant, c’est nous qui sortons.

    L’Europe on la change où on la quitte.



  • latitude zéro 6 janvier 22:07

    @Fifi Brind_acier

    On va vers une marche forcée pour une autre Europe , totalement retournée dans notre sens, ou à la sortie de fait par arrêt des contributions de la France à l’Europe.
    Ca sera à eux à nous foutre dehors.
    On ne peut pas se servir de l’article 50 à partir du moment où l’on désobéit aux traités.
    L’article 50 est intégré aux traités !
    Bruxelles nous demanderait de respecter et se conformer de nouveau aux traités avant l’ utilisation de cet l’article, et la boucle est bouclée !



  • latitude zéro 6 janvier 21:43

    @Alter

    Pour aligner autant de contre-vérités, c’est que vous n’avez absolument pas lu le programme de « L’avenir en commun ».
    On ne peut donc pas débattre pour le moment sur aucun point , comme la sortie de l’Otan ou le rééchelonnement et l’annulation partielle de la dette qui sont des points du programme.



  • latitude zéro 6 janvier 21:09

    @Fifi Brind_acier

    « Il n’y a pas de choix démocratique contre les traités européens ». En tenant ces propos, le président de la Commission européenne Jean-‐Claude Juncker a lui-‐même fixé le cadre de la tyrannie qu’il exerce. Notre programme n’est pas compatible avec les règles des traités européens qui imposent l’austérité budgétaire, le libre-‐échange et la destruction des services publics. Pour appliquer notre programme, il nous faudra donc désobéir aux traités dès notre arrivée au pouvoir, par des mesures de sauvegarde de la souveraineté du peuple français.

    Quant aux amendes, c’est simple, on ne les paiera pas.
    La désobéissance aux traités permet la mise en marche et l’application immédiate du projet de l ’Avenir en Commun.
    C’est aussi un des moyens de pression sur l’UE .
     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv