• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Leo Le Sage

Personne intéressée par tout, et particulièrement, par la vraie Justice, je ne suis pas enclin à discuter en vaines paroles.
J'aime trouver des solutions sur des analyses complexes sachant que le commun des mortels n'aime pas la complexité source possible d'égarement.
Sur Agoravox on n'aime pas les élites mais ce sont toujours eux qui dirigent ce monde en bien ou en mal.
L'élite ne doit pas toujours imposer mais doit proposer quitte à s'exposer...
J'ai le malheur de faire partie de cette minorité tant décriée injustement.
"mea culpa"
Leo Le Sage a pour crédo "prompt à plusser, lent à moinsser"
NB : je suis ni de droite ni de gauche !

PS : Si vous trouvez des fautes ou des propos gênants n'hésitez pas à m'informer dans les plus brefs délais...

Tableau de bord

  • Premier article le 25/04/2011
  • Modérateur depuis le 04/05/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 2553 410
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 36 36 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • Leo Le Sage 8 novembre 2012 19:28

    @AUTEUR/André-Jacques Holbecq et le C.E.C.
    Vous dites : « que TOUTE la monnaie est produite par les banques commerciales » [...]
    Pas du tout.
    Lorsque la BCE a tout récemment fait tourner sa planche à billet, c’est de la monnaie produite.

    Vous dites : « par exemple, la titrisation et le shadow banking leur permettent de sortir des limites prudentielles » [...]
    Pas du tout.
    La titrisation c’est une forme d’affacturage.
    Lorsqu’une entreprise a besoin de fond, elle paut aussi émettre des effets de commerce comme les lettres de change.
    Le chèque est une variante particulière d’une lettre de change.
    Doit-on abandonner le chèque ?

    Vous dites : "Ainsi les objectifs d’augmentation de la masse monétaire peuvent être déterminés par l’exécutif et le législatif et la Banque Centrale (qui garde un rôle de tenue des comptes de l’État, de conseil et de supervision du système bancaire) obéira aux injonction de ceux ci« [...]
    ET vous dites : »le Trésor Public doit pouvoir décider d’émettre ou non des bons ou des obligations et la Banque Centrale est là pour prendre acte, les financer et tenir les comptes" [...]

    Votre proposition ne tient pas.
    Si par exemple, le pays est dirigé par un escroc, il est parfaitement possible de faire faire à la Banque centrale ce qui est immorale mais licite.
    Berlusconi ce n’est pas encore vieux comme histoire ce me semble. Non ?

    Vous dites : « Simplement, les lignes de crédit, qui continueraient bien entendu à exister, seraient gérées différemment » [...]
    Comment ? Un exemple pour nous éclairer ?

    Vous dites : « Les taux d’intérêt ajusteront l’offre et la demande sur les différentes échéances » [...]
    « Si l’offre de crédit est moins importante que la demande, les taux d’intérêt vont baisser » [...] smiley
    Je ne comprends pas là : c’est le taux qu’on ajuste ou l’offre ? Ce n’est pas pareil.

    Vous dites : « Les taux d’intérêt joueront à plein leur rôle de régulateur entre épargne et investissement » [...]
    Vous pensez que gérer les taux c’est si simple que cela ?
    Par exemple, une organisation à forte intensité capitalistique serait-il semblable à une autre plus faible ?
    Et si l’épargnant veut investir hors de France, il le pourrait facilement ? Si oui, peut-on alors spéculer concrètement ?

    Vous dites : « La Banque de France pourra toujours procéder à des apports directs aux banques de prêts » [...]
    Vraiment ? Et s’il y a trop de monnaie en circulation, comment elle récupère ?

    Vous dites : « Le « 100% monnaie » n’empêcherait pas totalement les mouvements spéculatifs » [...]
    « mais il les atténuerait car » [...]
    « un emballement spéculatif entraînerait immédiatement une montée des taux d’intérêt » [...]

    J’ai bon là ?
    Cette affirmation est absurde, et va poser de grands problèmes.

    Vous dites : « les Banques de Prêts pourront prêter » [...] « de l’argent emprunté sur les marchés financiers » [...]
    Ce qui revient à dire qu’on peut faire comme avant ... !

    Vous dites : "De la même manière qu’aujourd’hui, les comptes courants des entreprises et des particuliers, ainsi que les échanges commerciaux, seront gérés par les CSM qui tiendront les comptes de chacun" [...]
    Big brother quoi...

    Mon avis
    Ce que vous demandez c’est une forme d’encadrement du crédit.
    Donc en gros, il faut faire de l’austérité puisque la machine ne peut tourner qu’avec des règles très strictes.
    Je suis d’accord pour durcir, mais pas trop car, la concurrence est rude, et les capitaux ne peuvent pas être retenus de force en France.

    Mais vous vous trompez quand même. Je serais même curieux de connaître les entreprises que vous aurez géré selon ce système.
    (Respect des règles prudentielles pour les banques donc gestion de l’entreprise selon ces critères)

    Vous dites que les règles sont inopérantes ce qui est faux.
    Elle ne sont pas suffisantes dans certains cas, et non appliquées dans d’autres.
    Vous dites qu’on ne peut pas spéculer, mais d’après ce que j’ai lu, cela ne posera pas de problème pour la simple et bonne raison qu’ils pourront emprunter sur le marché financier.
    Plus embêtant, vous dites qu’ils peuvent prêter au taux qu’ils veulent ce qui sous entend qu’on ne pourra pas emprunter car, l’offre sera très réduite.
    En ce moment, nous sommes dans la situation de sur liquidité, et les banques ne prêtent pas malgré tout.
    Vous croyez que ce sera comment lorsque les liquidités seront très justes ?

    Mais là où vous dites n’importe quoi c’est lorsque vous affirmez que la spéculation sera faible dans le sens où il y aura augmentation des taux d’intérêts si nécessaire pour juguler cette spéculation...
    C’est une blague ?
    En matière de géostratégie si un pays trouve qu’il est utile de détruire un autre pays, il provoquera une montée brutale des taux puis une baisse tout aussi brutale ce qui est techniquement simple pour un pool de holding financier.
    Je vous laisse imaginer ce que cela va faire comme dégats. Les problèmes espagnols est a rapport avec la spéculation sur les taux...

    Si l’exécutif est malhonnête que fait-on ?
    Par exemple aux USA, c’est le législatif qui a permis de faire sortir une loi qui interdit la critique des organisations agro-alimentaires...
    Si en France on met en oeuvre une loi trop restrictive, vous croyez que l’investisseur va encore placer ses billes en France ?
    En ce moment, les investisseurs préfèrent aller en Allemagne.
    Etes vous naïf à ce point ?

    Autre grand soucis :
    Dans certains cas, pour attirer des capitaux, et on n’a jamais trop d’argent, on augmente le taux directeur bancaire.
    Les banques augmentent leur taux voire plus. Qui croyez vous va être le dindon de la farce ?

     
    Cordialement

    Leo Le Sage
    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)



  • Leo Le Sage 8 novembre 2012 19:09

    @Par L’enfoiré (xxx.xxx.xxx.169) 8 novembre 18:50
    Vous dites : « En fait, c’est l’argument qu’utilise le Tea Party, qui dit qu’ils ne veulent pas de l’Europe socialiste et même communiste » [...]
    Beaucoup d’américains sont pour les tea party/Lybertarien/indépendant.
    Mais ce n’était pas mon propos.
    En France, on tape sur le riche et l’immigré = on l’accuse de tous les maux.

     
    Cordialement

    Leo Le Sage
    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)



  • Leo Le Sage 8 novembre 2012 18:25

    @Par L’enfoiré (xxx.xxx.xxx.169) 8 novembre 16:53
    Vous dites : « on a l’air con quand on dit ça » [...]
    Pas tout à fait.
    Dans le passé je ne savais pas qu’en France on est très soupçonneux.
    C’est en comparant le comportement entre américain et français que j’ai vu ce désastre.
    Lorsque tu es soupçonneux, le riche te pose forcément un problème.
    Ca n’incite pas au dialogue.

    Sur qui on tape exclusivement en France ? Sur les riches et les immigrés.
    Ca ferait rire un américain.

     
    Cordialement

    Leo Le Sage
    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)



  • Leo Le Sage 8 novembre 2012 16:46

    @Par Devo (xxx.xxx.xxx.149) 8 novembre 15:00
    Vous dites : « Vous ne proposez aucune discussion et vous le savez vous ne voulez que m’entrainez à polluer le fil d’Ariane » [...]
    1/ Je sais polluer un fil s’il le fallait.
    Pas besoin, tu le fais trop bien.
    Lorsqu’il y a trop de repli de commentaires les gens ne viennent plus...
    Chiche ?
    2/ Ca ne m’interesse pas de venir sur le fil d’ariane. Ca vaut pas un clou.
    Je suis là parce que l’enfoiré s’amuse avec ariane et çà m’intrigue.
    Donc je participe.

    Donc je ne viens pas pour polluer. CQFD.

    Vous dites : « les gens intelligents savent différencier arguments » [...]
    Présentez voos arguments et on verra.

    Vous dites : « Vous proposez de faire du savon avec ceux qui n’atteignent pas votre (complexe de) supériorité ? » [...]
    Elle mérite que je lui passe un savon. Elle n’est pas à une bétise près.
    Si elle est à la hauteur qu’elle m’affronte donc.

    Vous dites : « je n’ai aucune envie de vous affronter » [...]
    Mais on s’en doutait.
    J’attends toujours vos arguments.

    Vous dites : « Encore ce complexe va falloir s’en préoccuper mec. » [...]
    Nous ne sommes pas au même niveau puisque vous ne savez que me viser et non viser la discussion.

    Vous dites : « Heu parcequ’indéniablement c’est pratique une carte bleue et un compte c’est obligatoire pour être PAYÉ dans de nombreux cas » [...]
    Merci d’avoir vous même démontré à ma place qu’on ne peut pas se passer de banque alors qu’Ariane et Co estiment qu’il faut les casser...
     smiley smiley smiley smiley smiley
    Je confirme nous ne sommes pas du même niveau.

    Vous dites : « jsuis jeune mais jpense plus âgé que vous et pas un abruti merci de me respecter » [...]
    Le respect çà se mérite mon petit, ta mère ne te l’a pas appris ?

    Vous dites : « Nan mais quel rapport avec Obama ? Je le rappelle, c’est quand meme le sujet du fil pour info » [...] smiley
    ET vous dites PLUS HAUT : « Sinon demander des nouvelles de qqn sans aucune sincérité je vois pas l’intérêt » [...]
    Vous confirmez l’avoir dit ?
    En gros vous abordez le sujet de la sincérité et je ne le devrais pas ?
    Tu nous prends pour qui là ?

    PS : Vous dites : « tt le monde vous l’a déjà dit on ne vous le fera pas remarquer si vous l’enlevez ne vous inquiétez pas » [...]
    J’ai déjà expliqué la raison de cette signature, je ne le referais pas aujourd’hui.

     

    CQFD une fois de plus.

     
    Cordialement

    Leo Le Sage
    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)



  • Leo Le Sage 8 novembre 2012 16:14

    @Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 8 novembre 15:22
    Vous dites : « Plutôt contradictoire. » [...]
    Il n’y a rien de contradictoire dans ce que je dis.
    J’ai aussi dit : "Par contre ce qui est possible aux USA n’est pas toujours possible en Europe, mais ce qui est possible en Europe est toujours possible aux USA en matière notamment de travail" [...]
    Dans TOUS les pays il y a des riches ET des pauvres. Mais la structure des riches et des pauvres n’est pas le même d’un pays à l’autre.
    Même Ariane le dit qu’il y a de très pauvres aux USA, sous entendu que cela n’existe pas en Europe.

    Ensuite lorsque je parle de différence, je ne suis pas comme vous qui parlez que de finance. La différence est de toute sorte donc par exemple culturelle.
    Mais même dans les écarts entre riches et pauvres ce n’est pas la même chose entre les USA et l’Europe.
    La façon dont certaines communautés se gèrent aux USA est plus efficiente donc, si en Europe pour une situation donné tu coules, aux USA grâce à la communauté auquel tu adhères tu peux t’en sortir.
    Dans d’autres cas, on s’en sortirait en Europe là où l’américain il coule...
    Ben oui c’est pas si simple.

    Vous dites : « S’il suffisait d’avoir vécu dans un pays pour comprendre sa situation globale ça se saurait » [...]
    Il faut surtout connaître les personnes qui on des liens dans la communauté qui intéresse.
    Connaître la situation globale est impossible si on n’est pas immergée dedans.
    Dans de rares cas, un spécialiste pourra effleurer la réalité.
    Mais posez la question aux sociologues, sur leur motivation, à savoir pourquoi il faut qu’ils aillent sur le terrain pour « tater »...
    Des imbéciles les sociologues vous croyez ?

    Vous dites : « Et un gars qui ne fait pas de tourisme mais qui se renseigne, étudie, analyse ? » [...]

    Non, à moins d’être très doué.

    J’ai un jour vu un journaliste dans un pays qui n’allait pas bien.
    Je savais ce qui n’allait pas.
    Lui il était là pour comprendre. [comme quoi il faut être sur le terrain]
    J’ai écouté les informations sur le pays en question. Tout faux.
    Ma conclusion ? Il n’a pas trouvé les bonnes personnes.
    (Je savais où était son hotel, les personnes qu’il contacte, etc.)

    Je m’en doutais puisque les autochtones ne vont pas te donner la bonne info tant qu’il ne te connaissent pas bien...

    Comme le dit l’enfoiré tout en haut ; « comparer ... »
    CQFD

    N’hésitez pas à me contredire nous sommes là pour discuter n’est-ce pas ? smiley

    PS : Vous dites : « Henri Guillemin qui parle de la révolution française n’a pas vécu cette époque » [...]
    J’ai déjà répondu ou quelqu’un d’autre :
    1/ l’histoire est écrit par les vainqueurs donc je ne spéculerais pas dessus.
    2/ Même dans le domaine strictement scientifique, il y a souvent des consensus, ce qui sous entend que certains ne sont pas d’accord.
    3/ Qu’ai-je dit à propos du journaliste ?

     
    Cordialement

    Leo Le Sage
    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès