• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lephénix

lephénix

Passeur de "savoirs" (incertains, forcément incertains...) dans "la presse & l'édition", expert en rien, consultant du rien qui fait tourner le monde et du temps qui se repose entre les lignes...

Tableau de bord

  • Premier article le 07/10/2013
  • Modérateur depuis le 22/08/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 109 588 2328
1 mois 3 9 69
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 55 51 4
1 mois 4 4 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • lephénix lephénix 30 août 2013 17:09

    rock around the bunker... vous toujours joliment swinger cette pierre folle qui nous pèse sur le ventre - davantage par l’image cette fois-ci : vous resterait-elle sur l’estomac, au 4e article ?
    dans le précédent, vous évoquiez sarajevo : la Bosnie-H est le pays où sévit la plus grave crise du logement de tout le continent : 92% des habitants sont « propriétaires » (cf le rapport de la Fondation Abbé-Pierre)...
    le saviez-vous ? le mètre carré funéraire est au même prix que le mètre carré « résidentiel »...
    le retour à la terre, une chimère ? les villages se font cambrioler plusieurs fois dans l’année, les paysans se font voler jusqu’aux fils de leur enclos - et massacrer leurs bêtes, percer le reservoir de leur tracteur...
    là-bas, occupation et possession valent titre de propriété - des populations sans titre squattent...
    les gendarmeries ferment, qui va faire respecter un illusoire « droit de propriété » ?
    avec quel savoir-faire agroécologique les citadins candidats à un exode rural arracheront-ils leur subsistance à un sol vitrifié ? l’eau des puits et des sources est-elle de même qualité que jadis ?
    l’âge de la pierre qui tombe ou de la pierre lancée est la cinquième « rupture » de la société postindustrielle...
    habiter, comme rire, est « le propre de l’homme » : pourquoi alors consentir à l’inhabitable et aux chimères d’un « démonde » qui a perdu son assise et son axe, où l’être ne peut plus trouver sa demeure ?
    le retour à la campagne, c’est vraiment ce que disait Lisette l’année de la création des HBM ?
    pierre après pierre, vous nous creusez une galerie... Galerie après galerie, vous construisez une cathédrale...Vous avez la foi des bâtisseurs  : votre prochain « papier » sera-t-il sur le droit de cité, l’hospitalité, le prendre soin du cohabiter, la « stabilité résidentielle » ou le sens de la hutte en Alsace bossue ?



  • lephénix lephénix 26 août 2013 21:03

    comment sortir de cet âge de pierre qui pétrifie le coeur de nos cités avant qu’il n’« évolue » vers l’âge de la pierre lancée ?
     tant que les uns s’acharneront à vendre ou louer aux autres un tas de pierre flambée au prix de l’or, « le droit au logement » ne pourra devenir effectif qu’en passant par un droit de blocage de la spéculation...



  • lephénix lephénix 19 août 2013 19:32

    Vous lire (encore... on en redemande !) est un plaisir ineffable : combien ont cette grâce d’écrire qui fait danser les mots la vie et même...la pierre flambée ? entrée il est vrai dans une folle bacchanale depuis 98 qui ne peut que finir non plus sur un atterissage mais une chute...apocalyptique - des livres nous prédisent un « hiver nucléaire » pour l’immobilier...
    mesure—t-on l’ignoble glissement sémantique de « maison »à « immo » ? une rime si peu riche pour la masse des « accédants à la prop.. »
    le « marché » se débloquera dans le sens de la purge - depuis cette « rupture » meurtrière dans la « philosophie générale de l’intervention publique » en 77 instaurant (par substitution des aides à la personne aux aides à la pierre) un « deficit » de construction, le tictac est enclenché..
    pénurie d’offre accessible et insécurité sociale croassante (la seule croassance étant jusqu’alors celle d’une « demande solvabilisée » artificiellement sans apport, capable de s’offrir - gober - une c haumière ou un clapier au prix d’un château en µEspagne par de grossiers tours de sorcellerie phynancière (baisse des taux d’emprunt, allongement de la durée des prêts, titrisation comme accélérateur de particules, etc)...
    mais.. que dit « lisette » du 23/10/25 ? des conseils pour une petite poucette/perette perdue dans la forêt de l’âme ou dans le labyrinthe du minotaure ?
    pourra-t-on se délecter d’un « papier » nous éclairant cette forêt-là contemporaine du manuel agricole de l’année de l’expo universelle qui consacra l’ébéniste ruhlmann bien de chez nous ?



  • lephénix lephénix 18 août 2013 11:30

    ps : que s’est-il passé le 23/10/1925 à part une mémorable expo universelle des arts deco ?
    la création des HBM (habitations bon marché) ?



  • lephénix lephénix 16 août 2013 22:04

    les Simca Versailles mettaient le « rêve américain » (moteur Ford V6 et V8 qui propulsait les Matford d’avant guerre) à portée des classes aisées...
    après la crise de suez (1956, déjà...), simca a adapté un moteur plus économique d’Aronde (« un appétit d’oiseau ») à la belle carrosserie américanisée : beaucoup d’Ariane circulaient encore dans les seventies (plus de 150 000km au compteur) - les taxis G7 d’André Rousselet étaient des Ariane...
    ses grandes soeurs qui avaient nom Versailles, Chambord, Beaulieu, etc incarnaient cet élan des trente glorieuses qui allait expirer avec la prise de conscience d’une certaine déstabilisation des structures énergétiques de notre société industrielle...
    depuis le secteur auto bat de l’aile - pas l’aile d’une aronde qui apportait le printemps venu d’Amérique...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès