• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lucilio

Lucilio

Je détesterais faire partie de la ligue antialcoolique. Imaginez un peu : se lever le matin en sachant que l’on va se sentir toute la journée dans le même état... 

Tableau de bord

  • Premier article le 19/01/2010
  • Modérateur depuis le 22/02/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 55 334 4743
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 92 56 36
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Lucilio Lucilio 31 août 2010 19:11

    « Allende n’était pas de cet acabit, on l’a donc assassiné. »


    Bis repetita : Allende n’a pas été assassiné, il s’est suicidé.


  • Lucilio Lucilio 31 août 2010 19:09

    « ....pure spéculation... »


    Bien sûr, le programme du parti socialiste d’Allende, c’était juste un scénario Pokémon :

    « Le Parti socialiste, comme organisation marxiste-léniniste, pose la prise du pouvoir comme objectif stratégique à atteindre [...] » ; « La violence révolutionnaire est inévitable et légitime. [...] Elle constitue l’unique chemin qui mène à la prise du pouvoir politique et économique et à sa défense » ; « Les formes pacifiques ou légales de lutte ne conduisent pas en elles-mêmes au pouvoir. Le Parti socialiste les considère comme des instruments limités d’action, intégrés au processus politique qui nous emmène à la lutte armée » ; « Il est possible pour le gouvernement de détruire les bases du système capitaliste de production. En créant et en élargissant l’aire de « propriété sociale » aux dépens des entreprises capitalistes et de la bourgeoisie monopolistique, nous pourrons leur quitter le pouvoir économique » ; « L’État bourgeois au Chili ne peut servir de base au socialisme, il est nécessaire de le détruire. Pour construire le socialisme, les travailleurs chiliens doivent dominer la classe moyenne pour s’emparer du pouvoir total et exproprier graduellement tout le capital privé. C’est ce qui s’appelle la dictature du prolétariat. »



  • Lucilio Lucilio 31 août 2010 18:34

    « ...les soit disants crimes(je me demande lesquels)  »d’allende« ... »


    Les soi-disant « crimes » d’Allende ont été parfaitement recensé par les parlementaires chiliens, à commencer par la protection accordée contre la justice à des criminels d’extrême-gauche ayant commis séquestrations, agressions et assassinats, ainsi que la couverture de cas de torture ou de répression violente d’opposants.

    Cela et une foultitudes d’autres violations des lois et de la constitution :




  • Lucilio Lucilio 31 août 2010 18:27
    « ...propagande des contras , inféodée au régime impérialiste US... »

    Parce que c’étaient des « contras », la Cour Suprême du Chili et le Contrôleur Général de la République qui protestaient contre les illégalités du régime Allende ainsi que les parlementaires chiliens qui, dans une résolution approuvée à 81 voix contre 47 – après le rappel des innombrables violations constitutionnelles et légales du gouvernement d’Allende –, demanderont officiellement aux forces armées et de police d’intervenir, de même que le premier président élu par les Chiliens après la dictature ou le prédécesseur d’Allende. Tous inféodés aux impérialistes US tant qu’ils sont.

    Pathétique...


  • Lucilio Lucilio 31 août 2010 18:22

    « Tu n’étais pas né durant le putsch de Pinochet, moi oui... »

    Rarement vu un argument d’autorité aussi débile. Parce que tu serais né avant 1973, tu en saurais d’avantage sur la situation du Chili entre 1970 et 1973 que les propres acteurs, à savoir les magistrats, les juges, les parlementaires, les hommes politiques et les électeurs chiliens.


    « ... ton article de merde, qui insulte les victimes d’un coupe d’état... »

    Rappeler que le gouvernement de l’Unité Populaire était anti-démocratique, violait les lois et la constitution du Chili, couvrait et protégeait des criminels n’insulte en rien la mémoire des victimes de la répression de la dictature militaire.


    « Je suis navré d’être, contrairement à mon habitude, vulgaire, mais lorsque je vois une telle désinformation, je monte facilement les tours. »

    En fait, on s’en fout un peu beaucoup, tu sais, de tes états d’âme. T’as un problème avec le principe de réalité, consulte un spécialiste.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité