• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Meyssandebunqué

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 17/11/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 18 97
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Meyssandebunqué 3 août 14:36

    @troletbuse
    Cet article n’a pas été écrit pour les cons et les feignasses dans votre genre, et à un certain niveau il a été reçu 5/5. Mais je reste bonne âme, voici une page renvoyant au site popi.fr, où vous pourrez vous abonner à une production à la mesure de votre intellect et de votre endurance.



  • Meyssandebunqué 3 août 14:28

    @Luc-Laurent Salvador

    Merci pour cette réponse plus froide et moins pavlovienne.

    Le problème n’est pas un problème de statistiques, et il ne s’agit pas d’erreurs mais de mensonges aux graves répercusions géopolitiques potentielles.

    Dès lors qu’on s’aperçoit que statistiquement un auteur ment de façon flagrante (sans jamais s’excuser, et se justifiant comme étant la victime d’un complot) à intervalles réguliers de la sorte (voir par ailleurs ses nombreux et énormes mensonges sur les attentats du 13 novembre, révélés par mes soins), même si par ailleurs il peut dire des choses pertinents (comment serait-il créible un instant autrement ?) il doit être considérer comme piégeux, duplice, et donc à éviter à tout prix, le risque étant trop élevé de se faire prendre au piège d’un canular semblable aux nombreux cas flagrants que je dissèque dans cet article.

    Remarque de M. Chaouachi, principal contributeur de cet article) : « Je n’ai rien contre les gourous. Au contraire, voyez en Inde par exemple, ils ont contribué à sauver du désespoir des millions de gens. Certains sont intéressés et défendent leur école. Mais la seule condition est de ne pas mentir. Quand un gourou a menti, c’est fini pour lui. Le pire de tout reste son commentaire assassin sur l’interview de Qaddafi avec F24 parce qu’en l’occurrence, n’importe qui peut le vérifier en allant cliquer sur le lien. Mais les esprits sont tellement conditionnés ou tétanisés qu’ils ne le font pas. »

    Maintenant, comme le dit Meyssan lui-même dans son livre : « La psychologie humaine est ainsi faite que, même lorsque nous en découvrons les preuves, nous avons du mal à reconnaître nous être fait manipuler » (Meyssan, Sous nos yeux, p 203)

    J’admets donc qu’il est difficile pour un croyant de passer d’un coup au plein esprit critique. Mon cher Laurent j’ajouterais tout de même : votre foi (vous vous qualifiez vous-même de « fidèle » vous aveugle.



  • Meyssandebunqué 22 juillet 14:57

    Malencontreuse confusion de ma part... Je me suis emmêlé les pinceaux entre les deux comptes de Meyssandebunqué et de Donald Forestier. Tous les commentaires de Donald sur ce fil sont de Meyssandebunqué, c’est-à-dire de François Belliot



  • Meyssandebunqué 20 juillet 23:58

    @Pseudo Victor

    Je vous remercie d’avoir mis les termes dans le bon ordre : Roland Dumas qui a vu l’homme qui a vu l’ours, et non pas : l’ours qui a vu l’homme qui a vu Roland Dumas. Ce n’est pas une preuve absolue, mais c’est quand même Roland Dumas !

    Si vous cherchez une déclaration officielle d’un dirigeant du type « nous allons attaquer la Syrie tel jour », vous ne la trouverez pas, et c’est bien normal, ou alors sous une forme vague. Qui va annoncer publiquement qu’il va déclarer la guerre à untel ? Cela n’a pas de sens. L’effet de surprise serait perdu.

    Plus sérieusement, comme pour la Libye, il existait de nombreux indices les années précédentes pour comprendre que la Syrie était dans la ligne de mire de l’USraël. Le point de départ c’est l’assassinat de Rafic Hariri en févier 2005, mis sur le dos de la Syrie, alors qu’il s’agit plus probablement d’une opération sous faux drapeau. Première reculade : retrait du Liban sous peine de campagne de déstabilisation massive.

    Je vous recommande la lecture du chapitre que consacrent Mearcheimer et Walt sur l’enjeu syrien dans leur livre le lobby pro israléien et la politique étrangère des États-Unis. On peut y suivre à la trace les pressions énormes exercés par le lobby juif pro israélien sur le Congrès pour lui faire voter (avec succès) le Syria accountability Act du 12 décembre 2003, et pousser à la guerre ( à cette date et continûment par la suite) contre la Syrie d’Assad. Je vous renvoie également à mes deux ouvrages sur le sujet : Guerre en Syrie. Voici la référence du volume 2 : http://editions.sigest.net/page00010179.html



  • Meyssandebunqué 20 juillet 23:24

    @Djam
    Et si vous trouvez qu’on manque de comique sur Agoravox, je vous recommande Donald Forestier :
    https://www.agoravox.fr/auteur/donald-forestier







Palmarès