• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

microf

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1190 0
1 mois 0 122 0
5 jours 0 13 0

Derniers commentaires



  • microf 30 novembre 14:56

    @mmbbb ; @Christian Labrune.
    Merci pour vos interventions.

    Je suis un Catholique praticant et engagé, je vais á la Sainte Messe non seulement les dimanches, mais tous les jours.
    Chez nous les Catholiques, dans de tels cas comme celui de la Lybie devant tant de barbarie, oú des êtres humains sont abattus á la machette, d´autres avec des lattes en bois de sang froid pour prendre leurs organes et en plus les vendre, on prient, je fais mon travail de chrétien fasse á l´adversité, Le Créateur prend ces prières et en fait ce qu´IL veut.
    La prière est très éfficace, malheureusement aujourd´hui dans notre monde, on prie très peu.

    Vous avez sans doute dûs entendre parler de la

    LA BATAILLE DE LEPANTE ET LE ROSAIRE
    Elle s’est déroulée le 7 octobre 1571 dans le golfe de Patras en Grèce appelée alors Lépante. La puissante marine ottomane y affrontait une flotte chrétienne comprenant des escadres vénitiennes et espagnoles renforcées de galères génoises, pontificales, maltaises et savoyardes, le tout réuni sous le nom de Sainte Ligue à l’initiative du pape Pie V. La bataille se conclut par un désastre pour les Turcs qui y perdirent la plus grande partie de leurs vaisseaux et près de 30 000 hommes. L’événement eut un retentissement considérable en Europe car, il sonnait comme un coup d’arrêt porté à l’expansionnisme ottoman.

    Afin d’implorer la protection céleste sur la flotte, St Pie V ordonne un jubilé solennel, un jeûne et la prière publique du Rosaire[2].

    La flotte chrétienne est composée de soldats chrétiens à bord : 8000 Espagnols, 5000 Vénitiens, 1500 Pontificaux, 5000 Allemands, 5000 Italiens, 4000 nobles aventuriers[3].

    La flotte ottomane est commandée par le kapudan pacha Ali Pacha Moezzin, qui se place au centre. Il est assisté d’Uludj Ali (régent d’Alger) qui dirige l’aile gauche et de Mohammed Sirocco (gouverneur d’Égypte) qui dirige l’aile droite. Les galères ottomanes sont occupées par 13 000 marins expérimentés et 34 000 soldats.


    La bataille dure une grande partie de la journée et est particulièrement violente.

    La démesure de l’affrontement en fait un événement majeur : on dénombre au moins 7000 morts et 20000 blessés chez les Chrétiens, 30000 morts ou blessés et 3500 prisonniers chez les Turcs (sans compter ceux qui sont massacrés à terre par les Grecs révoltés), 15 000 forçats chrétiens libérés de leurs fers. Les Ottomans subissent une lourde défaite : 117 galères et 13 galiotes sont capturées, et 62 galères coulées, alors que les Chrétiens ne perdent qu’une douzaine de galères. 450 canons et 39 étendards sont pris aux Ottomans[5].


    La victoire de la flotte chrétienne à dominante vénitienne, confirme l’hégémonie espagnole sur l’ouest de la Méditerranée et met un coup d’arrêt, par la Providence Divine, à la progression ottomane vers l’Europe.


    Même la France —qui n’a pas participé— manifeste sa liesse ; par exemple, la bonne ville de Lyon casse les cloches pour célébrer l’événement, comme l’a raconté un auteur resté anonyme : « que mesmes en ceste ville de Lyon vous avez entendu les grosses cloches qui vous ont donné ample et certain temoisgnage de telle victoire »[7].


    Dominicain avant tout, le pape Pie V est pétri d’une profonde dévotion à Marie et au rosaire que son père fondateur, Saint Dominique de Guzman, a donné à l’Eglise. Confiant en la puissance de cette prière des pauvres, il demande à toute la Chrétienté de prier quotidiennement le chapelet pour le salut de la civilisation fondée sur le Christ et portée par sa mère. Par obéissance au souverain pontife, la prière mariale s’est répandue et a recouvert la vieille Europe de son manteau étoilé, si bien que telle la Vierge de l’Apocalypse, Marie semble avoir écrasé l’ennemi sous son pied. C’est en tout cas vers elle que le pape se tourne ce 7 octobre 1571 après 17h, alors que de la fenêtre de son bureau il contemple en vision l’issue heureuse du combat de Lépante. Puis il se retourne et dit aux prélats qui l’entourent : « Allons rendre grâce à Dieu : notre armée est victorieuse ». Au même temps don Juan, victorieux, s’agenouillait sur le pont de son navire pour remercier Dieu de sa protection.

    En commémoration de la bataille de Lépante, Pie V ajouta aux Litanies de la très Sainte Vierge, une invocation supplémentaire : « Secours des chrétiens, priez pour nous », et il ordonna l’institution de la fête de Notre-Dame des Victoires que Grégoire XIII fera ensuite célébrer, sous le nom de fête du Rosaire, chaque premier dimanche d’octobre dans toutes les églises.


    Désormais symbole de la victoire de la Chrétienté sur toute autre civilisation qui voudrait la détruire, la bataille de Lépante reste d’une vibrante actualité tant les tensions qui ont précédé cette bataille semblent se retrouver aujourd’hui. Autre temps, autres mœurs, certes, mais l’arme reste la même et c’est bien ce qui inquiète ceux que ce symbole dérange.


    Les sources proviennent du Père Silvio Gaston Moreno, IVE, argentin, est prêtre religieux de « l’Institut du Verbe Incarné ». Il est prêtre missionnaire depuis 2005. Actuellement il est responsable des jeunes catholiques au diocèses de Tunis.

    Je vous prierai á vous deux de dire seulement un Notre Père et un je vous salue Marie pour ce cas, vous aurez beaucoup fait, ce sera suffisant.





  • microf 29 novembre 23:16

    Il sera très difficile á la France de renoncer á la Francafrique sa vache á lait.
    En ce qui concerne cet évènment en Afrique, voici le commentaire que j´ai dans un autre site :
    @microf Je ne serai jamais pour un Président Francais, encore plus celui-ci ( pour la simple raison que ce sont eux qui maintiennent la Francafrique qui empêche le développement de l´Afrique Francophone).
    Toutefois, il a raison le Président Francais, ce n´est pas á lui de réparer l´université du Bourkina-Faso, c´est même bête de lui poser une telle question et il a bien répondu.

    C´est bien de les humilier de la sorte ces Présidents Africains, au moins cela peut blesser leurs orgueils s´ils en ont encore un, et les pousser á s´engager pour le développement de leurs pays, en refusants de devenir des boucs émissaires corrompus par la France.

    Une blague du Président Mugabé « la seule femme qui dit vraie lorsqu´elle appele son mari mon bébé, c´est madame Macron. »

    En marge de cette visite du Campus, il ya eu une très grande manifestation étudiante contre cette visite, que les forces de l´ordres ont dispersés á coup de gaz lacrymogènes, ceci ne sera certainement pas montré en France, heureusement qu´il ya le net voici le reportage que j´ai pris le temps de reécrire presque mot par mot :

    Reporter BURKINABÉ. Ambiance autour du campus pendant le discours de Emmanuel Macron :

    Les ÉTUDIANTS massés á l´Avenue Charles de Gaule scandaient : libérez, libérez, libérez, libere, libérez.

    Reporter BURKINABÉ : Alors que s´exprimait Emmanuel Macro sur la politique de la France en Afrique, les étudiants anti impérialistes faisaient entendre sans ambage leurs voix de l´autre côté de l´Université.

    1 Étudiant : Le Franc CFA, c´est fini, nous ne voulons pas quce soit Macron qui prononce la fin du Franc CFA, mais que ce soit nos Dirigeants qui prononcent la fin du Franc CFA. La gestion de l´Afrique ne concerne plus Macron, ne concerne plus la France, nous n´avons pas élu Macron, que Macron gère la France et que l Afrique soit gèrée par les Africains. Que les sociétés Francaises quittent l´Afrique. Areva prend de l´uranium au Niger et le Niger est dans le noir, les sociétés prennent de la Bauxite pendant que nous n´avons pas d´aluminium, pendant que n´avons pas de sociétés pour avoir de voitures, nous ne voulons plus..., nous voulons qu´aujourd´hui les sociétés Africaines á capitaux Africains puissent avoir les activités de nos matiéres premières en Afrique. Nous ne voulons plus que nos Dirigeants signent un seul traité, un seul arrêté de commerce avec l´Europe, nous ne voulons plus aller en émigration, nous ne voulons plus aller en esclavage en Lybie. Nous voulons des emplois chez nous ici, avec des sociétés donc les revenus vont rester en Afrique, donc les profits vont rester en Afrique, á bas la France, á bas la France, á bas la France.

    Reporter BURKINABÉ : Lesmanifestants aussi bien nombreux que diversifiés, eux ( pas bien compris ce qu´il a dit ) l´inaccessibilité du campus, ils ont été interdits par les forces de l´ordre, de quoi accentuer la colère des étudiants.

    1 ÉTUDIANT : ils ont fermé les écoles, á cause de Macron, ils ont fermé les boutiques á cause de Macron pourquoi ?, notre système éducatif a plus de valeur que Macron. Quand nos Dirigeants partent en Europe, ils sont mal accueillis. L´exemple est clair quand ROC est parti en France, c´est l´Ambassadeur de France au Burkina qui est parti accueillir ROC.

    1 ÉTUDIANT : ( qui bégaille ) C´est pour les étudiants non, mais pourquoi on nous recale ici, qu´ on ait pas accès ? il est venu pour nous accueillir, pour nous adresser, pourquoi on nous maintien ici ?, on veut rentrer dans le campus.

    1 ÉTUDIANT : L´Université est assez grande pour accueilli des millions d´étudiants.

    1 ÉTUDIANT : Lors de leur dernier Sommet ( EU-AFRO ) Macron a dit que l´Afrique a un problème civilisationnel, effectivemnent nous l´ avons, nous n´avons pas á apprendre de Macron, nous n´avons pas besoin de Macron, nous n´avons pas besoin... d´impérialistes.

    Reporter BURKINABÉ : et c´est le début du bras de fer entre les étudiants et les policiers, tout de suite la tension monte, les forces de l´ordre craquent et lâchent des gaz lacrymogénes, après la dispersion, les manifestants tenten de riposter, les FDS sont parfois lapidés, les routes sont barricadées, et des objets brûlés sur les bitumes, en riposte. Grâce á l´armada déployer pour contrecarer tout débordement, les manifestants ont pu être repoussés, mais ils maintiennent la pression tout autour de l´université pendant que le Président Francais, s´adressait aux autres étudiants. Un évènement qui occasionnera la fermeture des commerces dans les environs du campus oú les constestations anti impérialistes gagnaient en ampleur depuis des jours.
    L´Avenue Charles de Gaule qui passe devant l´Université de ZOGONA, a même été rebaptisée ce 27.11. 2017 Boulevard Thomas SANKARA par les étudiants.

     Le lien :
    https://youtu.be/S3BNmxhcZSk



  • microf 29 novembre 19:58

    Merci @olivier cabanel,

    Mais comparé á la polution et aux risques de destructions dans les pays qui ont développés l´industrie nucléaire, il n´ya pas macht comme on dit.

    J´ai été pendant une semaine dans la ville d´ Arlit au Niger oú Areva exploite l´uranium, les mines sont un peu éloignées d´Arlit centre, il ya d´ailleurs deux agglomérations, une agglomération pour les « Expatriés » comme ils aiment s´appeler, avec tout le confort, et une autre... oú les ouvriers habitent, les deux ne cohabitent pas, l´apartheid quoi.

    Alors @olivier cabanel, lorsque les pays qui ont développés l´industrie nucléaire seront détruits, il n´y aura plus d´exploitation de l´uranium, et tout redeviendra normal comme avant.



  • microf 29 novembre 18:40

    J´ai récu ce matin des vidéos venant de la Lybie d´une incroyable barbarie, d´une cruauté diabolique, des noirs dans des camps de réfugiés, attachés, les yeud bandés, qu´on tuent á coup de bâtons pendant qu´ils crient, se débattent, j´en tremble encore de peur, de tristesse, et de dépit.
    D´autres noirs qu´on découpent vivants pour prendre des organes, je n´ai pas pu terminer de visionner ne serait ce qu´une, j´en tremble encore, on dirait un film d´horreur ou de science fiction et pourtant, c´est vrai.
    J´ai décidé de ne pas les mettre en ligne, certains peuvent perdre la raison en les visionnant.

    Que ceux qui prient Dieu, prient.



  • microf 29 novembre 18:30

    @JC_Lavau

    Très belle votre histoire, surtout la fin. Oui l´avenir est dans la m.... Cette phrase certifie ce que j´ai récu ce matin et j´en tremble encore et de peur, et de tristesse, et de dépit.

    J´ai récu ce matin des vidéos venant de la Lybie d´une incroyable barbarie, d´une cruauté diabolique, des noirs dans des camps de réfugiés, attachés, qu´on tuent á coup de bâtons pendant qu´ils crient, se débattent.
    D´autres noirs qu´on découpent vivants pour prendre des organes, je n´ai pas pu terminer de visionner ne serait ce qu´une, j´en tremble encore, on dirait un film de science fiction et pourtant, c´est vrai.
    J´ai décidé de ne pas les mettre en ligne, certains peuvent perdre la raison en les visionnant. Oui, l´avenir est vraiment dans la m...

    Que ceux qui prient Dieu, le prient.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès