• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nautile

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 86 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nautile 2 avril 2010 14:59

    Les 400 signataires n’ont sans doute pas le temps de se répandre dans les médias ... heureusement pour nous, mais leurs responsables y passent quand même pas mal de temps ! En particulier l’instigatrice de cette pétition qui semble n’avoir de cesse que de se produire dans les médias. Quand va t’elle avoir le temps de travailler ?
    Quelles preuves s’accumulent ? celles de la fonte des glaciers de l’Himalaya ? celle de la crosse de hockey ? je crois que malheureusement en l’état actuel les argumentaires ressassent sans arrêt les mêmes rengaines ...

    Et je trouve bien triste cette manière de procéder par pétition pour faire interdire de parole ceux qui ne sont pas de leur avis !

    Cet acharnement aussi à vouloir utiliser une modélisation mathématique comme seule vérité ! L’ordinateur serait il la pythie des réchauffistes ? Aucun modèle ne peut pallier à la méconnaissance d’un ensemble de phénomènes naturels qui interagissent ensemble. la climatologie n’est pas encore une science mature, comment les modélisations pourraient l’être !

    Pour en revenir au débat, ce n’est pas Allègre qui criait le plus fort, mais bien un politicien qui a plus fait la preuve de son sectarisme et de son incompétence. Du moins de son incapacité à débattre et à argumenter réellement. Réellement décevant de voir sa méconnaissance du sujet.

    Des gens sérieux au Giec ? je voudrais bien le croire ...mais tout n’est pas clair dans cette émanation de l’ONU. A commencer par ses dirigeants.
    Est il acceptable que cet organisme puisse laisser insérer dans son rapport des argumentations non scientifiques, des courbes récupérées dans wikipédia ? Ce sont des métodes de potaches, pas « d’experts » devant remettre un rapport aux décideurs.

    Ce qui m’inquiète le plus, ce n’est pas tant les risques (?) de réchauffement climatique, mais bien le pillage généralisée des ressources de notre planète. Ce gaspillage éhonté et absurde !
    Comment expliquerons nous à nos enfants le désastre que nous avons laissé faire.



  • Nautile 1er avril 2010 16:44

    Vraiment un triste débat entre un vrai scientifique malgré tous ses défauts (je le connais, je l’ai eu comme prof à la fac !) et un politico écolo qui sait à peine de quoi il parle.

    Saisissant de voir que ce politico écolo ne regarde même pas son interlocuteur et passe son temps à asséner des affirmations qu’il a du apprendre par cœur. Sans compter sa manière d’empêcher de parler son interlocuteur ...
    L’écouter ainsi parler me fait mal à la fibre écolo qui m’anime !

    OUI, la température moyenne du globe est une absurdité.
    NON, le GIEC n’est pas un organisme scientifique mais un repère de politicards et son président homme d’affaire avisé (en taxes climatiques) et ingénieur des chemins de fer !

    A propos, 400 illustres inconnus signataires d’un texte, ce n’est pas la communauté scientifique, ni même la communauté des climatologues. C’est d’abord surtout les membres du laboratoire de Jean Jouzel, a commencer par l’instigatrice de cet appel.

    Le GIEC agonise et nous commençons a voir ses derniers soubresauts !

    Le plus grave dans tout cela, c’est la décrédibilisation de la recherche scientifique auprès du grand public.
    ce pugilat de chiffonniers n’a rien avoir avec une démarche scientifique.



  • Nautile 5 mars 2010 15:58

    Vous ne votez pas ?
    Vous n’êtes même pas un salaud, vous n’êtes rien.

    Votre argumentation ne tient pas debout.
    Pire même, quelles que puissent être les déficiences de notre démocratie, vous êtes une insulte à nos anciens qui ont donné leur vie pour que notre société évolue vers un peu plus de respect de l’individu.

    Le vote n’est pas moralement obligatoire. Mais quelle sorte de parasite êtes vous qui voulez bien profiter de notre société sans en accepter les devoirs ? La liberté n’est pas celle de ne pas s’inscrire, mais est justement le contraire. Parce que s’inscrire est un droit, il faut s’en faire un devoir. ce qui pour autant ne vous oblige pas à exprimer votre suffrage !
    Un tirage au sort ? je préférerais à tout prendre une royauté .. au moins il y a un minimum de préparation au poste ! plutot que de prendre le premier venu.

    Autre erreur, ce n’est pas le comportement des élus qui met la démocratie en danger, mais bien celui des abstentionnistes comme de celui de certains électeurs du reste. Les abstentionnistes par le fait même qu’en déclinant leur rôle d’électeur ils se réduisent au rôle d’animaux de compagnie. Mais aussi des électeurs qui se laissent abuser par des campagnes plus proches du marketing commercial que d’une vraie démarche politique. Je ne dis pas non plus que nos systèmes sont parfaits, que nos candidats comme nos élus sont des anges. Faut il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ? C’est tellement plus facile de critiquer que de s’investir. De critiquer notre système électoral et nos élus sans avoir le courage de s’impliquer dans la vie commune. D’avoir le courage et l’abnégation d’être un élu communal et de sacrifier ses soirées et une partie de sa vie personnelle pour le bien commun ! Je ne parle pas là des élus « professionnels ».

    N’allez pas voter !
    Tellement plus facile de se dire minorité étouffé par une majorité. Si vous aviez pourtant combien le combat des élus minoritaires influe le comportement des majorités dans nos communes.

    Même si l’inscription sur les listes électorales est en principe obligatoire, la démocratie vous donne effectivement ce droit de ne pas voter.
    Mais autant je respecte l’électeur qui manifeste sa désapprobation par un vote blanc, même si ce type de suffrage n’est pas reconnu en tant que tel, autant je méprise celui qui pérore et se vante de n’être ni électeur ni aller voter.
    Il n’y a pas si longtemps que les femmes se sont battues pour avoir ce droit au même titre que les hommes.
    Mais sans doute les chats et les chiens auront ce droit avant que votre rôle de citoyen ne vous agrée ... 
    Il es vrai qu’en bon toutou, vous vous en remettez à la sagesse de la majorité. Vraiment du grand n’importe quoi !



  • Nautile 22 janvier 2010 16:37

    J’aime bien celui qui ressemble à une anémone de mer ....
    Enfin quand je dis j’aime bien, c’est une façon de parler !

    Si je comprends bien, l’évolution nous a fait un mauvais coup !
    Fusionnant notre appareil urogénital en un ustensile à mono usage ( j’ai failli écrire usage unique !). Je n’ose imaginer notre vie de primate mâle si nous pouvions alternativement exploiter le coté gauche puis le coté droit. Sans aller jusqu’à utiliser les deux cotés simultanément puisqu’il faudrait pour cela disposer d’un fusil à deux canons ou d’un double fusil ...

    je m’égare ... la fatigue de la semaine sans doute !
    Merci en tout cas pour ces articles passionnants. Que je consulte la plupart du temps sur SSAFT.

    Mon préféré : l’histoire de la plume !! Je me suis régalé.



  • Nautile 13 janvier 2010 11:02

    Laurent Cabrol n’est jamais qu’un de ces « spécialistes » auto proclamés qui profite de la manne réchauffement pour essayer de glaner quelques sous...
    Ni pire ni mieux qu’un YAB, qu’un Hulot... sans parler de tous ces journalistes qui ont vite fait de mettre le moindre pet de mouche sur le compte du réchauffement climatique. Et qui d’ailleurs dans leur immense majorités sont issus de cursus littéraires ( avec tout le respect que j’ai pour les études littéraires) mais sans s’être jamais frotté à la démarche scientifique.
    On pourrait passer (et on y passe !) des jours et des jours à se balancer des arguments entre réchauffistes et sceptiques. Chacun d’entre nous a-t-il les moyens de vérifier les éléments qu’il colporte ? Aucun d’entre nous, ou presque ! Alors cela sert à quoi de se jeter des noms de scientifiques en pâture, comme autant de noms d’oiseaux, de se citer des articles émanent d’équipes sans doute sérieuses mais connues que de quelques spécialistes dont la plupart d’entre nous ne font pas partie !
    Comme beaucoup, je lis beaucoup de choses. J’écoute des débats, des conférences ... et je me suis fait aussi mon idée sur la question.
    Cabrol n’est ni pire ni mieux que les autres, sauf que lui a choisi (par opportunisme ?) le camp des sceptiques. Pourquoi n’aurait il pas le droit de dire autant d’âneries que les réchauffistes ?
    Parce que la seule chose qui soit sure c’est bien la quantité d’âneries qui sont émises quotidiennement. Peut être plus que de CO2. Heureusement que cela n’a aucune incidence sur l’effet de serre  !

    Mon opinion personnelle dans ce débat importe peu. L’essentiel est que je la partage déjà avec moi même.
    Pour le reste .. deux ou trois choses que je souhaite partager avec vous :

    - Les « spécialistes » du Met Office, vous savez, entre autres les gens du Hadley Center où travaille un certain Phil Jones (oui, celui des « astuces », celui qui préfère détruire des données que de les communiquer à d’autres scientifiques).. ces spécialistes disais je avaient prévu un hiver très doux. Sur leur affirmations de scientifiques éminemment compétents, les autorités anglaises avaient limité leurs achats et stocks de sel et sable pour le déneigement des routes .. vous savez ce qu’il en est advenu dans Albion prise sous les neiges.
    J’entendais ce matin que les mêmes, même pas calmés par la réalité des faits, nous prédisent un été particulièrement chaud.
    Je crois que je vais profiter des soldes pour acquérir quelques petites laines légères peut être même un bon imperméable.

    - autre chose, plus spécialement dédié à l’auteur mais aussi à tous ceux qui placent les modèles au dessus de la réalité des faits d’observation.
    Mr Bied, vous êtes sans doute un bon ingénieur électronicien. Votre formation vous apprend à mettre en place des modèles, à exploiter des modélisation. Je ne vous apprendrais pas ce qu’est un modèle.
    Juste rappeler qu’un modèle consiste à appliquer des algorithmes de calcul à un ensemble de paramètres.
    je ne doute pas qu’en électronique la modélisation fonctionne à merveille ..comme dans la plupart des disciplines initiées par l’homme. Encore que, si l’on s’intéresse aux modèles économiques ...
    Le problème en climatologie c’est qu’il faut modéliser à partir de paramètres que l’on connait mal (voire pas du tout !) mettre en œuvre des algorithmes de calcul sur des bases ..un peu pifométriques quand même.
    J’entends bien sur les arguments des réchauffistes me disant que les différents modèles convergent. Le contraire m’étonnerait !
    Mais de là à considérer un modèle aussi sophistiqué soit il comme la réalité du fonctionnement climatique !
    La climatologie est de plus une discipline tellement récente que même ceux qui se disent climatologue ne le sont que depuis peu ( et c’est valable pour les deux camps). On sait si peu de choses sur la machine atmosphérique, sur la machine océanique. Elles sont pourtant au cœur du problème. Plus encore que notre CO2 anthropique. Pourtant on croit dur comme fer les résultats de modèles ! s’appuyant de plus sur des paramètres dont d’aucuns (les sceptiques) les considères comme faussés. La plupart du temps, ces paramètres sont « corrigés » c’est dire ! Et je ne veux penser que de correction en termes scientifiques...

    Alors les affirmations de Laurent Cabrol .. ne m’inspirent guère plus que l’escabeau qu’utilisait Al Gore dans son film catastrophe (Au fait comment va la fortune de ce monsieur ?).
    Prenons d’abord garde de ne pas nous laisser manipuler par un camp ou par l’autre. par un opportunisme ..ou par un autre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès